Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

25 septembre 2015

Vu du côté de Besançon: « ...l’épreuve du feu, ... ils n’attendent que ça !

Lorsqu’on a pris l’habitude de suer comme un damné dans la pénombre, entrevoir, enfin, la lumière du jour ressemble à un cadeau du ciel.

les-bisontins-le-savent-c-est-en-conservant-leur-esprit-de-groupe-qu-ils-peuvent-creer-l-exploit-ce-soir-en-alsace-photo-ludovic-laude

C’est en tout cas de cette manière que les handballeurs bisontins appréhendent leur place de leader, eux qui, depuis plusieurs années, sont plutôt habitués à la noirceur d’une cave qu’à la séance de bronzette sur les tuiles du toit. « C’est sûr que c’est plaisant, même si je n’ai pas l’habitude de regarder à outrance le classement ou le calendrier », reconnaissait hier l’entraîneur du GBDH, Christophe Viennet. « On sent qu’il y a plus d’engouement autour de nous, et ce coup de projecteur valide le travail de tout le monde ».

« Pas de timidité »

Il ne se prolongera toutefois qu’en cas de nouvelles performances lors de plusieurs semaines qui s’annoncent ardues. Avec pour commencer ce qui se fait de mieux, ou de pire c’est selon, sur l’échelle de la difficulté : le déplacement prévu ce soir dans la salle de Sélestat, fraîchement relégué de LNH. En Alsace, les Bisontins seront soumis à l’épreuve du feu. Et pour être franc, ils n’attendent que ça !

L’appétit aiguisé par la victoire sans discussion possible décrochée la semaine dernière devant Massy, les coéquipiers d’Ilija Komnenovic l’ont annoncé à qui voulait bien l’entendre : ils évolueront sans le moindre complexe dans la salle de ce cador annoncé. « Je ne veux surtout pas qu’on fasse preuve de timidité », reprenait Viennet. « Bien sûr tout reste fragile, évidemment on garde les pieds sur terre, car on reste largement perfectibles dans tous les domaines. Mais les gars doivent conserver leur appétit et surfer sur la vague qui les porte en ce moment ».

Une spirale positive dont la puissance a été renforcée, cette semaine, par le retour aux affaires de Sylvain Rognon. Touché au ménisque et absent depuis le début du championnat, ce dernier effectue son retour sur la feuille de match. Et même si Jules Portet, qui marche sur l’eau actuellement, conservera sa place sur le terrain d’entrée, l’expérience du vieux briscard bisontin pèsera forcément à un moment donné. On l’aura compris, le GBDH peut donc s’avancer vers ce test ultime sans la moindre arrière-pensée négative. Tout le contraire de Sélestat qui, battu à Mulhouse et privé de trois de ses treize pros (Vujic, Eudaric et Gaudin), n’a déjà plus le droit à l’erreur.

« La pression peut jouer contre eux »

« Ils auront une pression importante à gérer car ils ne peuvent pas se permettre de perdre deux matches de suite », comprenait bien Viennet. « Ça peut jouer contre eux ». Et permettre par ricochets à Besançon de sortir de ce match entre les deux meilleures défenses du championnat avec une invincibilité préservée. Et le sentiment que quelque chose d’aussi réjouissant qu’inattendu est véritablement en train de se produire dans la capitale comtoise.

Le groupe : Komnenovic, Simonin – Bedel, Bolaers, Gros, Brkljacic, Scotto, Eymann, Alvarez, Laguillaumie, Hugard, Portet, Cornet, Rognon.

Coup d’envoi ce soir (20 h).

Source l'est Republicain.


21 septembre 2015

L'hebdo J-3 : Rester à 100% ... face à Besançon

Bonjour à tous,            

Nous sommes déjà mercredi, et le mercredi , il y a l'hebdo des violets...

Comme vous le savez, l'hebdo des violets , c'est des news des stats, des chiffres tournés dans tous les sens; sur les joueurs, les équipes, les perfs des uns mais aussi les contres performances des autres, au gré des recherches et informations reçues.         

Et si vous voulez y mettre votre touche personnelle, faite le moi savoir par mail et je me ferai le plaisir de l'afficher au prochain hebdo             

A vous tous, bonne lecture.

3

comme le nombre de journées effectuées..

5

la place qu'occupe le SAHB, dans ce championnat Pro D2
avec 2 points de retard sur les leadeurs.

 2

 le nombre d'équipes encore Invaincus dans ce championnat Pro D2.
Le SAHB n'en fait plus partie après la défaite contre Mulhouse.
.

 7

comme le nombre de buts marqué par le jeune Rudy Seri.
Meilleur buteur violet de la soirée.

100%.

 des joueurs rentrés sur le terrain ayant marqué au moins un but au cours du match..

1

le nombre de rencontre à domicile nous opposant à Besançon  ce vendredi

100%

des matchs ont été remporté par notre équipe Sélestadienne.
La dernière victoire remonte au 5 mars 2011, année de la remontée.

+7

la difference de but au coup de sifflet final.
Sélestat l'emportait 28 à 21.

 

1

ancien violet à suivre dans l'équipe Bisontine,
en la personne de Quentin Eymann.

 

20

le nombre de buts marqué par Quentin depuis le début de saison.
Soit 7 buts par matchs en moyenne.
A surveiller...

EymannEymann Besançon


 A bientôt

 

Posté par fredgo à 20:17 - 07) L'hebdos et mensuels - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 juin 2015

Des News de nos anciens violets: Quentin Eymann de retour dans l'Est

Eymann-Istres

L’aventure avec Istres aura été de courte durée pour Quentin Eymann qui un an seulement après son arrivée, va quitter la Provence pour rejoindre Besançon.

           L’arrière droit de 24 ans formé à Sélestat a réalisé une saison en demi-teinte en LNH, inscrivant 49 buts en 25 rencontres de D1, pour un taux de réussite à 41%. Il aura à coeur de se relancer du côté de l’ESBM, qui reste sur une saison compliquée en Pro D2 (10e). Après Emanuel Alvarez et Luka Brkljacic, Quentin Eymann est la troisième et dernière recrue à rejoindre la formation bisontine pour la saison prochaine.

Source Handnews

 

Posté par fredgo à 19:17 - 11c) Des nouvelles de nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 septembre 2014

J02: Stats: Sélestat - Istres: Toujours bon à savoir ...

 

 

SELESTAT ALSACE HANDBALL - ISTRES OUEST PROVENCE HANDBALL

Date et Heure : Le 17/09/2014 A 20:00:00
Lieu : Centre Sportif Intercommunal 'Eugène Griesmar'
         Quai Albrecht  -  SELESTAT
         Lien Google Maps vers la salle

eymannJoueurs Sélestadiens partis à Istres : Quentin Eymann (depuis la saison 2014/15) (Formé à Sélestat)
Joueurs d'Istres partis à Sélestat : Thierry Fleurival (au sahb depuis la saison 2014/15) (Formé à Istres)
                                                    Jordan François Marie (au sahb depuis la saison 2009/10) 

Blessés à Sélestat : Igor Vujic + S Gudjonsson (Incertain)
Blessés à Istres : B Cismondo + B Peronneau  

Dernière Rencontre : Le 02/03/2012 (17ème journée LNH)

Istres Ouest-Provence HB 34   -   23 Sélestat Alsace HB

Dernière Rencontre à Domicile : Le 03/12/2011 (11èmejournée LNH)

Sélestat Alsace HB 33   -   28 Istres Ouest-Provence HB

Nbres de confrontation LNH à domicile: 12 depuis la saison 1995/96

Nbre de victoires: 7 (58%)
Nre de Nuls : 3 (25%)
Nbre de Défaites : 2 (17%)

Dernière défaite à domicile: 15/11/2008 9ème Journée

Sélestat Alsace HB 26   -   33 Istres Ouest-Provence HB

Posté par fredgo à 13:06 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 septembre 2014

Avant Sélestat - Istres; Quentin Eymann de retour à la maison

      Une rencontre particulière pour Quentin Eymann demain soir, l'istréen retourne en Alsace, il retrouvera son ancien club Sélestat.

      C'est le premier déplacement de la saison pour les joueurs de Gilles Derot, les deux formations se sont inclinées lors de la première journée. A noter les forfaits des deux istréens Cismondo et Peronneau.

Découvrez en vidéo: l'istréen Quentin Eymann.
(interview Manuel Danloy Maritima Médias)

 Source Maritima info

Quentin Eymann de retour...

 

Posté par fredgo à 21:27 - 05) Interviews - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mai 2014

Recrues: Le Roumain Cristian Radu Ghita à Sélestat

Après Vujic, Joli, Clementia, Gudjonsson et Kappelin, Sélestat a officialisé la venue d’une sixième recrue. L’arrière droit roumain Cristian Radu Ghita sera Violet.

le-roumain-cristian-radu-ghita-(ici-avec-bacau-en-coupe-ehf-face-a-magdebourg)-partagera-le-poste-d-arriere-droit-avec-jordan-francois-marie-photo-maxppp

La colonne départs était déjà bien garnie (Pintor, Salami, Podsiadlo, Freppel, Ivezic, Rechal, Petrenko, sans compter Celica, le joker médical prêté par Cesson en fin de saison).

Celle des arrivées, malgré les cinq premières recrues déjà officialisées (Kappelin, Clementia, Gudjonsson, Joli et Vujic), était encore déficitaire.

« Un joueur complet, pas seulement un shooteur »

Cristian Radu Ghita est venu quelque peu la rééquilibrer hier puisque le jeune arrière droit roumain (23 ans) s’est engagé pour une saison, plus une autre en option.

On ne surprendra personne en disant que Sélestat ne fait pas partie des riches en LNH. Et que par conséquent, le club alsacien doit recruter “malin”.

Ce pourrait être le cas avec l’arrière droit roumain. « C’est un jeune joueur, avec un potentiel important », explique ainsi Christian Omeyer, le directeur sportif sélestadien.

C’est au Stiinta Municipal Dedeman Bacau, le club de sa ville natale, que Cristian Radu Ghita (1,89 m, 92 kg) a effectué toutes ses classes. Au point de devenir un élément important de la sélection nationale, qui tentera prochainement, face à la Suède, de décrocher son billet pour le Mondial 2015 au Qatar.

En Roumanie, l’arrière droit a déjà largement fait ses preuves : vice-champion en 2012, 2013 et 2014 (à chaque fois derrière Constanta), trois fois finaliste de la Coupe nationale les mêmes années.

Mais le futur Sélestadien s’est aussi fait remarquer sur la scène européenne. Cristian Radu Ghita avait ainsi atteint le dernier carré de la Challenge Cup en 2011, où Bacau avait été éliminé par le RK Cimos Koper, futur vainqueur de la compétition. Il avait inscrit 34 buts, dont 14 lors de la double confrontation face au club slovène en demi-finale.

La saison passée, c’est en Coupe EHF que le Roumain s’est illustré : 52 buts en dix matches, dont 6 et 8 réalisations lors des doubles confrontations face à des équipes du calibre de Nantes et Magdebourg.

Cette saison, le parcours de Bacau en Coupe EHF s’est arrêté assez vite, mais Ghita a eu le temps d’inscrire 18 buts en quatre rencontres.

Le recrutement n’est sans doute pas terminé

Quand on sait qu’il a terminé 7e meilleur buteur du dernier championnat roumain (139 réalisations), on a déjà une idée de ses qualités. « Mais c’est un joueur complet, pas seulement un shooteur », indique Christian Omeyer.

Le jeune international aura donc une saison pour « s’adapter à la LNH et montrer ce dont il est capable », avant d’envisager la poursuite de son aventure en Alsace.

« Il voulait jouer dans un championnat reconnu en Europe, ajoute le directeur sportif violet. De notre côté, on souhaitait équilibrer le poste d’arrière droit. »

Car avec l’arrivée de Cristian Radu Ghita, Sélestat se retrouve désormais avec trois arrières droit sous contrat. Jordan François-Marie étant le numéro 1 dans la hiérarchie, l’avenir de Quentin Eymann (23 ans)*, assez peu utilisé cette saison mais encore lié pour un an avec le club sélestadien, s’inscrit-il encore en Violet ? Rien n’est moins sûr… Et l’Alsacien pourrait bien quitter son club formateur pour trouver ailleurs davantage de temps de jeu.

Après Kappelin, Gudjonsson, Joli, Clementia, Vujic et désormais Ghita, y aura-t-il d’autres nouvelles têtes ? Oui, a priori. Pas de folie à attendre, mais sans doute une septième recrue pour pallier le départ de Guynel Pintor (Créteil). Le prochain renfort aura donc un profil plutôt défensif.

Les Violets seront alors en ordre de marche pour attaquer la 21e saison du club en D1.

Source Dna par par Simon Giovannini.

* Quentin Eymann quitte le club pour les Girondins de Bordeaux.
(Source Handnews du 27/05/14)

Posté par fredgo à 11:58 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 février 2014

15ème journée: Sélestat 32-32 PSG; Un bel exploit !

ublic-et-joueurs-ont-explose-de-joie-lorsque-quentin-eymann-a-la-derniere-seconde-a-permis-aux-selestadiens-d-assurer-le-point-du-match-nul-photo-denis-werwer

Sélestat a sonné les Parisiens au coup de gong

Alors qu’ils ont mené le match depuis l’engagement, les Parisiens ont payé cher leur incapacité à tuer le suspense en encaissant, dans la dernière seconde, le but de l’égalisation sur un coup de patte de Quentin Eymann qui offre l’exploit à Sélestat (32-32).

On ne pouvait rêver d’un meilleur scénario que celui qui a conclu les 60 minutes d’un match durant lequel Sélestat a passé son temps à courir après les Parisiens. Menés depuis l’ouverture du score parisienne, dès la première minute, de sa méga star Mikkel Hansen, les Violets ont constamment été à la traîne du leader du championnat. Jamais très loin (le plus gros écart du match était de quatre buts à plusieurs reprises), toujours dans le match, capables de revenir au score sans jamais prendre l’avantage, les Violets ont donné une superbe réplique au PSG. Même sans ses trois champions d’Europe, Abalo, Honrubia et Narcisse, les autres cadres parisiens ont fait le boulot, notamment un Kopljar, pas loin d’être inarrêtable avec ses 9 buts pour 12 tirs.

Avec l’air de ne pas trop se fouler, le PSG tenait bien sa barque et gérait comme il le voulait cette échéance de championnat collée entre deux matches de Ligue des champions : Skopje samedi dernier et le prestigieux Barcelone, dans deux jours. Mladen Bojinovic et ses comparses ont juste produit les efforts nécessaires pour ne pas se faire pourrir la vie comme cela avait été le cas trois mois plus tôt au match aller quand les Sélestadiens avaient glacé Coubertin en menant pendant 55 minutes avant de rendre les armes dans les dernières minutes.

Eymann, le but de l’exploit

Hier soir, c’est un peu le scénario inverse qui s’est produit. Les Parisiens se faisant prendre à leur propre jeu. Puisqu’ils ne sont pas arrivés à mater les petits Sélestadiens en ne parvenant pas à creuser l’écart comme ils avaient su le faire à Sélestat en novembre lors d’un match de Coupe de la Ligue, puisque les Violets n’ont pas compté 15 buts de retard à la mi-temps comme cela avait été le cas la saison dernière en championnat au Rhenus, il y a eu un match, cette fois, entre les deux équipes. Chauffés par l’habituel speaker de la Meinau, les 2200 privilégiés (beaucoup de demandes n’ont pas pu être satisfaites) ont petit à petit fait monter la température et l’ambiance qui ont atteint leur apogée dans les dernières minutes.

Rentrés aux vestiaires avec quatre longueurs d’avance (14-18), les joueurs de Philippe Gardent ont géré ce petit matelas durant la deuxième période. Malgré les efforts des Alsaciens qui se sont procuré une balle de -1 à la 39e (19-21), le PSG gardait la tête froide et quelques coups d’avance pour entrer dans les dix dernières minutes avec toujours quatre buts de plus qui lui servaient de rempart aux coups de boutoirs des Sélestadiens de plus en plus décomplexés (25-29).

Et l’espoir devenait encore plus grand au prix d’un 5-1 sélestadien en cinq minutes (30-31) qui allait rendre la fin de partie irrespirable. Kopjlar redonnait bien deux longueurs d’avance aux champions de France mais la défense alsacienne et surtout Ivezic, impeccable et précieux dans sa cage, fermait l’accès au but. Pesic offrait le but de l’espoir (31-32) à la 58e minute au SAHB.

Le public était debout. Le PSG ne marquait plus malgré plusieurs tentatives. Sélestat gâchait une balle d’égalisation par Quentin Eymann. Mais le PSG par l’intermédiaire de Melic perdait le ballon. Ou c’est plutôt Petrenko qui se jetait sur la balle. La dernière montée de l’égalisation à 15 secondes de la fin permettait à Eymann de signer le but de l’exploit. D’un nul face au PSG qui était logiquement accueilli par les joueurs et le public en transe comme une véritable victoire.

La feuille de match

Source journal L'ALsace

Posté par fredgo à 12:41 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 février 2014

15ème journée: Sélestat- PSG; Jamais interdit de rêver ...

pawel-podsiadlo-et-olivier-jung-relevent-le-defi-le-plus-difficile-faire-tomber-le-psg-champion-de-france-en-titre-photos-archives-dna-franck-delhomme

Après une prestation sans relief, dimanche à Dunkerque, Sélestat voudra se rassurer face au PSG. De là à réaliser un incroyable exploit, il y a un (grand) pas que les Violets tenteront de réaliser.

C’est évidemment une affiche à même de faire saliver tous les amoureux de hand. Le PSG, ses stars mondiales et ses récents champions d’Europe débarquent en Alsace.

Si le public violet aura bien sûr les yeux de Chimène pour Mikkel Hansen ou Luc Abalo, il espère sans doute secrètement un exploit majuscule, un de ceux jamais réalisés jusque-là.

« On était tout près d’accrocher quelque chose lors du match aller, mais là, les compteurs sont remis à zéro »

Depuis que les artistes de la petite balle ronde ont rallié la capitale, durant l’été 2012, seules quelques grosses écuries de LNH – Montpellier, Nantes, Dunkerque, Saint-Raphaël et Chambéry – sont arrivées, sporadiquement, à faire tomber le Paris Saint-Germain.

Personne, absolument personne, n’est parvenu, parmi les clubs disputant “l’autre championnat”, celui pour le maintien, à faire vaciller l’armada parisienne.

Sélestat, comme d’autres, n’en est parfois pas passé loin. Lors du match aller, Jordan François-Marie et les siens auraient mérité (bien) mieux. Quelques coups de sifflet malheureux et un Luc Abalo décisif dans les dernières minutes en avaient décidé autrement (37-34).

Bien sûr, les espoirs de succès sont minces, mais il n’est jamais interdit de rêver. Alors les Violets rêvent, avec une lucidité de circonstance, mais ils rêvent tout de même.

« Pour créer l’exploit, il ne faudra avoir aucun temps faible, réaliser le match parfait, souffle ainsi Christian Omeyer, le directeur sportif alsacien. On était tout près d’accrocher quelque chose lors du match aller, mais là, les compteurs sont remis à zéro. »

La recette serait donc “simple” : exceller et espérer que le PSG connaisse un jour sans. « Il n’y a pas d’autre solution, avance Quentin Eymann, l’arrière droit sélestadien. Ça peut passer contre d’autres équipes en étant moyens. Face au PSG, non. »

Lancé dans des cadences infernales (sept matches en février), Paris peut néanmoins s’appuyer sur un effectif étoffé. « Quand Narcisse n’est pas là, il y a encore Csaszar. »

En pensant à la suite

Et si les coéquipiers de Mladen Bojinovic auront peut-être la tête à l’Europe et Barcelone, c’est l’esprit libre qu’ils rallieront la Catalogne dimanche, leur billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions étant déjà validé.

« Sélestat nous avait posé des problèmes au match aller en championnat, moins en Coupe de la Ligue (victoire 25-37 au CSI en quart de finale, ndlr) , rappelle Thierry Perreux, l’entraîneur-adjoint du PSG. Il faudra être concentré si on veut conserver la première place avec Dunkerque. La priorité pour le moment, c’est bien Sélestat. On aura ensuite le temps de parler de Barcelone. »

Parce que les deux points contre Paris ne sont pas vraiment attendus, les coéquipiers de Yuriy Petrenko doivent simplement lâcher les chevaux, pour oublier Dunkerque et penser à la suite.

« C’est moins difficile d’aborder ce genre de match qu’une confrontation avec un concurrent direct, la pression n’est pas la même. On a surtout besoin de se rassurer, explique Quentin Eymann. On doit réaliser un bon match face au PSG, de façon à aborder le match suivant à Aix-en-Provence avec davantage de sérénité. »

Car en Provence la semaine prochaine, ce n’est pas un exploit mais un résultat que Sélestat devra réaliser.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 12:32 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 septembre 2013

Dernier match de préparation: Sélestat en répétition générale à Village-Neuf

derniere-mise-au-point-pour-quentin-eymann-et-le-sahb-ce-soir-a-village-neuf-photo-denis-werwer

Une semaine avant la reprise de la D1, Sélestat boucle sa préparation ce soir (20 h) à Village-Neuf contre Dijon, le promu que le SAHB affrontera lors de la 1re journée.

Les acteurs appellent cela une générale. Elle consiste à présenter l’ensemble de la pièce, avant la grande première. Ce terme s’applique parfaitement au match de ce soir à 20 h entre Sélestat et Dijon puisque ces deux équipes se retrouveront samedi prochain à l’occasion de la première journée de la Ligue Nationale. Ce sera, en quelque sorte, une avant-première que les spectateurs de Village-Neuf pourront suivre ce soir entre ces deux clubs de l’élite.

Cette coïncidence n’est pas à proprement parler une aubaine pour les deux équipes. Car il est de coutume d’éviter de se croiser en match amical avant de s’affronter en compétition officielle. « Le programme de préparation s’élabore avant que ne soit publié le calendrier et on ne savait pas, à ce moment-là, que nous allions nous affronter pour l’ouverture du championnat », plaide l’entraîneur de Sélestat, Jean-Luc Le Gall. Les deux clubs avaient d’ailleurs prévu de disputer deux matches ce week-end. Mais le premier, programmé la veille à Sélestat, a été annulé pour éviter que Bourguignons et Alsaciens ne jouent trois fois les uns contre les autres en huit jours d’intervalle.

Si les deux équipes ne vont certainement pas livrer tous leurs secrets, elles vont néanmoins s’appliquer à préparer de la meilleure des façons leur rendez-vous de la semaine suivante. Celle qui l’emportera prendra assurément un ascendant psychologique sur l’autre. Pour que la dernière semaine de préparation ne soit pas tendue, il serait préférable que Sélestat s’impose ce soir. Uniquement privé de son pivot Pesic qui souffre toujours d’une talonnade qu’il vaut mieux éviter d’aggraver, Sélestat sera quasiment au complet pour sa dixième et dernière sortie avant la reprise.

De retour du Mondial jeunes, Rudy Seri intégrera le groupe qui s’est distingué en battant Tremblay la semaine dernière au tournoi de Royan, avant de s’incliner de très peu en finale contre Cesson. Le coach sélestadien, qui a apprécié le comportement de son équipe contre ces deux rivaux de la LNH, compte sur cette dernière sortie pour permettre à ses joueurs de continuer à prendre le rythme de la compétition contre un troisième représentant de l’élite. Elle servira aussi à poursuivre l’intégration de Stevan Vujovic, son unique recrue pour sa nouvelle campagne en D1.

En face, l’équipe coachée par Denis Lathoud et qui a connu davantage de mouvements de joueurs (5 arrivées et 3 départs) poursuit sa montée en régime. L’amalgame se fait petit à petit dans un groupe encore en plein rodage. Naudin et Petiot sont très incertains, tandis que Rac, qui souffre des adducteurs, sera ménagé.

Avant les trois coups, le SAHB serait bien inspiré de marquer le coup.

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 13:37 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 septembre 2013

EYMANN Quentin

Violet pendants 6 saisons de 2008 à 2014
Formé à Sélestat

Quentin Eymann

 

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 22/04/1991
A: Thann (68)

Taille: 195 cm
Poids: 104kg (2012)

Poste: Arrière droit

Numéro: 19

Palmarès :
Saison 2007/2008: Champion de France -18ans
2008: 7ème au championnat d'Europe avec l'équipe de France -18 ???
2009: Participe au mondial -18ans ???

Nbre de matchs joué en violet*: 120 matchs**
Nbres de buts marqués: 146
Moyennes de buts marqués par matchs: 1.22
* hors matchs coupe de france et de la Ligue
** Stats arrêtées à juin 2014

Joue actuellement : Drapeau de la France Besançon (Pro D2)

Saison 2014/2015 :Drapeau : France Istres (14ème LNH) Relegué
Saison 2013/2014 :Drapeau : France Sélestat (11ème LNH)

Saison 2012/2013 :Drapeau : France Sélestat (8ème LNH)
Saison 2011/2012 :Drapeau : France Sélestat (7ème LNH)
Saison 2010/2011 :Drapeau : France Sélestat (2ème Pro D2)
Saison 2009/2010 :Drapeau : France Sélestat (5ème D2)
Saison 2008/2009 :Drapeau : France Sélestat (14ème LNH)
 
Saison 2007/2008 :Drapeau : France Sélestat (-18)
Formé au centre de formation de Sélestat
A débuté au club de Thann (68)

Quentin Eymann (Dna)

                     

Ses saisons en Violet:

Saison 2013/2014 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 21/64
Buts sur penalty: 0
Total buts: 21
2 minutes: 2
Top but de la saison: 4 buts contre Paris lors de la réception de Paris en fevrier.

Saison 2012/2013 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 39/106
Buts sur penalty: 0
Total buts: 39
2 minutes: 3

Saison 2011/2012 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 50/116
Buts sur penalty: 0
Total buts: 50
2 minutes: 6
 

Lire l'article du 24/09/2011: L'heure d'Eymann a sonné

Saison 2010/2011 : Sélestat (Pro D2)
Nombre de rencontres: 15
Buts sur tir: 8/23
Buts sur penalty: 0
Total buts: 8
2 minutes: 2

Saison 2009/2010 : Sélestat (Pro D2)
Nombre de rencontres: 20
Buts sur tir: 27/43
Buts sur penalty: 0
Total buts: 27
2 minutes: 5

Saison 2008/2009 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 7
Buts sur tir: 1/5
Buts sur penalty: 0
Total buts: 1
2 minutes: 0

Son premier match en LNH: 21/02/2009, Journée 16, Sélestat 31- 31 Ivry
Son premier but en LNH: 28/03/2009, Journée 19, Chambéry 28 - 26 Sélestat

Le violet il a fièrement porté, violet il restera !

Merci Quentin

Posté par fredgo à 00:15 - 11b) Nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,