Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

31 août 2011

Test match : Dijon / Sélestat

 Dijon_selestatLa dernière ligne droite

   Alors que le championnat de D1 reprendra la semaine prochaine, Sélestat va disputer ses deux derniers matches amicaux cette semaine face à Dijon. Première manche ce soir à Marsannay.

Dans un peu plus d’une semaine, Sélestat fera son grand retour en D1. Les deux derniers matches amicaux doivent donc servir aux Violets pour peaufiner leurs réglages, de manière à être prêts pour le 10 septembre face à Créteil.

« Il faudra prendre des points dès la première journée, lance Frédéric Beauregard. On doit remporter ces deux matches pour débuter le championnat avec le maximum de confiance. »

L’arrière gauche sélestadien n’attend en effet pas autre chose qu’un succès face à une équipe dijonnaise tout juste reléguée en Pro D2 et qui a perdu plusieurs joueurs majeurs lors de l’intersaison.

« Faire preuve de plus d’agressivité »

        « Il faudra montrer un état d’esprit positif. Je pense que nous devons aussi faire preuve de plus d’agressivité, notamment défensivement », ajoute Frédéric Beauregard, conscient que les choses sérieuses ne vont pas tarder à démarrer.

        Ces deux derniers tests seront aussi l’occasion pour l’entraîneur Jean-Luc Le Gall d’affiner sa hiérarchie au sein du groupe. « Ceux qui ne commenceront pas devront répondre présent, pour que le niveau ne baisse pas quand ils seront sur le terrain, estime Frédéric Beauregard. On doit apprendre à partager le temps de jeu dans l’intérêt de l’équipe, moi le premier. Je pense que tout le monde a compris cela. »

        Seul le jeune pivot Valentin Aman fera défaut ce soir dans les rangs sélestadiens. La deuxième manche est programmée samedi au CSI (18 h).

Source Dna

Posté par fredgo à 12:35 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Vu côté : Dijon BHB affronte Sélestat

Dans la dernière ligne droite
 
Alors que le championnat de D2 reprend le 9 septembre, les Dijonnais entrent dans leur ultime phase de préparation avec la réception de Sélestat.
 
Samuel Carle et le DBHB doivent franchir un nouveau cap dans leur préparation. Photo C. Renard

Samuel Carle et le DBHB doivent franchir un nouveau cap dans leur préparation. Photo C. Renard

 157_smallvsSA_HB

 

  Dijon     /        SAHB
(Pro D2)

      L’échéance se rapproche pour le Dijon BHB qui n’a plus que quelques jours à attendre avant de retrouver la D2 avec la réception de Saintes, vendredi 9 septembre. Pour arriver dans les meilleures dispositions sur la ligne de départ d’une saison pleine d’ambitions – rejoindre l’élite –, les hommes de Denis Lathoud entendent monter en puissance lors de leurs trois derniers rendez-vous : ce soir contre Sélestat (19 heures à Marsannay), vendredi contre une équipe du Luxembourg à Longwy et samedi à Sélestat.

« En mode compétition »

      « On arrive dans la dernière ligne droite », confirme l’entraîneur côte-d’orien. « On a fait des premiers matches ( défaite à Semur 30-28, match nul contre Nantes 30-30) pour corriger certaines choses et peaufiner la mise en place, mais maintenant il faut se mettre en mode compétition. »

      Ce soir, face à une formation de D1 elle aussi dans la dernière phase de sa préparation, Lathoud attend donc que ses joueurs franchissent un nouveau palier. « Jusque-là, on a fait un gros travail physique, on a fait jouer tout le monde, c’était surtout pour voir ce qui restait à travailler », souligne le coach du DBHB. « Mais maintenant, on doit être dans la performance individuelle et collective. » Avec un groupe peu bouleversé à l’intersaison, les automatismes devraient en tout cas revenir naturellement lors de ces derniers matches amicaux qui serviront aussi de révélateurs du niveau global des Dijonnais. « Mercredi et samedi, ce sont deux vrais tests », poursuit Denis Lathoud. « À dix jours de la reprise, on doit être prêt à 80 voire 90 %.

     Ce soir, 19 heures, à Marsannay-la-Côte (gymnase Georges-Anselme).

Posté par fredgo à 12:31 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2011

Volet 13/14 : Montpellier Agglomération Handball

 MONTPELLIER
Montpellier Agglomération Handball

Sa ville:Montpellier_-_Opera_Comedie     

      Montpellier est une ville du sud de la France, chef-lieu du département de l’Hérault et de la région Languedoc-Roussillon. Montpellier se situe sur un grand axe de communication joignant l'Espagne à l'ouest, à l'Italie à l'est. La ville est très proche de la mer Méditerranée (13 km).

  Montpellier est au centre d'une aire urbaine de 516 000 habitants, ce qui montre son influence sur le territoire : elle se classe ainsi au quinzième rang national.

   Dans la région, on appelle Montpellier ''le Clapas'', c'est à dire le tas de cailloux ! Quant à son explication la plus séduisante la fait dériver du Mons Puellarum, ou ''Mont des jeunes filles''. Plus serieusement, la ville n'apparait dans l'histoire que vers le 10eme siecle. Au 12eme siecle, la cité prend un essort important grâce au commerce des épices en autre... Après la révolution, la ville devient la préfecture de l'Herault. Son dévellopement est incessant comme le prouve ses nombreux poles industriels et universitaires.

Les habitants de Montpellier sont appelés les Montpelliérains et les Montpelliéraines et leur surnom est clapassièrs ou clapassencs.

Population à Cesson: 253 000 habitants

Son club, son histoire:
         Fondé en 1982 sous le nom de Cosmos par JP Lacombe, le club monte chaque année en division supérieure depuis l'honneur départemental jusqu'à la nationale 3 en 1986-1987. À cette date, le club rejoint le club omnisport du « Montpellier Paillade Sport Club » de Louis Nicollin et enlève le titre de champion de France de nationale 3.
        
Champion de France de nationale 2 et vainqueur du Challenge de France en 1989. Le club est rebaptisé « Montpellier Handball » et passe trois saisons en nationale 1B (Division 2). En 1991, Guy Petitgirard devient entraîneur de l'équipe, avec à la clé un titre de champion de D2 permettant la promotion parmi l'élite. Le club se structure alors rapidement, sous l'impulsion du président Jean-Paul Lacombe.
         Depuis la saison 1997-1998 à la saison 2005-2006, Montpellier a remporté huit des dix titres de champion de France, et a été vice-champion en 2000-2001 et 2006-2007. Pendant la même période, il a remporté sept fois la Coupe de France et 4 fois la Coupe de la ligue. Le MHB enlève de plus la Ligue des Champions en 2003. Le MHB bat en finale le club de Pampelune et son joueur emblématique, le Français Jackson Richardson.
         Depuis le 5 septembre 2007, le MHB, suite à un changement de statut, a pris le nom de « Montpellier Agglomération Handball », ou MAHB.
         A partir de la saison 2010-2011, le MAHB joue ses matches de Ligue des Champions ainsi que 3 rencontres de championnat dans le nouvel écrin de l'Arena Montpellier.

Son palmarès:
Coupe d'Europe ligue des champions
Vainqueur : 2003
Champion de France :
Champion : 13 fois: 2010/2011, 2009/2010, 2008/2009, 2007/2008, 2005/2006, 2004/2005, 2003/2004, 2002/2003, 2001/2002,
Vice-champion : 2006/2007, 2000/2001
Coupe de France
Vainqueur : 10 fois: 2009/2010, 2008/2009, 2007/2008, 2005/2006, 2004/2005, 2002/2003, 2001/2002, 2000/2001, 1999/2000, 1998/1999
Finaliste :1997/1998
Coupe de la Ligue
Vainqueur : 7 fois; 2010/2011, 2009/2010, 2007/2008, 2006/2007, 2005/2006, 2004/2005, 2003/2004 
 Finalistes : 2008/2009, 2002/2003
Trophée des champions
Vainqueur : 2010


Sa saison dernière: Champion de France en LNH

M_RobinSes transferts:
Les départs: A. Di Panda (Leon), D. Juricek (St Raphael), Markez (Göppingen)
Les arrivées : D. Gajic (Celje), P. Prost (Silkeborg)

Joueurs clefs: Les frères Karabatic, W Accambray, M Gigou, I Tej, V Hmam, M Robin (tous en équipes nationales)

Anciens violets jouant à Montpellier: M Robin, gardien(de 2002 à 2008), Issam Tej (de 2003 à 2006) 

Ses ambitions:    
    A deux semaines du début du championnat version 2011/2012, le MAHB vient de remporter haut la main l'Eurotournoi 2011 au dépens des chambériens sur le score de 30 à 25. Une preuve supplémentaire, s'il en était necessaire pour eux, de se positionner en grand favoris pour la saison à venir. Cette année encore, il est difficile d'imaginer la chute de l'ogre montpellierein tant il dominine de la tête et des épaules le championnat français.  
   
Site du club: http://www.montpellierhandball.com/

Ses supporters : Les Blues Fox 
     leur site: http://www.bluefox34.com 
Sa Mascotte : Blue Fox, le renard Bleu

Sa salle:
L'Arena Montpellier (9000 places)
Palais des sports René Bougnol (3 000 places)
34000 Montpelier

Distance de Sélestat: 747 km ( 6h45 de trajet)

Rencontres:
Match aller: 6 ème journée le 30/10/11  Sélestat / Montpellier au Rhénus de Strasbourg
Match retour: 21 ème journée 21/04/12  Montpellier/ Sélestat


 Dernier rencontre: 14/03/09 Championnat Lnh : Sélestat 21 -32  Montpellier

Posté par fredgo à 12:15 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 août 2011

Bientôt la SAISON 2 à la Cervoise ...

 

La cervoise

            J-5

Dernier week-end avant la saison 2

La cervoise programme



Posté par fredgo à 09:45 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 août 2011

Test match : Sélestat 34-31 Wacker thun

GMED_45D58397-806D-4E40-A38D-F348E95BE791 

    Face à Thoune, le 3 e du dernier championnat suisse et donc club européen (et partenaire habituel des rencontres de préparation), le SAHB termine son avant-dernière semaine de préparation avant sa grande rentrée par une nouvelle victoire de quatre buts.





SAHB  34/31wackerlogo

SAHB - Wacker Thun (D1 Suisse) 

     Mais la principale satisfaction de Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien – qui s’est plu à souligner la qualité de l’organisation par ce jeune club de Bischoffsheim (4 ans) – se trouvait ailleurs : « C’est un match de préparation qu’on a terminé sans blessé… ».

      Un match sans heurts, en effet, contrairement à celui de Mulhouse. En première période, Sélestat mène pendant 25 minutes mais jamais de plus de deux buts. Ostarcevic a le plaisir de débloquer le compteur mais Thoune égalise rapidement : le scénario était déjà tout tracé 

      Avec Petrenko à la distribution, les Sélestadiens trouvent des décalages et des ouvertures mais les Suisses rivalisent sur le même tempo. À 7-7, Ivezic arrête le tir de Linder en face-à-face sur un contre, empêchant les Suisses de mener une première fois.

Une défense trop permissive

     Le repli défensif du SAHB est défaillant et il passe derrière (15-16, 25 e’). Mais grâce à la belle fin de mi-temps d’un Beauregard qui prend toutes sortes d’initiatives, on assiste à un nouveau renversement de la situation.

     À la reprise, la série offensive infructueuse du SAHB (4 tirs mis en échec par le gardien Merz), l’écart s’est réduit (21-20). Sélestat produit une nouvelle accélération à laquelle l’équipe helvétique ne pourra plus répondre. Freppel, de l’aile ou dans l’axe, et Jung sont à la finition avec Beauregard en cette fin de match marquée par de la vitesse d’exécution mais aussi des relations encore imparfaites.

     « Ça manquait un peu d’engagement et d’intensité des deux côtés, concluait Le Gall en se référant aux chapitres précédents face à Créteil et Paris. On est néanmoins dans le rythme et les joueurs semblent avoir pris confiance. Leur état d’esprit est positif, mais ils étaient opposés à une équipe moins forte que celles que nous allons rencontrer. »

      Dont Dijon, à deux reprises la semaine prochaine (mercredi en Bourgogne puis samedi à Sélestat).

Source Dna.

Posté par fredgo à 22:32 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Test Match: Un test contre Wacker Thun

IMG_1347 

       Le SAHB poursuit sa préparation en enchaînant les matches et espère poursuivre sa montée en régime ce soir en se testant face aux Suisses de Thun à 17h à Bischoffsheim.

 

 

 

 

 

    

SAHB  vswackerlogo

SAHB - Wacker Thun (D1 Suisse)

 

Après sa bonne tournée parisienne (deux succès et une défaite) et sa victoire à Mulhouse mercredi, l’équipe de Jean-Luc Le Gall affronte une formation qui a terminé à la troisième place de la Ligue helvétique derrière les deux grosses écuries (Schaffhausen et Winterthur). Un test que le technicien de l’équipe alsacienne espère positif à deux semaines de la reprise du championnat de LNH face à l’autre promu, Créteil.

Par rapport à leur sortie mulhousienne, les Bas-Rhinois pourront compter sur le retour de leur pivot serbe, Djordje Pesic, et seront ainsi presque au complet puisque seul Valentin Aman, figure encore sur la liste des blessés. Si le gaucher Jordan François-Marie sera de la partie, il est cependant encore diminué par une blessure au poignet.

Le coach sélestadien s’attend à un match engagé contre un adversaire qui a du répondant afin d’être placé dans les meilleures conditions pour continuer de travail les montées de balle, les différents systèmes défensifs et la cohésion du groupe.

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 10:28 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2011

Volet 12/14 : Chambéry Savoie HandBall

 CHAMBERY
Chambéry Savoie HandBall

Sa ville:Chambery     

    Chambéry est une commune française de la régionRhône-Alpes située dans les Préalpes du Nord entre les massifs des Baugeset de la Chartreuse au confluent de l'Albanne et de la Leysse. Préfecture du département de la Savoie, la ville est le siège d'une cour d'appel et d'un archevêché. Un consulat d'Italie y est établi.

    Acquise par la maison de Savoie en 1232, la ville de Chambéry devient la capitale politique des comtes de Savoie en 1329 .  Chambéry demeure toutefois la capitale historique des États de Savoie. Grâce à la maîtrise des grands cols alpins et de la route d'Italie, qui leur a valu le surnom de Portiers des Alpes, les comtes, puis ducs de Savoie, devenus rois de Sardaigne en 1720, ont exercé une influence certaine en Europe, notamment en instaurant un véritable laboratoire de l'« absolutisme éclairé ». De 1792 à 1815 et depuis 1860, la ville fait partie de la France.

Marquée par une industrialisation tardive, l'économie de la ville a longtemps reposé sur la présence des administrations et de l'armée. Son centre historique a été partiellement détruit dans les bombardements de 1944. Depuis sa fusion avec deux communes rurales et la création de nouveaux quartiers et zones industrielles dans les années cinquante, puis dans les années soixante, Chambéry connaît un fort accroissement démographique. La présence de l'Université de Savoie, implantée en 1979, a apporté à Chambéry une importante population universitaire. La présence d'un grand nombre de résidents étrangers, notamment italiens, confère à la ville un caractère cosmopolite.

Population à Chambery: 58 000 habitants

Son club, son histoire:
       Au début des années 80, les deux clubs phares du handball savoyard sont le S.O. Chambéry et l'A.E Bissy.
       En 1983, les dirigeants des deux clubs se mettent d'accord pour fusionner dans le but déclaré d'avoir deux équipes (masculine et féminine) de haut niveau. Ce nouveau club est nommé le Chambéry Handball Club (C.H.B.C). Il est dirigé par Gérard Caillet pour la partie administrative et par Roger Labbe pour la partie technique. Ses couleurs sont le rouge et le blanc.
       L'équipe va atteindre la Nationale 2 puis la Nationale 1 B avant de redescendre.
       En 1990, les résultats sportifs ne sont pas à la hauteur des espérances de départ et la lourdeur administrative qu'entraîne une structure de cette taille conduit le club à la séparation des sections féminines et masculines. Le handball féminin se réorganise à La Motte Servolex et la section masculine réintègre le giron du SOC Omnisport (Stade Olympique Chambérien) pour devenir le SOC Handball.
       En 1994, le club codirigé par Henri Gandia et Gérard Jourdain accède à l'élite nationale pour la 1 ère année et ne la quittera plus! Deux ans plus tard, Henri Gandia, seul à la présidence, fait venir le récent champion du monde avec l'équipe de France : Philippe Gardent pour entraîner cette équipe prometteuse.
       En 1997, Alain Poncet prend la présidence du club et entreprend de grands projets tant au niveau de l'élite que des jeunes. Les résultats ne se font pas attendre et le club va terminer 3 fois vice champion de France derrière Montpellier avant de décrocher le titre en 2001 en battant à domicile Toulouse 25-19 lors de la 24 ème journée du championnat.
        Fin 2001, après ce titre de champion, le SOC change de statut pour créer une SAOS (Société Anonyme à Objet Sportif). Début 2002, Nathalie MOREL prend la présidence de l'association et le SOC change de nom, la SAOS n'ayant plus le droit d'utiliser le terme « Olympique ». Il faudra désormais supporter le Chambéry Savoie Handball !
       En 2003, Stéphane Stoecklin, élu meilleur joueur du monde en 1997, est de retour à Chambéry, en 2005, alors que plusieurs grands clubs français le souhaitent au sein de leur effectif, c'est encore Chambéry qui réussit à s'octroyer les services du plus grand handballeur français connu à ce jour : Jackson Richardson (lui aussi élu meilleur joueur du monde, en 1995). En apportant son expérience et son génie, il aide les savoyards à se qualifier une nouvelle fois pour la prestigieuse Ligue des champions.
      Un an après, le club ne s'arrête pas là et annonce le retour (pour la saison 2007/2008) de l'un des meilleurs français évoluant actuellement à l'étranger : Daniel Narcisse.
     Après de longues négociations, un été mouvementé et un passage devant la Cour d’Appel de la Fédération Européenne de Handball, c’est le 23 août 2007 que le transfert de Daniel Narcisse au Chambéry Savoie Handball est officialisé. Un retour prometteur en vue d’une qualification pour la Ligue des Champions 2008/2009 et pourquoi pas même d’un titre de champion…
     Le 28 janvier 2009 était inauguré le Phare à l’occasion d’une soirée de gala rassemblant de nombreux sportifs de haut niveau. Cette nouvelle salle de 4 300 places permettant enfin de recevoir les partenaires dans de bonnes conditions, de répondre favorablement au public demandeur et de créer une ambiance extraordinaire, affichait une affluence moyenne de plus de 4 000 spectateurs dès son ouverture ! Elle s’apprête maintenant à vivre des victoires historiques pour le club…

Le Phare Chambéry

      Depuis plus de 10 ans, le club évolue en 1 ère division du championnat de France et durant toutes ces années, il s'est forgé un palmarès qui impose le respect…

Son palmarès:
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes :
Finaliste : 1989
Champion de France :
Champion : 2001
Vice-champion : 10 fois: 2009/2010, 2008/2009, 2007/2008, 2005/2006, 2002/2003, 2001/2002, 1999/2000, 1998/1999
Coupe de France
Vainqueur : -
Finaliste :4 fois; 2010/2011, 2008/2009, 2004/2005, 2001/2002
Coupe de la Ligue
Vainqueur : 2001/2002
Finalistes : 2010/2011
Trophée des champions
Vainqueur : -
Finaliste: 2010


Ses transferts:
Les départs:   G. Saurina (Retour à Nîmes)
Les arrivées : T. N'Guessan (Vernon), O. Marroux (Ivry)

Joueurs clefs: Tous

Ses ambitions:  nguessan  
       Pourquoi changer une équipe qui gagne ?!... Ou bien, faudrait il dire; qui roule ! En effet, le club chambérien ne perd qu'un élément en la personne de Guillaume Saurina qui s'en retourne d'où il est venu, c'est à dire Nîmes. Il est vrai qu'il fallait s'en douter tant il a eu du mal à trouver sa place au sein de l'effectif savoyard. 
       Chambery reste compétitive et sera encore cette année (à mon sens) la seule équipe à pouvoir taquiner l'ogre Montpellierain. Pour autant, le Chambery savoie Hb prépare déjà l'avenir avec deux nouvelles et prometteuse recrues. Le premier, Olivier Maroux, tout juste de 20 ans. Il a été élu meilleur ailier gauche de l'année. Le second, l'arrière gauche Thimothey N'Guessan, agé de 19 ans et considéré comme l'un des meilleurs de sa génération.  
 

      
 
Site du club: http://www.chamberysavoiehandball.com/

Ses supporters : Les fondus
     leur sitewww.lesfondus.com

Sa Mascotte: l'Abeille

Sa salle:(4500 places)
Le Phare
67 rue St François de Sales
73000 Chambéry

Distance de Sélestat: 524 km ( 4h50 de trajet)

Rencontres:
Match aller:     6ème journée  22/10/11  Chambéry / Sélestat
Match retour: 15ème journée 12/02/12   Sélestat / Chambéry

Dernier rencontre: 28/03/09 Championnat LNH : Chambéry 28-26  Sélestat

Posté par fredgo à 12:14 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 août 2011

Match test : Mulhouse 27-31 Sélestat

 

GMED_2DFD4D4B_E67E_401D_A743_792971B4AC88

 

       Quatorze exclusions, deux expulsions, une bagarre générale, le Mulhouse Handball Sud Alsace et Sélestat n’ont pas montré leur plus beau visage, hier soir au Palais des sports. Au final, les Sélestadiens l’ont emporté 31-27.

RTEmagicC_mhsa_logo_OK_new_web_02_jpg27/31SAHB

          Il va vraiment falloir se demander si ces matches amicaux entre les deux clubs alsaciens ont encore un sens. Visiblement, le MHSA et Sélestat ont de plus en plus de mal à coexister sur le même parquet sans que cela ne vire au pugilat. Déjà l’an passé, les deux rencontres de championnat et celle de Coupe de France avaient été des plus viriles. Hier soir, ce match de « préparation » - il ne s’agit pas d’un match amical comme aiment à le préciser les protagonistes des deux camps - a tourné à la bagarre générale à la 40 e. Bien excités après quelques échanges musclés, quasiment tous ont pété les plombs après l’intervention de Jung (très dure certes, mais il est impensable de croire que l’exemplaire capitaine sélestadien y soit allé pour faire mal) sur Martin. Bilan des opérations : les deux camps au grand complet sur le terrain, des bousculades, des gifles, des coups de tête, Jean-Zéphirin qui voit rouge, Ostarcevic qui le suit. Affligeant ! Le plus calme dans l’affaire étant l’« agressé » Greg Martin.

        Un fait de jeu qui aura plus marqué les spectateurs que les techniciens, dont l’entraîneur du SAHB, Jean-Luc Le Gall, très sévère avec son groupe : « Ce n’était pas un bon match, on était bien meilleurs à Paris. Je me demande si on ne joue pas en fonction du niveau de l’adversaire. En tout cas, Mulhouse est une solide équipe pour de la D2. »

       Au-delà de tout ça, il y a eu un match de handball et les deux cartons rouges ont apaisé tout le monde. La rencontre a alors pu se conclure dans une atmosphère bien plus sereine. Au contact des pensionnaires de D1 jusqu’à la 9 e (4-4), le MHSA encaisse en 5 minutes un 4-0 (Petrenko, Podsiadlo, Jung) qu’il n’allait plus jamais combler. Proposant une défense cohérente, les Mulhousiens reviennent à deux longueurs par Martin (12-14) mais Jung a le dernier mot dans cette première période.

       Sélestat maintient l’écart en début de deuxième mi-temps. Premier coup dur pour le MHSA : Alfred s’élève et inscrit le 16-19 (36 e), mais l’arrière mulhousien fait un soleil par-dessus Beauregard, retombe sur son épaule gauche et quitte ses partenaires. Martin (auteur d’un triplé à cheval sur l’avant et l’après bagarre), répond à Salami, Jung et François-Marie (19-22, 42 e). La bonne entrée de Bentoumi ramène le MHSA à deux longueurs (22-24) mais Sélestat, par Salami (sur penalties) et surtout Freppel, fait le trou : 23-29 (55 e). Le match est plié, le MHSA terminera mieux la rencontre mais s’incline logiquement 27-31.

MHSA - Sélestat 27-31. Palais des sports. Mi-temps : 13-16.
Arbitres : MM. Boos et Rondeau.
350 spectateurs.

MHSA : Stojinovic (30’, 8 arrêts) et Lehmann (30’, 2 arr.) au but ; Martin 7, Herbrecht 2, Cherrier, Ighirri 3, Fessler 2, Gallotte 3 dt 1 p., Lukic, Jean-Zéphirin, Jeauneau 6 dt 4 p., Alfred 2, Bentoumi 2. Exclusions pour deux minutes : Martin (8 e), Ighirri (27 e, 59 e), Alfred (29 e, 38 e), Lukic (34 e), Cherrier (54 e). Carton rouge direct : Jean-Zéphirin (40 e).

Sélestat :
Ivezic (30’, 7 arr.) et Fulop (30’, 6 arr.) au but ;
Les joueurs : Rechal, Jung 6, Petrenko 2, Berreta 1, Podsiadlo 2, Beauregard 1, Freppel 4, Pintor, Salami 8 dt 6 p., Eymann 2, François-Marie 3, Ostarcevic 2.
Exclusions pour deux minutes : Ostarcevic (3 e, 19 e, 40 e, carton rouge), Jung (40 e), Posdiadlo (56 e), Rechal (57 e), Salami (60 e).

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 12:31 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2011

Match test : Mulhouse - Sélestat

Des séries à poursuivre

GMED_9304615E_ACF6_4C34_BAC4_EE58C6A4A8D2Pour la première de leurs trois rencontres de la semaine, les Mulhousiens affrontent ce soir au Palais des Sports (19 h 30) leurs voisins sélestadiens. Une rencontre importante pour deux équipes en pleine préparation.

RTEmagicC_mhsa_logo_OK_new_web_02_jpgvsSAHB

« On a gagné les matches, mais on n’a pas vraiment bien joué. On est dans les temps, on ne s’affole pas, mais on doit encore progresser en défense et être plus efficace en attaque », lâche Sébastien Gallotte, l’ailier droit haut-rhinois.

Une grosse semaine de travail

    Les Mulhousiens ne sont pas plus perturbés que cela par les blessures. « Cédric (Chauvin) devrait revenir la semaine prochaine. Quant à Victor (Boillaud), ce n’est pas une trop grosse blessure, il ne sera pas handicapé trop longtemps. Après, pour le reste, il n’y a pas trop de bobos. Il y a toujours les petits pépins liés à la préparation et la fatigue, mais sans plus. »

     Une fatigue qui pourrait s’accentuer avec la grosse semaine de travail qui attend le MHSA. En plus des deux séances quotidiennes depuis lundi, ils se voient offrir trois rencontres jusqu’à samedi.

Outre la réception de Sélestat ce soir, le MHSA affrontera Semur (Pro D2) vendredi, avant d’évoluer en lever de rideau de l’EuroTournoi face à l’Entente Strasbourg Schiltigheim Alsace Handball (N1). Un rythme qui n’effraie pas l’ancien Sélestadien.

« On a toujours une très grosse semaine pendant la préparation. Cela va nous permettre de tester notre capacité à enchaîner les rencontres. On aura le temps de récupérer ensuite. »

Devant Sélestat, Sébastien Gallotte sait à quel genre de rencontre s’attendre. « Ce sont toujours des matches engagés, ce sont des rencontres importantes pour eux et pour nous. On sait que les deux équipes sont toujours sérieuses et qu’il n’y a pas de relâchement. Ces matches engagés, c’est l’idéal pour une reprise. Cela nous met dans les meilleures conditions possibles au niveau de l’intensité. »

Travailler les automatismes et l’efficacité au tir

Lors de leur première confrontation à Frick lors du premier tournoi des deux formations, cette intensité était déjà au rendez-vous. Mulhouse s’était imposé au terme d’une rencontre marquée par deux expulsions (Ighirri et Ostarcevic) sévères, mais qui montrent bien que même en présaison, ces deux équipes ne se font aucun cadeau.

« Ce que nous cherchons, c’est un bon match de préparation, confie à ce niveau Jean-Luc le Gall, le coach sélestadien. J’espère en sortir avec quelques certitudes en plus mais, surtout, une équipe au complet… »

Sans Pesic, retourné en Serbie pour y régler d’ultimes formalités administratives, sans Aman, mais avec François-Marie ( « son poignet va mieux, mais il ne sera pas en pleine possession de ses moyens ») et Pintor, touché face à Créteil vendredi, le SAHB veut profiter de cette rencontre « pour travailler, notamment en attaque, le secteur où il nous faut progresser. Il nous faut améliorer nos automatismes et gagner en efficacité au tir ».

Les Sélestadiens affronteront ensuite les Suisses de Thoune, samedi à Bischoffsheim puis par deux fois Dijon la semaine prochaine.

G.H. et A.V.
Source Dna

Posté par fredgo à 12:12 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 août 2011

Volet 11/14 : Dunkerque Handball Grand Littoral

 DUNKERQUE
Dunkerque Handball Grand Littoral

Sa ville:dunkerque     

Dunkerque est une commune française de 93 638 habitants, sous-préfecture du département du Nord et de la région Nord-Pas-de-Calais. La ville est baignée par la mer du Nord et plusieurs canaux. Ses habitants sont appelés les Dunkerquois et les Dunkerquoises.

  La ville et ses alentours ont appartenu au comté de Flandre et ils relèvent de la zone linguistique flamande. L'histoire de la « cité de Jean Bart» est liée à la mer : à l'origine, Dunkerque était un village de pêcheurs. Des siècles plus tard, la ville abrita des corsaire dont le célèbre Jean Bart.De par sa position sur la mer du Nord, Dunkerque a souvent été source de convoitises, et aura subi les foudre de la 2ème guerre mondiale. La ville doit son salut à l'installation dans son port de l'usine sidérurgique Usinor qui accéléra sa reconstruction et son développement.

     De nos jours, Dunkerque est le cœur d'une agglomération de 200 000 habitants. C'est la première plate-forme énergétique du Nord-Pas-de-Calais et l'un des pôles économiques de la région notamment grâce à son port, le troisième de France : trafic minéralier et pétrolier, porte-conteneurs, production d'acier.

    Elle est aussi connue pour son carnaval, festivités s'étalant sur une période comprise entre janvier et mars, où les habitants se réunissent dans les rues aux rythmes de la fanfare guidée par le « tambour-major ».

Panorama à 360° de Dunkerque.

Population à Dunkerque: 69 000 habitants

Son club, son histoire:
        3 septembre 1958 : Création de l’Amicale Laïque de l’Esplanade.
        1968 : L’Amicale Laïque Dunkerque et le Denier de Malo fusionnent pour donner vie à l’Amicale Laïque Dunkerque Malo. L’affiliation auprès de la Fédération Française de Handball et l’inscription en Préfecture sont effectuées dans les mois suivants.
        27 avril 1974 : L’ALDM a vécu ; elle est remplacée par l’Union Sportive de Dunkerque section Handball (USD).
        1974/75 : Les garçons gagnent leur ticket pour la Nationale 3 dont ils décrochent le titre la saison suivante.
        1976 : L'équipe garçons est sacrée championne de France de Nationale 3 en battant, en finale, l'équipe réunionnaise de Château Morande et montent l'année suivante en N2.
       1981/82 : Une année faste, les garçons managés par Régis GIUNTA s’ouvrent les portes de la Nationale 1 en terminant deuxièmes de N2.
       1984/85 : Descendus en Nationale 1B l’année précédente, les masculins terminent premiers de leur championnat, battant en finale Créteil pour le titre de champion de France de N1B, et retrouvent l’élite.
       1990/91: Non contents de décrocher à nouveau le droit de côtoyer l’élite (2ème de NIB), ils parviennent en finale de la coupe de France. Ils y seront battus par la grande équipe de Vénissieux.
       Septembre 1997 : L’USD devient USDK ; un nouveau logo est créé.
       Mai 1998 : Terminant à la quatrième place du championnat de France de D1, l’USDK se qualifie pour la première fois de son histoire pour une coupe d’Europe.
       Mai 2002 : En terminant à la 3eplace du Championnat de France après avoir lutté jusqu’au bout avec Chambéry pour la seconde place, l’USDK se qualifie pour une quatrième Coupe d’Europe : celle de l’EHF.
       Avril 2004 : Pour sa 1reannée en tant qu’entraîneur à Dunkerque, Denis TRISTANT emmène l’équipe en finale de la Coupe d'Europe (Challenge Cup). Malheureusement, l’USDK s’inclinera en finale face à Skövde (Suède).
       14 juin 2008 : 50ème anniversaire du club.
       Septembre 2008: Patrick CAZAL lui succède au poste d'entraîneur adjoint de l'équipe de D1.
      Juin 2009 : L'USDK rate de peu la finale de la Coupe de France, éliminé par Montpellier... équipe rencontrée à 9 reprises en 8 saisons dans les coupes de France et de la Ligue ! L'USDK, quatrième de D1, acquiert une 9equalification européenne en 11 saisons (Coupe d'Europe EHF)
       Le 26 décembre 2010: le président de l'USDK Nicolas Bernard décède. Jean Pierre Vandaele succède à Nicolas Bernard à la présidence du club.
        Le 21 mai 2011 : l'USDK remporte son premier trophée en battant Chambéry aux tirs au but en finale de la Coupe de France.

Son palmarès:
Champion de France :
Champion : -
Meilleur résultat : 3ème en 2010/2011
3 fois troisième en 2010/2011, 2001/2002, 1998/1999
Coupe de France
Vainqueur : 2011
Finaliste : 2000, 1991
Coupe de la Ligue
Vainqueur : -
Meilleur résultat : 2ème en 2002

Sa saison dernière: 3ème/14 en LNH

Ses transferts:B_Butto
Les départs: A. Siffert (Nantes), R. Oskarsson (arrêt), C. Darsoulant (Vernon), Y. Gheysen (Vernon), G. Mathijs (Tournai), R. Demaret (arrêt), T Drange (Tolède)
Les arrivées : W. Annotel (Nîmes), K. Nagy (Veszprem)

Joueurs clefs: B Butto, S Bosquet (Arr Droit), V Gerard (Gardien) ...

Ses ambitions:    
      Sans faire de jeu de mot, Dunkerque tiens bien depuis quelques années le haut du pavé mais la dernière saison est enfin couronnée d'un titre national. Ils ont remporté de la plus belle des manières la coupe de France 2011 au dépend des Chambériens. Enfin, une belle récompense pour un grand club souvent tapis à l'ombre de l'ogre Montpellierain. N'oublions pas d'associer cette belle performance à un ancien joueur violet qui, en plus, termine la saison meilleur buteur en LNH. J'ai nommé Baptiste Butto.
       Cette  année, le visage de l'USDK change en grande partie avec sept départs et non des moindres. Comme principal départ, on noterra l'arrêt de carrière de l'emblématique R Oskarson très attaché au club de L'USDK. 
 Par contre, ils sont peu nombreux à arriver dans le club nordiste puisque seuls le portier William Annotel vient remplacer Arnaud Siffert ainsi que l'arriere hongrois K. Nagy provenant du club de Vezprem.  

   
Site du club: http://www.usdk.fr/

Ses supporters : Les Handiablés  
     leur sitehttp://les-handiables.skyrock.com/

Sa Mascotte: Bobby.Bobby

Sa salle: (2400 places)
Salle Dewert
BP 4197, Avenue de Rosendaël
59 378 Dunkerque

Distance de Sélestat: 675 km ( 6h05 de trajet)

Rencontres:
Match aller:     12ème journée  17/12/11 Sélestat /Dunkerque 
Match retour: 18ème journée 17/03/12   Dunkerque / Sélestat

Dernier rencontre: 25/04/09 : Sélestat 22-23 Dunkerque

Posté par fredgo à 12:14 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,