Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

12 octobre 2015

Résumé J6 : Un de chute pour Pontault, Besançon seul leader, ...

Les Franciliens ont été battus dans le derby par un très bon Massy (31-24) et laissent les Franc-Comtois seuls aux commandes, grâce à un but marqué à dix mètres à la dernière seconde.

Dijon

Vendredi, Besançon a failli abandonner ses premiers points de la saison. Samedi, l'autre co-leader, Pontault-Combault, a pour sa part chuté pour la première fois, conclusion d'un week-end difficile pour les deux équipes de tête. Les Bisontins ont pourtant dominé Saran quasiment de bout en bout, toujours solides en défense et plutôt efficaces en attaque, mais une fin de match un peu folle a permis aux Loiretains de revenir à égalité. Il a alors fallu un temps-mort franc-comtois et un tir à 10 mètres de Luka BRKLJACIC qui transperçait le gardien saranais (27-26) pour plonger le Palais des Sports dans l'ivresse pendant que le héros du soir traversait le terrain avant de se faire rattraper par ses coéquipiers. Ce but permet aux Bisontins de prolonger leur série d'invincibilité, à la différence de Pontault-Combault, tombé à Massy dans le derby francilien. Les co-leaders ont, pour la première fois, été dominés par un adversaire déterminé à se relancer et qui réussit son meilleur match de la saison.

Image1

SELESTAT ALSACE HB 27–18 DIJON BOURGOGNE HB : (12-8)
REVOIR LE MATCH EN VIDÉO
Vingt-et-un arrêts de Julien MEYER, seulement 18 buts encaissés pour 27 marqués, et face à un prétendant affirmé aux premières places : Sélestat a bien réussi son match référence en ce début de saison. Après douze minutes serrées (5-4), les Alsaciens font le trou grâce à leur défense et comptent déjà quatre buts d’avance à la pause (12-8). L’écart grandit encore sous l’impulsion de Florent JOLI et dépasse les dix unités à un quart d’heure du terme (23-12). Une réaction d’orgueil permet aux Bourguignons de ne pas sombrer, mais les hommes de Jackson RICHARDSON encaissent néanmoins leur plus grosse défaite cette saison.

Statistiques :
Sélestat : Florent JOLI (7/8), Kosta SAVIC (6/9), Julien MEYER (21/39 arrêts dt 0/1 pen)
Dijon     : Pierrick NAUDIN (7/12), Neboja STOJINOVIC (9/31 arrêts dt 0/2 pen) pour Dijon.

Classement :
Sélestat 9e (12 pts)
Dijon     6e (14 pts)

L’info en plus : Avec seulement 18 buts encaissés, Sélestat réussit la meilleure marque défensive de ce début de saison, mieux que les 20 buts déjà encaissés par Sélestat face à Massy.

Julien MEYER, gardien de Sélestat : « Au-delà de la victoire, ce qui fait du bien c'est l'image positive que l'on a dégagée. Là, c'était une toute autre équipe qu'on a vue, on envoie un message fort. C'est un match sur lequel il va falloir s'appuyer, il nous reste des choses à améliorer. À titre personnel, je n'avais pas encore laissé de réelle empreinte depuis le début de saison, là je peux parler de match référence, ça me donne de la confiance. »

Jackson RICHARDSON, entraîneur de Dijon : « C'est beaucoup de déception, au-delà de la défaite. Je félicite Sélestat, ils ont fait un match complet pour nous mettre en difficulté et on a subi, on a reculé en défense, nos arrières n'ont pas été performants. C'est un tout. Ça peut être un mal pour un bien, on commence une série face à des équipes de haut de tableau, ça nous remet un peu les pieds sur terre. »

 Source FFHB , voir le résumé des autres match ici

Tous les matchs

Journée 6
Besançon 27-26 Saran
Cherbourg 28-27 Limoges
Mulhouse 30-27 Billère
Valence 24-26 Nancy
Sélestat 27-18 Dijon
Angers 32-35 Istres
Massy 31-24 Pontault-Combau.

Le classement après 6 journées

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Place  
1 Besançon 18 6 6 0 0 164 149 +1  
2 Pontault-Combau. 16 6 5 1 0 182 157 -1  
3 Cherbourg 14 6 4 2 0 173 166  +3  
4 Dijon 14 6 4 2 0 163 165 =  
5 Billère 14 6 4 2 0 171 164 -2  
6 Istres 14 6 4 2 0 179 177 +1  
7 Saran 13 6 3 2 1 180 166 -3  
- Mulhouse 13 6 3 2 1 165 165 =  
9 Sélestat 12 6 3 3 0 161 153 =  
- Nancy 12 6 3 3 0 159 166 =  
11 Massy 10 6 2 4 0 160 160 =  
12 Angers 6 6 0 6 0 153 176 =  
- Valence 6 6 0 6 0 162 185 =  
- Limoges 6 6 0 6 0 167 190 =  

Crédit 1ère photo : Frédé Clic-clac

Posté par fredgo à 19:15 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2015

6e journée : Sélestat 28–17 Dijon , Le mur violet

Porté par un grand Julien Meyer (21 arrêts), Sélestat s’est largement imposé contre Dijon hier (27-18). Quand la défense violette va, tout va…

 

auteur-de-21-parades-julien-meyer-a-pese-dans-la-victoire-selestadienne-hier-soir-contre-dijon-photo-dna-franck-delhomme-1444425883

 

Tout le monde attendait mieux de ces Violets. Lire la suite A commencer par eux-mêmes. « On avait tous à cœur de montrer un autre visage », rappelait Christian Gaudin après la rencontre. Notamment pour effacer les trois défaites consécutives.

Et la victoire, hier, valait un peu plus que trois points. « On est très heureux d’avoir enfin offert un beau spectacle au public », appréciait l’entraîneur sélestadien. Rarement enchanté depuis le début de l’année civile, le CSI a cette fois été comblé.

Le show Meyer

Parce que le match, hormis une égalité (2-2, 7e ), s’est résumé à un cavalier seul alsacien. Parce que la défense a totalement fait déjouer l’attaque dijonnaise. Parce que le Julien Meyer a brillé de mille feux dans son but (21 arrêts).

Et encore, la note aurait pu être plus salée en première période pour les hommes de Jackson Richardson. Les Bourguignons faisaient preuve d’une maladresse inouïe (12 ballons égarés lors des trente premières minutes en première période !).

Mais Sélestat n’en profitait pas assez. La faute, principalement, à un Stojinovic qui prenait un malin plaisir à mettre en échec les tireurs alsaciens. Un exemple ? Cette contre-attaque de T. Gaudin détournée avec classe (15e ), juste avant un double arrêt face à Seri et Jung.  Lire la suite Après une vingtaine de minutes, les Violets étaient devant, certes, mais de pas grand-chose (8-6, 21e ). Il fallait une étincelle. Elle allait venir de Meyer. Inspiré par le show du gardien le plus âgé de D2 (40 ans), le plus jeune du championnat (18 printemps) lui répondait. Dijon, déjà étouffé par la défense alsacienne, n’avait pas besoin de ça. Le résultat ? Un premier écart (12-7, 27e ), que Martin ne parvenait pas à bonifier puisqu’il échouait sur penalty (12-8 à la pause).

Ce n’était qu’une question de temps. Sélestat démarrait très fort le deuxième acte, dans le sillage d’un Joli étincelant (18-10, 39e ). Et là où Stojinovic, abandonné par sa défense, allait s’éteindre (aucun arrêt en seconde période), Meyer, lui, poursuivait son œuvre. Les jeux étaient faits, encore plus après un 3-0 signé Valentin et Savic (23-12, 46e ).

Même un moment de flottement, consécutif au carton rouge dont écopait Beauregard, n’était pas de nature à contrarier la marche en avant de Sélestat (23-16, 50e ). La victoire, logiquement, ne pouvait échapper à des Violets transfigurés par rapport à leur dernière sortie au CSI contre Besançon (27-18).

«Encore du travail »

« Il est encore trop tôt pour parler de match référence, mais c’est une bonne base pour la suite, estimait Christian Gaudin. Cette victoire était importante, pour la tête, car les joueurs montrent beaucoup d’investissement et la réussite n’était pas au rendez-vous ces derniers temps. »

Hier, Sélestat a rendu une copie plus conforme à son statut supposé.
.... Ce succès demande bien évidemment confirmation, car le championnat est encore long et la D2 une course de fond.

... les Violets ont remis la main sur quelques certitudes, qui seront à n’en pas douter précieuses avant les prochaines échéances.

Voir l'article complet sur Dna

Posté par fredgo à 09:14 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Vu par nos adversaires: Sélestat 28–17 Dijon, cette fois ça ne passe pas, le DGHB coule à Sélestat...

dbhb-oct-2015-1Auteur d’un bilan comptable intéressant depuis le début de saison (4v 1D) le DBHB n’avait jamais complètement rassuré montrant des lacunes importantes dans le jeu offensif et la cohésion collective, s’en tirant pourtant finalement pas mal au final. On se doutait que cette fragilité affichée finirait par causer des dégâts si elle devait persister. Hier soir le DBHB a volé en éclat en Alsace, battu sèchement par Sélestat (27-18)

 

Si une défaite n’est pas catastrophique en soi, c’est plus la manière qui inquiète. Car si l’on peut toujours dire que l’équipe est nouvelle et à besoin de temps, cela fait maintenant 6 match où l’on ne voit pas vraiment les choses bouger au DBHB. Sans un Stojinovic sauvant ce qu’il pouvait notamment en première période, l’addition aurait même pu être plus lourde.

Une attaque aux abonnés absent

Cela devient une habitude. Dijon entame sa prestation offensive par un festival de balles perdues ou de tirs sur le gardien adverse. Jugez en plutôt: 13 pertes de balle pour Dijon en première périodes. 8/16 soit 50% d’arrêt pour Meyer le portier alsacien.

Dijon n’arrive vraiment pas au fil des semaines à corriger le tir. Jackson espérait de ses troupes qu’elle relèvent la tête et se retroussent les manches dans l’adversité, force est de constater que ce n’est pas le cas pour le moment. Sans un Sélestat également défaillant par moment et un Stojinovic pas en reste dans sa cage, lui aussi à 8 arrêts à la pause, Dijon aurait pu sombrer en 30 minutes. A la pause auteurs de 8 malheureux buts, les Bourguignons font encore illusion.

Dijon sans réaction

On se raccroche donc à l’espoir d’une deuxième mi-temps plus réussie, ce qui a été le cas plusieurs fois depuis le début de saison. On doit vite déchanter. 2 nouvelles pertes de balle dijonnaise dès la première minute de ce deuxième acte et Sélestat qui s’envole ...

La suite de l'article ...

Source Dijon Sport News.fr

Posté par fredgo à 08:27 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 octobre 2015

Présentation de la 6ème journée: ... en quête de succès ...

Les trois dernières équipes de Handball Pro D2 à ne pas avoir gagné cette saison pourraient débloquer leur compteur ce week-end, à condition de confirmer les progrès de ces dernières semaines. En attendant, les acteurs tentent de dédramatiser.

J6

Il y a la situation comptable, d'abord, et ces cinq défaites en cinq matches qui pourraient inquiéter. Et puis il y a le discours, optimiste, justifié par des prestations encourageantes par moments mais encore trop instables pour espérer l'emporter. « Une fois de plus, on mérite mieux », soufflait le week-end dernier Milorad DAVIDOVIC, entraîneur d'un Valence qui venait de céder d'un but à Istres (30-29), relégué de LNH. Le problème est que, dans ces dynamiques négatives, les choses tournent souvent en faveur de l'adversaire. « On a les stigmates d'une équipe qui n'est pas en confiance », estime son homologue d'Angers, Laurent SORIN. Alors ce week-end encore, les trois clubs qui se partagent la dernière place tenteront de goûter au succès. Pour les Angevins et les Valentinois, ce sera à domicile, où ils apparaissent parfois plus crispés mais où l'environnement peut aussi s'avérer si favorable en cas de fin de match à suspense. Les Limougeauds, eux, visent un petit exploit à Cherbourg, où il est difficile de l'emporter. « On progresse mais on perd, alors c'est toujours l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein, rapporte Lionel FERMIGIER, le gardien de Limoges. Et au fil des semaines, c'est de plus en plus dur de le voir à moitié plein. » En cas de nouvel échec, tous pourront se dire que Pontault-Combault a perdu ses dix premiers matches la saison dernière, ce qui ne l'a pas empêché de se maintenir lors des barrages et de dominer aujourd'hui la Pro D2.

SELESTAT ALSACE HB – DIJON BOURGOGNE HB,
vendredi 9 octobre à 20 heures

Classement général :
Sélestat 9e (9 pts ; -1)
Dijon 4e     (13 pts ; +7)

Attaque :
Sélestat (134 buts – 11e)
Dijon     (145 buts – 3e)

Défense :
Sélestat (135 buts – 4e)
Dijon     (138 buts – 6e)

Meilleurs buteurs :
Sélestat : Thibaud VALENTIN (18 buts) 
Dijon :        Pierrick NAUDIN (32 buts)

Gardiens :
Sélestat : Julien MEYER (33 arrêts)
Dijon     : Neboja STOJINOVIC (39 arrêts)

Cinq derniers résultats :
Sélestat : VVDDD / Dijon : VDVVV

Les enjeux : Outre l’opposition à distance entre Christian GAUDIN et Jackson RICHARDSON, champion du monde il y a vingt ans avec l’équipe de France et aujourd’hui entraîneurs, ce Sélestat-Dijon sera une opposition entre deux des ambitieux de Handball Pro D2. Mais les Bourguignons réussissent mieux leur départ que les Bas-Rhinois, battus lors de leurs trois derniers matches et qui doivent retrouver leur solidité et de l’efficacité à domicile. Sinon, ils rétrograderont encore au classement.

Christian GAUDIN, entraîneur de Sélestat : « Dijon est une grosse cylindrée, un prétendant aux play-offs qui s’est bien renforcé. Mais toutes les équipes sont proches, on le voit. Nous, notre principale erreur a été notre défaite chez nous face à Besançon. Désormais, on n’a plus le droit d’abandonner de points à domicile. »

Pierrick Naudin, arrière de Dijon : « Les victoires qu’on a remportées l’ont été face à des équipes de deuxième partie de classement. En octobre, on va se frotter à des mieux classés, il faut donc confirmer, à commencer par Sélestat. En Pro D2, cela se joue à peu de choses. Il faut réussir à être l’équipe qui gagne de peu plutôt que celle qui perd de peu. »

Les autres matchs: ici

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse   Date  
Besançon (2è) Saran (5è)   09/10  
Cherbourg (6è) Limoges (14è)   09/10  
Mulhouse (8è) Billère (3è)   09/10  
Valence (13è) Nancy (10è)   09/10  
Sélestat (9è) Dijon (4è)   09/10  
Angers (12è) Istres (7è)   09/10  
Massy (11è) Pontault-Combault(1er)   10/10  

Source FFHB

Crédit photo : Fabien JORDHERY

 

Posté par fredgo à 12:16 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2015

Budgets 2015/2016: Des budgets de plus en plus serrés ...

Les clubs de Pro D2 ne sont pas à la fête sur le plan économique en cette saison 2015-2016. Plusieurs d’entre eux ont dû réduire la voilure et sont soumis à un plan d’apurement de leur situation nette négative. Même Sélestat, relégué de LNH, a dû drastiquement diminuer son budget. Focus club par club.

Beauregard-Sélestat-5

Après une hausse du budget moyen de Pro D2 de 10% la saison passée, l’heure n’est plus à la fête cette année. Dans l’ombre de la LNH qu’elle devrait rejoindre la saison prochaine, la Pro D2 a bien du mal à attirer les sponsors de manière pérenne. Les clubs se battent souvent avec les moyens du bord pour continuer à exister. Mais au fil des années, l’écart ne cesse de se creuser avec la Division 1. Le budget moyen passe ainsi de 1,2 M€ la saison passée à 1,1 M€ cette saison, soit une baisse de 8%. Le budget moyen revient ainsi dans les standards de la saison 2013-2014, tandis que sa grande sœur la LNH a vu son budget moyen augmenter de 5,2% (4,66 M€). Le gouffre est énorme et explique en grande partie que les promus à l’étage supérieur rencontrent chaque année de grandes difficultés à se maintenir dans l’Elite. Le budget médian n’échappe pas lui non plus à une baisse, mais elle est limitée à 1%. Il s’établit en effet à 992.000€. On est loin des 3,66 M€ de la LNH.

Istres, budget n°1

Si Ivry dominait la saison passée le classement des plus gros budgets de Pro D2 de la tête et des épaules avec 2,5 M€, le budget numéro un cette saison est bien inférieur à celui des Rouges et Noirs. C’est Istres qui monte sur la première marche du podium, avec 1,7 M€. Les provençaux ont diminué leur budget de 9% par rapport à la saison précédente en LNH. Reste désormais à justifier ce budget sur le terrain, le club ayant rencontré des difficultés à lancer sa saison depuis la première journée de championnat. Aucune équipe n’a cette année un budget supérieur à 2 M€, contrairement à Ivry et Chartres la saison passée.

Dijon et Sélestat en embuscade

Avec l’arrivée de Jackson Richardson sur le banc, Dijon a revu ses ambitions sportives à la hausse. Le recrutement a démontré que les dirigeants avaient la ferme volonté de retrouver rapidement la LNH. Avec le deuxième budget de Pro D2 (1,5 M€), le DBHB a également réalisé un véritable saut sur le plan économique. Son budget est en effet en hausse de 15% par rapport à la saison précédente. Il s’agit de la deuxième plus forte augmentation de budget dans le championnat, derrière Cherbourg (+20%). Dijon a l’une des masses salariales les plus élevées. Sélestat présente également un budget de 1,5 M€ mais la dynamique est bien différente pour le club alsacien. Descente en Pro D2 oblige, le budget a été diminué de plus de 40% par rapport à la saison passée.

Cherbourg : +20% d’augmentation

Pour Cherbourg, tous les voyants sont au vert. Après une première saison très réussie en Pro D2, marquée par une place en demi-finale des play-offs, le club a su poursuivre sa structuration et son développement économique. Quatrième économie du championnat (1,2 M€), la JS voit son budget augmenter de 20% en une saison. Aucun club ne fait mieux. Cherbourg est une vraie exception dans un contexte difficile sur le plan économique. Avec de nombreux partenaires et un public toujours plus nombreux, le club n’a pas fini de faire parler de lui.

Billère, Nancy et Valence au-dessus du million d’euros

Seules sept formations présentent un budget supérieur ou égal à 1 M€ cette saison. L’année passée, 60% des équipes avaient atteint cette barrière symbolique. Billère, dont les dépenses sont comptées puisque sa situation nette était négative au 31 décembre, Nancy et Valence font partie du club des millionnaires. Ambitieux, Nancy voit même son budget progresser de 9% grâce à un gros travail des dirigeants en fin de saison passée pour fédérer des entreprises autour de leur club.

Les sept autres équipes restantes, soit la moitié des formations engagées cette saison en Pro D2, doivent quant à elle composer avec un budget plus serré. Pontault (-3%) a notamment dû faire des économies et a décidé de miser sur des jeunes joueurs ou un élément d’expérience peu connu en France comme l’international portugais Candeias. Le pari s’avère pour l’instant gagnant puisque le club est invaincu et leader du championnat après 4 journées. Massy est un bel exemple à suivre pour nombre d’équipes aux finances limitées. Avec le plus petit budget de Pro D2 (860.000€), le club du président Desgrolard réalise chaque saison un miracle sportif. Les massicois ne comptent que 30.000€ de plus que le budget minimum imposé par la fédération (830.000€). Chaque club se doit d’avoir 9 joueurs sous contrat salariés à temps plein à minima, un entraîneur professionnel sous contrat ainsi que deux salariés administratifs et/ou techniques à temps plein. Promu cette saison, Saran a démontré que les clubs de N1 pouvaient préparer avec minutie leur arrivée à l’étage inférieur. Avant dernier budget de Pro D2, l’équipe entraînée par Fabien Courtial compte 9 joueurs à temps plein et 5 à temps partiel, 5 salariés, et surtout 110 entreprises partenaires. Ainsi, 50% de son budget est financé par les partenaires privés. Peu de formations de Pro D2 peuvent en dire autant.

Pour rappel, l’analyse des budgets 2015/2016 des clubs de LNH est ici.

Olivier Poignard

Source Handnews

Image1

Posté par fredgo à 08:02 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2015

Résumé de la 4ème journée: Billère et Dijon, des ambitieux solides, Sélestat s'améliore...

Béarnais et Bourguignons se partagent la 3e place après leur quatrième succès en cinq matches acquis ce week-end face à des costauds de Handball ProD2.

Billère

Comme il y a deux semaines, toutes les équipes qui recevaient l'ont emporté à domicile lors de cette 5e journée. Ce qui a tendance à renforcer une certaine hiérarchie dans cette ProD2 qui, après cinq levées, voit toujours les deux leaders, Pontault-Combault et Besançon, réussir un sans-faute. Juste derrière eux s'affirment deux équipes, Billère et Dijon, qui ont gagné face à des adversaires aspirant également aux play-offs, Sélestat et Massy. Les deux équipes ont changé d'entraîneur cet été, ont modifié une bonne partie de leur effectif et demandaient logiquement du temps avant d'atteindre leur vitesse de croisière. Mais avec une seule défaite chacun, Billérois et Dijonnais justifient leurs ambitions de début de saison avant un mois d'octobre qu'ils attendent avec impatience : parce qu'ils reçoivent deux fois et peuvent voir encore plus haut pour les premiers ; parce qu'ils vont se jauger face à des adversaires de haut de tableau pour les seconds. Saran (5e) et Nancy (10e) terminent aussi ces cinq premières journées par un succès. À l'inverse, Angers, Valence et Limoges attendent toujours leur première victoire de la saison.

BILLERE HB PAU PYRENEES – SELESTAT ALSACE HB : 28 - 26 (14-14)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Oubliée la défaite inaugurale : Billère a enchaîné vendredi un quatrième succès de suite, cette fois face à Sélestat ! Les Sélestadiens débutent pourtant bien et font la course en tête (2-4, 8e puis 8-11, 19e). Mais un bon passage défensif des locaux leur permet de passer un 4-0 conclu par Paul MOURIOUX (14-13, 30e). Kosta SAVIC relance les siens (14-16, 34e), Jérémy VERGELY en fait autant (18-16, 40e). Le chassé-croisé se poursuit encore jusqu’à la 53e minute (24-24). Leo QUERIN, de retour de blessure (2 buts), redonne deux buts d’avance aux Béarnais (26-24, 56e), et si Rudy SERI maintient l’espoir pour Sélestat (27-26, 59e), la défense billéroise tient bon jusqu’au bout. Ce succès permet au BHB de monter sur le podium.

Statistiques :
pour Billère: Jérémie VERGELY (8/9 dt 2/3 pén), Pierrick VERDIER (6/9 dt 2/3 pen), Paul MOURIOUX (5/9), 
pour Sélestat : Rudy SERI (5/8), Grégory MARTIN (5/11)

Classement : Billère 3e (13 pts ; +11) / Sélestat 9e (9 pts ; -1)

Jérémy VERGELY, capitaine de Billère : « Ç’a été un match très compliqué, avec une grosse intensité physique, un chassé-croisé tout le long. On réussit à prendre un avantage définitif à la fin et le public a été d’une grande aide pour ça. La différence, c’est qu’on a davantage tourné que Sélestat et nous étions plus frais dans les moments clés. Tant qu’on maintiendra nos adversaires à 24-25 buts, ça sera bien. »

Christian GAUDIN, entraîneur de Sélestat : « On a le projet de reconstruire autour des jeunes, avec ce que cela comporte comme risques. A Billère il y a eu des choses intéressantes, on progresse dans le jeu mais cela ne suffit pas dans les moments clés. L'accumulation d'expériences négatives, ces trois derniers matchs, doit nous faire avancer. Mais il va falloir commencer à vite regagner. »

Source FFHB

Journée 5
Saran 32-29 Limoges
Besançon 26-24 Mulhouse
Nancy 30-25 Cherbourg
Billère 28-26 Sélestat
Dijon 27-25 Massy
Istres 30-29 Valence
Pontault-Combau. 28-21 Angers
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér  
1 Pontault-Combau. 15 5 5 0 0 158 126 5  
- Besançon 15 5 5 0 0 137 123 5  
3 Billère 13 5 4 1 0 144 134 4  
- Dijon 13 5 4 1 0 145 138 3  
5 Saran 12 5 3 1 1 154 139 1  
6 Cherbourg 11 5 3 2 0 145 139 -1  
7 Istres 11 5 3 2 0 144 145 1  
8 Mulhouse 10 5 2 2 1 135 138 -1  
9 Sélestat 9 5 2 3 0 134 135 -3  
- Nancy 9 5 2 3 0 133 142 2  
11 Massy 7 5 1 4 0 129 136 -3  
12 Angers 5 5 0 5 0 121 141 -5  
- Valence 5 5 0 5 0 138 159 -5  
- Limoges 5 5 0 5 0 140 162 -5  

Posté par fredgo à 21:46 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2015

Après Billère: « Donnez-nous un peu de temps »

Christian Gaudin demande qu’on soit patient avec un groupe sélestadien en reconstruction et surtout très jeune, dont la troisième défaite de rang, vendredi à Billère, complique sa situation au classement.

Gaudin

Ceux qui rêvaient d’un parcours de relégué comme Créteil, invaincu en 24 journées (21 victoires et 3 nuls), il y a deux ans, voire comme Ivry, la saison passée (19 victoires, 4 nuls et 1 seule défaite) vont devoir déchanter. Sélestat n’a pas la carrure de ces deux équipes de LNH, qui ont réalisé un passage éclair à l’étage inférieur. Faire aussi bien que Nîmes (22 succès et 4 défaites en 2012-2013) n’est déjà presque plus possible, alors que le championnat n’en est qu’à sa 5e journée. Cette saison, les deux formations descendues de la Ligue Nationale ne feront pas figure d’épouvantail. Istres et Sélestat cumulent déjà cinq défaites à eux deux et ne font pas partie du top 5.

Même si le championnat est encore long, particulièrement indécis et plein de surprises, il faut se rendre à l’évidence : Sélestat devra s’y faire sa place. Son statut d’ancien de la LNH ne lui offre aucun avantage, mais plutôt l’inconvénient d’avoir une pancarte dans le dos. Car si son effectif recèle de véritables talents, il n’a pas non plus la stature d’une armada dominatrice.

« Des erreurs de jeunesse qu’il faut accepter »

Cela s’est traduit par une nouvelle défaite vendredi à Billère. Dans le Béarn, le SAHB n’a pas pu redresser la barre, encaissant du coup, sa troisième défaite consécutive. Un court revers (28-26) qui n’a rien d’infamant face à un adversaire qui sait dicter sa loi dans son fief du Sporting d’Este. Mais un revers quand même. « On a souffert des mêmes maux. Même si les joueurs se sont complètement investis, l’équipe manque d’expérience et de maturité dans la gestion de la balle , constate Christian Gaudin. C’est une équipe jeune, pleine de talent mais qui est en apprentissage. Il reste beaucoup de travail à faire. Il n’y a pas non plus de honte à s’incliner de deux buts chez un adversaire qui occupe la 2e place du classement (NDLR : c’était avant le match de Pontault). »

Suite de l'article L'Alsace

Photo F. WURRY

Posté par fredgo à 21:56 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 octobre 2015

J5: Billere 28-26 Sélestat; Spirale négative ?

En tête pendant près de 38 minutes, Sélestat a finalement concédé une troisième consécutive sur le parquet de Billère (28-26). Inquiétant ?

olivier-jung-(ici-contre-besancon)-et-selestat-ont-affiche-des-progres-dans-le-jeu-mais-cela-s-est-avere-insuffisant-pour-empecher-une-3-e-defaite-de-ran

En appel après deux défaites consécutives, les joueurs de Christian Gaudin passaient un véritable test au pied des Pyrénées, chez un adversaire toujours réputé pour la qualité de sa défense et qui restait sur trois victoires consécutives.

Il devient urgent de réagir

Autant dire que la tâche tait forcément compliquée pour les Sélestadiens, dans l’obligation de s’imposer face aux Béarnais pour ne pas laisser les deux leaders, Pontault-Combault et Besançon, s’envoler au classement. C’est raté, malgré des nets progrès dans le jeu.

Lire la suite .... Dans une première période qui voit Sélestat prendre le jeu à son compte, les coéquipiers de Frédéric Beauregard s’appuient sur une défense efficace, et, galvanisés par les arrêts de Meyer, ils peuvent développer leur jeu rapide pour envoyer notamment T. Gaudin – qui disputait hier son premier sous le maillot violet – à la conclusion. À la 20e , les Violets mènent de trois buts (8-11, 20e ).

Mais la défense béarnaise se retrouve et les deux équipes atteignent la pause sur un score de parité après un penalty de Joli.

Au retour des vestiaires, les Sélestadiens prennent à nouveau le jeu à leur compte, ils alignent un 2-0 avec Beauregard et Savic (14-16, 36e ), avant que Sargenton ne réussisse un arrêt de grande classe sur un penalty de Vergely.

Mais, le faux rythme imprimé par Billère est fatal aux Alsaciens, qui voient leurs adversaires revenir au score et même compter deux unités d’avance à l’entame du dernier quart d’heure (20-18, 46e ).

Le match devient une véritable partie d’échecs où Billère se montre plus réaliste et même si tout reste encore possible après un but de Seri (23-24, 54e ), Billère, porté par son public, fait déjouer Sélestat dans le final (28-26).

Pour les Violets, il devient urgent de réagir, dès la semaine prochaine contre Dijon. Sous peine d’être déjà décrochés dans la course aux play-offs. Ce championnat s’annonce plus compliqué que prévu…

Source Dna

Les autres résultats et le classement après cinq journées:

Saran 32-29 Limoges
Besançon 26-24 Mulhouse
Nancy 30-25 Cherbourg
Billère 28-26 Sélestat
Dijon 27-25 Massy
Istres 30-29 Valence
Pontault-Combau. - Angers
 
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But -    
1 Besançon 15 5 5 0 0 137 123    
2 Billère 13 5 4 1 0 144 134    
- Dijon 13 5 4 1 0 145 138    
4 Pontault-Combau. 12 4 4 0 0 130 105   -1 match 
- Saran 12 5 3 1 1 154 139    
6 Cherbourg 11 5 3 2 0 145 139    
7 Istres 11 5 3 2 0 144 145    
8 Mulhouse 10 5 2 2 1 135 138    
9 Sélestat 9 5 2 3 0 134 135    
- Nancy 9 5 2 3 0 133 142    
11 Massy 7 5 1 4 0 129 136    
12 Valence 5 5 0 5 0 138 159    
- Limoges 5 5 0 5 0 140 162    
14 Angers 4 4 0 4 0 100 113   -1 match

 

Posté par fredgo à 09:20 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 octobre 2015

J-5: Billère – Sélestat, Place aux actes ...

Après un début de saison hésitant, Sélestat doit apporter des réponses. Une victoire à Billère, où il est toujours difficile de s’imposer, lèverait une partie des interrogations qui entourent les Violets. Une défaite pourrait les renforcer.       

greg-martin-et-selestat-ne-doivent-pas-laisser-s-installer-la-spirale-negative-photo-dna-franck-delhomme

         

« Je considère que nous sommes à notre place. » Greg Martin n’est pas du genre à se chercher des excuses.

Le début de saison des Violets n’est pas raté, mais pas franchement réussi non plus, surtout à cause de cette défaite à domicile contre Besançon. « On a perdu contre le leader, mais ce n’est pas normal pour moi », souffle l’arrière gauche.

L’analyse de Greg Martin se veut juste et sans concessions. Billère est mieux classé et difficile à manœuvrer dans son antre du Sporting d’Este ? « On ne pourra pas s’en servir comme d’une excuse. On doit avoir une attitude de gagnant. »

Pour ne pas décrocher

Une défaite dans le Béarn ferait décrocher les Violets au classement. La 5e place, la dernière qualificative pour les play-offs, n’est aujourd’hui qu’à deux points. Mais qu’en sera-t-il dans quelques semaines, si la série négative venait à se poursuivre ?

« On ne peut pas rattraper les points perdus. On peut espérer que les équipes devant nous en perdent. Mais on doit d’abord en prendre de notre côté », avance le Martiniquais.

Pour Greg Martin, ce match à Billère ne va pas conditionner la suite de la saison. « Ce n’est que la cinquième journée. C’est sûr qu’une défaite compliquerait notre situation au classement et engendrerait des questions supplémentaires, mais rien ne serait joué. »

Surtout que l’horizon est clair pour l’arrière gauche. « L’objectif principal, c’est la qualification pour les play-offs », rappelle-t-il, comme pour tempérer les ardeurs de ceux qui aimeraient voir Sélestat survoler le championnat.

Au-delà des intentions

Mais ce rendez-vous pourrait agir comme un révélateur. « Il va certainement révéler notre vrai visage en tant qu’équipe. » Dans un contexte difficile, les joueurs de Christian Gaudin vont devoir élever leur niveau de jeu, être prêts pour le combat que ne manqueront pas de leur proposer les Billérois.

Pour Greg Martin, il faut désormais dépasser le stade des incantations. .... Lire la suite ici « En début de saison, nous avons tous annoncé notre intention d’être combatif. Mais il ne faut pas seulement en avoir l’intention. Il faut le faire. Et pour l’instant, nous n’avons pas montré que nous en étions capables. »

L’arrière gauche est sans doute celui qui connaît le mieux la D2 dans l’effectif sélestadien. Il en connaît mieux que quiconque la difficulté pour décrocher la moindre victoire. « Je pense que ce championnat est plus compliqué que la D1, dans le sens où les équipes ont des budgets très proches. La différence se fait sur la détermination, l’envie de gagner. »

C’est sur cette détermination que les Sélestadiens ne peuvent pas transiger. Car pour le reste, leur jeu est encore en chantier. « C’est une nouvelle équipe, on doit créer une nouvelle dynamique. » Et cela demande du temps, inévitablement.

Greg Martin, de retour dans son club formateur, cherche encore ses marques, à l’image de ce nouveau groupe. « C’est un peu compliqué pour moi par rapport à mes performances. On m’attend sur des statistiques plus significatives. Il faut que les choses se mettent en place. Je cherche surtout à apporter le maximum. »

Si les problèmes du moment sont d’abord d’ordre collectif, tous doivent faire plus, dépasser le manque de réussite et de confiance.

C’est en effet la seule solution pour ne pas plonger et ne pas compromettre les objectifs annoncés en début de saison.

Source Dna

Posté par fredgo à 17:38 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Vu du côté de Billère: Etxaburu « Ne pas se relâcher »

aitor-etxaburu-tout-le-monde-pense-que-ce-sera-plus_1174111_490x327p

Aitor Etxaburu : « Tout le monde pense que ce sera plus facile maintenant, mais non, au contraire c’est maintenant le plus difficile, à cause du risque de relâchement ». (Photo archives Jean-Philippe Gionnet)

Billère (5e, 3 victoires pour 1 défaite) - Sélestat (8e, 2 victoires pour 2 défaites)
c'est ce vendredi à 20h30 au Sporting d'Este.

L’effervescence qui gagne l’entourage du BHB, après trois victoires de rang et le recrutement ce lundi d’un joker argentin, n’a pas infiltré le bureau d’Aitor Etxaburu.

Pour « garder la concentration », vendredi face à l’athlétique armada de Sélestat, l’entraîneur basque présentera l’équipe vainqueur de ces trois derniers matches (hormis Arnaud Fernandez, blessé). « Leo Querin va bien, il a repris l’entraînement et sera probablement sur la feuille de match, mais il n’a pas joué depuis un mois et n’est pas encore en forme », prévient Aitor Etxaburu.

Idem pour le joker médical d’Arnaud Fernandez, Franco Gavidia, argentin de 24 ans (1,97m, 86kg) qui n’a pas joué à haut niveau depuis le mois d’avril. Au delà de ces aléas de forme, le tacticien billérois ne voudrait pas perturber l’équilibre auquel est parvenu son équipe ces dernières semaines : « Pour intégrer de nouveaux joueurs, il faut bien le faire, et ça prend du temps.On peut encore jouer quelques matches sans Leo ni Franco, mais pour la suite du championnat, ils seront bein évidemment nécessaires.»

Pour le défilé automne/hiver, revenez plus tard.

L'Avant BHB-Sélestat

Source La république des Pyrennées