Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

12 octobre 2015

Résumé J6 : Un de chute pour Pontault, Besançon seul leader, ...

Les Franciliens ont été battus dans le derby par un très bon Massy (31-24) et laissent les Franc-Comtois seuls aux commandes, grâce à un but marqué à dix mètres à la dernière seconde.

Dijon

Vendredi, Besançon a failli abandonner ses premiers points de la saison. Samedi, l'autre co-leader, Pontault-Combault, a pour sa part chuté pour la première fois, conclusion d'un week-end difficile pour les deux équipes de tête. Les Bisontins ont pourtant dominé Saran quasiment de bout en bout, toujours solides en défense et plutôt efficaces en attaque, mais une fin de match un peu folle a permis aux Loiretains de revenir à égalité. Il a alors fallu un temps-mort franc-comtois et un tir à 10 mètres de Luka BRKLJACIC qui transperçait le gardien saranais (27-26) pour plonger le Palais des Sports dans l'ivresse pendant que le héros du soir traversait le terrain avant de se faire rattraper par ses coéquipiers. Ce but permet aux Bisontins de prolonger leur série d'invincibilité, à la différence de Pontault-Combault, tombé à Massy dans le derby francilien. Les co-leaders ont, pour la première fois, été dominés par un adversaire déterminé à se relancer et qui réussit son meilleur match de la saison.

Image1

SELESTAT ALSACE HB 27–18 DIJON BOURGOGNE HB : (12-8)
REVOIR LE MATCH EN VIDÉO
Vingt-et-un arrêts de Julien MEYER, seulement 18 buts encaissés pour 27 marqués, et face à un prétendant affirmé aux premières places : Sélestat a bien réussi son match référence en ce début de saison. Après douze minutes serrées (5-4), les Alsaciens font le trou grâce à leur défense et comptent déjà quatre buts d’avance à la pause (12-8). L’écart grandit encore sous l’impulsion de Florent JOLI et dépasse les dix unités à un quart d’heure du terme (23-12). Une réaction d’orgueil permet aux Bourguignons de ne pas sombrer, mais les hommes de Jackson RICHARDSON encaissent néanmoins leur plus grosse défaite cette saison.

Statistiques :
Sélestat : Florent JOLI (7/8), Kosta SAVIC (6/9), Julien MEYER (21/39 arrêts dt 0/1 pen)
Dijon     : Pierrick NAUDIN (7/12), Neboja STOJINOVIC (9/31 arrêts dt 0/2 pen) pour Dijon.

Classement :
Sélestat 9e (12 pts)
Dijon     6e (14 pts)

L’info en plus : Avec seulement 18 buts encaissés, Sélestat réussit la meilleure marque défensive de ce début de saison, mieux que les 20 buts déjà encaissés par Sélestat face à Massy.

Julien MEYER, gardien de Sélestat : « Au-delà de la victoire, ce qui fait du bien c'est l'image positive que l'on a dégagée. Là, c'était une toute autre équipe qu'on a vue, on envoie un message fort. C'est un match sur lequel il va falloir s'appuyer, il nous reste des choses à améliorer. À titre personnel, je n'avais pas encore laissé de réelle empreinte depuis le début de saison, là je peux parler de match référence, ça me donne de la confiance. »

Jackson RICHARDSON, entraîneur de Dijon : « C'est beaucoup de déception, au-delà de la défaite. Je félicite Sélestat, ils ont fait un match complet pour nous mettre en difficulté et on a subi, on a reculé en défense, nos arrières n'ont pas été performants. C'est un tout. Ça peut être un mal pour un bien, on commence une série face à des équipes de haut de tableau, ça nous remet un peu les pieds sur terre. »

 Source FFHB , voir le résumé des autres match ici

Tous les matchs

Journée 6
Besançon 27-26 Saran
Cherbourg 28-27 Limoges
Mulhouse 30-27 Billère
Valence 24-26 Nancy
Sélestat 27-18 Dijon
Angers 32-35 Istres
Massy 31-24 Pontault-Combau.

Le classement après 6 journées

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Place  
1 Besançon 18 6 6 0 0 164 149 +1  
2 Pontault-Combau. 16 6 5 1 0 182 157 -1  
3 Cherbourg 14 6 4 2 0 173 166  +3  
4 Dijon 14 6 4 2 0 163 165 =  
5 Billère 14 6 4 2 0 171 164 -2  
6 Istres 14 6 4 2 0 179 177 +1  
7 Saran 13 6 3 2 1 180 166 -3  
- Mulhouse 13 6 3 2 1 165 165 =  
9 Sélestat 12 6 3 3 0 161 153 =  
- Nancy 12 6 3 3 0 159 166 =  
11 Massy 10 6 2 4 0 160 160 =  
12 Angers 6 6 0 6 0 153 176 =  
- Valence 6 6 0 6 0 162 185 =  
- Limoges 6 6 0 6 0 167 190 =  

Crédit 1ère photo : Frédé Clic-clac

Posté par fredgo à 19:15 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2015

6e journée : Sélestat 28–17 Dijon , Le mur violet

Porté par un grand Julien Meyer (21 arrêts), Sélestat s’est largement imposé contre Dijon hier (27-18). Quand la défense violette va, tout va…

 

auteur-de-21-parades-julien-meyer-a-pese-dans-la-victoire-selestadienne-hier-soir-contre-dijon-photo-dna-franck-delhomme-1444425883

 

Tout le monde attendait mieux de ces Violets. Lire la suite A commencer par eux-mêmes. « On avait tous à cœur de montrer un autre visage », rappelait Christian Gaudin après la rencontre. Notamment pour effacer les trois défaites consécutives.

Et la victoire, hier, valait un peu plus que trois points. « On est très heureux d’avoir enfin offert un beau spectacle au public », appréciait l’entraîneur sélestadien. Rarement enchanté depuis le début de l’année civile, le CSI a cette fois été comblé.

Le show Meyer

Parce que le match, hormis une égalité (2-2, 7e ), s’est résumé à un cavalier seul alsacien. Parce que la défense a totalement fait déjouer l’attaque dijonnaise. Parce que le Julien Meyer a brillé de mille feux dans son but (21 arrêts).

Et encore, la note aurait pu être plus salée en première période pour les hommes de Jackson Richardson. Les Bourguignons faisaient preuve d’une maladresse inouïe (12 ballons égarés lors des trente premières minutes en première période !).

Mais Sélestat n’en profitait pas assez. La faute, principalement, à un Stojinovic qui prenait un malin plaisir à mettre en échec les tireurs alsaciens. Un exemple ? Cette contre-attaque de T. Gaudin détournée avec classe (15e ), juste avant un double arrêt face à Seri et Jung.  Lire la suite Après une vingtaine de minutes, les Violets étaient devant, certes, mais de pas grand-chose (8-6, 21e ). Il fallait une étincelle. Elle allait venir de Meyer. Inspiré par le show du gardien le plus âgé de D2 (40 ans), le plus jeune du championnat (18 printemps) lui répondait. Dijon, déjà étouffé par la défense alsacienne, n’avait pas besoin de ça. Le résultat ? Un premier écart (12-7, 27e ), que Martin ne parvenait pas à bonifier puisqu’il échouait sur penalty (12-8 à la pause).

Ce n’était qu’une question de temps. Sélestat démarrait très fort le deuxième acte, dans le sillage d’un Joli étincelant (18-10, 39e ). Et là où Stojinovic, abandonné par sa défense, allait s’éteindre (aucun arrêt en seconde période), Meyer, lui, poursuivait son œuvre. Les jeux étaient faits, encore plus après un 3-0 signé Valentin et Savic (23-12, 46e ).

Même un moment de flottement, consécutif au carton rouge dont écopait Beauregard, n’était pas de nature à contrarier la marche en avant de Sélestat (23-16, 50e ). La victoire, logiquement, ne pouvait échapper à des Violets transfigurés par rapport à leur dernière sortie au CSI contre Besançon (27-18).

«Encore du travail »

« Il est encore trop tôt pour parler de match référence, mais c’est une bonne base pour la suite, estimait Christian Gaudin. Cette victoire était importante, pour la tête, car les joueurs montrent beaucoup d’investissement et la réussite n’était pas au rendez-vous ces derniers temps. »

Hier, Sélestat a rendu une copie plus conforme à son statut supposé.
.... Ce succès demande bien évidemment confirmation, car le championnat est encore long et la D2 une course de fond.

... les Violets ont remis la main sur quelques certitudes, qui seront à n’en pas douter précieuses avant les prochaines échéances.

Voir l'article complet sur Dna

Posté par fredgo à 09:14 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Vu par nos adversaires: Sélestat 28–17 Dijon, cette fois ça ne passe pas, le DGHB coule à Sélestat...

dbhb-oct-2015-1Auteur d’un bilan comptable intéressant depuis le début de saison (4v 1D) le DBHB n’avait jamais complètement rassuré montrant des lacunes importantes dans le jeu offensif et la cohésion collective, s’en tirant pourtant finalement pas mal au final. On se doutait que cette fragilité affichée finirait par causer des dégâts si elle devait persister. Hier soir le DBHB a volé en éclat en Alsace, battu sèchement par Sélestat (27-18)

 

Si une défaite n’est pas catastrophique en soi, c’est plus la manière qui inquiète. Car si l’on peut toujours dire que l’équipe est nouvelle et à besoin de temps, cela fait maintenant 6 match où l’on ne voit pas vraiment les choses bouger au DBHB. Sans un Stojinovic sauvant ce qu’il pouvait notamment en première période, l’addition aurait même pu être plus lourde.

Une attaque aux abonnés absent

Cela devient une habitude. Dijon entame sa prestation offensive par un festival de balles perdues ou de tirs sur le gardien adverse. Jugez en plutôt: 13 pertes de balle pour Dijon en première périodes. 8/16 soit 50% d’arrêt pour Meyer le portier alsacien.

Dijon n’arrive vraiment pas au fil des semaines à corriger le tir. Jackson espérait de ses troupes qu’elle relèvent la tête et se retroussent les manches dans l’adversité, force est de constater que ce n’est pas le cas pour le moment. Sans un Sélestat également défaillant par moment et un Stojinovic pas en reste dans sa cage, lui aussi à 8 arrêts à la pause, Dijon aurait pu sombrer en 30 minutes. A la pause auteurs de 8 malheureux buts, les Bourguignons font encore illusion.

Dijon sans réaction

On se raccroche donc à l’espoir d’une deuxième mi-temps plus réussie, ce qui a été le cas plusieurs fois depuis le début de saison. On doit vite déchanter. 2 nouvelles pertes de balle dijonnaise dès la première minute de ce deuxième acte et Sélestat qui s’envole ...

La suite de l'article ...

Source Dijon Sport News.fr

Posté par fredgo à 08:27 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 octobre 2015

Présentation de la 6ème journée: ... en quête de succès ...

Les trois dernières équipes de Handball Pro D2 à ne pas avoir gagné cette saison pourraient débloquer leur compteur ce week-end, à condition de confirmer les progrès de ces dernières semaines. En attendant, les acteurs tentent de dédramatiser.

J6

Il y a la situation comptable, d'abord, et ces cinq défaites en cinq matches qui pourraient inquiéter. Et puis il y a le discours, optimiste, justifié par des prestations encourageantes par moments mais encore trop instables pour espérer l'emporter. « Une fois de plus, on mérite mieux », soufflait le week-end dernier Milorad DAVIDOVIC, entraîneur d'un Valence qui venait de céder d'un but à Istres (30-29), relégué de LNH. Le problème est que, dans ces dynamiques négatives, les choses tournent souvent en faveur de l'adversaire. « On a les stigmates d'une équipe qui n'est pas en confiance », estime son homologue d'Angers, Laurent SORIN. Alors ce week-end encore, les trois clubs qui se partagent la dernière place tenteront de goûter au succès. Pour les Angevins et les Valentinois, ce sera à domicile, où ils apparaissent parfois plus crispés mais où l'environnement peut aussi s'avérer si favorable en cas de fin de match à suspense. Les Limougeauds, eux, visent un petit exploit à Cherbourg, où il est difficile de l'emporter. « On progresse mais on perd, alors c'est toujours l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein, rapporte Lionel FERMIGIER, le gardien de Limoges. Et au fil des semaines, c'est de plus en plus dur de le voir à moitié plein. » En cas de nouvel échec, tous pourront se dire que Pontault-Combault a perdu ses dix premiers matches la saison dernière, ce qui ne l'a pas empêché de se maintenir lors des barrages et de dominer aujourd'hui la Pro D2.

SELESTAT ALSACE HB – DIJON BOURGOGNE HB,
vendredi 9 octobre à 20 heures

Classement général :
Sélestat 9e (9 pts ; -1)
Dijon 4e     (13 pts ; +7)

Attaque :
Sélestat (134 buts – 11e)
Dijon     (145 buts – 3e)

Défense :
Sélestat (135 buts – 4e)
Dijon     (138 buts – 6e)

Meilleurs buteurs :
Sélestat : Thibaud VALENTIN (18 buts) 
Dijon :        Pierrick NAUDIN (32 buts)

Gardiens :
Sélestat : Julien MEYER (33 arrêts)
Dijon     : Neboja STOJINOVIC (39 arrêts)

Cinq derniers résultats :
Sélestat : VVDDD / Dijon : VDVVV

Les enjeux : Outre l’opposition à distance entre Christian GAUDIN et Jackson RICHARDSON, champion du monde il y a vingt ans avec l’équipe de France et aujourd’hui entraîneurs, ce Sélestat-Dijon sera une opposition entre deux des ambitieux de Handball Pro D2. Mais les Bourguignons réussissent mieux leur départ que les Bas-Rhinois, battus lors de leurs trois derniers matches et qui doivent retrouver leur solidité et de l’efficacité à domicile. Sinon, ils rétrograderont encore au classement.

Christian GAUDIN, entraîneur de Sélestat : « Dijon est une grosse cylindrée, un prétendant aux play-offs qui s’est bien renforcé. Mais toutes les équipes sont proches, on le voit. Nous, notre principale erreur a été notre défaite chez nous face à Besançon. Désormais, on n’a plus le droit d’abandonner de points à domicile. »

Pierrick Naudin, arrière de Dijon : « Les victoires qu’on a remportées l’ont été face à des équipes de deuxième partie de classement. En octobre, on va se frotter à des mieux classés, il faut donc confirmer, à commencer par Sélestat. En Pro D2, cela se joue à peu de choses. Il faut réussir à être l’équipe qui gagne de peu plutôt que celle qui perd de peu. »

Les autres matchs: ici

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse   Date  
Besançon (2è) Saran (5è)   09/10  
Cherbourg (6è) Limoges (14è)   09/10  
Mulhouse (8è) Billère (3è)   09/10  
Valence (13è) Nancy (10è)   09/10  
Sélestat (9è) Dijon (4è)   09/10  
Angers (12è) Istres (7è)   09/10  
Massy (11è) Pontault-Combault(1er)   10/10  

Source FFHB

Crédit photo : Fabien JORDHERY

 

Posté par fredgo à 12:16 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juin 2015

Les adversaires de la saison 2015/2016

Descendu de LNH  

ISTRES PROVENCE HB

Association loi 1901.
Création du club : 1970
Site internet : www.istreshandball.com
Facebook : Istres Provence Handball
Twitter : @IstresHB
-
Palmarès
  • Championnat D1 Masculin depuis 1995/1996 (17 participation(s))
    • Meilleur résultat : 6ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 2ème
    • 3 fois deuxième en 2013/2014, 1997/1998, 1994/1995
  • Coupe EHF Hommes depuis 2009/2010 (1 participation(s))
    • Meilleur résultat : Huitièmes de finale en 2009/2010
  • France - Coupe de la Ligue depuis 2001/2002
    • Meilleur résultat : 1er
    • 1 fois premier en 2008/2009
    • 1 fois troisième en 2003/2004
  • Coupe de France depuis 1998/1999 (14 participation(s))
    • Meilleur résultat : Demi-finales en 2011/2012
--

Restent en Pro D2

MULHOUSE HB SUD ALSACE

Association loi 1901.
Création du club : 2007
Site internet : www.mhsa.fr
Facebook : MHSA (Mulhouse Handball Sud Alsace)
Twitter : @Mulhousehandball
Palmarès
  • Championnat D1 Masculin depuis 1991/1992 (1 participation(s))
    • Meilleur résultat : 11ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 3ème
    • 4 fois troisième en 2014/2015, 2012/2013, 2011/2012, 2010/2011
  • Coupe de France depuis 1991/1992 (9 participation(s))
    • Meilleur résultat : Demi-finales en 2010/2011

--

MASSY ESSONNE HB

Association loi 1901.
Création du club : 1962 
Site internet : www.mehb.fr
Facebook : Massy Essonne Handball
Twitter : @MEHB_officiel
Palmarès
  • Championnat D1 Masculin depuis 1993/1994 (4 participation(s))
    • Meilleur résultat : 6ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 1er
    • 1 fois premier en 1992/1993
    • 1 fois deuxième en 2014/2015
    • 2 fois troisième en 1995/1996, 1994/1995
  • Coupe de France depuis 1994/1995 (8 participation(s))
    • Meilleur résultat : Demi-finales en 1997/1998

--

JS CHERBOURG MANCHE HB

Association loi 1901.
Création du club : 1969 
Site internet : www.jscherbourg.fr
Facebook : JS Cherbourg Manche HB
Twitter : @JSCherbourg
Palmarès
  • Championnat D2 Masculin depuis 2014/2015 (2 participation(s))
    • Meilleur résultat : Demi-finales en 2014/2015
  • Coupe de France depuis 2011/2012 (3 participation(s))
    • Meilleur résultat : Seizièmes de finale en 2014/2015

--

GRAND NANCY ASPTT

 

Association loi 1901.
Création du club : 2009
Site internet : www.grandnancyasptthb.com
Facebook : Grand Nancy ASPTT HB (Officiel)
Twitter : @GNASPTTHB

  

Palmarès

  • Championnat D1 Masculin depuis 2001/2002 (1 participation(s))
    • Meilleur résultat : 9ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 2ème
    • 1 fois deuxième en 1987/1988
    • 1 fois troisième en 1989/1990
  • Coupe de France depuis 2004/2005 (5 participation(s))
    • Meilleur résultat : Huitièmes de finale en 2010/2011

 --

BILLÈRE HB PAU PYRÉNÉES

Association loi 1901.
Création du club : 1949
Site internet : www.bhb64.fr
Facebook
: Billère Handball
Twitter : @bhb_64

Palmarès

  • Championnat D1 Masculin depuis 2012/2013 (1 participation(s))
    • Meilleur résultat : 14ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 2ème
    • 1 fois deuxième en 2011/2012
  • France - Coupe de la Ligue depuis 2012/2013 (1 participation(s))
    • Meilleur résultat : 1er tour en 2012/2013
  • Coupe de France depuis 1994/1995 (12 participation(s))
    • Meilleur résultat : Quarts de finale en 2013/2014

--

DIJON BOURGOGNE HB

 

SASP.
Création du club : 1992
Site internet : www.dbhb.org
Facebook : DBHB - Dijon Bourgogne Handball
Twitter : @DBHB_Officiel

Palmarès

  • Championnat D1 Masculin depuis 1952/1953
    • Meilleur résultat : 1er
    • 1 fois premier en 1972/1973
    • 4 fois deuxième en 1980/1981, 1978/1979, 1977/1978, 1969/1970
    • 3 fois troisième en 1976/1977, 1975/1976, 1966/1967
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 2ème
    • 2 fois deuxième en 2012/2013, 2008/2009
    • 1 fois troisième en 2007/2008
  • France - Coupe de la Ligue depuis 2009/2010 (3 participation(s))
    • Meilleur résultat : 1er tour en 2013/2014
  • Coupe de France depuis 1997/1998 (8 participation(s))
    • Meilleur résultat : Demi-finales en 2013/2014

--

 ANGERS NOYANT HBC

Association loi 1901. Création du club : 1988
Site internet : www.angersnoyant.fr
Facebook
: Angers-Noyant Hbc
Twitter : @angersnoyanthbc

Palmarès

  • Championnat D1 Masculin depuis 2000/2001 (6 participation(s))
    • Meilleur résultat : 10ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 2ème
    • 1 fois deuxième en 1999/2000
  • Coupe de France depuis 1994/1995 (11 participation(s))
    • Meilleur résultat : Demi-finales en 2004/2005

--

GRAND BESANCON DOUBS HB 

Association loi 1901.
Création du club : 1970
Site internet : www.esbm-handball.org
Facebook
: Entente Sportive Bisontine Masculine
Twitter : @esbmhandball

Palmarès

  • Championnat D1 Masculin depuis 1996/1997 (1 participation(s))
    • Meilleur résultat : 13ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 1er
    • 1 fois premier en 1995/1996
    • 2 fois troisième en 1998/1999, 1997/1998
  • Coupe de France depuis 1994/1995 (9 participation(s))
    • Meilleur résultat : Huitièmes de finale en 2014/2015

--

VALENCE HB

Association loi 1901.
Création du club : 1988
Site internet : www.valencehandball.fr
Facebook
: FAN DU VALENCE HANDBALL
Twitter
: @valencehandball

Palmarès

  • Championnat D2 Masculin depuis 2012/2013 (4 participation(s))
    • Meilleur résultat : 7ème pour : Championnat D2 Masculin - Saison Régulière
  • Coupe de France depuis 1999/2000 (9 participation(s))
    • Meilleur résultat : Huitièmes de finale en 2001/2002

--

UMS PONTAULT COMBAULT HANDBALL

Association loi 1901.
Création du club : 1968
Site internet : www.pontault-handball.com
Facebook : Pontault-Combault HB
Twitter : @handpontault 

Palmarès

  • Championnat D1 Masculin depuis 1994/1995 (11 participation(s))
    • Meilleur résultat : 4ème
  • Championnat D2 Masculin depuis 1985/1986
    • Meilleur résultat : 1er
    • 2 fois premier en 2004/2005, 1993/1994
    • 1 fois deuxième en 2002/2003
    • 2 fois troisième en 2009/2010, 2001/2002
  • France - Coupe de la Ligue depuis 2005/2006 (1 participation(s))
    • Meilleur résultat : Quarts de finale en 2005/2006
  • Coupe de France depuis 1994/1995 (14 participation(s))
    • Meilleur résultat : Demi-finales en 2005/2006

 

Sont montés de la N1

LIMOGES HB 87


Association loi 1901.
Création du club : 2005
Site internet : www.lh87.fr
Facebook :  LIMOGES HAND

Palmarès

  • Championnat D2 Masculin depuis 2014/2015 (2 participation(s))
    • Meilleur résultat : 2ème pour : Championnat D2 Masculin - Play Downs en 2015
  • Coupe de France depuis 2012/2013 (2 participation(s))
    • Meilleur résultat : Seizièmes de finale en 2012/2013

 --

SARAN HB

Association loi 1901.
Création du club : 1973
Site internet : www.saran-hb.fr
Facebook : USM Saran Handball
Twitter : @USM_Saran_HB

Palmarès

  • Championnat D2 Masculin depuis 2014/2015 (2 participation(s))
    • Meilleur résultat : 3ème pour : Championnat D2 Masculin - Play Downs en 2015
  • Coupe de France depuis 2001/2002 (4 participation(s))
    • Meilleur resultat : Huitièmes de finale en 2001/2002

 

 

 

 


23 mai 2014

26ème journée: Dijon 26-31 Sélestat, Un sourire pour finir

olivier-jung-(a-d-)-arnaud-freppel-(a-g-)-et-le-sahb-ont-termine-leur-saison-de-la-plus-belle-des-manieres-par-une-victoire-a-dijon-photo-dna-jean-paul-kaiser

Sélestat a achevé sa saison de la plus belle des façons, en s’imposant hier à Dijon (26-31). Une belle sortie pour les nombreux partants. Les Violets terminent le championnat à la 11e place.

Le Palais des Sports de Dijon avait des allures de CSI hier. Car la soixantaine de supporters violets ayant fait le déplacement en Bourgogne a fait du bruit pour mille.

Et elle n’a pas manqué de saluer, une dernière fois, les partants, à l’image de cette banderole déployée dans les tribunes : « Arnaud, Dusko, Guynel, Michal, Obrad, Pawel, Xavier et Yuriy, merci pour tout ! »

« On a passé des bons moments ensemble »

Dans ce match sans réel enjeu sur le plan comptable, Dijon, relégué en D2, avait envie de bien quitter la LNH, quand les Sélestadiens voulaient bien se quitter tout court, le groupe allant être profondément modifié la saison prochaine.

Et cela se voyait ! Celica, François-Marie et Freppel allumaient les premières mèches (1-3, 3e ). La fluidité du jeu alsacien en attaque permettait aux Violets de trouver des espaces dans la défense adverse et François-Marie se régalait (3-6, 9e ). Même une infériorité numérique n’entravait pas leur marche en avant, Beauregard faisant parler son bras (6-10, 14e ).

Il fallait la bonne entrée de Mai dans le but bourguignon pour perturber un tant soit peu la sérénité sélestadienne (10-12 à la 21e ). Trindade mettait fin à une petite période de disette offensive (11-14 à la 26e ) et les coéquipiers de Yuriy Petrenko conservaient la mainmise sur la rencontre.

Mieux, ils ponctuaient ce premier acte sur un 3-0 pour se donner de l’air (12-17).

Mais si Trindade enfonçait le clou dès la reprise (12-18, 31e ), Dijon se rebiffait. Et les Alsaciens, qui n’avaient perdu qu’un seul ballon durant les trente premières minutes, en égaraient quatre en seulement sept minutes.

Les Bourguignons n’en profitaient pas immédiatement, Celica scorant à deux reprises de loin (15-20, 36e ).

Mais le 3-0 dijonnais faisait passer un (très léger) frisson (18-20, 38e ). Ce moment de flottement n’allait pas durer très longtemps. Jung et Petrenko relançaient la machine (18-22, 41e ). Et les Violets allaient ensuite dérouler. Chaque arrêt d’Ivezic était propice à une contre-attaque et le score enflait (20-27, 47e ).

Avec sept buts d’avance et moins de huit minutes à jouer, la messe était dite (22-29, 52e ). Sélestat se dirigeait vers son 7e succès de la saison, qui lui permettait de conserver sa 11e place. Une nouvelle série dijonnaise ne changeait rien (26-30, 59e ) et c’est Rechal, d’une superbe roucoulette, qui clôturait le score (26-31).

« C’est super bien de terminer comme ça, souffle ce dernier (l’ailier droit ne sera plus Sélestadien la saison prochaine). Sélestat, c’est fini. On a passé des bons moments ensemble. Bonne continuation au club, bonne chance à moi ! »

Oui, Sélestat s’est offert une belle fin, ce groupe-là s’est offert une belle sortie (tout le monde a joué, tout le monde a marqué). Arnaud Freppel (qui a achevé sa belle carrière violette au poste de demi-centre !) et les autres quittent Sélestat sur une victoire. Un sourire pour finir…

Source Dna par Simon Giovaninni

Posté par fredgo à 12:35 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 mai 2014

26ème journée: Dijon -Sélestat; La “der des ders”

dernier-match-sous-le-maillot-selestadien-pour-yuriy-petrenko-photos-archives-dna-franck-delhomme

Sélestat en termine, ce soir à Dijon, avec sa saison. Dans un match sans enjeu, hormis celui de finir sur une note positive, les Violets voudront simplement prendre du plaisir une dernière fois ensemble, avant, pour certains, de prendre des chemins différents.

Il y avait eu la dernière au CSI, mercredi contre Nantes. Ce soir à Dijon, il y aura la “vraie” dernière.

Le groupe violet, presque inchangé depuis le retour de Sélestat en D1 il y a trois ans, va vivre en Bourgogne ses derniers moments. Il va pouvoir le faire l’esprit libre, le maintien en LNH étant désormais assuré.

« La vie en Alsace était belle »

Certains vont s’aller – ils sont particulièrement nombreux cette année –, d’autres vont arriver. « C’est la vie d’un sportif », souffle Yuriy Petrenko. Le capitaine sélestadien fait partie des partants. « Il y a des moments dans la vie où il faut choisir », explique-t-il.

À 36 ans, le demi-centre a décidé de privilégier son après carrière. L’Ukrainien sera bien sûr toujours joueur de handball, à Amiens, avec l’objectif de faire monter le club picard en Nationale 1.

Mais il va aussi intégrer une entreprise spécialisée dans la fibre optique. « Je continuerai à m’entraîner tous les jours. Mais c’est un nouveau challenge pour moi, une nouvelle vie. »

Dans quelques jours, Yuriy Petrenko va achever la troisième étape de son tour de France. « Toutes auront été importantes », souligne-t-il. Il y a d’abord eu Dunkerque, de 2005 à 2009, puis Paris.

« Je suis arrivé quand le club tombait en D2. Il fallait réussir à remonter tout de suite en D1. Sans cela, le club ne serait peut-être pas ce qu’il est devenu aujourd’hui. »

C’est Sélestat qui a profité de sa science du jeu pendant trois saisons. Trois saisons réussies et qui ne lui laisseront que de bons souvenirs. « Le club venait de remonter en D1 et c’était un bon challenge de prouver à tout le monde qu’il n’y a pas seulement le budget qui compte », lance-t-il en faisant référence aux 7e et 8e places des Violets lors des deux exercices précédents.

« Finir la saison sur une bonne note »

Yuriy Petrenko aura marqué de son empreinte son passage à Sélestat. Il y laisse l’image d’un joueur talentueux bien évidemment, celle d’un grand professionnel, d’un “mec bien” tout simplement.

« La vie en Alsace était belle, répond le demi-centre. Ici, j’ai pu profiter de tout car j’étais bien intégré à la vie française. Je me suis fait beaucoup d’amis. C’est toujours sympa, quand tu te balades en centre-ville, de pouvoir reconnaître des supporters et d’échanger avec eux. Et ça donnait encore plus envie de gagner pour les fois où tu allais les recroiser (sourire) ! »

Il reste encore un match à gagner, pour boucler une saison où tout n’a pas été rose, une saison où les Violets ont parfois tremblé, mais où ils ont finalement atteint leur but.

Un rang au classement à préserver

Sélestat maintenu, Dijon relégué : la rencontre de ce soir ne revêt guère d’enjeu au classement. Il s’agira donc de s’imposer pour conserver cette 11e place, pour surtout « finir la saison sur une bonne note », ce que les joueurs de Jean-Luc Le Gall n’avaient pas réussi lors des deux derniers exercices en s’inclinant à Nîmes et à Aix-en-Provence.

Yuriy Petrenko s’y emploiera, en grand pro, pour lancer sur de bonnes bases la préparation de la prochaine saison qui débutera sans lui. « On va essayer de prendre du plaisir sur ce match-là, avance-t-il, de terminer avec le sourire. » Ils le valent bien.

Ivezic, Rechal, Freppel, Pintor, Podsiadlo, Salami et Celica, le joker médical, ne seront aussi plus Violets la saison prochaine.

Source Dna

Posté par fredgo à 12:01 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Vu du côté de: Dijon éspère s'offrir Sélestat ....

Dijon Sélestat

Toujours à la recherche d’un premier succès en championnat en 2014, Dijon espère bien qu’il s’offrira à lui ce soir contre Sélestat. Même si ce sera pour l’honneur…

Le DBHB a encore soixante minutes de D1 à vivre cette saison, avant de retourner en ProD2 l’an prochain. Alors bien sûr on peut le regretter, se souvenir de ces points qui lui ont parfois bêtement échappé. Mais on peut aussi essayer de profiter à plein de cette dernière soirée dans l’élite du handball français.

Depuis le mois de novembre, Dijon est à la recherche d’un succès en D1, et si Marc Poletti aurait pu lui offrir contre Saint-Raphaël, en mettant le ballon ‘‘sous le maillot’’ en fin de match, une nouvelle occasion se présente ce soir.

Sélestat, qui a assuré son maintien, est une équipe que Dijon avait bien secouée en coupe de France, en menant 16-10 à la pause, le 12 avril dernier. L’occasion de débloquer enfin le compteur en 2014 est donc belle. « Pour cette dernière, on a évidemment envie de bien faire, et de décrocher enfin ce succès qui nous fuit depuis si longtemps », souligne Ulrich Chaduteaud. « Ce sera un match particulier, avec pas mal de joueurs qui ne seront plus là la saison prochaine. Il sera aussi particulier pour moi, puisque ce sera mon dernier dans le staff de l’équipe première (le technicien devrait, a priori, occuper une fonction différente au sein du club l’an prochain).

En guise de motivation, les Dijonnais pourront se souvenir qu’ils avaient débuté leur apprentissage par une défaite de quatre buts à Sélestat, fruit d’une bonne deuxième période, après un naufrage en première (-9 à la pause). Depuis, ils ont montré en coupe qu’ils pouvaient dominer Sélestat, et qu’il ne leur manquait qu’un peu de continuité.

Ce soir, le palais espère donc finir sur une victoire du DBHB. Un bonheur dont il a été sevré cette année. Mais ce soir, il est possible aussi que l’antre dijonnaise bruisse de nouvelles rumeurs sur l’identité du prochain technicien du DBHB. Un sujet désormais sur toutes les lèvres.

Source Le bien public

Posté par fredgo à 12:00 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2013

Kévin Beretta : « ne pas donner le bâton pour se faire battre »

Meilleur buteur de Sélestat lors de la victoire du SAHB face à Dijon, le jeune ailier gauche Kévin Beretta monte en gamme saison après saison. Il revient sur le match du week-end, celui à venir face à Nantes que Sélestat compte bousculer… et se projette plus loin encore.

Kevin Beretta

Kévin, recevoir à la maison le promu de Dijon, c’était le match idéal pour démarrer la saison, non ?
Idéal mais piégeur. Car Dijon est évidemment une équipe à notre portée qui vise d’abord le maintien, mais il ne fallait pas se rater. En plus, on les avait joués quelques jours plus tôt en préparation au cours d’une partie finalement sans grande intensité. On s’était beaucoup observé et on savait à quoi s’attendre. Ce qui est sûr, c’est qu’au terme de la préparation estivale, on attendait tous cette rencontre avec impatience et une grosse envie de reprendre la compétition.

Vous avez construit intelligemment votre victoire…
Dans notre tableau de marche, on ne doit pas faire de faux-pas à la maison, surtout face à des équipes à notre portée. Même si, rétrospectivement, on peut voir qu’on a plutôt bien fonctionné l’année dernière à l’extérieur. Jean Luc (Le Gall, ndlr) voulait qu’on soit tout de suite dans la rencontre. On l’a été et on l’a remporté en première mi-temps en creusant un gros écart.

On a senti un collectif bien soudé, fidèle à ses principes. Vous vous entendez tous bien ?
Cela fait un moment que cette équipe évolue ensemble et il y a eu très peu de départs et d’arrivées. On se connaît bien et ça marche.

Que visera Sélestat cette saison ?
On veut d’abord obtenir le maintien, qui est toujours le premier objectif fixé, au plus vite. Une fois que ça sera acquis ce sera plus facile de jouer et d’être libérés. Ensuite, les dirigeants ont fixé une 7e place. C’est ambitieux car il y a des intouchables type Paris, Montpellier, Dunkerque, Chambéry, Nantes et Saint-Raphaël qui seront sûrement devant. Ensuite Toulouse me semble solide et Cesson-Rennes aussi. Si on arrive déjà à faire la même saison que l’an passé, ce sera déjà positif.

Nous parlions d’intouchables… vous affrontez Nantes lors de cette 2e journée. Quelle est la force de cette équipe ?
C’est une équipe qui défend vraiment très bien. Et puis en attaque, elle sait faire ce qu’il faut. Il y a les champions du Monde espagnols notamment et beaucoup de très bons joueurs. Mais on ne va pas aller là-bas pour donner le bâton et se faire battre. On va y aller pour prendre des points. On jouera notre chance.

A titre personnel, vous avez inscrit 6 buts face à Dijon, on vous a plus vu ces derniers mois, est-ce une année clef pour vous ?
On m’a beaucoup parlé ces derniers temps du fait de devoir passer un cap cette saison. Et c’est ce que je souhaite faire. J’ai la volonté de m’imposer, notamment physiquement, sur le poste. Pour cela je veux essayer de m’appliquer encore plus dans ce que je fais, bien faire le boulot, travailler dur. Après c’est surtout une question de confiance. Quand elle est là, c’est moins difficile de tenter.

Source LNH

Posté par fredgo à 12:57 - 05) Interviews - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2013

Vu côté de: Dijon; une occasion manquée

   

cedric-loupadiere-et-les-dijonnais-ont-souvent-bute-sur-laszlo-fulop-en-premiere-periode-photo-denis-werwer-l-alsace      Après une première période ratée, le DBHB est revenu dans le match, mais trop tard (défaite 25-21). Une rencontre qui laisse un sentiment d’amertume, car Sélestat n’était pas si bien que cela…

     L’adage rappelle qu’un homme averti en vaut deux. Malheureusement il n’est pas sûr que les Dijonnais en aient pris bonne note. Ils avaient été menés 9-3 il y a une semaine à Village-Neuf, ils étaient menés 9-4 (18e ) samedi soir à Sélestat.

     Dijon aurait-il été rattrapé par la pression de retrouver la D1 ? Ce retard après 18 minutes peut le faire croire, mais le déroulement du match offre un éclairage un peu différent. Car après avoir encaissé le premier but par Freppel, Dijon trouvait trois fois la mire en 4 minutes. Mais finalement un simple feu de paille… « On a fait ce qu’il fallait pendant cinq minutes, mais après les joueurs ont oublié les consignes, en faisant l’inverse de ce que j’avais demandé », regrettait Denis Lathoud, dont la lecture de la colère froide en filigrane laisse à penser que le technicien sentait qu’il y avait mieux à ramener de ce premier déplacement de la saison.

Avant la rencontre, le technicien espérait faire douter le SAHB le plus longtemps possible. À la lecture du score à la pause (16-7), le train était passé. « Il fallait prendre son temps pour déséquilibrer cette défense, mais en ratant 2-3 immanquables, en encaissant 5-6 contre-attaques, on se retrouve à 10-4 et le trou est fait. On a dès lors une chape de plomb sur la tête, dont on ne se relève pas avant la mi-temps », analyse Denis Lathoud.

Dans le détail, Dijon s’est cassé les dents sur la muraille alsacienne articulée autour de Guynel Pintor pendant plus de 25 longues minutes. Entre la 4e et la 30e , Dijon n’a trouvé que deux fois la faille sur jeu placé (Loupadière 13e et Vazquez 27e ) !

L’entraîneur alsacien évoquait après le match que « Dijon avait mis une mi-temps » pour se hisser au niveau d’exigence que requiert la D1. Et c’est vrai qu’on a senti les Dijonnais sur la retenue pour tenter de franchir le premier rideau, d’autant que le duo arbitral s’est montré parfois bien sévère sur les franchissements. « Quand on a été en échec au tir », reprend Denis Lathoud, « le doute s’est installé, on courrait en travers et on a été moins performant dans les duels. »

Des points à gratter

L’entraîneur dijonnais a pourtant tenté de trouver des solutions venant de son banc, mais ni Bezerra, ni Vrankovic ou Rac n’ont inversé la tendance. « Chacun a voulu sauver la patrie, comme ce qu’avait fait Mulhouse l’an dernier en play-off. On va reposer les choses et essayer de corriger cela », relance-t-il.

Car sur sa prestation de la deuxième période, Dijon a les moyens de gratter des points chez les équipes qui joueront, comme lui, le maintien. Pour preuve, la deuxième mi-temps remportée 14-9, et où il a fallu toute la qualité des arrières gauche Podsiadlo et Beauregard, seuls à trouver la faille dans les moments de vérité (entre la 42e et la 57e ). Mais il ne faudra pas tarder à commencer la récolte. Car même si Sélestat n’était pas l’endroit idéal pour découvrir la D1, aucun terrain ne sera très accueillant dans cette élite française.

« Vu la densité du championnat, il faudra bien prendre des points quelque part », note offensif Denis Lathoud. « On va dire la semaine prochaine que Montpellier c’était trop dur, ensuite que Chambéry, c’est chaud comme la braise, et après que Cesson c’est très dur chez eux. »

Le technicien n’est pas dupe : avec une équipe de Toulouse qui a franchi un cap, et Cesson qui a déjà pris un point contre Chambéry, il ne faudra surtout pas traîner pour entamer la récolte. Le maintien est à ce prix.

Le Bien Public

Posté par fredgo à 12:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,