Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

22 novembre 2015

Résumé J11: Billère confirme, Dijon et Saran en embuscade ...

Billère passera une nouvelle semaine à la première place de Pro D2 grâce à son succès sur le parquet d’Istres (26-29). Saran a également confirmé en ne faisant qu’une bouchée d’Angers (35-22) tandis que Nancy est reparti de l’avant contre Besançon (36-28), tout comme Dijon à Pontault (27-33). Toujours pas de victoire pour Valence, englué à la dernière place.

1448105748_p1000574

Cherbourg 23-21 Sélestat
Pour ses retrouvailles avec son ancienne équipe, Laszlo Fulop a écœuré ses anciens coéquipiers. Le portier de Cherbourg a réalisé 19 arrêts, à près de 50% de moyenne. Une performance de haut vol qui a permis à sa formation de l’emporter face à Sélestat (23-21). L’intensité n’a pas manqué dans cette rencontre où les défenses ont souvent pris le pas sur les attaques. Devant plus de 2.600 personnes, ce sont Savic et Martin qui plantent les premières banderilles. Très vite, Cherbourg réagit avec Calandre ou encore Manebard (3-3, 9’). Les buts sont peu nombreux, ce qui n’empêche pas les deux équipes de proposer un duel accroché. Sélestat et Cherbourg se rendent ainsi coup pour coup pendant les 30 premières minutes (9-9 à la pause). La suite est du même acabit pendant dix minutes (13-14, 40’). Cherbourg fait alors lever son public en inscrivant un 4-0 en quelques minutes (17-14, 46’). Le duel prend une autre tournure, mais le SAHB relance le suspense dans les dernières minutes (21-20, 56’). Il faudra attendre un dernier but de Soudani pour libérer la JS (23-21).
Saran 35-22 Angers
Pontault-Comba. 27-33 Dijon
Valence 26-33 Massy
Istres 26-29 Billère
Cherbourg 23-21 Sélestat
Nancy 36-28 Besançon
Limoges 31-36 Mulhouse
 
Le classement après 11 journées
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Place  
1 Billère 27 11 8 3 0 322 296 =  
2 Saran 26 11 7 3 1 337 303 =  
3 Mulhouse 26 11 7 3 1 329 310 +2  
4 Dijon 26 11 7 3 1 319 314 +1  
5 Nancy 25 11 7 4 0 309 305 +4  
6 Cherbourg 24 10 7 3 0 284 261 +4 -1match
- Besançon 24 11 6 4 1 301 308 -4  
8 Sélestat 23 11 6 5 0 282 269 -2  
9 Pontault-Combau. 23 11 6 5 0 314 313 -2  
10 Istres 23 11 6 5 0 314 313 -2  
11 Massy 18 10 4 6 0 271 272 = -1match 
12 Limoges 15 11 2 9 0 309 325 =  
13 Angers 13 11 1 10 0 273 331 =  
14 Valence 11 11 0 11 0 286 330 =  
Source Handnews

Posté par fredgo à 21:06 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juin 2015

Transfert: Laszlo Fulop prend la direction de Cherbourg

 

Avec le départ d’Obrad Ivezic pour Tremblay, le JS Cherbourg était en quête d’un remplaçant pour tenir ses buts la saison prochaine. 

Fulop-Sélestat-2

    Et c’est une nouvelle fois du côté de Sélestat que les dirigeants normands ont trouvé leur bonheur, avec Laszlo Fulop. Demi-finaliste des Play-Offs d’accession à la LNH pour sa première saison en Pro D2, le JSC se veut ambitieux pour l’avenir, et le recrutement du portier hongrois en est la parfaite illustration. Avec plus de 100 matchs à son actif dans l’élite, Laszlo Fulopva apporter toute son expérience du haut niveau aux Mauves. Il aura la lourde tâche de compenser le départ d’Ivezic qui a réalisé une excellente saison dans les cages cherbourgeoise. Dans l’ombre de Richard Kappelin au SAHB, le portier de 37 ans va tenter de se relancer du côté de Cherbourg. Il s’est engagé pour trois saisons avec la formation de Sébastien Leriche.

Source Handnews

Tous les supporters violets lui souhaitent bonne route.

Posté par fredgo à 19:36 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 novembre 2014

Après la victoire de Sélestat à Tremblay (23-25); Une lueur d'espoir...

 

laszlo-fulop-auteur-de-11-arrets-en-seconde-periode-s-est-montre-decisif-a-tremblay-photo-archives-dna-franck-delhommeOn aurait pu penser Sélestat touché, après l’ennuyeuse défaite contre Aix-en-Provence. Mais les Violets ont refusé de couler. Et la victoire à Tremblay doit être de nature à relancer Fulop et ses coéquipiers.

Le sport de haut niveau a cela de beau qu’il permet le grand écart des émotions.

Il ne se gêne parfois pas non plus, et c’est très bien comme ça, pour envoyer valser les analyses, les plus prudentes comme les plus alarmistes.

Il y a tout juste une semaine, les mines étaient tristes dans les rangs sélestadiens, les prédictions viraient au sombre, après la défaite à domicile contre Aix-en-Provence.

Le déclic ? Il est encore un peu tôt pour l’affirmer

Mercredi, dans le bus qui ramenait les Violets en Alsace après leur victoire à Tremblay, les visages étaient radieux. Et l’avenir subitement moins angoissant, le classement n’étant plus marqué au fer rouge.

« On a retrouvé le sourire », lance Laszlo Fulop. Le gardien hongrois savait que la situation n’était pas loin d’être critique avant cette 10e journée, que son équipe devait vite rebondir.

Il a donc apprécié sans retenue le succès sélestadien dans le “93”. « Contre Tremblay, j’ai vu une équipe, poursuit-il. J’avais rarement vu autant d’euphorie. Tout le monde sautait du banc à chaque but marqué. »

« Je suis entré avec l’envie de tout casser »

Lui peut-être plus qu’un autre symbolise cette « victoire collective ». Jusque-là, Laszlo Fulop était plutôt en retrait, “sevré” de temps de jeu derrière Richard Kappelin (numéro 1 au classement des gardiens de D1 avec 121 arrêts).

Et quand le Hongrois foulait le parquet, c’était surtout pour tenter d’éteindre l’incendie, quand son équipe était déjà distancée (9 arrêts contre Chambéry, 10 face à Saint-Raphaël). « C’est dur de rentrer quand le bateau coule. »

Mercredi, l’ancien de Saint-Cyr a pris place dans le but violet alors que Sélestat pouvait encore espérer (12-11 à la pause), au relais d’un Kappelin performant (9 arrêts en première période). « Je suis entré avec l’envie de tout casser. »

« Nous avons fait basculer le match tous ensemble »

Onze arrêts plus tard, Laszlo Fulop avait réussi son coup. « Je suis très content d’avoir participé à cette victoire. C’est une première pour moi cette saison. Je n’avais pas joué lors des deux victoires face à Istres et Nîmes. Mais nous avons fait basculer le match tous ensemble. »

Sa prestation est en tout cas venue rappeler une évidence : Sélestat aura besoin de tout le monde pour rester en LNH.

Il n’a pas été le seul gardien à briller mercredi. Aljosa Rezar a lui aussi longtemps fait des misères aux Alsaciens (16 arrêts dont 11 lors des trente premières minutes). « Il a été monstrueux. Mais Richard (Kappelin, ndlr) a assuré et nous avons pu rester dans la partie. »

En y réfléchissant, la victoire de Sélestat semblait écrite. Parce que Laszlo Fulop ne perd (presque) jamais contre Tremblay, parce qu’il brille (presque) toujours face à cette équipe. « Je n’ai pas perdu contre Tremblay, en compétition officielle, depuis bientôt cinq ans ! »

Bien sûr, le chemin sera encore long pour sauver sa place en D1. Bien sûr, le jeu sélestadien reste très largement perfectible (notamment l’efficacité au tir), même si la défense a encaissé, pour la première fois depuis le début du championnat, moins de 25 buts.

Regagner, enfin, au CSI

Mais ce succès à Tremblay peut légitimement être considéré par les joueurs de Jean-Luc Le Gall comme le fameux « match référence ».

Serait-ce même le déclic ? « On a gagné un match, tempère Laszlo Fulop. Mais nous devons le prendre comme exemple. Je ne sais pas si c’est le déclic. On avait dit la même chose après la victoire à Nîmes (6e journée). Je l’espère en tout cas. »

On devrait être assez vite fixé. Mercredi, c’est Toulouse qui débarque au CSI, où les Violets n’ont plus gagné depuis le 17 septembre (35-30 contre Istres). Une éternité…

Source Dna par Simon Giovannini.

Posté par fredgo à 19:46 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 septembre 2014

L'équipe du SAHB 2014/2015 et ses joueurs

  L'équipe 1 en LNH

sahb_equipe_2014

 En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Samuel CLEMENTIA (N°27)Djordje PESIC (N°6) – Christian GHITA (N°13) – Jordan FRANCOIS MARIE (N°20) - Olivier JUNG (N°3) - Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Laszlo FULOP (N°69) - Stevan VUJOVIC (N°23) - Rudy SERI (N°4) -  Igor VUJIC (N°17)Thierry FLEURIVAL (N°22)Frédéric BEAUREGARD (N°9) Richard KAPELLIN (N°1) – 

En bas de G à DSnorry Stein GUDJONSSON (N°10) – Florent JOLI (N°21) Jean-Luc LE GALL (Entraîneur) –– Vincent MOMPER (Président du SAHB) - Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint) – Guillaume HUCK (N°5)Kévin BERETTA (N°7)

L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

SAHB II

 En haut de G à D: Thierry DEMANGEON (Entraineur), LE GAY Louis (N°16), Nicolas SCHNEIDER (N°6), David RICHERT (N°9), Vincent STANGRET (N°?), Antony ABBEY (N°15), Rudi SERY (N°4), Yanis LENNE (N°8), Julien MEYER (N°1), Claude WILLMANN, Fred BLUM (Entr Adjoint).

En bas de G à D :HUCK Guillaume (N°3), Gaby NYEMBO (N°4), Paul Betrtrand WEBER (N°2), William TRINDADE (N°17), IDOUX Bao (N°5), THIBAULT (N°07), Virgil WAGENTRUZ (N°19), Lucas WEISS (N°10).

04 septembre 2014

FULOP Laszlo

Violet pendant 4 saisons de 2011 à 2015

Laszlo Fulop

Nationalité

21px-Flag_of_Hungary_svg

Hongrie

Né le: 31/05/1978
A

Appelé: Le « divin chauve »

Taille: 187 cm
Poids: 95kg (2012)

Poste: Gardien
Numéro: 69

;

;

;

;

;

Palmarès :
Saison 2005/2006: Champion de France N1 avec Saint Cyr sur loire
Saison 2009/2010: Vice-Champion de France D2 avec Saint Cyr sur loire

Nbre de matchs joué en violet*: 68 matchs**
Nbres de buts marqués: 0
Nbres d'arrêts: 544
Moyennes d'arrêts par matchs: 8
* hors matchs coupe de france et de la Ligue
** Stats arrêtées à juin 2014

 

Joue actuellement : Drapeau de la France Cherbourg (PRO D2)

Saison 2014/2015 :Drapeau : France Sélestat (13ème LNH) Relegués
Saison 2013/2014 :Drapeau : France Sélestat (11ème LNH)

Saison 2012/2013 :Drapeau : France Sélestat (8ème LNH)
Saison 2011/2012 :Drapeau : France Sélestat (7ème LNH)
Saison 2010/2011 :Drapeau : France St Cyr/L (8ème LNH)
Saison 2009/2010 :Drapeau : France St Cyr/L (2ème D2) 
Saison 2008/2009 :Drapeau : France St Cyr/L (3ème D2) 
Saison 2007/2008 :Drapeau : France St Cyr/L (13ème D2) 
Saison 2006/2007 :Drapeau : France St Cyr/L (11èmes D2) 
Saison 2005/2006 :Drapeau : France St Cyr/L (1er N1A)
Saison 2004/2005 :Drapeau : France St Cyr/L (3ème N1)
Saison 2003/2004 :Drapeau : France Livry-Gargan (13ème D1)
Saison 2002/2003 :Drapeau : France Villepinte (5ème D2) 

Fulop_LSes saisons en Violet:

Saison 2013/2014 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 19
Arrêts sur tir: 131/420
Arrêts sur penalty: 3/29
Total arrêts: 134/459
2 minutes: 0

Saison 2012/2013 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 24
Arrêts sur tir: 222/620
Arrêts sur penalty: 4/46
Total arrêts: 226/649 (7ème)
2 minutes: 0
7ème meilleur gardien sur la saison.
Meilleur gardien lors de la 5ème journée

Saison 2011/2012 : Sélestat (LNH)

Nombre de rencontres: 25
Arrêts sur tir: 169/512
Arrêts sur penalty: 8/53
Total arrêts: 176/565 (14ème)
2 minutes: 0
14ème meilleur gardien sur la saison.
Meilleur gardien lors de la 1ere et 6ème journée
Sa saison: Très en vue dès en début de saison, il a été moins floboyant sur les matchs retours, bien relayé par Obrad dans ces moments là !

Voir la présentation du joueur réalisé en 2011:

 
Son premier match en LNH: 13/09/2003, Journée 1, Dunkerque 27-21 Livry-Gargan

Le violet il a fièrement porté, violet il restera !

Merci Laszlo


10 février 2014

Résultat 14ème journée: Dunkerque 30-22 Sélestat; Un air de carnaval...

en_selestadien_s_est_blesse_son_equipe_n_a_pas_vraiment_existe_hier_a_dunkerque_c_etait_un_dimanche_noir_pour_les_alsaciens_photo_archives_dna_franck_delhomme

Sélestat, en manque de solutions et sans doute de rythme, s’est nettement incliné hier à Dunkerque (30-22), le co-leader du championnat. Pour ne rien arranger, les Violets ont perdu Laszlo Fulop, a priori victime d’une entorse du genou.

Samedi s’est ouvert le fameux carnaval de Dunkerque, par le traditionnel bal du chat noir. Fallait-il y voir un signe ? Toujours est-il que les Violets se sont inclinés hier dans le Nord. Comme d’habitude, serait-on tenté de dire, eux qui n’ont jamais gagné sur le parquet de l’USDK.

Ce n’est certes pas face aux coéquipiers de Baptiste Butto, décidés à reprendre la tête du championnat (partagée avec Paris), que Sélestat partait avec le plus de chances de glaner des points. Mais pour la reprise du championnat, les Alsaciens entendaient, au minimum, pousser Dunkerque dans ses retranchements, comme cela s’est souvent produit par le passé.

C’est malheureusement le scénario inverse qui s’est déroulé. « On prend huit buts, ça aurait pu être plus… », soufflait avec un brin de dépit Jordan François-Marie. L’arrière droit n’a besoin de personne pour savoir que son équipe a déjoué hier.

« On n’était pas dedans dès le début du match »

« On n’a pas trouvé de solutions collectives en attaque (un seul ballon est ainsi arrivé à Jung et Pesic, les pivots, ndlr) , regrettait-il. On a enchaîné beaucoup d’actions individuelles. Mais contre une équipe comme Dunkerque, on ne peut pas tenir une heure en jouant de la sorte. »

Les Alsaciens ont en effet trop souvent buté sur la défense dunkerquoise, celle-là même qui avait limité l’armada offensive du PSG à 21 petits buts au Stade de Flandres, faisant en outre, comme si cela ne suffisait pas, briller Vincent Gérard (22 arrêts).

Le début de match avait donné le (mauvais) ton. Baptiste Butto faisait déjà très mal à ses anciens coéquipiers et ses trois buts permettaient à Dunkerque, privé d’Emonet, Nagy et Guillard, de se détacher. Trop tôt, bien trop tôt (5-1, 6e ). Le temps-mort demandé par Jean-Luc Le Gall n’enrayait pas la dynamique nordiste (7-2, 11e ).

Si François-Marie initiait un 3-0 (8-5e , 15e ), le carnaval dunkerquois reprenait de plus belle. La défense alsacienne souffrait face aux joueurs de Patrick Cazal, trouvant des solutions, tantôt de loin, tantôt au pivot (11-6, 18e ). La première période voyait les Violets rentrer aux vestiaires avec cinq buts de retard. Pas vraiment cher payé.

« On n’était pas dedans dès le début. C’était un match sans », résumait Jordan François-Marie. Il fallait alors se lancer dans une folle cavalcade pour essayer de combler l’avance nordiste. L’entame de seconde période faisait naître un (mince) espoir (17-13, 40e ). Mais le ballon pour revenir à trois longueurs s’échappait des mains alsaciennes…

C’en était fini, là aussi bien trop tôt, des chances sélestadiennes. Dunkerque déroulait, ouvrait son banc, sans que sa prestation collective n’en pâtisse (20-14 à la 44e puis 24-15 à la 48e ). Il ne restait plus qu’à tenter de terminer sans prendre un trop gros éclat. Le jeune Sébastien Joumel donnait dix longueurs d’avance à l’USDK (30-20, 58e ), les deux derniers buts de François-Marie et Stevan Vujovic se chargeant d’adoucir une note tout de même salée.

« Il va falloir se reprendre, mercredi face au PSG »

Sans réelles indications sur son niveau au sortir de la trêve, sans doute en manque de rythme face à un adversaire ayant replongé dans la compétition plus tôt que lui, Sélestat est logiquement tombé. « Il va falloir se reprendre, mercredi (20h) face au PSG, sinon ce sera encore plus sévère », prévenait Jordan François-Marie.

Face au champion de France en titre, les Violets devront faire sans leur gardien Laszlo Fulop, a priori victime d’une entorse au genou droit et vraisemblablement absent pour plusieurs semaines. Il y a des soirs comme ça où rien ne va…

Source DNA par Simon Giovannini envoyé spécial à Dunkerque

Posté par fredgo à 12:29 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 décembre 2013

Coupe de France (16ème): Folschviller-Sélestat; Le cadeau de Noël idéal pour Folschwiller

laszlo-fulop-et-ses-coequipiers-devront-veiller-au-grain-ce-soir-chez-le-leader-de-la-nationale-2-photo-jean-marc-loos

Même si quatre divisions les séparent à l’heure de s’affronter en Coupe de France, Sélestat devra être sur ses gardes ce soir 20 h à Folschwiller, un leader de la Nationale 2 totalement décomplexé.

Sélestat sera dans un rôle inhabituel ce soir à l’occasion de son entrée en lice en Coupe de France, à Folschwiller. Alors que l’équipe alsacienne fait partie des petites écuries de la LNH et part rarement favori de ses rencontres, un autre résultat qu’une victoire en terre lorraine serait une terrible désillusion pour le représentant de l’élite hexagonale.

« C’est le match piège par excellence , reconnaît Thierry Demangeon l’entraîneur adjoint de la « une » du SAHB mais aussi responsable de la réserve qui a croisé la route de Folschwiller il y a quelques saisons. On sera attendu dans une salle probablement blindée, où le public voudra pousser son équipe vers l’exploit. Si on veut que ça se passe bien, il faudra être tout de suite dans le coup pour éviter de donner confiance à cette équipe qui n’est pas pour rien en tête de son groupe de Nationale 2. »

L’an dernier, Sélestat avait parfaitement négocié son entrée en lice à Nancy (27-32) avant de se faire surprendre au tour suivant à Mulhouse. S’ils font sérieusement leur boulot, les Violets, même privés de leur meilleure arme offensive, Podsiadlo, victime d’une déchirure à Cesson (Salami, souffrant hier, est quant à lui incertain), ne devraient pas rencontrer de problèmes majeurs.

En revanche, si les Sélestadiens prennent ce dernier match de l’année à la légère, ils risquent de s’embarquer dans une belle galère. Car Folschviller s’est piqué au jeu de la Coupe en montant en régime au fil des tours alors que l’objectif principal de sa saison reste le championnat et la perspective d’un retour en N1, deux ans après l’avoir quittée. « Dans les premiers tours, on a gardé du jus en Coupe contre des clubs de N3, raconte le capitaine de l’ASF, Benoit Thiebaut, passé deux ans au Pôle espoir de Strasbourg. Contre Nancy (Pro D2), c’était un derby. On n’a rien voulu lâcher pour finalement gagner aux tirs au but. Ensuite, contre Semur, on était motivé par la possibilité d’affronter une D1. Et on est encore passé grâce aux tirs au but. Là, c’est Sélestat. On est comblé. C’est notre cadeau de Noël. Une grosse équipe qu’on suit parce que c’est la seule du grand Est en LNH. On va essayer de prendre du plaisir et de faire un match sérieux. » Sélestat est prévenu.

Source Journal L'Alsace

Posté par fredgo à 11:24 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 octobre 2013

1/4 de finale coupe de Ligue: Sélestat 29-27 Tremblay; Le retour violet

dans-l-emballage-final-ils-ont-renverse-une-situation-compromise-la-joie-est-d-autant-plus-intense-photo-dna-franck-delhomme

À la faveur d’un superbe retour dans les dix dernières minutes, hier soir face à Tremblay, Sélestat s’est qualifié, comme la saison passée et aux dépens du même adversaire, pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

La belle série se poursuit. Cela fait maintenant deux ans, jour pour jour, que Sélestat n’a plus perdu contre Tremblay. Yuriy Petrenko et ses coéquipiers ont prolongé cette invincibilité hier, se qualifiant pour les quarts de finale d’une compétition dans laquelle ils s’étaient invités au Final Four la saison dernière.

Ivezic et Fulop font le boulot

À treize minutes de la fin, l’affaire semblait pourtant mal embarquée (21-24, 47e ’). Les Tremblaysiens, sans doute motivés par l’idée d’aller chercher un succès pour leur capitaine Rémi Salou, gravement blessé au genou en fin de première période et évacué par les pompiers, avaient ainsi pris le contrôle des opérations à la 41e ’(19-20), eux qui n’avaient fait que courir après le score auparavant.

«Notre première période était plutôt maîtrisée», analysait Jean-Luc Le Gall, le coach sélestadien. Concernés en défense, appliqués en attaque et portés par un excellent Ivezic dans le but, les Violets menaient fort logiquement les débats (10-5, 17e ’). Tremblay, toujours à la recherche de son premier succès cette saison, répliquait (12-11 à la 28e ’ puis 14-12 à la pause), privant les coéquipiers d’Olivier Jung d’une avance plus confortable.

Eymann donnait de la continuité à l’allant violet. L’arrière droit inscrivait deux buts somptueux (un missile à onze mètres suivi d’un lob) et Sélestat continuait de faire la course en tête (17-15, 36e ’). Mais la défense alsacienne perdait alors de sa superbe, l’attaque patinait et les Franciliens faisaient le break (20-23 à la 43e ’puis 21-24 à la 47e ’).

Fulop, l’homme qui ne perd jamais devant Tremblay, relançait alors son équipe grâce à six arrêts en l’espace de dix minutes. Pesic redonnait l’avantage aux siens (25-24, 55e ’). Mais si Tremblay égalisait (26-26, 57e ’), Salami ne tremblait pas sur penalty (28-27, 59e ’) et Eymann parachevait la belle réaction des Violets (29-27).

«On a eu une baisse de régime en seconde période, soulignait Quentin Eymann. Mais on n’a rien lâché. Même si c’est une victoire à l’arraché, on va se rendre à Tremblay plus sereins, samedi en championnat. Personnellement, après trois rencontres durant lesquelles je n’étais pas trop en confiance, ce match me fait du bien.»

Sélestat est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue (tout le monde espère le disputer à domicile), a évité une 3e défaite consécutive après les revers contre Nantes et Dunkerque et s’est rassuré avant les rapides retrouvailles avec les Tremblaysiens.

«Je suis très satisfait de la réaction des joueurs, appréciait Jean-Luc Le Gall. On sait que l’on peut revenir, même en comptant trois buts de retard. Globalement, nous avons été plus rigoureux dans le jeu.» L’entraîneur sélestadien sait cependant que la 2e manche, samedi dans le 93, sera tout aussi compliquée. «Tremblay est une belle équipe, mais ses tireurs n’étaient pas en réussite. Ils pourront l’être samedi, c’est ce que je redoute.»

En attendant de résoudre cet éventuel problème, Sélestat a renoué le fil de sa belle histoire en Coupe de la Ligue. Et c’est tant mieux.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 12:10 - 03b) Coupe de la Ligue - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 septembre 2013

L'équipe du SAHB 2013/2014 et ses joueurs

L'équipe 1 en LNH

Sélestat 2013 2014

En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Arnaud FREPPEL (N°11)Djordje PESIC (N°6) – Xavier RECHAL (N°19) – Jordan FRANCOIS MARIE (N°20) - Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Laszlo FULOP (N°69) - Stevan VUJOVIC (N°23) - Frédéric BEAUREGARD (N°9) Quentin EYMANN (68) - Guynel PINTOR (N°15) –  Pawel PODSIADLO (N°8) -  Obrad IVEZIC (N°12)  Kévin BERETTA (N°7)

En bas de G à DOlivier JUNG (N°3)(Capitaine) Michal SALAMI (N°17) – Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint) – Vincent MOMPER (Président du SAHB) – Jean-Luc LE GALL (Entraîneur)Yuriy PETRENKO (N°5)Kévin BERETTA (N°7)

L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

2013_formation_sahb_710

Debouts de gauche à droite : Blum Frédéric, Stangret Vincent(N°7), Richert David(N°9), Lenne Yannis(N°-), Stroh Valentin(N°17), Griesmar Yann(N°6), Reri Rudy (N°13), Willmann Claude, Demangeon Thierry (Ent)

Accroupis de gauche à droite : Huck Guillaume(), Meyer Julien(N°1), Rechal Xavier(N°8), Abbey Anthony(N°3), Weber Paul(N°2), Schneider Nicolas(N°14), Batt Arnaud(N°4), Duchene Maxime(N°2), Trindade William.

Manque sur la photo : Greynenbuhl Xavier

31 mai 2013

Résumé de la 25ème journée: Espoir pour Créteil, Dunkerque garde Montpellier à distance

Quel final ! Les accessits restants pour la Ligue des Champions et la coupe de l'EHF sont encore à distribuer. Même si Dunkerque est en ballotage favorable pour l'épreuve-reine, Montpellier n'a pas dit son dernier mot. L'EHF peut se jouer à deux (entre Nantes et Chambéry ou Nantes et... Montpellier). En bas de classement, le mano a mano se poursuit entre Tremblay et Créteil. Les Cristoliens peuvent encore y croire même s'ils s'attendent à une coriace réception à Chambéry.

Sélestat 27 - 21 Ivry (13-9) Pour le fun et sans enjeu
 
Sélestat qui a dominé toute la rencontre (avec un écart maximum de +9) a battu Ivry, 27-21. Le gardien alsacien Laszlo Fulop s'est fait remarquer en stoppant 19 tirs adverses...

Laszlo Fulop ;

Créteil toujours vivant grâce à ses minots

Lorsqu'à une seconde du terme, Antoine Ferrandier (photo de tête) a décoché son tir, sans finalement suivre la trajectoire de la balle et qu'il s'est aperçu qu'il venait de crucifier le gardien adverse et surtout donner à Créteil, le but de la victoire face à Aix, une joie indescriptible s'est emparée du minot d'à peine 20 ans (il les a eus le 17 mai dernier). Au bord de la crise de nerfs et des larmes, il n'a pas eu trop le temps de savourer cet incroyable moment, ses coéquipiers ...

Le classement à la 25ème journée:

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But -    
1 Paris SG 47 25 23 1 1 832 665    
2 Dunkerque 37 25 17 5 3 718 647    
3 Montpellier 36 25 16 5 4 823 734    
4 Nantes 34 25 15 6 4 708 632    
5 Chambéry 32 25 14 7 4 718 693    
6 St Raphael 27 25 12 10 3 721 719    
7 Cesson 24 25 10 11 4 658 686    
8 Sélestat 21 25 9 13 3 709 741    
9 Toulouse 20 25 8 13 4 733 759    
10 Aix en Provence 19 25 7 13 5 734 753    
11 Ivry 19 25 8 14 3 624 676    
12 Tremblay 18 25 8 15 2 680 681    
13 Créteil 16 25 7 16 2 681 729    
14 Billère 0 25 0 25 0 587 811  

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:30 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,