Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

14 novembre 2012

SAHB confidentiel : SAHB vs MAHB

 

Top Music

 

Posté par fredgo à 12:05 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 novembre 2012

Les réactions suite au tirage du prochain final four de la coupe de la ligue:

2012-11-12_tirage_de_coupe_de_ligue_reactions

Respectivement opposés à Chambéry et Nantes, les coachs de Dunkerque et Sélestat, Patrick Cazal et Jean-Luc Le Gall réagissent au tirage au sort du Final 4 de la Coupe de la Ligue 2012. Tout comme Rock Feliho, l'arrière gauche et défenseur de Nantes.

 Jean-Luc Le Gall (entraîneur de Sélestat, en photo)*:

Ce n’est pas un tirage facile, peut-être même le plus difficile pour nous car je pense que Nantes sera très dangereux. Thierry Anti, le coach adverse, est un spécialiste des Coupes qu’il a régulièrement gagné par le passé et son équipe a le profil pour s’imposer. Peut-être que Dunkerque aurait été mieux à jouer car nous avions une revanche à prendre suite à notre dernière courte défaite lors de la 6e journée (25-27, ndlr). De toutes façons, il faut faire avec. On ira à Toulouse avec ambition et l’envie de passer en finale. On n’a rien à perdre.

Réaction de l’arrière gauche nantais Rock Feliho* :

« En demi-finales, quel que soit l’adversaire, l’objectif c’est de tout faire pour aller en finale. Sélestat c’est une équipe très difficile à manier.  Sur un match de Coupe, tout peut se jouer. On sais ce que c’est que d’être dans le rôle de l’outsider, c’est ce qui nous a réussi à Paris.»

Gaël Pelletier, président du HBC Nantes**:

«Nous tombons contre l’équipe qui vient de faire match nul contre Montpellier en championnat. Sélestat, ce n’est pas une équipe à prendre à la légère. Ce sera un match difficile pour atteindre la finale face à une équipe qui monte en puissance.»

Patrick Cazal (entraîneur de Dunkerque)* :

Il n’y avait que des équipes de qualité dans ce dernier carré. Ce sera donc un match difficile à jouer car Chambéry n’est pas facile à battre et joue vraiment bien. Ce sera une demi-finale très indécise qui basculera sur des détails. Il faudra gagner à tout prix face à une formation que l’on s’attend généralement à affronter en finale. Le prochain match de championnat nous donnera peut-être quelques indications. Mais on sait qu’on peut gagner 2 matchs sur un tel week-end.

Source LNH* et Handnews**.

 

Posté par fredgo à 21:29 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Tirage au sort final four: Ce sera le HBC Nantes

 Le tirage au sort des finalités de la coupe de la Ligue a été effectué, il y a quelques minutes...

549028_443427535704395_84280621_n


      Nos violets auront comme adversaire l'équipe de Nantes.

Voici les affiches:
US Dunkerque - Chambéry SHB
HBC Nantes - Sélestat AHB
 
 
En route vers de nouveaux exploits

Posté par fredgo à 12:43 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Retour sur l'extraordinaire performance Sélestadienne contre Montpellier

     Grâce à un but de Yuriy Petrenko à la dernière seconde, Sélestat a contraint le grand Montpellier au match nul (30-30). Une juste récompense, aux allures de succès, pour des Violets qui ne méritaient pas moins.

la-joie-intense-des-selestadiens-heroiques-hier-contre-montpellier-photos-dna-jean-christophe-d

Ils ont sauté, crié, exulté, communié avec un Rhenus lui aussi ivre de bonheur. Les Sélestadiens ont fait chavirer le public alsacien, recevant sitôt le match terminé une ovation à la hauteur de leur prestation : énorme !

Avec les retours hier de Karabatic, Tej et Gajic, Montpellier retrouvait une équipe plus conforme à son statut de champion de France en titre. C’était écrit, les Héraultais à nouveau (presque) au complet allaient reprendre sans trembler leur marche en avant.

« Sur l’ensemble du match, le nul est logique »

« Quand tu affrontes le PSG ou Montpellier, tu peux imaginer que cela se passe mal, souffle Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien. Il y a toujours une peur qui s’installe. » Visiblement (on s’en doutait déjà un peu), les Violets ne connaissent pas ce sentiment.

La peur avait changé de camp hier. Et c’est longtemps Montpellier, malmené par des Alsaciens héroïques, qui a cru voir le sol se dérober sous ses pieds. « C’était un match intéressant, souligne Patrice Canayer, le coach montpelliérain. Sélestat a livré une très bonne prestation. J’ai des regrets car on domine le final, mais sur l’ensemble du match, le nul est logique. »

L’honnêteté n’est pas la moindre des qualités de Patrice Canayer, à qui il n’a certainement pas échappé que son équipe était encore menée à la 54 e, après le 4 e but de Pawel Podsiadlo (28-27). Sélestat est passé tout près d’une victoire de prestige, la première de son histoire en D1 face à Montpellier.

Jean-Luc Le Gall, lui, n’oublie pas non plus que le spectre de la défaite s’est un moment promené au-dessus du Rhenus, quand les coéquipiers d’Issam Tej, en supériorité numérique, ont repris l’avantage à 45 secondes du coup de sifflet final (29-30). « Il n’y a aucune frustration, assure le coach violet. C’est plutôt un bon point. C’est nous qui avons inscrit le dernier but. »

Cela aurait été cruel, injuste (n’ayons pas peur des mots), tant les Violets ont bousculé leurs adversaires. La première période a même constitué un petit chef-d’œuvre.

Si Nikola Karabatic s’illustrait pour son retour en LNH en inscrivant les trois premiers buts montpelliérains, c’est bien Sélestat qui prenait d’emblée les devants au score (6-3, 9 e). Le sursaut héraultais (8-8, 15 e) n’entamait pas la confiance de Sélestadiens qui terminaient en trombe ce premier acte (16-13 à la pause).

Le réveil montpelliérain

Les 5 500 spectateurs se prenaient à rêver d’un exploit plus que jamais possible. Les joueurs de Jean-Luc Le Gall ne faiblissaient pas en début de seconde période. Et l’ambiance montait encore d’un cran quand Djordje Pesic donnait quatre longueurs d’avance aux siens (21-17, 38 e). Mais même fragilisé par le contexte extra-sportif que l’on sait, Montpellier n’en reste pas moins une formidable équipe.

Le 0-5 initié par Cristian Malmagro plaçait le champion de France en tête pour la première fois dans cette rencontre (24-25, 48 e). La résistance violette allait-elle, comme la saison dernière, rendre les armes ? C’est mal connaître l’orgueil des coéquipiers de Kevin Beretta, lequel mettait fin à sept minutes de disette offensive (25-25, 51 e). Le bras de fer semblait même tourner en faveur des Alsaciens après le but de Podsiadlo (28-27, 54 e). Un avantage qui se transformait en chimère quelques instants plus tard, quand Guynel Pintor écopait d’une sévère exclusion temporaire à la 58 e (29-29). La solidarité sélestadienne allait une nouvelle fois payer et c’est cette fois Yuriy Petrenko qui endossait le costume du héros pour s’en aller inscrire, à trois secondes de la fin, le but de l’égalisation (30-30).

yuriy-petrenko-a-inscrit-au-buzzer-le-but-de-l-egalisation-photo-dna-jean-christophe-dorn

Petrenko sur le fil

Les larges sourires qui illuminaient les visages alsaciens traduisaient leur grand bonheur. « J’avais beaucoup aimé notre match contre Dunkerque (défaite 25-27, ndlr) et je place celui contre Montpellier sur le même plan. Sauf que là, c’était au Rhenus, devant 5 500 spectateurs. Et là, nous avons pris un point », indique Jean-Luc Le Gall, entraîneur comblé.

Un point pas vraiment prévu dans le tableau de marche violet et qui en dit long également sur les progrès enregistrés par cette équipe par rapport à la saison dernière. « Quel que soit l’adversaire, on se prépare toujours pour gagner. Même s’il n’y a qu’une demi-chance, il faut savoir la saisir. Nous avons réussi à le faire. »

La fête du handball alsacien a tenu ses promesses. Et même un peu plus…

Source Dna

Posté par fredgo à 12:31 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2012

Résultat 8ème journée: Selestat 30-30 Montpellier


 

Hand-D1-Selestat-Montpellier-retour-aigre-doux-pour-Nikola-Karabatic_reference

Montpellier coince encore

Malgré les retours plus qu’attendus de I. Tej, D. Gajic et N. Karabatic, sur les parquets de la LNH, Montpellier n’a pu empêcher les alsaciens d’arracher le match nul. Le n° 22 français a pu mesurer que sa cote restait intacte auprès du public français en étant accueilli triomphalement  par le public du Rhénus. Sélestat avec ce match nul effectue une bonne opération et se replace en 10ème position.

Comme une réponse aux interrogations dont il est l’objet, c’est N. Karabatic qui a pris les trois premiers tirs montpelliérains couronnés par trois buts (3-3 7ème min). Avec le retour de trois de ses cadres, Montpellier retrouve de la percussion dans son jeu et des automatismes. Pour autant, les hommes de Jean Luc Le Gall prennent le contrôle du match (8-6 13ème min). Dans le sillage d’un D. Pesic souvent sollicité (5 buts) les alsaciens proposent un jeu séduisant et virent en tête à la pause (16-13).

En seconde période, les locaux s’appuient sur une défense efficace et sur les arrêts déterminants d’un L. Fulop encore une fois impeccable (14 arrêts). Sélestat creuse un petit écart (19-16 35ème min puis 24-20  43ème). Mais en champion Montpellier s’accroche dans une ambiance surchauffée. I. Tej, D. Gajic et N Karabatic vont démontré leur amour pour leur club en étant largement à la hauteur de leur réputation. Compilant à eux trois plus de la moitié des buts de leur équipe, en faisant preuve d’ abnégation et d’une efficacité redoutable, ils vont permettre à Montpellier de combler le retard accumulé et de prendre le contrôle du match dans le money-time (28-29 57ème min). Les dernières minutes sont étouffantes. D. Gajic (11 buts dont 6/6 au penaltys) et ses coéquipiers pense tenir la victoire en entamant la dernière minute avec un but d’avance mais c’est l’expérimenté Y.Petrenko, sur un dernier rush à l’ultime seconde qui offre à son équipe le match nul (30-30).

Ce score de parité peut satisfaire les deux équipes. Sélestat d’un point de vue comptable se retrouve dans le ventre mou du classement. Pour Montpellier,  la prestation et la forme de ses cadres est un vrai message d’espoir qui présage des jours meilleurs…

Source Handnews

Posté par fredgo à 22:00 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 novembre 2012

Avant Montpellier: Antoine Gutfreund, l’autre Alsacien du MAHB

     

passe-par-la-robertsau-et-selestat-antoine-gutfreund-retrouve-sa-terre-natale-dimanche-sous-le-mail

Aux côtés de Mickaël Robin, le gardien de Montpellier, Antoine Gutfreund sera l’autre ancien de Sélestat à croiser la route de son précédent club, demain à Strasbourg.

      Si le retour de Nikola Karabatic sur les parquets du championnat de France, après une parenthèse d’un mois pour les raisons que tout le monde sait, sera l’attraction du choc de dimanche entre Sélestat et Montpellier à Strasbourg, ce match constituera aussi une reprise pour Antoine Gutfreund. L’ailier droit de Montpellier est le premier ravi de faire partie des 14 joueurs retenus par Patrice Canayer.  « S’il y a bien un déplacement qui me tient à cœur, c’est celui de Sélestat. Surtout au Rhenus, la salle de mes rêves lorsque j’assistais à l’EuroTournoi pour voir les stars. C’est un honneur de pouvoir fouler ce parquet. Ça me donne encore plus l’envie de m’arracher ». L’ancien stagiaire du SAHB formé à La Robertsau y retrouvera sa famille et ses amis. Mais il sera surtout là pour aider son club à poursuivre son redressement, si l’opportunité lui en est donnée.  « J’ai repris l’entraînement lundi après avoir passé trois semaines à soigner une entorse de la cheville gauche contractée contre Hambourg. » Passer en quelques semaines de la Nationale 1 avec la réserve à ce qui se fait de mieux en Europe n’est pas une mince affaire. Mais le jeune gaucher, qui vient à peine de fêter ses 20 ans, mord à pleines dents dans les quelques minutes qu’on lui donne. Parce qu’il lui faut aussi faire son trou dans un environnement ultra concurrentiel d’autant qu’il vit sa dernière année au centre de formation du champion de France.  « Mes apparitions en équipe une en LNH ou en Ligue des Champions me permettent de gagner en maturité. Il faut que je fasse mes preuves et que je saisisse les opportunités qui se présentent comme lorsqu’il faut pallier une blessure ou des absences en raison de cette histoire de paris. »

    Une affaire qui a réduit à néant les chances de Montpellier d’empocher un quinzième titre de champion de France, mais qui n’a pas terni l’ambiance au sein de l’équipe alors que trois joueurs suspectés ont repris l’entraînement.  « Franchement, c’est pareil qu’avant, je n’ai senti aucun changement cette semaine à l’entraînement. On aurait pu s’attendre à des messes basses dans les vestiaires mais cela n’a pas été le cas. Maintenant au niveau du jeu, il va falloir retrouver des automatismes. » Sélestat essuiera les plâtres dimanche.

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 14:39 - 11c) Des nouvelles de nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La phrase du jour : J’ai toujours suivi les résultats de Sélestat ...

    

65036316_p

     J’ai toujours suivi les résultats de Sélestat depuis mon départ, même quand le club était en D2.

     À chaque défaite, je suis fou (sourire)!

Propos receuillis par les Dna.

Posté par fredgo à 13:41 - 05b) La phrase du jour - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La stat du jour: La dernière victoire de Sélestat face à Montpellier ...

Comme le dit la chanson, c’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

 

Saison 1989 1990

 

    Il faut en effet remonter loin pour retrouver la dernière victoire de Sélestat face à Montpellier en championnat. Le 5 mai 1990 pour être précis.

     Les deux clubs évoluaient alors en N1B (la D2 de l’époque) et les Violets de Guy Petitgirard avaient surclassé des Héraultais emmenés par Stoecklin et les frères Anquetil (28-18).

     Les héros sélestadiens s’appelaient: Vincent Momper (le président actuel), Franck Voné, Daniel Winogrodzki, François Berthier, Jean-François Schwartz, Bertrand Hoffer, Marc Faveeuw, Davor Brkljacic, Emmanuel Heinrich, Marc Loehrer, Bruno Kempf, Pascal Kuhn, Didier Stachnick, Stéphane Meyblum, Pierrot Rinaldo.

09 novembre 2012

Avant Montpellier: Michael Robin, droit dans ses bois...

mickael-robin-brillant-actuellement-dans-le-but-de-montpellier-va-retrouver-son-club-formateur-p

      Dans un club de Montpellier tourmenté par l’affaire des paris, Mickaël Robin se distingue par des performances de haut vol ces dernières semaines. Le gardien alsacien se réjouit d’affronter Sélestat au Rhenus, après avoir raté le premier rendez-vous la saison passée.

    De la désormais fameuse affaire des paris dans laquelle son nom est apparu brièvement (il avait été placé moins de 24 heures en garde à vue avant d’être remis en liberté), Mickaël Robin préfère ne rien en dire. Tout juste consent-il avoir eu besoin d’un peu de temps pour clore ce mauvais chapitre.

« Il m’a fallu deux ou trois jours pour récupérer physiquement et mentalement »

    « Il m’a fallu deux ou trois jours pour récupérer physiquement et mentalement, pour évacuer tout cela après le match face à Paris (le 30 septembre, ndlr) », souffle le gardien de Montpellier. Le soutien rapide et affiché de son club, qui l’avait très vite réintégré à l’équipe (après avoir juré ne pas être impliqué dans cette affaire), l’a également aidé à tirer un trait sur ce triste épisode.

    Depuis, Mickaël Robin ne cesse de briller dans le but héraultais (18 arrêts contre Saint-Raphaël, 15 à Ivry, 19 à Dunkerque et 18 face à Leon en Ligue des champions). Et si Montpellier pointe tout de même à la 4 e place du championnat, en dépit des absences liées à l’extra-sportif, c’est en partie à l’Alsacien qu’il le doit. « L’équipe avait besoin que je sois performant. J’étais conscient des enjeux », expose-t-il simplement.

     Le Slovène Primoz Prost, son habituel compère, mis en examen et sur la touche, Mickaël Robin a vu ses responsabilités augmenter en même temps que son temps de jeu. « Avant tous ces événements, je sentais déjà que j’avais un rôle important, que le club comptait sur moi. Je suis désormais seul, avec un gardien du centre de formation (Rémi Desbonnet, ndlr) pour m’accompagner, mais je ne pense pas trop à tout cela. »

     Le joueur de 27 ans a appris à se “blinder”. « Une des qualités premières d’un sportif de haut niveau, c’est de faire abstraction de la pression extérieure. Peut-être que cette malheureuse histoire m’a beaucoup appris sur ce plan. Quelle que soit l’expérience, on progresse. »

« Content de voir que Sélestat grandit »

     Mickaël Robin tourne désormais son regard vers l’avenir et ce standing que Montpellier doit retrouver. « On avance petit à petit, sans parler encore d’objectifs. On prend les échéances comme elles se présentent. Le club avait fait en sorte de bannir la défaite. Nous ne devons plus nous focaliser sur les événements hors du terrain. On doit repartir sur une dynamique, s’interdire à nouveau de perdre. »

     Le chemin vers la reconquête passe ce dimanche par le Rhenus, face à une équipe de Sélestat chère à son cœur. « Je suis content de voir que le club grandit, à l’image du handball français », lance celui qui a découvert la D1 avec le maillot violet sur les épaules lors de la saison 2002-2003, à tout juste 17 ans.

    Si les joueurs ont changé, Mickaël Robin sait, en fin connaisseur de la maison violette, que l’état d’esprit est resté le même. « On s’attend à un match difficile. Sélestat est une bonne équipe de D1 et joue bien actuellement. » Lui qui connaît bien le Rhenus pour y avoir joué lors de l’EuroTournoi avec Chambéry et Montpellier sait que l’ambiance peut donner des ailes.

     L’Alsacien se réjouit de retrouver la salle strasbourgeoise, lui qui, blessé, avait suivi des tribunes la rencontre entre Sélestat et Montpellier la saison passée. « J’avais fait le déplacement avec l’équipe, cela m’avait permis de voir ma famille. » Mickaël Robin espère cette fois être un acteur majeur. « C’est un plaisir de jouer contre Sélestat au Rhenus. C’est un endroit qui m’a donné envie de jouer au hand à travers les matches de l’EuroTournoi. Ce ne sont que des bons souvenirs. »

    Les mauvais de la saison en cours s’effaceront, eux, avec le temps.

Source Dna

08 novembre 2012

Présentation de la 8ème journée: Et si Dunkerque s'installait en tête ?

Pesic Montpellier

Le championnat de D1 masculine reprend après une trêve internationale et un passage par la coupe de la Ligue qui a confirmé la forme du moment de certaines équipes. Le résultat de l’affiche de cette 8ème journée entre Dunkerque et Paris pourrait être lourd de conséquences pour la tête du classement, d’autant que Chambéry qui accueille Toulouse reste en embuscade.
 

.

SAHB 2010vsMONTPELLIER

    Sélestat vs  Montpellier

tej530_dasr

Quelle meilleure terre que l'Alsace pour permettre à Issam Tej (notre photo) de faire son retour parmi l'élite. Comme Nikola Karabatic, le pivot de Montpellier a été écarté des terrains depuis le 30 septembre dernier. Le temps d'un contrôle judiciaire très strict qui l'empêchait de côtoyer ses coéquipiers et qui a été levé depuis, le Tunisien a repris l'entraînement. C'est face à Sélestat qu'il renoue avec la D1. Un club qu'il connait pour y avoir débuté sa carrière française entre 2003 et 2006. Le match est de gala puisque les dirigeants alsaciens ont mis les petits plats dans les grands et comme la saison passée face à Montpellier, ils vont réussir leur pari de remplir le Rhénus de Strasbourg (5500 spectateurs). Nikola Karabatic sera également présent. Il a fait sa rentrée dimanche en Turquie avec l'équipe de France. Et cela a été plutôt concluant puisqu'au-delà du succès des Tricolores, le demi-centre héraultais a inscrit 4 buts et surtout offert de bons ballons à ses partenaires. C'est une bonne nouvelle pour Montpellier qui devra se passer de William Accambray (fracture du nez lors de France-Lituanie) et qui sera indisponible pendant un mois. Le MAHB a également réintégré Dragan Gajic qui à l'instar de Nikola Karabatic et Issam Tej n'a jamais avoué avoir parié sur le match Cesson-Montpellier. L'ailier droit est apparemment en excellente forme puisqu'avec la sélection slovène, il a participé aux matches qualificatifs à l'Euro 2014 et inscrit 8 buts. La décision de faire jouer tous ces revenants appartient désormais à Patrice Canayer. 

SELESTAT ALSACE HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL
Pronostic Handzone: Montpellier
Lieu :
HALL RHENUS
PLACE DE LA FOIRE-EXPOSITION BOULEVARD DE DREODE 67000 STRASBOURG
Date :
Le 11/11/2012 16h00
Arbitres :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:26 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,