Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

05 novembre 2009

1/64ème Coupe de France: SAHB - Robertsau

20090301_DNA048181

La Fédération Française de handball, dans son souci de lisibilité sans doute, a créé cette saison... trois Coupes de France. En attendant de savoir qui rencontrera qui au niveau départemental et au niveau régional, on sait à quel bois devront se chauffer les huit clubs alsaciens en lice au niveau national (pour le compte du 3e tour)...

.
... Les garçons auront droit à leur derby, là encore une confrontation historique.
Le Sélestat AHB accueillera Strasbourg-Robertsau dans un match qui ne manquera pas de piquant sachant que les anciens des uns évoluant chez les autres ne manquent pas...
Le Mulhouse HSA recevra de son côté une équipe de Belfort qui joue les premiers rôles en N1, mais qui ne devrait logiquement pas inquiéter plus que ça les Haut-Rhinois.
Haguenau renouera avec son passé dans l'épreuve en offrant l'hospitalité au Nancy de Nikola Malesevic, un des ténors de la D2 alors que Cernay/Wattwiller, impeccable en championnat, tentera de faire aussi bien en Coupe face au Metz handball qu'il a battu, lors de la première journée de championnat, à la salle Thierry Omeyer (29-26).

Les matchs:
Sélestat AHB (D2) - S. Robertsau HB (N1)
Mulhouse HSA (D2) - Belfort (N1)
Haguenau (N3) - Nancy (D2)
Metz (N2) - Cernay/Wattwiller (N2)

Ces rencontres se disputeront le week-end des 21 et 22 novembre.

Posté par fredgo à 23:13 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2009

Place à la coupe de France 2009

1/16EMES de COUPE DE FRANCE MASCULINE

Pontault_combaultVsSELESTAT
Pontault-Combault HB/Sélestat Alsace HB


Le match vu par les violets :

        Quart_de_finale_contre_creteil_08Et voilà, les choses sérieuses reprennent. Même si la reprise du championnat n'est que la semaine prochaine, ce match contre Pontault va pouvoir situer concrètement le jeu et l'envie des Sélestadiens.
        L'équipe de Pontault-Combault (9ème en D2) capable du meilleur comme du pire voudra sans doute déjà se faire pardonner du revers subit en championnat de la semaine dernière. En effet, les coéquipiers de Mehdi Ighirry n'ont pas saisi leur chance qui leur était offerte de reprendre quelques points précieux au classement de la D2. Il est clair qu'un retour en LNH s'amenuise de journées en journées.
      Avantage, inconvénient ?  Est-ce que cela fera l'affaire des Violets? C'est le match qui le dira... Nos violets, au vu des derniers matchs entrevus en janvier nous permettent d'y croire. Et puis ce match, s'il est bien négocié permettra de débuter le championnat dans les meilleures conditions possibles.

       D'ailleurs, l'objectif prioritaire n'est-il pas celui-ci ?

Fred.

La présentation des autres 16e de finale

Pour ces 16e de finales de la Coupe de France, les équipes de D1 ne seront pas opposées entre elles. Pour autant, les formations LNH n'auront pas la vie facile aux quatre coins du territoire.

Si la logique est respectée, tous les clubs LNH devraient se qualifier pour le tour suivant. Mais voilà... En sport, la logique n'existe pas. Et une équipe de D1 pourrait bien l'apprendre à ses dépends lors des 16e de finale de la Coupe de France qui vont se disputer de vendredi à dimanche.
Toulouse sera notamment en danger du côté de Billère. Actuellement classée 2e de D2, la formation béarnaise cherchera à jouer un mauvais tour à son voisin haut-garonnais. Même cas de figure pour Nîmes en déplacement à Villeurbanne. En difficulté en Championnat, les hommes d'Alain Portes ont fait de cette compétition une priorité pour obtenir un ticket européen. Mais l'ambitieuse équipe rhodanienne sera un obstacle dans cette quête. De même pour Dunkerque à Gonfreville. Un faux-pas serait difficilement accepté dans le Nord. Créteil, aussi, veut aller loin dans l'épreuve. Pour cela, les Franciliens devront s'imposer chez un autre club de D2, à savoir Dijon. Pour sa part, la Coupe de France sera l'occasion pour Sélestat de se changer les idées après une première partie de saison plus que délicate. Cependant, le tirage au sort n'a pas été clément avec les Alsaciens. La visite du côté de Pontault-Combault sera périlleuse.
Pour Montpellier, Nantes, Paris, Ivry, Tremblay et Istres, tous opposés à des équipes de Nationale 1, la marche ne devrait pas être assez haute pour les faire trébucher. D'autant plus inimaginable pour Chambéry, Saint-Raphaël et Aurillac en déplacement chez des Nationales 2. Mais attention, la Coupe réserve toujours des surprises.
Source LNH

3 divisions les séparent:
N2/LNH
USM SARAN HB/ AURILLAC HBCA
MARTIGUES PORT DE BOUC HB / ST RAPHAEL HB
JUS SALON HANDBALL N2 / CHAMBERY SAVOIE HB LNH

2 divisions les séparent:
N1/LNH
HANDBALL CLUB GIEN LOIRET / MONTPELLIER HB
GIRONDINS BORDEAUX HBC / HBC NANTES
REAL VILLEPINTE VERT GALANT / PARIS HB
ANGERS NOYANT HBC / US IVRY HB
SMEC METZ MASCULIN / TREMBLAY EN FRANCE HB
VALENCE HB N1 / ISTRES OUEST PROVENCE HB LNH

1 division les sépare:
D2/LNH
 
BILLERE HANDBALL / TOULOUSE UNION HB
ESM GONFREVILLE ORCHER/ DUNKERQUE HB GRAND LITTORAL
PONTAULT-COMBAULT HB / SELESTAT ALSACE HB
DIJON BOURGOGNE HB / US CRETEIL HB
VILLEURBANNE AS HB / USAM NIMES GARD

N1/D2
TORCY HANDBALL MARNE LA VALLEE / ST CYR TOURAINE HB

Aucune division les sépare:
D2/D2
ASPTT NANCY VANDOEUVRE / MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE

LNH/LNH
En 16ème , les clubs de LNH ne peuvent pas se rencontrer.

Posté par fredgo à 21:41 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2009

Retrouvailles autour d'une coupe.

pon        Le 32ème de finale de la Coupe de France se déroulera à Pontault-Combault, ancien pensionnaire de la LNH et descendus la saison passée. En éliminant le petit club de Le Chesnay (N2) 22 à 38, les Franciliens se sont octroyés le droit de disputer un tour supplémentaire contre Sélestat.
      Ils auront à coeur de bien faire contre nos Violets qu'ils connaissent bien. Et même si à présent  une division les sépare, même s'ils sont classés dans le ventre mou de la D2, les jaunes et bleu vont vouloir faire '' la peau '' à un club de l'élite.
      Mais, au vu des derniers matchs, le SA-HB saura ce qu'elle a à faire : Jouer aussi bien que lors du tournoi ! Et, s'ils jouent ensembles de la même manière, il ne devrait pas y avoir de soucis. Alors...

Allez les Violets

Mehdi_Ighirry
Mehdi Ighirry, ancien Sélestadien, devrait être de la partie
et se rappeler aux bons souvenirs...

  Le match aura lieu le 07 février prochain à Pontault dans la salle de Boisramé.

Posté par fredgo à 22:04 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 avril 2008

1/2 finale coupe de France 2008

MULHOUSE
Par Aline, 12 ans

Samedi, le 26 avril 2008
Et c’est reparti pour un nouveau déplacement avec les supporters du SELESTAT Alsace Handball à MULHOUSE pour la ½ finale et, qui sait, peut-être la finale !!
Aujourd’hui, nous partons plus nombreux que d’habitude : évidemment, puisque la distance entre le Cosec Eugêne Grismar et le lieu de compétition n’est que d’une heure. C’est pratique pour une fois !
Nous nous en allons du point de départ à 14h00. Le SAHB jouera sa ½ finale contre Paris. La salle de sport de MULHOUSE est gravement atteinte d’une ambiance folle. Les supporters de MONTPELLIER (les BLUE FOX) nous aident à supporter nos joueurs, mais cela ne suffira pas. Effectivement, à la fin du match, le score s’annonce rude pour nous et nos joueurs : 33 pts pour PARIS et 31 pour les Violets. La finale nous a glissée des mains et nos rêves se brisent dans les buts.
Vu que les Blue Fox nous ont prêtés main forte lors du match, nous faisons de même pour le MONTPELLIER/IVRY et enfin les grands gagnants sont … (roulements de tambours)… 34 pts pour MONTPELLIER et 31 pts pour leurs concurrents ; l’équipe chanceuse affrontera donc PARIS durant la finale !!!!! Demain, on revient, même si nos joueurs ne se le sont pas permis.
Ce soir, en arrivant au Cosec, on continue nos chants vu que l’on va encore encourager les moins de 18 ans. Malgré le bruit que nous faisons, eux aussi sont très fort. La preuve : le résultat final s’élève à 41 pts pour SELESTAT et à 28 pts pour St-RAPHAËL.
Allez, maintenant on rentre et à demain pour ceux qui viennent !!
Dimanche, le 27 Avril 2008.
Aujourd’hui, il me semble y avoir moins de monde qu’hier, car il n’y a qu’un bus et il n’est même pas plein. Malgré tout, nous sommes toujours aussi efficaces. L’ambiance est chaude et on crie dans le bon sens toujours en encourageant MONTPELLIER et cela sert bien puisqu’ils gagnent 28 pts à 26 pts.
Bon, cette fois-ci, c’est bien terminé. Au revoir et à samedi, nous, on est partis.

Posté par fredgo à 19:34 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 avril 2008

Mon épopée à Mulhouse

Salut, c’est moi CIGGY la Cigogne.Comme vous le savez, j’ai la chance de suivre l’équipe du SELESTAT Handball depuis longtemps maintenant. Et quel bonheur quand on m’a demandé de suivre mon équipe à Mulhouse pour la phase finale de la Coupe de France 2008.

 

 

Je suis heureuse car ce n’est pas tous les jours que nous jouons pour une place de finaliste. Ah je me rappelle l’année 1995 lorsque nous avions joué contre l’OM Vitrole. Quel match, quelle ambiance ! On ne pouvait pas rêver mieux. Et ça, tous les anciens vous le diront ; revivre cet événement ça ne peut être qu'une fête, une belle fête.

La fête, pour tout le centre Alsace, voire l’Alsace entière. C’est sûr ! C’est pourquoi le club nous a concocté à tous les supporters un tee shirt Collector. Je me suis empressée de prendre le mien. Je serai fière de montrer nx20080427_DNA014087otre beau maillot violet pendant tout le match. Même si j’ai du mal, je prends place dans le bus. Je ne veux pas manquer le voyage avec les supporters. C'est-à-dire que je prends beaucoup de place avec mon arrière train et mes longues jambes. Il faut aussi que je fasse attention à mes plumes. Je dois être présentable. J’ai tout de même une mission à respecter avant, pendant, et après le match, je ne veux pas faire déshonneur à l’Alsace en ce jour de fête.

Nous arrivons enfin à Mulhouse et je dois vite m’éclipser du groupe et commencer ma mission. Moi aussi j’ai peur car être au milieu de la salle entourée de 2000 spectateurs m’impressionne. Un petit bonjour à gauche, un coucou à droite, un clin d’œil aux dirigeants de la FFHand. Et c’est partit ! Et puis tout à coup je me retrouve bec à bec devant la coupe. La COUPE de France et là je me rends compte de l’enjeu de la journée pour notre club : Gagner contre Paris et jouer la finale nous permettraient de pouvoir espérer la soulever ! La pression monte. Mais je repars, un coucou de plus par ici puis je me dirige vers le coin des supporters de Montpellier. Quel mérite, ils sont partis vendredi soir à 22h pour voir jouer leur équipe fétiche. Je leur fais de grands signes et là : la cinquantaine de supporters Montpelliérains me faitune ovation du tonnerre. Sympa. Ils sont vraiment sympas. Je suis touchée…La cigogne va rougir !

Bon malgré tout, je ne peux m’attarder car la présentation des équipes va commencer. Je me présente au centre du terrain comme à mon habitude (privilège de cigogne). Les équipes vont rentrer sur l’aire de jeux et autre privilège que j’apprécie, c’est de taper dans les mains des joueurs. J’ai le sentiment de leur donner un peu de force pour le match. Ce n’est peut être qu’une illusion mais si ça leur permet de ‘’voler’’ vers la victoire…..

J’ai le cœur qui bat la chamade, je jette un coup d’œil sur la tribune de Sélestat, les supporters IMG_3874sont chauds comme la braise comme à leur habitude et par après, j’irai les rejoindre afin de vivre l’évènement avec eux. Car ils sont extraordinaires. Il faut les voir au cosec ou même en déplacement. C’est la folie, que dis-je la furie… Ça y est, ils entrent un après l’autre. Entre Mika Robin puis Radek Motlick puis les un après les autres et enfin pour finir Michal Baran et comme prévu chacun me frappe dans la main. La tension est palpable et je sens que la pression est forte. Arrivent les joueurs Parisiens avec un visage fermé et oh surprise, alors que je m’apprête à leur taper dans la main à eux aussi, ils ne le font pas ! Je suis un peu déçue. C’est pas sympa. Mais bon : le match va commencer, je rejoins les supporters et je vais les encourager jusqu’à en perdre mon souffle... Foi de supporter !

C’est parti. Et là surprise, dès les premières minutes, ils font erreurs sur erreurs. On a beau les encourager, donner de la voix, crier, hurler ; rien n'y fait ! Ils n’y arrivent pas, ils balbutient leur handball, oublient les fondamentaux. Je voudrais bien voler à leur secours mais je n’ai pas le droit de leur filer le moindre coup de pâte. Enfin ! Ce n’est que moi ! Une petite cigogne….

Cis0003d01_20080427_BR’est horrible, moins 8 à la mi-temps. On est parti pour prendre une br… une fessée. Allez, Ciggy va prendre la température. Les mines sont défaites, les yeux des supporters un peu désabusés... Le rêve s’envole doucement et l’on ne voit pas comment l’équipe peut refaire surface et encore moins gagner. Tout le monde reprend sa place, moi aussi. Et le calvaire continue et l’écart est porté à la 40ème à -11. La messe est dite !

Malgré cela, tous les supporters continuent à donner de la voix et par bonheur les20080427_DNA015108 mouches ont changé d’âne et nos Sélestadiens se mettent à bien jouer, à marquer ! Et nous revoilà à chanter de plus belle, relayés par nos alliés d’un week-end : les Montpelliérains. Le match pour Sélestat à démarré et Paris se voit infliger un 6-0. Ils perdent pieds à leur tour. Nous pouvons y croire encore. Nous ne sommes qu’à moins deux à 3 minutes du coup de sifflet final. Ils vont le faire !!!

Mais Paris résiste et réussi à garder ses distances. Ciggy la cigogne est triste, tous les violets aussi. Fin de l’aventure ! Score du match : Paris 33- Sélestat 30.

Bien sûr que je suis triste ! Mais il faut un vainqueur et un vaincu. Le SAHB n’a joué que vingt minutes. Il en manque quarante pour espérer gagner.

Maintenant, il me reste à reprendre du poil de la bête et animer à ma manière l’entre-deux match. Et on recommence, un coucou aux enfants dex20080427_DNA015228 Christian O, un bonjour à d’autres jeunes, un petit bond de cigogne pour amuser la galerie… Je retourne faire un coucou aux supporters des Blue Fox et me mêle à eux. Je teste un peu les tambours, je brandis leur écharpe et chante un moment avec eux… Puis, je redescends sur le terrain quand tout à coup un "renard bleu’’ s’approche de moi ! C’est la mascotte du Ma-hb ! Là, c’est le coup de foudre ! On ne sépare plus, on va à gauche à droite, on salue ensemble.IMG_3884 Puis les responsables de l’organisation nous invitent à une danse imprévue accompagnés de jolies Brésiliennes. Je ne suis pas sûr qu’en tant que cigogne, je sois vraiment à la hauteur car à part faire de grands cercles dans le ciel, la danse et moi ça fait deux. Et puis le ridicule ne tue pas. J’avais même un point commun avec les danseuses Brésiliennes: de longues jambes effilées.

Tout a une fin, je me ressaisi car la deuxième demi finale v20080427_DNA015107a commencer entre Montpellier et Ivry. C’est presque une finale avant l’heure. Il va sans dire que nos supporters vont encourager Montpellier. C’est un juste retour des choses puisqu’ils ont fait de même pour nos joueurs. C’est une sorte d’alliance de circonstance. Nous remettons le couvert dès le début du match, nous chantons, nous crions, on encourage autant qu’on peu ! C’est la fête, c’est ainsi que nous vivons ce week-end qui nous est offert à Mulhouse. Il faut savoir profiter des bonnes choses. On s’en donne à cœur joie. On communie avec les supporters des Blue Fox, nous tambourinons d’un seul tambour, nous chantons d’une seule voix… Ce sera Montpellier qui gagnera sa demi-finale après un beau combat contre Ivry. (34- 32) Les Ivryens n’ont pas déméritéselle_est_a_nous.

Le lendemain, se sera la même fête pour tous ! Les Montpelliérains gagneront la finale contre un Paris accrocheur jusqu’au bout. Score du match : Ma-hb 28- Paris 26.

La joie des en_finalejoueurs fut à la hauteur de leurs objectifs. La cinquantaine de supporters des Blue fox venue de Provence pourra même soulever la coupe prêtée par les joueurs. Nous les applaudissons et partageons leur joie. Soudain ces mêmes ‘’fadas’’ (termes du sud) nous ovationnent une dernière fois en criant d’une seule voie : ‘’violet, violet…’’ et nous leur rendons un ‘’Montpellier, Montpellier..’’

allez_selestatC’est ainsi que se referme la page de la coupe de France 2008. Malgré la tristesse de la défaite en demi. Moi Ciggy, au nom de tous les supporters, je vous remercie pour toutes les joies occasionnées par cette aventure menée jusqu’au ‘’final 4’’ Faites nous rêver encore et encore et vous aurez toujours un huitième homme derrière vous ! Quand à moi, je retourne dans mon nid me remettre de mes émotions.

                                                                                                                     Ciggy, La cigogne

Posté par fredgo à 19:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2008

Un rayonnement ultra Violets

SELESTAT

Les « Violets » ont encouragé leur équipe jusqu'au bout, mais cela n'a pas suffi. Sélestat s'est incliné hier en demi-finale de la Coupe de France face à Paris. Récit d'une journée pas comme les autres pour les supporters sélestadiens.    

 

      x20080428_DNA014087

      Fallait-il y voir un signe ? Mercredi, Jean-Claude Neubrand, le président des « Violets », le club de supporters du Sélestat Alsace handball, a chuté et s'est fissuré le bassin. « Normalement, je devrais être couché, mais hors de question de manquer la demi-finale », sourit-il, béquille à la main, avant d'embarquer dans le bus.  Il est 13h45 au Cosec Eugène-Griesmar et le premier des deux bus prévus pour Mulhouse est déjà là. Les supporters ont chargé le matériel dans la soute. Édith, liste à la main, vérifie si tout le monde est présent. Lentement, les supporters prennent place à bord du car scolaire affrété pour l'occasion. Tous, ou presque, ont revêtu le tee-shirt collector créé pour la demi-finale. A 14h10, à peine en retard, le bus peut décoller, direction le palais des sports de Mulhouse.  Cinq minutes après, premier coup de sifflet du président. « Sitôt arrivés, on vous distribuera les « tape-tape ». Et on veut vous entendre du début à la fin .» « Ben, comme d'hab, quoi », répond une supportrice. Le ton est donné.

« Si l'un d'entre vous n'est pas en violet, il reste dans le bus »

Le début du voyage se déroule paisiblement : on discute, on plaisante, on fait des photos-souvenirs. Les plus jeunes ont apporté des cartes pour se distraire. A 15km de Mulhouse, les premiers « Violets ! Violets ! » se font entendre, encore timides. Puis le bus se fait doubler par une voiture d'où surgit, par la fenêtre, une écharpe aux couleurs du club. Un énorme « Ouais ! ! ! » résonne dans le bus.  A quelques minutes de l'arrivée, une supportrice lance : « Il faut s'échauffer, sinon on va être aphones .» Les « Violets ! Violets ! !» reprennent, un peu plus consistants cette fois. Et ce sont Aline, 12 ans, Coralie, 10 ans, et Maryline, 7 ans, qui donne le la. A 15h10, le bus se gare sur le parking du palais des sports. « Que ceux qui ne sont pas encore habillés le fassent. Si l'un d'entre vous n'est pas en violet, il reste dans le bus », menace une voix. Les retardataires s'exécutent.  Quelques minutes plus tard, le palais des sports, encore clairsemé, est soudainement illuminé par un rayon ultra violet ! Les supporters sélestadiens prennent place dans une des tribunes latérales. Une fois n'est pas coutume, pour cette rencontre exceptionnelle, la cigogne, mascotte du club, a fait le déplacement. Il faut dire qu'à vol d'oiseau, Mulhouse n'est vraiment pas loin.  Le temps d'installer la grosse caisse, de chausser les tape-tape et de revêtir les perruques, les voilà partis. Les premiers encouragements retentissent dans les travées du palais des sports. Un hommage est même rendu par les Violets à la quarantaine de supporters montpelliérains qui ont fait le déplacement pour le match suivant.  Soudain, le speaker de la salle prend la parole et appelle, un à un, les protagonistes de la rencontre. L'arrivée sur le parquet de chaque joueur sélestadien est bruyamment acclamée par les supporters. Le match peut démarrer. Au premier but de Sélestat, les supporters exultent et les encouragements repartent de plus belle. Quant à la première faute sur Baptiste Butto, elle est saluée par une salve de « Ouh ! » autant à l'encontre du joueur fautif que de l'arbitre, pour n'avoir pas suffisamment sévi.  Les minutes passent et sur le terrain, Sélestat est à la peine. Après 20 minutes de jeu, Laurence est plutôt anxieuse. « C'est pas terrible. Ils sont pas dans le match là. Je ne sais pas s'ils ont peur... » Finalement, Sélestat rentre aux vestiaires avec un débours de huit buts à la mi-temps.

Une victoire sans partage à «l'encouragemètre»

Demi_finale_2008_SAHB_Paris_30_33 La partie reprend. Sélestat joue un peu mieux mais reste assez loin derrière. Pourtant, les encouragements ne cessent pas. A un quart d'heure de la fin, les Sélestadiens sont toujours à huit buts. Laurence secoue la tête : « Je suis déçue. Là, c'est foutu. » Six minutes plus tard, Sélestat est revenu à quatre longueurs des Parisiens. Les Violets, en net regain de forme, se sont levés comme un seul homme pour appuyer leur équipe. L'euphorie dont semblent atteints les joueurs alsaciens gagne à son tour les tribunes du palais des sports.  Le final est bouillant. Deux buts de retard à quatre minutes du terme. Laurence a retrouvé le sourire et tape dans ses mains à l'instar de ses camarades. C'est désormais « Tous ensemble » et debout qu'ils terminent le match. Les dernières minutes sont insoutenables, les applaudissements redoublent de vigueur. Malheureusement, Sélestat ne reviendra pas. Les supporters sont déçus, forcément. Le voyage en bus sera un peu plus long qu'à l'aller. Mais à «l'encouragemètre», ce sont eux qui ont gagné.

Merci à Florent Estivals

de Dna du 26/04/08

Posté par fredgo à 19:35 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 avril 2008

1/2 finale de coupe de France 2008

Copie_de_accueil_20cdfNous y sommes!

Une fête que l'on attendais depuis 1995 et cette finale de coupe de France contre l'OM Vitrole.
Et bien la voilà !
Que cela plaise ou que cela déplaise!
Oui, nous avons rêvé, oui nous avons carressé l'Europe.
Et bien même si nos joueurs ont échoué, ce n'est pas grave parce qu'ils nous ont donné du plaisir jusqu'au bout!

 

Posté par fredgo à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 février 2008

16ème de Coupe de France 2008

Thionville- SA-HB: 25-31

Déplacement ''surprise'' du club des VIOLETS à Thionville.
Un mini bus, 4 voitures, 25 personnes et le tour est joué. C'est clair que 2h30 de trajet ne nous effraye pas quand on sait que le club de LNH le plus proche est Pontault Combault à 5h de Sélestat.

Surprise pour les joueurs qui ne savaient pas qu'on se déplaçait !
Surprise pour Germain S. et son épouse pensant être les seuls supporters d'un soir!

Groupe_02     
Allez tout le monde s'installe, ça va commencer!  

Tambours        Coco_tam_tam
       C'est bon? On peu y aller ?                            Devinez pour qui je suis ?

De plus la victoire est au bout. Quelques petites sueurs froides mais en fevrier..... C'est normal !

Merci_les_supporters
Merci les Violets
Merci les Joueurs

Rendez vous au prochain tour!

                                                 

Posté par fredgo à 18:40 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2008

16ème de finales de la Coupe de France 08

Marius Vijiiac arrière droit de l'équipe de Thionville HB casse la lucarne.
Baptiste Butto, ex-joueur de Thionville part et marque...

Ecoutez les violets... Toujours présents !!!

Posté par fredgo à 18:42 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,