Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

31 mai 2012

Résultat 26ème et dernière journée: Nîmes 35-31 Sélestat

Sélestat tombe face à la plus fine gâchette

     podsiadlo-etait-un-peu-seul-en-seconde-mi-temps-hier-archives-denis-werwer

       Le dernier match de la saison s’est soldé pour Sélestat par un revers à Nîmes (35-31) hier soir. Sans conséquence.

     La dernière défaite de la saison n’enlèvera rien au bonheur de Sélestat. Pour leur retour en élite, les Alsaciens ont réussi à s’immiscer dans la première partie de tableau, simplement dépassé par Toulouse à l’issue de cette ultime journée. Rarement promus n’auront réussi un résultat aussi convaincant dans le handball français à la hiérarchie généralement bien arrêtée. Mais Nîmes, lanterne rouge condamnée depuis quinze jours et son revers à Nantes, a confirmé que cette saison échappait à la règle. Malgré l’absence de Scaccianoce, quatrième buteur du championnat avant le début de la rencontre, les Gardois ont tenu à recoller aux équipes qui le précédaient. Ils l’ont fait avec un objectif en tête : offrir au passage la couronne de meilleur buteur à Guillaume Saurina.

     L’arrière nîmois a donc été à la fête et réussi à dépasser les quatre joueurs qui le précédaient au sommet du classement. Meilleur buteur dans une équipe reléguée, la performance n’est pas banale. Hier, il a réussi en prime un total canon : 16 buts sur 27 shoots ! Un finish impressionnant, bien aidé par la faiblesse du repli défense alsacien. Pas forcément en réussite dans le jeu placé, Saurina en revanche s’est régalé devant les caviars de ses partenaires sur les ballons de transition. Et à l’image d’Eymann pas vraiment inspiré dans ses choix en demi-centre, ces balles de contre-attaques étaient multiples.

     Le début de match avait immédiatement posé le débat : après 3’32’’, Jean-Luc Legall avait déjà commandé son premier temps mort, son équipe étant menée… de cinq buts. Dont quatre en contre-attaques. Un résumé fidèle de la rencontre, qui ne tournait pas immédiatement en faveur des Gardois pour autant. Après un nouveau pic à +5 (10-5, 12 e), Sélestat avait dans un premier temps grappillé son retard en s’appuyant sur un Obrad Ivezic déchaîné dans ses cages, à 46 % d’arrêts (12 sur 26 !). De quoi totalement inverser la tendance et atteindre la mi-temps avec quatre buts d’avance (14-18).

      Mais la sortie du gardien serbe, conjuguée à des multiples ballons égarés au moment de tuer le match, allaient permettre aux Gardois de refaire leur handicap. Nîmes emboîtait les pas de Saurina. Malgré un Podsiadlo beaucoup trop seul, les Gardois repassaient devant grâce au futur meilleur marqueur du championnat. Et malgré deux nouvelles égalités, la dernière à 31-31 (57 e), c’est au mental et grâce aux arrêts de Mansuy-Frère, le dernier sur un jet de sept mètres de Podsiadlo, que Nîmes finissait par faire la différence. Accompagné d’Istres la saison prochaine en D2, il essaiera de prouver qu’il valait mieux que cette dernière place. Sélestat, lui, avait déjà prouvé sa compétitivité au fil de la saison.

Source L'Alsace
 
Classement final:
 
Classement final
 
En vert: Ils jouent l'Europe
En rouge: Ils descendent en Pro D2

Posté par fredgo à 12:15 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Joyeux anniversaire Laszlo

Le 8eme Rugiss' Hand souhaite un 

  Laszlo Fulop

qui fête ses 34 ans.

Posté par fredgo à 02:53 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2012

Présentation 26ème et dernière journée: Nîmes - Sélestat

Pour boucler la boucle en beauté à Nîmes

le-capitaine-olivier-jung-et-ses-coequipiers-tenteront-de-boucler-le-championnat-par-une-derniere-vi

      Le dernier match de la saison conduit le SAHB ce soir (20h45) à Nîmes où, face à la lanterne rouge, les Alsaciens peuvent conserver leur 6 e place.

        Il n’y a plus qu’une heure avant les vacances. Mais ce n’est pas une raison pour que les Sélestadiens se relâchent. Ils ont préparé cette ultime rencontre comme ils ont l’habitude de le faire. En quittant Sélestat la veille du match, en effectuant un footing dès leur arrivée à destination et en s’entraînant le matin du match. « Nous n’avons rien changé et les joueurs vont aborder cette dernière rencontre avec le sérieux qui les a caractérisés depuis le début de la saison. Nous ne luttons plus pour assurer notre maintien mais il est important de finir dans les huit premiers pour s’offrir un match à domicile pour le premier tour de la Coupe de la Ligue la saison prochaine », prévient Jean-Luc Le Gall qui vient de prolonger avec le club.

        Sélestat reste encore sous la menace de quatre clubs, mais seuls trois pourraient le dépasser dans la mesure où Cesson et Toulouse s’affrontent et qu’un seul de ces duellistes pourra dépasser le SAHB. En cas de victoire de Tremblay à domicile sur Saint-Raphaël et d’un exploit encore plus retentissant de Créteil à Montpellier, les Alsaciens descendraient à la neuvième place. « On va donc s’appuyer sur notre capacité pour obtenir un résultat positif en ne comptant que sur nous-mêmes. On n’a jamais calculé depuis le début de la saison, on ne va pas commencer maintenant » estime le coach.

Dans une salle où leur hôte fera ses adieux à la D1 et où Montpellier a chuté il y a un mois, le promu devra jouer serré. Mais avec un dernier effort et un troisième succès à l’extérieur cette saison, il peut conserver sa formidable 6 e place. Un rang que Sélestat n’a plus connu depuis son épopée de 2005.

NÎMES – SÉLESTAT
ce soir à 20h45 au Parnasse à Nîmes.
Arbitres : MM. Buy et Pichon.

Nîmes :
Aux buts 1. Idrissi et 12. Mansuy-Fevre
Les joueurs 3. Haon, 4. Gallego, 5. Junillon, 6. Rebichon, 8. Poutier, 10. Saurina, 13. Vergely, 20. Mourioux, 22. Boubaiou, 27. Tesoriere (cap.), 34. Mouret, 86. Dupuy.
Entr. : Chauvet.

Sélestat :
Aux buts 12. Ivezic et 69. Fulop
Les joueurs 3. Jung (cap.), 5. Petrenko, 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 13. Aman, 15. Pintor, 19. Eymann, 20. François-Marie, 27. Ostarcevic.
Entr. : Le Gall.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 13:01 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Vu du côté Nîmes: ce soir, l’Usam dit au revoir à l’élite

   ce-soir-l-usam-dit-au-revoir-a-l-elite_402876_510x255

      Miraculeusement sauvé l’an dernier au soir de l’ultime journée, maintenu en 2010 lors de l’avant-dernière après un passage durant l’été précédent devant le CNOSF afin d’éviter une relégation administrative en raison de problèmes financiers, l’Usam n’a cette fois pu éviter le couperet. Avant même la venue de Sélestat, la descente des Nîmois est actée...

      Ça devait arriver et probablement que cette saison était celle des changements. Jamais depuis 2001 et la remontée en élite, la maison verte n’avait remporté un derby.

      Ce fut réussi le 26 avril dernier. Mais cette dernière victoire en date n’a pas été suivie d’effet positif. Ni à Toulouse ni surtout à domicile contre Paris, trop ravi de refiler aux Nîmois la lanterne rouge, ni à Nantes. Ces deux derniers matches perdus d’un but (27-26). Sur ses 17 revers subis cette saison, cet Usam relégué en a encaissé 13 de moins de trois buts...

      Autre changement : lors de la Feria de Pentecôte, les Usamistes étaient généralement libres parce que leur saison terminée. Avec la fin reportée du championnat, ils remettront, ce soir (20 h 45), le couvert et l’ambiance ne sera pas à la fête au Parnasse.

     Contre Sélestat, large vainqueur à l’aller (35-26), avec qui l’Usam a souvent lutté pour le maintien ou l’accession, certains pourraient disputer leur dernier match sous le maillot. En D1 bien sûr, mais pas seulement. C’est le cas notamment de Franck Junillon à qui le club ne proposera pas de surplus.

Qui, d’Istres, Paris ou Ivry accompagnera l’Usam en D2 ?

Source Midi libre

Posté par fredgo à 12:40 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mai 2012

Vite lu: Heykel Megannem porte drapeau de la Tunisie

Haykel-Megannem      Pour sa dernière compétition internationale sous les couleurs de la Tunisie, Heykel Megannem* a été désigné porte drapeau de la délégation Tunisienne lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Londres 2012.

    Annoncé par Mahmoud Hammami, membre du comité national olympique Tunisien, c’est une récompense amplement méritée pour le capitaine Tunisien, qui à 35 ans, continue d’éblouir les parquets de son génie. Le meneur de jeu de St Raphaël sera donc en haut de l’affiche pour sa dernière apparition sur la scène internationale.

Source Handnews

* Heykel Megannem a joué avec Sélestat trois saisons de 2002 à 2005.
Il aura:
- Joué 64 matchs
- Inscrit 291 buts
- été 3ème meilleur buteur LNH de la saison 2002/2003
(stats Rugiss Hand)

Les supporters Sélestadiens te souhaitent de bons Jeux Olympiques.

 

Posté par fredgo à 12:42 - 11c) Des nouvelles de nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mai 2012

Jean-Luc Le Gall rempile

jean-luc-le-gall-restera-a-selestat-archives-dominique-gutekunstAu terme d’une saison exceptionnelle, l’entraîneur de Sélestat s’apprête à prolonger son contrat avec le SAHB.

Les deux parties n’ont pas encore signé, mais elles se sont entendues pour continuer leur collaboration pour une année supplémentaire, et une autre en option. Comme cela a été le cas pour la plupart des joueurs, à l’exception du demi-centre Vlado Ostarcevic, le Sélestat Alsace Handball a aussi joué la carte de la stabilité en prolongeant le contrat de son entraîneur, Jean-Luc Le Gall. Arrivé en 2008, l’entraîneur breton recueille là les fruits du superbe parcours de son équipe qui occupe, à une journée de la fin de la saison, la sixième place de la Ligue Nationale pour son retour au sein de l’élite.  « Je suis très honoré de la confiance que m’ont accordée les dirigeants de Sélestat en me conservant à la tête de l’équipe, commente Jean-Luc Le Gall.  C’est une marque de respect qui me donne de l’énergie pour continuer à progresser avec ce groupe particulièrement perfectible. Cette année, les joueurs ont réussi un parcours quasi parfait à domicile en prenant aussi quelques points précieux à l’extérieur. Je suis convaincu qu’ils vont encore progresser au cours du prochain exercice. Notre axe de développement n’étant pas le budget, nous avons choisi de privilégier la cohésion du groupe pour continuer de grandir. Cela passera aussi par un renforcement du système défensif car nous n’en avions qu’un cette saison. C’est par une forte cohésion, l’implication de tous et l’abnégation d’un grand capitaine que nous y sommes arrivés. »

L’aventure va donc se poursuivre grâce aux certitudes de cette première année en LNH. Le plus dur sera de confirmer. Ce sera l’objectif de Jean-Luc Le Gall et de ses joueurs.

Source L'Alsace.

Posté par fredgo à 11:17 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 mai 2012

Ces étonnantes bandes de couleur qui soulagent la douleur

seuls-les-praticiens-diplomes-sont-habilites-a-poser-les-tapes-photo-denis-werwerIntroduit en France pour les handballeurs de Sélestat, le Kinesio Taping® a désormais de nombreux adeptes. Les sportifs les utilisent pour soulager leurs douleurs mais 85 % des usagers sont des patients ordinaires.

Elles fleurissent de plus en plus sur les coudes des joueurs de tennis, les jambes des athlètes ou les genoux des footballeurs. Et ces bandes élastiques sont d’autant plus visibles que leurs couleurs peuvent être particulièrement vives. Au point de ressembler à des peintures de guerre et de laisser sceptiques quand à leur utilité. C’est d’ailleurs l’idée que s’en est faite Ludovic Delaunay quand il a découvert ces étranges adhésifs. C’était il y a quatre ans. Kinésithérapeute au service des handballeurs de Sélestat depuis une quinzaine d’années, il a dû tester le produit sur lui-même pour être totalement convaincu. « Il a fallu que je sois opéré des ligaments croisés pour que je me rende compte de ses effets. Avant cela, je n’en voyais pas l’intérêt. Je ne comprenais pas à quoi ça pouvait servir puisque ça ne ressemblait à rien de ce qu’on utilisait déjà. J’ai pensé, qu’une nouvelle fois, les sportifs cherchaient à se différencier avec ces artifices. »

Le praticien s’est alors lancé à la recherche d’information sur ce nouveau produit encouragé par les frères Omeyer. Notamment Thierry qui avait découvert cette nouvelle façon de strapper en rejoignant Kiel, le champion d’Allemagne à l’été 2006. Car, Outre-Rhin, la Kinesio ® était déjà très répandue, importée par un footballeur local qui avait joué au Japon, terre natale de l’inventeur de la méthode. C’est finalement aux Etats-Unis que Ludovic Delaunay trouvera les réponses à ses interrogations. A Albuquerque où se situe la clinique de chiropractie du docteur Kenzo Kase, l’homme par qui cette révolution dans la manière de soigner est arrivée. « Comme personne n’était formé à cette technique en France, il fallait l’apprendre à l’étranger. Avec mon collègue Sébastien Echinard, nous sommes allés en Italie où des instructeurs venus spécialement des Etats-Unis nous l’ont enseignée. » En août 2007, ils posent les premières bandes aux handballeurs de Sélestat. Un test concluant puisque les joueurs l’adoptent. « C’est là qu’on a vu que les frères Omeyer avaient eu raison de nous emmener sur ce terrain. »

le-docteur-kenzo-kase-sillonne-le-monde-pour-transmettre-son-savoir-ses-anciens-eleves-sebastien-ecLa nouvelle technique n’a rien d’un gadget et ses effets bénéfiques pour la récupération des corps meurtris dans ce sport de contact. L’une de ses vertus est d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique puisque les tapes décompriment les tissus. On peut ainsi drainer les œdèmes et les hématomes beaucoup plus vite qu’auparavant. C’est l’effet le plus spectaculaires. Mais il y en a d’autres. Ces bandes agissent également sur la peau en créant des stimulations cutanées, le muscle pour favoriser sa contraction ou diminuer son tonus, les articulations en améliorant l’équilibre et le fascia, cette membrane qui entoure les muscles en les reliant les uns aux autres. Six mois plus tard, les responsables américains proposent aux deux précurseurs de la méthode dans l’Hexagone de prendre en charge la formation de tous les professionnels de la santé en France. Le premier stage se déroule à Strasbourg début 2008. Le Racing Strasbourg, la SIG et le Montpellier handball y envoient leurs kinés. Quatre ans plus tard, la Kinesio ® n’a plus rien de confidentiel. Près d’un millier de praticiens en France ont passé leur diplôme. Et dans le milieu sportif, son usage est devenu courant. 14 équipes de la Ligue 1 de foot, la moitié du top 14 de rugby et de la Pro A de basket et toutes les équipes françaises du dernier Tour de France l’utilisent. Preuve de l’efficacité de ces bandelettes qui n’ont rien d’un placebo ou d’un phénomène de mode. Même si leurs couleurs procèdent d’une géniale idée marketing. Ce n’était pas le but originel de son inventeur japonais. « Le docteur Kase croit en la chromothérapie, explique Ludovic Delaunay. Il a développé le bleu qui représente le froid pour les douleurs inflammatoires et le rouge pour faciliter la contraction du muscle. En France, on n’a pas trop cette culture et, personnellement, ça ne m’intéresse pas. »

Derrière le tape-à-l’œil se cache plutôt une nouvelle forme de soin dont on n’a pas fini de découvrir de nouvelles applications. Le Kinesio Taping ® est aussi utilisé pour le traitement du système nerveux central de personnes paralysées. Lors de son récent passage au centre de réadaptation fonctionnelle de Strasbourg, Kenzo Kase a redonné l’usage de sa main à une patiente paralysée. Et les animaux ne sont pas oubliés. En août, une première formation équine est prévue en Autriche. Ainsi après les chiens qu’il a déjà traités, les chevaux verront aussi la vie en rose.

Lire la suite... : Un grand visionnaire

 Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:26 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mai 2012

Après Sélestat-Tremblay : Pour la dernière, « Olo » n’y est pas allé mollo

pour-sa-derniere-sortie-de-la-saison-a-domicile-pawel-podsiadlo-a-regale-ses-fans-en-reussissant-unPawel Podsiadlo a bouclé la saison à domicile par une note parfaite. Un 10 sur 10 qui prouve l’importance et l’influence du meilleur buteur de Sélestat dans les bons résultats du SAHB.

Aussi discret dans la vie quotidienne qu’incontournable sur le parquet, Pawel Podsiadlo a fini par sortir de sa réserve. Pour son dernier match au Centre Sportif, celui que tout le monde surnomme « Olo » a participé à la fête. Communié avec le public lors de la cérémonie de clôture, rigolé avec ses potes dans le vestiaire et participé à une joyeuse troisième mi-temps. Tout cela, avec la satisfaction du travail bien fait puisqu’il termine sa démonstration à domicile par un sans-faute. Un dix sur dix qui n’arrive pas souvent en LNH et qui lui a donné le sourire. « Je suis bien sûr satisfait de ma réussite personnelle mais je suis surtout heureux du parcours de l’équipe. Quand je suis arrivé de Pologne, je ne connaissais pas grand-chose du championnat français. On m’a dit que ça serait difficile de se maintenir. Que beaucoup de personnes nous voyaient déjà redescendre en D2. Finalement, on est 6 e à la veille de la dernière journée. C’est extraordinaire. On va tout faire pour gagner le dernier match à Nîmes pour conserver ce rang. »

Quel que soit le résultat du dernier match, le SAHB ne pourra d’ailleurs pas faire moins bien que huitième. Pour une équipe sans vedette, snobée par la TV (un passage en 25 journées) et dont la masse salariale est la plus petite de la D1, c’est un superbe résultat. Presqu’un pied de nez à la logique. Mais une formidable récompense pour le peuple sélestadien qui a encore joyeusement fêté ses héros à l’issue du match. « Je viens de Kielce où on jouait devant 4000 personnes. Il y en a un peu moins à Sélestat, sauf quand on joue au Rhenus, mais l’ambiance ici est au moins aussi forte. C’est incroyable, cette ferveur. Le public ici est incontestablement le meilleur de France. Et, en plus c’est comme une grande famille. »

C’est l’une des raisons qui lui ont donné envie de refaire un bout de chemin avec le SAHB puisqu’il a prolongé son contrat d’une année. On peut d’ailleurs penser que lorsqu’il reviendra à Sélestat, l’été prochain, il sera encore meilleur, lui qui a réussi sa première année en se hissant au septième rang des buteurs du championnat (131 soit une moyenne de 5,24/match). « Ce sera plus dur car, cette fois, les défenses me connaîtront mieux. Mais je pense que l’équipe pourra se fixer des objectifs ambitieux. L’effectif ne va pas beaucoup changer et cette stabilité sera un atout. Ce mélange de joueurs expérimentés et de jeunes talents offrent aussi de belles perspectives. Pourquoi ne pas envisager de battre des équipes du top 4 à la maison ? »

Ce sera la prochaine étape à franchir pour Olo, ravi d’avoir été retenu par l’équipe de Pologne réserve pour un stage suivi d’un tournoi avec notamment la Roumanie et la Norvège. Son parcours sélestadien n’y est pas étranger. Il a bien fait d’écouter les conseils de son compatriote Michal Salami qui trépigne déjà d’impatience de jouer avec lui l’an prochain.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:25 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mai 2012

Resultat Sélestat 35- 31 Tremblay La passe de dix

c-etait-soir-de-fete-hier-dans-les-vestiaires-de-selestat-photo-denis-werwerDominateur de la première à la dernière minute face à Tremblay, Sélestat a bouclé sa saison à domicile par une nouvelle victoire (35-31). Un dixième succès qui ne sera pas uniquement pour remercier son public mais qui lui offre aussi la 6 e place.

La fête a été réussie hier soir à Sélestat. Car pour la dernière de cette première saison en D1, le SAHB a soigné la présentation. Avec des animations multiples devant des gradins une nouvelle fois copieusement garnis. Avec une belle prestation qui a donné lieu à un match particulièrement offensif. Avec, surtout, une nouvelle victoire qui couronne une année magnifiquement gérée pour l’un des plus petits budgets du championnat. Et pour que la fête soit encore plus belle, une heureuse nouvelle est venue d’Istres où les Provençaux ont battu Cesson. Si bien qu’avant la dernière journée, Sélestat pointe à la sixième place du classement à égalité avec Toulouse que les Alsaciens devancent néanmoins pour avoir remporté les deux confrontations avec cette équipe.

Même si cette position devra être défendue lors de la dernière journée chez la lanterne rouge nîmoise, cette sixième place est vraiment exceptionnelle. Car qui aurait cru le SAHB capable de se placer juste derrière les cinq ténors du championnat ? Absolument personne puisque les revues spécialisées prévoyaient une descente pour ce promu un peu tendre, à leurs yeux, pour cette Ligue tellement relevée. Mais Sélestat a fait preuve d’une parfaite régularité en s’appuyant sur de formidables résultats à domicile. La victoire d’hier soir est la huitième de la saison sur les bords de l’Ill où, en dehors des équipes du top 4, seul Cesson a pu en repartir avec un point. Les valises de tous les autres hôtes sont restées vides.

Flonflons et paillettes

Tremblay qui avait pourtant mené le match aller à sa guise (31-24), n’a pas eu voix au chapitre en Alsace. Transcendés par leur public, toujours aussi chaleureux même si cette dernière sortie ne comportait plus beaucoup d’enjeu, les partenaires d’Olivier Jung ont mené de la première à la dernière minute. Particulièrement adroits durant le premier quart d’heure durant lequel ils n’ont raté que leur premier tir avant d’en marquer huit consécutifs, ils se sont joliment mis sur orbite (8-6). Tremblay n’a pu égaliser qu’à deux reprises (4-4 et 8-8) avant de céder face à la furia offensive des Violets qui ont véritablement pris leurs distances à la 22 e minute en passant de 13-12 à 17-12 quatre minutes plus tard.

Tremblay aussi impuissant que ses deux gardiens face aux offensives bas-rhinoises (3 arrêts pour les deux gardiens visiteurs durant les 30 premières minutes) rentrait aux vestiaires avec quatre buts de retard (19-16). Il n’y aura pas davantage de suspense en seconde période où l’avance des locaux culmine à six buts (29-23, 46 e). Mais on ne s’ennuie pas pour autant puisque les Sélestadiens gratifient leur public de superbes actions ponctuées quelquefois par de jolies perles malgré le réveil de Sapronov dans la cage tremblaysienne. Ils ont donc tous mérité de monter sur le… podium dressé en leur honneur à l’issue de la rencontre au son des flonflons, des paillettes et des lasers de circonstance.

Source journal L'ALsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 07:20 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mai 2012

Présentatation 25ème journée: Sélestat- Tremblay

 Gagner pour que la fête soit encore plus belle

quentin-eymann-et-vlado-ostarcevic-(a-droite)-esperent-boucler-leur-championnat-a-domicile-par-une-vAssuré de son maintien en D1, Sélestat jouera l’esprit dégagé de toute pression pour tenter de décrocher une dixième victoire en guise de cadeau à son merveilleux public.

Pour la première fois cette saison, les joueurs du SAHB ne regarderont pas derrière eux. À deux journées de la fin du championnat, ils n’auront pas besoin de se préoccuper des conséquences de leur dernière sortie à domicile, mais pourront aborder ce match pour se faire plaisir et en procurer des tonnes à leurs supporteurs. Un peu à l’image de leur dernier match de l’an dernier qui a viré à la fête face à Pontault-Combault, une fois la montée assurée, les Violets vont faire en sorte que cette soirée soit un dernier bon moment d’échange et qu’au moment où le chronomètre égrènera l’ultime seconde de la saison à domicile, ils aient accroché une dixième victime à leur tableau de chasse.

Dans les huit premiers

D’autant que le jeu en vaut la chandelle. Leur entraîneur, Jean-Luc Le Gall, invoque d’ailleurs deux bonnes raisons de ne pas relâcher l’effort à deux journées du terme (le dernier match aura lieu le mercredi 30 mai à Nîmes).  « Cette rencontre sera l’occasion de remercier notre public pour le soutien qu’il nous a accordé tout au long de la saison. Et le meilleur cadeau qu’on puisse lui faire, c’est de lui offrir une dernière victoire contre une équipe qui nous a déjà battus à deux reprises cette saison. Ensuite, il y a encore un enjeu dans le classement final. Si nous finissons dans les huit premiers du championnat, nous ferons alors partie des équipes qui pourront accueillir un match du premier tour de la Coupe de la Ligue, la saison prochaine. C’est une opportunité intéressante à saisir qui nous évitera de nous déplacer. »

Cet automne, c’est d’ailleurs à Tremblay que la Coupe de la Ligue s’est achevée pour Sélestat. Face à un adversaire qui l’avait déjà dominé deux semaines plus tôt. Deux défaites nettes (31-24 et 25-19) que les Sélestadiens ont l’occasion de rectifier ce soir à condition de bien négocier la défense particulière de leur adversaire. Une homme à homme étagée qu’ils ne croisent pas souvent sur les parquets de la D1.

Quentin Eymann et ses coéquipiers tenteront de trouver la parade pour boucler leur saison à domicile sur un succès qui leur permettrait de présenter un superbe bilan puisqu’à l’exception des quatre premiers du championnat, ils ont réussi à battre leurs sept autres adversaires, ne concédant qu’un nul, il y a quinze jours, face à Cesson, le tombeur de Montpellier la semaine dernière.

Des progrès à mesurer

« On ne va rien lâcher mais, au contraire, jouer ce dernier match à fond, lance le jeune arrière droit du SAHB qui a fêté ses 21 ans le mois dernier.  Ce sera notre manière de remercier ces spectateurs qui nous ont suivis toute la saison et qui ont rempli deux fois le Rhenus. »

Quentin pourra aussi mesurer le chemin parcouru au cours d’une saison qui lui a permis de se révéler. Une première année pleine au sein de l’élite française qu’il avait certes découverte il y a trois ans, mais dont il n’a réellement pris la mesure que cette année. Après des débuts timides (11 buts lors des dix premières journées, puis 35 lors des 14 autres et notamment 10 buts lors des deux derniers matches), il est devenu un élément important dans le collectif alsacien.  « C’est la blessure de Jordan François-Marie qui m’a propulsé plus vite que prévu dans le grand bain, tempère l’intéressé.  J’ai conscience d’avoir progressé au fur et à mesure de mon temps de jeu. Mais je sais aussi qu’il me reste encore beaucoup de travail à faire. » C’est sûr. Mais ce soir, il ne sera déjà plus ce jeune homme timide qui a tenté de faire de son mieux lors de la deuxième journée à Tremblay. Mais un atout de plus dans la manche du SAHB

SÉLESTAT – TREMBLAY ce soir à 20h30 
Salle Germain Spatz
Arbitres : MM. Thierry Dentz et Denis Reibel.

Sélestat :
Au but: 12. Ivezic et 69. Fulop
Les joueurs: 3. Jung (cap.), 5. Petrenko, 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 13. Aman, 15. Pintor, 19. Eymann, 20. François-Marie, 27. Ostarcevic.
Entr. : Le Gall.

Tremblay :
Au but: 16. Pocuca et 70. Sapronov 
Les joueurs 2. Hugolin, 4. Drouhin, 5. Serrana, 8. Poulin, 9. Ostertag, 10. Crepain, 11. Sall (cap.), 13. Prat, 17. Waeghe, 21. Peyrabout, 23. Bingo, 40. Hamouda.
Entr. : Imbratta.

Source L'Alsace Christian Weibel

 

Posté par fredgo à 07:38 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,