Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

28 octobre 2015

Présentation de la 8ème journée; Valence et Angers ne veulent pas lâcher ... Sélestat sous les 25 ?

Toujours sans succès cette saison, les deux derniers de ProD2 s'accrochent, en attendant des jours meilleurs. Sans pression à l'extérieur, ils veulent surtout « prendre du plaisir » avant la trêve. Et pourquoi pas se décoincer, enfin.

Ne rien laisser passer

Plus les journées passent, et plus cela va devenir difficile. Huit matchs joués, huit défaites, et voilà que Valence, 13e, et Angers, 14e, se voient distancés par les autres équipes qui devraient se retrouver à la lutte pour le maintien avec eux. Les clubs drômois et angevins comptent déjà deux victoires de retard sur le duo composé par Limoges et Massy – les deux équipes s'affrontent samedi – et vont vite devoir lancer l'opération remontée au classement. En l'état actuel des choses, ils doivent déjà tourner au rythme d'une victoire tous les deux matchs pour espérer finir au-dessus de la zone rouge. Mais l'heure n'est pas encore aux calculs, promettent les acteurs concernés. « La pression ? Quelle pression peut-on ressentir après huit défaites ? Il faut au moins retrouver du plaisir », clame Romain NEBOIS, le capitaine valentinois. C'est ce que ses hommes vont tenter de faire à Saran. Comme les Angevins à Cherbourg, cité toujours imprenable depuis le début de saison.

GRAND NANCY ASPTT HBSELESTAT ALSACE HB
vendredi 30 octobre à 20h30

Classement général :Nancy 8e (18 pts ; 0) / Sélestat 5e (18 pts ; +13)

Attaque :
Nancy     (217 buts – 9e)
Sélestat (207 buts - 13e)

Défense :
Nancy    (217 buts – 5e)
Sélestat (194 buts - 1er)

Meilleurs buteurs :
Nancy  Mathias SOLTANE (45 buts) 
Sélestat Florent JOLI       (33 buts)

Gardiens :
Nancy Nicolas POTTEAU (72 arrêts)
Sélestat Julien MEYER   (75 arrêts)

Cinq derniers résultats : Nancy : VVVVV / Sélestat : DDVVV

Les enjeux  : Qui, entre les deux équipes en forme de cette Pro D2, va prolonger sa série de victoires ? Fort de cinq victoires de rang, Nancy est remonté au classement, et entend confirmer face à l'une des belles équipes de ce Championnat, Sélestat, très solide en défense depuis un bon mois. Un excellent test pour les deux formations.

Mathias SOLTANE, ailier droit de Nancy : « Quand on enchaîne cinq victoires, on a envie de croire aux play-offs. On va passer un gros test, on est à domicile donc il faut avoir de l’ambition, on est obligé de gagner. Face à un ancien pensionnaire de LNH, ce sera super intéressant. Ils sont bien eux aussi, donc c'est parfait. On espère continuer ce qu’on fait. »

Frédéric BEAUREGARD, capitaine de Sélestat : « Nancy est encore un gros test. On sait que notre attaque n'est pas encore performante, donc on doit prendre moins de 25 buts en défense. Le but, c'est de les contenir en-dessous, et on pourra peut)être faire quelque-chose. On ne va pas là-bas en se disant qu'on est tranquille parce qu'on a gagné trois matchs. »

Voir les autres matchs sur FFHB ici

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse      
Saran (9è) Valence (13è)   30/10  
Dijon (3è) Billère (2è)   31/10  
Cherbourg (6è) Angers (14è)   30/10  
Pontault-Combault (4è) Besançon (1er)   30/10  
Limoges (11è) Massy (12è)   31/10  
Istres (8è) Mulhouse (10è)   31/10  
Nancy (7è) Sélestat (5è)   30/10  

Posté par fredgo à 20:59 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 octobre 2015

Présentation J5: Les relégués à la relance

 

Coincés en milieu de tableau avec deux défaites pour autant de victoires, Istres et Sélestat doivent réagir s’ils ne veulent pas se laisser distancer. À domicile pour les Provençaux, qui reçoivent le mal classé Valence. À Billère, actuel 4e, pour les Alsaciens.

Billere

Ils revenaient systématiquement dans les pronostics de début de saison au moment d’évoquer les candidats à la montée. Les Bas-Rhinois étaient même cités par les entraîneurs de ProD2 comme LES favoris pour le titre et une remontée directe à l’étage supérieur. Mais après quatre journées, Sélestat et Istres, les deux relégués de LNH en fin de saison dernière (respectivement 13e et 14e), ont déjà perdu autant qu’ils ont gagné et ne figurent qu’en milieu de tableau. Les hommes de Christian GAUDIN avaient pourtant idéalement débuté, avec deux succès initiaux, mais ont ensuite coincé dans le derby face à Mulhouse et sont tombés sur un Besançon en pleine confiance. Les Provençaux, après avoir été surpris d’entrée chez eux par Saran, avaient redressé la barre avec deux succès… mais ont été largement dominés à Cherbourg, « où on a cruellement manqué d’agressivité », soulignait l’ailier Lucas RUIZ. Alors même si « ce n’est que la 4e journée et il ne faut pas s’affoler », tempère Frédéric BEAUREGARD, le capitaine sélestadien, les deux équipes tenteront de se relancer ce week-end. Pour prouver qu’elles méritaient bien leur place dans les pronostics de début de saison.

BILLERE HB PAU PYRENEES – SELESTAT ALSACE HB
vendredi 2 octobre à 20h30

Classement général : Billère    4e (10 pts)
                                   Sélestat 8e (8 pts)

Attaque: Billère (116 buts – 5e) 
                Sélestat (108 buts – 10e)

Défense : Billère (107 buts – 3e)
                Sélestat (107 buts – 3e)

Meilleurs buteurs : Billère : Pierrick VERDIER (27 buts)
                               Sélestat: Thibaud VALENTIN (16 buts)

Gardiens : Billère : Arnaud TABARAND (47 arrêts)
                 Sélestat Julien MEYER (27 arrêts)

Les derniers résultats :    Billère : DVVV
                                      Sélestat : VVDD

Les enjeux : La victoire à Massy le week-end dernier a confirmé le bon début de saison de Billère, malgré les blessures qui handicapent le collectif béarnais. Ce vendredi, Aitor ETXABURU, le coach, pourrait récupérer Leo QUERIN (arrière droit), en phase de reprise, et Franco GAVIDIA, joker médical en attente de qualification. De quoi enchaîner avec un nouveau succès ? Il faudra se méfier de Sélestat, revanchard après sa première défaite à domicile, et qui misera sur son bloc défensif pour user son adversaire.

Aitor ETXABURU, entraîneur de Billère : « À domicile, on veut gagner, mais Sélestat est une bonne équipe, jeune, avec beaucoup de rotations, de possibilités, et très physique en plus. Alors nous allons devoir tenter des choses différentes, avec les joueurs que nous avons sous la main. Or, contre Sélestat, on ne pourra pas gagner à 8 comme à Massy. Ce sera très dur. »

Frédéric BEAUREGARD, capitaine de Sélestat : « On n’a pas digéré notre défaite face à Besançon, que l’on a toujours à l’esprit. On s’est dit des choses dans les vestiaires et on s’est remis au travail pour gagner à Billère. A domicile, ils montrent qu’ils sont chez eux, j’ai regardé des vidéos et ça tape un peu. Ce sera un gros combat et on devra retrouver notre état d’esprit. »

Source FFHB

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse   Date  
Saran (6è) Limoges (13è)   02/10  
Besançon (2è) Mulhouse (6è)   02/10  
Nancy (11è) Cherbourg (3è)   02/10  
Billère (5è) Sélestat (7è)   02/10  
Dijon (4è) Massy (9è)   02/10  
Istres (10è) Valence (14è)   02/10  
Pontault-Combault (1er)    Angers (12è)   03/10  

Posté par fredgo à 18:25 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 septembre 2015

Résultat j-3: Mulhouse 26-25 Sélestat; Mulhouse aux poings...

Sélestat semblait avoir le match bien en main. Mais Mulhouse a musclé son jeu, sorti la boîte à gifles et fait déjouer les petits jeunes du Bas-Rhin, repartis, tête basse, avec une première défaite en bandoulière.

frederic-beauregard-est-pris-dans-la-tenaille-defensive-mulhousienne-incarnee-par-petricevic-et-serrano-photo-dna-michel-kurst

À ce qu’il paraît, il n’y aurait de derby que dans les têtes (anonymes) du public. Hier, pourtant, dans un Palais même pas plein, le parquet avait pas mal d’ingrédients d’un duel à ne pas perdre. Avec des coups de vice, voire tordus, de la tension et un score qui ne décolle pas vite.

Sélestat trop “gentil”

....  entre un croche-patte non sifflé et un « je te chambre » envoyé au gardien Meyer, sur penalty (3-2). Sélestat met d’ailleurs du temps avant de prendre ses marques, avec un Beauregard écarté par la défense adverse.

... Lire la suite ...

Sélestat s’affiche un cran au-dessus, avec un gardien (Meyer) souvent décisif, des contres (quatre en première période) assassins, une force de frappe variée.

À l’avant, Mulhouse est forcé de surjouer, tenter le tout et parfois le n’importe quoi. Cela passe, quand Ighirri la joue au ras du sol, mais les pertes de balle sont légion (neuf en 30’).

La mi-temps, sifflée à 10-14, est bien gentille. Les Bas-Rhinois auraient pu être plus méchants, avec un Martin qui ne force même pas (deux buts), deux poteaux (Savic puis Jung) sur des “un contre un” et une équipe qui tâtonne dans son jeu. Gallotte, celui qui ne perd pas de derby à demeure, sonne la révolte rouge, tout à gauche Reig-Gullen trouve la faille et Le Goff, arrivé à la rescousse dans le but, y va de ses arrêts (14-16).

Le match est relancé. Mulhouse resserre sa défense, la muscle aussi (Petricevic surtout), bloque Martin (l’ex de la maison, deux ratés en début de seconde période), force Sélestat à tirer de loin et ferme toutes les coutures.

Cela finit par offrir des contres, Gallotte ramène les siens à 18 partout. À se la jouer en demi-teinte, sans trop de rythme, Sélestat laisse Mulhouse dans le jeu.

Et Serrano met le 19-19. Mieux : un arrêt de Le Goff et Dude convertit le contre, 20-19.

...

Gallotte décisif

Sauf que cela décuple l’envie de Mulhouse, panique le petiot Lenne, lequel loupe son penalty dans la foulée (25-23). Sélestat finit par revenir (25-25, sur un penalty, justifié, de Joli), sans offrir un hand de haute volée mais en cherchant la faute, qui finit par tomber.

À muscler son jeu, quitte à employer les coups (de poing) bas. Mulhouse, avec bien plus de réussite au tir, finit par avoir gain de cause, malgré un deuxième rouge (pour Petricevic cette fois). Et c’est Gallotte, plus que jamais roi de ce derby, qui met le but vainqueur, 26-25.

Source Dna

Posté par fredgo à 13:01 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 septembre 2015

(1re journée) : Sélestat – Massy (25-20): Une entame réussie

Tout n’a pas été parfait et on sent que ces Violets peuvent jouer encore bien mieux, notamment en attaque. Mais Sélestat n’a pas raté ses débuts en championnat, hier à domicile contre Massy, 3e de D2 la saison dernière (25-20).

tous-les-selestadiens-meme-la-mascotte-etaient-enfin-heureux-hier-soir-photo-dna-franck-delhomme

Il y avait tellement longtemps que les vestiaires du CSI n’avaient plus résonné de cris de joie. « Pour un ancien comme moi qui a vécu la saison dernière, ça fait du bien de gagner, surtout à domicile », souriait Olivier Jung.

« Un peu crispés en début de match »

Rendez-vous compte : Sélestat, la saison passée en D1, n’avait décroché que deux victoires au CSI. Et depuis le 1er janvier 2015, les joueurs de Christian Gaudin ne s’étaient imposés qu’à deux reprises en match officiel.

Contre Saran, alors en N1, début février en Coupe de France, puis face à Tremblay en championnat début avril. Alors bien sûr, ce n’est qu’une victoire, qu’une petite marche dans l’opération remontée en LNH, mais hier, elle suffisait amplement au bonheur sélestadien.

Les fantômes de la saison dernière étaient peut-être encore dans les têtes juste avant de monter sur le terrain.

Les Violets ont eu le mérite de rapidement les chasser. « Il y avait un peu de stress avant la rencontre, confie le pivot alsacien. Nous étions un peu crispés en début de match. » Car si Meyer détournait le premier tir de Sarr, si Joli, sur contre-attaque, débloquait le compteur (1-0, 2e ), l’entame n’était pas franchement idéale.

Massy, porté par son gardien Perisic (7 arrêts dans les dix premières minutes), profitait du manque d’efficacité sélestadien (3 sur 12 au tir à la 13e ) pour prendre les devants (3-5, 13e ).

Le temps-mort de Christian Gaudin allait s’avérer du plus bel effet. Six minutes plus loin, Sélestat avait inscrit six buts (9-5).

Enfin lancés, les Violets allaient cependant voir revenir les Franciliens (10-9, 22e ). Mais l’entrée en jeu du jeune Valentin (19 ans) allait booster les siens.

Le demi-centre inscrivait les trois derniers buts sélestadiens en première période pour permettre à Meyer et consorts d’atteindre la pause avec un confortable matelas (14-9).

Une marge de progression évidente

Les coéquipiers de Frédéric Beauregard (qui a quitté très vite le CSI après le match pour rejoindre à la maternité sa compagne, qui allait donner naissance à leur deuxième enfant) n’ont ensuite jamais été inquiétés en deuxième période.

Prenant six buts d’avance (18-12, 40e ), laissant revenir Massy à trois longueurs (18-15, 44e ), mais gardant toujours la mainmise sur les débats (22-16 à la 52e , 25-20 au final).

Que retenir de cette première journée ? Sélestat, même sans briller, a d’abord recommencé à gagner. La défense violette, avec un duo de gardiens performant, fait déjà preuve de la solidité indispensable dans cette Pro D2.

Les joueurs de Christian Gaudin ont surtout fait preuve d’enthousiasme, d’implication.

Olivier Jung a apprécié. « Le groupe est rajeuni, il y a un super état d’esprit. Ça change d’avant. Mais on ne va pas s’enflammer sur un match », souligne le pivot alsacien. Car tout n’a pas été parfait. La réussite au tir est encore à soigner.

« On manque aussi de fluidité en attaque placée. Mais on travaille, on va dans le bon sens. »

Sélestat peut sans aucun doute élever son niveau de jeu. Jusqu’à devenir le patron du championnat ? Seul l’avenir le dira. En tout cas, face au 3e de D2 la saison passée, les Violets ont envoyé un premier message. Mais il faudra déjà confirmer, la semaine prochaine chez le promu Saran, surprenant vainqueur à Istres, l’autre relégué de D1.

Le chemin vers la D1 est encore long. Mais les premiers jalons sont posés.

Source Dna

Posté par fredgo à 10:17 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 septembre 2015

BEAUREGARD Frédéric

Violet depuis la saison 2009/2010
7ème année en violet

Frederic Beauregard

 

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France
Né le: 28/01/1984
A: Schœlcher (Martinique)

Surnom: Bobo

Taille: 195 cm
Poids: 104kg (2012)

Poste: Arrière gauche
Numéro: 9

.;

;;

h

;

;

Palmarès :
Saison 2010/2011 Laureat trophée Jean André 2011 avec Sélestat
Saison 2010/2011 Elu meilleur arrière gauche Pro D2 avec Sélestat
Saison 2010/2011 6ème meilleur buteur Pro D2 avec Sélestat

Nbre de matchs joué en violet*: 126 matchs**
Nbres de buts marqués: 487
Moyennes de buts marqués par matchs: 3.87
* hors matchs coupe de france et de la Ligue
** Stats arrêtées à juin 2014

Joue actuellement: Drapeau de la France Sélestat (Pro D2)

Saison 2014/2015 : Drapeau : France Sélestat (13ème LNH)
Saison 2013/2014 : Drapeau : France Sélestat (11ème LNH)
Saison 2012/2013 : Drapeau : France Sélestat (8ème LNH)
Saison 2011/2012 : Drapeau : France Sélestat (7ème LNH)
Saison 2010/2011 : Drapeau : France Sélestat (2ème Pro D2)
Saison 2009/2010 : Drapeau : France Sélestat (5ème D2*)
Saison 2008/2009 : Drapeau : France La Robertsau (5ème N1)
Saison 2006/2007 : Drapeau : France Aurillac (6ème D2)
Saison 2005/2006 : Drapeau : France Aurillac (8ème D2)
Saison 2004/2005 : Drapeau : France Villeurbanne (3ème D2)
Saison 2003/2004 : Drapeau : France Villeurbanne (13ème D1**)
Saison 2002/2003 : Drapeau : France Villeurbanne (11ème D1)
                             Drapeau : France L'Union des Jeunes de Redoute, Fort-de-France (Martinique)
                             Drapeau : France CLG la Jetée, Le François (Martinique)

* D2 = Pro D2 depuis 2010
**D1 = LNH depuis 2005  

beauregard-a-reussi-un-match-plein-mais-n-a-pas-pu-empecher-son-equipe-de-craquer-sur-la-fin_-archi

Ses saisons en Violet:

Saison 2013/2014 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 86/184
Buts sur penalty: 0
Total buts: 86
2 minutes: 11
Top but de la saison: 10 buts lors de la 20ème journée au CSI contre Toulouse

Saison 2012/2013 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 25
Buts sur tir: 75/158
Buts sur penalty: 0
Total buts: 75
2 minutes: 5
Top but de la saison: 9 buts lors de la 26ème journée à Aix en provence

Saison 2011/2012 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 86/191
Buts sur penalty: 0
Total buts: 86
2 minutes: 7
Top but de la saison: 9 buts lors de la 21ème journée à Montpellier

Saison 2010/2011 : Sélestat (Pro D2)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 140
Buts sur penalty: 0/0
Total buts: 140
2 minutes: 8
Top but de la saison: 9 buts lors de la 26ème journée à Mulhouse

Saison 2009/2010 : Sélestat (Pro D2)
Nombre de rencontres: 23
Buts sur tir: 97
Buts sur penalty: 3/4
Total buts: 100
2 minutes: 9
Top but de la saison: 10 buts lors de la 4ème journée à Sélestat contre Saintes

Bobo à son arrivée à Sélestat en 2009

 

Son premier match en LNH: 05/04/2003, Journée 21, Paris 28-25 Villeurbanne
Son premier but en LNH: 17/05/2003, Journée 25, Ivry 28-27 Villeurbanne


L'équipe du SAHB 2015/2016 et ses joueurs

L'équipe 1 en Pro D2

sahb_poster_09_2015

Debout en haut de gauche à droite :

Christian GAUDIN (Entraineur); Thierry FLEURIVAL (N°22),  Rudy SERI (N°4) ,  Olivier JUNG (N°6) , Florent JOLI (N°21), Jérémy SARGENTRON (N°16) , Grégory MARTIN (N°2)Frédéric BEAUREGARD (N°9),  Igor VUJIC (N°17), Julien MEYER (N°31) , Thomas GAUDIN (N°75) , Yoann EUDARIC (N°23) , Kosta SAVIC (N°35) , Claude KARCHER (Entraineur Adj)

En médaillon

Yanis LENNE (N°32)

L'équipe II (la réserve) en N2

SAHB II 2015 2016

 

 

24 juillet 2015

Sélestat vise les play-offs

 

Beauregard-Sélestat

Malgré un budget en baisse de 25% par rapport à la saison passée en LNH, Sélestat sera ambitieux cette année en Pro D2. Le club vise a minima un classement dans le Top 5.

Oublier la saison cauchemardesque vécue la saison passée en LNH : telle est la priorité pour les joueurs de Christian Gaudin, qui ont repris cette semaine le chemin de l’entraînement. Les alsaciens travaillent à (re)créer un véritable esprit d’équipe pour affronter les incertitudes de la Pro D2. Estampillé LNH, le SAHB sera attendu tous les week-ends aux quatre coins de la France. Les sélestadiens auront donc un statut à assumer, et se donnent deux ans pour retrouver l’Elite du handball hexagonal.

« On fait partie des favoris, confie l’entraîneur Christian Gaudin dans les DNA. Mais il faut garder de l’humilité. On veut remonter dans les deux ans, si c’est avant, tant mieux. Dans un premier temps, l’objectif est d’être dans le Top 5. Ne pas y être serait un échec pour moi, les joueurs et le club. » Si le budget a dû baisser de 25%, les recrues (Sargenton, Martin, Gaudin, Savic et Eudaric) doivent permettre au club phare de l’Est de la France de retrouver des couleurs. Avec une équipe rajeunie, et sans recrue au poste de demi-centre après avoir longtemps ciblé Mehdi Ighirri, Sélestat a plus de six semaines devant lui pour monter en puissance

source Handnews

Posté par fredgo à 18:20 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juin 2015

Trophée Jean-André: Bobo une évidence, Julien des certitudes...

D’un point de vue purement sportif, la saison 2014-2015 ne restera pas dans les annales du handball alsacien. Une seule montée à se mettre sous la dent (celle d’Altkirch qui rejoint la Nationale 2 féminine) pour six descentes (le SAHB rejoint la Pro D2, sa réserve la N2, l’ESSAHB retourne en N1 et Haguenau en Prénationale pour les masculins ; le Colmar CAH quitte la N2 et l’ASPTT Strasbourg/Hoenheim II prend le chemin du championnat d’Alsace) : on a déjà connu largement mieux. Mais parce que la saison touche à sa fin, l’heure est aux récompenses. Et cet exercice a tout de même permis de distinguer de très beaux champions.

15-03-02beauregard_1780337227

Carégorie Sénior 

... le débat fut plus animé du côté des masculins entre le pivot du Mulhouse Handball Sud Alsace Iker Serrano et l’arrière gauche de Sélestat Frédéric Beauregard. Mais au final, et au vu de sa fin de saison de toute beauté malgré la relégation du SAHB en Pro D2, « Bobo » a récupéré un titre qu’il avait déjà conquis en 2011. Une juste récompense pour le puissant Martiniquais qui a décidé de prolonger son bail dans le Bas-Rhin jusqu’en 2018.

Derrière lui, on retrouve donc l’Espagnol du MHSA Iker Serrano, qui a fait preuve d’un sang-froid redoutable face aux gardiens de la Pro D2 et qui a failli hisser son équipe en Ligue Nationale (défaite en finale des play-offs contre Chartres). La troisième marche du podium est occupée par l’arrière de l’ESSAHB (Entente Strasbourg/Schiltigheim) Joffrey Bonnemberger.

Catégorie Espoir

Meyer - Frank : la tradition des gardiens d’excellence se perpétue

L’excellence alsacienne en matière de formation de gardiens n’est plus à prouver. C’est donc tout sauf une surprise de voir deux gardiens décrocher le titre d’espoir de l’année. Le Sélestadien Julien Meyer, champion d’Europe avec l’équipe de France jeunes l’été dernier, a fait une saison pleine en Nationale 1 et montré tout son talent au plus niveau. Tout comme la Haut-Rhinoise de l’ATH Roxanne Frank, elle aussi ...

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 21:41 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juin 2015

Prologation : Frederic Beauregard, alias Bobo prolonge jusqu'en 2018

                    

Fred Beauregard

      Fréderic Beauregard, alias Bobo vient de prolonger son contrat jusqu'en 2018.

      L'arrière gauche de 31 ans, violet depuis six saisons a prolongé son contrat de trois années supplémentaires. Le capitaine sélestadien sera l'une des valeurs sûres de la nouvelle équipe qui se profile pour la prochaine saison.

Tous les supporters sont heureux de te savoir encore parmis nous.

 

 

 

Posté par fredgo à 19:23 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 février 2015

Coupe de France (16e de finale) : Saran 26–27 Sélestat, Dans la Douleur

christian-gaudin-a-durant-toute-la-partie-beaucoup-communique-avec-ses-joueurs-photo-apl-arthur-lanusse

Accrochés 60 minutes durant par une belle équipe saranaise, les Sélestadiens assurent l’essentiel et se qualifient pour les 8es de finale de la Coupe de France.

Un peu plus de sept semaines après leur brillante victoire à Cesson et cinq jours avant d’aller défier Chambéry au Phare en LNH, le SAHB se voyait proposer un match de Coupe de France piège dans le Loiret.

Sur le parquet d’un leader de Nationale 1, les Alsaciens ont d’abord pris le problème par le bon bout. Gudjonsson et Seri, tous deux impeccables à 3/3 au tir en première période, ont rapidement donné l’avantage aux Violets (0-2, 3’20).

Les choses se compliquèrent quelque peu par la suite. Quatre ballons perdus lors des six minutes suivantes et les Banlieusards orléanais étaient passés devant (7-6). Évoluant sans complexe, les Saranais continuèrent à poser moult problèmes aux Bas-Rhinois. Dans le sillage d’un Gaillard efficace, ils enchaînaient positivement (8-7, 13e ).

C’était sans compter sur la révolte loiretaine

Par bonheur, lors du premier acte, le SAHB put s’appuyer sur les parades de Kappelin pour empêcher que le fossé ne se creuse. Les Violets connurent ensuite un bon passage, matérialisé par le doublé de Beauregard et la réussite de Joli (8-10, 17’40).

Las, sept minutes plus tard, Ramel (ancien violet) et Gaillard avaient inversé la tendance (12-11, 24’40). Malgré tout, durant les deux dernières minutes, Beretta puis, Vujic permirent aux Alsaciens de regagner les vestiaires nantis d’une longueur d’avance (13-14, 30e ).

Au retour sur le parquet les Bas Rhinois se détachèrent progressivement (14-16, 36e puis, 15-18, 37’30 et enfin, 16-20, 40e ). On pensait que fort de leur plus grande expérience, ils venaient de faire le plus dur et, allaient ainsi se ménager une fin de match plus tranquille. D’autant plus que Fulop ne ménageait pas non plus ses arrêts dans le but alsacien, à l’image de son tête à tête victorieux avec Perrin (41’20).

Trouvé à deux reprises au pivot, Fleurival offrit ensuite aux Sélestadiens leur plus large avantage du match (19-25, 46’20). Enfin tranquilles ? C’était sans compter sur la révolte loiretaine. Combinée à la baisse de régime bas-rhinoise, l’avance visiteuse fondit comme neige au soleil (22-25, 52e ).

Vujic et Joli blessés

Même si Vujic trouva deux fois l’ouverture (23-27, 54’40), la générosité saranaise redonna de la voix à la salle. Deux parades de Huyghe sur Beauregard et Joli, un triplé de l’insatiable Gaillard et le SAHB était contraint à trois dernières minutes sur le gril (26-27, 57e ). D’autant plus que joli se blessait à la cheville droite au moment de défier Huyghe (59e ). Par bonheur pour les Alsaciens, le dernier tir d’Acquevillo passa largement au-dessus du but de Fulop. Non sans avoir tremblé jusqu’au bout, le SAHB sera au rendez-vous des 8es de finale.

Soulagé par cette première sortie victorieuse, Christian Gaudin confia : « L’essentiel est acquis. On savait que ça allait être dur face à une équipe en pleine confiance, contrairement à nous. C’était le match dur auquel je m’attendais. Saran est une bonne équipe avec des joueurs capables de réaliser ce type de partie. Il faut désormais qu’on apprenne à se connaître les joueurs et moi. À +6, on a manqué de concentration. On devra absolument éviter ce genre de passage à vide à l’avenir. On se qualifie mais, malheureusement on repart avec 2 blessés, Vujic et Joli ! »

Source Dna