Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

31 octobre 2010

« Une autre dimension ! »

 Depuis quelques mois, les événements se sont enchaînés pour le Strasbourgeois Antoine Gutfreund : son bac ES en poche, les premiers Jeux olympiques de la jeunesse avec l'équipe de France cet été à Singapour, et puis... ses premiers pas au centre de formation de Montpellier.

        Antoine Gutfreund, ici lors des Jeux méditerranéens avec l'équipe de France, souhaite se faire sa place à Montpellier, le plus grand club français. (-)

         Antoine Gutfreund est le premier à le reconnaître : Montpellier « c'est une autre dimension », avec un suivi individuel des joueurs et surtout des exigences beaucoup plus poussées, notamment au niveau du physique.
        « C'est encore plus professionnel qu'avant, insiste le Strasbourgeois. On a quatre séances de physique par semaine. Pour moi, ça change, car à Sélestat j'étais encore en Terminale. Donc, je n'avais pas autant le temps de faire des exercices. »

« D'être en jeu avec Guigou, Karabatic... c'est énorme ! »

      Et puis Montpellier, c'est aussi l'occasion de côtoyer de grands joueurs professionnels. Ce qu'il a pu vivre l'espace de quelques minutes dès la première journée de championnat face à Cesson.
« Patrice Canayer (le coach du MAHB, ndlr) m'a dit de m'entraîner avec eux la veille et c'est venu précipitamment. J'étais très honoré, savoure le Bas-Rhinois. D'être en jeu avec Guigou, Karabatic... c'est énorme ! » Même si ses statistiques ont mis en avant l'ampleur du travail qu'il lui reste à réaliser. « La salle pleine, ce n'est pas facile à gérer, et de faire zéro sur deux aux tirs, ça m'a montré que j'ai encore du boulot. »

Le Bac avant Montpellier

           Imprégné de la passion de sa mère depuis son plus jeune âge, Antoine Gutfreund n'a jamais cessé sa progression depuis la signature de sa toute première licence à la Robertsau, à seulement six ans.
          Après dix années passées à l'ASL, il décline le projet de Patrice Canayer, en 2009, pour intégrer Sélestat avec la possibilité de jouer quelques matches en D2 et surtout de pouvoir passer son Bac en Alsace.
           Diplôme en poche, l'opportunité d'intégrer le centre de formation héraultais était plus difficile à refuser. Antoine Gutfreund s'est laissé séduire et s'est inscrit dans une formation STAPS à Montpellier, qui propose un aménagement pour concilier études et centre de formation.

« Pas toujours facile d'être loin de chez soi » 

         « Ce n'est pas toujours facile d'être loin de chez soi, admet-il. Mais je n'ai pas du tout eu de problème d'intégration. J'avais déjà des amis au centre de formation et plusieurs joueurs recrutés étaient en équipe de France. »
        « Et puis la N1 (championnat dans lequel évolue la réserve, ndlr) me correspond bien en ce moment. La D2, c'était encore un peu trop haut pour moi, donc j'ai trouvé plus intéressant d'avoir du temps du jeu. Il y a peu de concurrence à mon poste d'arrière droit. J'aimerais bien, déjà, prendre une place importante au sein de l'équipe réserve et devenir un pilier. »
        Antoine Gutfreund ne cache pas ses ambitions et son envie de progresser pour continuer son ascension et vivre des expériences enrichissantes comme celle des Jeux olympiques de la jeunesse cet été avec l'équipe de France à Singapour, d'où il est rentré médaillé.

« Inoubliable ! »

      « Une médaille de bronze, c'est toujours important. Mais on avait vraiment une équipe pour être champions. Perdre d'un but en demi-finale, c'est dommage, regrette-t-il. Après, sur le plan humain, c'est énorme. Avec une délégation de 3 600 athlètes et le contexte Singapour : inoubliable ! »
En lice toute cette semaine au tournoi Pierre Tiby avec les jeunes espoirs français, Antoine Gutfreund a assis sa place de titulaire au cours des trois dernières années. Ambitieux, il ne devrait pas manquer de se faire remarquer à Montpellier.

Thomas Bourgois
Source DNA.

Posté par fredgo à 07:15 - 11c) Des nouvelles de nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire