Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

18 décembre 2011

Résultat Dunkerque 31-28 Sélestat: Sélestat, si loin et si près

     bosquet-(au-tir-face-aux-selestadiens-pintor-et-petrenko)-et-dunkerque-n-ont-pas-laisse-selestat-reSélestat a longtemps cru pouvoir ramener un résultat positif de Dunkerque, hier soir. Menés seulement d’un seul but à sept minutes de la fin, les Violets ont payé cher dans le money-time leurs efforts pour revenir au score. Malgré cette défaite, le SAHB se maintient en milieu de classement (7 e).

    «On laisse toujours des plumes à courir après le score.» Arnaud Freppel voit juste. Sélestat n’a jamais mené les débats face aux Nordistes. Mais les Violets ont parfois manqué l’occasion de faire douter davantage une équipe de Dunkerque finalement solide dans les moments importants. «On aurait pu les accrocher encore plus et espérer quelque chose...», soupire l’ailier droit violet.
   Le début de match avait fait naître quelques craintes. Gêné par la défense agressive des Nordistes, Sélestat patine en attaque.
    Nagy, Bosquet et Butto font parler la poudre pour Dunkerque et après seulement dix minutes de jeu, on craint déjà que les Alsaciens prennent la marée (5-1). Symbole des difficultés offensives des Violets, il faut attendre huit minutes pour que le SAHB inscrive son premier but, grâce à Petrenko.

Les Sélestadiens retrouvent de l’efficacité au retour des vestiaires

    Pesic, enfin servi, et Freppel, en contre-attaque, impulsent le sursaut sélestadien (5-4, 14 e). Trois minutes plus tard, Beretta a une balle d’égalisation au bout des doigts, mais l’ailier gauche, sur penalty, bute sur Gérard (6-5).
    Les joueurs de Jean-Luc Le Gall se rapprochent à plusieurs reprises (8-7, 19 e, puis 13-11, 28 e), mais de trop nombreuses balles perdues (huit au cours de cette première période), les relèguent à quatre longueurs à la pause (16-12).
     Ivezic se distingue dans le but, Aman ne rate rien en attaque et le SAHB recolle (18-17, 37 e, puis 19-18).
     Les Alsaciens auront alors plusieurs ballons pour égaliser, mais Annotel, dans le but dunkerquois, met en échec les tireurs violets.
     Sentant le danger poindre, l’USDK accélère et semble s’envoler (25-19, 46 e). Semble seulement car les coéquipiers d’Olivier Jung refusent d’abdiquer.
     Le 6-1 passé aux Nordistes leur permet de croire à nouveau au hold-up (26-25, 53 e).
     Mais les joueurs de Patrick Cazal resserrent les rangs dans le money-time et c’est Butto, l’ancien Sélestadien, qui met fin aux espoirs alsaciens à deux minutes de la fin (30-26, 31-27 au final).

«Il fallait faire le match parfait pour gagner ici»

     «On s’est accroché, explique Arnaud Freppel. Mais nous avons été sanctionnés quand nous n’avons pas mis nos tirs au fond. On y a cru quand on est revenu à un but. Mais Dunkerque, c’est costaud. Ils n’ont pas flanché. »
     «Il fallait faire le match parfait pour gagner ici», rappelle l’ailier droit. Sélestat n’y est pas tout à fait parvenu.
     Perdre à Dunkerque, l’équipe en forme du moment (six victoires de rang), n’a cependant rien d’infamant. Et ce septième revers de la saison n’empêche pas les Sélestadiens de rester calés en milieu de tableau (7 e), puisque seul Ivry s’est imposé parmi les poursuivants lors de cette 12 e journée.
     Sélestat pouvait, en cas de victoire hier, basculer dans la première partie de tableau.
     Face à Paris mercredi, pour le dernier match de l’année, il s’agira avant tout de préserver les acquis d’une phase aller plutôt bien maîtrisée et passer ainsi la trêve au chaud.

Source DNA

Posté par fredgo à 12:08 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :