Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

04 octobre 2015

Après Billère: « Donnez-nous un peu de temps »

Christian Gaudin demande qu’on soit patient avec un groupe sélestadien en reconstruction et surtout très jeune, dont la troisième défaite de rang, vendredi à Billère, complique sa situation au classement.

Gaudin

Ceux qui rêvaient d’un parcours de relégué comme Créteil, invaincu en 24 journées (21 victoires et 3 nuls), il y a deux ans, voire comme Ivry, la saison passée (19 victoires, 4 nuls et 1 seule défaite) vont devoir déchanter. Sélestat n’a pas la carrure de ces deux équipes de LNH, qui ont réalisé un passage éclair à l’étage inférieur. Faire aussi bien que Nîmes (22 succès et 4 défaites en 2012-2013) n’est déjà presque plus possible, alors que le championnat n’en est qu’à sa 5e journée. Cette saison, les deux formations descendues de la Ligue Nationale ne feront pas figure d’épouvantail. Istres et Sélestat cumulent déjà cinq défaites à eux deux et ne font pas partie du top 5.

Même si le championnat est encore long, particulièrement indécis et plein de surprises, il faut se rendre à l’évidence : Sélestat devra s’y faire sa place. Son statut d’ancien de la LNH ne lui offre aucun avantage, mais plutôt l’inconvénient d’avoir une pancarte dans le dos. Car si son effectif recèle de véritables talents, il n’a pas non plus la stature d’une armada dominatrice.

« Des erreurs de jeunesse qu’il faut accepter »

Cela s’est traduit par une nouvelle défaite vendredi à Billère. Dans le Béarn, le SAHB n’a pas pu redresser la barre, encaissant du coup, sa troisième défaite consécutive. Un court revers (28-26) qui n’a rien d’infamant face à un adversaire qui sait dicter sa loi dans son fief du Sporting d’Este. Mais un revers quand même. « On a souffert des mêmes maux. Même si les joueurs se sont complètement investis, l’équipe manque d’expérience et de maturité dans la gestion de la balle , constate Christian Gaudin. C’est une équipe jeune, pleine de talent mais qui est en apprentissage. Il reste beaucoup de travail à faire. Il n’y a pas non plus de honte à s’incliner de deux buts chez un adversaire qui occupe la 2e place du classement (NDLR : c’était avant le match de Pontault). »

Suite de l'article L'Alsace

Photo F. WURRY

Posté par fredgo à 21:56 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2015

L'équipe du SAHB 2015/2016 et ses joueurs

L'équipe 1 en Pro D2

sahb_poster_09_2015

Debout en haut de gauche à droite :

Christian GAUDIN (Entraineur); Thierry FLEURIVAL (N°22),  Rudy SERI (N°4) ,  Olivier JUNG (N°6) , Florent JOLI (N°21), Jérémy SARGENTRON (N°16) , Grégory MARTIN (N°2)Frédéric BEAUREGARD (N°9),  Igor VUJIC (N°17), Julien MEYER (N°31) , Thomas GAUDIN (N°75) , Yoann EUDARIC (N°23) , Kosta SAVIC (N°35) , Claude KARCHER (Entraineur Adj)

En médaillon

Yanis LENNE (N°32)

L'équipe II (la réserve) en N2

SAHB II 2015 2016

 

 

25 août 2015

Prépa: Semaine à domicile ...

Le SAHB multiplie les matches de préparation en vue de la reprise en Pro D2 du 4 septembre. Cette semaine, ce sont les Suisses de Winterthour et les Strasbourgeois de l’ESSAHB qui sont ses sparring-partners.

ch-ristian-gaudin-espere-voir-ses-joueurs-hausser-leur-niveau-de-jeu-photo-dna-laurent-rea

Les derniers enseignements sur l’état de forme des Violets ont été livrés dimanche, à l’occasion de la confrontation avec l’US Dunkerque dans le cadre du tournoi de Bogny-sur-Meuse.

Le club de l’élite s’est imposé 28-20 face à une formation partiellement amputée d’éléments clés. Elle est toujours privée de Kosta Savic, blessé à l’épaule à Bâle le week-end précédent – « Je veux ménager mon seul gaucher arrière droit, précise l’entraîneur Gaudin. J’espère qu’il sera opérationnel pour le premier match de championnat » – mais aussi son fils Thomas, souffrant également de l’épaule, de Thierry Fleurival, et, depuis l’entraînement de samedi, de Yoan Eudaric (petite lésion à l’ischio-jambier ?).

Finition à soigner

« Face à un des fleurons du handball français, j’ai pu voir des choses intéressantes et d’autres un peu moins dimanche. Sur le plan offensif, on commence à afficher la volonté de mettre l’équipe en place, mais on n’est pas encore suffisamment exigeants dans la finition. C’est dans les duels avec le gardien qu’il faut progresser. »

Hausser le niveau de jeu et l’efficacité, c’est l’obsession de Gaudin au cours de ces semaines consacrées aux répétitions.

La défense du SAHB manque aussi d’agressivité, et les possibilités de montées de balle s’en trouvent réduites.

« Il faut vraiment qu’on se rapproche de la compétition pour voir où on en est, mais la grosse problématique est que l’équipe n’est jamais au complet. C’est un exercice particulier de ne pas pouvoir développer un projet de jeu. »

Si Julien Meyer et Rudy Seri, les deux champions du monde juniors, occupaient leurs nouvelles places de titulaires chez les pros, leur aîné Yanis Lenne, titré également dernièrement, est encore laissé au repos en ce début de semaine.

La carte jeune

Lors de ce déplacement dans les Ardennes, plusieurs autres jeunes appelés à évoluer en réserve ou chez les moins de 18 sont apparus dans les rotations, cependant limitées sur la base arrière, effectuées contre Dunkerque : Édouard Kempf, Thibaud Valentin, Virgile Wagentrutz et Gaby Nyembo. « Ils profitent de la situation pour emmagasiner de l’expérience. »

Et pallier aux défaillances physiques, inévitables au cours de ce cycle où la montée en puissance met les équipes sur le fil du rasoir.

Contre une équipe de D1 suisse aguerrie, Sélestat s’efforcera d’apporter de nouvelles corrections dans la trajectoire menant sur la ligne de départ.

Sélestat – Winterthour à 19 h, au CSI

Source Dna

Posté par fredgo à 13:05 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 avril 2015

Christian Gaudin : « Les joueurs sont déterminés »

Aux forceps et avec le cœur, Sélestat a décroché hier sa première victoire en championnat sous la houlette de Christian Gaudin. Après des débuts difficiles, le technicien alsacien peut désormais compter sur un effectif plus garni, avec les retours de joueurs cadres, de quoi donner de l’espoir dans la quête du maintien entrepris par le SAHB. Le coach s’est livré après le succès face aux Franciliens (32-31).            

C Gaudin

Christian, quelle analyse tirez-vous de cette victoire face à Tremblay ?

On a très bien maitrisé notre sujet sur 40’. Après on a eu un temps faible, qui est récurrent chez nous depuis le début de l’année. Cette période entre la 40’ et la 45’ est toujours délicate, et on perd à chaque fois un peu le fil du match. Tremblay en a profité pour revenir au score, mais on avait fait le travail avant pour faire la différence. Cette expérience doit nous servir pour continuer à avancer lors des échéances à venir.

Comment avez-vous trouvé l’attitude de vos joueurs justement ?

Ce que je peux dire, c’est que les garçons n’ont rien lâché. Comme c’était le cas sur les matchs précédents, ils se sont battus jusqu’au bout, avec cette fois-ci, le résultat à la clé. Cette victoire s’est construite aussi sur nos derniers matchs. Même lorsque l’on était en difficulté, ils ont toujours joué jusqu’au bout, et on voit aujourd’hui que tout l’investissement et le travail qu’ils ont effectué a payé.

Le retour des blessés est un facteur important dans la réussite du groupe ?

Evidemment. C’est une très bonne chose pour tout le groupe. On gagne en rotations, on peut proposer plus de choses à nos adversaires et cela s’avère être déterminant. Malheureusement j’ai peur que Thierry Fleurival se soit blessé hier, mais il faut attendre les examens médicaux avant de se prononcer sur ce sujet. Mais oui, le retour des blessés est un vrai plus pour nous.

C’était victoire obligatoire face à Tremblay ? 

Bien sûr. Avec en plus nos concurrents directs qui se sont imposés, les deux points étaient très importants. Après je pense qu’il ne faut pas regarder les résultats des autres, mais rester concentrés sur nous. Il faut continuer à travailler, à avancer, à capitaliser sur cette victoire pour emmagasiner de la confiance. Les garçons sont déterminés à aller jusqu’au bout d’eux-mêmes pour décrocher le maintien.  

Justement on y croit dur comme fer au maintien du côté de Sélestat ?

Il n’y a pas d’autre attitude à avoir de toute manière. C’est notre job de tout faire pour parvenir à nous maintenir, et c’est un élément qu’il ne faut surtout pas oublier. A chaque fois que l’on se prépare c’est pour gagner, et il faut continuer sur notre lancée. L’attitude a été bonne ce soir, et j’espère que cela va se confirmer lors des échéances à venir.

Source LNH

 

Posté par fredgo à 21:18 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 février 2015

Christian Gaudin en mission

christian-gaudin-s-est-adresse-hier-pour-la-premiere-fois-a-ses-nouveaux-joueurs-le-successeur-de-jean-luc-le-gall-a-pour-mission-de-maintenir-selestat-en-d1

C’est désormais officiel. Christian Gaudin a pris la suite de Jean-Luc Le Gall, avec pour objectif de maintenir Sélestat en D1. L’ancien coach de Saint-Raphaël a dirigé sa première séance d’entraînement hier et sera sur le banc violet, dès aujourd’hui, à Saran, en Coupe de France

Le secret s’était éventé ces derniers jours (voir nos éditions précédentes). Il a été complètement levé hier. Christian Gaudin s’est engagé pour cinq mois avec Sélestat. Et peut-être plus si affinités. « Si ça se passe bien, si le maintien est au bout… », souligne ainsi Christian Omeyer, le directeur sportif sélestadien.

« On a tous intérêt à ce que Sélestat se maintienne »

Mais Sélestat n’en est pas encore là. Parce que sa situation en championnat est précaire (13e de D1 et premier relégable). Et c’est précisément pour la redresser que l’ancien gardien de l’équipe de France (247 sélections) débarque en Alsace.

« Vue la situation du club, il faut hiérarchiser les priorités, confirme le nouvel entraîneur. Avant de penser à mon futur, le plus important, c’est de redonner confiance à cette équipe, qui en a peut-être perdu et en a besoin. »

Le choix des dirigeants sélestadiens, donc, s’est porté sur Christian Gaudin, le troisième coach seulement à s’installer sur le banc violet depuis 2002. « Il a le profil recherché, poursuit Christian Omeyer. Il a une expérience de joueur qui parle pour lui, un passé d’entraîneur conséquent et donc une certaine légitimité et crédibilité vis-à-vis des joueurs. »

Comme joueur (il était gardien), Christian Gaudin a presque tout gagné, en club (quatre fois champion de France avec Nîmes, champion d’Allemagne et vainqueur de la Ligue des champions avec Magdebourg) comme en sélection (champion du monde en 1995 et 2001).

Comme coach, c’est à Saint-Raphaël, où il a achevé son parcours de joueur en 2005, que le Bourguignon a forgé sa réputation : champion de France de D2 en 2007, sept saisons en D1 jamais bouclées au-delà de la 6e place (3e en 2012), trois finales de la Coupe de la Ligue et aussi trois qualifications pour la Coupe EHF.

Son expérience à Hambourg, dont il avait pris les rênes en début de saison s’étant terminée plus tôt que prévue, Christian Gaudin était en quête d’un rebond.

La clé, ce sont aussi les joueurs qui la détiennent

« Je pensais attendre la fin de la saison pour prendre une nouvelle équipe, mais c’est le métier d’entraîneur, une porte se ferme, une autre s’ouvre. Les dirigeants de Sélestat m’ont sollicité. J’ai senti beaucoup de motivation de leur part pour changer les choses. »

Christian Gaudin n’arrive cependant pas en Alsace en sauveur. « Il ne va pas tout révolutionner en un jour et ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on lui demande », indique ainsi Christian Omeyer.

La clé, ce sont aussi les joueurs qui la détiennent. « Christian doit bien sûr apporter sa touche personnelle, précise le directeur sportif. Mais il réussira avec les joueurs. Le premier objectif, désormais, c’est que tout le monde aille dans le même sens, que le groupe fasse les efforts nécessaires pour adhérer à son discours. »

Le nouvel entraîneur sélestadien, justement, s’est adressé hier pour la première fois à ses joueurs. Avec des mots simples, mais précis. « On a tous intérêt à ce que Sélestat se maintienne. Pour ma part, je suis exigeant, mais toujours correct : ceux qui méritent de jouer joueront. »

« On va garder le sourire »

Si Christian Gaudin a accepté de s’engager avec Sélestat, un club moins huppé que Saint-Raphaël et Hambourg, c’est sans doute parce qu’il croit le défi possible, même s’il sait que le temps lui est compté.

« Ce n’est pas un challenge facile, mais si on n’aime pas se mettre en danger, on ne choisit pas ce métier. Il y a ici des joueurs de qualité qui ont prouvé durant la première partie de saison qu’ils pouvaient avoir le niveau. Mon premier chantier, c’est de faire en sorte de gagner les matches. »

Face à des joueurs silencieux et aux visages fermés durant sa première causerie, Christian Gaudin s’est efforcé de transmettre de l’optimisme. « On va garder le sourire. On est invaincu pour l’instant, on va essayer de le rester le plus longtemps possible ».

Une page s’est tournée à Sélestat, une autre s’ouvre. Quoi que l’on pense du renvoi de Jean-Luc Le Gall, quoi que l’on pense également du timing de cette décision, juste avant la reprise du championnat, les dirigeants violets l’ont prise. Et on saura dans quelques mois si elle s’avère la bonne.

Source Dna par Simon Giovannini et Florent Etival

Posté par fredgo à 16:36 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2015

Christian Gaudin s'engage avec Sélestat

    

Christian Gaudin

C'est officiel même si cela circulait en coulisses depuis quelques jours. Christian Gaudin en disponibilité depuis son départ de Hambourg, remplace Jean Luc Legall à la tête de l'équipe professionnelle de Sélestat. Le double champion du Monde s'est engagé jusqu'à la fin de la saison.

    Les dirigeants de Sélestat (essentiellement Vincent Momper, le président et Christian Omeyer, le directeur sportif et administratif) avaient décidé de trancher dans le vif et face aux très mauvais résultats enregistrés par le SAHB depuis le début de la saison (10 défaites - 4 victoires) et une avant dernière place synonyme pour l'instant de relégation, avaient choisi de se séparer de Jean Luc Legall, en place en Alsace depuis 2008. La période n'est peut-être pas idéale mais les patrons du SAHB ont cru bon utiliser un électrochoc pour tenter de sortir d'une situation devenue inconfortable. Il ne restait plus qu'à trouver un technicien capable de tout remettre en ordre de marche et surtout doté des capacités nécessaires à cette opération "survie parmi l'élite". Un seul nom est apparu évident pour la circonstance. Celui de Christian Gaudin. Entraîneur sur le marché, connaissant parfaitement la LNH et ses joueurs, très expérimenté sur le plan technique et motivé comme jamais après les deux aventures qu'il a bizarrement terminées à St Raphaël et Hambourg. Le double champion du Monde avec les Bleus est opérationnel à Sélestat dès ce jeudi où il dirigera dans la soirée son 1er entraînement en ayant auparavant paraphé un contrat qui l'engage avec le club, au moins jusqu'à la fin de la saison.


Comme à son habitude et fidèle à Handzone, "Kiki" Gaudin a accepté de répondre en exclusivité à nos questions.


Christian, tu t'engages dans une mission délicate...
Ce métier n'est pas fait que de choses faciles et se mettre en danger fait aussi partie des conditions. Je suis conscient que cela n'est pas une mission facile car on ne peut pas dire que Sélestat soit dans une situation idéale.

Tu as l'avantage de connaître une partie de l'effectif...
Je connais pratiquement tout le monde et depuis que nous sommes en contact avec le club, j'ai un peu bossé sur l'équipe. Des nouvelles ne sont pas rassurantes puisque j'ai appris que Ghita est indisponible pour trois mois puisqu'il s'est fait opérer du pouce, ensuite il y a l'arrière gauche (Vujic) qui devait reprendre mais apparemment il s'est refait mal, j'espère le récupérer la semaine prochaine pour Chambéry. 

L'équipe que tu vas retrouver a besoin de quoi ?
De la confiance, de la sérénité, qu'elle croit surtout en elle car les joueurs qui la composent, ont de la qualité. Je ne vais pas juger ce qu'a fait Jean Luc (Legall), surtout pas, mais je pense qu'il faut avoir une autre approche notamment sur les aspects tactiques défensifs par exemple. Il y a dans ce secteur beaucoup de choses à améliorer sur cette 2ème partie de championnat.

C'est aussi pour toi un sacré challenge, après ce que tu viens de vivre...
Oui complètement et c'est ce type d'expériences qui te fait avancer. Je ne suis pas allé au plus simple mais c'est un beau challenge que je veux relever. Il y a des dirigeants avec qui j'ai envie de travailler.
La mission (4 mois) est limitée dans le temps...
Pour l'instant, l'objectif c'est le maintien donc on ne va se consacrer qu'à cela. Ensuite, on verra. C'est un club très bien structuré qui malgré ses résultats, a des ambitions.

Est ce qu'au fil du temps, tu es devenu un peu plus prudent ?
  Je pense que c'est nécessaire surtout après ce que je viens de vivre. Au niveau du timing ce n'est pas idéal, car comme "Kiki" (Mazel) à Créteil, j'aurais préféré profiter de plus de temps (le Nîmois a en effet bénéficié de la trêve internationale pour prendre ses marques et se préparer) mais c'est comme ça, il faut faire avec.  

Le calendrier proposé (voir ci-dessous), n'est pas très favorable...
A moment donné, il ne faut pas attendre les matches couperets pour prendre des points. Il va falloir capitaliser avant et chacune des victoires même face à des plus gros va compter.

Le Sélestat Alsace Handball ne bénéficie pas en effet d'un calendrier retour très favorable. Même si pendant la phase aller, les "Violets" se sont lourdement inclinés à Créteil (-10),  les résultats face à des concurrents directs ne sont pas si catastrophiques, loin de là: (+5) face à Istres, (+6) à Nîmes, (-3) face à Aix, (-4) face à Toulouse. Dès la semaine prochaine, les joueurs de Christian Gaudin vont devoir s'attaquer en suivant, à Chambéry, Montpellier, St Raphaël, Dunkerque, Tremblay et Paris avant de retrouver leur 1er moment de vérité par rapport à leur situation, en terre aixoise.

© Yves Michel

Posté par fredgo à 18:05 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,