Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

30 avril 2011

Présentation 23ème journée: SAHB - Angers

Obrad_Ivezic

             Les Sélestadiens abordent la dernière ligne droite du championnat qui doit les conduire vers la D1. Cela passe par un succès ce soir sur la lanterne rouge, Angers, qui les avait tenus en échec à l’aller.

      Même s’il faudrait un scénario catastrophe pour empêcher le SAHB de retrouver l’élite du hand français qu’il avait quittée il y a deux ans, l’heure n’est pas au relâchement. C’est maintenant qu’il faut justement appuyer sur l’accélérateur pour ne plus pouvoir être rattrapé. Et s’éviter une faute de goût contre le dernier de la classe.

      Un cancre qui a failli lui jouer un vilain tour au match aller puisqu’Angers est parvenu à remonter un écart de neuf buts en début de seconde période pour finalement partager les points à l’arrivée. « On ne se méfiera jamais assez de cette équipe qui ne nous réussit pas, prévient Jean-Luc Le Gall. Avec Créteil, Aix et Nancy, c’est la quatrième équipe qui nous a pris des points cette saison. C’est une raison suffisante pour rectifier le tir. Angers est un adversaire à prendre plus qu’au sérieux pour s’éviter une déconvenue. »

      Le coach alsacien sait de quoi il parle puisque son équipe n’a pas toujours bien négocié ces rendez-vous avec les équipes du bas du classement. La présence dans les buts angevins de Milan Calic devrait lui mettre la puce à l’oreille. Car le retour de l’ancien gardien du SAHB sous les couleurs de Valence, l’an dernier, lui avait permis de marquer les esprits par une prestation de premier plan (21 arrêts dont 4 penaltys) qui avait permis à l’avant-dernier de la D2 de l’emporter au CSI.

Presque au complet

        Pour éviter qu’une telle mésaventure ne se reproduise, les Sélestadiens devront adopter une autre attitude qu’un an plus tôt et s’engager à fond dans la partie. D’autant que l’équipe est désormais à nouveau au complet puisque seuls Aman et Eymann manquent encore à l’appel (ils ne seront rétablis que pour le dernier match). Les deux semaines sans match ont permis aux blessés de récupérer. Vlado Ostarcevic d’une entorse à la cheville contractée durant la deuxième période à Villeurbanne. Robin Foubert, victime de la même blessure en début de match face à Saintes. Enfin Obrad Ivezic qui n’a plus joué depuis le 3 avril à Nanterre retrouvera une cage, par ailleurs formidablement bien gardée par Nicolas Girardin, à son avantage à presque chaque intervention depuis le début de la saison, et par un Francis Franck, toujours vert. Le semi-retraité a d’ailleurs tiré une grosse épine du pied de ses jeunes coéquipiers en faisant basculer le match pourtant mal engagé à Villeurbanne en faveur du SAHB.

       « On n’a justement aucune raison objective de ne pas prendre ce match à 100 %. Nous avons un objectif à remplir qu’il convient de mener à son terme. Nous devons continuer à gagner et ne rien devoir à personne. Enfin, on reste aussi sur une victoire plutôt étriquée à Villeurbanne qu’il serait de bon ton de corriger. » Pour toutes ses raisons énumérées par son entraîneur, le SAHB doit faire le métier ce soir.

SÉLESTAT – ANGERS ce soir à 20 h
au Centre Sportif Intercommunal.
Arbitres : MM. Nogues et Serandour.

Sélestat :
Au but : 12. Ivezic et 33. Girardin
Les joueurs 2. Rechal, 3. Jung (cap.) ; 6. Huljina, 7. Beretta, 8. Omeyer, 9. Beauregard, 10. Foubert, 11. Freppel, 15. Pintor, 17. Salami, 20. François-Marie, 27. Ostarcevic.
Entraîneur. : Jean-Luc Le Gall.

Angers :
Au but 1. Komnenovic et 16. Calic
Les joueurs : 2. Hauray, 6. Hadjali, 7. Julien, 8. Pelé, 10. Bouchkara, 14. De la Bretèche, 17. Motta, 18. Ziada, 19. Juozaitis, 20. Lemaire, 21. Hurtaud, 25. Pesic.
Entraîneur : Denis Tristant.

Christian Weibel

Journal_L_Alsace

 

Posté par fredgo à 13:34 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 avril 2011

Vu du côté d'Angers: La fin d’une histoire

Denis_Tristand        Le long chemin de croix d’Angers-Noyant a déjà fait une victime, et pas la moindre. Denis Tristan, entraîneur de la formation angevine, a d’ores et déjà décidé de mettre les pouces en fin de saison, usé par les désillusions à répétition.

« On va de déceptions en déceptions depuis trois ans. Là, j’avoue en avoir ralbol, lâche un rien dépité l’ancien international, 144 sélections au compteur. C’est décidé, je vais aller voir ailleurs, voir autre chose. Et pas nécessairement dans le hand… »

Trois succès seulement en 22 rencontres

Et c’est vrai qu’il y a de quoi être un chouia désabusé tant les motifs de satisfactions ont été rares, du côté de la magnifique salle Jean-Bouin, ces dernières saisons.

11 e en 2009, sauvé des eaux (de la relégation en N1) par la rétrogradation d’Aurillac l’année suivante, Angers-Noyant n’a gagné que trois fois cette saison. Pas de quoi s’enflammer…

Mais il y a malgré tout ça une saison à boucler. Quatre rencontres à ne pas brader avant de retrouver la N1 et, pour les dirigeants angevins, de reconstruire.

« Rien ne s’annonce simple dans la mesure où nous devons encore rencontrer Besançon, Créteil (le leader), Nancy (4 e) et Sélestat, mais ce n’est pas une raison pour ne pas tous y mettre du nôtre. ».

Premier « cador » sur la route des Mainoligériens, le Sélestat-Alsace HB ce samedi soir. De quoi rappeler quelques doux souvenirs à des Angevins qui avaient arraché les deux points du nul au match aller.

« Mais là, c’est un tout autre contexte, estime Denis Tristant. Nous allons affronter une équipe qui joue gros quand nous ne sommes plus là que pour essayer de bien jouer au ballon. Franchement, j’ai un peu peur que nous prenions la foudre… »

«Je crains tout…»

Pour l’ancien de Dunkerque, tout devrait dépendre de la façon dont ses joueurs sauront aborder la rencontre.

« Si on plie d’entrée de jeu, on risque de prendre cher, continue le bronzé de Barcelone. Sélestat n’est pas deuxième pour rien. C’est une équipe complète, régulière, forte à tous les postes. Ca défend bien, ça attaque bien Pour tout dire, il n’y a rien de particulier que je crains, il y a tout, vraiment tout… »

Avant « d’aller voir ailleurs, d’aller voir autre chose », Denis Tristant aimerait bien boucler son expérience angevine de la meilleure des façons. Pas forcément en s’offrant un des gros bras de cette D2 quoique ça ne serait sans doute pas de refus, mais au moins en faisant en sorte de garder la tête haute

« Nous nous devons, joueurs comme entraîneurs, de faire honneur à notre statut de professionnels, de faire en sorte d’éviter que tout ça “parte en sucette. “Nous avons une saison à finir, et à bien finir… »

Les Sélestadiens sont bien placés pour savoir les misères que peuvent leur faire ces Angevins-là. Et eux aussi ont un statut à défendre…

A.V
Source Dna

Posté par fredgo à 19:09 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 avril 2011

Joyeux anniversaire Amandine

Le 8eme Rugiss' Hand souhaite

un joyeux anniversaire à Amandine

qui fête ses 25 ans.

Posté par fredgo à 00:00 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2011

Joyeux anniversaire à Quentin

Tous les supporters souhaitent

Quentin_eymann

qui fête ses 20 ans.

Posté par fredgo à 21:19 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 avril 2011

l'hebdo des violets: Le SAHB touche la LNH du bout des doigts

 Chaque mercredi, faisons le point sur l'actualité concernant le sprint final des équipes en course pour la monté en Lnh, ceux qui risquent de descendre en ProD2 ...  
  Décortiquons ensemble les chances que possèdent chaque équipes pour atteindre leur objectif et suivons de très près le parcours de nos violets.

A vous tous bonne lecture.

 

Les certitudes :

.

Nationale 1, qui va monter en D2 ? 

 

Chartres_Mainvilliers     Poule A : Invaincu depuis le début de saison, Chartres Mainvilliers a déjà validé son billet depuis la 20eme journée. 

.

 

.

 
Les incertitudes
:

.

Nationale 1, qui va monter en D2 ? HAZEBROUCKMassyVALENCE Belfort

 

    Dans la poule B, Deux journées. Il reste deux journées pour pouvoir donner le nom de l'équipe désignée pour la D2. Il sont toujours quatre à pouvoir monter mais les chances de Belfort sont à présent quasiment nulles. Valence garde l'avantage mais Massy et Hazebrouck  sont encore en course. Il reste à présent deux journées... Le moindre faux pas est désormais interdit... 

.
Division 2, qui va monter en LNH?

CRETEIL

 

SAHB

MULHOUSE

 

 

 

 

 

 

       Désormais, il manque une victoire à Créteil pour valider sa montée. Autant dire qu'il ne fait aucun doute de leur retour en LNH, un an après l'avoir quitté! Nancy et Vernon, en perdant ce week-end, ont quant à eux soldés leurs chances de montée. Il ne reste que Mulhouse pour contrarier les plans de nos violets, qui eux aussi sont quasiment assurés de monter. Concretement, dès lors que les mulhousiens perdront le moindre petit point, Sélestat pourra fêter comme il se doit la montée en D1. Peut être dès la prochaine journée à domicile contre Angers.

Nota : Il reste quatre journées à disputer 

 

Division 2, qui va descendre en N1 ?

 VILLEURBANNEANGER

   Besan_on                                Si les 2 tickets estampillés LNH ont trouvé preneur, les deux pour la Nationale 1 aussi. Car sauf miracle, c'est à dire 2 ou 3 victoires de plus que Besançon, Villeurbanne et Angers joueront en N1 la saison prochaine..  
          
Billère,  et Nanterre sont presque sortis d'affaire... Un petit point, et leur maintien est assuré. 

            

Division 1, qui va descendre en D2

 

TOULOUSENIMESPARISDijonCesson

 SAINT_CYR

           

 

 

 


 

     En s'imposant contre Nantes, Toulouse fait une excellente opération comptable en vu du maintien. Malmenés pendant toute la rencontre, les Hauts-Garonnais ont su trouver les ressources pour remporter la partie. Nimes sort de la zone de releguation grâce à sa victoire contre Paris, qui tombe à la 19eme place. Saint Cyr (9eme), Cesson (11eme) et Dijon ont également perdu. Dijon, 20eme cloture la marche. Que la fin de saison va être dure!!!

 
Nota : Il reste six journées à disputer.

 

 

 

 

Posté par fredgo à 12:02 - 07) L'hebdos et mensuels - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 avril 2011

Résumé de la 22eme Journée de Pro D2.

      legall

        A 4 journées de l'épilogue, les jeux sont presque faits. En battant facilement Vernon et péniblement Villeurbanne, Créteil et Sélestat ont pris les 3 points sans doute suffisants pour assurer leur avenir en LFH. Avec des pécules de 6 et 7 points sur Mulhouse tenu en échec à Pontault, plus rien de fâcheux ne pourra arriver aux deux leaders. Villeurbanne et plus encore Angers sont tout prés de la Nationale 1.

63_small    22/24 SAHB_2010

Villeurbanne HA / Sélestat Alsace HB.

      Dominateur les 3/4 du match (17-11, 40ème / 19-15, 47ème), le VHA n'a pas pu endiguer le retour de Sélestadiens pas dans le coup jusque là. Un retour dû en grande partie à un revenant, Francis Franck, appelé en renfort après la blessure d'Ivezic. Avec 15 arrêts en 30 minutes, le natif de St Avold a largement contribué aux problèmes de Rhodaniens héroïques mais au bout du rouleau. Et avec Beauregard, un autre revenant - joueur au VHA jusqu'en 2005 -  qui va enfin trouver la bonne fenêtre de tir, le SAHB passe et peut filer vers la LNH.

Source Handzone

 

 

Posté par fredgo à 12:05 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avril 2011

Francis Franck a sauvé les meubles...

 Francis Franck a bluffé son monde avec une partie époustouflante qui a évité une grosse déconvenue à Sélestat, avant-hier à Villeurbanne.

Francis_Franck

 

« S’il y a une personne à remercier en priorité c’est mon employeur. C’est grâce à lui que j’ai pu être aligné vendredi à Villeurbanne, tient à préciser le héros du jour. En acceptant de jouer les roues de secours en cas de pépin, j’ai dû signer un contrat pro avec le SAHB avec le consentement de mon patron ». En remplissant ces formalités administratives pour être en règle avec la fédération, Francis Franck ne s’imaginait pas se retrouver propulsé sur le devant de la scène. La blessure d’Obrad Ivezic, le gardien titulaire, il y a une dizaine de jours a sorti l’ancien international de sa retraite. Sa prestation face à Villeurbanne lui confère désormais un tout autre statut.

Car lorsque Jean-Luc Le Gall lui a dit de s’échauffer à la mi-temps d’un match où Villeurbanne, l’avant dernier du classement faisait vaciller le numéro deux de la Pro D2 (14-9), la situation était critique. Une défaite pouvant compromettre la montée en D1. « Je ne me suis pas posé de questions. J’étais plutôt content de pouvoir m’amuser car c’est quand même plus marrant de jouer que d’être assis sur le banc. » S’il arrête le premier tir, Francis Franck ne freine pas pour autant l’hémorragie, puisqu’il encaisse les quatre suivants. Le SAHB pointe alors à six longueurs (18-12). À moins de 19 minutes du terme, ça va toujours aussi mal. Mais celui qui avait officiellement tiré sa révérence en mai dernier après une carrière de vingt ans, va devenir infranchissable ne laissant plus passer que quatre des dix-huit derniers tirs rhodaniens. Finissant avec un pourcentage hallucinant de 65 % d’arrêts (16/23). « Je ne sais pas ce qui c’est passé. Je suis moi-même surpris. Il faut croire que l’esprit de compétition ne s’en va pas du jour au lendemain. La preuve ? Je m’en veux d’avoir encaissé trois tirs que je dois normalement arrêter. Mais ma principale satisfaction n’est pas personnelle. Je suis avant tout content pour le club, pour les joueurs, leurs dirigeants et les supporteurs qui avaient rempli un bus pour nous soutenir. »

Lui qui, à 41 ans, avoue s’être demandé ce qu’il faisait dans le bus en compagnie de joueurs qu’il ne fréquente assidûment que depuis deux semaines à peine, a trouvé une réponse à ses interrogations. De dépanneur, il est devenu le sauveur d’une équipe à la peine. Avec un clin d’œil en passant à un autre ancien, Christian Omeyer, auteur d’une précieuse prestation offensive (3/5). « J’ai vu de la joie et du soulagement dans le regard des joueurs. Je suis heureux pour eux. Il leur reste encore deux matches à gagner pour toucher au but. Mais plus on s’en approche, plus ça devient dur. »

Christian Weibel
Source L'Alsace.

 Classement après 22 journées:

Journ_e_22

Posté par fredgo à 12:25 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 avril 2011

Joyeux anniversaire Nicolas

Tous les supporters souhaitent un

Nicolas_Girardin

qui fête ses 25 ans.

Posté par fredgo à 21:45 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Après Villeurbanne: Le bonjour de Francis !

Le Sélestat Alsace Handball s’est sorti à son avantage, vendredi, du guet-apens villeurbannais, remportant dans la banlieue lyonnaise un 17 e succès qui devrait peser lors du décompte final. Une victoire qu’il doit pour beaucoup à ses anciens, Francis Franck et Christian Omeyer en tête.

Franck_francis

Vincent Momper et les dirigeants du SAHB ont eu le nez creux lorsqu’ils se sont décidés, en début d’année, à proposer à Francis Franck un contrat de joueur. Histoire de se prémunir en cas de blessure d’Obrad Ivezic ou de Nicolas Girardin avant la fin de saison.

Belle idée, en effet. Le Serbe victime d’une déchirure à la cuisse, le grand Francis s’y est recollé. Avec un succès certain.

« Un coup de poker »

Après une mise en bouche la semaine précédente face à Saintes, l’ancien international a été, vendredi à Villeurbanne, le grand bonhomme du SAHB. Un SAHB qui lui doit de ne pas avoir sombré corps et âme (18-12 à la 45 e, 22-24 avec un 4-12 initié par le N.12 sélestadien plus tard).

15 arrêts à 65 % de réussite en trente minutes : les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ils résument parfaitement le rôle tenu par le garçon, premier étonné par sa prestation.

« Quand on se prépare et qu’on est bon, ça semble normal. Quand on ne se prépare pas, ou très peu, et qu’on y arrive quand même, c’est plus étonnant… C’était un coup de poker, ça a fonctionné, tant mieux. »

Au lendemain de son tonitruant come-back, Francis Franck analyse sereinement sa prestation, préférant relever le comportement d’ensemble de la formation sélestadienne en fin de rencontre.

« Je ne suis qu’un épiphénomène (un phénomène ?). Je suis bien évidemment heureux d’avoir été là, d’avoir apporté ma contribution au club. Mais il y a les autres aussi, Christian Omeyer notamment, qui a été le métronome de l’équipe. Il a été très bon individuellement, il a aussi eu le mérite de relancer les autres dont Frédéric Beauregard. »

« Tous les joueurs font bien leur travail »

Au bout du compte, le Lorrain savoure surtout le 17 e succès d’un SAHB qui se rapproche un peu plus encore de la D1.

« Tous les joueurs sont à féliciter parce qu’ils font bien leur travail depuis le début de la saison. On avait annoncé notre intention de monter et on sait qu’il n’est jamais facile d’assumer des ambitions aussi élevées. Nous avons remporté les matches qu’il fallait à Semur, à Besançon où à Nanterre, là où d’autres ont chuté. Et à Villeurbanne vendredi. Ce sérieux sur la durée fait que nous n’avons rien à attendre des autres, ni exploits ni contre-performances. Continuons à bien faire notre boulot du mieux possible, c’est la meilleure façon d’arriver à nos fins. »

Tondre, c’est plus facile !

Heureux, Francis Franck, d’avoir participé à l’aventure. Mais fatigué.

« J’ai tondu mon gazon cet après-midi (hier) . J’ai mal partout. Et j’ai un peu perdu l’habitude des allers-retours en bus. C’est vrai, j’ai pris mon pied sur ce coup-là, mais c’est vraiment éreintant tout ça. Je sais, à présent, que s’occuper de son jardin est nettement plus facile… »

A.V.
Source Dna

Posté par fredgo à 10:49 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 avril 2011

Résultat 22eme journée: Le SAHB s'est fait peur !

        Après avoir accusé jusqu’à six longueurs de retard en milieu de seconde période, Sélestat a pu s’appuyer sur un excellent Francis Franck pour s’imposer, non sans mal, à Villeurbanne : 22-24.

Francis_Franck

Sélestat pourra également remercier son arrière gauche Frédéric Beauregard. Auteur d’une partie irrégulière, ce dernier a su se réveiller au bon moment, dans le sprint final, pour sortir ses partenaires de l’embuscade tendue par de surprenants et héroïques Villeurbannais. Malgré une prestation brouillonne, les Alsaciens se sont imposés 22-24. L’opposition tarde, toutefois, à se lancer. Après dix minutes de jeu, les deux équipes sont dos-à-dos : 3-3. En cause, des défenses hermétiques, sur lesquelles viennent s’écraser les offensives. Le jeu peine à se créer. Côté alsacien, les attaques sont plutôt travaillées et construites, avec un Vladimir Ostarcevic fin et créatif à son poste de demi-centre.

Les Villeurbannais, eux, s’en remettent à des contre-attaques rapides ou des exploits individuels, à l’instar des incursions d’Olivier Alfred dans la défense alsacienne. L’arrière droit du VHA fait trembler à deux reprises les filets adverses. Et permet aux locaux d’être à 9-9 à sept minutes de la mi-temps… Le moment où le combat bascule.

Toujours solides en défense, rarement débordés et bien aidés par un Grégory Thévenot présent (huit arrêts en première mi-temps), les Villeurbannais creusent l’écart, infligeant un 5-0 à des Alsaciens perturbés. En effet, Sélestat ne marque plus. Et Jordan François-Marie montre des signes d’agacements… Rien n’y fait ! Romain Devèze, à l’ultime seconde, porte le score à 14-9, après trente minutes durant lesquels le VHA a tourné à un exceptionnel 70 % de réussite aux tirs !

Au retour des vestiaires, les visiteurs sonnent la révolte. Mais, costauds et courageux, les hommes de Thierry Perreux rendent coup pour coup. Sans fléchir ! Comme en témoigne un tir rageur de Senjin Kratovic, à la 37 e minute, qui finit dans la lucarne (16-11). L’opposition est physique. Et ne cesse de se muscler, sous l’impulsion d’un collectif villeurbannais décidé à imposer sa loi dans sa salle. Avec orgueil, les Alsaciens tentent de réagir. Mais tombent sur un Grégory Thévenot en transe, auteur de sept arrêts en douze minutes !

Ce qui n’empêche pas Sélestat de rester à l’affût, grâce à sept réalisations de Jordan François-Marie : 19-16, à la 49 e. Puis, à sept minutes de la fin, 20-19. Sauf que le VHA s’accroche à son petit but d’avance… Jusqu’à l’égalisation de l’ancien villeurbannais, Frédéric Beauregard, d’un tir miraculeux : 22-22 (56 e). Et Francis Franck y va de son onzième arrêt en seconde mi-temps !

Les locaux doutent et lâchent prise. Tandis que Frédéric Beauregard continue de creuser la tombe de ses anciens partenaires. L’arrière gauche alsacien inscrit deux buts supplémentaires. Et vient sceller le score. Après une rencontre brouillonne, Sélestat s’impose 22-24.

Villeurbanne - Sélestat 22-24. Mi-temps : 14-9. Villeurbanne : Thévenot (16 arrêts dont 0/2 p.) au but ; Jullien (2/5), Charlier, Boé, Paillasson (1/2), Ouédraogo (0/1), Marche (1/1), Defillon (2/5), Devèze (4/7), Guitaa (2/3), Kratovic (5/10), Tschirret (2/6), Alfred (4/7). Sélestat : Girardin (30’, 5 arrêts dt 0/1 p.) et Franck (30’, 14 arrêts dt 1/2 p.) au but ; Rechal, Jung (2/4), Huljina, Beretta (0/1), O’Meyer (3/5), Beauregard (6/13), Freppel (1/2), Pintor, Salami (2/4), François-Marie (7/13), Ostarcevic (2/4).

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 12:10 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,