Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

11 octobre 2012

‎1/4 de coupe de la Ligue: Un tirage fort équilibré !


jordanfm_couvillers530

Sélestat jouera son quart de finale à Domicile contre L'Us Créteil.

      Une opportunité de plus pour les voir jouer à domicile. Nos violets tenteront de se qualifier pour le final 4, chose que nos violets n'ont pas reussi jusque là. Cette fois, ce sera la bonne !

Les rencontres qui auront lieu le 27 et 28/10/12
Sélestat - Créteil
Dunkerque - Montpellier
PSG - Nantes
Chambéry - Toulouse

Posté par fredgo à 12:40 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Résultat coupe de la ligue: Sélestat 22-21 Tremblay

en-marquant-le-dernier-but-de-selestat-dans-les-dernieres-secondes-olivier-jung-a-offert-la-qualifi

Sélestat attrape le quart sur le gong

Alors qu’elle semblait s’être envolée quelques minutes auparavant, la qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue a été acquise hier soir par le SAHB dans les ultimes secondes d’un match en dents de scie.

Sélestat a réussi l’essentiel : remporter le match et se qualifier pour la suite de la Coupe de la Ligue. C’est une bonne chose de faite d’autant plus que la victoire a été acquise in extremis. Alors que les spectateurs comme les joueurs sur le parquet ne savaient plus trop où ils en étaient en raison d’une panne du système de chronométrage à un quart d’heure de la fin, Olivier Jung a parachevé la folle remontée de son équipe dans le money time pour offrir la qualification aux Violets.

Cette qualification tirée par les cheveux, ils la doivent à une superbe réaction dans les dernières minutes de la rencontre puisque les Alsaciens étaient menés de quatre buts à la 53 e (17-21). Un écart qu’ils n’étaient jamais arrivés à combler depuis le 4-0 encaissé entre la 40 e et la 43 e (13-17).

Auparavant, les deux équipes n’avaient jamais été séparées de plus de deux buts. Car si le SAHB avait bien entamé le match en restant devant pendant les vingt premières minutes (3-1, 5-3, 7-5), une panne offensive avait permis à Tremblay de revenir (7-7, 21 e) et même de se porter en tête (7-8, 24 e). Mais les Sélestadiens et notamment Aman, auteur des deux derniers buts de la première période, finissaient bien pour rentrer aux vestiaires en menant d’un but (10-9). Un petit score qui s’explique par les excellentes prestations des deux gardiens : Fulop, pour le SAHB, crédité de 11 arrêts et Malina, en face, qui en était déjà à 13. Le gardien tchèque de Tremblay, qui restera dans sa cage durant tout le match, finira d’ailleurs avec un total de 21 arrêts.

Un retour d’enfer

Les Sélestadiens se sont donc cassé les dents sur lui et sur sa défense, ne parvenant à les tromper qu’à trois reprises lors des 14 premières minutes de la seconde période (13-17, 43 e). Et comme Tremblay avait réglé la mire après la pause, la qualification des locaux pour la suite de cette coupe semblait mal engagée (16-20, 50 e). Est-ce le cri de dépit d’un spectateur demandant à ses joueurs de se réveiller qui a servi de déclic ou alors la rentrée d’Obrad Ivezic dans la cage sélestadienne ? Toujours est-il que c’est au moment où les carottes semblaient cuites que les Violets ont retrouvé leur hargne pour s’offrir un final explosif.

Un retournement de situation comme dix jours plus tôt contre Cesson. Car durant les sept dernières minutes du match, ils ont su inscrire cinq buts pour n’en encaisser aucun dans la mesure où Ivezic avait littéralement fermé la porte (11 arrêts en seulement 18 minutes).

Et, alors que les spectateurs n’avaient aucune idée du temps qu’il restait, ils ont vu leur équipe grignoter son retard. Ils ont applaudi les trois buts consécutifs de François-Marie qui a ramené le score à 20-21 à l’entrée de ce qu’on supposait être la dernière minute. Ils ont ensuite secoué la tête et cru que la dernière chance était passée quand Beauregard avait expédié son penalty à côté de la cible. Mais leurs émotions n’étaient pas terminées. Car Ivezic détournait un énième tir avant que Jung, excentré sur l’aile gauche, ne parachève le boulot (22-21). La sirène retentissait presque immédiatement. C’était fini ? Oui ! Tremblay était K.O debout.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:08 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,