Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

08 mars 2014

17ème journée: Sélestat - Ivry; Deux points, c'est tout...

 

Le maintien ne serait pas encore assuré, mais Sélestat ferait plus que l’apercevoir, ce soir en cas de victoire contre Ivry. Cette 17e journée peut constituer un tournant (heureux ?) pour les Violets.michal-salami-et-selestat-peuvent-faire-un-pas-de-geant-vers-le-maintien-en-d1-photo-dna-jean-paul-kaiser

C’est le premier tournant de la phase retour, le premier rendez-vous à ne rater sous aucun prétexte. Ce soir contre Ivry, ce ne sont pas seulement deux points qui sont en jeu, mais l’espoir d’une victoire pour faire un pas de géant vers le maintien en D1.

« Confiance en nous, mais pas d’excès de confiance »

Un succès, un de plus, face aux Franciliens pourrait renvoyer l’USI à son océan de doutes et de frustrations (quatre défaites d’un but depuis le début du championnat). « C’est LE match le plus important, explique sans détour le Sélestadien Guynel Pintor. On sait que l’on peut mettre Ivry à huit points derrière nous. »

Si la logique, quand bien même celle-ci se plaît parfois à être contredite, est respectée lors de cette 18e journée, Dijon devrait chuter à Nantes et Sélestat devrait dominer Ivry. Dans ce scénario idéal, tant espéré du côté du CSI, les coéquipiers d’Olivier Jung compteraient donc huit points d’avance sur le duo de relégables.

« Ce serait presque fait (pour le maintien, ndlr) , avance le patron de la défense alsacienne. Tout le monde dans l’équipe a envie de faire le boulot maintenant. On joue à domicile, avec le soutien du public, on ne peut pas avoir peur. La victoire est à notre portée, on n’a pas le droit au faux pas. »

Guynel Pintor va quitter le club en fin de saison (pour rejoindre Créteil), mais il veut partir en laissant Sélestat en D1. « Je vais tout donner jusqu’à la fin », assure-t-il.

La D1 justement, Ivry, monument du handball français (huit fois champion), n’a jamais été aussi près de la quitter depuis son accession en… 1957.

Huit points pour voir plus loin ?

« Si l’on perd, cela ne voudra pas dire qu’il en sera fini de nos chances de maintien, indique Pascal Léandri, l’entraîneur ivryen, sur le site internet de l’USI. Mais on va en Alsace avec beaucoup d’ambitions, pour aller chercher des points. On n’a encore jamais gagné à l’extérieur cette saison, c’est l’instinct de survie qui doit parler maintenant. »

Ivry joue déjà l’une de ses dernières cartes, en tout cas pour espérer dépasser Sélestat, et n’en sera ainsi que plus dangereux. Pas toujours récompensée, l’USI n’a pas abdiqué, loin s’en faut, son match nul contre Cesson (28-28) l’a montré, la volonté de son arrière gauche Novica Rudovic également (29 buts lors des quatre dernières journées, 8 lors des… douze précédentes).

Mais quand on accroche le PSG à domicile, on doit pouvoir y battre Ivry. « On devra être solidaires comme lors du match aller (victoire 26-28) », souffle Guynel Pintor.

Ce succès tant escompté n’assurerait pas encore mathématiquement le maintien violet. Mais ces possibles huit points d’avance, à neuf journées de la fin du championnat, constitueraient une marge de sécurité presque définitive.

« On aurait surtout écarté un adversaire qui aurait alors du mal à revenir sur nous », synthétise l’entraîneur sélestadien Jean-Luc Le Gall.

C’est donc un rendez-vous décisif, un de ceux que Sélestat a pris la bonne habitude de ne pas rater depuis son retour en D1, exception faite de Toulouse la saison passée à domicile.

Le scénario est écrit, reste à le réaliser

« Ce groupe est intelligent pour ne pas commettre deux fois la même erreur, estime Jean-Luc Le Gall. Nous avons confiance en nous, mais nous ne faisons pas d’excès de confiance. »

Depuis le début de la phase retour, Sélestat a déjà pris deux points. Certains étaient secrètement espérés (contre le PSG), d’autres souhaités un peu plus fort (face à Aix-en-Provence). Ceux mis en jeu ce soir sont revendiqués purement et simplement. Le scénario est écrit, reste maintenant à le réaliser. Pour que violet rime encore avec LNH la saison prochaine.

Source Dna par Simon Giovannini

 

Posté par fredgo à 10:07 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire