Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

05 mars 2010

Francis Franck, neuf petits matchs et s'en ira !

Franck         Le gardien de Sélestat a annoncé sa décision de mettre un terme à sa carrière à l’issue de cette saison. Après plus d’une vingtaine d’années au plus haut niveau, Francis Franck s’apprête à tourner définitivement la page.

        Nous vous avions conté la double vie de Francis Franck, la semaine dernière ( L’Alsace du 27 février, voir article ci dessous), sans imaginer qu’elle annonçait la fin de sa carrière. Car tant ses performances sur le terrain, que sa capacité à combiner son récent emploi de négociateur aménageur foncier avec la pratique du handball avaient laissé penser qu’il garderait les buts de Sélestat pendant encore une ou deux saisons. Mais l’intéressé avait déjà pris sa décision. Celle de mettre un terme à plus d’une vingtaine d’années à évoluer au haut niveau.

        Rien à voir avec un coup de tête. Mais plutôt le fruit d’une aspiration personnelle. « Depuis l’âge de 16 ans, je consacre mes week-ends au sport, constate le futur retraité. Là j’ai peur de louper quelque chose. J’ai juste envie d’être plus disponible pour ma famille, ce qui n’est pas vraiment compatible lorsqu’on s’engage dans une carrière sportive. »

Un membre des Barjots

         Le SAHB qui souhaitait le conserver dans son effectif devra donc se mettre en quête d’un nouveau gardien pour la saison prochaine. « Les dirigeants ont cherché à trouver des solutions, me demandant de réfléchir à deux fois. Par politesse et sachant qu’on comptait sur moi dans le projet du club, j’ai reconsidéré ma décision. Mais elle était prise. On peut leur faire confiance pour trouver un autre gardien qui réponde aux qualités requises. »

          Francis Franck qui aura passé sept ans en Alsace (cinq à Sélestat et deux à Mulhouse) pourra donc goûter à la joie d’une retraite bien méritée après une carrière qui l’a vu passer dans une dizaine de clubs en France et trois ans en Allemagne et qui lui a permis de vivre l’épopée des Barjots en équipe de France. De quoi amasser des tonnes de souvenirs. « J’ai eu la chance d’avoir pu vivre plein d’aventures et d’anecdotes. De rencontrer beaucoup de personnes. De voyager. De découvrir des pays. Si on parle de performances, c’est la médaille de bronze avec l’équipe de France aux championnats du monde de 97 qui figure au sommet des satisfactions. Si on parle de clubs, ce serait le PSG, un maillot pas facile à porter mais source de grande motivation. Et si on parle d’ambiance, je retiendrais Sélestat ou le club allemand de Friesenheim. Mais avant cela, j’ai une saison à terminer. »

Des débuts en fanfare

Elle se finira à Nancy dans sa Lorraine natale où tout avait commencé, il y a 33 ans, du côté de Metz. L’occasion pour sa mère de venir le revoir jouer une dernière fois, elle qui l’a emmené tous les jours à la salle quand il était gamin. « J’ai débuté le hand à sept ans et demi. L’entraîneur a demandé si quelqu’un voulait aller dans les buts. Quatre mains se sont levées et j’ai été choisi. Je ne me souviens pas si j’étais bon ce jour-là, mais je sais que j’ai arrêté quatre penaltys. C’est le seul souvenir qui j’ai gardé de mes débuts. » Il lui reste désormais neuf matches de championnat et un 8 es de finale de Coupe de France, demain à Tremblay, pour boucler cette grande boucle.

Christian Weibel
de L'Alsace

 

La double vie de Francis Franck

Francis_Franck_1Gardien de but comme ce soir à Saintes, Francis Franck organise désormais son temps entre sa reconversion dans le monde du travail et sa passion pour le handball.

Même si ses performances et son comportement ne s’en ressentent pas, Francis Franck n’est plus un handballeur à 100 % depuis le début de la saison. Après une bonne vingtaine d’années passées à s’interposer aux missiles adverses, l’ancien gardien de l’équipe de France passe désormais plus de temps au bureau que sur les terrains. « C’est le deuxième gros challenge de ma vie, après celui du handball », affirme-t-il.

Paradoxalement, c’est aussi parce qu’on lui a proposé cette double vie qu’il garde encore les buts de Sélestat cette saison en D2. « L’an dernier, durant ma deuxième année à Mulhouse, j’étais déjà à la recherche d’un emploi. Mais tous les contacts que j’avais eus me proposaient d’attendre la fin de ma carrière sportive. Si bien que l’été dernier, à la fin de mon contrat avec le MHSA, je pensais m’inscrire au Pôle emploi car ma priorité était d’assurer ma reconversion professionnelle. » Une après carrière qu’il avait soigneusement préparée, un an plus tôt, en retournant sur les bancs de l’école pour y suivre une formation à la Chambre d’industrie et de commerce de Colmar.

S’il garde toujours les buts d’une équipe de D2, c’est parce qu’il a trouvé un moyen de concilier sport et travail grâce à un partenaire et avec l’accord du club sélestadien où il ne s’entraîne que quatre soirs par semaine. Un arrangement qui ne nuit en rien à ses performances. Rien qu’au cours des deux dernières journées, il a largement payé de sa personne : ses 18 arrêts à Mulhouse ont été déterminants pour ramener le match nul alors que les deux penaltys bloqués en fin de match contre Angers ont définitivement mis ses coéquipiers sur le chemin du succès. « Désormais, je ne me pose plus de question. Je sais ce qu’on attend de moi. Le match, l’événement m’excitent encore, ce qui n’est plus le cas de l’entraînement. »

La routine peut-être ? Ce qui ne semble pas être le cas de son nouveau rôle de négociateur-aménageur foncier à la Foncière du Rhin. « Je vais avec plaisir au boulot à 7 h 30. La mentalité de l’entreprise me plaît. Ma profession me permet de côtoyer des gens de tous les horizons : de l’agriculteur au propriétaire foncier. Et j’y trouve une richesse dans les gens que je rencontre. Une entreprise, c’est en fin de compte un travail d’équipe. On n’est donc pas trop éloigné des normes du sport que ce soit dans l’attitude, la motivation, la persévérance ou la gestion d’un échec ou d’une réussite. Et on a aussi un résultat à faire. »

Ce soir, c’est à Saintes qu’il tâchera de réussir une perf. Chez une équipe qui a la possibilité de rester parmi les formations de tête et qui doit se racheter de son premier échec à domicile quinze jours plus tôt contre Angers. « Quand on les a battus chez nous à l’aller, ils étaient invaincus. Ils voudront donc prendre leur revanche. Ça sera forcément compliqué. »

Paru le 27/02 sur l'Alsace

Posté par fredgo à 22:23 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Mensuel du mois de mars.

Un long mois de hand vient de s'écouler.
Il reste plus que neuf journées et comme à notre habitude 
voici u
n point complet incluant les prétendants

à l'accession en D2 et ceux de LNH dont

la descente en D2 se profile si la
situation ne s'améliore pas..

Bonne lecture.

 

Ils frappent à la porte de la D2. 

.

..Vernon.MassyNanterresBesan_on
.

    Dans la poule A, trois équipes semblent à présent sortir du lot: Vernons, Massy et Chartres. Les autres clubs sont au minimum à cinq points et semblent ne plus pouvoir participer au sprint final.
   Quand à la poule B, c'est plus confus puisque cinq clubs peuvent jouent à couteau serré. Besançons, Nice tiennent la corde mais vont devoir rester vigilant car ni chalon ni Belfort n'a abdiqué.

 

Ils sont en position de reléguable. 

 

14ème (=)

:GONFREVILLE 

           Il aura fallu attendre la 14eme journée pour voir Gonfreville gagner son premier match. C’est chose faite. A aucun moment les Angevins n’ont réussi à être à la hauteur des normands. Il semble par contre que les rouges et noirs aient du mal à se mobiliser lorsque les matchs sont mal engagés. Restant dans le coup tous le long du match contre Pontault, ils ne perdent que de quatre buts, mais ils ont pris l’eau contre Valence (+8). Pire contre Saintes qui leur a infligé un plus vingt. Attention, ils pourraient tout de même jouer les troubles fêtes contre Hazebrouck et Villeurbanne.

Classement 14ème : 19 points.

Bilan depuis le début de saison =  1V, 0N, 16D.

Bilan du mois = 1V, 0N, 3D.

Attaque : 14ème

Défense : 14ème

 

:

13ème (=)

 

VALENCE         Valencegarde toujours son mince espoir de maintien. Elle n’a cependant pas réussi à se rapprocher de la zone de non reléguable. Les Valentinois sont à cinq points du premier non reléguable. Même si le pessimisme n’a pas de place dans le milieu sportif, force est de constater que la situation devient critique et ce n’est pas le programme du mois de mars qui va jouer en leur faveur. 


Classement : 13ème  26 points.
Bilan depuis le début de saison =  3V, 1N, 9D.
Bilan du mois = 1V, 0N, 3D. 

:

12ème (=)

 

HAZEBROUCK      C’est dur pour Hazebrouck même s’il y a du mieux dans le jeu. Pour autant, ils n’arrivent pas à sortir de la zone rouge et son même désormais à trois longueurs. Le mois de mars va être crucial pour les nordistes avec la réception d’Angers et Gonfreville. Défaites interdites !
/
/
/

Classement : 12ème  28 points
Bilan depuis le début de saison =  5V, 1N, 11D.
Bilan du mois = 0V, 0N, 3D. 

: 

11ème (=)

 

VILLEURBANNE      Toujours premiers reléguables, Villeurbanne a peut être raté le coche lors de son déplacement à Angers pour un match dont la victoire était possible. Mais des deux équipes, ce furent bien les minots qui se montrèrent les plus maladroits et les moins réalistes. Dommage. A brûler des cartouches, on finit par jouer la peur au ventre et les résultats s’en ressentent. La venue de Saintes et de Pontault sont peut être un bien pour un mal car se sera le moment de jouer sans complexe. Pour conclure ce mois la victoire devra être impérative contre le dernier Gonfreville. Sans doute un mois déterminant pour les rhodaniens.

Classement : 11ème  28 points
Bilan depuis le début de saison =  5V, 2N, 10D.

Bilan du mois = 1V, 0N, 2D. 

:

10eme (=) 

MULHOUSE         Mulhouse est toujours le premier non reléguable mais elle a réussi à creuser un petit écart sur ses poursuivants qui lui fera du bien pour un mois de mars plus que difficile. Il faudra se sortir les tripes et jouer les coups à fond pour aller chercher ne serait-ce un point, car Paris Aix et Billère, tous concernés encore par la montée, ne vont pas leur faire de cadeaux !
/

Classement : 10ème  31 points
Bilan depuis le début de saison = 6V, 2N, 9D.

Bilan du mois = 1V, 1N, 1D.

:

9ème (=)

ANGER          Angers. A chaque résumé de matchs, on peut lire que l’équipe est maladroite et brouillonne. C’est vrai. Une chose est sûre, si elle est en milieu de tableau, c’est sans doute parce qu’elle est plus réaliste que les autres. Le bilan pourrait être encore meilleur si les Angevins n’avaient pas perdus contre Gonfreville. Il en fallait bien un et c’est tombé sur eux ! Dommage car ils seraient à cinq longueurs du premier non reléguable et l’état d’esprits de la bande à Greg Martin serait autrement libéré. Mois de mars chargé avec un match dont il ne faudra pas perdre ; celui de Hazebrouck (premier reléguable).

Classement : 9ème  31 points 

Bilan depuis le début de saison = 6V, 2N, 9D.

Bilan du mois = 1V, 1N, 1D.

-----------------------------------------------------------------


Ils ne sont plus ou presque plus en course pour la montée. 

:

8ème (=)

SAHB       Un démarrage poussif pour cette rentrée 2010. Une victoire, un nul et quatre défaites, ce n’est pas beaucoup de points pour ce rassurer. La faute, à une infirmerie bien garnie, sans doute… mais… il n’y a pas que cela ! L’attaque reste un point faible dès lors qu’elle se trouve amoindrie. Dommage, car il ne manquait rien pour battre les saintongeais. Mais le Sélestat Alsace Handball a au moins démontré qu’elle ne lâche jamais rien !
         Le mois de mars peut nous remettre les pieds à l’étrier. La réception de Gonfreville et de Valence doit nous permettre de faire le plein de point et de se repositionner dans le groupe de chasse et si nos violets avaient la bonne idée de gagner à Pontault…. Alors là !!!!
 

Classement : 8ème  34 points 
Bilan depuis le début de saison = 8V, 2N, 8D.
Bilan du mois = 1V, 1N, 1D.

: 

7ème (- 2places) 

Billere        A neuf journées de la fin du championnat Billère reste dans la course et a globalement réussi un bon mois de février. Défaits à Paris, elle remporte deux belles victoires ; une à domicile contre les redoutables Aixois et une autre à l’extérieur contre Valence. Bref, même si les Palois sont légèrement décrochés, ils n’en restent pas moins à l’affût des faux pas des leaders. Pour rester dans cette optique ; ils devront se défaire de deux équipes encore en course pour la montée : Nancy (3eme) et le leader St Cyr. Bref, tout le monde l’aura compris, soit ça passe et ils pourront encore croire en leur chance de montée, soit il faudra se résoudre à bien finir la saison.

Classement : 7ème  37 points 
Bilan depuis le début de saison = 10V, 0N, 7D.
Bilan du mois = 2V, 0N, 1D.

6ème (=) 

Pontault_combault       Invaincu ce mois ci, Pontault-Combault a toute fois lâché deux points qui pourraient être cruciaux au décompte final. Dans la course à la montée, les Franciliens devraient ce mois ci passer les embûches qui semblent être à leur portées contre Valence et Villeurbanne, seul le match contre nos violets devrait être plus équilibré. Attention toute fois à ne pas gâcher ! La compagnie Idrissi & Co n’a pour ainsi dire de joker à gaspiller s’il veut entretenir l’espoir de montée.

Classement : 6ème  37 points 
Bilan depuis le début de saison = 9V, 2N, 6D.
Bilan du mois = 1V, 2N, 0D.

:

5ème (-2 places)

AIX_EN_PROVENCE        Un zéro pointé pour Aix en Provence ! Après être monté sur la deuxième marche du podium lors de la 14eme  journée, les provençaux ont en un seul mois réduit fortement leur chance de montée. La faute à quoi ? Sans doute au manque de banc pour remplacer les joueurs internationaux partis à la CAN. Trois joueurs clés qui auront coûté cher dans cette course effrénée. Mais les Aixois ne sont pas pour autant condamnés et sont capables de rebondir et de finir en boulet de canon (comme à la fin du cycle aller)…

Classement : 5ème  38 points 
Bilan depuis le début de saison = 10V, 1N, 6D.
Bilan du mois = 0V, 0N, 3D.02__La_cervoise

---------------------------------------------

Ils sont encore en course pour la montée.

4ème (-1place)

SAINTES   Saintes est vraiment la belle surprise de cette saison et prouve au fil des mois que sa place dans le haut de tableau n’est pas usurpée. Elle représente avec Nancy, les plus dangereux adversaires à la montée contre les deux favoris que sont Paris et Saint Cyr.

:

/

/

Classement 4ème : 40 points.
Bilan depuis le début de saison =  11V, 1N, 5D.
Bilan du mois = 2V, 1N, 0D

x

3ème (=)NANCY

:    Il aura fallu attendre huit journée pour voir perdre Nancy. Autant dire que sa troisième place n’est pas usurpée. Sans être étincelants les lorrains gagnent leurs rencontres et n’ont que deux points de retard sur les Parisiens. Nancy aura fort à faire avec la réception de Saint Cyr, et deux déplacements difficiles ; l’un chez le reléguable Valentinois qui ne lâche rien et chez les Palois qui espèrent encore à une possible montée. Bref, un mois difficile avec de fâcheuses conséquences en cas de défaites…

:

Classement 3ème : 40 points.
Bilan depuis le début de saison =  11V, 1N, 5D.
Bilan du mois = 2V, 0N, 1D
Meilleure défense actuelle

:

2ème (=)

Paris        On aurait pu croire que le départ de Cédric Sorhaindo aurait perturbé et affaibli 1’ensemble du groupe Parisien. Il n’en est rien, bien au contraire. Paris fait le plein de point et a creusé un petit écart sur ses adversaires direct. La route de la LNH commence à s’éclaircir… Mais attention, il ne faudrait pas gaspiller ce mois ci ; à commencer dès la prochaine journée pour le choc contre Saint-Cyr, à domicile, pour ce qui sera la revanche du match aller. ..

 

:

Classement 2ème : 42 points.
Bilan depuis le début de saison =  12V, 1N, 4D.
Bilan du mois = 3V, 0N, 0D

:

1er (=)

SAINT_CYR     Saint-Cyr, est maintenant installé dans son fauteuil de leader depuis la 10ème journée. Là où elle passe, elle fait une victime supplémentaire. Le moral est au beau fixe et on ne voit pas trop ce qui pourrait enrayer cette belle machine arrivée à maturité pour la montée en LNH. Seule ombre au tableau, c’est la blessure du gardien Fulop. Une ombre déjà atténué par l’arrivée du jeune gardien qui a illuminé la salle du -----  lors du dernier match contre Aix en Provence. Le mois de mars sera décisif avec trois matchs contre des prétendants à la montée, Paris Billère et Nancy. Que du lourd ! Un mois de mars réussi pourrait être synonyme dès à présent de montée.

:

Classement 1er : 44 points.

Bilan depuis le début de saison =  13V, 1N, 3D.
Bilan du mois = 3V, 0N, 0D

 

------------------------------------------

Ils sont à la peine en LNH. 

CRETEIL.TOULOUSE

Rien n'a changé mais rien est définitif.
Créteil et Toulouse sont toujours reléguables
mais ne sont qu'à un point de Nimes et Aurillac*

Aurillac vient de perdre deux points sur décision de la DNCG.
Voir article sur le site de la LNH

Posté par fredgo à 22:22 - 07) L'hebdos et mensuels - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :