Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

30 septembre 2009

L'hebdo des violets. Nouvelle rubrique.

 Voici pour ce début de saison une nouvelle rubrique qui sera hebdomadaire, tout les mercredi. Elle sera basé sur des chiffres tournés dans tous les sens; sur les joueurs, les équipes, les perfs des uns mais aussi les contres performances des autres, au gré de mes recherches. Et si vous voulez y mettre votre touche personnelle, faite le moi savoir par mail et je me ferai le plaisir de l'afficher.
A vous tous, bonne lecture.

 

1
Seule équipe à rester invaincue: Saintes
.
 

1

La première défaite du Paris HB.
''L 'ogre au pied d'argile''a mis pieds à terre à Billere.
.

 

2

Le nombre d'équipes dont le classement est UNE SURPRISE:
Nancy empêtré dans les bas fond du classement et surtout
Saintes, leader seul après trois journées!

 

3
.

Le nombre de journées effectuées en D2.
.

 

11

Le nombre de buts marqués par Michal Salami contre Angers.

Il est le meilleur buteur de la D2.

 

27.

Le nombre d'inscrits au déplacement pour venir supporter les violets à Valence.

 

 

29

Le nombre de buts inscrits par le meilleur buteur de la D2.

Michal Salami s'octroie une moyenne de 9,3 buts par match.

Phénoménal.
.

 

33

La note d'évaluation qu'a obtenu le même Michal lors du match contre Angers.
C'est le meilleur joueur de la 2ème et 3ème journée

..

 

68

Le nombre de buts encaissés par Billère qui représente la meilleure défense.
Le SAHB a la 11ème Défense.
.

88

Le nombre de buts marqués par Angers depuis le début du championnat
qui représente la Meilleure Attaque.
Le SAHB est 5ème.
.
3600.

Le nombre de seconde que dure un match!

Mulhouse en a fait les frais contre Villeurbanne.
Le MHSA menait de 3 buts à 1'30 de la fin du match...
Aie !
.

7

Le nombre de jours pour le prochain hebdo des violets.

 

Dédié à Sam.

.

Posté par fredgo à 21:47 - 07) L'hebdos et mensuels - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 septembre 2009

Apres match 3ème Journée : Angers 28-31 SA-hb

DNA_28_septembreTrop irrégulier, Sélestat s'est toutefois logiquement imposé (31-28), hier après-midi, face à Angers.

Cette saison, les Angevins ne disposent d'aucune marge de manoeuvre et devront faire preuve d'une application sans faille sous peine de se retrouver en grande difficulté.
Comment ont-ils pû laisser une telle liberté à ce diable de Salami ? Déjà auteur de 18 buts lors des deux premières journées, l'ailier polonais a trompé onze fois les portiers angevins sur... douze tirs.
Pourquoi ont-ils continué à jouer vers l'intérieur, quand l'équipe alsacienne a applati sa défense ?

Parfaite gestion des supériorités

Angers s'était pourtant mis dans les meilleures conditions dans le sillage de Greg Martin. Revanchard et tranchant, l'ancien Sélestadien écoeura Franck, l'ex-international, et permit aux siens de faire la course en tête.
Solide en défense, mais surtout appliqué en attaque, Angers récita un handball très propre qui aurait dû se concrétiser davantage au tableau d'affichage. Mais Sélestat resta dans la partie grâce à sa parfaite gestion des supériorités numériques et à la très bonne relation Beauregard-Salami côté gauche (16-15 à la pause).
Le retour des vestiaires fut catastrophique pour Angers. Manquant à la fois d'agressivité en défense et de limpidité en attaque, la formation locale encaissa un incroyable 8-0, 21-19 (36e') puis 21-27 (45e').

Girardin décisif

L'absence d'un patron capable de poser le jeu pour laisser passer l'orage se fit alors cruellement sentir. Les Alsaciens ne furent pas moins fébriles, quand Lambert sonna la révolte angevine. Le rapport de force s'inversa une nouvelle fois et Angers recolla (27-27, 54e') contre toute attente.
Dans le money-time, les Angevins payèrent au prix fort la débauche d'énergie déployée dans leur course poursuite. L'exclusion sévère de Lambert et quelques belles parades du jeune Girardin sur des prises de tirs assez incompréhensibles sonnèrent la fin des espoirs angevins.
« On a gagné mais je suis très en colère. On n'est jamais vraiment rentré dans le match. On a donné trop de solutions à notre adversaire, qui nous était pourtant inférieur sur le rapport de force. Si Angers avait été un peu plus constant, on passait à la trappe », confia Jean-Luc Le Gall, l'entraîneur sélestadien.

Les chiffres du match

ANGERS 28
SÉLESTAT 31

Salle Jean-Bouin. Mi-temps : 16-15. - 1 000 spectateurs. Arbitres MM. Dougarem et Less.
ANGERS : Komnenovic (45', 10 arrêts, 0/1 pen.), Galliou (15', 3 arrêts) au but. Martin (6), Vieillard (1), Lécu (2), Pelé (2), Lambert (7 dt 2 pen.), Duchemann (2), Charloton (2), Chailly (1), Lemaire (1), Eudaric (1), Marlin (3). Entraîneur : D. Tristant.

SÉLESTAT : Franck (30', 7 arrêts, 0/1 pen.), Girardin (30', 8 arrêts, 0/1 pen.) au but. Jung, Sarni, Aman (1), Huljina (6), Durand, Omeyer (1), Beauregard (5), Foubert (4), Gallotte, Salami (11 dt 1 pen.), Eymann (2), François-Marie (2). Entraîneur : J-L. Le Gall.

Source DNA

Posté par fredgo à 21:50 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 septembre 2009

Résumé de la 3° Journée de D2M.

Cette 3ème journée aura été celle des confirmations. Ou des infirmations. Confirmé, la D2M est bien le championnat le plus fou et le plus atypique du monde. Bien malin - pas votre chroniqueur préféré donc qui s'en sort avec un petit 4/7 au jeu des pronostics - celui qui peut prédire des résultats tous aussi incroyables les uns que les autres. Confirmé, Nancy n'est pas dans le coup. Après la défaite chez les ch'tis promus, les nancéiens ont subi la loi des aixois, d'un duo d'aixois plutôt, Hamad le pivot magique et Ganovelli l'ailier volant. Confirmé, Aix a un truc en plus par rapport à la saison dernière. Non confirmée, l'insatiabilité annoncée partout de l'ogre Parisien. Paris ville des lumières est revenu de Billère en pleine "sombritude". Le défi physique, marque de fabrique authentique made in Béarn - méfiez vous des contrefaçons -, n'a pas pu être relevé par les parisiens qui découvrent durement la réalité de ce championnat. Confirmé, enfin en partie, St Cyr s'est relancé en battant Hazebrouck. Sans briller plus qu'il ne faut, les tourangeaux ont profité non seulement d'une certaine tendresse des gars du Nord - quand on vous dit qu'ils ont le coeur sur la main... - mais surtout de beaucoup trop d'approximations des promus. Confirmé encore le bon départ de Saintes vainqueur de Pontault Combault. Les charentais ont su profiter d'un calendrier peut être un peu plus facile pour prendre seul les commandes du championnat. Et c'est tant mieux car ce qui est pris, bah, c'est pris... Confirmé, Villeurbanne sera plus qu'un outsider jouant les faire-valoir. Avec l'insouciance de la jeunesse et un mental de vieux guerriers, les minots rhodaniens ont arraché le nul à Mulhouse, une semaine après avoir fait tomber St Cyr. Les alsaciens confirment qu'ils ont encore du pain sur la planche pour tenir 3.600 secondes... Confirmé hélas, Gonfreville est en difficulté. A Valence, les Haut normands ont tenu une vingtaine de minutes, laissant ensuite le promu filer vers son premier succès. A Valence la lumière, à Gonfreville la lanterne rouge... Confirmé enfin, Angers n'est pas tout à fait à la hauteur de ses ambitions. Les noyangevins ont concédé leur 2ème défaite consécutive, battus par Sélestat. Après leur entame manquée à St cyr, les alsaciens se replacent dans le groupe de tête. Un ventre mou un peu moins ballonné mais toujours prometteur d'un automne frisquet pour beaucoup !

ANGER28/31 SAHB

Angers vs Sélestat AHB

Angers - Selestat : 28-31(Mi-temps ? : ?) Contre perf ?

Girardin
Battus à pontault, Angers se devait de réagir à domicile, histoire de vérifier que l'ambition de haut de tableau était bien en adéquation avec le budget. Peine perdue, Sélestat a jeté un coup froid sur les ambitions noyangevines en s'imposant à Jean Bouin. Les alsaciens eux ont réussi leur opération rachat, la défaite primale (à St Cyr) paraissant être totalement digérée. A confirmer samedi prochain avec la venue du leader saintais. Angers aura la tâche compliquée en se rendant à Villeurbanne.
Source Handzone

Un premier résumé sur
le site du SAHB

Puis, vu par Angers (à chaud):
Loupé ! Angers-Noyant / Sélestat : 28-31Defense_yo
Encore un match où les moindres erreurs sont fatales...-3 buts. Excellent match de D2, 2 équipes très proches, un efficace Grégory Martin face à son ancien club, début remarqué d’Anthony Lambert , bon collectif angevin mais des pertes de balles, des attaques avortées, une défense perméable par instant ; côté alsacien, même profil collectif avec les mêmes problèmes en attaque et en défense, mais un bon gardien en 2ème période(Nicolas Girardin), un ailier gauche performant ( 11 buts), voilà la victoire aurait pu être angevine mais c’est l’équipe qui a commis le moins d’erreurs qui a gagné !

Greg2 Martin Defense_yo Duch Ago_sur_la_defense Anthony_Lambert2_2

Posté par fredgo à 21:55 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

VICTOIRE de SELESTAT à ANGERS

VICTOIRE de SELESTAT à ANGERS

ANGER28/31 SAHB

Angers vs Sélestat AHB

..

Sélestat se hisse ainsi à la 2ème place de la D2, en compagnie de Paris, Aix en Provence, Billère et Saint Cyr.

Bravo à toute l'équipe.37782268_p

 

Posté par fredgo à 21:31 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 septembre 2009

3ème Journée : Présentation Angers /SA-HB

 ANGERvsSAHB

Angers vs Sélestat AHB

Le Match : Du lourd en Anjou

BoboLa première période aura été trop catastrophique pour espérer gagner à Pontault. D'une maladresse incroyable (38 tirs dont 4 penalties manqués !), les noyangevins ont du se résoudre à une défaite qui aurait pu être évitée. Euphorie d'un premier succès en D2 ? Probablement... Aussi le groupe de Denis Tristant - qui s'est enrichi d'une unité, Anthony Lambert l'arrière nantais ayant été prêté pour un an - devra revenir vite fait sur terre et ce, dès dimanche avec la visite de Sélestat. Après le match raté à St Cyr, les hommes de Jean Luc Legall devaient se rassurer. Chose faite et bien avec un large succès dans le derby alsacien, grâce entre autres à une énorme prestation de Michal Salami (11 buts). Il s'agira donc de confirmer en Anjou. Mais de confirmer quoi ? Que le SAHB est un sérieux prétendant à la (re)montée ou qu'il suit tranquillement son petit bonhomme de chemin ? Quelle que soit la réponse, Angers aura fort à faire pour s'imposer sur une équipe où combativité et expérience sont des qualités naturelles. Même plus que ça. Carrément génétiques.

Classement après deux journées:
Sélestat : 7ème 4pts
Angers : 9ème 4pts.

Pronostic : Sélestat

Lieu :
JEAN BOUIN
BD PIERRE DE COUBERTIN 49100 ANGERS
Date :
Dimanche 27/09/2009 à 16:00Vivre_ma_Maison
Arbitres :
DOUGAREM MEHDI
LESS CEDRIC

Source Handzone

Posté par fredgo à 21:57 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 septembre 2009

Romain à besoin de NOUS !

Depuis plus d'un an maintenant, j'ai pris pour habitude d'alimenter quotidiennement le site des supporters ''Violets'' afin de vous donner un maximum d'info sur notre club du SA-HB, sur nos joueurs mais aussi sur notre club (très vivant) des supporters. Je vous dit cela, parce que je suis heureux de pouvoir donner du plaisir à plus d' une centaine de personnes par jours. Merci à vous tous.

 RomainMais aujourd'hui, je voudrais faire plaisir à une seule personne en particulier, à Romain, un p'tit jeune du Ried (dans la campagne Sélestadiènne), 10 ans, qui souffre d'une maladie orpheline très rare.

Aujourd'hui, il n'existe pas encore de thérapie ni aucun médicament . L'espérance de vie de ces enfants (20 cas en France) varie entre 15 et 20 ans. En raison de la crise économique, les budgets alloués au laboratoire de recherche Américain qui a découvert les deux gènes responsables de cette maladie ont été supprimés .

Il n'y a, ni association, ni un laboratoire consacré à cette maladie en France. Pour Romain et tous les enfants malades ce laboratoire doit fonctionner l'année prochaine.

Le budget nécessaire pour poursuivre les recherches en2010 est de 250 000 dollars (180 000 €).

Pour nous aider à réunir cette somme, nous faisons appel à vous : Vous pouvez faire un don directement auprès de l'association:www.NBIAdisorders.org. Il s'agit d'un site sécurisé, vous pourrez aussi consulter l'évolution des sommes récoltées.

Si demain, un remède pouvait être trouvé,

Romain pourrait en bénéficier et vivre normalement

Aidez-le, aidez-les!
;

Si vous avez des questions, vous pouvez envoyer un message sur la boite mail de sa maman: candilou@hotmail.fr

Alors, oui ,'' j'abuse'' peut être du site des Violets (dédié au Handball Sélestadiens) pour passer leur message. Je l'ai fait parce que je ne suis pas resté insensible à l'appel à l'aide de ma collègue de travail qui se démène pour apporter le meilleur à Romain. C'est un enfant comme j'ai la chance d'en avoir deux, et qui elles, sont en bonne santé. Alors si l'article à pu sensibiliser ne serait-ce qu'une seule personne, deux, trois .... alors je serais déjà content.

Nous avons deux manières de pouvoir aider le jeune Romain:

  • Faire appel à notre bon coeur à www.NBIAdisorders.org

  • Diffuser l'article au plus grand nombre de personnes possible pour sensibiliser un maximum de monde.

 

Il n'y a pas de gestes insignifiants

Si nous sommes des millions à le faire.


 

Plus d'information cliquez ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout, pour lui, pour eux.

 

 


Frédéric,

Valérie, la maman et Michel, son compagnon.

Romain.

Posté par fredgo à 21:58 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 septembre 2009

Arnaud Freppel, l’irréductible Alsacien

AArnaud_Freppelprès avoir vécu une expérience nouvelle durant deux saisons en D2 du côté de Saintes, le Mulhousien Arnaud Freppel a retrouvé la saveur de l’élite à Cesson. Avec les promus bretons, « Frips » goûte à nouveau à la D1. Avec appétit.

Il avait quitté Sélestat, il y a deux ans, « pour changer d’air, voir autre chose, découvrir quelque chose de nouveau. » Pour rompre avec la monotonie du quotidien, le capitaine du feu SCS Arnaud Freppel avait émigré vers le promu Saintais, qui débarquait en D2 avec un projet sportif intéressant : « J’en garde un très bon souvenir, débute Freppel. On dit que la D2 est le championnat le plus fou du monde… et honnêtement c’est vrai. C’est très serré, très physique et tout le monde peut battre tout le monde. Pour s’en sortir, il faut être le plus constant possible. »

La constance, c’était l’une des armes de Cesson l’an passé. Et c’est dans ce club breton qu’Arnaud Freppel a décidé de poursuivre sa carrière : « L’opportunité de rejouer en D1 a évidemment penché dans la balance, poursuit le Mulhousien. Mais au-delà de ça, quand j’ai joué contre Cesson, j’ai ressenti quelque chose de spécial dans cette équipe. On ne les appelle pas les irréductibles pour rien : c’est une équipe qui ne lâche rien, qui a une âme. Quelque chose de positif émane de ce groupe et ça m’a plu. Et je ne me suis pas trompé : depuis que je suis là, l’ambiance est exceptionnelle. »

« On n’est plus beaucoup à jouer au plus haut niveau »

Aujourd’hui, Frips et l’un des rares Alsaciens à évoluer en première division : « C’est vrai qu’avec la descente de Sélestat, on n’est plus beaucoup à jouer au plus haut niveau », souffle-t-il.

Mais les premiers pas de Cesson en élite n’ont pas été très faciles. Après deux rencontres, les Bretons pointent au 14 e et dernier rang de la LNH : « La D1, c’est nouveau pour la plupart des joueurs, note Arnaud Freppel. On n’arrive pas encore à jouer libérés, il y a comme une petite pression qui plane sur le groupe. C’est dommage, car on a les moyens de se maintenir. Mais il faut vite réagir car en D1 les points perdus ne se rattrapent pas. Et nos concurrents directs pour le maintien (Nantes, Aurillac, Nîmes et Toulouse) ont déjà fait un petit break sur nous. »

Lui a l’expérience de la D1. Avec Sélestat, il s’était imposé comme l’un des meilleurs ailiers droit de l’Hexagone. Comme toute bonne recrue qui se respecte, Arnaud Freppel préfère pour le moment se fondre dans le collectif sans faire trop de bruit. Question de caractère, de philosophie de vie aussi : « Je viens d’arriver au club, mais j’essaye quand même d’apporter quelque chose au groupe. Pas par la parole mais par des actes et une sorte de sérénité sur le terrain. Même si à l’aile, j’ai moins d’impact qu’un demi-centre. »

« C’était le match de l’année pour le handball alsacien »

Depuis son départ de Sélestat, Arnaud Freppel n’a jamais coupé les ponts avec le club qui lui a ouvert les portes de l’élite. Et le derby SAHB - MHSA ne pouvait pas lui échapper : « Bien sûr que j’ai suivi ce derby sur votre site internet. J’aurais vraiment voulu être là pour voir cette rencontre de mes yeux. Je n’ai jamais eu la chance de jouer un derby en championnat, mais j’imagine l’ambiance qu’il devait y avoir. C’était le match de l’année pour le handball alsacien. Le prochain derby, si je n’ai pas de match, je ne le raterai pas. »

Mais en attendant, Frips a une saison à ne pas rater. Une D1 sans représentant d’une terre de hand comme l’Alsace, ça ferait quand même désordre…

Marc Calogero
du journal L'Alsace

Posté par fredgo à 22:00 - 11c) Des nouvelles de nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 septembre 2009

C’est une chance de jouer devant un tel public !

 Pour son premier match au Cosec sous le maillot sélestadien, l’ancien demi-centre de Saint-Raphaël a savouré le succès du SAHB sur Mulhouse et l’atmosphère particulière de ce derby alsacien.

  get       Robin Foubert est affamé et l’a démontré samedi soir en mordant à pleines dents dans le derby contre Mulhouse. Une confrontation 100 % alsacienne dont il était, certes, l’un des acteurs mais pas vraiment le plus concerné par la rivalité régionale, lui qui se définit comme un Raphaëlois pur jus. « N’étant pas de la région, le contexte du match n’était pas une source de motivation particulière pour moi, même si j’ai pu constater sur des plus anciens, comme Francis Franck, ce que ça voulait dire, avoue celui qui vient de souffler sa 23 e bougie il y a une semaine à peine. Mais je sais aussi qu’un derby n’est pas un match comme un autre et qu’il faut le gagner. »

Mission accomplie pour Robin et ses complices du SAHB. Si bien que l’affamé s’est offert une tarte flambée maison sur l’agréable terrasse d’été installée pour l’événement devant la porte d’entrée de la salle de sport. « Si j’ai déjà eu l’occasion de découvrir d’autres spécialités du coin et apprécié l’excellent blanc local, je connaissais en revanche la Flam’s car j’en avais déjà acheté dans une grande surface de la Côte. Maisça n’a rien à voir avec celle d’ici. Franchement, je me régale… »

« C’est une chance de jouer devant un tel public »

Tout comme il a savouré l’ambiance du match et le soutien des tribunes, trop petites samedi soir, pour accueillir tous les amoureux du hand de la région. « J’avais déjà eu l’occasion de venir ici avec Saint-Raphaël (il y a deux ans jour pour jour) et je n’avais pas oublié l’ambiance particulière de cette salle. Mais ce samedi, c’était encore plus fort. J’ai été étonné du chaud public alsacien. Il nous pousse et c’est une chance de pouvoir disputer des matches dans une telle atmosphère. Si on travaille dur toute la semaine, c’est pour pouvoir vivre de tels moments. »

Désormais baptisé sous le maillot violet et au Gewurtz, Robin Foubert espère pouvoir progresser et mettre à profit le temps de jeu que Jean-Luc Le Gall lui offre pour jouer les premiers rôles dans cette D2 dont les résultats des deux premières journées ont déjà montré à quel point ce championnat est incontrôlable et surprenant. Descendre d’un cran pour rejouer à ce niveau n’a d’ailleurs rien d’une régression pour ce jeune joueur qui retrouve l’antichambre de l’élite où il avait fait ses premiers pas il y a quatre ans avant de poursuivre l’expérience au plus haut niveau « Rejoindre le SAHB est un défi que je me lance et qui devrait me permettre de jouer davantage qu’à Saint-Raphaël où j’étais barré par des spécialistes talentueux comme Vojinovic et Fortuneanu. À Sélestat on me confie forcément davantage de responsabilités. Je dois aussi me réadapter à la D2 où le jeu est différent, moins académique. Toutes proportions gardées, ce championnat est plus difficile que la D1. Les matches se jouent au couteau et on ne s’en sort que si on joue collectivement. C’est ce qu’on va s’appliquer à faire à Sélestat avec un groupe vraiment sympa et dans une bonne ambiance. »

Et qui sait, Robin vivra peut-être une seconde ascension lui qui, il y a trois ans, a fait partie de l’épopée de Saint-Raphaël, promu au printemps 2007.

Christian Weibel Journal L'Alsace

Posté par fredgo à 22:02 - 05) Interviews - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2009

2ème journée : Après match

 FF_Franckrancis Franck (gardien et capitaine de Sélestat) : « Avec cette victoire, on a enfin notre match repère. On avait quelques références lors de la phase de préparation, mais là on lance notre saison. Ce derby était important, car on devait rester maître à domicile. Il y avait beaucoup d’attente autour de cette rencontre, c’est vrai que c’était un match spécial. On s’en voulait d’avoir perdu à Saint-Cyr la semaine dernière, surtout à cause de la manière. Ce soir, on n’a pas forcément gagné comme on aurait dû – on prend beaucoup trop de buts – mais une victoire reste toujours belle. La physionomie de cette rencontre était bizarre. On s’attendait à un match compliqué mais on a relancé plusieurs fois Mulhouse. Mais c’est toujours agréable de gagner à Sélestat. »

David Schneider (capitaine du MHSA) : « Je ne comprends pas pourquoi on a si mal démarré la rencontre, on dirait que c’est la première fois qu’on jouait ensemble. Ce n’est pas nous qui avions la pression, mais Sélestat. On restait sur une victoire, on jouait sur leur parquet, ce sont les Sélestadiens qui avaient le plus à perdre. Bilan : on fait un mauvais match. Offensivement comme défensivement. C’est la première fois qu’on prend 30 buts avec cette équipe et devant on a shooté hors cadre je ne sais combien de fois. Si on veut jouer un rôle dans ce championnat, il va falloir resserrer cette défense. Pourtant, on a eu plusieurs occasions de revenir. On se bat, on recolle à trois longueurs et après on redevient brouillon. Ce n’est pas une grosse déception en soi, mais c’est dommage car je pense vraiment qu’on avait les moyens de s’imposer si on avait été plus appliqués. »

Jean-Luc Le Gall (entraîneur du SAHB) : « Si toutes les victoires font du bien, celle-ci a peut-être une saveur particulière car elle lance notre saison. Après la phase de préparation, on avait été coupables d’un relâchement, inconscient sans doute, et cela s’est traduit par une défaite à Saint-Cyr. Là, on a été solide en défense, c’est là qu’on gagnera la plupart de nos matches. En attaque, on n’est pas encore rodé. On a eu du mal quand Beauregard a été pris en stricte ou même sur la double stricte. Mais dès qu’on a retrouvé la relation au pivot, le match a tourné en notre faveur. On a aussi répondu au défi physique de Mulhouse. Je suis plus spécialement content d’offrir cette première victoire à notre ancien président Germain Spatz. Le faire monter au milieu du terrain avant la rencontre et battre Mulhouse, c’était le meilleur moyen de le remercier pour ce qu’il a apporté au handball sélestadien. »

Jean-Paul Billig (entraîneur du MHSA) : « Si on a raté notre entame de match, Sélestat y est peut-être pour quelque chose : ils étaient agressifs et nous avons manqué de réussite. Après avoir encaissé un 7-1, on a été contraints de courir après le score durant tout le match. Je pense que les joueurs voulaient trop confirmer le bon match de Pontault et se sont mis une petite pression sur les épaules. Mais cela n’explique pas tout. Défensivement, on n’a pas été soudés, on a perdu les duels, et on a trop reculé. Prendre 17 buts contre une équipe qui n’est certainement pas la meilleure attaque de la D2, ça fait trop. Et certains joueurs n’ont pas eu leur rendement habituel. Mais bon, on savait aussi qu’on ne gagnerait pas tous nos matches avec dix buts d’écart. Tout n’est pas à jeter, on a quand même fait de bonnes choses en attaques. Mais je regrette ce manque d’engagement défensif qui aurait pu nous permettre de rester au contact de Sélestat. »

Marc Calogero
L'Alsace

Retrouvez le résumé du SAHB
et 4 Interview des joueurs après match.
Cliquez sur le Logo

VICTOIRE

Posté par fredgo à 22:08 - 05) Interviews - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Après SA-HB - Mulhouse

 Sélestat lance sa saison
.
Germain Spatz a apprécié. Celui qui créa le club sélestadien il y a 42 ans et dont il fut président jusqu'à ce début de saison, fêté par un gymnase Eugène-Griesmar chaud-bouillant, a reçu samedi le plus beau cadeau dont il pouvait rêver : un succès sur Mulhouse (30-26).

On ne peut parler de faux départ dans la mesure où se coltiner, d'entrée de jeu et chez lui, un des favoris du championnat n'a rien de confortable. Mais après son revers à Saint-Cyr huit jours plus tôt, le Sélestat Alsace handball se devait de sortir des starting-blocks, samedi soir, à l'occasion de la venue du voisin mulhousien.
« Ce championnat ne se jouera sans doute pas sur les confrontations directes entre équipes amenées à tenir les premiers rôles, confie d'ailleurs Jean-Luc Le Gall, l'entraîneur bas-rhinois. Il se décidera, en revanche, sur des rencontres comme celle de ce week-end. Comme celle qu'on jouera dimanche prochain à Angers... »

« On ne se remet que rarement d'une telle course-poursuite »

Le message du coach sélestadien est visiblement passé. Face à une formation mulhousienne débordée d'entrée de jeu (7-1 à la 8e), le SAHB a fait montre de belles qualités, morales notamment.
« Il va falloir se souvenir, dès demain (ndlr : aujourd'hui), pourquoi nous avons décroché un tel résultat.20090921_DNA003973 Nous n'avons pas toujours été brillants dans le jeu, mais nous avons été présents dans le combat, physiquement et moralement. »
Jean-Paul Billig, de son côté, ne dit pas autre chose, même si l'entraîneur haut-rhinois regrette cette entame ratée. « Nous savions qu'on ne gagnerait pas en venant la fleur au fusil, mais je ne m'attendais pas à un tel début de match. Les Sélestadiens sont en totale réussite et rien ne nous souri (trois poteaux notamment). Dans la foulée, nous perdons trop de duels en défense. A la pause, c'était pratiquement devenu mission impossible dans la mesure où on ne se remet que rarement d'une telle course poursuite. »

« Ce groupe se doit d'être ambitieux »

Les Mulhousiens, malgré la seconde période de Motlik ou les coups de boutoir de David Schneider, ne s'en remettront pas. « Le bon côté de l'histoire, continue le technicien du MHSA, c'est que, même malmenés, les joueurs n'ont jamais rien lâchés. »
Les Sélestadiens non plus qui, portés par Franck et Salami, firent ce qu'on attendait d'eux. Le résultat d'une semaine « musclée et tendue » pour Jean-Luc Le Gall, lequel estime que « Ce match n'a finalement pas été plus dur que nos derniers entraînements... »
L'intéressant dans l'histoire est que cette toute jeune formation sélestadienne dispose visiblement d'une grande marge de progression. « Cette équipe est perfectible, elle peut s'améliorer à tous les niveaux. Il lui faut le temps de se construire et cela risque de prendre quelques matches encore. Mais les joueurs ont montré qu'ils étaient capables de jouer et de gagner de telles rencontres. Pour moi, ce groupe se doit d'être ambitieux, je suis sûr qu'il en a les moyens. »
Les entraînement à venir promettent ainsi de ne rien envier aux derniers.

« De la compétence, mais d'abord du combat »

« La D2, c'est d'abord du combat. De la compétence bien sûr, mais d'abord du combat. On ne doit pas se satisfaire de ce qu'on a fait samedi parce que, je le répète, hormis durant les dix premières minutes, on a présenté un jeu plutôt chaotique. On a plutôt bien fait notre travail, mais on doit devenir plus fort encore, physiquement et handballistiquement. »
Et tout ça dès la fin de cette semaine, à l'occasion d'un déplacement à Angers n'ayant rien d'une partie de plaisir. « Il suffit de jeter un coup d'oeil au classement (deux équipes à deux victoires, deux à deux défaites, toutes les autres au milieu) pour bien se rendre compte que rien ne sera facile cette saison. »
Dans le même temps, Mulhouse accueillera Villeurbanne, qui vient de battre Saint-Cyr. Loin d'être évident, là aussi...

A.V. Source DNA

Posté par fredgo à 22:04 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :