Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

12 février 2014

15ème journée: Sélestat- PSG; Jamais interdit de rêver ...

pawel-podsiadlo-et-olivier-jung-relevent-le-defi-le-plus-difficile-faire-tomber-le-psg-champion-de-france-en-titre-photos-archives-dna-franck-delhomme

Après une prestation sans relief, dimanche à Dunkerque, Sélestat voudra se rassurer face au PSG. De là à réaliser un incroyable exploit, il y a un (grand) pas que les Violets tenteront de réaliser.

C’est évidemment une affiche à même de faire saliver tous les amoureux de hand. Le PSG, ses stars mondiales et ses récents champions d’Europe débarquent en Alsace.

Si le public violet aura bien sûr les yeux de Chimène pour Mikkel Hansen ou Luc Abalo, il espère sans doute secrètement un exploit majuscule, un de ceux jamais réalisés jusque-là.

« On était tout près d’accrocher quelque chose lors du match aller, mais là, les compteurs sont remis à zéro »

Depuis que les artistes de la petite balle ronde ont rallié la capitale, durant l’été 2012, seules quelques grosses écuries de LNH – Montpellier, Nantes, Dunkerque, Saint-Raphaël et Chambéry – sont arrivées, sporadiquement, à faire tomber le Paris Saint-Germain.

Personne, absolument personne, n’est parvenu, parmi les clubs disputant “l’autre championnat”, celui pour le maintien, à faire vaciller l’armada parisienne.

Sélestat, comme d’autres, n’en est parfois pas passé loin. Lors du match aller, Jordan François-Marie et les siens auraient mérité (bien) mieux. Quelques coups de sifflet malheureux et un Luc Abalo décisif dans les dernières minutes en avaient décidé autrement (37-34).

Bien sûr, les espoirs de succès sont minces, mais il n’est jamais interdit de rêver. Alors les Violets rêvent, avec une lucidité de circonstance, mais ils rêvent tout de même.

« Pour créer l’exploit, il ne faudra avoir aucun temps faible, réaliser le match parfait, souffle ainsi Christian Omeyer, le directeur sportif alsacien. On était tout près d’accrocher quelque chose lors du match aller, mais là, les compteurs sont remis à zéro. »

La recette serait donc “simple” : exceller et espérer que le PSG connaisse un jour sans. « Il n’y a pas d’autre solution, avance Quentin Eymann, l’arrière droit sélestadien. Ça peut passer contre d’autres équipes en étant moyens. Face au PSG, non. »

Lancé dans des cadences infernales (sept matches en février), Paris peut néanmoins s’appuyer sur un effectif étoffé. « Quand Narcisse n’est pas là, il y a encore Csaszar. »

En pensant à la suite

Et si les coéquipiers de Mladen Bojinovic auront peut-être la tête à l’Europe et Barcelone, c’est l’esprit libre qu’ils rallieront la Catalogne dimanche, leur billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions étant déjà validé.

« Sélestat nous avait posé des problèmes au match aller en championnat, moins en Coupe de la Ligue (victoire 25-37 au CSI en quart de finale, ndlr) , rappelle Thierry Perreux, l’entraîneur-adjoint du PSG. Il faudra être concentré si on veut conserver la première place avec Dunkerque. La priorité pour le moment, c’est bien Sélestat. On aura ensuite le temps de parler de Barcelone. »

Parce que les deux points contre Paris ne sont pas vraiment attendus, les coéquipiers de Yuriy Petrenko doivent simplement lâcher les chevaux, pour oublier Dunkerque et penser à la suite.

« C’est moins difficile d’aborder ce genre de match qu’une confrontation avec un concurrent direct, la pression n’est pas la même. On a surtout besoin de se rassurer, explique Quentin Eymann. On doit réaliser un bon match face au PSG, de façon à aborder le match suivant à Aix-en-Provence avec davantage de sérénité. »

Car en Provence la semaine prochaine, ce n’est pas un exploit mais un résultat que Sélestat devra réaliser.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 12:32 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,