Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

21 septembre 2015

Resumé de la 3ème journée: Pontault et Besançon se partagent la tête, Sélestat chute ...

Victorieux respectifs de Cherbourg et Massy, les deux clubs, cantonnés au bas de tableau l’an dernier, poursuivent leur beau mois de septembre et se partagent la première place après trois journées.

J-3

Mai 2015, dernière journée du championnat de Pro D2. Besançon bat Mulhouse et sauve sa place à ce niveau in extremis. Pontault-Combault, lui, s’incline contre Nancy et doit en passer par un barrage de maintien, une deuxième année de suite, pour gagner le droit de repartir en Handball ProD2. Quatre mois plus tard, les équipes ont changé, un peu, et leur classement, beaucoup. Après trois journées, Bisontins et Pontellois-Combalusiens se partagent la première place du classement, grâce à leur troisième succès de rang acquis ce week-end. Face à Cherbourg, un autre invaincu, pour les Franciliens, qui ont une nouvelle fois fait preuve d’une grande maîtrise. Contre Massy pour Besançon, qui n’a jamais été mené dans le match et confirme sa belle forme avant de se rendre à Sélestat, relégué de LNH, pour un nouveau test.

 

 

Rouge

MULHOUSE HB SUD ALSACE 26 25  SELESTAT ALSACE HB : (10-14)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Le derby alsacien était attendu, il a tenu toutes ses promesses. Et dans un match où chaque équipe a eu sa période, c’est Mulhouse qui est sorti vainqueur, faisant chuter pour la première fois Sélestat. Ce sont pourtant les visiteurs qui débutent le mieux et comptent jusqu’à cinq unités d’avance (8-13, 27e). Mais quelques face à face loupés permettent à Mulhouse de rester dans le match (10-14 à la pause). Les locaux grignotent leur retard et égalisent au cœur de la seconde période (18-18, 44e). Ils abordent le money time avec deux buts d’avance grâce à Eduardo REIG GUILLEN (10 buts), mais les Sélestadiens de Rudy SERI égalisent encore (25-25, 58e). Finalement, Sébastien GALOTTE offre la victoire aux siens d’un but à 11 secondes du terme.

Statistiques : Eduardo REIG GUILLEN (10/13 dt 5/5 pen), Sébastien GALOTTE (5/6) à Mulhouse / Rudy SERI (7/9), Julien MEYER (10/35 arrêts dt 0/4 pen) à Sélestat.

Classement : Mulhouse - 9e (7pts ; -1) / Sélestat - 6e (7pts ; +5)

L'info en plus : 2 cartons rouges directs ont été distribués durant la rencontre pour les Mulhousiens Ingars Dude et Bogdan Petricevic. Des sanctions qui pourraient handicaper les Alsaciens en cas de suspension.

Brahim IGHIRRI, entraîneur de Mulhouse : « Notre début de match est laborieux en attaque et Sélestat a exploité cela avec des contres, le repos était nécessaire. Puis on s’est reconcentré, notre projet défensif a bien tenu et nous a offert à notre tour des ballons de contre. Ça s’est joué à peu de choses, un nul aurait été plus équitable mais on a eu de la réussite, tant mieux. »

Christian GAUDIN, entraîneur de Sélestat : « Ça se joue sur des détails, on gère bien notre première mi-temps même si on a trop d’échecs en contre qui nous coûtent cher, car on aurait pu creuser un écart de 7 ou 8 buts à la pause. Je reste satisfait de la prestation d’ensemble, on est une équipe en apprentissage et notre jeu s’améliore. Mulhouse a bien joué le coup. »

les autres matchs

UMS PONTAULT-COMBAULT HB JS CHERBOURG MANCHE HB : 31 – 28 (16-13)
Entre deux équipes encore invaincues, le match est d’abord serré et offensif (5-5, 5e). Puis la défense locale se met en place et permet à Pontault-Combault de creuser l’écart (9-6, 10e). Williams MANEBARD égalise pour Cherbourg (13-13, 23e) mais les Normands accusent à nouveau trois buts de retard à la pause (16-13). Les Franciliens restent devant toute la seconde période sans jamais prendre trois buts d’avance néanmoins, et deux derniers penaltys de Davorin VRANIC dans les cinq dernières minutes valident leur succès (30-27).

GRAND BESANCON DOUBS HB – MASSY ESSONNE HB : 25 – 22 (15-11)
Comme l’autre co-leader, Besançon n’a jamais été mené par Massy chez lui. Les Franc-Comtois, par Jules PORTET-HARLEAUX et Quentin EYMANN (6 buts chacun) prennent les commandes (6-4, 10e puis 9-6, 18e). Massy recolle presque (11-10, 25e) mais se retrouve à -4 à la pause (15-11). Dès la reprise, les locaux, toujours rassérénés par un brillant Ilija KOMNENOVIC (18 arrêts) font monter leur avance à sept buts (19-12, 36e). Les Essonniens tentent le tout pour le tout et reviennent dans le match (20-18, 49e), sans vraiment réussir à inquiéter Besançon, qui enchaîne un troisième succès.

ISTRES OUEST PROVENCE HB – LIMOGES HAND 87 : 36 – 28 (17-18)
Sonnés par leur large défaite à domicile le week-end passé, les Limougeauds avaient à cœur de réagir. Ils le réussissent en entrant mieux dans le match (1-4, 7e). Istres se reprend grâce notamment à Maximilian JONSSON (10 buts) et revient à un but, mais les champions de France de Nationale 1 gardent les commandes jusqu’à la pause (17-18). Ensuite, le collectif istréen fait la différence, le LH87 semble à cours de solution et, après quelques minutes à résister (21-21, 37e), craque définitivement (24-21, 28-23, 34-27…) pour terminer à -8.

USM SARAN HB – GRAND NANCY ASPTT HB : 33 – 24 (16-13)
Séduisant lors de ses deux rencontres face aux relégués de LNH, Saran a confirmé sa bonne forme en disposant de Nancy, 6e de Pro D2 l’an dernier. Les promus sont d’abord malmenés par les Lorrains, qui dominent le premier quart d’heure (8-10). Les Saranais passent alors un 8-1 qui les place en tête (16-11, 27e). Nancy s’accroche et Yann DUCREUX (7 buts) permet aux siens de revenir à un but (18-17, 37e). Une nouvelle accélération des locaux est cette fois  fatale aux visiteurs, qui lâchent : 20-18 (39e), puis 23-18, et un écart qui monte finalement à neuf buts (33-24). Ce résultat permet aux Lorietains de s’installer en haut de tableau, tandis que Nancy reste coincé à la dernière place.

DIJON BOURGOGNE HB – VALENCE HB : 31 – 29 (14-14)
Après sa défaite à Cherbourg, Dijon voulait se relancer à domicile. Les Bourguignons ont surtout été malmenés par les Valentinois, eux aussi revanchards après deux échecs. Si Dijon gère l’entame (10-7, 19e), les visiteurs passent devant grâce à un 4-0 (10-11, 23e) et comptent même quatre buts d’avance à l’approche du dernier quart d’heure (21-25, 42e). Les hommes de Jackson RICHARDSON se reprennent et placent un 3-0 (24-25, 46e), puis profitent de leurs supériorités numériques pour enchaîner avec un 4-0 (de 26-27 à 30-27, 59e) et l’emporter.

BILLERE HB PAU PYRENEES – ANGERS NOYANT HBC : 27 – 21 (16-12)
Après leur succès à Valence, les Billérois avaient l’occasion d’enchaîner à domicile, et ils ne l’ont pas manquée. Malgré un départ difficile (0-2, 3e), ils trouvent des solutions en attaque, égalisent (4-4, 13e) et passent un 6-0 qui distance Angers (10-4, 18e). Si les Angevins recollent bien à trois buts dans un début de seconde période où les gardiens Arnaud TABARAND et Julien LARDEUX s’illustrent (16-13, 43e), jamais les visiteurs ne parviennent à inquiéter leurs adversaires, qui s’imposent logiquement de six buts (27-21).

Plus de stats sur FFHB

Photo source Fred Clic clac

Le classement après trois journées:

 ÉquipesPtsJGNulsPButs +Buts -Diff
1 UMS PONTAULT COMBAULT HANDBALL 9 3 3 0 0 93 78 15
2 GRAND BESANCON DOUBS HANDBALL 9 3 3 0 0 80 72 8
3 USM SARAN HB 7 3 2 0 1 93 81 12
4 BILLERE HANDBALL PAU PYRENEES 7 3 2 0 1 84 77 7
5 SELESTAT ALSACE HB 7 3 2 0 1 81 76 5
6 JS CHERBOURG MANCHE HB 7 3 2 0 1 86 83 3
7 DIJON BOURGOGNE H.B. 7 3 2 0 1 86 84 2
8 MULHOUSE HANDBALL SUD ALSACE 7 3 2 0 1 82 83 -1
9 MASSY ESSONNE HB 5 3 1 0 2 74 77 -3
10 ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL 4 2 1 0 1 62 58 4
11 ANGERS NOYANT HBC 3 3 0 0 3 71 81 -10
12 VALENCE HANDBALL 3 3 0 0 3 81 92 -11
13 LIMOGES HAND 87 3 3 0 0 3 81 99 -18
14 GRAND NANCY ASPTT HB 2 2 0 0 2 48 61 -13

Posté par fredgo à 19:32 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2015

J-3 : Mulhouse - Sélestat ; Que la fête soit belle...

Il a beau arriver très tôt dans la saison, dès la 3e journée, le derby Mulhouse Handball Sud Alsace - Sélestat AHB, ce soir à 18 h au Palais des sports, est un moment à part dans ce championnat de Pro D2. Tout à l’heure, les deux meilleurs clubs alsaciens n’auront qu’un mot en tête : victoire.

que-la-fete-soit-belle

Ce soir, il n’y a que les hommes, les vrais, qui auront leur place sur le terrain. On a beau minimiser, des deux côtés, l’enjeu de cette rencontre - une simple rencontre de 3e journée de Pro D2 ( « Je n’ai pas d’appréhension particulière » , lâche l’entraîneur du SAHB Christian Gaudin ; « Un match reste un match », lui fait écho son homologue mulhousien Brahim Ighirri) -, un Mulhouse - Sélestat est et restera toujours un moment à part dans une saison. Que ce soit en Coupe de France, en championnat, ou même en amical, ce match à une saveur qu’aucun autre ne peut avoir.

Celui de tout à l’heure ne dérogera pas à la règle. Même si la majorité des acteurs - les premiers concernés - n’a pas fréquenté le club rival. Même si aujourd’hui, il n’y a plus que Gallotte et Ighirri côté MHSA, Martin et Jung côté SAHB qui peuvent encore mesurer la portée de ce derby. Mais dans les tribunes, on parle de ça depuis la relégation en Pro D2 du SAHB et l’échec du MHSA en play-offs. Depuis le moins de juin. Une éternité.

Le MHSA avec Dude, le SAHB sans Vujic

S’il comprend l’impatience des supporters, Brahim Ighirri aurait préféré que ce derby « arrive un peu plus tard ». Pas parce qu’il ne se réjouit pas de participer « à une véritable fête du handball alsacien » , mais parce qu’il aurait souhaité disposer de 100 % de ses moyens pour affronter le favori de la Pro D2. Blessé à la main gauche samedi dernier à Massy, le défenseur Ingars Dude a tout juste repris l’entraînement jeudi, « mais il sera apte ».

On pourrait en dire de même du côté de Sélestat, puisque Gaudin devra composer sans Vujic : « Igor s’est fait une lésion au niveau des adducteurs et ne sera pas présent pour ce match, ni pour les quelques semaines qui viennent », regrette l’entraîneur du SAHB qui devra aussi canaliser la fougue de son fils Thomas. Longtemps blessé à l’épaule, celui qui n’a encore jamais porté le maillot de Sélestat pourrait faire sa rentrée ce soir : « Il a envie, mais il faut rester prudent. »

Auteurs d’un début de saison parfait, les Sélestadiens arrivent en position de force au Palais des sports, surtout après avoir évité le pire à Saran : « On a fait preuve de caractère pour aller chercher cette victoire. On est encore à la recherche de réglages, mais on n’est pas les seuls. C’est le lot de toutes les équipes en début de saison. »

Les deux équipes se respectent, mais ne se craignent pas

Ce n’est pas le MHSA qui dira le contraire, lui qui a déjà baissé pavillon une fois cette saison. C’était la semaine dernière à Massy, battu en ouverture du championnat à… Sélestat. « On a mal défendu après la sortie de Dude, peste Ighirri. Contre Sélestat, il faudra retrouver de la justesse en défense. Parce qu’en face, il y a de gros shooteurs à tous les postes. C’est une équipe vraiment très complète, plus que la mienne en tout cas. »

Le jeu de dupes a déjà commencé et Gaudin ne tarde pas à renvoyer la balle à son homologue mulhousien : « J’ai beaucoup de respect pour Mulhouse, c’est une équipe très expérimentée avec une colonne vertébrale très performante : Ciobanu, que j’avais pris quand j’entraînais la sélection roumaine, le demi-centre Ighirri, que j’aurais aimé faire venir chez nous, et le pivot Serrano. Après il y a aussi Becirovic, Gallotte et les autres. C’est fort. »

On l’aura donc compris : les deux équipes se respectent. Mais elles ne se craignent pas. « La vérité, elle se trouve sur le terrain, souligne Ighirri. On a besoin de cette victoire et on a toujours su perturber Sélestat, qui plus est chez nous. Le match sera engagé, l’ambiance promet d’être belle dans le Palais. Tous les ingrédients sont réunis pour un bon match. Que le meilleur gagne. » Même son de cloche de l’autre côté de la frontière Haut-Rhin - Bas-Rhin : « Au-delà du derby alsacien, j’y vois surtout un match entre deux prétendants aux cinq premières places, poursuit Gaudin. Mulhouse n’a pas fait les play-offs depuis quatre ans pour rien. On va donc aller les titiller chez eux. Mais ce ne sera pas chose facile. »

Fin des discours d’avant match, place au jeu messieurs.

Ce soir 18 h au Palais des sports de Mulhouse.
Arbitres : MM. Bounouara et Thobie.

MHSA:
Au but: 16. Ciobanu et 29. Le Goff  
Joueurs:  3. Becirovic, 5. Petricevic, 6. Serrano, 7. Reig-Guillen, 9. M. Ighirri (cap.), 13. Gallotte, 15. Markovic, 17. Piningre, 18. Bottlaender, 23. Muller, 27. Dude.
Entraîneurs : B. Ighirri et P. Mangin.

Sélestat:
Au but:16. Sargenton et 31. Meyer
Joueurs: 2. Martin, 4. Seri, 5. Nyembo, 6. Jung, 7. Valentin, 9. Beauregard (cap.), 11. Wagentrutz, 21. Joli, 22. Fleurival, 32. Lenne, 35. Savic, 75. T. Gaudin.
Entraîneurs : C. Gaudin.

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 10:47 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2013

8ème de Finale Coupe de France à Mulhouse: Grégory Martin, un diamant poli à Sélestat

 

pres-de-dix-ans-ont-passe-entre-les-debuts-de-gregory-martin-a-selestat-(a-g-)-et-aujourd-hui-au-mhs

Atout offensif numéro 1 du Mulhouse Handball Sud Alsace depuis trois ans, Grégory Martin éprouve toujours un sentiment particulier au moment d’affronter son club formateur, Sélestat. Ce sera encore le cas vendredi, lors du 8 e de finale de la Coupe de France à Mulhouse.

      Le soleil et les plages de sa Martinique natale lui manquent. Sa famille aussi, forcément. Quand il a fait le choix en 2003, à tout juste 18 ans, de quitter Fort-de-France, Grégory Martin était déjà une force de la nature, mais pas encore un homme. Il allait rapidement le devenir.   

get

C’est à Sélestat que le colosse, aujourd’hui Mulhousien, a terminé son éducation. Sportive évidemment, humaine aussi : « Même si j’y ai laissé mes parents, mon frère et ma sœur, quitter la Martinique n’a pas été vraiment difficile. Pas mal de gars sont partis avant moi en métropole et ont réussi. » Cédric Sorhaindo, pivot de l’équipe de France, Teddy Poulin (Tremblay), Patrice Annonay (PSG) ou encore Frédéric Beauregard, son grand amiqui porte aujourd’hui les couleurs du SAHB, lui viennent d’emblée à l’esprit.

    C’est à l’issue d’une rencontre interpoles qu’Alain Quintallet, responsable du centre de formation de Sélestat à l’époque et aujourd’hui préparateur physique des Bleus, lui ouvre les portes du feu SCS. Le sérieux de la structure bas-rhinoise ayant franchi depuis longtemps l’Atlantique, Martin savait qu’il posait les pieds dans un environnement sain : « Sélestat jouait en D1, avait un centre de formation labélisé et une réputation solide. Le suivi des études était sérieux. J’ai saisi cette opportunité, et je ne l’ai jamais regretté. »

« Sans le hand, j’aurais peut-être mal tourné »

     Sa vie, Grégory Martin a fait le choix de la consacrer au handball, quitte à abandonner tout ce qu’il y avait de plus précieux à ses yeux : « Sans le hand, j’aurais peut-être mal tourné. En Martinique, je n’avais pas forcément de bonnes fréquentations. »

    Les braquages, la drogue, les problèmes avec la justice, ses « amis » de l’époque ont emprunté une voie que l’arrière gauche mulhousien aurait très bien pu suivre. Mais qu’il a choisi d’ignorer : « Se coucher tôt le samedi soir pour aller jouer les matches le dimanche matin à cause de la chaleur, tout le monde ne semblait pas disposé à la faire. Moi, oui. J’ai décidé de continuer, d’être sérieux avec ma section sport-études. Je ne pensais pas du tout devenir pro. J’avais juste l’ambition de vivre une expérience en métropole, découvrir la N2 quand en Martinique on joue à un niveau équivalent à l’Excellence régionale. »

« Leur dire qu’ils ont bien fait leur boulot »   

Martin

Sélestat lui a tendu une main, Grégory Martin a tout fait pour lui renvoyer l’ascenseur et a gravi un à un les échelons. Plutôt rapidement même puisqu’il a fait son apparition en D1 dès sa première année lors de la dernière journée contre Montpellier : « Sélestat a été une très, très bonne expérience. Ce club m’a permis de découvrir très vite l’élite, de côtoyer des grands joueurs comme Tej, Megannem, Feliho, Michel, Boultif, de jouer très jeune contre Karabatic ou Narcisse. »

       De l’eau a coulé sous les ponts depuis ses premiers pas dans le Bas-Rhin. Après six années sous les couleurs du SC Sélestat (trois comme stagiaire, trois comme pro), puis une à Angers, le puissant arrière gauche a posé ses valises à Mulhouse. Depuis, les moindres retrouvailles avec son club formateur sont toujours un moment à part : « Par rapport à mon vécu, à mon expérience, c’est particulier pour moi de jouer contre le SAHB. J’ai laissé beaucoup d’amis là-bas. Ce match, et c’est valable pour Mehdi (Ighirri) ou Victor (Boillaud) qui ont fréquenté le centre comme moi, on veut le gagner pour montrer au SAHB qu’on a progressé et qu’on n’est pas plus mal lotis à Mulhouse. Leur dire aussi qu’ils ont bien fait leur boulot avec nous. »

      Le soleil et les plages de sa Martinique lui manquent toujours autant. Sa famille aussi. Mais à bientôt 28 ans, Grégory Martin a trouvé son équilibre en Alsace. Il y a fondé sa famille (son fils Lény a quatre ans) et s’est construit sa vie d’homme. « Sélestat m’a offert ma première opportunité et m’a permis de faire du hand mon métier. Mais chacun a fait son bout de chemin depuis. »

      Dans ses veines, c’est aujourd’hui un sang rouge qui coule. Rouge comme les couleurs du MHSA. Mais un rouge sans doute mêlé d’une petite pointe de violet..

Source L'Alsace par Marc Calogero

Posté par fredgo à 18:30 - 05) Interviews - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mai 2011

Résultat 26ème journée : Mulhouse - SAHB 31/30

pour-donner-le-coup-d-envoi-de-ce-derby-le-palais-des-sports-a-eu-droit-a-la-visite-du-grand-thierr       Le Mulhouse Handball Sud Alsace a remporté hier, au bout du suspense, le derby qui l’opposait à Sélestat (32-31). Cette victoire met fin à une saison de rêve pour les deux clubs alsaciens : Sélestat conserve sa première place et le MHSA reste sur le podium de Pro D2. Que demander de plus ?

RTEmagicC_mhsa_logo_OK_new_web_02_jpg31/30SAHB

Afin de saison exceptionnelle, match de gala tout aussi exceptionnel. Pour le baisser de rideau en Pro D2, on ne pouvait rêver plus belle affiche entre un MHSA, 3 e, et un SAHB qui débarquait à Mulhouse en leader. Et le match a tenu ses promesses. D’ailleurs, les quelque 2 300 spectateurs, qui ont accueilli avec chaleur l’hommage rendu par l’adjoint aux sports mulhousien Eric Schweitzer au regretté président de l’AS Coteaux Jacques Kentzinger, ont eu droit à vrai match de handball. Viril, musclé, engagé et indécis au possible. Un bon vrai derby, comme lors du match aller que les Sélestadiens avaient remporté 30-28.

         Et pour sa dernière apparition au Palais des sports, Cédric Jeauneau (qui retournera dans un mois à Cesson) a livré une copie presque parfaite : un 7/8 aux tirs et une prestation de tout premier rang : « Je suis content que cela se termine comme ça, lâche dans un grand sourire le Breton. Ce n’était pas évident pour moi car il y avait beaucoup d’émotion. Je ne peux que remercier ce club, les joueurs et le staff. J’ai même eu droit à un cadeau, je ne m’y attendais pas du tout. Maintenant, on va pouvoir fêter cette victoire. Et on ne va pas se coucher tout de suite… »

Le réveil d’Ivezic

         Si Sélestat ouvre le score par François-Marie, c’est bien le MHSA qui fait la course en tête durant le premier quart d’heure et qui mène logiquement 10-7 (14 e). Côté sélestadien, Ivezic n’a toujours pas fait le moindre arrêt mais il ne va pas tarder à se réveiller. Et le SAHB profite alors des échecs de Martin, Ighirri et Boillaud pour refaire son retard et recoller à 13-13 (24 e) grâce à Freppel. Ivezic poursuit son festival et Sélestat prend la tête grâce à Huljina (13-14, 26 e). Mais deux penalties de Jeauneau et un but tout en puissance de Martin remettent le MHSA en tête à 90 secondes de la pause (16-14). Un dernier penalty d’Ostarcevic met un terme à une première période enlevée.

       Le MHSA va attendre quelques minutes pour placer son accélération. À 19-18, Jeauneau, Ighirri et Martin prennent les choses en main : 24-20 (45 e). Beauregard réplique pour empêcher Sélestat de sombrer (26-24, 51 e). Mais un nouveau 3-1, initié et conclu par Cherrier repousse les Bas-Rhinois à quatre longueurs. Cette victoire, les Mulhousiens auraient pu l’assurer beaucoup plus tôt, quand ils menaient encore 29-25 à cinq minutes du terme.

       Mais les Sélestadiens ont pressé jusqu’au bout, face à un MHSA réduit à trois à deux secondes du terme après les exclusions de Jean-Zéphirin (58 e), Cherrier (60 e) et Ighirri (60 e). Mais finalement, Martin bloquait le tir de son ami Beauregard pour permettre aux siens de garder une toute petite longueur d’avance.

        « Ce succès nous tenait à cœur, jubile l’ailier droit Sébastien Gallotte. On voulait prouver que notre 3 e place n’était pas usurpée et que notre parcours en Coupe de France était tout sauf de la chance. On ne peut être que fier de notre saison. On savait qu’on avait une belle équipe, pour jouer les trouble-fête mais peut-être pas pour terminer 3 e. »

       La saison est terminée, vivement la prochaine : en D1 pour Sélestat, en D2 pour Mulhouse.

Les réactions en vidéo.


Handball : les réactions après le match Mulhouse...par JournalLAlsace

Source Journal L'alsace.sondage

 

Posté par fredgo à 09:56 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 mai 2011

Présentation de la 26eme journée: Fermeture imminente, on en profite !

Jordan-Francois-Marie-et-le-SAHB-jouent-gros-ce-soir-a-Villeurbanne_-(Photo-archives-DNA-Franck-Delhomme)Sans enjeu majeur, c'est sur un dernier moment de plaisir que va se jouer la 26ème journée de Pro D2. Sans enjeu mais il s'agira pour beaucoup d'aller chercher un dernier accessit, une meilleure place, un ultime challenge victorieux ou une suprématie locale.

RTEmagicC_mhsa_logo_OK_new_web_02_jpgvsSAHB

SUIVRE le match MULHOUSE HSA - SELESTAT en direct à 20 h en cliquant ICI

Le derby alsacien en est une parfaite illustration. Mulhouse et Sélestat vont mettre un point final à une saison réussie, à l'issue d'un match qui n'est pas anodin. Car le MHSA n'est pas à l'abri du retour de Vernon (à 2 points derrière et avec un goal average particulier favorable) et en cas de défaite, le SAHB peut perdre le bénéfice de recevoir au match retour de la finale du championnat - le titre sera attribué à l'issue d'une finale aller et retour entre le 1er et le second de la saison régulière -. Mais au delà de ces enjeux, il y aura surtout une belle fête du handball Alsacien et une occasion de saluer deux belles équipes.

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:00 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2010

Retour en photos sur le match contre Mulhouse

cmaillot_SAHbc

cSeb_gallottecNicolas_le_magnifiquec

 

cIMG_4102cIMG_4106cIMG_4107c

cRemerciemntscHourac

A suivre demain, encore plus de photos...

et découvrez d'autres photos sur le site du prometteur photographe Joshua GRIGORD

Posté par fredgo à 21:41 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Résumé de la 13° Journée de D2M.

        Dernier match aller, la 13ème et dernière heure de jeu avant une très longue trêve (reprise le 5 février) a consacré Sélestat et Créteil en tête de D2. Face à des adversaires radicalement différents, Sélestadiens et Cristoliens ont confirmé dans la douleur le pronostic de début de saison. Loin derrière, Nanterre, Besançon et Semur se sont offerts des vacances plus sereines.

SAHB 30/28 RTEmagicC_mhsa_logo_OK_new_web_02_jpg

SAHB     /   Mulhouse HSA

        IMG_1434

        Le derby alsacien s'annonçait tendu, disputé, serré comme on le dit d'un café destiné à vous tenir éveillé. Et les 2.200 spectateurs ayant pris place au centre sportif Sélestadien n'ont jamais eu l'occasion ni l'envie de s'assoupir et de manquer la moindre seconde d'un match haletant. Et si au bout du compte, les Bas-Rhinois ont fini par prendre le dessus sur leurs voisins Haut-Rhinois, c'est le Handball alsacien qui est sorti vainqueur de ce formidable derby. Un match que les Sud Alsaciens auront failli tenir jusqu'au bout, ne laissant à Sélestat que 5 minutes de domination dans les 3 premiers quart d'heure (18-17, 31ème et 20-19, 35ème). Avec Gallotte (8 buts) de retour au pays et Stojinovic (17 arrêts dont 3 pén.), le MHSA a su déjouer les pièges d'un SAHB un peu fébrile derrière. Et c'est en resserrant sa défense et en "musclant son jeu" que Sélestat va finir par inverser la tendance, Freppel (7/7) et Salami (6 buts) concrétisant un succès aussi beau qu'il fut compliqué à obtenir.

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:48 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 décembre 2010

Un parcours de champion

          Ils tiennent seuls la barre de la Pro D2 depuis la quatrième journée. Malgré des écueils difficiles, comme le derby de samedi en était un, les Sélestadiens ont tenu bon au point de virer à mi-parcours avec un bilan de champion en puissance.

A l’issue de leur victoire sur Mulhouse, les Sélestadiens ont fêté comme il se doit leur onzième victoire en treize journées de championnat. Photos Jean-François Frey et Denis Werwer

        En ne perdant qu’un match et en ne concédant qu’un match nul au bout des treize premières journées de championnat, le SAHB s’est clairement placé dans la position d’un des favoris à la montée en LNH. L’an passé au même stade de la compétition, les futures équipes à prendre l’ascenseur (Paris et Saint-Cyr) avaient déjà lâché trois matches et un nul.

        Mais si Sélestat est bien parti, rien ne permet d’affirmer non plus que la bataille est gagnée. Ce serait trop simple. Et plein de signes ont déjà montré que tout peut arriver dans un championnat où les positions ne sont jamais acquises. Le SAHB l’a vécu à ses dépens en concédant le nul face à la lanterne rouge. Et samedi soir, s’il s’en est bien tiré face aux voisins mulhousiens, il n’a été certain de l’emporter que dans les ultimes secondes. Une petite dose d’expérience en plus alors que toutes les composantes de la maison violette n’ont pas toutes répondu présent.

       « Notre victoire est néanmoins méritée, estime l’entraîneur Jean-Luc Le Gall. Nous nous sommes mieux comportés dans les dix dernières minutes en parvenant à bien gérer le stress et en répondant présent physiquement. Le fait de tourner l’effectif un peu plus qu’eux mais pas trop finalement (Eymann, Aman et Huljina ont passé le match sur le banc) nous a permis d’être un peu plus frais. La rentrée en seconde période de Robin Foubert nous a fait du bien tout comme Guynel Pintor a réussi une très bonne deuxième mi-temps. »

         Mal au point jusque dans les derniers instants de la première mi-temps, son équipe a su piquer aux meilleurs moments. Notamment en remontant quatre buts dans les trois dernières minutes de la première période, tout comme au milieu de la seconde avec un 8-2 entre la 44 e et la 54 e minute. Des instants cruciaux où Beauregard et Freppel (14 des 30 buts de l’équipe) ont mis leur science et leur volonté de vaincre au service de leurs couleurs. Sans oublier la performance de Nicolas Girardin, une nouvelle fois précieux au relais d’un Ivezic défaillant. « On dit souvent de des derbys se gagnent avec des joueurs qu’on attendait pas, s’amuse le coach des violets. Je pensais que ce pouvait être Pintor ou Eymann, cela a été Nicolas qui a été à la hauteur de ce qu’on lui avait demandé. »

Gare aux pépins

        En évitant l’écueil, Sélestat vogue toujours en tête de la flotte alors que cinq semaines de trêve feront du bien à des organismes sollicités depuis la reprise fin juillet. Le bilan est largement favorable mais le capitaine du navire préfère rester prudent. « Nos résultats sont conformes à ce que j’attendais de mon équipe. Mais je ne suis pas dupe pour autant. Nous avons peut-être mangé notre pain blanc car nous n’avons pas connu de pépins physiques importants à l’exception de la blessure d’Olivier Jung. Des moments plus difficiles peuvent survenir. À ce moment-là, il faudra que cette équipe ait du caractère. »

       Comme samedi soir dans un money time chargé d’adrénaline que les Bas-Rhinois ont su mieux gérer que leurs adversaires. Ils espèrent garder le cap dès le mois de février lors de la réception de Semur.

Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:20 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 décembre 2010

Apres match: Les réactions à chaud

  Schneider : « On verra au match retour »

            «Si on perd ce match, c’est d’abord de notre faute», estime David Schneider.
«Si on perd ce match, c’est d’abord de notre faute», estime David Schneider.

Brahim Ighirri (entraîneur de Mulhouse) : « Je trouve que les arbitres n’ont pas été au niveau. En revanche, j’espère que le match a répondu aux attentes du public et que tout le monde a pris son pied. C’était un très bon match de handball, très engagé. On a fait quelques erreurs et Sélestat en a profité. Mais je regrette vraiment que l’arbitrage n’a pas suivi. »

Arnaud Freppel (ailier de Sélestat) : « On avait tous à cœur de faire un très bon match. Mulhouse a rendu la rencontre très difficile et cela a donné un gros derby. Tous les ingrédients étaient réunis et je crois que tout le monde a pris du plaisir. Avec cette victoire, on fait un petit break et on relègue Mulhouse à trois longueurs. Mais la route vers la D1 est encore longue. »

David Schneider (capitaine MHSA) : « Si on perd ce match, c’est en premier lieu de notre faute. En première mi-temps, quand on compte quatre buts d’avance, on perd des ballons bêtement. Ensuite, il y a l’arbitrage qui nous a été défavorable (voir ci-contre) alors que les deux équipes allaient au combat. Bref, Sélestat a gagné, bravo à eux. Mais on verra au match retour et on ne fera rien pour les aider dans leur quête de D1. »

Jean-Luc Le Gall (entraîneur de Sélestat) : « Ç’a été très dur pour nous, on a eu du mal à se trouver en défense. Le MHSA est une bonne équipe, ce n’est plus une surprise de les voir là. Il ne fallait pas s’attendre à une large victoire Comme prévu, c’était un match à rebondissements. J’aurais eu beaucoup de regrets en cas de défaite par rapport aux penalties ratés et à nos pertes de balle. Mais mes joueurs n’ont rien lâché. »

Source L'Alsace

               

Posté par fredgo à 08:48 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :