Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

25 septembre 2015

J4: Sélestat – Besançon; Un voile à lever...

Battu lors du derby, Sélestat a perdu son fauteuil de leader. Pour repartir de l’avant, les Violets devront faire descendre de leur nuage des Bisontins toujours invaincus.

en-manque-de-reussite-lors-des-deux-premieres-journees-rudy-seri-a-veritablement-lance-sa-saison-lors-du-derby-contre-mulhouse-(7-sur-9-au-tir)-photo-dna

Ce n’est pas – encore – une pente descendante. Mais après le succès maîtrisé contre Massy (25-20), la victoire presque miraculeuse à Saran (30-31) et la défaite à Mulhouse lors du derby (26-25), Sélestat a reculé de la première à la 5e place.

Gagner pour ne pas sortir du Top 5

Rien de grave, alors qu’il reste 23 journées de championnat à disputer, mais il convient de ne pas prolonger la glissade. Il convient surtout de rester maître au CSI pour ne pas sortir du fameux Top 5, synonyme de play-offs.

« Depuis notre succès, compliqué, à Saran, il y a quelques interrogations, souffle Rudy Seri, en alerte, mais pas inquiet. Il faut être vigilant. Toutes les équipes adverses veulent montrer qu’elles existent face à l’un des favoris du championnat. C’est à nous d’élever notre niveau de jeu. »

Un niveau de jeu encore fluctuant, comme on a pu le constater lors...  du derby (les joueurs de Christian Gaudin menaient 10-14 à la pause).

« On sait pourquoi on a perdu, avance le jeune demi-centre de 21 ans. On aurait dû faire la différence plus tôt. On a raté des tirs à des moments clés. Et on bosse pour corriger ces erreurs. J’ai confiance dans ce groupe, confiance dans le travail du coach. »

La déception du derby est « évacuée », Rudy Seri et ses coéquipiers se tournent vers la réception de Besançon, porté par un ancien Violet, l’arrière droit Quentin Eymann (20 buts en trois matches).

Une chose est sûre, le coleader du championnat fait le voyage en Alsace sans guère de pression. En avance sur leur tableau de marche, les Bisontins abordent plutôt ce sommet avec une confiance à son zénith.

Les Violets sont prévenus, mais pas au point de trembler. « Quoi qu’il arrive, nous avons un statut de favori pour la montée en D1. Il faut en être digne », martèle Rudy Seri. Après avoir goûté à la D1, il n’a qu’une hâte : en retrouver le parfum.

Rudy Seri a lancé sa saison contre Mulhouse

Qu’importe donc que Besançon soit premier, qu’importent les absences (Eudaric, Vujic et T. Gaudin), pour revoir la LNH, il faut des victoires.

Ce soir, Sélestat devrait pouvoir compter sur un Rudy Seri « libéré ». Lors du derby, le demi-centre a montré tout ce qu’il pouvait apporter aux Violets, ... en commençant par sa facilité à transpercer les défenses adverses (7 sur 9 au tir).

« Depuis le début de la saison, je n’étais pas en confiance (2 sur 7 au cumul face à Massy et Saran) , je prenais moins d’initiatives. » Ce temps-là semble révolu. Le champion du monde junior n’a qu’un souhait : « Que ça continue comme ça ! » Avec, cette fois, la victoire au bout du chemin…

Chez les Kempf, Bruno, le père, a porté le maillot violet au plus haut niveau au début des années 1990.
Le fils, Édouard (17 ans), ailier droit de l’équipe de France cadets, fera ce soir sa première apparition avec le groupe pro.

Source Dna

Posté par fredgo à 11:31 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire