Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

29 mars 2012

Avant Sélestat-Paris : Un avenir à préserver !

ibrahim-diaw-et-paris-en-grand-danger-photo-maxpppLe Paris Handball de François Berthier est en grand danger. Face à Sélestat samedi, il jouera pour ne pas définitivement sombrer.

En montant dans la capitale, François Berthier ne nourrissait pas des rêves de grandeur démesurés. Une arrivée tardive (début août, ndlr), un recrutement limité : tout n’était pas réuni pour que le Paris Handball retrouve les sommets de la LNH. De là à ce qu’il soit si bas sur l’affiche…

« On savait que le championnat serait compliqué », assure l’ancien joueur et coach de Sélestat (2002-2008), qui vit sans doute sa saison la plus difficile depuis qu’il a embrassé la carrière d’entraîneur.

Au sein d’une D1 toujours plus homogène, Paris s’est petit à petit enfoncé dans la zone rouge (13 e avec trois points de retard sur le 12 e et premier non-relégable, alors qu’il reste sept journées à disputer). « Le championnat réserve chaque week-end son lot de résultats surprenants. En ce qui nous concerne, ce sont surtout des mauvaises surprises. »

Relégable, même en cas de victoire contre Sélestat

Parce qu’il connaît bien la maison violette, François Berthier ne s’attend pas à « une partie de plaisir » au CSI. « Nous sommes prévenus. On connaît la qualité des joueurs de Sélestat. Jouer là-bas est toujours compliqué avec l’engouement du public. Ce n’est pas nouveau et ce n’est pas prêt de s’arrêter. »

Les coéquipiers de Nicolas Claire doivent également composer avec les blessures (Ortega, Nyokas) et un moral atteint par de récents et frustrants revers (24-23 à Cesson, 26-24 face à Nantes, 26-25 contre Créteil). « Ces courtes défaites nous laissent beaucoup de regrets, soupire un François Berthier déterminé à lutter. Ce n’est pas le moment de chercher des excuses, mais plutôt de prendre des points. On croit toujours au maintien. »

Le spectre d’une issue malheureuse se fait cependant plus pressant chaque semaine. Un revers en Alsace, samedi, ne serait pas loin de sonner le glas des espoirs parisiens. « Nous savons que nous serions toujours relégables, même en cas de victoire à Sélestat. On a un besoin urgent de points. Plus on avance, moins les possibilités de remonter au classement sont nombreuses. »

Un retour en Pro D2 ne serait pas loin d’être catastrophique. Car en annonçant le recrutement de Mladen Bojinovic (Montpellier) et des internationaux islandais Robert Gunnarsson (Rhein-Neckar Löwen) et Asgeir Hallgrimsson (Hanovre), Paris a clairement affiché ses ambitions pour la saison prochaine. De quoi ajouter un surcroît de pression à un groupe déjà fragilisé par ses résultats ?

« Sans doute, consent François Berthier. Mais cela doit aussi donner de l’envie aux joueurs, celle de faire partie d’une équipe, qui, sur le papier, aura de l’allure. Cela doit être davantage un moteur qu’un frein. »

Habitué, avec Sélestat puis Saint-Cyr, à lutter pour rester parmi l’élite, le coach parisien se verrait bien frayer parmi les gros poissons de LNH (il est encore sous contrat avec le club de la capitale pour l’exercice 2012/2013).

« Cela fait partie des souhaits de tout entraîneur, avance François Berthier, sans pour autant perdre le sens des réalités. Si l’on veut pouvoir être ambitieux en D1, il faut y rester, c’est aussi simple que cela… »

Source Dna

Posté par fredgo à 12:17 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire