Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

11 février 2016

J14: Duel de leaders à Cherbourg

Les Normands, toujours invaincus à domicile, reçoivent Billère, avec qui ils partagent la première place, pour le choc au sommet de cette 14e journée de Handball ProD2. Au total, quatre équipes du Top 6 seront en déplacement, ce qui augure peut-être de nouveaux changements à l’avant

sans-titre

MASSY ESSONNE HBSELESTAT ALSACE HB,
samedi 13 février à 20h30

Classement général :
Massy     11e (25 pts ; +7)
Sélestat : 4e (29 pts ; +29)

Attaque :
Massy  (362 buts – 9e)
Sélestat (339 buts – 12e)

Défense :
Massy   (355 buts – 3e)
Sélestat (310 buts – 1er)

Meilleurs buteurs :
Massy      Junior REAULT (65 buts) 
Sélestat    Kosta SAVIC   (51 buts)

Gardiens :
Massy  Vladimir PERISIC (140 arrêts) 
Sélestat  Julien MEYER   (136 arrêts)

Cinq derniers résultats :
Massy : VNVN
Sélestat : DVDVV

Les enjeux : Voilà un duel qui s’annonce âpre entre la meilleure défense du championnat, Sélestat, et la 3e meilleure, Massy. C’est à chaque fois sur leur socle défensif que les deux équipes ont bâti leurs succès. Alors le combat promet d’être intense, d’autant que les Massicois, après des semaines en dents de scie, vont mieux (invaincus lors des cinq derniers matches).

Benjamin BRAUX, entraîneur de Massy : « On va essayer de continuer à aller de l’avant, de bien produire notre jeu et de gagner à domicile. On a reconstruit l’été dernier, on savait que ce serait compliqué mais les jeunes commencent à prendre de bonnes initiatives. Face à Sélestat on sait que ce sera difficile, mais on s’est préparé pour faire bonne figure afin de continuer à avancer. »

Christian GAUDIN, entraîneur de Sélestat : "On a un groupe très jeune, auquel il faut laisser du temps mais qui est monté en puissance pendant la première partie de saison. On espère continuer à progresser, notamment dans le secteur offensif où on a des situations qu'on doit apprendre à finir. On va passer un test à Massy, qui a été un peu en deçà au début mais qui reste un candidat aux play-offs. Toute notre saison ne va pas se jouer là-bas mais ce serait bien de ramener quelque-chose."

Les autres matchs sur la Source FFHB

Le Classement

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But -    
1 Cherbourg 33 14 9 4 1 404 376   1 match en +
2 Mulhouse 32 13 9 3 1 394 366    
3 Billère 30 13 10 3 0 385 353   -3pts
4 Saran 29 13 7 4 2 385 359    
5 Pontault-Combau. 29 14 7 6 1 386 386   1 match en +
6 Sélestat 29 13 8 5 0 339 310    
7 Nancy 29 13 8 5 0 364 357    
8 Dijon 28 13 7 5 1 368 369    
- Besançon 28 13 7 5 1 353 365    
10 Istres 27 13 7 6 0 364 363    
11 Massy 25 13 5 6 2 362 355    
12 Limoges 17 13 2 11 0 361 383    
13 Angers 16 13 1 11 1 318 386    
14 Valence 13 13 0 13 0 338 393    

 

Posté par fredgo à 21:46 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 décembre 2015

Après Les 16ème de CdF: Le grand soir de Sargenton ...

Dans le sillage d’un éblouissant Jérémie Sargenton, Sélestat a réalisé contre Ivry (D1) l’un des exploits des 16es de finale

jeremie-sargenton-(3-e-en-partant-de-la-gauche)-a-signe-une-entree-decisive-photo-dna-franck-delhomme-1450565692

Bien sûr, on ne gagne jamais un match seul. Mais les performances individuelles s’avèrent très souvent décisives. Quand Jérémie Sargenton a pris le relais de Julien Meyer dans le but violet, à la 42e , Sélestat était mené 19-23. Puis 19-24 trois minutes plus tard.

La qualification semblait alors très loin. Mais le gardien sélestadien l'article complet sur le site du journal les Dna: ici  en a décidé autrement. Pendant treize minutes, il n’a pas encaissé le moindre but. Deux arrêts face aux frères Bataille ont d’abord empêché Ivry de reprendre le large (21-24, 48e ).Puis l’ancien joueur de Pontault-Combault (28 ans) a détourné la roucoulette de Pablo Simonet, permettant dans la foulée l’égalisation d’Olivier Jung (24-24, 53e ). Le même Pablo Simonet voyait ensuite son penalty repoussé par un Jérémie Sargenton infranchissable (8 arrêts au total). Sélestat était lancé vers son exploit.
« J’avais l’impression d’être un aimant »

« À un moment, je me suis dit que je n’allais pas prendre de but, souffle le Sélestadien. J’avais l’impression d’être un aimant. C’est le genre de match où tu attires le ballon. Tu as juste à en profiter… »

Jérémie Sargenton a bien sûr savouré sa performance. Mais il ne voulait surtout pas oublier le collectif. « Je fais des arrêts, mais c’est un vrai travail d’équipe. Même si on a été mené pendant quarante-cinq minutes, c’est tout sauf un hold-up. On a eu le mérite de ne jamais lâcher. »

Sélestat (D2) a éliminé un club de D1, et ça n’est pas rien. « C’est très bien pour la confiance du groupe. C’est la preuve que l’on peut faire de très belles choses. C’est un bel exploit, même s’il ne faut pas s’emballer. »

Les Violets, s’ils pensent avant tout au championnat, ont  l'article complet sur le site du journal les Dna: ici  prolongé avec bonheur l’aventure Coupe de France. Et à l’heure de s’accorder quelques jours de vacances, le gardien avait un souhait pour les 8es de finale, qui auront lieu le week-end du 6 février.

« On aimerait surtout jouer à domicile. Personnellement, j’aimerais bien affronter Saint-Raphaël, mon club formateur, ou Nîmes (où évoluent Florent Ferreiro et l’entraîneur Franck Maurice, côtoyés lors de son passage à Saintes, ndlr). Ou alors le PSG. » Nul doute que le club de la capitale et ses stars sont espérés au CSI côté violet.

Source Dna

Posté par fredgo à 13:45 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 décembre 2015

CdF,16es de finales : Sélestat élimine Ivry (27-26)! Quel Finish !!!!!!

 

On sentait ces Violets capables de réaliser l’exploit. Et ils l’ont fait ! Grâce à un incroyable dernier quart d’heure, Sélestat a éliminé Ivry, club de D1 (27-26), pour s’inviter en 8es de finale de la Coupe de France.

joie-et-allegresse-pour-les-selestadiens-qui-s-offrent-un-beau-cadeau-de-noel-grace-a-un-dernier-quart-d-heure-renversant-photo-dna-franck-delhomme-14504

Jamais un club de D2 n’a gagné la Coupe de France. On n’en demandera pas tant à Sélestat. Mais cela n’empêche pas de saluer la superbe performance réalisée par les Violets hier soir.

On n’avait pas vu les Sélestadiens aussi brillants depuis Voir l'article complet sur le site du journal Dna longtemps au CSI, où Ivry, de retour en D1 cette saison, s’était présenté en favori logique. Oui mais voilà, si les surprises sont plutôt rares en Coupe de France quand il s’agit de handball, elles ne sont pas impossibles pour autant.Mais sincèrement, à l’entame du dernier quart d’heure, quand S. Simonet venait de donner cinq buts d’avance aux Franciliens (19-24, 45e ’), on pensait que l’histoire allait s’arrêter là.

«Ça montre les capacités de cette équipe»

Et puis la magie violette a opéré. Sargenton, entré dans le but alsacien trois minutes plus tôt, a littéralement écœuré B. Bataille et consorts. Dans le sillage de son infranchissable gardien, Sélestat n’a pas encaissé le moindre but pendant treize minutes.

Durant ce laps de temps, Eudaric a sonné la révolte (20-24, 45e ’), Jung, enfin sorti du banc auquel il était cantonné depuis plusieurs matches, a égalisé (24-24, 53e ’). Et puisque Sargenton détournait le penalty de P. Simonet, tous les espoirs étaient permis.

D’autant plus quand Valentin, étincelant hier, plaçait les siens sur le chemin de l’exploit (25-24, 54e ’). Deux buts du capitaine Beauregard et, après un 8-0 (!), la victoire avait choisi son camp (27-24 à la 58e ’, 27-26 au final).

Auparavant, Sélestat avait connu quelques moments de flottement (3-8, 16e ’), mais avait toujours su trouver les ressources pour ne pas sombrer. Un arrêt de Meyer, un penalty de Savic ou une contre-attaque de Lenne permettaient aux joueurs de Christian Gaudin de rester au contact (7-9, 20e ’). Et à la pause, ils étaient là, tout près (14-15).

Ils étaient même devant au score, pour la première fois, après le but de T. Gaudin (18-17, 35e ’). Mais l’accélération ivryenne semblait doucher l’euphorie sélestadienne (19-24, 45e ’). On sait finalement ce qu’il est advenu…

«Il y a forcément une motivation supplémentaire quand tu joues contre une équipe de LNH, souffle Yanis Lenne, l’ailier droit violet. On a montré un bel état d’esprit, on a réalisé un match plutôt complet. On a eu des temps faibles, mais on a su les compenser.» Par une défense toujours aussi solide, par la performance du duo Meyer-Sargenton dans le but.

Le PSG au CSI pour les 8es de finale ?

Face à un pensionnaire de l’élite, Sélestat a su se mettre au niveau. Et même un peu plus. «Ce n’est qu’un match, mais ça montre les capacités de cette équipe», apprécie Yanis Lenne. Et c’est avec un surcroît de confiance que les Alsaciens aborderont l’année 2016.

Sélestat sera donc au rendez-vous des 8es de finale et reprendra donc la compétition plus tôt que prévu, le week-end du 6 février. «Ce serait génial, pour le club et pour le public, d’affronter une grosse équipe de D1 à domicile», sourit Yanis Lenne. Tout le monde pense évidemment au PSG de Thierry Omeyer et Nikola Karabatic.

On saura bientôt si le souhait violet sera exaucé…

Source Dna

Posté par fredgo à 13:42 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 décembre 2015

16ème Coupe de France: Sélestat – Ivry, un parfum de LNH...

Sélestat va tenter de réaliser l’exploit, aujourd’hui en 16es de finale de la Coupe de France, contre Ivry, 12e d’une D1 que les Violets aspirent à retrouver.

florent-joli-et-les-selestadiens-vont-retrouver-l-espace-d-une-soiree-contre-ivry-le-parfum-de-la-d1-photo-dna-franck-delhomme-1450393564

Il est le seul , au sein de l’effectif sélestadien, à avoir remporté la Coupe de France. À trois reprises, Florent Joli a soulevé le trophée: c’était lors de sa période montpelliéraine.

En 2009, l’ailier droit avait participé à la finale contre Chambéry. Il avait encore 18 ans, évoluait aux côtés de Tej, Guigou, Karaboué, Bojinovic, Honrubia ou Accambray. Florent Joli est donc bien placé pour savoir que la Coupe de France, dans son sport, ne laisse pas de place pour les surprises.

« Il me semble difficile, aujourd’hui, de voir gagner un club qui n’appartient pas au Top 5 en D1 », estime le Sélestadien (25 ans).

« Sans pression particulière »

Lire l'ensemble de l'article sur le journal Les DNA : Ici

Mais Sélestat, encore en D1 la saison passée, n’a-t-il pas un coup à jouer contre Ivry, promu en LNH ? Oui, assurément, même s’il ne faut pas trop se fier au classement des Franciliens.

Ivry reste un club historique

Douzième, avec six points d’avance sur le premier relégable (Tremblay), Ivry a déjà fait une grande partie du chemin pour renouveler son bail dans l’élite du handball hexagonal.

Et sa saison en Pro D2, la seule de son existence, n’aura constitué qu’un accident. Vainqueur de la Coupe de France en 1996, finaliste en 2012, huit fois champion de France (la dernière en 2007), Ivry est un club historique du handball français.

« Ce n’est peut-être plus un cador de D1, mais Ivry a écrasé la D2 la saison passée, ce qui n’est pas notre cas depuis le début du championnat », souffle Florent Joli. Et l’écart entre les deux équipes s’est encore renforcé cet été, les Violets ayant dû réduire la voilure, les Franciliens ayant ajouté à leur effectif le All Star Benjamin Bataille et le pivot russe Mikhail Chipurin, médaillé de bronze aux JO en 2004.

Oui, Ivry fait office de favori. Mais non, Sélestat ne part pas éliminé d’avance. « On est avant tout des compétiteurs et on va tout faire pour gagner. On n’a pas de pression, mais on ne prend pas pour autant ce match à la légère. Ce serait bien pour le club si on arrivait à réaliser une performance. »

Sélestat ne gagnera pas la Coupe de France. On peut être moins affirmatif quant à ce 16e de finale.

Source Dna

Les affiches des 16èmes de finale

18/12/2015

       

20h00

Sélestat Alsace

PRO D2

US Ivry

LNH

20h00

Cavigal Nice

N1

Chambéry SH

LNH

20h00

Valence

PRO D2

St Raphaël VHB

LNH

20h00

Istres OPH

PRO D2

USAM Nîmes

LNH

20h30

Massy Essonne

PRO D2

Dunkerque HGL

LNH

20h30

Pontault-Combault

PRO D2

Cesson Rennes

LNH

20h30

Mulhouse HSA

PRO D2

US Créteil

LNH

20h30

Grand Besançon

PRO D2

Tremblay en F.

LNH

         

19/12/2015

       

18h00

Nancy ASPTT

PRO D2

PSG Hand

LNH

18h30

Gonfreville Orcher

N1

Chartres MH 28

LNH

18h30

St Nazaire

N2

Fenix Toulouse

LNH

20h30

Vernon St Marcel

N1

Saran

PRO D2

20h30

Dijon Bourgogne

PRO D2

Montpellier Handball

LNH

20h30

Grenoble SMH

N1

Pays Aix UC

LNH

20h45

Cercle Paul Bert Rennes

N1

HBC Nantes

LNH

         

20/12/2015

       

14h30

Rodez Aveyron

N1

Billère Pau

PRO D2

 

Posté par fredgo à 17:03 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 décembre 2015

Résumé de la 13ème journée: Billère champion d'Automne, Sélestat 3ème...

Le leader s’est imposé sans trembler à Limoges et conforte sa position de leader à la mi-saison, juste devant Mulhouse, qui ne s’arrête plus de gagner. Sélestat s’invite sur le podium mais n’a qu’une victoire d’avance sur Istres, 10e.

Angers sélestat

Le « champion d’automne », c’est Billère. En l’emportant à Limoges au terme d’un match bien maîtrisé vendredi (32-28), le BHB a confirmé son statut de leader à la moitié du championnat de Handball ProD2. Cette 10e victoire en 13 matches, la 6e sur les sept dernières rencontres, récompense la régularité des Béarnais, toujours solides en défense quand il s’agit de durcir le ton, redoutables dans leur jeu de transition, et décidément impeccables lors des fins de rencontre, au moment de valider les succès. En Limousin, les visiteurs ont encore dû garder leur sérieux quand leurs hôtes ne trainaient qu’à deux unités avec dix grosses minutes à jouer. En pleine confiance, ils n’ont pas tremblé pour conserver leur fauteuil que Mulhouse continue à convoiter. À Valence, le MHSA a engrangé un sixième succès de suite et demeure à un point du leader, avec un petit trou creusé sur le reste de la meute. Trois équipes se partagent la 3e place avec 29 points, quatre autres ne sont qu’à un point derrière, et Istres, 27 points, pourrait remonter si sa victoire face à Billère est confirmée (le BHB a aligné sur la feuille de match un joueur non qualifié ; les dirigeants ont fait appel). Parmi ces prétendants, Cherbourg a encore un match à jouer, mercredi à Massy (10e journée, reporté en raison des attentats de Paris), avec l’espoir de s’installer à la 3e place à mi-saison.

ANGERS NOYANT HBC 17–27 SELESTAT ALSACE HB 

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Après son bon nul à Massy, Angers n’a pas réussi à enchaîner, tombé chez lui face à un bon Sélestat. Les Alsaciens mettent 10 minutes à prendre la mesure de leurs adversaires (4-4), qu’un triplé de SAVIC distance (5-9, 19e). Le Bosnien est relayé par SERI, LENNE et VALENTIN qui font grimper l’écart jusqu’à la pause (8-15). Les hommes de Christian GAUDIN restent sérieux en seconde période et gèrent leur avance pour finalement s’imposer de 10 buts. L’un de leurs meilleurs matches cette saison.

Statistiques : Daniel Gañarul (4/6 dt 3/3 pen), Maxence RIZZI (9/21 arrêts dt 0/3 pen) pour Angers / Kosta SAVIC (7/10 dt 3/3 pen), Rudy SERI (6/11), Thibaud VALENTIN (5/10), Julien MEYER (15/31 arrêts dt 0/3 pen) pour Sélestat.

Classement :
Angers    13e (16 pts ; -61)
Sélestat   3e (29 pts ; +29)

L’info en plus : C’est la quatrième fois cette saison que Sélestat encaisse 20 buts ou moins. Le SAHB constitue la meilleure défense de Handball ProD2.

Laurent SORIN, entraîneur d’Angers : « On est tombés sur une vraiment belle équipe de Sélestat, une grosse défense, plus puissante que nous. On était dans notre match mais on a un peu manqué d’arguments, et quand on a trouvé des ouvertures, Julien MEYER a fermé la boutique. C’est dommage de finir comme ça, notre salle était pleine. Mais on a vu un bon match quand même. »

Rudy SERI, demi-centre de Sélestat : « C’est peut-être notre match le plus abouti au niveau de l’intensité. On a très bien défendu, Julien a été excellent derrière, on a trouvé des solutions en attaque. Tous les feux étaient au vert. Terminer 2015 comme ça, c’est que du bonheur. C’est presque dommage qu’il y ait la trêve, on était sur une bonne dynamique. Il va falloir se remobiliser dès la reprise et continuer à progresser. »

Voir les autres résumés sur le site de FFHB ici

Saran 24-32 Massy
Istres 21-22 Pontault-Combau.
Angers 17-27 Sélestat
Nancy 26-21 Dijon
Valence 28-33 Mulhouse
Limoges 28-32 Billère
Cherbourg 33-26 Besançon

Le classement après 13 journées

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Billère 33 (-3pts) ? 13 10 3 0 385 353 4  A fait appel
2 Mulhouse 32 13 9 3 1 394 366 6  
3 Saran 29 13 7 4 2 385 359 -1 8
- Sélestat 29 13 8 5 0 339 310 2  
5 Nancy 29 13 8 5 0 364 357 1 -8
6 Cherbourg 28 12 8 4 0 345 319 1 6 (-1 match)
7 Dijon 28 13 7 5 1 368 369 -2 4
- Pontault-Combau. 28 13 7 5 1 360 358 1  
9 Besançon 28 13 7 5 1 353 365 -1 -10
10 Istres 27 (+3pts) 13 7 6 0 364 363 -1  
11 Massy 23 12 5 6 1 331 324 1   (-1 match)
12 Limoges 17 13 2 11 0 361 383 -5  
13 Angers 16 13 1 11 1 318 386 -1  
14 Valence 13 13 0 13 0 338 393 -13  

 

Posté par fredgo à 19:53 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2015

Présentation J13 : Saran, objectif podium. Sélestat, ne pas se mettre en d'Angers...

L’USM Saran, promu cette saison en Handball ProD2, réussit quatre premiers mois remarquables pour une équipe qui découvre ce niveau. Vendredi, les Loirétains ont l’occasion de confirmer face à Massy. Avec l’ambition de passer les fêtes sur le podium.

Saran Sélestat

Trois défaites en douze matches : le début de saison du promu saranais est d’ores et déjà remarquable. Il le serait encore davantage si les hommes de Fabien COURTIAL, invaincus depuis le 23 octobre, s’imposent vendredi, face à Massy, puisqu’ils assureraient alors une place sur le podium et quasiment leur maintien, l’objectif initial. « C’est un match qu’on veut gagner à tout prix, annonce Jean-Jacques ACQUEVILLO. Cela permettrait de creuser l’écart sur eux et les autres équipes de bas de tableau. » Les Loirétains peuvent avancer sereins puisqu’ils ont déjà un bilan équivalent à celui de Valence la saison dernière (7 victoires et 2 nuls pour Saran, 8 victoires pour les Drômois), qui avait terminé 11e et premier non-relégable, dans un championnat à 13 équipes néanmoins. Mais pour l’instant, le promu ne change pas d’objectif, même si les joueurs et le staff prendront sans doute des bonnes résolutions pendant les fêtes. Seul petit défi que s’est fixé le groupe il y a un mois : « terminer l’année dans le Top 5, ça validerait notre belle demi-saison », répond l’arrière. À une heure de la fin des matches allers, son équipe est même tout près du podium.

ANGERS NOYANT HBC – SELESTAT ALSACE HB
vendredi 11 décembre à 20h30

Classement général :
Angers   13e (15 pts ; -58)
Sélestat   6e (26 pts ; +19)

Attaque :
Angers (301 buts – 13e) 
Sélestat (312 buts – 10e)

Défense :
Angers   (359 buts – 13e) 
Sélestat (293 buts – 1er)

Meilleurs buteurs
Angers  Enrique PLAZA (86 buts) 
Sélestat    Florent JOLI (49 buts)

Gardiens :
Angers Julien LARDEUX (114 arrêts)
Sélestat Julien MEYER   (121 arrêts)

Cinq derniers résultats :
Angers :   DDVDN
Sélestat : VDVDV

Les enjeux : Si Sélestat se montre toujours solide à domicile, il est rentré battu de ses deux derniers déplacements, certes à Nancy et Cherbourg, des équipes bien classées. Mais ces défaites empêchent les anciens pensionnaires de LNH d’occuper le haut du classement pour l’instant. À Angers, avant-dernier, l’occasion leur est offerte de corriger cela. Mais attention, les coéquipiers de Loïc VAN CAUWENBERGHE vont mieux depuis plusieurs semaines et sont passés tout près d’une première victoire à l’extérieur samedi dernier. Une bonne forme qu’ils comptent bien entretenir pour leur dernier match avant la trêve.

Loïc VAN CAUWENBERGHE, capitaine d’Angers : « Il faut continuer sur notre dynamique des dernières semaines et retrouver le même état d’esprit. Ensuite, il faut améliorer certains détails pendant le match. Et puis on verra bien. Si on y arrive, on peut faire un résultat qui nous permettrait d’attaquer février avec encore plus d’envie. Ce serait bien de confirmer les deux points rapportés de Massy. »

Florent JOLI, ailier droit de Sélestat : « On veut bien finir l’année, se replacer au classement pour pouvoir repartir en deuxième partie de saison en étant le plus proche possible des play-offs. Si on gagne, on sera dans les clous, on aura fait le boulot sans l’avoir très bien fait non plus. On a perdu des matches qu’on n’aurait pas dû perdre, le bilan est mitigé et pour l’instant, on est à notre place. »

Voir les autres présentations de match sur FFHB, ici

 Tous les matchs :

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse   Date  
Saran (3è) Massy (11è)   12/12  
Istres (8è) Pontault-Comb. (9è)   12/12  
Angers (13è) Sélestat (6è)   12/12  
Nancy (7è) Dijon (4è)   12/12  
Valence (14è) Mulhouse (2è)   12/12  
Limoges (12è) Billère (1er)   12/12  
Cherbourg (10è) Besançon (5è)   12/12  

Posté par fredgo à 21:52 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 décembre 2015

Résumé J-12 : Les leaders confirment, Sélestat en embuscade...

Billère a souffert pour battre une équipe de Nancy séduisante et finalement conserver son leadership, tout comme Mulhouse a dû attendre les dernières minutes pour dominer Cherbourg. Saran, qui ramène le nul de Pontault-Combault, reste sur le podium.

Sélestat Valence

Le leader et son dauphin étaient en danger ce week-end. À domicile, Billère et Mulhouse ont cependant réussi à empocher un précieux succès face à des concurrents directs pour la qualification en play-offs. Après un gros match à chaque fois puisque les Béarnais, qui se sont retrouvés sans gardien l’espace d’un instant, ne sont passés devant qu’à deux minutes de la fin pour coiffer un Nancy performant en attaque, mais qui n’aura pas su contrer la rébellion des locaux en fin de match (31-29). En Alsace, Cherbourg a longtemps fait jeu égal avec les Mulhousiens avant de céder dans le dernier quart d’heure, l’attaque haut-rhinoise faisant définitivement craquer les Normands (32-28). Les deux vainqueurs confortent leur place, même si le BHB devrait perdre 3 points pour avoir aligné un joueur non-qualifié à Istres, et ainsi laisser le leadership au MHSA. Saran reste à l’affût, après un match nul positif à Pontault-Combault, tandis que Dijon cède une nouvelle fois à domicile face à Istres qui va se retrouver co-leader en récupérant les 3 points de Billère. En bas de classement, Angers a décroché à Massy un match nul qui lui permet de se rapprocher à un point de Limoges, barragiste.

SELESTAT 30-24  VALENCE HB :  (13-10)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Très bien parti dans ce match (9-2, 15e), Sélestat aurait pu se rendre les choses faciles. Mais Valence revient tout de suite à la faveur d’un 6-0 (9-8, 22e) et reste en course jusqu’au cœur de la seconde période (20-18, 43e). Le temps-mort de Christian GAUDIN porte ses fruits et Sélestat récupère des ballons pour reprendre ses aises sur un but de Florent JOLI (25-19, 53e). Cette fois, les Alsaciens restent sérieux jusqu’au bout et gardent le contact avec le Top 5.

Statistiques : Kosta SAVIC (7/10 dt 3/4 pen), Florent JOLI (5/5), Frédéric BEAUREGARD (5/11), Julien MEYER (14/33 arrêts dt 1/3 pen), Jérémy SARGENTON (6/11 arrêts dt 1/1 pen) pour Sélestat / Alexis BON (6/10), Nemanja OBRADOVIC (5/8) pour Valence.

Classement :
Sélestat   6e (26 pts ; +19)
Valence 14e (12 pts ; -51).

L’info en plus : Avec cette 12e défaite de rang, Valence fait pire que Strasbourg la saison dernière. Les Alsaciens avaient enchaîné 11 défaites (de la 8e à la 20e journée) avant de gagner à nouveau.

Florent JOLI, ailier droit de Sélestat : « On aurait pu se rendre le match facile mais on connaît un petit relâchement qui leur a permis de revenir, d’y croire et de nous poser des problèmes. On a encore du mal à jouer une heure sans trou et on paye cash nos relâchements. Heureusement, on défend bien, nos gardiens font des arrêts et on s’améliore dans nos montées de balle, qui offrent des buts faciles. Mais ça doit nous servir de leçon pour la suite, il peut y avoir des conséquences plus graves. »

Guillaume MARROUX, ailier gauche de Valence : « On fait une mauvaise entame, on revient à la pause, on a même le ballon pour égaliser mais on le manque, on prend 2 minutes et ils refont un écart. Ce n’est pas un mauvais match mais on est inconstant, c’est difficile de tenir une heure. On ne met pas assez de buts, on en prend trop, on doit s’améliorer partout et surtout en montées de balle. On est dans une spirale négative, c’est compliqué de trouver de la confiance. »

Les autres resume de match ici (Source FFHB)

Pontault-Combau. 24-24 Saran
Massy 28-28 Angers
Dijon 28-29 Istres
Sélestat 30-24 Valence
Billère 31-29 Nancy
Mulhouse 32-28 Cherbourg
Besançon 26-24 Limoges

 Le classement

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Place GAP
1 Billère 30 12 9 3 0 353 325 =  
2 Mulhouse 29 12 8 3 1 361 338 +1  
3 Saran 28 12 7 3 2 361 327 -1  
4 Dijon 27 12 7 4 1 347 343 =  
- Besançon 27 12 7 4 1 327 332 +1  
6 Sélestat 26 12 7 5 0 312 293 +2  
7 Nancy 26 12 7 5 0 338 336 -2  
8 Istres 26 12 7 5 0 343 341 +2  
9 Pontault-Comb. 25 12 6 5 1 338 337 =  
10 Cherbourg 25 11 7 4 0 312 293 -4 -1 match
11 Massy 20 11 4 6 1 299 300 = -1 match 
12 Limoges 16 12 2 10 0 333 351 =  
13 Angers 15 12 1 10 1 301 359 =  
14 Valence 12 12 0 12 0 310 360 =  

Posté par fredgo à 23:11 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 décembre 2015

Sélestat- Valence; défaite interdite...

apres-une-periode-creuse-rudy-seri-a-retrouve-son-efficacite-lors-des-deux-derniers-matches-photo-dna-franck-delhomme-1449170674Contre Valence, la lanterne rouge, Sélestat n’aura pas le droit à l’erreur. Pour décrocher leur septième victoire en championnat, les Violets pourront compter sur un Rudy Seri revigoré depuis deux matches.

Une saison est faite de hauts et de bas. C’est inévitable, inexplicable aussi parfois. Pendant plusieurs semaines, Rudy Seri n’a pas évolué à son meilleur niveau. « Si je faisais le travail défensivement, ce n’était pas suffisant car je n’étais pas présent en attaque », confie-t-il sans se cacher. L'article complet ici.Mais qu’est-ce qui pouvait bien clocher ? Comment expliquer cet inhabituel déchet au tir (2/8 face à Dijon, 1/8 contre Istres, 4/10 à Nancy) ?« J’étais en pleine forme, les “cannes” étaient là », souffle le jeune arrière gauche. La réussite le fuyait pourtant, son bras droit ne maltraitait plus les défenses adverses. « Le problème, c’était surtout le duel avec le gardien. »À part bosser toujours plus à l’entraînement pour espérer des jours meilleurs, le Sélestadien n’avait pas grand-chose à faire. « C’était un peu compliqué car je suis capable d’être plus efficace pour aider l’équipe. Dans des moments comme ça, il faut au moins apporter en défense, même si pour gagner, il faut aussi mettre des buts... »

« C’est toujours revenu »

Cette mauvaise passe, Rudy Seri ne l’a pas vécue comme un traumatisme. « Je n’ai pas perdu confiance, car j’ai déjà connu des périodes comme celle-là. C’est toujours revenu. »

Le champion du monde juniors a eu raison de ne pas céder au pessimisme. Depuis deux matches, il a retrouvé toutes les qualités et la facilité qu’on lui connaît en attaque.

La première étape de son retour en force s’est déroulée lors de la dernière journée de championnat, à Cherbourg (4 sur 5 au tir). Contre l’ESSAHB le week-end dernier, ses huit buts (sur douze tentatives) ont bien aidé Sélestat à éviter l’élimination en Coupe de France.

« Ça fait du bien, apprécie-t-il, tout en ayant à l’esprit qu’il lui faut désormais s’inscrire dans la continuité. J’espère que ça va durer au moins jusqu’à la trêve. Le problème, c’est de rester constant dans les bonnes prestations. »

En ce sens, Rudy Seri (21 ans) est un peu à l’image de son équipe, elle aussi irrégulière collectivement. « On n’est pas encore très constant d’une semaine sur l’autre. On doit gommer cela, pour essayer de faire une série. »

Contre Valence, et même à Angers la semaine prochaine pour la dernière journée du cycle aller, les Violets doivent obligatoirement en débuter une.

Sélestat, s’il veut atteindre ses objectifs de fin de saison – le Top 5 –, ne peut pas se permettre de perdre contre les deux clubs les plus mal classés. Et deux succès pour boucler l’année 2015 lui permettraient d’aborder la trêve bien repositionné au classement.

« On ne veut pas perdre de points en décembre »

« Ces deux matches seront difficiles », avance l’arrière gauche. Vraiment, alors que Valence, pour ne pas parler que de cette 12e journée, n’a connu que la défaite depuis le début de la saison ?

« Notre adversaire n’a pas déjà plus grand-chose à perdre, ne part pas favori. Cela ne le rend que plus dangereux. »

L’analyse se tient. Mais c’est aux Violets de la contredire sur le terrain. « On ne veut pas perdre de points en décembre. On a un effectif pour aller loin, estime Rudy Seri. Même si on est capable de faire mieux, on est quand même là (*). »

À plus forte raison si Sélestat avait la bonne idée de faire le plein lors de ses deux prochains rendez-vous.

(*) Sélestat ne pointe qu’à quatre longueurs de la première place, et même trois si Billère, le leader, venait à perdre le bénéfice de sa victoire contre Istres, pour avoir aligné un joueur non qualifié.

Source Dna

Posté par fredgo à 17:56 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 décembre 2015

Présentation J12 : Mulhouse vise le 5 sur 5 et Sélestat le top 5...

Finaliste malheureux de ProD2 la saison dernière, l’équipe alsacienne est de retour dans le très haut de tableau, grâce à une série de quatre succès de rang. Ce vendredi, les hommes de Brahim IGHIRRI viseront la passe de cinq en recevant Cherbourg, un adversaire direct pour les play-offs.

da274a7db2

C’était il y a trois semaines. Mulhouse venait de battre Nancy et se rapprochait un peu plus du haut de tableau, après avoir longtemps flirté entre les places 5 et 10 dans cette Handball ProD2 ultra-serrée. Ionut CIOBANU, le gardien alsacien, lançait : « L’objectif, c’est d’être en haut, comme l’an dernier, quand on a atteint la finale. » Depuis dette déclaration, le MHSA s’est imposé à Limoges, sa deuxième victoire de suite à l’extérieur, et s’est installé sur le podium du championnat. En attendant mieux. Car Mulhouse est bien l’équipe en forme du moment, à l’image de son gardien, qui comptabilise le plus d’arrêts en ProD2 (134, soit 12,2 par match). Ce vendredi, c’est face à un adversaire direct, Cherbourg, derrière eux avec deux points de retard (mais un match en moins), que les Mulhousiens vont viser une cinquième victoire de suite, qui leur permettrait pourquoi pas de prendre le leadership. À domicile, CIOBANU et les siens restent invaincus en 6 matches (5 victoires, un nul). De quoi envisager la réception des Normands avec optimisme.

SELESTAT ALSACE HB – VALENCE HB
vendredi 4 décembre à 20 heures

Classement général :
Sélestat   8e (23 pts ; +13)
Valence  14e (11 pts ; -45)

Attaque :
Sélestat (282 buts – 12e)
Valence (285 buts – 10e)

Défense :
Sélestat (269 buts – 2e)
Valence (330 buts – 13e)

Meilleurs buteurs :
Sélestat Florent JOLI (44 buts)
Valence Yann ROBY  (51 buts)

Gardiens :
Sélestat Julien MEYER (107 arrêts)
Valence Pierre ANDRY ( 57 arrêts)

Cinq derniers résultats :
Sélestat:  VVDVD
Valence : DDDDD

Les enjeux : Les deux défaites de suite en déplacement (Nancy puis Cherbourg), malgré deux belles prestations, ont relégué Sélestat en 8e position de ProD2. Pas loin des premières places, bien sûr. Mais ces résultats obligent les Alsaciens à un sans-faute à domicile pour ne pas se retrouver distancés. La réception de Valence, dernier du classement, n’est surtout pas prise à la légère par les Sélestadiens, qui iront à Angers (13e) ensuite. Les Valentinois, vainqueurs de leur premier match officiel en Coupe de France le week-end dernier, espèrent montrer un beau visage avant d’envisager un résultat.

Thomas GAUDIN, ailier gauche de Sélestat : « Le championnat est archi-serré, on est proches du leader mais aussi des équipes derrière nous. Alors il va falloir se mettre dans la tête de gagner les deux prochains matches impérativement. Ce sont deux matches compliqués, face à deux belles équipes, mais puisqu’on vise les play-offs, on n’a pas le droit à l’erreur. Il faut assumer notre statut. »

Pierre ANDRY, gardien de Valence : « L’objectif reste de gagner des matches pour se maintenir. On ne peut pas abandonner, on a tout un club derrière nous, c’est notre métier de nous battre. Il nous faudrait un déclic avant Noël, ce serait bon pour le moral des troupes. Ce n’est pas comme si on était à la rue, on n’est jamais très loin. Ça ne va pas être simple mais on n’a rien à perdre à Sélestat et on va jouer libérés. »

Tous les autres matchs sur FFHB

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse   Date  
Pontault-Comb. (9è) Saran (2è)   05/12  
Massy (11è) Angers (13è)   05/12  
Dijon (4è) Istres (10è)   05/12  
Sélestat (8è) Valence (14è)   05/12  
Billère (1er) Nancy (5è)   05/12  
Mulhouse (3è) Cherbourg (6è)   05/12  
Besançon (7è) Limoges (12è)   05/12  

Posté par fredgo à 22:08 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 novembre 2015

Coupe de France (32es de finale) : ESSAHB – Sélestat (31-32)

Sélestat (D2), malmené par une séduisante équipe de l’ESSAHB (N1), s’est qualifié pour les 16es de finale de la Coupe de France. Mais il a tremblé (31-32) !

une-scene-de-ce-derby-engage-et-equilibre-avec-une-defense-de-l-essahb-qui-a-tenu-le-choc-face-aux-attaquants-selestadiens-photo-dna-cedric-joubert-14487

« Fier. » Cela pourrait paraître étonnant après une défaite, mais c’était le premier sentiment éprouvé par Bruno Boesch à l’issue de ce match au suspense haletant.

Oui, le coach de Strasbourg/Schiltigheim pouvait être fier de son équipe. Hier, contrairement au championnat, l’ESSAHB était le petit. Et il a fait vaciller le gros, Sélestat.

« On a forcément des regrets, on a le sentiment que c’était jouable »À quinze secondes de la fin, les coéquipiers de Joffrey Bonnemberger ont eu une dernière possibilité d’égaliser. Mais ils ont trop tergiversé et la séance de tirs au but qui aurait pu leur permettre de continuer à espérer s’est envolée.Hier, on n’a pas vu l’écart entre le prétendant à la montée en D1, Sélestat, et l’ESSAHB, qui aspire à retrouver la D2. C’est tout le charme des matches de Coupe. Bien sûr, les Violets ont eu les ballons pour calmer plus tôt l’euphorie bleue. Mais cela n’enlève rien à la superbe prestation livrée par le pensionnaire de N1.Après un premier quart d’heure équilibré (7-9, 16e ), la première accélération sélestadienne laissait penser que le favori de ce derby bas-rhinois allait prendre durablement l’ascendant (8-13, 20e ). Raté.

Cet ESSAHB-là a du cœur et ne cesse de le montrer. Geffrard rapproche les siens une première fois (11-13, 26e ). Puis une deuxième fois avant la pause (14-16), alors que Sélestat s’était redonné de l’air (11-15 à la 28e ).

Les Violets ne sont pas nécessairement sereins, mais font néanmoins toujours la course en tête (19-23, 39e ). Joli redonne cinq longueurs d’avance aux siens (21-26, 42e ) et l’on se dit alors que la logique et la hiérarchie l’ont définitivement emporté.

Mais pourquoi ce match, déjà séduisant, devrait-il perdre maintenant de son éclat ? Geffrard, encore une fois, ramène l’ESSAHB tout près (24-26, 45e ). La tendance va même carrément s’inverser, parce que Ludwig ne rate plus rien. Le pivot égalise (27-27, 47e ), puis replace les siens devant (28-27, 48e ), pour la première fois depuis longtemps (3-2, 6e ).

L’espoir se fait plus concret, l’odeur de l’exploit plus forte. Surtout quand Ludwig, encore lui, maintient l’ESSAHB en tête (29-28, 49e ). Mais Sélestat a la chance de pouvoir compter sur Meyer. Le gardien violet va signer quelques arrêts décisifs dans le money-time.

Freppel a beau égaliser une dernière fois (31-31, 57e ), c’est bien Sélestat qui se qualifie pour les 16es de finale, après avoir tremblé jusqu’au bout. Pour leur entrée en lice dans la compétition, les joueurs de Christian Gaudin ont été malmenés. Comme ils l’attendaient. « C’est un derby, on savait que ça serait difficile, ça l’a été, souffle Florent Joli, l’ailier droit sélestadien. Ce n’était pas une grande performance, on retiendra plus la qualification que la manière. »

L’ESSAHB ne croisera pas, comme la saison passée face au PSG, la route d’un club de D1. Mais elle a, malgré la défaite, augmenté un capital confiance déjà élevé. « On a forcément des regrets, on a le sentiment que c’était jouable, sourit Bruno Boesch, le coach. Cette prestation est un élément positif de plus (les Strasbourgeois restaient sur quatre succès de rang, ndlr). »

Sélestat, comme l’ESSAHB, vont reprendre le chemin du championnat. Plus ou moins rassurés, vous l’aurez compris.

Source Dna

Posté par fredgo à 20:57 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,