Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

20 décembre 2015

Après Les 16ème de CdF: Le grand soir de Sargenton ...

Dans le sillage d’un éblouissant Jérémie Sargenton, Sélestat a réalisé contre Ivry (D1) l’un des exploits des 16es de finale

jeremie-sargenton-(3-e-en-partant-de-la-gauche)-a-signe-une-entree-decisive-photo-dna-franck-delhomme-1450565692

Bien sûr, on ne gagne jamais un match seul. Mais les performances individuelles s’avèrent très souvent décisives. Quand Jérémie Sargenton a pris le relais de Julien Meyer dans le but violet, à la 42e , Sélestat était mené 19-23. Puis 19-24 trois minutes plus tard.

La qualification semblait alors très loin. Mais le gardien sélestadien l'article complet sur le site du journal les Dna: ici  en a décidé autrement. Pendant treize minutes, il n’a pas encaissé le moindre but. Deux arrêts face aux frères Bataille ont d’abord empêché Ivry de reprendre le large (21-24, 48e ).Puis l’ancien joueur de Pontault-Combault (28 ans) a détourné la roucoulette de Pablo Simonet, permettant dans la foulée l’égalisation d’Olivier Jung (24-24, 53e ). Le même Pablo Simonet voyait ensuite son penalty repoussé par un Jérémie Sargenton infranchissable (8 arrêts au total). Sélestat était lancé vers son exploit.
« J’avais l’impression d’être un aimant »

« À un moment, je me suis dit que je n’allais pas prendre de but, souffle le Sélestadien. J’avais l’impression d’être un aimant. C’est le genre de match où tu attires le ballon. Tu as juste à en profiter… »

Jérémie Sargenton a bien sûr savouré sa performance. Mais il ne voulait surtout pas oublier le collectif. « Je fais des arrêts, mais c’est un vrai travail d’équipe. Même si on a été mené pendant quarante-cinq minutes, c’est tout sauf un hold-up. On a eu le mérite de ne jamais lâcher. »

Sélestat (D2) a éliminé un club de D1, et ça n’est pas rien. « C’est très bien pour la confiance du groupe. C’est la preuve que l’on peut faire de très belles choses. C’est un bel exploit, même s’il ne faut pas s’emballer. »

Les Violets, s’ils pensent avant tout au championnat, ont  l'article complet sur le site du journal les Dna: ici  prolongé avec bonheur l’aventure Coupe de France. Et à l’heure de s’accorder quelques jours de vacances, le gardien avait un souhait pour les 8es de finale, qui auront lieu le week-end du 6 février.

« On aimerait surtout jouer à domicile. Personnellement, j’aimerais bien affronter Saint-Raphaël, mon club formateur, ou Nîmes (où évoluent Florent Ferreiro et l’entraîneur Franck Maurice, côtoyés lors de son passage à Saintes, ndlr). Ou alors le PSG. » Nul doute que le club de la capitale et ses stars sont espérés au CSI côté violet.

Source Dna

Posté par fredgo à 13:45 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire