Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

27 novembre 2013

Avant Ivry-Sélestat: le bastion s'effrite...

Ivry en plei doute avant la reception de sélestat

C'est LE CLUB historique du handball français avec une présence depuis toujours dans l'élite et une permanence dans les résultats que personne d'autre ne peut revendiquer. Avec huit championnats, c'est le deuxième palmarès derrière l'ogre Montpellier, mais c'est surtout des titres dans chacune des cinq dernières décennies !

Cette équipe est le fleuron d'une ville, d'un département, le Val de Marne, une institution dans laquelle on ne rentre jamais par hasard. Avec Chambéry en 2001, c'est la seule équipe à avoir su contester l'hégémonie héraultaise de ces dernières années.

Le titre de 1997 est celui de Sead Hasanefendic, déjà trois fois titré avec Créteil, Vénitieux et l' OM Vitrolles ! Un spécialiste du genre, bien aidé par des joueurs cadres comme Prandi, Hager, Joulin et le champion olympique russe Koudinov.

En 2007, le contexte est différent. Daniel Hager a passé la main à Stéphane Imbratta qui jusque là gérait le centre de formation. Et là c'est Jackpot, dès sa première année il décroche le Graal en s'appuyant sur de jeunes joueurs comme Abalo, Tuzolana, Guilbert ou Mokrani, encadrés par le meneur de jeu islandais Oskarsson.

Après une saison suivante satisfaisante, le coach s'en va vers d'autres cieux banlieusards, et c'est son adjoint Pascal Léandri qui prend les rênes de l'équipe.

Tout d'abord deux fois cinquième, et malgré une belle finale de coupe de France face à Montpellier, Ivry semble se complaire dans l'urgence depuis trois ans et flirte avec la relégation, 12e,9e et 10e la saison dernière. Et cette année encore davantage où le bilan est alarmant : 14e après 10 journées, deux victoires pour huit défaites !

Retour en arrière coté coulisse. En 2011, la Présidente Béatrice Barbusse est d'abord ébranlée par une tentative de putsch avant d’être remplacée un an plus tard par l'ancien joueur Marc Olivier Albertini. Son programme est à la fois de professionnaliser le secteur du haut niveau tout en s'appuyant sur les forces vives du club. Pascal Léandri est conforté dans son rôle de coach.

Sur le papier tout cela paraît séduisant d'autant que la formation a toujours été un pilier de l'institution val-de-marnaise. Dans les faits l'ensemble manque un peu de lisibilité. Les jeunes formés au club tardent à confirmer, d'autant que le contexte n' est pas propice au coté « couveuse » qu'apporte la sérénité des résultats. On a connu dans le passé des périodes plus propices à l'épanouissement des jeunes pousses, voire des saisons où elles assumaient une place importante dans l'équipe.

Les recrues, en particulier étrangères n'apportent pas non plus entière satisfaction. Là aussi on peut s'interroger, en particulier quand des stars mondiales comme Lavrov, Koudinov, Smajilajic ou Urios ont porté le maillot rouge et noir. Certes, le budget n'est pas celui du voisin parisien, mais il se situe quand même au 8e rang de la LNH.

Cette saison a très mal démarré, sur une grosse défaite à domicile face à Nantes. S'en est suivie une série de défaites d'un but qui ont fait mal au mental. L'actuelle dernière place doit faire beaucoup parler du coté de la Pasta, le fief de tous les amoureux de ce grand club. Pas sur que les amis d'Ali, le patron des lieux, apprécient de voir cette équipe s'embourber au fond du classement. Même si les dernières saisons ont montré une capacité certaine à survivre, cette fois il faudra être encore plus fort. Sinon une nouvelle page pourrait se tourner, inconnue pour ce club, celle de la relégation.

Nicolas Cochery
Hand Planet

Posté par fredgo à 12:32 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire