Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

01 juin 2012

Vlado Ostarcevic s'en va: Zbogom Vlado (Au revoir Vlado)

Il a été l’un de ceux grâce auxquels le SAHB a retrouvé, en fin de saison dernière, sa place au plus haut niveau. Deux ans après avoir posé ses valises en Alsace, Vladimir Ostarcevic a disputé, tout récemment à Nîmes, son dernier match sous les couleurs violettes.

Vlado Ostarcevic


     Quand les dirigeants sélestadiens sont parvenus à prolonger la quasi totalité de leurs joueurs (certains paraphant leur premier contrat pro), ils ont du se résoudre, la mort dans l’âme, à se séparer de l’un des leurs.

Question de budget…

    Vlado s’en va, triste, lui aussi, de quitter un groupe au sein duquel il se sentait bien. « C’est la vie, lâche-t-il un brin fataliste. Celle d’un joueur professionnel… »

    L’ancien de Karlovac, de Metkovic et du Medvescak Zagreb (ou il évolua avec Tom Huljina, autre bel ancien du SAHB), d’Antequera (Espagne) et de Ribnica (Slovénie), arrivé sur les bords de l’Ill en même temps qu’Obrad Ivezic, a certes connu une saison difficile, longtemps pourrie par une blessure aux adducteurs contracté à Chambéry lors de la 6e journée de championnat. Il n’en a pas moins aidé la formation sélestadienne a conserver sa place en D1 à la faveur de quelques prestations de haute volée.

    Plus de 20 fois international, vainqueur de la World Cup en 2005 avec l’équipe nationale de Croatie,  Le demi-centre du SAHB va reprendre la route en compagnie de Slavena, sa femme, et de Lea, leur petite fille.
Dans le collimateur de plusieurs clubs lorsqu’il se décida à s’engager avec la formation bas-rhinoise, Vladimir Ostarcevic ne devrait pas mettre bien longtemps avant de trouver un nouveau point de chute. Ceux qui l’on côtoyé durant deux ans, coéquipiers, techniciens, dirigeants ou supporteur, n’oublieront pas leur N.27 comme ils n’ont oublié aucun de ceux ayant un jour fait partie de la famille.

     Zbogom Vlado. Bon vent à toi, donne nous de tes nouvelles de temps en temps.

     Zbogom et à bientôt.

Source SAHB

Posté par fredgo à 12:41 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mai 2012

Résultat 26ème et dernière journée: Nîmes 35-31 Sélestat

Sélestat tombe face à la plus fine gâchette

     podsiadlo-etait-un-peu-seul-en-seconde-mi-temps-hier-archives-denis-werwer

       Le dernier match de la saison s’est soldé pour Sélestat par un revers à Nîmes (35-31) hier soir. Sans conséquence.

     La dernière défaite de la saison n’enlèvera rien au bonheur de Sélestat. Pour leur retour en élite, les Alsaciens ont réussi à s’immiscer dans la première partie de tableau, simplement dépassé par Toulouse à l’issue de cette ultime journée. Rarement promus n’auront réussi un résultat aussi convaincant dans le handball français à la hiérarchie généralement bien arrêtée. Mais Nîmes, lanterne rouge condamnée depuis quinze jours et son revers à Nantes, a confirmé que cette saison échappait à la règle. Malgré l’absence de Scaccianoce, quatrième buteur du championnat avant le début de la rencontre, les Gardois ont tenu à recoller aux équipes qui le précédaient. Ils l’ont fait avec un objectif en tête : offrir au passage la couronne de meilleur buteur à Guillaume Saurina.

     L’arrière nîmois a donc été à la fête et réussi à dépasser les quatre joueurs qui le précédaient au sommet du classement. Meilleur buteur dans une équipe reléguée, la performance n’est pas banale. Hier, il a réussi en prime un total canon : 16 buts sur 27 shoots ! Un finish impressionnant, bien aidé par la faiblesse du repli défense alsacien. Pas forcément en réussite dans le jeu placé, Saurina en revanche s’est régalé devant les caviars de ses partenaires sur les ballons de transition. Et à l’image d’Eymann pas vraiment inspiré dans ses choix en demi-centre, ces balles de contre-attaques étaient multiples.

     Le début de match avait immédiatement posé le débat : après 3’32’’, Jean-Luc Legall avait déjà commandé son premier temps mort, son équipe étant menée… de cinq buts. Dont quatre en contre-attaques. Un résumé fidèle de la rencontre, qui ne tournait pas immédiatement en faveur des Gardois pour autant. Après un nouveau pic à +5 (10-5, 12 e), Sélestat avait dans un premier temps grappillé son retard en s’appuyant sur un Obrad Ivezic déchaîné dans ses cages, à 46 % d’arrêts (12 sur 26 !). De quoi totalement inverser la tendance et atteindre la mi-temps avec quatre buts d’avance (14-18).

      Mais la sortie du gardien serbe, conjuguée à des multiples ballons égarés au moment de tuer le match, allaient permettre aux Gardois de refaire leur handicap. Nîmes emboîtait les pas de Saurina. Malgré un Podsiadlo beaucoup trop seul, les Gardois repassaient devant grâce au futur meilleur marqueur du championnat. Et malgré deux nouvelles égalités, la dernière à 31-31 (57 e), c’est au mental et grâce aux arrêts de Mansuy-Frère, le dernier sur un jet de sept mètres de Podsiadlo, que Nîmes finissait par faire la différence. Accompagné d’Istres la saison prochaine en D2, il essaiera de prouver qu’il valait mieux que cette dernière place. Sélestat, lui, avait déjà prouvé sa compétitivité au fil de la saison.

Source L'Alsace
 
Classement final:
 
Classement final
 
En vert: Ils jouent l'Europe
En rouge: Ils descendent en Pro D2

Posté par fredgo à 12:15 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2012

Présentation 26ème et dernière journée: Nîmes - Sélestat

Pour boucler la boucle en beauté à Nîmes

le-capitaine-olivier-jung-et-ses-coequipiers-tenteront-de-boucler-le-championnat-par-une-derniere-vi

      Le dernier match de la saison conduit le SAHB ce soir (20h45) à Nîmes où, face à la lanterne rouge, les Alsaciens peuvent conserver leur 6 e place.

        Il n’y a plus qu’une heure avant les vacances. Mais ce n’est pas une raison pour que les Sélestadiens se relâchent. Ils ont préparé cette ultime rencontre comme ils ont l’habitude de le faire. En quittant Sélestat la veille du match, en effectuant un footing dès leur arrivée à destination et en s’entraînant le matin du match. « Nous n’avons rien changé et les joueurs vont aborder cette dernière rencontre avec le sérieux qui les a caractérisés depuis le début de la saison. Nous ne luttons plus pour assurer notre maintien mais il est important de finir dans les huit premiers pour s’offrir un match à domicile pour le premier tour de la Coupe de la Ligue la saison prochaine », prévient Jean-Luc Le Gall qui vient de prolonger avec le club.

        Sélestat reste encore sous la menace de quatre clubs, mais seuls trois pourraient le dépasser dans la mesure où Cesson et Toulouse s’affrontent et qu’un seul de ces duellistes pourra dépasser le SAHB. En cas de victoire de Tremblay à domicile sur Saint-Raphaël et d’un exploit encore plus retentissant de Créteil à Montpellier, les Alsaciens descendraient à la neuvième place. « On va donc s’appuyer sur notre capacité pour obtenir un résultat positif en ne comptant que sur nous-mêmes. On n’a jamais calculé depuis le début de la saison, on ne va pas commencer maintenant » estime le coach.

Dans une salle où leur hôte fera ses adieux à la D1 et où Montpellier a chuté il y a un mois, le promu devra jouer serré. Mais avec un dernier effort et un troisième succès à l’extérieur cette saison, il peut conserver sa formidable 6 e place. Un rang que Sélestat n’a plus connu depuis son épopée de 2005.

NÎMES – SÉLESTAT
ce soir à 20h45 au Parnasse à Nîmes.
Arbitres : MM. Buy et Pichon.

Nîmes :
Aux buts 1. Idrissi et 12. Mansuy-Fevre
Les joueurs 3. Haon, 4. Gallego, 5. Junillon, 6. Rebichon, 8. Poutier, 10. Saurina, 13. Vergely, 20. Mourioux, 22. Boubaiou, 27. Tesoriere (cap.), 34. Mouret, 86. Dupuy.
Entr. : Chauvet.

Sélestat :
Aux buts 12. Ivezic et 69. Fulop
Les joueurs 3. Jung (cap.), 5. Petrenko, 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 13. Aman, 15. Pintor, 19. Eymann, 20. François-Marie, 27. Ostarcevic.
Entr. : Le Gall.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 13:01 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mai 2012

Jean-Luc Le Gall rempile

jean-luc-le-gall-restera-a-selestat-archives-dominique-gutekunstAu terme d’une saison exceptionnelle, l’entraîneur de Sélestat s’apprête à prolonger son contrat avec le SAHB.

Les deux parties n’ont pas encore signé, mais elles se sont entendues pour continuer leur collaboration pour une année supplémentaire, et une autre en option. Comme cela a été le cas pour la plupart des joueurs, à l’exception du demi-centre Vlado Ostarcevic, le Sélestat Alsace Handball a aussi joué la carte de la stabilité en prolongeant le contrat de son entraîneur, Jean-Luc Le Gall. Arrivé en 2008, l’entraîneur breton recueille là les fruits du superbe parcours de son équipe qui occupe, à une journée de la fin de la saison, la sixième place de la Ligue Nationale pour son retour au sein de l’élite.  « Je suis très honoré de la confiance que m’ont accordée les dirigeants de Sélestat en me conservant à la tête de l’équipe, commente Jean-Luc Le Gall.  C’est une marque de respect qui me donne de l’énergie pour continuer à progresser avec ce groupe particulièrement perfectible. Cette année, les joueurs ont réussi un parcours quasi parfait à domicile en prenant aussi quelques points précieux à l’extérieur. Je suis convaincu qu’ils vont encore progresser au cours du prochain exercice. Notre axe de développement n’étant pas le budget, nous avons choisi de privilégier la cohésion du groupe pour continuer de grandir. Cela passera aussi par un renforcement du système défensif car nous n’en avions qu’un cette saison. C’est par une forte cohésion, l’implication de tous et l’abnégation d’un grand capitaine que nous y sommes arrivés. »

L’aventure va donc se poursuivre grâce aux certitudes de cette première année en LNH. Le plus dur sera de confirmer. Ce sera l’objectif de Jean-Luc Le Gall et de ses joueurs.

Source L'Alsace.

Posté par fredgo à 11:17 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2012

Après Sélestat-Tremblay : Pour la dernière, « Olo » n’y est pas allé mollo

pour-sa-derniere-sortie-de-la-saison-a-domicile-pawel-podsiadlo-a-regale-ses-fans-en-reussissant-unPawel Podsiadlo a bouclé la saison à domicile par une note parfaite. Un 10 sur 10 qui prouve l’importance et l’influence du meilleur buteur de Sélestat dans les bons résultats du SAHB.

Aussi discret dans la vie quotidienne qu’incontournable sur le parquet, Pawel Podsiadlo a fini par sortir de sa réserve. Pour son dernier match au Centre Sportif, celui que tout le monde surnomme « Olo » a participé à la fête. Communié avec le public lors de la cérémonie de clôture, rigolé avec ses potes dans le vestiaire et participé à une joyeuse troisième mi-temps. Tout cela, avec la satisfaction du travail bien fait puisqu’il termine sa démonstration à domicile par un sans-faute. Un dix sur dix qui n’arrive pas souvent en LNH et qui lui a donné le sourire. « Je suis bien sûr satisfait de ma réussite personnelle mais je suis surtout heureux du parcours de l’équipe. Quand je suis arrivé de Pologne, je ne connaissais pas grand-chose du championnat français. On m’a dit que ça serait difficile de se maintenir. Que beaucoup de personnes nous voyaient déjà redescendre en D2. Finalement, on est 6 e à la veille de la dernière journée. C’est extraordinaire. On va tout faire pour gagner le dernier match à Nîmes pour conserver ce rang. »

Quel que soit le résultat du dernier match, le SAHB ne pourra d’ailleurs pas faire moins bien que huitième. Pour une équipe sans vedette, snobée par la TV (un passage en 25 journées) et dont la masse salariale est la plus petite de la D1, c’est un superbe résultat. Presqu’un pied de nez à la logique. Mais une formidable récompense pour le peuple sélestadien qui a encore joyeusement fêté ses héros à l’issue du match. « Je viens de Kielce où on jouait devant 4000 personnes. Il y en a un peu moins à Sélestat, sauf quand on joue au Rhenus, mais l’ambiance ici est au moins aussi forte. C’est incroyable, cette ferveur. Le public ici est incontestablement le meilleur de France. Et, en plus c’est comme une grande famille. »

C’est l’une des raisons qui lui ont donné envie de refaire un bout de chemin avec le SAHB puisqu’il a prolongé son contrat d’une année. On peut d’ailleurs penser que lorsqu’il reviendra à Sélestat, l’été prochain, il sera encore meilleur, lui qui a réussi sa première année en se hissant au septième rang des buteurs du championnat (131 soit une moyenne de 5,24/match). « Ce sera plus dur car, cette fois, les défenses me connaîtront mieux. Mais je pense que l’équipe pourra se fixer des objectifs ambitieux. L’effectif ne va pas beaucoup changer et cette stabilité sera un atout. Ce mélange de joueurs expérimentés et de jeunes talents offrent aussi de belles perspectives. Pourquoi ne pas envisager de battre des équipes du top 4 à la maison ? »

Ce sera la prochaine étape à franchir pour Olo, ravi d’avoir été retenu par l’équipe de Pologne réserve pour un stage suivi d’un tournoi avec notamment la Roumanie et la Norvège. Son parcours sélestadien n’y est pas étranger. Il a bien fait d’écouter les conseils de son compatriote Michal Salami qui trépigne déjà d’impatience de jouer avec lui l’an prochain.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:25 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mai 2012

Resultat Sélestat 35- 31 Tremblay La passe de dix

c-etait-soir-de-fete-hier-dans-les-vestiaires-de-selestat-photo-denis-werwerDominateur de la première à la dernière minute face à Tremblay, Sélestat a bouclé sa saison à domicile par une nouvelle victoire (35-31). Un dixième succès qui ne sera pas uniquement pour remercier son public mais qui lui offre aussi la 6 e place.

La fête a été réussie hier soir à Sélestat. Car pour la dernière de cette première saison en D1, le SAHB a soigné la présentation. Avec des animations multiples devant des gradins une nouvelle fois copieusement garnis. Avec une belle prestation qui a donné lieu à un match particulièrement offensif. Avec, surtout, une nouvelle victoire qui couronne une année magnifiquement gérée pour l’un des plus petits budgets du championnat. Et pour que la fête soit encore plus belle, une heureuse nouvelle est venue d’Istres où les Provençaux ont battu Cesson. Si bien qu’avant la dernière journée, Sélestat pointe à la sixième place du classement à égalité avec Toulouse que les Alsaciens devancent néanmoins pour avoir remporté les deux confrontations avec cette équipe.

Même si cette position devra être défendue lors de la dernière journée chez la lanterne rouge nîmoise, cette sixième place est vraiment exceptionnelle. Car qui aurait cru le SAHB capable de se placer juste derrière les cinq ténors du championnat ? Absolument personne puisque les revues spécialisées prévoyaient une descente pour ce promu un peu tendre, à leurs yeux, pour cette Ligue tellement relevée. Mais Sélestat a fait preuve d’une parfaite régularité en s’appuyant sur de formidables résultats à domicile. La victoire d’hier soir est la huitième de la saison sur les bords de l’Ill où, en dehors des équipes du top 4, seul Cesson a pu en repartir avec un point. Les valises de tous les autres hôtes sont restées vides.

Flonflons et paillettes

Tremblay qui avait pourtant mené le match aller à sa guise (31-24), n’a pas eu voix au chapitre en Alsace. Transcendés par leur public, toujours aussi chaleureux même si cette dernière sortie ne comportait plus beaucoup d’enjeu, les partenaires d’Olivier Jung ont mené de la première à la dernière minute. Particulièrement adroits durant le premier quart d’heure durant lequel ils n’ont raté que leur premier tir avant d’en marquer huit consécutifs, ils se sont joliment mis sur orbite (8-6). Tremblay n’a pu égaliser qu’à deux reprises (4-4 et 8-8) avant de céder face à la furia offensive des Violets qui ont véritablement pris leurs distances à la 22 e minute en passant de 13-12 à 17-12 quatre minutes plus tard.

Tremblay aussi impuissant que ses deux gardiens face aux offensives bas-rhinoises (3 arrêts pour les deux gardiens visiteurs durant les 30 premières minutes) rentrait aux vestiaires avec quatre buts de retard (19-16). Il n’y aura pas davantage de suspense en seconde période où l’avance des locaux culmine à six buts (29-23, 46 e). Mais on ne s’ennuie pas pour autant puisque les Sélestadiens gratifient leur public de superbes actions ponctuées quelquefois par de jolies perles malgré le réveil de Sapronov dans la cage tremblaysienne. Ils ont donc tous mérité de monter sur le… podium dressé en leur honneur à l’issue de la rencontre au son des flonflons, des paillettes et des lasers de circonstance.

Source journal L'ALsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 07:20 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mai 2012

Présentatation 25ème journée: Sélestat- Tremblay

 Gagner pour que la fête soit encore plus belle

quentin-eymann-et-vlado-ostarcevic-(a-droite)-esperent-boucler-leur-championnat-a-domicile-par-une-vAssuré de son maintien en D1, Sélestat jouera l’esprit dégagé de toute pression pour tenter de décrocher une dixième victoire en guise de cadeau à son merveilleux public.

Pour la première fois cette saison, les joueurs du SAHB ne regarderont pas derrière eux. À deux journées de la fin du championnat, ils n’auront pas besoin de se préoccuper des conséquences de leur dernière sortie à domicile, mais pourront aborder ce match pour se faire plaisir et en procurer des tonnes à leurs supporteurs. Un peu à l’image de leur dernier match de l’an dernier qui a viré à la fête face à Pontault-Combault, une fois la montée assurée, les Violets vont faire en sorte que cette soirée soit un dernier bon moment d’échange et qu’au moment où le chronomètre égrènera l’ultime seconde de la saison à domicile, ils aient accroché une dixième victime à leur tableau de chasse.

Dans les huit premiers

D’autant que le jeu en vaut la chandelle. Leur entraîneur, Jean-Luc Le Gall, invoque d’ailleurs deux bonnes raisons de ne pas relâcher l’effort à deux journées du terme (le dernier match aura lieu le mercredi 30 mai à Nîmes).  « Cette rencontre sera l’occasion de remercier notre public pour le soutien qu’il nous a accordé tout au long de la saison. Et le meilleur cadeau qu’on puisse lui faire, c’est de lui offrir une dernière victoire contre une équipe qui nous a déjà battus à deux reprises cette saison. Ensuite, il y a encore un enjeu dans le classement final. Si nous finissons dans les huit premiers du championnat, nous ferons alors partie des équipes qui pourront accueillir un match du premier tour de la Coupe de la Ligue, la saison prochaine. C’est une opportunité intéressante à saisir qui nous évitera de nous déplacer. »

Cet automne, c’est d’ailleurs à Tremblay que la Coupe de la Ligue s’est achevée pour Sélestat. Face à un adversaire qui l’avait déjà dominé deux semaines plus tôt. Deux défaites nettes (31-24 et 25-19) que les Sélestadiens ont l’occasion de rectifier ce soir à condition de bien négocier la défense particulière de leur adversaire. Une homme à homme étagée qu’ils ne croisent pas souvent sur les parquets de la D1.

Quentin Eymann et ses coéquipiers tenteront de trouver la parade pour boucler leur saison à domicile sur un succès qui leur permettrait de présenter un superbe bilan puisqu’à l’exception des quatre premiers du championnat, ils ont réussi à battre leurs sept autres adversaires, ne concédant qu’un nul, il y a quinze jours, face à Cesson, le tombeur de Montpellier la semaine dernière.

Des progrès à mesurer

« On ne va rien lâcher mais, au contraire, jouer ce dernier match à fond, lance le jeune arrière droit du SAHB qui a fêté ses 21 ans le mois dernier.  Ce sera notre manière de remercier ces spectateurs qui nous ont suivis toute la saison et qui ont rempli deux fois le Rhenus. »

Quentin pourra aussi mesurer le chemin parcouru au cours d’une saison qui lui a permis de se révéler. Une première année pleine au sein de l’élite française qu’il avait certes découverte il y a trois ans, mais dont il n’a réellement pris la mesure que cette année. Après des débuts timides (11 buts lors des dix premières journées, puis 35 lors des 14 autres et notamment 10 buts lors des deux derniers matches), il est devenu un élément important dans le collectif alsacien.  « C’est la blessure de Jordan François-Marie qui m’a propulsé plus vite que prévu dans le grand bain, tempère l’intéressé.  J’ai conscience d’avoir progressé au fur et à mesure de mon temps de jeu. Mais je sais aussi qu’il me reste encore beaucoup de travail à faire. » C’est sûr. Mais ce soir, il ne sera déjà plus ce jeune homme timide qui a tenté de faire de son mieux lors de la deuxième journée à Tremblay. Mais un atout de plus dans la manche du SAHB

SÉLESTAT – TREMBLAY ce soir à 20h30 
Salle Germain Spatz
Arbitres : MM. Thierry Dentz et Denis Reibel.

Sélestat :
Au but: 12. Ivezic et 69. Fulop
Les joueurs: 3. Jung (cap.), 5. Petrenko, 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 13. Aman, 15. Pintor, 19. Eymann, 20. François-Marie, 27. Ostarcevic.
Entr. : Le Gall.

Tremblay :
Au but: 16. Pocuca et 70. Sapronov 
Les joueurs 2. Hugolin, 4. Drouhin, 5. Serrana, 8. Poulin, 9. Ostertag, 10. Crepain, 11. Sall (cap.), 13. Prat, 17. Waeghe, 21. Peyrabout, 23. Bingo, 40. Hamouda.
Entr. : Imbratta.

Source L'Alsace Christian Weibel

 

Posté par fredgo à 07:38 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2012

Une récompense méritée

Maintenant que le maintien est assuré, la pression est retombée. À Sélestat, on goûte au plaisir d’avoir atteint son objectif deux journées avant le terme de la saison et de pouvoir ainsi se pencher sur la suivante.

Le président Vincent Momper (ici avec le gardien Laszlo Fulop) et l’entraîneur Jean-Luc Le Gall peuvent maintenant savourer une saison pleinement réussie. Archives Denis Werwer
 
L’histoire retiendra que le SAHB version 2011-2012 a assuré son maintien en D1 à Ivry à deux journées de la fin. Grâce à un but d’Arnaud Freppel dans les dernières secondes du match qui a permis à ses coéquipiers d’assurer le deuxième match nul de la saison, le deuxième consécutif après celui de la semaine passée face à Cesson. Deux issues similaires qui illustrent d’ailleurs parfaitement l’état d’esprit d’un groupe dont l’une des principales vertus est de ne jamais renoncer. « Les deux dernières fins de match sont à l’image de toute la saison, se félicite Jean-Luc Le Gall. Contre Cesson, on est parvenu à remonter deux buts de retard dans les dernières minutes. A Ivry, on évite aussi la défaite en remontant un handicap d’un but. Les gars ne lâchent jamais rien et méritent qu’on les félicite tous. Chacun s’est impliqué pour qu’on arrive à ce résultat. Et l’atteindre à deux journées de la fin le rend encore plus savoureux. »

D’autant que l’objectif n’était pas évident au coup d’envoi de la saison. Car avec l’un des plus modestes budgets de la Ligue Nationale, Sélestat ne partait pas avec les faveurs des pronostics. Une revue spécialisée avait d’ailleurs fait du SAHB de la chair à canon pour ses adversaires en le plaçant au dernier rang de la classe dans ses prévisions d’avant saison. C’était mal connaître une équipe qui a tiré sa force et sa cohésion de ses deux années de galères en Division 2. Et aussi grâce à un recrutement judicieux (Petrenko) et des paris payants (Podsiadlo et Pesic).

La régularité plutôt que des coups d’éclat

« Sans réussir des coups d’éclat, on a surtout été très régulier tout au long de la saison, se réjouit l’entraîneur. On n’a pas réussi à accrocher une équipe du top 4 comme quelques-uns de nos rivaux, mais on a fait notre championnat à domicile en faisant pratiquement le plein, la seule fausse note étant le nul contre Cesson. Et maintenant que l’on n’est plus obligé de regarder derrière nous lors des deux dernières journées, on peut essayer de finir en beauté en visant une place entre 6 et 9. Ce qui serait un excellent résultat. »

« La suite ? Ce ne sera plus que du plaisir, estime le président Vincent Momper. Non pas qu’on n’en a pas pris durant cette saison mais on n’aura pas de pression sur les épaules. On va déjà essayer d’offrir une victoire supplémentaire à nos fidèles supporteurs et tenter de remporter les deux derniers matches pour finir à la meilleure place possible. Le final haletant a été un soulagement même si j’avais totalement confiance dans les capacités de l’équipe à se maintenir. Je sais de quoi ils sont capables Mais tant que ce n’était pas fait mathématiquement, il y avait forcément un doute. Maintenant on peut savourer ce résultat. »

Un club qui compte dans le hand français

Et travailler sur la saison prochaine où il faudra forcément confirmer ce retour réussi sur la scène française. « Cela fait déjà quelque temps qu’on y travaille puisqu’on a resigné des joueurs en misant sur la stabilité, poursuit le président. Le meilleur recrutement consistant à conserver l’effectif. Nous attendons aussi sans crainte le verdict de la CNACG (commission nationale d’aide et de contrôle de gestion) à laquelle nous avons présenté un budget pour l’année prochaine qui devrait être équivalent à celui de cette saison (autour de 1,8 million d’euros).

A l’image du centre de formation qui accède à la Nationale 1 la saison prochaine (seuls Montpellier et Chambéry sont dans ce cas), Sélestat misera encore sur ses jeunes pousses. La semaine dernière, Rudy Seri, le demi-centre de l’équipe de France des moins de 19 ans a choisi Sélestat pour éclore plutôt que d’aller à Saint-Raphaël, Nantes ou Chambéry. C’est un signe qui montre aussi que Sélestat fait désormais partie du paysage du hand français.

Source C. Weibel
Journal L'Alsace

Posté par fredgo à 12:24 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mai 2012

Ivry 29- 29 Sélestat : Les violets au paradis

les-selestadiens-peuvent-laisser-eclater-leur-joie-ils-ont-valide-leur-maintien-en-d1-photo-archivEn arrachant le nul, hier à Ivry (29-29), les Sélestadiens ont décroché le point qui leur manquait pour assurer leur maintien en D1. Le SAHB a réussi, avec brio, son retour dans l’élite du handball français.

Le cœur de Vincent Momper n’a finalement pas lâché. « C’était vraiment dur pour les nerfs ! », souffle le président du Sélestat Alsace Handball. En tête durant la majeure partie de la rencontre, les Violets ont un moment vu leur destin leur échapper dans les dernières secondes.

Mais Arnaud Freppel a délivré les siens en inscrivant le 29 e but, celui du bonheur pour un SAHB désormais assuré de son avenir en D1. « On a vraiment eu très peur sur la fin », lance Olivier Jung, capitaine d’une équipe sélestadienne une nouvelle fois héroïque hier.

« Il fallait vraiment être très costaud pour prendre un point à Ivry »

Il fallait en effet vraiment avoir du cœur pour résister au retour d’Ivryens portés par le bouillant public de Delaune. En infériorité numérique à l’entame des trois dernières minutes (27-28), Sélestat n’en menait pas large. L’espoir de valider le maintien semblait même s’envoler après cette réalisation de Bataille (29-28, 59 e). Mais comme face à Cesson une semaine plus tôt (28-28 au CSI), les Alsaciens n’ont pas craqué.

Ce point, le 20 e de la saison, est sans aucun doute le plus important. Il permet, à deux journées de la fin du championnat, d’assurer un maintien que les joueurs de Jean-Luc Le Gall n’ont assurément pas usurpé (Nîmes et Paris ne peuvent plus dépasser Sélestat). « Je suis très fier de mes joueurs, sourit le coach violet. Il fallait vraiment être très costaud pour prendre un point à Ivry. »

Les coéquipiers de Quentin Eymann auraient même pu espérer mieux. En tête à la pause (15-18), le SAHB semblait lancé sur la voie d’un troisième succès à l’extérieur cette saison. Olivier Jung donnait ainsi cinq longueurs d’avance à son équipe (18-23, 40 e).

Un maintien mérité

L’élan violet allait alors être stoppé par… une panne d’électricité (21-24, 46 e). La coupure de dix minutes, le temps que la lumière revienne, profitait aux Ivryens (25-25 à la 52 e). « On a eu du mal à se remettre dedans, mais on n’a pas lâché », explique Oliver Jung.

La suite, on la connaît. Sélestat ne méritait pas de perdre hier. Tout comme il mérite amplement son maintien en D1. « Je suis très fier de ce groupe », jubile Vincent Momper. Les Sélestadiens n’ont pas manqué de laisser éclater leur joie au coup de sifflet final. Ils ont réussi leur retour dans l’élite. « Nous sommes très heureux », ne pouvait que répéter Olivier Jung.

Les Sélestadiens vont donc pouvoir fêter leur maintien avec leur public, samedi prochain face à Tremblay. « On ne va pas lâcher le championnat maintenant que nous sommes maintenus, assure le capitaine du SAHB. On veut leur offrir une victoire. »

Un ultime succès à domicile en forme de cadeau pour donner encore plus d’éclat à une saison d’ores et déjà réussie.

La soirée du Sélestat Alsace Handball aurait pu être parfaite. La réserve (N2) avait besoin d’un succès ... lire la suite

Source Dna

Posté par fredgo à 07:08 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ivry 29 - 29 Sélestat: Les réactions d'après match

514-489-12_05_15LeandriL'US Ivry a décroché face à Sélestat un précieux point dans la course au maintien. Acteurs marquants de la rencontre, Xavier Lorgere, Pascal Léandri et Olivier Jung sont dans les réactions d'après match.

 

Xavier Lorgere (arrière gauche d'Ivry) :

Avant la rencontre, on n’aurait peut-être pas signé pour un match nul. On voulait vraiment décrocher la victoire afin de s'approcher de notre objectif qui est le maintien. Au regard de la rencontre, on aurait vraiment pu se retrouver avec zéro point. On va donc se montrer positif en prenant ce point. En début de rencontre, on ne s'est vraiment pas montré très solidaire sur le plan défensif mais nous avons réussi à nous ressouder en fin de partie ce qui nous a permis de recoller au score. Ça aurait pu nous sourire un peu plus. Néanmoins, on ne va pas se montrer négatif.

 

Pascal Léandri (entraîneur d'Ivry, en photo) :

On a montré deux visages ce soir. Lors des 40 premières minutes, mes joueurs se sont montrés trop laxistes en défense. Puis en fin de rencontre, on a su retrouver une assise défensive en étant conquérant. Cette rencontre s'est en tout cas jouée sur des détails. On avait eu un avertissement à Saint-Raphaël le week-end dernier et, là encore, on est retombé dans nos travers. L'enjeu va être à présent de plus en plus croissant avec deux derniers matches tendus. Il va falloir désormais se concentrer sur les fondamentaux. L’équipe qui joue bien est celle qui va se maintenir.

 

Olivier Jung (pivot de Sélestat) :

C'est vraiment un soulagement d'avoir décroché le maintien. En fin de rencontre, on a eu vraiment peur mais on a assuré l'essentiel en décrochant le match nul. En milieu de seconde période, on a vraiment eu un creux qui aurait pu nous coûter cher. Dans le money-time, on a su se ressaisir et avec un peu de chance, on a décroché un point. On savait que cela allait être dur de venir gagner à Ivry. Ce score est donc vraiment positif pour nous. Nous n'allons en tout cas pas lâcher le championnat. On veut vraiment bien terminer à la maison.

Source US Ivry

Posté par fredgo à 06:38 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,