Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

09 novembre 2015

32ème Coupe de France: ESSAHB - Sélestat pour un derby 100% Bas-Rhinois ...

La FFHB a procédé ce matin au tirage au sort géographique des 32èmes de finale de Coupe de France avec l’entrée de tous les clubs de ProD2. Nos violets du Sélestat Alsace Handball iront affronter l'Eurométropole Strasbourg Schiltigheim Alsace HandBall (ESSAHB)  pour un beau derby Bas-Rhinois le samedi 28 novembre au Complexe Sportif de la Rotonde.

ESSAHB - SAHB

Ce sera l'occasion de revoir bon nombres d'anciens violets comme l'inusable Arnaud Freppel qui a passé 13 saisons au club, mais aussi le gardien Maxime Duchène, des anciens de la réserve comme Anthony Abbey, Yannick Ludwig, Regis Matzinger, sans oublier le staff avec Bruno Boesch et Greg Denain , joueur à Sélestat de 1998 à 2003. Bref , il y aura de belles accolades en dehors du terrain...

Les derby Alsaciens:  Strasbourg Schiltigheim AHB (N1) – Sélestat Alsace HB (D2) Belfort AUHB (N1)                        – Mulhouse Handball Sud Alsace (D2)

Les autres matchs

Entre N2 et D2:
Lille Métropole HBC Villeneuve d’Ascq (N2) – Pontault-Combault (D2)
Saint-Nazaire Handball (N2) – Limoges Hand 87 (D2)

Entre N1 et D2:
Pau Nousty Sports (N1) – Billère Handball Pau Pyrénées (D2)
Caen Handball (N1) – USM Saran HB (D2)
Cercle Paul Bert Rennes HB (N1) – Angers Noyant HBC (D2)
ESM Gonfreville l’Orcher (N1) – JS Cherbourg Manche HB (D2)
Métropole Rouen Normandie Handball (N1) – Massy Essonne Handball (D2)
Handball Club Gien Loiret (N1) – Grand Nancy ASPTT HB (D2)
HBC Semur-en-Auxois (N1) – Grand Besançon Doubs Handball (D2)
Villeurbanne HB Association (N1) – Dijon Bourgogne Handball (D2)
Montélimar Cruas HB (N1) – Valence Handball (D2)
H. Bagnols Gard Rhodanien (N1) – Istres Ouest Provence HB (D2)
Montélimar Cruas HB (N1) – Valence Handball (D2)
H. Bagnols Gard Rhodanien (N1) – Istres Ouest Provence HB (D2)

Entre N2 et N1: Bruges 33 Handball (N2) – ROC Aveyron HB (N1)
Compiègne HBC (N2) – SMV Vernon Saint-Marcel (N1)
AS Monaco Handball (N2) – Cavigal Nice Sports Handball (N1)

Entre N1 entre eux:
Grenoble SMH GUC (N1) – Villefranche Handball Beaujolais (N1)

Les matchs se dérouleront lors du week-end du 28/29 novembre.

Posté par fredgo à 20:31 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 juin 2015

Des News de nos anciens: Frepp's et Maxime Duchêne prolongent à l'ESSAHB

    l’ESSAHB, qui rejouera à nouveau en N1 la saison prochaine, vient de prolonger les contrats de deux anciens violets.

Maxime Duchêne prolongent

       Arrivé la saison dernière à Strasbourg, Arnaud Freppel poursuivra sa belle carrière sous le maillot bleu de l’ESSAHB.

      Maxime Duchêne, gardien malicieux, voit également son contrat prolongé d'un an.

 

 

20 octobre 2014

Joyeux anniversaire Arnaud

 

Freeps

Aujourd'hui,

nous fêtons l'anniversaire d'un ancien violet : Arnaud Freppel

Il fête aujourd'hui ses 35 ans...  

      Depuis septembre, Arnaud joue à Strasbourg au club de L'ESSAHB, club qui évolue en Pro D2 depuis ce début de saison.  

Nous te souhaitons un
J
oyeux anniversaire Freeps

Posté par fredgo à 19:13 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juillet 2014

Arnaud Freppel signe à l'ESSAHB en PRO D2

Freppel-selestat

      Quelques heures après avoir appris son repêchage en Pro D2, Strasbourg enregistre sa quatrième arrivée de l’intersaison. Arnaud Freppel s’est en effet engagé pour les deux prochaines saisons avec l’ESSAHB.

     « Une chose est sûre, je vais encore jouer pendant quelques années. J’aborde ce changement avec envie et la volonté de faire les bons choix. » En mai dernier, alors qu’il venait d’apprendre que son contrat ne serait pas reconduit avec Sélestat, Arnaud Freppel avait clairement exprimé son envie de poursuivre sa carrière à haut niveau. Les dirigeants strasbourgeois ne s’y sont pas trompés et ont décidé de miser sur ce joueur d’expérience.

     L’ailier droit s’est en effet engagé pour deux saisons avec le promu en Pro D2. Après Maxime Duchêne, il sera le deuxième joueur de Sélestat à faire ses bagages pour Strasbourg cet été. A 34 ans, le joueur formé au SAHB compte apporter toute son expérience à l’ESSAHB pour déjouer les pièges de la Pro D2.

Source Handnews

 

 

Posté par fredgo à 09:45 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juin 2014

Trophée Jean-André: Petrenko sur la plus haute marche, Freppel sur la troisième ...

le-demi-centre-yuriy-petrenko-photo-dna-franck-delhomme

Yuriy Petrenko (Sélestat) et Ana Djuric (ATH) sont les lauréats cette année du Trophée Jean-André. Ils voleront bientôt sous d’autres cieux, mais ils auront marqué de leur empreinte leur passage en Alsace.

Les belles traditions sont faites pour être perpétuées. Depuis 1983 (!), le handball alsacien récompense ses fleurons, et les clubs à travers eux.

Ils sont arrivés en même temps en Alsace, en 2011, ils vont la quitter en même temps, cet été. En guise d’au revoir, Yuriy Petrenko (Sélestat) et Ana Djuric (ATH) ont été élus meilleurs joueurs de la saison par les entraîneurs et les journalistes traitant de handball en Alsace, inscrivant ainsi leur nom au palmarès de cette 28e édition.

Bruno Boesch (ESSAHB)(ancien coach de la réserve des violet) coach de l’année

Yuriy Petrenko ne portera plus le maillot (ni le brassard de capitaine) de Sélestat la saison prochaine, mais il n’y laissera que de bons souvenirs. À 36 ans, le demi-centre a décidé de tourner la page du professionnalisme et de relever un nouveau défi, à Amiens (N2).

Son sens du jeu, son élégance – sur et en dehors du terrain – et son leadership auront éclairé le CSI durant trois saisons. Et aussi bien aidé à maintenir le club en D1 ! L’Ukrainien devance l’Espagnol Iker Serrano, le pivot mulhousien, très régulier cette saison, et l’ailier droit sélestadien Arnaud Freppel, auteur d’une saison remarquable pour son dernier tour de piste en Violet.

Chez les filles, ...

Retour réussi pour Stéphane Robin

En Nationale 1 masculine, il allait de soi qu’un joueur de l’ESSAHB serait récompensé. Mais lequel, tant le club bas-rhinois a impressionné par la force de son collectif ? Le choix s’est porté sur Régis Matzinger (ancien Violet de la réserve), étincelant et efficace sur son aile droite (131 buts). À travers lui, c’est toute une équipe qui est saluée pour son beau parcours.

L’arrière gauche cernéen Tomi Vozab, meilleur buteur des trois poules de N1 (205 réalisations), est un deuxième plus que présentable. Le demi-centre sélestadien Nicolas Schneider, tout juste 18 ans, a vite pris le pli de la N1 comme tous ses jeunes coéquipiers, et complète joliment le podium.

En Nationale 2, Stéphane Robin (ancien Violet), après plusieurs saisons de l’autre côté du Rhin, n’a pas perdu son handball, loin s’en faut, en revenant de ce côté-ci de la frontière. Le demi-centre a été prépondérant dans le brillant parcours de Plobsheim. Le jeune ailier droit Brice Lachal s’est lui affirmé à ce niveau avec la réserve du MHSA, elle aussi promue en N2 et fièrement maintenue.

En Nationale 3, le serial buteur de Molsheim ...

Chez les filles, ...

Le titre de meilleur entraîneur revient sans surprise à Bruno Boesch (on n’oublie pas non plus son adjoint Greg Denain), grand artisan de la belle saison de l’ESSAHB.

On reparlera sans doute d’eux à l’avenir. Yanis Lenne, pas encore 18 ans, s’adjuge la distinction de meilleur espoir. Sa polyvalence (arrière ou ailier droit), sa vision du jeu et son bras devraient rapidement permettre au Sélestadien, membre de l’équipe de France des moins de 19 ans, d’éclore au plus haut niveau, lui qui fait déjà des ravages en N1.

Rendez-vous en 2015 !

Source Dna


16 mai 2014

Arnaud Freppel; La fin d'un beau voyage ...

Arnaud Freppel

     Arnaud Freppel a tourné, avec émotion, la page de sa longue histoire sélestadienne. L’ailier droit alsacien (34 ans) a reçu contre Nantes l’hommage qu’il méritait de la part du public violet, après quatorze saisons à l’avoir enchanté.

Bien sûr, il n’était pas le seul à faire ses adieux. Bien sûr, tous ont laissé une trace dans l’histoire sélestadienne. Mais ils n’ont pas porté le maillot violet aussi longtemps que lui.

Contre Nantes, Arnaud Freppel a communié pour la dernière fois avec le public sélestadien, ponctuant une « belle histoire » longue de quatorze saisons.

« J’ai pu en faire un moment heureux »

IMG_4376

Il y a eu des larmes. De tristesse évidemment. Mais aussi et surtout de joie, celle « de partager ce moment avec ma famille et mes amis ».

Son entourage n’a d’ailleurs pas manqué de lui rendre hommage en l’accueillant sur le terrain avec un t-shirt à son effigie et sur lequel on pouvait lire un seul mot, mais de circonstance : « Merci ». « Je ne l’ai pas vu tout de suite, explique encore ému Arnaud Freppel. Je n’étais pas au courant et ç’a été une très belle surprise. »

Avec un peu de recul, l’ailier droit s’est remémoré cette journée évidemment pas comme les autres. « Je ne redoutais pas ce moment, même si dire que ce n’était pas particulier serait mentir. Jusqu’au match précédent contre Chambéry, je n’y pensais pas trop. »

Mais le compte à rebours s’est ensuite enclenché pour celui qui avait déjà quitté Sélestat, en 2007, pour trois saisons à Saintes et Cesson, avant de revenir dans son club formateur en 2010. « J’avais la gorge nouée en me rendant au CSI. Je me suis vraiment dit : “Cette fois, c’est la dernière”. J’ai malgré tout essayé de rester dans ma routine d’avant-match. »

Il y est parvenu, réalisant, en dépit d’une première salve d’émotions avant le coup d’envoi, une prestation presque parfaite (9/11). « Je suis très heureux d’avoir fini sur cette note-là. J’ai eu des ballons et de la réussite. C’était fantastique de pouvoir faire un tel match. »

La réussite, sur le plan collectif, s’est révélée moins fructueuse avec ce lourd revers face à Nantes, même si le maintien en LNH était au bout de cette soirée. Mais rien ne pouvait empêcher Arnaud Freppel de profiter de sa sortie.

Toujours handballeur la saison prochaine

IMG_4384

Près de la moitié de sa vie a été consacrée à défendre les couleurs sélestadiennes. On n’en tourne pas la page sans, au minimum, un pincement au cœur. « J’ai pu en faire un moment heureux, apprécie-t-il. J’ai reçu un soutien formidable. J’ai pu partager ce bonheur avec tous mes proches. Ça restera un superbe souvenir. »

La deuxième salve d’émotions, juste après le coup de sifflet final, quand famille et amis l’ont étreint, a fini de le faire chavirer. « C’était très fort, comme un big-bang dans ma tête et dans mon cœur », indique l’ailier droit en cherchant ses mots pour tenter d’expliquer un sentiment finalement presque indescriptible.

On ne reverra donc plus Arnaud Freppel sous le maillot sélestadien (hormis ceux qui feront le déplacement à Dijon le 22 mai pour la dernière journée de championnat). Son talent, bien sûr, mais aussi sa gentillesse, resteront à l’esprit de tous.

Un départ avec classe

L’ailier droit avait encore une saison, au moins, de LNH dans les jambes. Sélestat a fait un autre choix en décidant de ne pas renouveler son contrat. On ne va pas refaire l’histoire, elle est de toute façon déjà écrite. « La blessure restera toujours, souffle-t-il. Ce n’est pas la fin que je souhaitais. »

Et au moment de se retourner sur ses quatorze années en Violet, Arnaud Freppel ne voulait retenir que le positif, n’avait que des jolis mots pour évoquer cette « belle histoire ».

« La dernière note n’est pas forcément la meilleure, mais ça ne remet pas en cause tout ce que j’ai pu vivre grâce à ce club, les belles rencontres, sur le terrain comme en dehors, que j’ai faites durant toutes ces années, les liens qui se sont créés. Ç’a été une grande aventure. Je ne sais pas si autre chose que le sport peut te faire vivre une passion de cette façon-là. »

Une nouvelle aventure, aux contours toujours un peu flous, l’attend désormais. « Une chose est sûre, je vais encore jouer pendant quelques années, lance-t-il. J’aborde ce changement avec envie et la volonté de faire les bons choix. »

Sélestat, c’est fini. Arnaud Freppel le quitte avec classe. Mais qui en doutait ?

Source Dna par Simon Giovannini.

Posté par fredgo à 09:01 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 avril 2014

Sélestat 28-20 Cesson; La voilà enfin !

obrad-ivezic-et-les-violets-peuvent-exulter-ils-decrochent-enfin-une-victoire-photo-dna-franck-delhomme

Plus de quatre mois que les Violets courraient après une victoire en championnat ! Cesson a fait les frais hier de l’envie et de la défense de fer alsacienne (28-20). Et si Ivry, principal concurrent, a lui aussi gagné, Sélestat a enfin mis fin à la spirale négative.

Le public violet a enfin pu hurler de bonheur au coup de sifflet final. Et le vestiaire sélestadien a enfin résonné de cris de joie. Il suffisait d’être juste patient…

« On la cherchait depuis tellement longtemps », soufflait Arnaud Freppel après la rencontre, un large sourire accroché aux lèvres.

« Un véritable soulagement »

Cette victoire contre Cesson, la première des joueurs de Jean-Luc Le Gall en D1 face au club breton, est tout simplement la… première en championnat en 2014.

Depuis le 15 décembre et leur succès au Rhenus contre Chambéry (une première là aussi), ils tournaient désespérément autour de cette libération. « C’est un véritable soulagement », ajoutait ainsi l’ailier droit sélestadien.

L’entame de match allait rapidement rassurer le CSI. Cette fois, contrairement à leurs dernières sorties à domicile contre Dijon et Saint-Raphaël, les Violets ne loupaient pas leur départ.

Car si Genty détournait les deux premiers tirs de Beauregard et Vujovic, Salami avait lui décidé de ne rien rater. Dans son sillage, Sélestat prenait les devants (3-2 à la 8e puis 6-5 à la 15e ).

Le temps mort posé par David Christmann allait enrayer la dynamique alsacienne. Suty et Doré inversaient la tendance au tableau d’affichage (6-7, 17e ). Les Bretons trouvaient des espaces dans la défense violette, aussitôt exploités par les pivots Guillo et Anic (8-10, 21e ).

C’était alors au tour de Jean-Luc Le Gall d’interrompre la rencontre. Même remède, mêmes effets, mais pour Sélestat cette fois. Le 4-0 initié et conclu par Salami laissait Cesson pantois (12-10, 26e ). La défense ne laissait (presque) plus rien passer et Beauregard, en capitaine (exemplaire) d’un soir, donnait trois longueurs d’avance à son équipe à la pause (14-11).

Pourquoi, alors, s’arrêter en si bon chemin ? Jung s’échappait en contre-attaque pour lancer idéalement les siens dans ce deuxième acte (15-11, 31e ). L’arrière-garde sélestadienne se montrait infranchissable, Ivezic se chargeant de rattraper les (rares) erreurs de ses coéquipiers.

Après quatorze minutes en seconde période, Cesson n’avait marqué que trois petits buts, tous par l’intermédiaire de Derbier. Bien trop peu pour résister à l’envolée des coéquipiers de Salami, impérial sur son aile gauche (20-14 à la 44e ).

Cesson, handicapé par les blessures – mais que dire alors de Sélestat ? – ne trouvait plus de solutions, étouffé par l’envie alsacienne. Freppel lobait Genty, Beauregard nettoyait la lucarne bretonne, Sélestat se débarrassait de toutes ses récentes frustrations (23-15 à la 48e puis 25-18 à la 54e ).

Le (timide) rapproché adverse (25-20, 57e ) ne suscitait pas la moindre peur. Ivezic détournait trois tentatives de Le Boulaire en moins de deux minutes, François-Marie, Freppel et Salami parachevaient la renaissance violette (28-20).

« On a réussi à prendre de l’avance et, cette fois, à la conserver, appréciait Arnaud Freppel. Ça fait vraiment plaisir de regagner enfin. On a cassé la mauvaise spirale et on va essayer de surfer sur cette victoire pour bien finir le championnat. »

La soirée d’hier aurait pu être parfaite. Mais Ivry ayant dans le même temps dominé Chambéry (24-22), il faudra encore attendre pour le maintien sélestadien en D1. Mais après avoir attendu ce succès si longtemps, il serait malvenu de bouder son plaisir…

Source Dna par Simon Giovannini.

Posté par fredgo à 19:15 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 mars 2014

Présentation de la 17ème journée: Bertrand Gille de retour, Sélestat sur sa lancée...

freppel_riou

"Bobo" est de retour sur les parquets, tout frais, presque tout neuf et c'est une excellente nouvelle pour Chambéry qui accueille Paris, ce jeudi. Dunkerque le leader passera un test à St Raphaël. Sélestat de son côté, veut faire la différence face à Ivry.

Deux affiches ouvriront cette 17ème journée. Après s'être brillamment qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France, Chambéry et le PSG handball se retrouvent face à face. Savoyards et Parisiens sont actuellement soumis à la même cadence...

 Sélestat vs Ivry
    
Ivry se déplace à Sélestat qui reste sur une excellente série et notamment un match nul face à l'ogre parisien. Les joueurs de Jean Luc Legall se sont même offerts une qualif en quart de coupe et un tirage au sort très profitable puisqu'à domicile, ils accueilleront Dijon. Le match face aux Val-de-Marnais est tout aussi important. Un succès les rapprocherait encore un peu plus du maintien parmi l'élite. C'est du moins l'avis d'Arnaud Freppel, un des anciens du club (11ème saison pro au SAHB).

Arnaud, Sélestat reste sur une bonne série. Cela peut-il continuer ?
Il faut l'espérer. Depuis le début des matches retour, il y a un réel mieux. Le résultat contre Paris est un déclic. On savait qu'on n'avait rien à perdre et qu'on pouvait réaliser un coup. Cela s'est enchaîné.

Oui notamment en coupe de France...
On est allé éliminer Tremblay et là, on bénéficie d'un tirage favorable avec Dijon, une équipe largement à notre portée. Ce qui est important, notamment pour nos supporters, c'était de recevoir. Mais il faudra se méfier car Dijon est capable d'élever son niveau de jeu.  

Le plus important, c'est le championnat.
Les matches qui arrivent au mois de mars sont importants. En s'imposant contre Ivry, on ferait un grand pas vers le maintien. On serait libéré pour envisager la suite. Pour le moment, Ivry est un concurrent direct au maintien. Ils sont en mauvaise posture, il faut qu’ils réagissent donc cela doit nous tenir en alerte d’autant que la semaine suivante, on se déplacera à Montpellier.

Sélestat est une équipe de milieu de tableau ?
Quand on voit les moyens dont disposent les sept 1eres équipes de LNH, c’est compliqué de vouloir se mêler au peloton de tête. On peut essayer d’améliorer les classements des précédentes saisons mais cela va devenir de plus en plus difficile.

A titre personnel, c'est ta dernière saison au SAHB ?
Rien n’a encore été décidé. Sélestat a déjà recruté un jeune ailier droit (Florent Joli*) et a d'autres contacts. J'aurais aimé être fixé et je dois tout envisager. Mais j’ai encore envie d’évoluer au plus haut niveau, je suis bien physiquement et mentalement, donc pourquoi ne pas poursuivre une voire deux saisons ? Comme ma priorité est de rester en Alsace, là où est installée ma famille, je suis dans l’incertitude la plus complète. Quoi qu'il arrive, je reste concentré jusqu'au bout sur les résultats de l’équipe. 

Les autres matchs:

Chambéry (7è) Paris (1er)   06/03  
Cesson (8è) Montpellier (3è)   08/03  
Nîmes (9è) Tremblay (13è)   07/03  
Nantes (5è) Dijon (14è)   08/03  
St Raphael (6è) Dunkerque (1er)   07/03  
Toulouse (4è) Aix (10è)   07/03  

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:51 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 février 2014

Avant Tremblay - Sélestat: Sélestat en Coupe...comme une habitude...

2014-02-271497305317

Demain Trembaly affronte Sélestat en 1/8 de finale de la Coupe de France. Sélestat en Coupe...comme une habitude. A la veille du match nous avons rencontré Arnaud Freppel, l'ailier droit du SAHB. Interview!

 

Arnaud, troisième fois contre Tremblay cette saison … Comme le dit le proverbe, jamais deux sans trois. Quel est votre état d’esprit avant cette rencontre ?

Effectivement nous avons affronté régulièrement Tremblay en Coupe ces dernières saisons, que ce soit en Coupe de la Ligue ou en Coupe de France. Maintenant on sait que ce sera un match difficile, déjà parce q’ il est a Tremblay et donc à l’extérieur pour nous et  qu’il n est jamais facile de s’imposer ici. De plus c’est une tout autre équipe que celle du début de saison que nous avions battu ici.

Depuis quelques années tu occupes le poste d’ailier droit à Sélestat. Cependant tu n’as pour le moment pas eu l’occasion de soulever le trophée de Coupe de France. Que représente cette compétition pour toi ?

Pour moi la Coupe de France est quelque chose de magique. A la fois une aventure sportive et humaine. C est un trophée national. Le remporter un est quelque chose d’exceptionnel dans une carrière qui restera à jamais gravé. Bien sur Selestat n est pas le favori, mais a partir des quarts tu te dis pourquoi pas? Il ne reste que deux marches avant la finale...Alors pourquoi pas nous ?

Face à toi tu auras Teddy Prat ; un joueur qui comme à ton image, a passé pas mal d’année dans son club actuel, et donnera tout pour permettre à son équipe d’accéder aux quarts de finale. A ton avis, quels vont être  les facteurs de succès qui permettront de remporter ce match ?

Que ce soit pour Selestat ou Tremblay le maintien en championnat reste la priorité bien-sûr. C’est pour cela que je pense que le vainqueur est celui qui en voudra le plus, celui qui aura le plus de volonté et d’ambition.

En dehors des terrains j’aime passer l essentiel de mon temps  avec ma famille et  mes amis. Ensuite en ce moment j'essaie de travailler sur ma reconversion! Ce n’est pas évident mais c’est sûrement le plus important'.... Même si je ne compte pas encore m’arrêter!!!

Tremblay/Sélestat - Vendredi 28 Février - 20h45

Source Site Tremblay HB

Posté par fredgo à 12:45 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 octobre 2013

Sélestat 24-41 Montpellier; les reactions

Total sport Live

Posté par fredgo à 12:45 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,