Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

22 décembre 2014

Le bilan à mi-saison: on peut croire au maintien !

En difficulté lors de cette première partie de saison, Sélestat a su se remobiliser après trois défaites de rang pour aller chercher un précieux succès sur le parquet de Cesson-Rennes (J14). De quoi donner du baume au cœur aux Alsaciens avant de repartir au combat dans une seconde phase décisive.   

14-12-23selestat_1831688266

         

Avec pas moins de sept arrivées dans ses rangs à l’intersaison, Jean-Luc Le Gall savait qu’il faudrait un peu de temps pour que les automatismes prennent entre anciens et nouveaux. Durement défaits face au promu de l’US Créteil lors de la J01 (41-31), les partenaires de Frédéric Beauregard (61 buts) avaient immédiatement réagi a domicile contre un autre concurrent direct au maintien, Istres (victoire 35-30). La suite n’a pas été de tout repos pour les Alsaciens qui ont concédé 4 défaites de suite, avec notamment l’élimination en Coupe de la Ligue à Nantes (30-26). Celle contre Chambéry à domicile pour le compte de la J05 a laissé un goût amer aux Violet qui comptaient 5 buts d’avance dans le dernier quart d’heure. Le relâchement avait été fatal aux locaux qui malgré une prestation de bonne qualité, avaient du céder en toute fin de match face à la pression des Savoyards. Sous la houlette de son nouveau meneur de jeu Islandais, Snorri Stein Gudjonsson (97 buts, 3e buteur de D1), l’une des révélations de ce début de championnat, les Sélestadiens ont enchainé avec une belle victoire en territoire nîmois à la J06 (26-32). Mais la confirmation attendue n’est pas arrivée et ce sont trois défaites de suite qui ont suivi, avec en point noir, celle concédée à domicile contre Aix (J09). Plus à l’aise hors de ses terres (3V, 4D) qu’à la maison (1V, 6D), le SAHB a parfois manqué de mordant pour faire la différence.

Mais les « Lions » ne manquent pas de cœur, comme ils l’ont démontré lors de leur belle victoire au courage en Bretagne, face à une équipe de Cesson-Rennes jusqu’alors redoutable dans son antre. Les Alsaciens ont prouvé que malgré leur place de relégable, ils disposent de nombreux atouts à faire valoir. Outre la vista de Snorri Stein Gudjonsson, Sélestat peut compter sur une base arrière qui monte en puissance au fil des matchs dans le sillage de son capitaine Frédéric Beauregard, ou de son arrière droit Radu Ghita, qui a inscrit 17 de ses 33 buts, sur ses 4 derniers matchs. Malgré une défense encore trop perfectible (430 buts encaissés, 14e défense de l’élite), le SAHB possède dans ses rangs un portier de talent en la personne du Suédois Richard Kappelin (163 arrêts, 4e gardiens de D1), capable de faire la différence à lui seul. Avec un petit point de retard sur Nîmes (12e) et Créteil (11e), le club de Vincent Momper compte bien inverser la vapeur en deuxième partie de saison, pour se sortir de sa position inconfortable. Sélestat devra faire bloc dès la reprise, avec un calendrier très compliqué qui verra les partenaires d’Olivier Jung affronter Chambéry (4e), Montpellier (1er), Saint-Raphaël (3e) et Dunkerque (8e). Suivra la réception de Tremblay lors de la J19, qui devrait être plus que capitale.

 

Bilan à la trêve hivernale (14 matches) :
13e place au classement, 8 points
  4 victoires et 10 défaites
Buts marqués : 377 (9e attaque)
Buts encaissés : 430 (14e défense)
Meilleur buteur : Snorri Stein Gudjonsson (97 buts)

Source Lnh


09 juin 2013

Saison 2012/2013 : La bele confirmation

Sélestat achève la saison 2012-2013 à une très belle 8e place

ellier-le-11-novembre-au-rhenus-restera-l-un-des-moments-forts-de-la-saison-2012-2013-du-selestat-alsace-handball-photo-archives-dna-jean-christophe-dorn

En dépit de sa défaite à Aix-en-Provence lors de la dernière journée de championnat, le Sélestat Alsace Handball a conservé sa 8e place. Les Violets confirment et s’installent dans le milieu de tableau de LNH.

Certes, le rideau est tombé sur une défaite, jeudi soir en Provence (33-31). Difficile cependant d’en vouloir aux Sélestadiens. Personne, lors de la phase retour, n’est parvenu à s’imposer sur le parquet d’une équipe d’Aix transfigurée par la présence de Nikola Karabatic.

« On a perdu contre Nikola Karabatic et un petit peu contre Aix, souligne ainsi Jean-Luc Le Gall. Il fait la différence. Mais je suis satisfait du comportement de l’équipe. »

« Cela m’a bluffé de prendre un point contre Montpellier et Chambéry »

En s’inclinant seulement de deux buts et en préservant ainsi le goal-average particulier sur les Aixois, les coéquipiers de Yuriy Petrenko ont en effet atteint le deuxième de leurs objectifs. Depuis la superbe victoire face à Créteil, qui avait assuré le maintien du club en LNH, ils lorgnaient avec appétit sur la 8e place.

« C’était un vrai challenge que l’on s’était fixé », indique l’entraîneur alsacien. Et comme la saison passée, Sélestat s’est invité dans le Top 8. Forcément, le bilan est positif pour Jean-Luc Le Gall. « On a réalisé une belle saison. Notre 7e place l’an passé était méritée. Là, on a confirmé notre statut d’équipe de milieu de tableau. »

Les Violets ont réussi ce tour de force, dans un championnat toujours plus relevé, en s’appuyant sur ses valeurs et ses individualités – on pense notamment au duo de gardiens Laszlo Fulop-Obrad Ivezic, au métronome Yuriy Petrenko, au pivot Djordje Pesic, 2e joueur le plus adroit de LNH, ou encore à l’arrière droit Jordan François-Marie dont le talent a explosé cette année.

Surtout, les Sélestadiens ont réduit l’écart sur les grosses cylindrées du championnat. Les deux matches contre Dunkerque (25-27 en Alsace, 24-23 dans le Nord) ont illustré ces progrès. Mais que dire alors des deux matches contre Montpellier et Chambéry ?

« Je pensais que l’on serait capable de réduire cet écart, explique Jean-Luc Le Gall. Mais cela m’a quand même bluffé de voir l’équipe prendre un point en Savoie et au Rhenus contre Montpellier. » Deux moments forts et forcément marquants.

Des hauts et deux bas

« Je m’en suis délecté, souffle le coach. Une heure après le match face à Montpellier, je ne savais pas trop si c’était un rêve ou la réalité ! »

Mais parce qu’une saison est inévitablement faite de hauts, mais aussi de bas, Jean-Luc Le Gall retient fatalement les deux seules réelles contre-performances : les défaites à domicile contre le PSG (29-45) et Toulouse (28-35). « Cela n’enlève rien au reste de notre saison, car je ne connais pas d’équipes qui ne font pas de contre-performances. On n’avait pas l’habitude de rater des matches chez nous. Et ces deux rencontres ont malheureusement marqué négativement notre parcours. »

Les Sélestadiens ont su se relever après chaque faux pas. C’était le cas après Paris, c’était également vrai après le revers à Nantes, qui avait rendu l’atmosphère tendue avant un match couperet contre Créteil. « Les joueurs ont fait ce qu’il fallait », apprécie l’entraîneur.

Comme la saison passée, Sélestat a devancé des clubs au budget supérieur (Aix, Toulouse, Ivry, Tremblay et Créteil). « Je ne regarde pas les budgets, commente Jean-Luc Le Gall. Il existe deux voies dans le sport de haut niveau : l’argent ou la formation. » En attendant de pouvoir rivaliser financièrement avec ses concurrents, Sélestat doit continuer à exceller dans cette deuxième voie. « On a tiré la quintessence de l’effectif. Je ne pense pas que l’on pouvait faire beaucoup mieux… »

Il est un peu tôt pour évoquer précisément les objectifs de la saison prochaine. Le panorama de la D1 n’est pas encore complet. Une seule certitude : la LNH sera une nouvelle fois plus dense. Mais Sélestat, avec le renfort de l’international monténégrin Stevan Vujovic, sera assurément capable de tirer son épingle du jeu. Et tout le monde signerait pour une saison du même acabit…

Source Dna

Posté par fredgo à 17:31 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2013

Résumé de la dernière journée: Au revoir et à la saison prochaine !

Paris

Il faudra donc attendre un peu plus de trois mois pour que le championnat de France de 1ère division reprenne son activité. Ce jeudi, le Paris St Germain a reçu son trophée, Dunkerque a brûlé la politesse à Montpellier pour une qualification en Ligue des Champions, Nantes a tout perdu au profit de Chambéry qui jouera l'EHF. En bas de classement, à moins d'une décision contraire sur tapis vert, Créteil rejoint le fantomatique Billère, sur le chemin de la Pro D2.  

A Paris désormais, on voit les choses en grand. Rien n'est trop beau pour cette équipe remodelée façon qatari. La cérémonie de remise du Trophée de Champion de France saison 2012-2013 a été à la hauteur du sacre avec DJ branché, show lazer sur musique façon "Chevauchée des Walkyries" et entrée sur tapis rouge de tous les membres du club, des joueurs valides et invalides aux entraîneurs en passant par le staff médical. Personne n'a été oublié, chacun a reçu une belle médaille et ceux qui quittent le club dès ce mois-ci, ont eu en cadeau leur maillot dans un cadre sous verre. Le public de Coubertin a crié et applaudi et après un tour d'honneur, bouclier en mains, tout le monde est rentré au vestiaire. On était bien loin et c'est tant mieux de l'ambiance véhiculée par les pseudos supporteurs du football, un certain lundi après-midi, place du Trocadéro. 

En septembre prochain, un nouveau championnat reprendra, avec un PSG à peine remanié et où de nouvelles têtes comme Daniel Narcisse et Igor Vori, présents dimanche dernier au Final Four de la Ligue des Champions, feront leur apparition. 

Rudy Nivore, Mathias Ortega, Zacharia N'Diaye, Samuel Clémentia, Saïd Ouksir, Rok Praznik et Nicolas Claire n'auront pas droit au chapitre. Certains ont déjà regardé ailleurs où était leur avenir, les autres cherchent toujours. 

Mais cette soirée, on a failli l'oublier, a donné lieu à une belle opposition entre deux équipes animées d'un commun respect. Les Parisiens, privés de Mikkel Hansen (opéré il y a une dizaine de jours du genou mais présent dans les tribunes) et très rapidement de Marko Kopljar (blessé à l'avant bras après un choc avec Rémi Salou au bout de 12 minutes) se sont imposés face à une équipe de Tremblay qui a démontré que sa 12ème place ne reflétait en rien sa valeur. Longtemps, les hommes de Stéphane Imbratta vont croire notamment en leur étoile, un certain Micke Brasseleur (photo ci-dessous). Le longiligne arrière droit de 20 ans va causer bien des tourments dans la défense parisienne (12 buts à son actif). Au bénéfice du PSG dans le 1er quart d'heure, la rencontre s'est par la suite équilibrée (21-21 à la 39ème). La rentrée de Patrice Annonay à la place de Manuel Sierra dans les buts va s'avérer déterminante et Paris va reprendre le contrôle des opérations (30-24 à la 47ème). Dans un dernier sursaut, Tremblay tentera bien de recoller au score (33-32 à 3 minutes du terme). En vain. 

Les réactions:

Patrice Annonay, gardien de but du PSG

"Enfin ! On attendait ce moment depuis longtemps. La seule déception, c'est cette finale de coupe de France qui nous a filé entre les doigts. Au niveau du championnat, ce qui nous tenait à coeur, c'est de terminer fort. Il y a eu une seule défaite (contre Nantes) mais c'est tout. Et ça, c'est grand. Dans le vestiaire, j'ai vécu de beaux moments de partage. Et ce soir, c'est la consécration. De porter le bouclier à bout de bras, c'est quelque chose d'important pour moi qui a vécu huit saisons à Paris. Il y a eu aussi de l'émotion lorsqu'on a remercié Didier pour tout ce qu'il avait apporté. Au début, je jouais aux côtés d'un grand Monsieur, à la fin, j'évoluais à côté ou plutôt derrière quelqu'un qui est devenu mon ami." 

Luc Abalo, ailier droit du PSG

"Il a fallu être costaud dès le départ, on était un peu l'équipe à (a)battre. On y a cru et même s'il y a eu des ratés avec les coupes, on peut être satisfait de ce qu'on a accompli. Ce dont je suis fier aussi, c'est qu'on a réussi à remplir des salles. A l'extérieur mais aussi à Paris. Ce qui n'était pas gagné car le public est dur à capter. Certains sont venus par curiosité et au fur et à mesure, ils sont restés fidèles. L'an prochain, il y aura la Ligue des Champions, on va nous demander encore plus, il faudra être plus exigeant. Ce sera tout sauf facile. En plus, il y aura deux nouveaux clubs pour représenter la France (NDLR: le PSG et Dunkerque). Il ne faudra pas s'attendre dès le départ à des prestations grandioses. Je me rappelle lorsque j'avais disputé cette compét, pour la 1ère fois avec Ivry. Les 1ers matches n'avaient pas été évidents. Avec le PSG, même si l'équipe se renforce, il y aura obligatoirement des balbutiements."

Pour Didier Dinart, ce jeudi 6 juin avait les allures de clap de fin. "Le Roc" a terminé le long-métrage débuté voilà plus de vingt ans du côté de Dijon. Son palmarès est aussi long qu'une facture de plombier et d'ailleurs le speaker de Coubertin, n'a eu de cesse de le rappeler. Didier Dinart est le sportif français le plus capé dans un sport co. 

"C'est un immense plaisir de terminer de cette façon. La saison et ma carrière. Même si la finale de la Coupe de France perdue reste en travers de la gorge. L'an prochain, je serai le 1er supporter du PSG car ces gars-là méritent ce qui leur arrive. Tout au long de la saison, il y a eu une vraie solidarité entre nous. Ce soir, ce qui m'a fait le plus plaisir, c'est lorsque j'ai vu mon fils Alejandro, courir sur le tapis rouge sous les projecteurs et me remettre un bouquet de fleurs."

Samuel Clémentia, un des partants du club, avait la médaille... amère

"Est-ce que je mérite vraiment cette médaille ? Je n'ai pas fait la saison ou si peu. Je suis là pratiquement depuis le début et cela fait mal de ne pas avoir pu m'exprimer. Je n'ai plus d'avenir dans ce club et je dois aller rebondir ailleurs pour retrouver du temps de jeu. Ce n'est pourtant pas une année perdue, je n'ai pas joué mais j'ai appris au contact de tous ces grands joueurs. Mais il faut que je tourne la page."

 

Dunkerque ménage le suspense

Dominé par St Raphaël durant toute la 1ère période (11-4 après 15' puis 17-12 à la pause), Dunkerque qui a souvent buté sur Micha Djukanovic, l'excellent portier varois (15 arrêts au total), a véritablement joué avec les nerfs de ses supporters pour finalement trouver la clé dans le money-time. Un but de Baptiste Butto à seulement 4 secondes du dénouement venant récompenser les efforts consentis tout le long de la saison. L'USDK s'impose sur la plus petite des marges mais cela suffit pour se retrouver avec un billet pour la Ligue des Champions, en poche. 

Le bonheur des uns fait inévitablement le malheur des autres

Montpellier s'est imposé face à Nantes mais n’a pas réussi son pari. Celui de se qualifier directement pour la Ligue des Champions, rompant ainsi avec une habitude prise depuis onze saisons d’affilée. Le succès de Dunkerque a déjoué les plans héraultais. Le MAHB va très rapidement réagir et déposer via la FFHB, un dossier pour organiser un tournoi Wild Card et avoir encore une chance de participer à l’épreuve-reine. Mais là encore, rien n'est acquis. A défaut, les hommes de Patrice Canayer joueront la coupe de l'EHF. 

Nantes de son côté a tout perdu. Deux Final Four disputés cette saison (coupe de la Ligue et coupe de l'EHF) et deux échecs. Pour corser l'addition, des blessés et non des moindres sont venus perturber le rendement de l'équipe en fin de saison. Le sort des joueurs de Thierry Anti dépendait du résultat de Chambéry face à Créteil. Les Savoyards n'ont pas fait de détails face aux Franciliens et ont préservé l'essentiel, une qualification en coupe de l'EHF... à laquelle Nantes ne participera pas. 

Créteil de son côté ne se faisait guère trop d'illusions quant à un sauvetage sportif. Ce n'est pas en fin de saison que le navire a coulé, c'est bien avant ! Désormais, les dirigeants cristoliens vont lorgner vers la CNACG, le gendarme de la LNH. Des fois qu'un prétendant à la D1, Dijon pour ne pas le nommer, ait quelques défaillances financières. En attendant, les Val-de-Marnais devront mettre des barbelés autour de leur périmètre. Leurs jeunes si talentueux sont déjà convoités par d'autres clubs. 

 Le classement complet de la D1 masculine saison 2012-2013

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But -    
1 Paris SG 49 26 24 1 1 868 699    
2 Dunkerque 39 26 18 5 3 744 672    
3 Montpellier 38 26 17 5 4 856 758    
4 Chambéry 34 26 15 7 4 752 723    
5 Nantes 34 26 15 7 4 732 665    
6 St Raphael 27 26 12 11 3 746 745    
7 Cesson 26 26 11 11 4 686 710    
8 Sélestat 21 26 9 14 3 740 774    
9 Aix en Provence 21 26 8 13 5 767 784    
10 Ivry 21 26 9 14 3 656 697    
11 Toulouse 20 26 8 14 4 757 787    
12 Tremblay 18 26 8 16 2 714 717    
13 Créteil 16 26 7 17 2 711 763    
14 Billère 0 26 0 26 0 608 843  

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:43 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2012

2011: Le bilan des clubs alsaciens et la rencontre de Frederic Beauregard

     En ce début d'année, Top Sports fait un bilan d'étape des différents clubs alsaciens après la courte trève de Noël. Rencontre également avec Frédéric Beauregard, l'arrière martiniquais du Sélestat Alsace en handball, et gros plan sur les grands rendez-vous qui attendent les sportifs alsaciens en 2012.

Bilan

Alsace 20

Posté par fredgo à 12:21 - 11a) Les exploits des violets... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 janvier 2012

Sélestat, un promu sans complexe !

C'est l'heure des bilans de la première partie du championnat et du tour des clubs.

 

3141-PT-Fulop_laszlo_06_PillaudAprès deux saisons passées en D2, Sélestat a signé un retour remarqué en D1. Malgré les blessures prématurées de joueurs clés, le club alsacien a terminé cette phase aller à une belle 8e place.

      Pour son retour parmi l’élite, Sélestat ne pouvait rêver meilleur départ. Premier match, première victoire contre Créteil (26-24). La saison de l’équipe était lancée. Car, si cette victoire a permis de débloquer tout de suite le compteur, elle a surtout décomplexé tout le monde. Les Alsaciens ont en effet tenu la dragée haute à tous leurs adversaires, y compris les cadors du championnat contre lesquels ils ont joué la gagne jusqu’au bout. A Chambéry, par exemple, malgré une courte défaite 31-29.
      Mais ces belles résistances contre les « gros » n’ont pas rapporté de points. Alors il fallait partir les chercher ailleurs, malgré le manque d’expérience d’une partie du groupe et surtout les blessures précoces de joueurs clés comme Michal Salami et Jordan François-Marie. Cette mission, les troupes de Jean-Luc Le Gall (éliminés dès le 1er tour de la Coupe de la Ligue par Tremblay) l’ont parfaitement réussie en s’appuyant notamment sur deux recrues : Pawel Podsiadlo (5 buts par match) et Laszlo Fulop (10e gardien de D1, en photo). La régularité a payé, le sang froid en fin de match aussi. Le promu a ainsi enregistré deux précieuses victoires au buzzer contre Ivry (22-21) puis à Toulouse (28-27), point de départ d’une belle série de 4 succès lors des 6 dernières journées de cette phase aller.
      En terminant aussi fort, avec au passage une qualification pour les 8e de la Coupe de France, Sélestat a pu accrocher en championnat une 8e place méritée avant la trêve. Le club compte désormais 5 points d’avance sur les relégables. Une avance insuffisante pour assurer le maintien, mais confortable malgré tout. Et, si l’équipe conserve lors de la phase retour la même solidité (8e attaque et 7e défense de D1), elle pourra même regarder devant elle, et non plus derrière.

Bilan de la phase aller du championnat (13 matches) :
8e place au classement, 12 points
6 victoires, 0 nul, 7 défaites
Buts marqués : 355 (8e)
Buts encaissés : 360 (7e)

9èmes
Tremblay en quête de régularité
Troisième du championnat en 2009 et 2010, Tremblay cherche depuis l’année dernière à retrouver ces sommets. Cette fois encore, ce n’est pas très bien parti ... (Lire la suite ici)
10èmes
Créteil, le savant mélange

Grâce à la bonne osmose entre les cadres et les jeunes pousses du club, Créteil a longtemps flirté avec le haut de tableau. Avant de connaître un coup de mou à la fin... (lire la suite ici)
11èmes
Paris, la défense en chantier

En délicatesse avec sa défense, Paris n’a pas su exprimer tout son potentiel dans cette première phase. 11e à la trêve, le club de la Capitale devra hausser son niveau... (lire la suite ici)
12èmes
Istres sur le fil du rasoir

Malgré un groupe restreint et le départ d’Ibrahima Diaw après quelques journées, Istres a su s’appuyer sur une attaque efficace pour éviter (de peu) la zone rouge avant... (lire la suite ici)
13èmes
Nîmes, entre hauts et bas

Malgré la présence de 2 des 4 meilleurs buteurs de D1 dans son effectif, Nîmes a eu du mal à être régulier en championnat. Victime d’une fin de première phase... (lire la suite ici)
14èmes
Ivry, le mauvais sort

Pas épargné par les blessures depuis le début du championnat, Ivry a souvent eu du mal en fin de match. Malgré sa dernière place au classement, l’USI a tout de même réussi... (lire la suite ici)

Source LNH

Posté par fredgo à 12:21 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 juin 2010

La saison à la loupe... Saintes

SAINTES

Saintes

.

 

 

        IMG_4072

         Saintes à réussi une saison pleine et échoue au pied du podium. Une quatrième place qui n'enlève rien du mérite de cette équipe qui a été régulière tout le long de la saison. L'objectif d'avant saison était de corriger les problèmes de défense qui lors de l'exercice précedant lui avait vallu le titre de plus mauvaise défense. Ayant recruté en conséquence, les résultats s'en sont fait resentir de suite puisque les saintongeais étaient leaders durant les trois premières journées avant d'être battu par... Sélestat. Il ne quitteront d'ailleurs jamais les premières places de toute la saison. L'autre mérite des charentais aura été de rester constants malgré quelques points perdus de ci de là.

       Ses problèmes de défense reglé, Franck Maurice (élu meilleur entraîneur de D2) a pu se régaler en attaque avec son joueur clé, François WOUM WOUM, auteur d'une saison complète et accomplie. A 36 ans, il reste une valeur sûre du club phare de charente. Il sera également primé puisqu' élu meilleur demi centre de la saison.

        Bref, à peine la saison terminée, il faut déjà penser à la saison prochaine qui s'annonce peut être moins évidente pour des raisons budgétaires... avec quelques départs pas forcément prévus dans le groupe comme le gardien Nicolas Pavillard. Reste que l'US Saintes est une valeur sûre, même avec un ou deux cadres en moins...
.

Bilan:
Classement 04ème
: 57
points.
Bilan depuis le début de saison :  15V, 1N, 10D.

Buts marqués :    742 buts (4eme attaque)

Buts encaissés :  695 buts  (7eme défense)

Meilleur joueur de la saison : François WOUM WOUM 12.8 pts
Meilleur buteur de la saison : François WOUM WOUM 157 buts marqués (moy 6.3)
Meilleur joueur de D2 : 3eme François WOUM WOUM 12.8 pts
Meilleur buteur de D2 : 3eme François WOUM WOUM 157 buts
Meilleur tireur de pénaltys de D2 : 1er François WOUM WOUM 56 buts (moy 2.2)

Résultat contre le SAHB02__La_cervoise

SAHB - Saintes : 25/23
Saintes - SAHB : 27/26

Posté par fredgo à 23:17 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2010

La saison à la loupe... Aix en Provence

AIX_EN_PROVENCE

Aix en Provence

.

 

 

        IMG_2801

         Autre prétendant à la montée, Aix en Provence c'est littéralement pris les pieds dans le tapis. Encore à la hauteur de leurs ambitions à l'issue de la phase aller, les provençaux ont terminé la saison à une bien triste sixième place. Huit défaites sont venues ponctuer la phase retour dont la moitié à domicile?! Ça fait un peu désordre quand on vise au minimum une des quatre meilleures places. La coupe d'Afrique aura été l'une des cause majeure du début des déboires du PAUC mais elle n'explique pas tout!

           Tout était réuni pour réussir une bonne saison et le recrutement de ''Abdou'' Hamad aura été ''la bonne pioche'' du Pays d'Aix. Mais un joueur ne fait pas tout et c'est quasiment un groupe au complet qui s'est dispersé au fur et à mesure des rencontres.

           Aix reste toujours ambitieux mais redistribue de nouvelles cartes pour la saison prochaine. Elle se sépare de sept joueurs et non des moindres. On ne verra plus sous les couleurs du PAUC, des cadres comme Arnaud Leforestier, Pierrick Reverdy et Sébastien Ganovelli. Le recrutement est à la hauteur de leurs ambitions. Si l'aïoli prend de suite (la mayonnaise provençaou) , alors le Pays d'Aix sera à craindre.
.

Bilan:
Classement 06ème
: 55
points.
Bilan depuis le début de saison :  14V, 1N, 11D.

Buts marqués :    700 buts (6eme attaque)

Buts encaissés :  694 buts  (6eme défense)

Meilleur joueur de la saison : Habederezak HAMAD (8eme) (11.2pts)
Meilleur buteur de la saison : Habederezak HAMAD (5eme) 116 buts marqués (moy 4.8)

Résultat contre le SAHB01__Auberge_Paix
Aix - SAHB : 23/20
SAHB - Aix : 31/28

Posté par fredgo à 23:18 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 juin 2010

La saison à la loupe... Nancy

Nancy
Asptt Nancy

.

 

 

        3376093241233_0_ALB

         Etant favoris à la montée, on ne peut pas vraiment dire que Nancy ait réellement réussi sa saison. Les lorrains sont loin d'avoir donné satisfaction à leurs dirigeants ainsi qu'à leur club de supporters, les Red Fox. Il faut dire, qu'ils n'ont pas été aidés par le sort avec la blessure de leur nouveau cadre Benoît Henry, fraichement arrivé de Créteil.

        Si le classement ne joue pas en leur faveur, on ne pourra pas leur retirer le titre virtuel de champion de France pour la meileure défense de D2. Il est vrai qu'ils ont bien été aidés par leur excellent portier Nicolas Potteau. Quoi de plus normal avec un nom comme celui-ci ! On l'aura bien compris, ce qui n'aura pas fonctionné, c'est l'attaque en général. Une bien triste dixième place qui permet de comprendre leur classement final.

      S'il faut sortir un nom, ce sera celui qu'on aura déjà sité plus haut. Mention très bien pour le gardien Nicolas Potteau qui termine troisième meilleur gardien de D2! 

      C'est sans doute la fin d'un cycle pour cette équipe qui n'a pas réussi à monter en D1. Certains joueurs s'en vont vers d'autres horizons ou prennent tout simplement leur retraite. A présent, il faut reconstruire un groupe afin de pouvoir à nouveau viser vers les sommets, en l'occurrence la LNH.

 .

Bilan:
Classement 07ème
: 55
points.
Bilan depuis le début de saison :  13V, 3N, 10D.

Buts marqués :    678 buts (10eme attaque)

Buts encaissés :  663 buts  (Meilleure défense de D2)

Meilleur joueur de la saison : Nicolas POTTEAU (9.6pts)(gardien)
Meilleur buteur de la saison : David MOTYCA  97 buts marqués (moy 3.9)
Meilleur gardien de la saison : Nicolas POTTEAU (3eme)

Résultat contre le SAHB
SAHB - Nancy : 28/30
Nancy - SAHB : 27/27 Accompagnés par environs 80 supporters... Qui dit mieux !

Venez découvrir le nouveau site ''cadeau création''
de notre fleuriste Verlaine fleur

Verlaine_fleur

Posté par fredgo à 23:19 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2010

La saison à la loupe... Billère

Billere_n


Billère

.

 

 

        Chabert

         Les années se suivent et se ressemblent pour Billere. Les pâlois terminent à une tristounette huitième place. Un temps leader à la septième journée et seulement à trois points à la mi-championnat, ils se sont litérallement relâchés pour la phase retour en se retrouvant à onze longueurs du champion de France. 

       L'intention était pourtant là en début de saison mais un défaut particulier est devenu vraiment chronique. Dès que le club est maintenu, les joueurs (sans doute libérés de cette hantise de la reléguation) relâchent complètement au point d'en oublier de gagner à la maison, là où justement, ils sont extrêmement redoutables. Autre point très faible, son attaque, loin d'être l'égal de sa défense. Bref, Billere resigne pour sa onzieme année d'affilée en D2.
       La prochaine saison se veut ambitieuse avec le renfort de joueurs expérimentés venant principalement de LNH. Mais tout ça, on en reparlera lors de la présentation des équipes courant juillet-aout... Une chose est sûr,  il faudra sans doute s'en mefier!

.

.

Bilan:
Classement 08ème
: 52
points.
Bilan depuis le début de saison :  14V, 0N, 12D.

Buts marqués :    654 buts (13eme attaque)

Buts encaissés :  668 buts  (2eme défense)

Meilleur joueur de la saison : Yvan GERARD 6.3 pts
Meilleur buteur de la saison : Danilo DROBNJAKOVIC 110 buts marqués (moy 4.4)
Meilleur passeur de D2: Almilcar MARTILLY (4eme)

Résultat contre le SAHB05__Vivre_ma_maison
Billere - SAHB : 24/21
SAHB - Billere : 28/21

Posté par fredgo à 23:22 - 20) La saison 2009/10 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,