Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

04 septembre 2015

FLEURIVAL Thierry

Violet depuis la saison 2014/2015
2ème année en violet

 

Fleurival

 

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 6/07/1982 
A:  Cayenne (Guyanne)

Surnom : Mister T

Taille: 190 cm
Poids: 105kg (2014)

Poste: Arrière
Numéro: 22

;

;

;

;

;

Palmarès :
Saison 2008/2009 : Drapeau de la France Vainqueur de la coupe de la Ligue

Joue actuellement : Drapeau de la France Sélestat (Pro D2)

Saison 2014/2015 : Drapeau : France Sélestat (13 ème LNH)
Saison 2013/2014 : Drapeau : France Istres (02 ème PRO D2)
Saison 2012/2013 : Drapeau : France Istres (12 ème PRO D2)
Saison 2011/2012 : Drapeau : France Istres (13 ème LNH)
Saison 2010/2011 : Drapeau : France Istres (06 ème LNH)
Saison 2009/2010 : Drapeau : France Istres (07 ème LNH)
Saison 2008/2009 : Drapeau : France Istres (08 ème LNH)
Saison 2007/2008 : Drapeau : France Istres (12 ème LNH)
Saison 2006/2007 : Drapeau : France Istres (09 ème LNH)
Saison 2005/2006 : Drapeau : France Istres (09 ème LNH)
Saison 2004/2005 : Drapeau : France Istres (08 ème LNH)
Saison 2003/2004 : Drapeau : France Istres (07 ème LNH)
Saison 2002/2003 : Drapeau : France Istres (07 ème LNH)
Formé à Istres

Nbre de matchs joué en violet*: -- matchs**
Nbres de buts marqués: --
Moyennes de buts marqués par matchs: --
* hors matchs coupe de france et de la Ligue
** Stats arrêtées à -- 2014

Son premier match en LNH: 23/11/2002, Journée 10, Sélestat 28-23 Istres
Son premier but en LNH: 27/09/2003, Journée 3, Sélestat 26-18 Istres

Posté par fredgo à 21:00 - 02b) Les joueurs de la I et II - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

L'équipe du SAHB 2015/2016 et ses joueurs

L'équipe 1 en Pro D2

sahb_poster_09_2015

Debout en haut de gauche à droite :

Christian GAUDIN (Entraineur); Thierry FLEURIVAL (N°22),  Rudy SERI (N°4) ,  Olivier JUNG (N°6) , Florent JOLI (N°21), Jérémy SARGENTRON (N°16) , Grégory MARTIN (N°2)Frédéric BEAUREGARD (N°9),  Igor VUJIC (N°17), Julien MEYER (N°31) , Thomas GAUDIN (N°75) , Yoann EUDARIC (N°23) , Kosta SAVIC (N°35) , Claude KARCHER (Entraineur Adj)

En médaillon

Yanis LENNE (N°32)

L'équipe II (la réserve) en N2

SAHB II 2015 2016

 

 

26 novembre 2014

J11 : Sélestat – Toulouse; Sur leur lancée ?

thierry-fleurival-(a-gauche)-le-patron-de-la-defense-violette-espere-surfer-sur-l-enthousiasme-ne-de-la-victoire-a-tremblay-la-semaine-passee-photo-archives-

Sélestat, requinqué par son succès à Tremblay, veut confirmer face à une équipe de Toulouse au début de saison contrasté. Et enfin regagner à domicile…

Sélestat, en allant s’imposer à Tremblay, a avancé. C’est (très) bien, mais ce n’est pas encore assez.

Parce que la situation au classement reste encore fragile, parce que seule la victoire, surtout quand elle se conjugue au pluriel, permet de chasser définitivement les doutes.

« Faire en sorte que le CSI redevienne notre fief »

S’il ne constitue qu’un premier pas, ce succès est venu rassurer tout un club après un passage dans une zone de turbulences. « Il nous permet de sortir de la zone rouge, de souffler un peu, même si aux entraînements, on ne souffle pas », sourit Thierry Fleurival.

Le Guyanais (32 ans) a suffisamment d’expérience et d’années en D1 derrière lui pour savoir que Sélestat a encore un long chemin à parcourir, beaucoup de progrès à accomplir. Et que cette performance doit être suivie d’effets.

« On a atteint un premier objectif en gagnant à Tremblay, apprécie-t-il, avant d’évoquer la suite. On doit aussi battre Toulouse, on n’a pas le choix. »

Ça ne fera pas tout seul face au Fenix toulousain, mais la part de confiance emmagasinée dans le “93” ne sera pas de trop. « J’ai vu beaucoup d’enthousiasme lors de ce match à Tremblay. C’est quelque chose que l’on ne doit pas perdre. »

Une défense consolidée ?

Thierry Fleurival, comme tous ses coéquipiers, a retrouvé le sourire. Mais pour ne pas le perdre, il prévient : « Nous devrons être encore meilleurs, rendre une copie encore plus propre, notamment dans l’efficacité au tir ».

Contre Tremblay, les Violets ont montré qu’ils étaient capables de (bien) défendre en encaissant, pour la première fois cette saison, moins de 25 buts.

Mais qu’a donc fait de mieux Sélestat ? « On a été performant collectivement. Il y avait de l’envie, de la communication. On a aussi gagné davantage de duels. Et nos deux gardiens ont été très bons, ils nous ont permis de réparer nos erreurs défensives. »

Les Violets – sans Vujic, Seri et François-Marie ce soir – doivent désormais lancer le deuxième étage de la fusée, tout aussi indispensable pour un candidat au maintien. « On connaît la marche à suivre, souffle “Mister T”. On sait tous que l’on doit prendre un maximum de points à domicile. »

Pour l’instant, c’est raté. Mais Thierry Fleurival veut voir les choses changer. « Lors de nos quatre défaites à domicile (Cesson, Chambéry, Dunkerque, Aix-en-Provence, ndlr) , on s’est tiré une balle dans le pied. On ne doit pas retomber dans nos travers. C’est à nous de faire en sorte que le CSI redevienne notre fief. On travaille tous pour y parvenir. »

Sur le papier, Toulouse peut faire peur, avec ses nombreux internationaux (Fernandez, Porte – incertain ce soir –, Dumoulin, Pardin, Zvizej, Ilic, Osmajic). Au classement, c’est déjà un peu moins effrayant. Et il ne faudrait pas aider le Fenix à renaître en Alsace…

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 17:28 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 octobre 2014

j7: Selestat 24-27 Dunkerque; ça finira par sourire...

thierry-fleurival-et-selestat-ont-fait-trembler-le-champion-de-france-en-titre-photos-dna-franck-delhomme

Comme souvent, Sélestat n’a pas été loin de faire chuter Dunkerque. Mais le champion de France a parfaitement su exploiter les erreurs des Violets pour éviter le piège (24-27). Frustrant…

Les saisons, parfois, se suivent et se ressemblent. C’est en tout cas valable pour les confrontations entre Sélestat et Dunkerque. « C’est une grosse cylindrée du championnat, mais le résultat montre qu’on l’a embêtée », soufflait ainsi Jean-Luc Le Gall après la rencontre.

« Nous allons revenir plus forts »

L’entraîneur violet avait tenu, presque au mot près, le même discours lors des deux dernières venues des Nordistes en Alsace. Les coéquipiers de Djordje Pesic, encore une fois, ont tenu la dragée haute au champion de France en titre, qui, s’il a presque toujours fait la course en tête (2-1 à la 4e puis 3-2 à la 5e en faveur des Sélestadiens), n’a pas souvent brillé.

Il a même sans doute tremblé, quand tous ses efforts pour décrocher enfin de coriaces Violets se révélaient vains. Mais Jordan François-Marie et les siens ont mal négocié (beaucoup) trop de ballons d’égalisation. Et, à force de ne pas recoller, ils se sont essoufflés…

On passera rapidement, pour rester courtois, sur l’arbitrage, pas loin d’être incompréhensible hier. Juste pour dire que le foot n’est pas le seul sport en France à souffrir du niveau des hommes en noir… Et ce n’est pas là, même si cela a compté, l’unique raison de la défaite sélestadienne.

« Nous devons encore gommer quelques imperfections pour prendre des points face aux meilleures équipes du championnat », soulignait avec raison Jean-Luc Le Gall.

Le CSI, archi-plein et bouillant, avait d’abord apprécié le début de rencontre de son équipe. Et si Dunkerque devait s’en remettre à l’adresse sur penalty de l’ancien Violet Baptiste Butto, Sélestat répondait grâce à Seri et Lenne, ses virevoltants ailiers (3-2 à la 5e ).

Mais quand les Nordistes accéléraient, dans le sillage de Nagy (3-6, 12e ), les Sélestadiens touchaient du bois. Nagy, toujours lui, creusait l’écart (5-9, 17e ). L’interception de Seri, qui filait tromper Gérard en contre-attaque, remettait alors son équipe dans le bon sens (6-9 à la 19e puis 8-10 à la 23e ).

Fleurival, exemplaire en défense, manquait, seul à six mètres, l’opportunité de ramener les siens tout près. La première, malheureusement, d’une longue série… Et Dunkerque éloignait le danger (8-12 à la 24e ).

L’activité de Vujovic au poste d’arrière gauche et le bras de Ghita maintenaient Sélestat à portée (10-13, 26e ). Et les joueurs de Jean-Luc Le Gall, malgré quelques imprécisions coupables, étaient toujours bien placés à la pause (12-14).

La deuxième période allait, elle aussi, s’apparenter à une folle course-poursuite. Mais jamais les Violets n’allaient parvenir à inverser la tendance.

Stevan Vujovic, pourtant, se démultipliait en attaque. Le Monténégrin inscrivait ainsi trois des quatre premiers buts de son équipe. Et Sélestat revenait sur les talons de Dunkerque (16-17 à la 38e ).

Vujovic et Fulop avaient entretenu l’espoir

Mais il y avait toujours un coup de sifflet hasardeux, une passe mal assurée pour empêcher les Violets de passer devant (16-19, 41e ). Clementia, en contre-attaque, mordait la zone des six mètres alors que le tableau d’affichage indiquait 17-19. Et Dunkerque le faisait payer dans la foulée (17-21, 46e ).

Plus tard, c’étaient les deux penalties ratés par Gudjonsson et Clementia qui s’ajoutaient à la liste des regrets. Les Nordistes en profitaient, évidemment, pour prendre le large (18-23, 49e ). La victoire avait, semble-t-il, définitivement choisi son camp. Mais c’était sans compter sur l’orgueil violet.

Fulop, dans le but, signait plusieurs arrêts consécutifs. Vujovic continuait à tourmenter la défense dunkerquoise (21-23, 54e ). Mais les Sélestadiens, encore une fois, gâchaient au moment de recoller (21-24, 58e ). Le but de Pesic permettait bien un ultime rapproché (22-24), mais l’espoir avait vécu (24-27).

« On est tout proche, voulait retenir Jean-Luc Le Gall. Il n’y a pas de raison que ça ne paie pas à l’avenir. Il y a de la déception, de la frustration aussi pour les joueurs. Mais nous allons gommer ces imperfections et revenir plus forts. »

Ça finira bien par sourire…

Source Dna par Simon Giovannini

La réaction d'après match de Rudy SERI par Céline de Top Music : ici

Posté par fredgo à 19:08 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 octobre 2014

J5: Apres Sélestat 29-31 Chambéry: Des raisons d’espérer ...

 

les-selestadiens-ont-laisse-filer-deux-points-contre-chambery-mais-ils-ont-affiche-une-envie-collective-qu-il-faudra-conserver-photo-dna-franck-delhomme

Certes, Sélestat n’avance pas sur le plan comptable. Mais en dépit de leur défaite contre Chambéry (29-31), les Violets ont retrouvé des raisons d’espérer. La roue finira par tourner, forcément.

« Après une défaite , on voit très souvent le côté négatif. Mais on peut aussi parfois en faire ressortir du positif », souffle Thierry Fleurival.

Commençons par ce qui fâche, comme cette désagréable sensation de gâchis. Pour rappel, les Sélestadiens, après un quart d’heure presque parfait en seconde période, menaient de cinq buts à la 48e (27-22), puis encore de trois à la 53e (29-26). « Même à froid, c’est très difficile à avaler », expliquait, hier, le défenseur, conscient, comme tous ses coéquipiers, d’avoir laissé filer deux points contre “Chambé”.

En repensant à ces dix dernières minutes, Thierry Fleurival ne pouvait qu’exprimer des regrets. « On avait le match en main, on avait fait le boulot. Mais on leur donne la victoire et il y a de quoi s’en vouloir. »

La lucidité, la fraîcheur physique ont malheureusement fait défaut aux Violets au moment le plus crucial de la rencontre (l’absence sur la base arrière d’Igor Vujic, qui sera encore absent plusieurs semaines en raison d’une déchirure au mollet, également).

« En faisant bloc comme on l’a fait, on prendra des points »

Le ballon, au moment de conclure, serait-il devenu brûlant pour les joueurs de Jean-Luc Le Gall ? « Quand tu mènes de cinq buts, le ballon ne brûle pas, réfute “Mister T”. On aurait pu mieux gérer. »

« Ce succès va nous libérer des crispations qui naissent des défaites », lançait, soulagé, Mario Cavalli, l’entraîneur chambérien, après la rencontre. Les Sélestadiens auraient pu, auraient dû prononcer ces mêmes mots. Il va encore falloir patienter. Combien de temps ? Thierry Fleurival veut croire que la roue finira par tourner, et même assez rapidement. Car le nouveau patron de la défense alsacienne décèle, et c’est indéniable, du mieux.

Du positif, justement, il n’y en avait pas vraiment après le revers contre Cesson/Rennes et « notre prestation tellement triste ». Alors on s’est parlé avant “Chambé”, « on s’est dit les choses, on a aussi fait une semaine d’entraînement de “malade” ». Ces discussions ont eu du bon. « On a vu une équipe sur le terrain. »

Bien sûr, le Sélestat Alsace Handball n’est pas encore complètement guéri. La défense ne s’est ainsi montrée performante que par séquences, l’attaque dépend encore beaucoup trop des éclairs de Snorri Steinn Gudjonsson, le demi-centre islandais.

« Mais même avec ces dix dernières minutes qui nous plombent, c’était mieux, en attaque comme en défense. En termes d’état d’esprit, de cohésion, c’était mieux aussi, avance Thierry Fleurival, lui aussi plus à l’aise contre Chambéry. En faisant bloc comme on l’a fait, en jouant comme ça, on prendra des points. »

« OK, on s’est parlé, mais maintenant il faut avancer »

Le Guyanais (32 ans) a suffisamment d’expérience pour savoir que le redressement amorcé mercredi doit être rapidement suivi d’effets. « On a déjà brûlé deux jokers, mais il faut vite gommer la déception. Ce sera difficile, mais on doit absolument gagner à Nîmes et réaliser un exploit contre Dunkerque. Nous n’avons pas le choix. »

La réaction sélestadienne n’a pas été récompensée sur le plan comptable, et c’est dommage. Thierry Fleurival exhorte ses coéquipiers à faire perdurer cet esprit de révolte, à continuer à faire place aux actes.

« OK, c’est une nouvelle équipe, mais cet argument ne tient plus désormais, cela fait trois mois que nous sommes ensemble. OK, on a perdu contre Chambéry, mais c’était mieux. OK, on s’est parlé, mais maintenant il faut avancer. » Sélestat n’a effectivement pas le choix.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 19:38 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 septembre 2014

L'équipe du SAHB 2014/2015 et ses joueurs

  L'équipe 1 en LNH

sahb_equipe_2014

 En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Samuel CLEMENTIA (N°27)Djordje PESIC (N°6) – Christian GHITA (N°13) – Jordan FRANCOIS MARIE (N°20) - Olivier JUNG (N°3) - Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Laszlo FULOP (N°69) - Stevan VUJOVIC (N°23) - Rudy SERI (N°4) -  Igor VUJIC (N°17)Thierry FLEURIVAL (N°22)Frédéric BEAUREGARD (N°9) Richard KAPELLIN (N°1) – 

En bas de G à DSnorry Stein GUDJONSSON (N°10) – Florent JOLI (N°21) Jean-Luc LE GALL (Entraîneur) –– Vincent MOMPER (Président du SAHB) - Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint) – Guillaume HUCK (N°5)Kévin BERETTA (N°7)

L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

SAHB II

 En haut de G à D: Thierry DEMANGEON (Entraineur), LE GAY Louis (N°16), Nicolas SCHNEIDER (N°6), David RICHERT (N°9), Vincent STANGRET (N°?), Antony ABBEY (N°15), Rudi SERY (N°4), Yanis LENNE (N°8), Julien MEYER (N°1), Claude WILLMANN, Fred BLUM (Entr Adjoint).

En bas de G à D :HUCK Guillaume (N°3), Gaby NYEMBO (N°4), Paul Betrtrand WEBER (N°2), William TRINDADE (N°17), IDOUX Bao (N°5), THIBAULT (N°07), Virgil WAGENTRUZ (N°19), Lucas WEISS (N°10).

06 juin 2014

Transfert : Thierry Fleurival devient Sélestadien

Thierry Fleurival

     Voilà, c'est fait, Sélestat a finalisé son recrutement avec la signature du défenseur Thierry Fleurival en provenance d’Istres. Il remplacera poste pour poste Guynel Pintor parti à Créteil.

       Né le 06 juillet 1982 à Cayenne en Guyanne. Thierry Fleurival était l'un des piliers du club d'istres, au sens propre comme au figuré. Avec 1.90 et 105kg, il était le dernier rempart de la défense provençale. Mais Thierry Fleurival, ce n'est pas qu'un physique, Il s'agit aussi d'un joueur fidèle aux couleurs qu'il porte. Il a fait le bonheur de l'IOPHB depuis les années 2000. Il a tout connu là-bas, les hauts comme les bas avec la descente en pro D2 il y a deux ans. Son point d'orgue aura été cette magnifique victoire en coupe de la Ligue en 2009 à Miami ... en compagnie d'un certain Jordan François-Marie...

      Avec ses 12 années passé à Istres, il était devenu "l'ancien" de l'équipe. Il en était en quelque sorte l'âme du groupe. C'est un joueur de valeur qui arrive à Sélestat tant pour ses qualités dans, autour et à l'exterieur du terrain.

Thierry Fleurival
Formé à Istres
Débute à Istres avec les Pro lors de la saison 2002/2003
Vainqueur de la coupe de la Ligue 2009 avec Istres
Depuis ses débuts:
A passé 12 saisons à Istres dont 9 en LNH.
A joué 173 matchs en LNH
A marqué 94 buts en LNH

Nous lui souhaitons la bienvenue.

 

Posté par fredgo à 12:55 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,