Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

08 décembre 2012

Bis repetita pour françois-marie ?

direction-le-final-four-de-toulouse-pour-jordan-francois-marie-et-selestat-photo-dna-franck-del

La Coupe de la Ligue ne rappelle que des bons souvenirs à Jordan François-Marie. L’arrière droit est ainsi le seul Sélestadien à avoir déjà soulevé le trophée. C’était en avril 2009, à Miami, l’un des temples de la NBA dont le joueur de 23 ans est particulièrement fan. Prêté par Montpellier à Istres, il avait contribué (4 buts) à la victoire surprise de l’équipe provençale face à… Montpellier en finale (22-20). « J’avais dix-neuf ans, je découvrais le haut niveau », sourit “Jojo”.

Trois ans après, le Violet, auteur d’un début de saison époustouflant (49 buts en 11 matches dont 9 lors de la dernière journée à Chambéry), retrouve le Final Four, avec l’envie de créer une nouvelle sensation. « Sur le papier, Nantes est plus fort que nous. Mais on sait se dépasser. Et il ne faut pas oublier que nous avons nous aussi des joueurs d’expérience comme Pawel  (Podsiadlo), Obrad  (Ivezic) ou Yuriy  (Petrenko). Aller en finale serait historique pour le club. »

S’il sait que Sélestat reste le Petit Poucet de ce dernier carré, Jordan François-Marie croit fermement aux chances de son équipe. « On sait que l’on peut faire quelque chose. C’est un rêve de gagner le titre, mais on y va pour ça. Notre force, c’est que nous n’avons aucune pression. »

« Je sens que l’on nous craint davantage »

Surtout, l’arrière droit sélestadien ne nourrit aucun complexe. « Je n’avais pas été intimidé à dix-neuf ans à Miami, alors aujourd’hui… »

Jordan François-Marie brûle d’impatience de montrer que Sélestat peut être un peu plus qu’un simple outsider. « Je pense que l’image du club a évolué aux yeux des gens. Quand je parle avec les joueurs des autres équipes, je sens que le discours a changé, que l’on nous craint davantage. On surprend et il faut continuer dans ce sens-là. On a prouvé que l’on méritait d’être en D1. Maintenant, on veut faire plus… »

Source Dna

Lire plus encore...

1) Ils sont 3...
2) Sans Pesic, resté à sélestat

Posté par fredgo à 10:20 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Coupe de la ligue: Aux porte du rêve

      

jordan-francois-marie-vainqueur-de-la-coupe-de-la-ligue-en-2009-avec-istres-se-verrait-bien-creer

Retrouver le Sélestat Alsace Handball au Final Four de la Coupe de la Ligue n’est pas quelque chose de banal. C’est même une première dans l’histoire du club alsacien. Face à Nantes, nouveau riche  de LNH, les Violets voudront une nouvelle fois déjouer la logique, cet après-midi en demi-finale.

Nantes, Dunkerque, Chambéry… et Sélestat. Cette 12 e édition de la Coupe de la Ligue a réservé une jolie surprise. Pas de Montpellier, huit fois vainqueur de la compétition, pas de Paris, éliminé en quart de finale par de brillants Nantais, au Final Four. Mais bel et bien les Sélestadiens, “intrus” de ce dernier carré ; des “intrus” que tout le monde en LNH prend cependant très au sérieux après leurs récents coups d’éclat.

« Nous sommes outsiders, c’est une évidence »

Et pourtant, le Sélestat Alsace Handball n’appartient pas (encore) à ce monde-là. Le contraste est même saisissant : là où le club violet affiche 1,9 million d’euros de budget, ses adversaires évoluent dans d’autres sphères (4,4 pour Chambéry, 3,5 pour Dunkerque et 3,2 pour Nantes).

Les esprits chagrins diront que les coéquipiers de Yuriy Petrenko n’effectueront qu’un bref passage à Toulouse, théâtre du Final Four. Les plus audacieux feront remarquer qu’Istres, vainqueur surprise en 2009, devait en faire de même.

« Nous sommes outsiders, c’est une évidence, souligne Jean-Luc Le Gall. Nos adversaires font partie du Top 5 du championnat et ce sera encore le cas en fin de saison. » Cette participation au Final Four ne fait pas tourner la tête à l’entraîneur sélestadien.

Le rendez-vous toulousain peut constituer, dans le plus beau des scénarios, une parenthèse enchantée pour un club avant tout focalisé sur son parcours en championnat. C’est donc sans pression, mais pas sans ambition, que les Violets ont rallié la ville rose.

« On a le même objectif que les trois autres équipes qualifiées, lance Jean-Luc Le Gall. On va jouer notre chance à fond. On va s’appuyer sur notre cohésion, notre volonté de se dire que rien n’est impossible. Nous avons montré que nous n’étions pas si loin que ça de ces équipes-là. Théoriquement, Nantes, Dunkerque et Chambéry sont plus forts que nous, mais encore faut-il le prouver sur le terrain. »

Là où Dunkerque et Chambéry marquent le pas actuellement, Nantes reste sur quelques performances de choix, notamment une victoire sur le parquet du PSG en quart de finale (35-36 a.p.). « C’est une équipe bien bâtie avec des joueurs expérimentés, à l’image d’Alberto Entrerrios que l’on ne présente plus, et un entraîneur qui ne l’est pas moins, analyse Jean-Luc Le Gall. Nantes est taillé pour gagner ce titre et l’a prouvé en sortant Paris. »

« Une Coupe de la Ligue sans favori »

« Sur un Final Four, la forme du moment est très importante. Et nous ne sommes pas spécialement en “surchauffe” actuellement », estime le coach alsacien, dont l’équipe n’a cependant concédé qu’une seule défaite lors des cinq dernières rencontres et surtout réalisé deux matches nuls contre Montpellier et Chambéry.

« Ce n’est pas la première fois que nous aurons cette étiquette d’outsider, souffle Jean-Luc Le Gall. Faisons un match parfait et nous compterons les points ensuite. »

Le Sélestat Alsace Handball peut-il bouleverser l’ordre établi ? Personne n’ose affirmer le contraire. Interrogé par le site internet spécialisé  Handzone, Jérôme Fernandez, le capitaine de l’équipe de France et de Toulouse, évoque « une Coupe de la Ligue sans favori ». C’est précisément ce qui rend ce Final Four toulousain particulièrement attrayant.

Source Dna

Posté par fredgo à 06:55 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 décembre 2012

Et si Sélestat se prenait pour Istres ?

assemblage_valero_pod530

La coupe de la Ligue n’aimerait-elle pas les petits poucets ? Pour preuve, en onze éditions, Montpellier a inscrit huit fois son nom au palmarès. Istres est la dernière équipe à avoir contrarié l’hégémonie héraultaise. C’était en avril 2009 à… Miami. Le soleil de la Floride avait plutôt bien réussi à la troupe de Christophe Mazel. 
.
.
Le souvenir doit être aussi tenace dans la tête de Jordan François-Marie. Prêté alors par Montpellier, l’arrière droit sélestadien avait été un des artisans du succès provençal. Il a donc les recettes de cette compétition en deux temps. Cette saison, Sélestat est encore sur la corde raide. Le 12ème budget de LNH n’a pas permis aux Alsaciens de faire des folies  et l’entraîneur Jean Luc Le Gall a composé avec l’ossature (relativement rajeunie) de la saison passée. Au complet et sécurisée par un Ivezic ou un Fulop en état de grâce dans les buts, l’équipe de Sélestat est capable de tout. Elle l’a prouvée récemment en prenant un point à Montpellier et Chambéry. Cette demi-finale face à Nantes sera également l’occasion de voir sur le parquet, deux des plus séduisantes gâchettes de la D1. Le Sélestadien Pawel Podsiadlo (à gauche sur notre photo) et ses 52 buts et surtout le Nantais Valero Rivera et ses 74 réalisations qui le placent en 2ème position des buteurs du championnat, derrière un certain Basic. Nantes a une belle équipe avec son armada ibérique, les meilleurs supporters (en terme d’assiduité) mais n’a toujours rien gagné si ce n’est la reconnaissance du monde du handball.
Cette saison entre Nantes et Sélestat
1ère journée en D1   (15/09) Sélestat-Nantes 24-29
-------------------------
Le programme des Finalités de la Coupe de la Ligue
Lieu: Palais des Sports de Toulouse
 
Demi-finales samedi 8 décembre 2012
 
Nantes-Sélestat 14h (arbitres : Thierry Dentz-Denis Reibel)
Dunkerque-Chambéry 16h15 (arbitres : Laurent Reveret-Stevann Pichon)

Posté par fredgo à 17:45 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 décembre 2012

Coupe de la Ligue: Jordan François-Marie « surtout ne rien lâcher »

2012-12-06_jordan_francois_marie_surtout_ne_rien_lacher

Passé par Montpellier et Istres, qui firent l’histoire de cette Coupe de la Ligue, Jordan François-Marie sera un des fers de lance de l’équipe de Sélestat à l’occasion du dernier carré de la compétition qui aura lieu ce week-end à Toulouse. Il se livre à quelques jours de l’événement.

Jordan, Sélestat n’a enregistré qu’une défaite lors des 4 derniers matchs de championnat (pour une victoire et deux nuls), après s’être qualifié pour la demi-finale de cette Coupe de la Ligue. Ca a l’air d’aller plutôt bien en Alsace ces derniers temps, non ?
     
Ca fait en effet 5 matchs que l’on est bien en place. On est peut-être en train de passer un cap cette saison, même si certaines performances peuvent être relativisées. On fait nul à Chambéry, au Phare, et même si c’est rare de prendre un point là bas, il faut aussi dire que les Savoyards étaient peut-être un peu usés. Néanmoins, on reste très content de ce type de résultat. On travaille dur pour ça.  Je pense que ça va dans la lignée de ce que l’on a produit la saison dernière où on avait aussi réussi quelques bons coups. Le groupe grandit, les jeunes -moi y compris- s’aguerrissent et les anciens sont aussi bien présents.

Cette accession au dernier carré de la Coupe de la Ligne, est-ce un symbole de cette évolution ?
      
C’est une première et ça prouve que l’on a passé un certain cap. On va aller à Toulouse avec l’idée que l’on a rien à perdre, contrairement au championnat où il faut toujours avoir en tête l’idée de prendre des points pour obtenir le maintien. On va jouer libérés et se faire plaisir au maximum. En plus, on lit à droite et à gauche que l’on commence à faire un peu peur aux équipes que l’on affronte, c’est positif, il faut s’en servir.

Jordan Vainqueur Coupe de la Ligue 2009

Sélestat va affronter Nantes en demi-finale. Que pensez-vous de cette équipe ?
      
Nantes, c’est pas mal d’internationaux qui ont du vécu, une équipe complète avec un gros « trident espagnol » qui fait très mal sur la base arrière. Ils sont peut-être meilleurs que nous a priori, mais on a des qualités à faire valoir. On a des joueurs de qualité qui ont joué la Ligue des Champions, des matchs internationaux et puis toute une équipe dont chacun des membres donnera tout sur le parquet pour être au niveau. On est peut-être un peu le Istres de 2009…

Que faudra-t-il pour battre Nantes ?
      
D’abord réaliser un match plein pendant 60’. Ensuite s’appuyer sur notre bonne paire de gardiens et avoir aussi de la réussite. Et surtout ne rien lâcher, même si on est un peu derrière, s’accrocher et essayer de revenir petit à petit.

Avec 49 buts, vous êtes le deuxième meilleur buteur de Sélestat et un élément important de cette équipe. On a l’impression que vous vous épanouissez pleinement…
       
Je me sens bien ici. Il y a un beau défi sportif à faire grandir cette équipe. J’essaye d’apporter le plus possible en me fondant dans le collectif aux côtés de joueurs expérimentés comme Petrenko, Ivezic, ou Podsiadlo par exemple.

Source Lnh

Posté par fredgo à 12:03 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 décembre 2012

Coupe de la Ligue: J-4; un nouveau site pour le grand évenement

  Image2

 

      A l’occasion de la Coupe de la Ligue et de son dernier carré, la LNH met en ligne un site dédié avec toutes les informations concernant l’événement. A découvrir sans plus attendre.

      A événement exceptionnel, dispositif exceptionnel. Pour le Final Four de la Coupe de la Ligue qui aura lieu à Toulouse les 8 et 9 décembre, la LNH a décidé de mettre en ligne un site dédié à l’événement sur lequel il sera possible de retrouver toutes les informations de la compétition, des déclarations, des interviews sur les équipes de l’élite mais aussi sur la Coupe de la Ligue des Grandes Ecoles.

Coupe de la ligue

A découvrir ici

Posté par fredgo à 12:29 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 novembre 2012

Les réactions suite au tirage du prochain final four de la coupe de la ligue:

2012-11-12_tirage_de_coupe_de_ligue_reactions

Respectivement opposés à Chambéry et Nantes, les coachs de Dunkerque et Sélestat, Patrick Cazal et Jean-Luc Le Gall réagissent au tirage au sort du Final 4 de la Coupe de la Ligue 2012. Tout comme Rock Feliho, l'arrière gauche et défenseur de Nantes.

 Jean-Luc Le Gall (entraîneur de Sélestat, en photo)*:

Ce n’est pas un tirage facile, peut-être même le plus difficile pour nous car je pense que Nantes sera très dangereux. Thierry Anti, le coach adverse, est un spécialiste des Coupes qu’il a régulièrement gagné par le passé et son équipe a le profil pour s’imposer. Peut-être que Dunkerque aurait été mieux à jouer car nous avions une revanche à prendre suite à notre dernière courte défaite lors de la 6e journée (25-27, ndlr). De toutes façons, il faut faire avec. On ira à Toulouse avec ambition et l’envie de passer en finale. On n’a rien à perdre.

Réaction de l’arrière gauche nantais Rock Feliho* :

« En demi-finales, quel que soit l’adversaire, l’objectif c’est de tout faire pour aller en finale. Sélestat c’est une équipe très difficile à manier.  Sur un match de Coupe, tout peut se jouer. On sais ce que c’est que d’être dans le rôle de l’outsider, c’est ce qui nous a réussi à Paris.»

Gaël Pelletier, président du HBC Nantes**:

«Nous tombons contre l’équipe qui vient de faire match nul contre Montpellier en championnat. Sélestat, ce n’est pas une équipe à prendre à la légère. Ce sera un match difficile pour atteindre la finale face à une équipe qui monte en puissance.»

Patrick Cazal (entraîneur de Dunkerque)* :

Il n’y avait que des équipes de qualité dans ce dernier carré. Ce sera donc un match difficile à jouer car Chambéry n’est pas facile à battre et joue vraiment bien. Ce sera une demi-finale très indécise qui basculera sur des détails. Il faudra gagner à tout prix face à une formation que l’on s’attend généralement à affronter en finale. Le prochain match de championnat nous donnera peut-être quelques indications. Mais on sait qu’on peut gagner 2 matchs sur un tel week-end.

Source LNH* et Handnews**.

 

Posté par fredgo à 21:29 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Tirage au sort final four: Ce sera le HBC Nantes

 Le tirage au sort des finalités de la coupe de la Ligue a été effectué, il y a quelques minutes...

549028_443427535704395_84280621_n


      Nos violets auront comme adversaire l'équipe de Nantes.

Voici les affiches:
US Dunkerque - Chambéry SHB
HBC Nantes - Sélestat AHB
 
 
En route vers de nouveaux exploits

Posté par fredgo à 12:43 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 octobre 2012

Coupe de la Ligue, Sélestat peut voir la vie en rose

jordan-francois-marie-(a-g-)-est-un-bon-exemple-a-suivre-puisqu-il-a-deja-gagne-la-coupe-de-la-ligu

Qualifié pour la première fois de son histoire dans le dernier carré de la Coupe de la Ligue, qui se déroulera en décembre à Toulouse, Sélestat peut continuer de rêver durant les six semaines à venir.

Si la Coupe de la Ligue ne faisait pas partie des objectifs du SAHB, elle l’est devenue par la force des choses grâce à deux succès sur Tremblay et Créteil qui l’ont propulsé dans un dernier carré plutôt inattendu. En effet, les deux grosses écuries au départ de la saison, Montpellier et Paris, manqueront à l’appel lors du final four qui se déroulera à Toulouse le week-end des 8 et 9 décembre. Si bien que les Violets, qui ont décroché pour la première fois de leur histoire une qualification pour une demi-finale de cette compétition réservée aux clubs de l’élite, y côtoieront Nantes, Dunkerque et Chambéry. Ces trois adversaires rêvent certainement de tomber sur l’équipe alsacienne lors du tirage au sort puisqu’elle est, sur le papier, celle qui semble la plus abordable.

De son côté, Sélestat a désormais une belle carte à jouer dans une compétition qu’il abordera sans aucune pression. Il y a quinze jours, elle a su tenir tête jusque dans les dernières secondes du match à Dunkerque, ne cédant que de deux buts (25-27) contre la seule équipe désormais invaincue depuis le mois de septembre puisque le PSG est tombé hier, à la surprise générale, face à Nantes.

L’exemple de Jordan François-Marie

Yuriy Petrenko et ses coéquipiers ne disposeront, certes, pas de l’avantage de jouer à domicile, mais ils compenseront ce handicap par un état d’esprit et une combativité qui peuvent leur permettre de croire en leur chance et de créer une surprise afin de se hisser jusqu’en finale. Ce sera le prochain objectif d’une équipe qui, si elle joue désormais sur deux tableaux, sait que la priorité reste toujours le championnat.

Novice à ce stade de l’épreuve, le SAHB peut demander la recette à son arrière droit, Jordan François-Marie, qui a remporté cette coupe en 2009 avec Istres. Cette année-là, du côté de Miami où la Ligue s’était décentralisée, le rêve américain était devenu réalité pour le Petit Poucet qui s’était permis de battre Montpellier en finale. Le meilleur marqueur sélestadien va-t-il pouvoir réaliser une surprise aussi énorme trois ans plus tard ? Rien n’est moins sûr. Mais son expérience peut permettre à tout le groupe de croire en sa bonne étoile.

Maintenant que le train est lancé qui sait où l’aventure peut s’arrêter ? Brutalement, au stade des demi-finales, comme en avril 2008 lorsque Sélestat a raté la dernière marche pour accéder à la finale de la Coupe de France en perdant ses moyens lors d’une première période catastrophique au Palais des sports de Mulhouse contre Paris ? Ou alors dans l’euphorie, comme en juin 1995, lorsque le SCS d’alors, s’était hissé jusqu’en finale de la Coupe de France où il avait tenu tête au grand OM-Vitrolles de l’époque, en faisant match nul à domicile avant de céder de cinq buts chez l’ogre marseillais ?

Toutes les coupes laissent toujours une grande part au rêve. Les Sélestadiens ont désormais six semaines pour continuer de voir la vie en rose avant de tenter leur chance à Toulouse où ils ont, soit dit en passant, toujours bien réussi en championnat en y ramenant des succès contre le club local lors de leurs deux derniers passages. Mais avant ce petit extra qu’ils se sont octroyé au prix de deux prestations abouties contre Tremblay et Créteil, il leur faudra assurer en championnat. Dans deux semaines, ils défieront Montpellier au Rhénus (dimanche 11 novembre à 16 h) avant d’aller à Ivry, de recevoir la lanterne rouge Billère et de se déplacer à Chambéry. S’ils négocient bien ce rude programme, le dessert du final four toulousain n’en sera que plus savoureux.

Posté par fredgo à 12:13 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 octobre 2012

Résultat 1/4 de finale: Sélestat - Créteil : 34 - 19; Sélestat est en demi-finale

auteur-d-un-sans-faute-au-tir-six-sur-six-le-pivot-selestadien-djordje-pesic-a-ete-un-des-pri

À la table des grands

C’est une grande première dans l’histoire du Sélestat Alsace Handball.  En écrasant Créteil, hier en quart de finale (34-19), les Violets se sont qualifiés  pour le Final Four de la Coupe de la Ligue, qui se disputera en décembre à Toulouse.

« Pourquoi pas rêver ? », soufflait dans un large sourire Jean-Luc Le Gall, quelques secondes après le coup de sifflet final. C’est peu dire que l’entraîneur sélestadien a savouré la qualification de son équipe pour le Final Four de la Coupe de la Ligue, au terme d’un match presque parfait face à Créteil.

« On voulait montrer que Sélestat fait partie du paysage de la LNH »

Une qualification qui permet aux Violets de s’inviter à la table des grands : Chambéry, vainqueur de Toulouse hier, en attendant les résultats des deux derniers quarts de finale aujourd’hui, Dunkerque-Montpellier et PSG-Nantes.

Ce n’est pas minorer la performance des coéquipiers de Yuriy Petrenko de dire qu’ils avaient été gâtés par le tirage au sort. Encore fallait-il se débarrasser d’une équipe de Créteil en net regain de forme, mais orpheline hier de son capitaine et cerveau Fabrice Guilbert, dont l’absence s’est cruellement fait ressentir dans les rangs franciliens. Les Sélestadiens ont franchi l’obstacle avec maestria, livrant un match sérieux de bout en bout.

« L’adversaire a raté son match, mais nous avons fait le nôtre de A à Z. Nous n’avons pas eu de creux, appréciait Jean-Luc Le Gall. J’espère que l’on rééditera ce genre de performance en championnat. »

Dans le sillage d’un duo de gardiens une nouvelle fois brillant (12 arrêts chacun pour Fulop et Ivezic), le Sélestat Alsace Handball a fait la course en tête d’un bout à l’autre de la rencontre. Au quart d’heure de jeu, Créteil était déjà nettement distancé (8-3, 16 e’), dépassé par la vista des tireurs alsaciens (sept joueurs à 100 % de réussite).

Le coach violet pouvait pianoter sur son banc, sans que l’allant de son équipe n’en soit perturbé. Beretta, dans un angle complètement fermé, trompait Tabarand pour maintenir l’écart (10-6, 20 e’). Aman ne gâchait pas les offrandes de ses coéquipiers et Sélestat prenait le large dans les dernières minutes de la première période (15-8 à la pause).

L’idéal scénario se poursuivait en seconde période. Le 5-0 initié par Jung repoussait Créteil très loin (20-9, 39 e’). Rien ne semblait pouvoir empêcher les Cristoliens de sombrer, d’autant que Podsiadlo et consorts ne fléchissaient pas (24-12, 44 e’). Si Jerkovic se signalait enfin dans le but francilien, Créteil n’y croyait plus vraiment, en dépit d’un léger rapproché (26-17, 51 e’).

Invité surprise

Ce n’était pas vraiment une alerte, mais les Violets réagissaient très vite pour finir la rencontre en trombe (8-2 dans les huit dernières minutes, 34-19 au final).

Le Sélestat Alsace Handball est ce matin qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Il en sera l’invité surprise, même s’il a largement mérité sa place.

Et si le Final Four n’est pas idéalement placé dans le calendrier, juste avant deux rencontres importantes pour le maintien en D1 contre Aix-en-Provence et Toulouse, c’est tout un club qui ne boude pas son plaisir. « Cela ne tombe pas très bien, mais on ira à Toulouse  (théâtre du Final Four, ndlr) avec le maximum d’ambitions, assurait hier le coach violet. Il n’y aura que des clients et cela peut-être l’occasion pour nous de franchir un nouveau palier. »

Voir le SAHB remporter la Coupe de la Ligue serait une énorme sensation. Mais là n’est pas le plus important. Le club violet ne cesse de consolider sa place dans l’élite du handball français. « On voulait montrer que Sélestat fait partie du paysage de la LNH », indiquait Jean-Luc Le Gall. Qui en doutait ?

Source Dna

Posté par fredgo à 09:00 - 03a) Coupe de France - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 octobre 2012

1/4 de finale CdL: Sélestat - Créteil; La vie en rose ?

     Sélestat peut ajouter un glorieux chapitre à son histoire, ce soir face à Créteil. Les coéquipiers  de Jordan François-Marie veulent se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue  et apporter une touche de violet dans la ville rose, lors du Final Four à Toulouse début décembre.

direction-le-final-four-de-toulouse-pour-jordan-francois-marie-et-selestat-photo-dna-franck-del

Il est seul Sélestadien à avoir remporté la Coupe de la Ligue. C’était en 2009 et Jordan François-Marie, même pas 20 ans à l’époque, avait contribué à la victoire surprise d’Istres aux dépens de Montpellier (quatre buts en finale). « C’est forcément un bon souvenir. Mais j’étais arrivé en cours de saison  (prêté par… Montpellier, ndlr) et je n’avais pas participé à la qualification pour le Final Four. Le meilleur reste la montée en D1 avec Sélestat », souffle l’arrière droit.

« On a eu de la chance lors du tirage au sort. À nous d’en profiter »

Au-delà du titre, Jordan François-Marie se souvient surtout de sa découverte des États-Unis  (le Final Four s’était déroulé à Miami, ndlr). « C’est une ville qui fait rêver. Je suis fan de NBA et j’avais pu voir un match entre Miami et La Nouvelle-Orléans. C’était énorme ! »

Toulouse, théâtre du Final Four de cette édition 2012, ne manque pas de charme, mais fait sans doute moins travailler l’imaginaire de Jordan François-Marie et de ses coéquipiers. « Ça reste un Final Four, souligne le Sélestadien. Et il y aura plus de monde dans la salle  (sourire). » La finale 2009 s’était en effet jouée devant à peine 1 000 spectateurs dans la somptueuse American Airlines de Miami. Un flop intégral.

L’ambiance promet d’être beaucoup moins confidentielle dans le Palais des Sports toulousain, les 8 et 9 décembre. Et le Sélestat Alsace Handball n’entend pas laisser passer l’occasion de s’inviter au Final Four de la Coupe de la Ligue pour la première fois de son histoire. « Ce serait super pour le club », lance “Jojo”, artisan majeur de la qualification contre Tremblay lors du tour précédent (5 buts).

L’arrière droit brûle également d’envie de s’inviter dans le dernier carré et de retrouver les meilleures équipes de l’Hexagone. « Une défaite contre Créteil en Coupe de la Ligue serait moins importante qu’en championnat, explique-t-il avec la franchise qu’on lui connaît. Mais on veut se qualifier pour les demi-finales de cette compétition où on ne nous attendait pas vraiment. Cela prouverait qu’il faut compter avec Sélestat en LNH. »

Créteil, en net regain de forme après un début de saison compliqué (victoire contre Toulouse et match nul face à Chambéry lors des deux dernières journées), voudra forcément contrarier les desseins violets. « Il y a encore un match à gagner ! », rappelle Jordan François-Marie, en affichant toutefois sa confiance.

« On a eu de la chance lors du tirage au sort. C’était le meilleur possible. À nous d’en profiter. Nous avons battu Créteil à l’extérieur en cha mpionnat  (25-28 le 3 octobre, ndlr). À domicile, on doit gagner. »

C’est une évidence, Sélestat a été gâté, en recevant d’abord,... la suite

Source Dna

Posté par fredgo à 09:00 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,