Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

30 août 2012

Trophée National de Handball à Chateauroux: Sélestat et Cesson, pas là pour faire de la figuration ...

 

Trophée National de Handball chateauroux

L'élite est Là !

Deux équipes de l’élite (Cesson/Rennes et Sélestat), deux de Pro D2, l’affiche du 2 e tournoi national de l’ASPTT Châteauroux fait saliver.

Le handball a le vent en poupe. Dans le sillage de l'équipe de France et de ses fantastiques résultats, ce sport fait de plus en plus parler de lui, le nombre de licenciés progresse d'années en années (pas loin de 450.000 actuellement) et la tendance devrait se confirmer avec la médaille d'or olympique ramenée de Londres. Le championnat de France bénéficie bien sûr de cette exposition et les tribunes des salles sont désormais bien remplies. Montpellier, nid d'Experts (Karabatic, Guigou, Accambray), qui truste tous les titres depuis une bonne décennie, voit le danger se rapprocher de tous les côtés : l'arrivée des pétrodollars qataris à Paris permet au PSG version handball de disposer d'une « machine de guerre » avec le recrutement, entre autres, de trois internationaux français (Abalo, Dinart, Honrubia), du Danois Hansen, meilleur joueur du monde, etc ; Chambéry, avec le retour des frères Gilles, postule également ; Nantes devient une terre d'asile pour les meilleurs Espagnols, en raisons des soucis financiers des clubs ibériques… En clair, le niveau monte partout de façon impressionante, se rapprochant de l'Allemagne, souveraine jusqu'alors.

Soixante bénévoles mobilisés

L-ELITE-EST-LA_image_article_large

Toutes ces grosses cylindrées ne viendront pas au tournoi national de l'ASPTT Châteauroux. Mais pour cette deuxième édition, le club a tout de même fait très fort, en convaincant deux équipes de l'élite (LNH ou D1 masculine au choix), Cesson/Rennes Métropole (9e sur 14 la saison dernière) et le Sélestat AHB (7e), de participer. Qui plus est, à quinze jours de la reprise de leur championnat, ces formations ne seront pas là pour faire de la figuration et aligneront leurs meilleurs joueurs. Anic, le nouveau pivot cessonnais qui évoluait jusqu'alors en Allemagne, à Gummersbach, face à Salami, l'ailier gauche polonais du club alsacien, ces retrouvailles sont programmées en finale samedi soir. Dès demain, pourtant, ces deux formations seront en lice face à deux équipes du niveau inférieur, la Pro D2 : Chartres, le meilleur club de la région Centre, qui vient d'enrôler Ostertag, un ancien Expert, et Besançon.
Le mérite du jeune club castelroussin est grand, d'avoir réussi à constituer un tel plateau : « C'est grâce aux relations ...

Lire la suite ici sur ''La nouvelle République.fr''

 

Vendredi 31 août 18h:

Cesson RennesvsBesançon

Cesson/Rennes (LNH) - ES Besançon (Pro D2)

Vendredi 31 août 20h30:

SELESTATvsChartres Mainvilliers

Sélestat AHB (LNH) - Chartres Métropole HB (Pro D2)


Samedi 1er  septembre 18H : finale 3ème -4eme place

Samedi 1er  septembre 20H30 : Finale 1er - 2ème place 


29 août 2012

Volet 11/14 : Saint Raphael

 
 

SAINT-RAPHAEL
Saint-Raphaël Var Handball

St Raphael

Sa ville:     

   Saint-Raphaël est une commune française située dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.  Saint-Raphaël est une station balnéaire et climatique de la Côte d'Azur.

Des villas romaines sur la route de Forum Julii au village de pêcheurs où débarqua Bonaparte en 1799, la commune devint à partir de la seconde moitié du XIXesiècle, sous l’influence du maire Félix Martin et de l’écrivain Alphonse Karr, une station balnéaire prisée des artistes, sportifs et politiciens. Site principal du Débarquement de Provence en 1944, ville sportive et de congrès, Saint-Raphaël est aujourd’hui, avec la commune associée de Fréjus, le pôle économique et culturel de l’Est varois.

Ses habitants sont appelés les Raphaëlois en français, les Rafelencs en provençal selon la norme classique et Rafelenselon la norme mistralienne.

 Son club, son histoire:
      Le club est né en 1963,sous le nom de l'ASFSR (Association Sportive Frejus-Saint Raphael). En 1977, l’ASFSR devient l’ASSR (Association Sportive Saint Raphaël).Au fil du temps, le club va se développer et évoluer. Il accède à la Nationale 3 en 1983, à la Nationale 2 en 1992 et à la Nationale 1 en 1994.
     En 1995, le club change encore de nom pour s'appeler le Saint-Raphaël Var Handball. Le club accède enfin à l'élite en 2004 mais est relégué la saison suivante en D2. 
     Le club retrouve la LNH deux ans plus tard, en 2007, après avoir été champion de D2. Depuis les Varois côtoient le haut du tableau et montent pour la première fois sur la troisième marche du podium.

Son palmarès:

Sahb st Raphael

Championnat de France :
Champion de France D2: saison 2006/2007
Champion de France LNH: -
Meilleur résultat : 3ème en 2011/2012
Coupe de France
Vainqueur : -
Meilleur résultat : Demi-finales en 2003, 1996
Coupe de la Ligue
Vainqueur : -
Finaliste : 2010.

Sa saison dernière:
3e place au classement, 36 points
18 victoires, 0 nul, 8 défaites
Buts marqués : 742 (2e)
Buts encaissés : 718 (7e)

Ses transferts:
Les départs: K. Bonnefoi (Istres) C. Marmounier (Angers) A. Claire (Besançon), M. Stetsyura (Dinamo Minsk)
Les arrivées: A. Di Panda (Leon, Esp)

 

Meganemm

Joueurs clefs:
Jan Stehlik (Arr droit), Heykel Megannem (demi centre), D. Juricek, A Di Panda  ...

Ancien violet jouant à Saint Raphael:
Heykel Megannem (de 2002 à 2005)

Meilleur Eval de la saison passée:
Raphaël Caucheteux
(Eval 9.1, 9ème meilleur joueur LNH)

Meilleur buteur de la saison passée:
Raphaël Caucheteux (117 buts, 13ème meilleur buteur LNH)

Ses ambitions:    
   Saint-Raphaël, c'est l'équipe qui monte! A l'image des Nantais, les varois ont très rapidement monté les échelons pour se retrouver dans la partie haute du classement LNH. Auteurs d'une très belle saison, les provençaux continuent leur marche en avant et montent pour la première fois sur la troisième marche du podium, avec à la clé une Wildcard pour la ligue des champions.
   La saison risque d'être difficile et longue car Saint Raphael devra à présent jouer sur plusieurs tableaux; le championnat, les coupes, la ligue des champions. Le cap à franchir cette année sera celle d'assurer sur tous les tableaux sans pour autant perdre de sa superbe en championnat...

Classement estimé: Entre la 3ème et 5ème place

Site du club: http://www.srvhb.com/

Ses supporters: les étudiants de l'IUT SERECOM de Saint-Raphaël
et les Lycéens du LP Galliéni de Fréjus sont les fers de lance des supporters Raphaëlois !
          leur site:  -

Sa Mascotte : Un Lion

Sa salle: (2000 places)
Palais des sports Jean-François Krakowski
Rond Point Alphonse Karr - Rue des Chataigners
83700 SAINT-RAPHAEL

Distance de Sélestat: 857 km (7h45' de trajet)

Rencontres:
Match aller:     2ème journée  29/09/12   Saint Raphael/ Sélestat
Match retour: 22ème journée 27/04/13   Sélestat / Saint Raphael

Dernier rencontre: 21/03/12 Championnat LNH : Saint Raphael 35-29 Sélestat

Posté par fredgo à 12:00 - 02d) Nos adversaires de la saison - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2012

Volet 10/14 : Nantes

 Nantes_H
 HBC Nantes

 

nantes-hotels-13

Sa ville:     

    Nantes est une commune française de l'Ouest de la France, située au sud du massif armoricain, qui s'étend sur les rives de la Loire, à 50 kmde l'océan Atlantique. Chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et préfecture de région des Pays de la Loire, elle est l'élément central de la communauté urbaine Nantes Métropole forte de près de 600 000 habitants.
   
Du point de vuehistorique, après avoir été un site portuaire important de l'Âge des métaux, Nantes devient la capitale de la cité gallo-romaine des Namnètes, le siège d’un évêché au Vesiècle, puis le chef-lieu d’un comté franc, illustré par la personnalité semi-légendaire de Roland. Point d’appui du royaume franc face à la poussée des Bretons, Nantes est conquise en 851 par Nominoé. S'ouvre alors l'histoire bretonne de la ville, dont subsiste le château, principale résidence ducale au XVesiècle, époque où Nantes est véritablement la capitale du duché de Bretagne et où commence la construction de sa cathédrale actuelle. Nantes perd sa prééminence en Bretagne au profit de Rennes avec l'intégration, au début du XVIesiècle, du duché dans le royaume de France. Les trois siècles suivants sont marqués par l'importance du rôle de Nantes dans le commerce international, c'est-à-dire, en grande partie, dans la traite négrière, qui connaît son apogée au XVIIIe siècle et permet un enrichissement considérable du paysage urbain monumental.

Pendant la Révolution, la défense de Nantes est un enjeu essentiel de la guerre de Vendée (siège de 1793). Après cette période difficile, la ville ne connaît pas de retour à la prospérité antérieure ; mais, au cours du XIXe et au début du XXesiècle, son développement industriel est remarquable dans la France de l'Ouest. Au XXesiècle, le paysage urbain est marqué par le comblement de nombreux cours d'eau qui divisaient la ville, puis par les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1950-1960, la classe ouvrière nantaise joue un rôle notable dans le mouvement social français (1955, 1968). Depuis la fin du XXesiècle, la ville a subi la désindustrialisation, mais est devenue un pôle du secteur tertiaire. Elle est ville universitaire depuis 1962. Les infrastructures portuaires de Nantes sont toujours un élément important du port autonome de Nantes-Saint-Nazaire, un des grands ports français.

Population à Nantes: 284 000 habitants.
             Aire urbaine : 800 000 habitants

Son club, son histoire:
        L'histoire du HBCN a traversé celle de Nantes. L'idée de monter un club est apparue en 1953, dans le célèbre café de "la régence", non loin de la place du commerce. Les matchs se déroulent alors au champ de mars, face au stade Marcel Saupin, lieu culte des grandes années du FC Nantes. Quelques années plus tard, le "H" s'installe dans le quartier populaire des Dervallières. Aujourd'hui, le club dispose d'un complexe sportif moderne et fonctionnel, où il a installé son siège social autour d'une salle modulable de 1500 à 2500 places assises.
       
Durant les saisons 1988-1989 et 1989-1990, le HBCN connaît deux années exceptionnelles où il flirte avec les sommets. Tout d'abord c'est la montée en N1B, l'ancienne D2, puis les barrages perdus pour la montée en N1A. Les années suivantes sont plus difficiles, durant lesquelles le club connaît plusieurs relégations.
       L'équipe dirigeante actuelle a mis en place une stratégie marquée par la volonté affirmée de rester dans l'élite. Un effectif stabilisé depuis plusieurs saisons, et un recrutement de qualité comptant des jeunes comme M. Sincère (ex Montpellier) et A. Lambert (ex Chambéry) en 2006, et des joueurs plus expérimentés que sont D.Drobnjakovic et F.Dole en 2007, a contribué à réaliser une saison 2007-2008 exemplaire, qui se solde par une montée en Division 1 et un titre de champion de France de Division 2.
      Le HBCN fait définitivement partie des grands clubs de l'ouest de la France, et attire un public toujours plus nombreux, avec une moyenne pour la saison 2007-2008 de 1300 spectateurs; et une pointe à 2500 le 30 avril 2008 pour la soirée historique de montée en D1.
      Avec une effectif stable et un recrutement intelligent basé sur l'expérience et le talent, le HBCN visait le maintien pour la saison 2008-2009. Ce fut chose faite. Le 23 mai 2009 le HBCN valide une deuxième saison en Ligue Nationale de Handball, et obtient le titre symbolique de meilleur public de France, battant par 3 fois le record de spectateurs pour un match de LNH en remplissant les 5000 places du Palais des Sports de Nantes.
      La saison 2009-2010 a été une année de confirmation, avec un budget en augmentation, une volonté de monter encore dans la hiérarchie nationale, et un effectif toujours stable encadré par un entraineur reconnu, Thierry Anti. Après une première partie de saison digne d'un club prétendant à l'Europe, l'équipe a réalisé une phase retour de championnat plus poussive, le HBCN termine a une très bonne 8ème place.
     Pour 2010-2011, le groupe arrive à la fin d'un cycle, avec beaucoup de joueurs en fin de contrat et non renouvelés. Le recrutement est basé sur l'apport de joueurs jeunes de haut niveau, encadrés par des cadres de l'équipe. Le club stabilise ses structures avec un budget constant et un centre de formation qui continue à sortir des talents. Le résultat est là, les violets Nantais reussissent leur meilleure saison et terminent à une belle quatrième place!

nantes_sayad_1_prSon palmarès:

Champion de France :
Champion : -
Meilleur place : 4ème en 2012 (Lnh) 
Champion de France D2: 2008
Coupe de France
Vainqueur : -
Meilleur résultat: Huitièmes de finale en 2010/2011
Coupe de la Ligue
Vainqueur : -
Meilleur résultat : Quart de finale 2010

Sa saison dernière:
4e place au classement, 31 points
12 victoires, 7 nuls, 7 défaites
Buts marqués : 729 (4e)
Buts encaissés : 717 (6e)

Ses transferts:
Les départs: K. Ekdahl du Rietz (Mannheim) R. Feliho (Toulouse) N. Pribak (Vardar Skopje) Y. Polydore (Cesson) B. Pagès (Bordeaux) L. Roche (Bordeaux)

Les arrivées : G. Jonsson (Drott Halmstad), J. Maqueda (Saragosse), A. Entrerrios (Madrid)

Joueurs clefs: A.Tuzolana (Ailier gauche), S. Sayad (Demi centre), M. Maggaiez (Gardien), A. Entrerrios (Arrière gauche),  J. Maqueda (Arr droit), ...

Anciens violets jouant à Nantes: S. Sayad (Formé à Sélestat, jouera avec la 1 de 1997 jusqu'en 2002),

Meilleur Eval de la saison passée:
Valero Rivera Folch
(Eval 13.8, 2ème meilleur joueur LNH)

Meilleur buteur de la saison passée:
Valero Rivera Folch (158 buts, 2ème meilleur buteur LNH)

Ses ambitions:    
    Le ''H'' n'en fini pas de grandir. Pour preuve, cette magnifique quatrième place après seulement trois ans en LNH. Fort d'un projet bien construit, Nantes a le soutien de toute une région tant au niveau supporters que partenaires, ce qui lui permet de recruter trois grosses pointures de niveau internationales de quoi voir l'avenir sous les meilleurs auspices...

Classement estimé: Entre la 3ème et 5ème place

 

Seufyann Sayad face à Sélestat

Site du club: http://www.hbcn44.com/

Ses supporters : /

Sa Mascotte : Non connu

Sa salle:
Complexe sportif Mangin Beaulieu
(2 900 places)
Palais des sports de Beaulieu
(5 000 places)

Distance de Sélestat: 913 km ( 8h20 de trajet)

Rencontres:
Match aller:     1ère journée  15/09/12 Sélestat / Nantes
Match retour: 23ème journée 11/05/13  Nantes / Sélestat

Dernier rencontre: 29/04/2012 22ème journée champ. LNH: Sélestat 30-29 Nantes

Posté par fredgo à 12:37 - 02d) Nos adversaires de la saison - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

6ème Test Match: Sélestat 26-24 Lucerne

Indomptables Suisses

coup-de-fatigue-pour-pawel-podsiadlo-et-les-selestadiens-battus-par-lucerne-sur-le-meme-score-que-la

Le SAHB s’est incliné hier soir, face aux Suisses de Lucerne, 5 es de la saison précédente, après un match peu satisfaisant.   La faute surtout au manque de fraîcheur physique.

« Collectivement, nous ne sommes par arrivés à produire du jeu, et individuellement c’était aussi la faillite. Le résultat est logique. » Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien, aurait bien aimé gagner ce match et retrouver la spirale positive des semaines précédentes.  « Dans une préparation, il y a des moments forts, comme ceux contre Göppingen ou Schaffhausen. Mais il y aussi la fatigue, et elle nous donne assez systématiquement ce visage. On a pioché physiquement au cours de ce 3 e match en une semaine, et du coup on a eu du mal à mettre notre jeu en place. Mais ça reste des moments de travail. »

Lancement raté,  à tous les étages

Le coach de Lucerne ne se faisait pourtant guère d’illusions avec un effectif amputé d’une demi-douzaine de blessés – alors qu’à Sélestat ne manquaient que le gardien Fulop (adducteurs) et Freppel (pouce) –, et le souvenir de trois confrontations précédentes perdues. Pourtant, les Suisses mènent 4-0 au bout de cinq minutes.

Sélestat joue déjà à l’envers ( trois balles perdues et deux échecs aux tirs) et va devoir courir après son retard pendant tout le match. Un penalty de Pesic lance-t-il enfin la fusée, surtout que l’égalisation survient deux minutes plus tard grâce aux arrêts d’Ivezic ?  Modeste malheureusement, le lancement face à des Suisses qui s’enhardissent autour de leur efficace Stankovic.

Une nouvelle série d’échecs offensifs, même si le système semble pendant un moment mieux coulisser avec l’entrée de Beauregard, laisse le SAHB à une puis trois longueurs (9-12). Écart réduit à -2 à la pause, mais qui laisse songeur.

La fatigue se fait encore davantage sentir dans les trente minutes suivantes. La vivacité d’exécution reste helvétique. Les rares accélérations sélestadiennes ne suffisent pas pour revenir au même niveau. Des fautes techniques inhabituelles, liées à des carences flagrantes voire à une lucidité défaillante, provoquent des pertes de balle profitant aux adversaires. Lucerne garde sereinement ses deux buts d’avance et prend une revanche inattendue.

Cela reste un match amical, destiné à répéter les gammes, mais il faudra du tonus à Sélestat pour aborder le tournoi de Châteauroux de la fin de semaine prochaine.

Source Dna

Posté par fredgo à 09:15 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 août 2012

5ème Test Match: Schaffhausen (D1 Sui) 26-24 Sélestat

Djorje Pesic

L’équipe alsacienne a longtemps mené chez le champion de Suisse Schaffhausen avant de céder dans les dernières minutes

Pour son deuxième match de la semaine, Sélestat a trouvé du lourd en face puisque Schaffhausen, qui évolue en Ligue des champions, a infligé sa première défaite en préparation au SAHB en l’emportant hier soir (26-24) dans la BBC Arena. Les Sélestadiens ont mené une bonne partie de la rencontre et n’ont cédé que dans les ultimes minutes de la rencontre. En tête à la pause (13-14), la troupe de Jean-Luc Le Gall a pris jusqu’à quatre buts d’avance au cours de la seconde période (16-20). Mais les dernières minutes ont tourné en faveur du champion de Suisse, qui a réussi à déborder les Alsaciens dans le money time pour s’imposer 26-24.

Emmenés par leurs deux pivots Pesic (5 buts) et Aman (4), les Sélestadiens ont fourni une belle prestation au terme d’un match intense et somme toute bien maîtrisé (10 pertes de balle). Seule ombre au tableau de ce déplacement en Suisse : la blessure aux adducteurs du gardien Laszlo Fulop au bout d’une vingtaine de minutes. Il ne sera certainement pas de la partie, ce soir à domicile face à Lucerne, au CSI de Sélestat à partir de 19 h.

Schaffhausen – Sélestat 26-24.
Mi-temps : 13-14.

Sélestat : Ivezic (40 minutes, 7 arrêts, Fulop 20 minutes, 5 arrêts) dans les buts. Les marqueurs : Jung 3/5, Petrenko 1/3, Pesic 5/6, Beretta 3/6, Podsiadlo 1/2, Beauregard 1/6, Freppel 1/1, Aman 4/5, Salami 3/3, Rechal 0/1, Eymann 2/5, François-Marie 0/3

Source L'Alsace

Lire aussi l'article sur le site de Kadetten Schaffhauen: Ohne Schweiss kein Preis

Posté par fredgo à 12:47 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 août 2012

Volet 09/14 : Dunkerque

 DUNKERQUE
Dunkerque Handball Grand Littoral

 

dunkerque

 

Sa ville:

     Dunkerque est une commune française de 93 638 habitants, sous-préfecture du département du Nord et de la région Nord-Pas-de-Calais. La ville est baignée par la mer du Nord et plusieurs canaux. Ses habitants sont appelés les Dunkerquois et les Dunkerquoises.

  La ville et ses alentours ont appartenu au comté de Flandre et ils relèvent de la zone linguistique flamande. L'histoire de la « cité de Jean Bart» est liée à la mer : à l'origine, Dunkerque était un village de pêcheurs. Des siècles plus tard, la ville abrita des corsaire dont le célèbre Jean Bart.De par sa position sur la mer du Nord, Dunkerque a souvent été source de convoitises, et aura subi les foudre de la 2ème guerre mondiale. La ville doit son salut à l'installation dans son port de l'usine sidérurgique Usinor qui accéléra sa reconstruction et son développement.

     De nos jours, Dunkerque est le cœur d'une agglomération de 200 000 habitants. C'est la première plate-forme énergétique du Nord-Pas-de-Calais et l'un des pôles économiques de la région notamment grâce à son port, le troisième de France : trafic minéralier et pétrolier, porte-conteneurs, production d'acier.

    Elle est aussi connue pour son carnaval, festivités s'étalant sur une période comprise entre janvier et mars, où les habitants se réunissent dans les rues aux rythmes de la fanfare guidée par le « tambour-major ».

Panorama à 360° de Dunkerque.

Population à Dunkerque: 92 000 habitants

Son club, son histoire:
        3 septembre 1958 : Création de l’Amicale Laïque de l’Esplanade.
        1968 : L’Amicale Laïque Dunkerque et le Denier de Malo fusionnent pour donner vie à l’Amicale Laïque Dunkerque Malo. L’affiliation auprès de la Fédération Française de Handball et l’inscription en Préfecture sont effectuées dans les mois suivants.
        27 avril 1974 : L’ALDM a vécu ; elle est remplacée par l’Union Sportive de Dunkerque section Handball (USD).
        1974/75 : Les garçons gagnent leur ticket pour la Nationale 3 dont ils décrochent le titre la saison suivante.
        1976 : L'équipe garçons est sacrée championne de France de Nationale 3 en battant, en finale, l'équipe réunionnaise de Château Morande et montent l'année suivante en N2.
       1981/82 : Une année faste, les garçons managés par Régis GIUNTA s’ouvrent les portes de la Nationale 1 en terminant deuxièmes de N2.
       1984/85 : Descendus en Nationale 1B l’année précédente, les masculins terminent premiers de leur championnat, battant en finale Créteil pour le titre de champion de France de N1B, et retrouvent l’élite.
       1990/91: Non contents de décrocher à nouveau le droit de côtoyer l’élite (2ème de NIB), ils parviennent en finale de la coupe de France. Ils y seront battus par la grande équipe de Vénissieux.
       Septembre 1997 : L’USD devient USDK ; un nouveau logo est créé.
       Mai 1998 : Terminant à la quatrième place du championnat de France de D1, l’USDK se qualifie pour la première fois de son histoire pour une coupe d’Europe.
       Mai 2002 : En terminant à la 3eplace du Championnat de France après avoir lutté jusqu’au bout avec Chambéry pour la seconde place, l’USDK se qualifie pour une quatrième Coupe d’Europe : celle de l’EHF.
       Avril 2004 : Pour sa 1reannée en tant qu’entraîneur à Dunkerque, Denis TRISTANT emmène l’équipe en finale de la Coupe d'Europe (Challenge Cup). Malheureusement, l’USDK s’inclinera en finale face à Skövde (Suède).
       14 juin 2008 : 50ème anniversaire du club. 
       Octobre 2006 : Yérime SYLLA succède à Denis TRISTANT.
       Septembre 2008: Patrick CAZAL lui succède au poste d'entraîneur adjoint de l'équipe de D1.
      Juin 2009 : L'USDK rate de peu la finale de la Coupe de France, éliminé par Montpellier... équipe rencontrée à 9 reprises en 8 saisons dans les coupes de France et de la Ligue ! L'USDK, quatrième de D1, acquiert une 9equalification européenne en 11 saisons (Coupe d'Europe EHF)
       Le 26 décembre 2010: le président de l'USDK Nicolas Bernard décède. Jean Pierre Vandaele succède à Nicolas Bernard à la présidence du club.
        Le 21 mai 2011 : l'USDK remporte son premier trophée en battant Chambéry aux tirs au but en finale de la Coupe de France.
        En ce début de septembre 2012, les nordistes remportent le trophée des Champions en finale contre ... Chambery! Tiens donc, on se retrouve. Victoire au tir au buts... L'histoire se répète ! Et à la fin, c'est toujours Dunkerque qui gagne.

Son palmarès:
Champion de France :
Champion : -
Meilleur résultat : 3ème en 2010/2011
3 fois troisième en 2010/2011, 2001/2002, 1998/1999
Coupe de France
Vainqueur : 2011
Finaliste : 2000, 1991
Coupe de la Ligue
Vainqueur : -
Meilleur résultat : 2ème en 2002
Coupe d'Europe EHF:
Finaliste: 2011
Trophée des Champion:
Vainqueur: 2012

Sa saison dernière:
5e place au classement, 31 points
15 victoires, 1 nul, 10 défaites
Buts marqués : 713 (8e)
Buts encaissés : 665 (2e)

Meilleur Eval de la saison passée: Vincent Gerard (Eval 10, 2ème meilleur gardien LNH)

Meilleur buteur de la saison passée: Baptiste Butto (136 buts, 8ème LNH)

Ses transferts:B_Butto
Les départs: D. Nilsson (?) Jéremy Darras (Ivry)
Les arrivées : E. Lie Hansen (Silkeborg), C. Rambo (Elverum, Nor.)

Joueurs clefs: B Butto (Ailier gauche), S Bosquet (Arr Droit), Guillaume Joly (Chambery),  V Gerard (Gardien) ...

Anciens violets jouant à l'USDK: Baptiste Butto (de 2004 à 2009)

Ses ambitions:    
      À l'heure où le championnat s'annonce « magique », selon Patrick Cazal, Dunkerque n'a sans doute jamais possédé une base arrière aussi étoffée. L'USDK, c'est pourvu cet été de deux recrues de qualité que sont les arrières gauche Lie Hansen et Christopher Rambo.
     Les nordistes ne veulent pas rester sur leur acquis, et ambitionnent de rester dans le top cinq du championnat. La tache sera rude car il y a du monde qui se bouscule au portillon en particulier Nantes qui monte en puisance d'année en année ainsi que Paris et sa pléiade de stars internationales pour venir jeter le trouble dans une hiérarchie bien trop figée ses dernières années. 

Site du club: http://www.usdk.fr/

D1 Dunkerque BobbySes supporters: Les handiablés
    site:  http://les-handiables.skyrock.com/

Sa Mascotte: Bobby.

Sa salle: (2400 places)
Salle Dewerdt
BP 4197, Avenue de Rosendaël
59 378 Dunkerque

Distance de Sélestat: 675 km ( 6h05 de trajet)

Rencontres:
Match aller:    06ème journée 20/10/12 Sélestat /Dunkerque 
Match retour: 19ème journée 20/03/13   Dunkerque / Sélestat

Dernier rencontre: 15/03/12 : Sélestat 22-27 Dunkerque

Posté par fredgo à 00:36 - 02d) Nos adversaires de la saison - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 août 2012

4ème Test match: Sélestat 35-21 Saarlouis (D2 All)

pas-de-souci-hier-soir-pour-michal-salami-et-ses-partenaires-qui-restent-invaincus-depuis-le-debut-d

Saarlouis n’a pas fait le poids (35-21) hier soir face à une équipe de Sélestat pourtant privée de trois joueurs et qui n’a pas été obligée de forcer son talent pour poursuivre sa belle série de succès.

Depuis que le SAHB a battu Göppingen, le double tenant de la coupe EHF, lors de sa deuxième sortie de préparation, on s’attend toujours à revoir une prestation aussi aboutie qu’une semaine plus tôt. Mais il faut être deux pour produire un bon match et sans vouloir faire injure à Nancy (Pro D2) battu vendredi dernier 33-27 et Saarlouis (2 e Bundesliga) relégué hier soir à 14 longueurs (35-21), ces deux adversaires n’ont pas donné beaucoup de fil à retordre aux Alsaciens. Le plus dur dans cette première des trois rencontres au programme de la semaine a été de ne pas suffoquer dans la moiteur du centre sportif de Sélestat.

Le SAHB a aussi dû composer avec l’absence de trois joueurs cadres. A celle du pivot Djordje Pesic déjà préservé trois jours plus tôt à Bischoffsheim en raison d’une douleur à l’épaule, se sont rajoutées celles de Quentin Eymann, touché à la hanche face à Nancy et du gardien Obrad Ivezic. Mais Lazlo Fulop a très bien fait le travail dans la cage de Sélestat en détournant une quinzaine de tirs allemands pendant les quarante premières minutes avant de céder sa place au jeune gardien de la réserve : Maxime Duchêne. Sélestat avait depuis longtemps plié le match (25-12, 39 e). Avec le retour de Yuriy Petrenko aux commandes, les Violets ont transpercé une défense adverse qui n’a tenu qu’une dizaine de minutes (5-4) avant d’être dépassée par les vagues sélestadiennes (12-7, 19 e) puis de craquer avant la pause en encaissant un 6-2 qui a mis fin au suspense (19-11). D’autant que les locaux en remettaient une couche dès la reprise avec un 6-0 au passage (27-13, 41 e). À l’exception de Pintor, tous les joueurs de Sélestat ont participé au festival offensif. En revanche, leur entraîneur a moins goûté le manque d’investissement défensif. « Nous n’avons pas été assez agressifs et j’étais mécontent à la mi-temps malgré notre large avance. Nous n’avons certes encaissé que 11 buts, mais 5 ou 6 auraient pu être évités », insiste Jean-Luc Le Gall qui a nettement plus apprécié l’implication dans ce domaine en seconde période lorsque son équipe n’a pris qu’un but entre la 31 e et la 41 e minute. Car il faudra serrer les rangs dans deux jours à Schaffhausen contre une équipe suisse qui prépare la Ligue des Champions.

Sélestat – Saarlouis 35-21.
Centre Sportif Intercommunal.
150 spectateurs environ.
Arbitres : MM. Kintz et Kessler.
Mi-temps : 19-11.

Sélestat : Duchêne (20 minutes, 7 arrêts dont 1 pen.) et Fulop (40 minutes, 15 arrêts dont 1 pen.) dans les buts. Les marqueurs : Jung 3/4, Petrenko 2/4, Beretta 3/5 dont 1 pen., Podsiadlo 4/6, Beauregard 3/3, Seri 2/2, Freppel 2/2, Aman 3/5, Pintor 0/1, Salami 5/5 dont 1 pen., Rechal 4/6, François-Marie 3/5. Entraîneur : Jean-Luc Le Gall.

Saarlouis : Milosevic (2 arrêts) et Jonczyk (5 arrêts) dans les buts. Les marqueurs : Dude 5, Janiszewski 4, Suton 3, Kunkel 3, Holzner 2 dont 1 pen., Grgic 1, Krings 1, Fetser 1, Fischer 1. Entraîneur : Goran Suton.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:14 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 août 2012

4ème Test match: Sélestat - Saarlouis (D2 All)

 

jean-luc-le-gall-(2-e-en-partant-de-la-droite-en-vert)-suit-attentivement-la-progression-de-son-equiLes handballeurs de Sélestat seront sur la brèche durant cette semaine où ils disputeront trois matches amicaux.

SAHB 2010vsSaarlouis

    SAHB    vs   HG Saarlouis (D2 All)
        lundi 20 août
à 19h00 au CSI

La préparation bat son plein à Sélestat pour le SAHB qui aborde aujourd’hui sa quatrième semaine de travail. Sept jours particulièrement importants selon l’entraîneur des Violets, Jean-Luc Le Gall.  « C’est une période critique que l’on aborde là car c’est une semaine intermédiaire entre le travail physique et les ajustements techniques. Elle est critique dans la mesure où il s’agit de continuer de bosser dur tout en évitant de trop tirer sur les organismes. Car avec trois matches au programme, il sera important de disposer de l’ensemble de l’effectif. »

Ce qui n’a pas été le cas lors du dernier match contre Nancy où Yuriy Petrenko était dans les tribunes pour soigner une angine et Djordje Pesic sur le banc en raison d’une épaule douloureuse. Cela n’a pas empêché leurs partenaires de prendre la mesure de Nancy mais au terme d’une prestation beaucoup moins aboutie que cinq jours plus tôt face à Göppingen selon leur coach qui n’a que moyennement apprécié les nombreuses pertes de balle et l’investissement défensif en abandonnant la 1-5 au bout d’une vingtaine de minutes pour revenir à une 0-6 plus classique.  « Mais on ne va pas y renoncer car cette défense doit faire partie de notre panoplie », précise l’entraîneur.

Elle sera certainement déployée ce soir à 19 h face aux Allemands de Saarlouis (D2), alors que la journée aura débuté par une séance de musculation. Les jambes et les bras risquent d’être lourdes, mais c’est le lot d’une préparation adéquate pour un championnat de longue haleine. Les Sélestadiens risquent de tirer la langue d’autant que cette dernière semaine sera agrémentée de deux autres matches : jeudi à 19 h 30 chez le champion de Suisse, Schaffhausen et le lendemain à domicile cette fois, contre Lucerne.

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 07:12 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2012

3ème Test match: Sélestat s’impose face à Nancy 33-27

Sélestat a puisé dans ses réserves contre Nancy

le-jeune-pivot-valentin-aman-s-est-mis-en-evidence-sur-le-front-de-l-attaque-selestadienne-en-marqua

Malgré la fatigue et quelques blessés, le SAHB a pris la mesure de Nancy, hier soir à Bischoffsheim (33-27), en laissant la parole aux plus jeunes.

L’angine contractée par son meneur de jeu, Yuriy Petrenko, a donné l’occasion au SAHB de tester d’autres solutions à ce poste hier soir en match amical contre Nancy. La première option a consisté à placer Olivier Jung dans le rôle du distributeur, la seconde à voir à l’œuvre la recrue vedette de l’équipe réserve, Rudy Seri, pour faire souffler le premier. Le capitaine sélestadien s’est fort bien acquitté de sa tâche en conduisant son équipe vers un 3 e succès en autant de matches de préparation. Le second a montré, du haut de ses 17 ans, des promesses qu’il s’agira de faire fructifier au sein du centre de formation.

Une autre absence a fait hier le bonheur d’un garçon talentueux et volontaire à son poste puisque Valentin Aman a saisi l’opportunité qui lui a été donnée de s’exprimer bien plus longuement que d’habitude au poste de pivot, qui demande de l’expérience et de l’abnégation. Le titulaire, Djordje Pesic, étant légèrement touché, le jeune Strasbourgeois (21 ans) a montré qu’on pouvait aussi compter sur lui en glissant au fond des buts lorrains les six balles dont il a hérité et en provoquant plusieurs jets de 7 m. Une spécialité où, soit dit en passant, Kevin Beretta, qui n’a qu’un an de plus, s’est régalé (4/4).

Le SAHB a pourtant dû cravacher pour arriver à ses fins dans une salle de Bischoffsheim qui avait une fois encore fait le plein. Mené par Nancy depuis la 7 e minute et jusqu’à vers la 20 e (10-11), Sélestat a renoncé à sa défense 1-5 pour se remettre à plat en 0-6. Un changement qui a porté ses fruits puisque le SAHB menait à la pause 15-13 malgré de nombreuses pertes de balles.

Sélestat porte son avance à cinq longueurs (24-19, 41 e) avant de connaître un passage à vide qui permet au représentant de la ProD2 de revenir à un but (25-24, 48 e). Après qu’Ivezic n’évite l’égalisation en bloquant une contre-attaque, Sélestat reprend du champ (29-25) avant de porter l’écart final à six buts.

Sélestat – Nancy 33-27.
Complexe sportif de Bischoffsheim.
Mi-temps : 15-13.
Arbitres : MM. Fabre et Turin.

Sélestat : Ivezic (30 minutes, 8 arrêts dont 2 pen.) et Fulop (30 minutes, 8 arrêts) aux buts. Les marqueurs : Jung 3/4, Pesic, Beretta 7/9 dont 4/4 pen., Podsiadlo 1/5, Beauregard 6/8, Seri 1/2, Freppel 1/1, Aman 6/6, Pintor, Salami 2/3, Rechal 1/1, Eymann 3/4, François-Marie 2/3. Entraîneur : Le Gall.

Nancy : Lagrange (30 minutes, 2 arrêts) et Andry (30 minutes, 3 arrêts) dans les buts. Les marqueurs : Consigny 1/2, Chardon 4/9, Horak 1/4, Lepinoux 1/5 dont 0/1 pen., Bello 2/3, Jedrzejewski 4/5, Kratovic 8/18 dont 2/2 pen., Rahim 3/5, Fortemps, Ducreux 2/4 dont 1/2 pen., Rondel 0/1, Ramond 1/1. Entraîneur : Thoni.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 08:00 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 août 2012

2ème Test match: Sélestat 26-24 Göppingen

Sélestat s’offre un calibre

les-selestadiens-petrenko-freppel-et-pesic-ont-passe-leur-premier-gros-test-contre-goppingen-avec-b

Le SAHB a signé un succès de prestige hier lors d’un match de préparation à domicile, en battant le vainqueur de la Coupe d’Europe EHF, présentant un visage séduisant alors que le travail vient à peine de commencer.

Il ne s’agit pas de s’enflammer ni de tirer des plans sur la comète. Mais la victoire des Sélestadiens hier dans leur salle face à Göppingen (26-24) est de nature à donner le sourire au staff, aux joueurs et aux supporteurs des Violets. En premier lieu parce que l’adversaire n’était pas le premier venu mais une solide équipe (au sens propre et figuré) de la Bundesliga, par ailleurs double tenante du trophée de la coupe EHF au détriment de Dunkerque en mai dernier. Ensuite parce que les deux équipes n’étaient pas au même stade de préparation. Car si les Alsaciens en sont encore à faire des tours de piste et à soulever de la fonte, les Allemands sont plus avancés dans leur préparation puisqu’ils débutent leur championnat dans deux semaines face à Rhein Neckar Löwen. S’ils ont fait un crochet par Sélestat, c’est d’ailleurs en revenant de deux matches en Suisse qui se sont soldés pas deux nets succès contre Berne vendredi et face aux Autrichiens de Bregenz, samedi. Les organismes étaient aussi fatigués et deux cadres manquaient à l’appel (Horak et Markovic). Mais ils restaient encore de beaux gabarits sur le parquet (seuls Schöne mesurant moins d’1,90m) à l’image de l’arrière gauche Monir Rnic (1,96m et 6 buts).

Mais le SAHB, qui avait aussi ouvert sa préparation par un succès vendredi contre Besançon (31-22) a joliment relevé le défi. En dressant un mur devant la cage gardée par un excellent Ivezic en première mi-temps qui fêtait hier ses 31 ans, puis par Fulop. Si bien que les gros bras allemands n’ont pu mener qu’une fois (3-4 à la 5 e) au cours d’une première période qui a permis à neuf Sélestadiens de faire évoluer le score jusqu’à 11-9 à la pause.

La suite allait être plus dure pour les hommes de Jean-Luc Le Gall qui ont encaissé autant de buts lors des douze premières minutes après la reprise que durant les trente précédentes. Göppingen avait pris ses aises (15-18, 42 e). Mais la défense 0-6 sélestadienne qui a succédé à une 1-5 en première période, allait finir par trouver son efficacité tout comme les coups de patte en attaque des Beretta (4/4), Freppel (3/3) Salami (5/5 dont 4/4 pen) ou Beauregard. Grâce à un 5-0, le SAHB reprenait les commandes (20-18, 49 e) pour ne plus lâcher l’affaire.

« Les joueurs ont mis une belle intensité défensive », estimait leur coach Jean-Luc Le Gall ravi de voir ses joueurs déjà bien au point dans ce domaine.

Sélestat – Göppingen 26-24.
Centre Sportif de Sélestat.
Une centaine de spectateurs environ.
Arbitre : MM. Safa et Skir.

Sélestat : 26 buts sur 40 tirs dont 4/5 pen. 11 pertes de balle. Deux minutes : Aman (53 e), Beauregard (59 e). Gardiens : Ivezic (30 minutes, 8 arrêts) et Fulop (30 minutes, 6 arrêts dont 0/1 pen.). Les buteurs : Jung 0/1, Petrenko 2/5, Pesic 1/2, Beretta 4/4, Podsiadlo 1/6 dont 0/1 pen., Beauregard 3/4, Freppel 3/3, Aman 1/2, Pintor 1/2, Salami 5/5 dont 4/4 pen., Matzinger, Eymann 4/5, François-Marie 1/2. Entraîneur : Jean-Luc Le Gall.

Göppingen : 24 buts pour 47 tirs dont 1/1 pen. 7 pertes de balle. Deux minutes : Fontaine (17 e, Beljanski 22 e, Petkovic entraîneur 55 e). Gardiens : Mrkva (28 minutes, 4 arrêts dont 0/1 pen.) et Rutschmann (6 arrêts dont 1/4 pen.). Les buteurs : Kneule 1/1, Oprea 2/2, Schöne 5/6, Beljanski 3/7, Lobedank 1/9, Markez, Haass 4/4, Fontaine 0/2, Rnic 6/10 dont 1/1 pen., Schubert 2/6. Entraîneur : Velimir Petkovic.

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 15:38 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,