Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

07 septembre 1998

Résultat Pontault-Combault 21-18 Sélestat; La grosse colère de Voina

Thierry Omeyer

Complètement à côté de son sujet, le SC Sélestat a crédité le maigre public de Pontault-Combault d'une de ses plus mauvaises sorties depuis bien longtemps. Défaite (21-18) et grosse colère de Radu Voina à la
clé.

 « Ridicules, nous avons été ridicules... » Radu Voina n'y va pas avec le dos de la cuiller, l'entraîneur sélestadien ayant mis un bon moment avant de retrouver un semblant de calme à l'issue de la défaite des siens, samedi soir, à Pontault-Combault. « Je ne pensais pas que nous pouvions être aussi mauvais. Jamais nous ne l'avons été. Ce soir, je suis vraiment très en colère. Nous avons rencontré une équipe du niveau de Nationale 1 et nous avons été incapables de la battre. »
Privés de Paruta, Rigault (meilleur passeur du dernier championnat) et Remai, les Pontellois étaient effectivement bons à prendre. La preuve : en jouant au plus mal, le SCS (où l'absence de Dobrescu
pesa très lourd) n'a perdu que de trois but et ne comptaient qu'une longueur de retard (19-18) à un peu moins de deux minutes du terme. La faute à un compartiment défensif qui, heureusement, fonctionna à peu près bien.

« Il aurait suffi que nous soyons moyens, poursuit Radu Voina. Mais non, même pas ça. Si ce n'est Thierry Omeyer, seul contre tous, aucun n'a été à la hauteur. » Bémols, cependant, pour Christian Omeyer et Willmann qui tirèrent au mieux leur épingle du jeu, ainsi que pour Gateau, qui a fait ce qu'il a pu étant donné ses possibilités actuelles.

« Plus de cadeaux »

Et l'entraîneur alsacien, d'ordinaire protecteur, de ne faire de cadeaux à personne. « Sayad est complètement passé à côté. Engel, avec toute l'expérience qu'il est censé avoir acquis en Bundesliga, n'a rien su gérer. Lhou Moha a tenté des choses qui se sont retournées contre nous. Stachnick, s'il a beaucoup marqué, a aussi raté des choses à des moments importants. Ce soir, je ne veux protéger plus personne. »
On l'a compris, Radu Voina en veut énormément à une équipe qu'il n'a pas reconnu ce samedi. « Ce match n'a rien à voir avec ceux que nous avons disputé jusqu'à présent. La raison de cette contre-performance ?
Sans doute les joueurs ont-ils pensé qu'au vu des matches amicaux joués en début de saison ils n'avaient pas grand chose à craindre face à une formation jouant sur une jambe. Et puis, les intentions affichées en dehors du terrain ne sont belles qui si elles sont suivies d'effets balle en main... »

Réaction indispensable

Il est vrai que le SCS a commis d'énormes erreurs samedi soir, connaissant beaucoup trop de déchets pour espérer quelque chose (une petite vingtaine de pertes de balle ou un pourcentage au tir désespérément faible). Saura-t-il retenir la leçon, saura-t-il réagir, samedi prochain, face à Dunkerque ?
« C'est indispensable et je peux vous assurer qu'il ne rigolerons pas, cette semaine, à l'entraînement. J'ai fini d'être gentil. Ou ils me montrent, dès samedi, que je peux compter sur eux ou je prendrai des sanctions. Quitte à ne faire jouer que des jeunes qui ne voudront pas montrer qu'ils sont les meilleurs au monde... »
Perdre à Pontault-Combault n'est, en soi, pas dramatique. C'est, au vu des forces en présence samedi, extrêmement dommage. L'occasion paraissait bien belle.

Source Dna

Posté par fredgo à 19:23 - 20) La saison 1998/99 en D1 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,