Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

01 mars 2014

8ème de finale CdF: Tremblay 27-29 Sélestat; Comme d'habitude...

 

Ils ont joué à se faire peur. Mais comme d’habitude, les Violets ont battu Tremblay (27-29 t.a.b.). Et Sélestat, pour la première fois depuis 2008, sera au rendez-vous des quarts de finale de la Coupe de France.

obrad-ivezic-encore-impeccable-hier-soir-photo-dna-franck-delhomme

Les Violets aiment faire mentir les dictons. « Plus une série dure, plus elle se rapproche de la fin », dit-on. Pas pour Sélestat, pas contre Tremblay. Voilà maintenant plus de deux ans que les joueurs de Jean-Luc Le Gall n’ont plus perdu contre le club francilien.

Hier, ils ont ajouté une septième victoire consécutive, se qualifiant du même coup pour les quarts de finale de la Coupe de France. Mais les coéquipiers de Yuriy Petrenko ont tremblé jusqu’au bout. Ils avaient pourtant le match en main à la 58e (21-25). Ils ont alors perdu le fil, pour jouer leur qualification à la loterie des tirs au but.

Lors de cette séance toujours incertaine, Pesic trouvait la barre transversale sur la première tentative alsacienne. Mais Ivezic, une nouvelle fois énorme après des prestations déjà majuscules contre le PSG et Aix, remettait les compteurs à zéro en détournant le tir de Bingo. Podsiadlo, François-Marie et Vujovic prenaient, avec réussite, leurs responsabilités.

Venait alors le tour de Ternel, qui trouvait la transversale. Freppel avait donc l’occasion de mettre fin au suspense. L’ailier droit envoyait Sélestat en quart de finale. Une première depuis 2008.

Si les deux clubs se concentrent prioritairement, et c’est logique, sur le championnat, ils n’ont pas pris ce 8e de finale à la légère.

« Ce sont des bons moments à partager »

Ivezic détournait les trois premiers tirs tremblaysiens et Sélestat prenait le meilleur départ (1-4, 9e ). Tremblay recollait (4-4 à la 16e ) et inversait même la tendance face à des Violets soudainement muets en attaque (6-5, 19e ).

Jung entamait son sans-faute au tir et les Violets reprenaient les commandes (8-9, 27e ). Et Vujovic, d’un missile en pleine lucarne, les faisait virer en tête à la pause (10-11).

Le match restait accroché en début de seconde période (14-14, 38e ). Les esprits s’échauffaient, Pintor voyait rouge (40e ) et Sélestat perdait le fil (18-15, 45e ). La fin de la belle série contre Tremblay semblait se profiler. Mais Petrenko relançait la machine.

Quatre minutes plus loin, les Alsaciens étaient revenus au contact (18-18, 49e ). Le capitaine insistait pour (re) donner l’avantage (18-19, 50e ).

François-Marie préservait l’avance sélestadienne (20-21, 54e ), Jung l’accentuait pour dessiner le succès (21-25, 58e ). Mais le ballon semblait subitement brûler les mains violettes. Tremblay s’accrochait à ses faibles espoirs et Bataille égalisait à la dernière seconde (25-25). Avant une séance de tirs au but souriante.

« On s’est relâché un peu trop tôt, explique Olivier Jung, pivot-ailier gauche efficace hier. Le scénario était un peu bizarre, d’habitude c’est nous qui égalisons à la fin ! Mais ça s’est bien fini… Le plus important sera de battre Tremblay en championnat, mais ça fait toujours plaisir de continuer notre route dans cette compétition. Ce sont des bons moments à partager. »

Sélestat est en quart de finale. Reste maintenant à attendre le tirage, en espérant qu’il soit favorable, pour rêver de prolonger plus loin l’aventure.

Source Dna

Posté par fredgo à 09:08 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire