Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

28 février 2014

Tremblay 27 - 29 Sélestat; Rdv en 1/4 ...

Victoire de nos violets aux tirs aux buts...
Bravo le Sélestat Alsace Handball.
Rendez vous pour les quarts...

Posté par fredgo à 22:26 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vu du côté de Tremblay: Teddy Prat se confie ...déterminés à bien les recevoir…

Teddy Pray

Ce soir les tremblaysiens reçoivent Sélestat pour les 1/8 de finale de la Coupe de France. Une "bête noire" qu'il faut absoulment dompté pour poursuivre l'aventure. Rencontre avec Teddy Prat.

Ted, troisième fois contre Sélestat cette saison… Après 2 défaites, la troisième sera la bonne ?

Oui oui, il est temps d’arrêter cette série négative, car déjà la saison dernière nous avions perdu les trois rencontres contre la même équipe. C’est ce qui en fait notre bête noire depuis quelques années.

Et croyez moi, cette fois ci nous sommes vraiment déterminés à bien les recevoir… (Je me comprends).

Plus de 10 ans que tu es à Tremblay maintenant ; tu as déjà participé à plusieurs Coupes de France, et est même allé jusqu’en finale en 2010. C’est le moment d’ajouter ce trophée à ta carrière n’est ce pas ?
 

C’est vrai que la Coupe de France a une saveur particulière étant donné que nous avons connu une finale il y a quelques années ; mais quelque soit la compétition, j’ai toujours pour objectif d’aller le plus loin possible, voir même d’aller jusqu’au bout.

Cette saison, l’objectif prioritaire dans mon esprit est le maintien, même si il est vrai que je ne bouderai pas quelques tours supplémentaires en Coupe de France (sourire).

 

Face à vous, l ‘équipe de Sélestat, que vous connaissez plutôt bien, l’ayant déjà joué deux fois cette année. Tremblay est dans une phase plutôt positive. Quels vont être selon toi, les clefs de la réussite ?

La réussite, ça va être de nous servir de nos défaites passées face à cette équipe de Sélestat qui joue bien au handball, et qui a une équipe homogène.

Il va falloir avoir cette envie, cette détermination, de stopper les défaites face à cette formation. Il va falloir être agressif aussi bien en attaque qu’en défense.

Teddy, il paraît que tu es le plus vieux mais le mieux conservé des joueurs de LNH. Quel est ton secret de longévité ?

C’est vrai que parfois mon corps me rappelle que je n’ai plus 20 ans. Mais dans ma tête, j’oubli souvent que je vais bientôt avoir 40 ans.Cela me permet de me surpasser et de donner le meilleur de moi même à chaque match. Même si j’avoue que les jeunes loups de la LNH vont de plus en plus vite…Croyez moi, je ne leur ferai cependant aucun cadeau ! Ils ont la fougue et moi l’expérience... et surtout encore de la force (sourire).

Source Tremblay HB

Posté par fredgo à 12:35 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

8es de finale de coupe de France : Tremblay – Sélestat; pour reprendre le quart...

les-violets-voudront-avoir-le-sourire-ce-soir-comme-toujours-face-a-tremblay-depuis-deux-ans-photo-archives-dna-franck-delhomme

Invaincu depuis plus de deux ans contre Tremblay, Sélestat retrouve ce soir son adversaire “préféré” pour une place en quart de finale de la Coupe de France, qui se refuse au club violet depuis 2008.

Autant le préciser d’emblée, la Coupe de France n’est pas élevée au rang de priorité absolue du côté de Sélestat.

Et c’est finalement plutôt logique pour un club qui entend avant tout conserver sa place dans l’élite du handball hexagonal (c’est également le cas de Tremblay, premier non-relégable en D1) et dont les chances de lever le trophée sont tout de même assez réduites.

« Si on passe ce tour, tout est ouvert »

« Notre objectif principal, c’est bien sûr le championnat », confirme Arnaud Freppel. Mais qui dit “secondaire” ne veut pas dire impasse pour autant. Et les Violets comptent bien refaire un tour en quart de finale. « On a vraiment envie de poursuivre l’aventure », souffle l’ailier droit.

Depuis 2008 et une défaite en demi-finale contre Paris (pas le PSG, celui d’avant), la Coupe de France ne sourit guère aux Sélestadiens, éliminés ces deux dernières années dès les 8es de finale par deux clubs de D2 (Saintes et Mulhouse).

Alors, Arnaud Freppel et ses coéquipiers veulent enfin s’enthousiasmer et vibrer pour cette compétition. « Un match à l’extérieur est toujours compliqué à négocier, mais si on passe ce tour, tout est ouvert », estime “Frips”.

« En fonction du tirage au sort, on pourrait songer aux demi-finales. Ce sont des beaux moments à vivre dans une carrière. Comme avec la Coupe de la Ligue l’an passé, un bon parcours apporterait encore plus de relief à la saison que l’on est en train d’effectuer. »

Jordan François-Marie a lui aussi envie de voir plus haut. « On joue déjà tous les matches pour les gagner, rappelle-t-il. Et si on veut que Sélestat ait encore meilleure réputation en D1, si on veut installer encore davantage le club dans le paysage du handball français, on doit, en plus du maintien, réaliser de bons parcours dans les Coupes nationales. C’est également pour ça que ce match à Tremblay est important. »

Entretenir la dynamique lancée contre le PSG

Mais les raisons de s’imposer dans le 93 ne s’arrêtent pas là. Déjà parce que Sélestat a pris la bonne habitude de ne plus perdre contre Tremblay et qu’il n’y a aucune raison d’en changer (voir par ailleurs).

« On reste sur une bonne série, il ne faut pas l’interrompre », lance Jordan François-Marie, conscient que l’équipe désormais dirigée par Dragan Zovko va (un peu) mieux après un début de saison pas loin d’être catastrophique.

Mais le collectif francilien reste fragile et surtout bien en dessous de son potentiel supposé. « Tremblay n’est pas à sa place. Mais ça peut être une très bonne équipe. On doit faire en sorte que ce ne soit pas le cas contre nous », souffle “Jojo”.

L’arrière droit violet regarde aussi un peu plus loin, vers ce match de championnat face aux Tremblaysiens, le 22 mars prochain au CSI. « C’est important de les battre en Coupe de France pour prolonger leurs doutes, pour leur montrer qu’il ne sera pas facile de venir gagner en Alsace. »

Et puis il y a aussi cette dynamique à entretenir, celle qui a vu les joueurs de Jean-Luc Le Gall décrocher, superbement et sur le fil, deux matches nuls contre le PSG et le Pays d’Aix.

Le mois de mars – avec les réceptions d’Ivry, Tremblay et Toulouse – sera capital et une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France ne saurait mieux le préparer.

Sources les DNA par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 12:33 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,