Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

19 avril 2012

Le SAHB et la LNH soutiennent l’association « 14 »

logo_association_14Suite au décès de son fils Maxime CANDAU (club de Saint-Raphaël), le 30 mai 2009, à l'âge de 17 ans, Pascal CANDAU a constitué l’association « 14 » (N° du maillot que portait Maxime).

Soutenue désormais par la Ligue Nationale de Handball, « 14 » a pour objectifs de promouvoir et d’organiser des actions visant à informer le grand public sur les moyens préventifs existants contre le phénomène de « mort subite » chez le sportif (plus de 1300 décès annuels) et d’encourager tous les moyens susceptibles d’assister la recherche médicale sur ce sujet.

Depuis sa création en septembre 2009, l’association « 14 » est soutenue officiellement par le Ministère des Sports, le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Education Nationale et le Comité National Sportif Olympique Français.

affiche70x105« Le Sport absolument mais pas n’importe comment ! » Promouvoir les 10 règles d’or est un enjeu soutenu par l’ensemble du mouvement sportif Français dont Nikola Karabatic et Allison Pineau pour le Handball, Olivier Giroud pour le Football ou encore Imanol Harinordoquy pour le Rugby….


Le SAHB comme les autres clubs de D1 se mobilisent également pour l’association « 14 » !

Réparties sur plusieurs journées du Championnat (J21 à J25), plusieurs actions de soutien seront mises en places par les clubs : installation de la banderole des 10 règles d’or et d’affiches dans les salles, annonce speaker, coup
d’envoi spécial…

Pour le SAHB ce sera le 28 avril lors du match Sélestat - Nantes, et vous pourrez notamment repartir avec les 10 règles d'or 

Plus d'info sur l'association et les 10 règles d'or ICI

Source SAHB

Le 8ème Rugiss'Hand Partenaire de l'association « 14 »

 

A lire aussi : Karabatic et Giroud se mobilisent contre la mort subite dans le sport

   Samedi, Piermario Morosini, joueur de Livourne (D2 italienne), s’effondre sur la pelouse, victime d’un arrêt cardiaque. Il n’a pas survécu. Un mois après l’accident similaire de Fabrice Muamba dans le championnat anglais, les morts subites dans le sport ravivent les inquiétudes.

    "Ce ne sont pas des faits divers dus au surentraînement. Tout le monde est concerné !", martèle Pascal Candau. En 2009, il a fondé Association "14", à la suite de la mort de son fils. En France, il recense ...

Source Midi libre

Posté par fredgo à 12:51 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2012

L'association "14" milite contre la mort subite du sportif

L'association "14" milite et informe par la voix de Pascal Candau sur un phénomène qui devient un problème de santé publique. D'où l'indispensable prévention.

Le 26 juin 2003, Marc-Vivien Foé s'écroule foudroyé par un arrêt cardiaque.

Créer l’association “14”, pour combattre la mort subite, fut-il une évidence ?
       
Après la mort de mon fils Maxime sur le terrain en 2009, les jeunes du hand ont monté un blog. En huit jours, il y a eu 25 000 soutiens ! J’ai donc créé l’association “14”, numéro que portait Maxime. Et j’ai appris que ce phénomène est identifié dans 90 % des cas. Que des mesures préventives existent, non appliquées depuis des années.

D’où les dix règles d’or ?
     
L’association “14” a édicté, avec un groupe de cardiologues, dix règles d’or à respecter avant, pendant et après la pratique sportive. Et ce, quel que soit le niveau de l’athlète. Il est possible pour les municipalités et les clubs de se procurer des affiches révélant ces précieuses règles afin de les placarder dans toutes les structures sportives.

Les fédérations jouent le jeu ?
      
À part les fédérations de hand et de rugby, les autres ne font pas de prévention particulière... À croire que la mort subite ne les concerne pas.

"L’activité loisir est la plus touchée"

Le sport de haut niveau n’est quand même pas le plus touché...
      
Les accidents sont plus fréquents dans l’activité de loisir, c’est une question d’âge. On constate un pic d’accidents à 46 ans, des hommes en majorité. Tous ces cas imposent l’urgence d’une réflexion commune. Nous n’avons pas toutes les réponses mais on peut, au moins, poser les bonnes questions.

La sensibilisation à la mort subite passe par les jeunes. L’Éducation nationale vous soutient-elle ?
      
Le ministre Luc Chatel a donné son accord pour que des affiches soient étendues dans 8 000 collèges et lycées. C’est une grosse avancée. Par ailleurs, nos dix règles d’or sont diffusées par Hachette dans certains manuels scolaires. Y’en a ras-le-bol de voir des gens “crever” en pratiquant leur passion.

L’organisation du sport en France n’est-elle pas à revoir ?
      
Vaste chantier. Il faut modifier les conditions d’obtention du certificat médical d’aptitude à la pratique du sport. Le ministère des Sports doit proposer des formulaires types à l’ensemble des fédérations, avec obligation pour le médecin consultant de pratiquer certains tests. Ces certificats devront être signés par celui-ci mais également par le patient. Par ailleurs, davantage de personnes devraient être formées à l’utilisation des défibrillateurs. Et puis, il s’agit de rendre obligatoire l’électrocardiogramme. En Italie, l’ECG est obligatoire tous les deux ans, dès l’âge de 12 ans. La mortalité a baissé de 80 %.

 
                                   Maxime s’effondra...Maxime Candau

     Maxime Candau était un jeune joueur de handball, dans le club de Saint-Raphaël, au Pôle espoirs à Nice et en équipe de France, dont il était capitaine chez les moins de 18 ans. Certains le comparaient à Nikola Karabatic. Le 30 mars 2009, il jouait un tournoi international à Vénissieux. Son père Pascal raconte : « Tandis qu’il retournait en défense,

      Maxime s’est senti mal. Sans signe avant-coureur, il est tombé, on ne l’a pas ramené. Il n’avait aucun antécédent... La mort subite est le meurtre de la confiance. » Maxime Candau portait le numéro 14, d’où le nom de l’association.

DIX RÈGLES D’OR

Dix règles de précaution fixées  par l’association “14”.

1. Signaler à son médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal à l’effort.
2. Signaler toute palpitation cardiaque à l’effort ou juste après.
3. Informer tout malaise survenant  à l’effort ou juste après.
4. Respecter un échauffement  et une récupération de dix minutes.
5. Boire souvent de l’eau à l’entraînement et en compétition.
6. Éviter les activités intenses par  des températures inférieures à 5° C ou supérieures à 30° C et lors des pics de pollution.
7. Ne pas fumer une heure avant, ni 2 heures après une pratique sportive.
8. Ne pas consommer de substance dopante et éviter l’automédication.
9. Pas de sport intense avec de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal.
10. Pratiquer un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense à plus de 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes.

LE CHIFFRE  : 1 300

C’est en estimation, le nombre de décès constatés, chaque année, sur les terrains de sport (mort subite). Plus précisément, le professeur François Carré, spécialiste en physiologie cardio-vasculaire, ancien président des cardiologues du sport, table sur une fourchette basse allant de 1 300 à 1 500 décès et une haute de 1 500 à 1 800.

logo_association_14Contact :  www.numero-14.org.

Source Midi Libre

Posté par fredgo à 12:23 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 septembre 2011

Le sport absolument, mais pas n'importe comment !

        logo_association_14

           

          A la veille de voir le 1er spot TV sur le sujet, le 8ème Rugiss' Hand est heureux d'annoncer son partenariat avec ASSOCIATION NUMERO 14.

           Sensibilisé depuis un moment, le 8ème Rugiss' hand souhaitait pouvoir relayer les informations de l'association par l'intermédiaire de son site et ainsi informer ses fidèles lecteurs sportifs et moins sportifs sur la prévention nécessaire des problèmes cardiaques pouvant dans les cas extrêmes, avoir une issue fatale.

Max_Candau

         Son fondateur est Pascal CANDAU, Père de Maxime CANDAU, qui évoluait sous le n°14 dans le cadre du Saint-Raphaël Var Handball, de l’équipe du Pôle Handball du Lycée du Parc Impérial de Nice, et de l’Equipe de France des moins de 18 ans dont il était le Capitaine.
.

        Sa vocation est de promouvoir et d’organiser des actions de communication visant à informer le grand public sur les moyens préventifs existant contre le phénomène de « mort subite » chez le sportif. Elle est aussi d’encourager tous les moyens susceptibles d’assister la recherche médicale sur ce sujet.


affiche70x105

       l'Association Numéro 14 a également créé les 10 règles d'or du sportif. A lire et à relire.

       Association Numéro 14 a le soutien de très nombreux sportifs comme les joueurs du Biarritz Olympique mais aussi les joueurs de Saint Raphael HB, de monsieur Constantini, Serge Blanco et bien d'autres. Bien sûr l'Asso a le soutien du comité national Olympique et du club des cardiologues du sport.

      Je vous invite à cliquer sur le lien du site pour vous informer sur l'association numéro 14 . Un simple clic qui peut permettre de sauver une vie.

                   http://www.numero-14.org/

Retrouvez également un lien permanent sur le site dans la colonne de droite:  Partenaires

Amicalement à tous,
Vive le sport, mais pas n'importe comment.
Frédéric

Posté par fredgo à 18:00 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juin 2009

Micro violet avec Antoine Gutfreund..

Entre les révisions des examens et le hand, Antoine nous offre un petit moment de

plaisir avec un nouveau mico-violet.

Les violets : Bonjour Antoine, tout d’abord, tous les ‘’violets’’ te souhaitent la bienvenue au sein de l’équipe du SAHB. . gutfreund_antoine

Les violets : Peux-tu en deux mots nous donner ton parcours sportif ?
Antoine : Le hand est en moi depuis toujours puisque c'est ma mère qui m'a donné sa passion, je passais déjà toute mon enfance à La Robertsau. J'ai pris ma première licence chez les verts à 6 ans et j'ai toujours joué dans ce club. Je suis rentré au pole de Strasbourg en 4eme et étais en sélection du Bas-Rhin ou encore en équipe d'Alsace. Les violets : Quel souvenir garderas-tu de la Robertsau ?

Antoine : La Robertsau sera toujours le club de mon coeur puisque j'y ai passé vraiment toute ma jeunesse. J'en garde un très bon souvenir, je pense à tous mes coéquipiers qui sont surtout des bons amis et avec qui j'ai partagé de très bons moments. Ma dernière année en N1 m'a permis de mettre un pied dans le tout autre monde qui est celui des seniors.

Les violets : Tu ne vas pas venir seul puisque Fred (Beauregard) t’accompagne, peux-tu nous dire un mot sur lui ?

Antoine : "Bobo" est un super joueur et maintenant ami. J'ai beaucoup progressé à son contact. De plus, c'est lui qui me ramène après chaque entraînement, ce qui nous a permis de nous rapprocher, d'ailleurs je commence à écouter de la musique antillaise (rires)!

Les violets : Te voilà un nouveau joueur ‘’violet’’, pourquoi as-tu choisi le club du SAHB plutôt qu’un autre ?

Antoine : J’ai choisi le SAHB parce que le projet de la saison prochaine me parait très intéressant. La possibilité d'être au contact de professionnels et de jouer en D2 a beaucoup joué sur mon choix

Les violets :Quels sont tes objectifs perso en venant à Sélestat ?

Antoine : Mes objectifs sont de gagner ma place dans l'équipe fanion et pourquoi pas de viser une place de titulaire! Mais mon objectif principal est de faire de mon mieux pour apporter à l'équipe pour aller le plus loin possible la saison prochaine.

Les violets :Que connais tu du club phare Alsacien ?

Antoine : Je connais assez bien Sélestat puisque la moitié des joueurs du pôle espoir y jouent. Je joue contre eux depuis maintenant 10 ans, Sélestat a toujours été le rival de la Robertsau (rires)! Je suis déjà venu souvent au Cosec pour les soutenir puisque mon meilleur ami Arthur joue là-bas.

Les violets : À partir du mois d’octobre, nous allons jouer dans une toute nouvelle salle. As-tu pu y jeter un coup d’œil en venant ces derniers jours et quelles impressions cela te donne ? Faudra remplir la salle…

Antoine : Oui j'ai vu quelques photos de la nouvelle salle! Le fait de jouer dans une énorme salle est très motivant pour un joueur et je ne doute pas qu'elle sera pleine à craquer.

Les violets : Parlons un peu de ton parcours en équipe de France, ta première sélection remonte à quand ?

Antoine : Ma première sélection en équipe de France remonte à décembre 2007 à Zurich, lors des Franco-Suisse. Au début je ne réalisais pas trop à quel point c'est énorme, c'est seulement avec du recul que j'ai compris la chance que j'avais.

Les violets :Tu prends l’expérience chez les Bleuet comme un bonus ou plus comme un passage obligé pour être encore meilleur ?

Antoine : Je considère ça comme un bonus puisque depuis que je fais des stages j'ai beaucoup progressé et acquis de l'expérience. Mais lorsque l'on fait des stages, on retient aussi les moments énormes que tu vis avec tes potes, tu vis quelque chose de grand.

Les violets :Ton dernier titre remonte à avril lors de la coupe latine, quel effet ça fait d’entendre la Marseillaise ?

Antoine : Notre dernier titre mais aussi mon premier remonte bien à la coupe latine. Cela fait toujours plaisir c'est sûr, mais nous n'avions pas tellement de mérite puisque les autres nations étaient plus jeunes que nous. Nous attendions cette compétition avec impatience pour nous venger des espagnols; nous avions perdu contre eux en finale des jeux méditerranéens en Tunisie.n86100469871_8406

           Mais je ne peux pas évoquer l'équipe de France sans avoir une énorme pensée pour Maxime CANDAU, un de mes coéquipiers en sélection mais surtout ami, décédé il y a une semaine sous le maillot bleu. (le 30mai dernier, Maxime, joueur et capitaine de l'équipe de France de handball '92 a fait un arrêt cardiaque lors du match face à Besançon et est décédé quelques jours après)

Les violets :En deux mots pour conclure, ton souhait pour la saison 2009/2010 ?

Antoine : La saison 2009/2010 est une nouvelle étape pour moi, je vais vivre dans une toute autre dimension, maintenant c'est à moi de prouver que je mérite de faire partie de l'aventure. En tout cas je ferais tout ce que je pourrai pour y arriver! 

Les violets :Et bien merci pour ce petit entretien que tous les supporters vont apprécier.

Antoine : Alors à dans deux mois sous mes nouvelles couleurs!

Les violets :Au plaisir.

Fred pour les violets.

Posté par fredgo à 11:52 - 05) Interviews - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,