Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

22 décembre 2014

Le bilan à mi-saison: on peut croire au maintien !

En difficulté lors de cette première partie de saison, Sélestat a su se remobiliser après trois défaites de rang pour aller chercher un précieux succès sur le parquet de Cesson-Rennes (J14). De quoi donner du baume au cœur aux Alsaciens avant de repartir au combat dans une seconde phase décisive.   

14-12-23selestat_1831688266

         

Avec pas moins de sept arrivées dans ses rangs à l’intersaison, Jean-Luc Le Gall savait qu’il faudrait un peu de temps pour que les automatismes prennent entre anciens et nouveaux. Durement défaits face au promu de l’US Créteil lors de la J01 (41-31), les partenaires de Frédéric Beauregard (61 buts) avaient immédiatement réagi a domicile contre un autre concurrent direct au maintien, Istres (victoire 35-30). La suite n’a pas été de tout repos pour les Alsaciens qui ont concédé 4 défaites de suite, avec notamment l’élimination en Coupe de la Ligue à Nantes (30-26). Celle contre Chambéry à domicile pour le compte de la J05 a laissé un goût amer aux Violet qui comptaient 5 buts d’avance dans le dernier quart d’heure. Le relâchement avait été fatal aux locaux qui malgré une prestation de bonne qualité, avaient du céder en toute fin de match face à la pression des Savoyards. Sous la houlette de son nouveau meneur de jeu Islandais, Snorri Stein Gudjonsson (97 buts, 3e buteur de D1), l’une des révélations de ce début de championnat, les Sélestadiens ont enchainé avec une belle victoire en territoire nîmois à la J06 (26-32). Mais la confirmation attendue n’est pas arrivée et ce sont trois défaites de suite qui ont suivi, avec en point noir, celle concédée à domicile contre Aix (J09). Plus à l’aise hors de ses terres (3V, 4D) qu’à la maison (1V, 6D), le SAHB a parfois manqué de mordant pour faire la différence.

Mais les « Lions » ne manquent pas de cœur, comme ils l’ont démontré lors de leur belle victoire au courage en Bretagne, face à une équipe de Cesson-Rennes jusqu’alors redoutable dans son antre. Les Alsaciens ont prouvé que malgré leur place de relégable, ils disposent de nombreux atouts à faire valoir. Outre la vista de Snorri Stein Gudjonsson, Sélestat peut compter sur une base arrière qui monte en puissance au fil des matchs dans le sillage de son capitaine Frédéric Beauregard, ou de son arrière droit Radu Ghita, qui a inscrit 17 de ses 33 buts, sur ses 4 derniers matchs. Malgré une défense encore trop perfectible (430 buts encaissés, 14e défense de l’élite), le SAHB possède dans ses rangs un portier de talent en la personne du Suédois Richard Kappelin (163 arrêts, 4e gardiens de D1), capable de faire la différence à lui seul. Avec un petit point de retard sur Nîmes (12e) et Créteil (11e), le club de Vincent Momper compte bien inverser la vapeur en deuxième partie de saison, pour se sortir de sa position inconfortable. Sélestat devra faire bloc dès la reprise, avec un calendrier très compliqué qui verra les partenaires d’Olivier Jung affronter Chambéry (4e), Montpellier (1er), Saint-Raphaël (3e) et Dunkerque (8e). Suivra la réception de Tremblay lors de la J19, qui devrait être plus que capitale.

 

Bilan à la trêve hivernale (14 matches) :
13e place au classement, 8 points
  4 victoires et 10 défaites
Buts marqués : 377 (9e attaque)
Buts encaissés : 430 (14e défense)
Meilleur buteur : Snorri Stein Gudjonsson (97 buts)

Source Lnh


25 octobre 2014

Ils partent en sélection nationale

1491i_3_s_lectionn_s
Cristian Radu Ghita notre N° 13 jouera quant à lui 2 matchs contre le kosovo

1 match en roumanie le 29/10 et 1 second au kosovo le 1/11

Ces matchs correspondent à la 1ère phase de qualification pour l’euro 2018

--

Olivier Jung le N° 3 violet participera au camp d’entraînement de l’équipe Nationale senior masculine de handball du Canada qui se déroulera du 24 octobre au 1er novembre 2014 à Mexico.

Ce camp fait partie du processus de sélection des joueurs qui représenteront le Canada à la prestigieuse compétition des Jeux Pan Américains qui auront lieu du 12 au 24 Juillet 2015 à Toronto au Canada.

--

Enfin, Snorri Gudjonsson le N° 10 du SAHB jouera 2 matchs de qualification pour l’Euro 2016 qui aura lieu en Pologne 

1 match contre Israël le 29/10 et 1 contre le Monténégro le 2/11

Source SAHB

Posté par fredgo à 10:10 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 septembre 2014

Après Montpellier 34-24 Sélestat: Tres sévère

-gudjonsson-n-ont-pas-suffi-contre-cesson-mercredi-prochain-il-faudra-se-montrer-tout-aussi-solidaire-et-tenir-cette-fois-jusqu-au-bout-photo-dna-michel-kurst

Trop lourde au regard du déroulé du match, la défaite de Sélestat mercredi soir à Montpellier a tout de même été chargée d’enseignements.

Dans de telles situations, les commentaires sont forcément un peu injustes. Sélestat, privé de Frédéric Beauregard et Igor Vujic, a réussi une très belle première période au Palais des sports René-Bougnol, mais les commentaires, eux, ont essentiellement relevé la mauvaise entame des joueurs de Patrice Canayer.

Tentative de remise à l’équilibre avec Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien. « C’est toujours un peu comme ça. On a embêté Nantes samedi dernier, mais c’était Nantes qui n’avait pas fait un bon match, là c’est pareil. Il y a une part de vérité, mais il faut rester mesuré, si on a fait jeu égal durant quarante minutes avec Montpellier, c’est que l’on n’a pas été mauvais. »

« Un bon état d’esprit collectif »

En tout cas, ses propos d’avant-match avaient été entendus par ses joueurs. Il y était beaucoup question d’engagement et, au moment de fournir des preuves, les Bas-Rhinois ont été à la hauteur, dès les premiers instants. « On a fait une bonne première mi-temps, avec un bon état d’esprit collectif, une bonne discipline et une bonne réussite au tir. »

Tout cela combiné va beaucoup embêter les Héraultais. C’est Sélestat qui a conduit la première période, se plaçant en tête dès la 5e (2-3) pour garder l’initiative du jeu, menant deux fois de trois buts (10-13 et 11-14, 25e ) avant de fléchir un peu en fin de mi-temps (15-15) et, surtout, à l’entame de la seconde.

« Ce début de deuxième période nous coûte très cher, on marque un but en douze minutes. La physionomie du match change à ce moment-là et cela nous met un coup au moral. »

Malgré tout, ses joueurs vont s’accrocher, Sélestat est toujours là à la 47e (24-20) ou même à la 49e (25-21). C'est ensuite que l’écart va se creuser.

« Le score final (34-24) est très sévère. On a fait 48 minutes de jeu où on n’était pas loin. En fin de match on a des choses à se reprocher, on a manqué de compétence au moment où Montpellier a encore élevé son niveau, on a été submergé. C’est aussi ce qui fait la différence entre une équipe qui joue la Ligue des champions et une autre qui joue le championnat de France. »

« On a su rester solidaires et unis »

De ce match, il y a donc beaucoup de choses à retenir, à ruminer et à entretenir. « On a tenu la route collectivement et on a perdu pieds collectivement. Mais, malgré des circonstances parfois défavorables, on a su rester solidaires et unis pendant l’essentiel de ce match. »

Pour chercher à avancer un peu plus et, cette fois, être aussi récompensés en fin de match, les Sélestadiens devront conserver leur appétit d’aventure collective. Prochain épisode, à domicile mercredi prochain, contre Cesson qui vient de subir la loi de Paris.

Source Dna par Christine André

Posté par fredgo à 12:38 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2014

Sélestat: En route pour sa 21ème saison en LNH

snorri-steinn-gudjonsson-s-est-vite-affirme-comme-le-patron-du-jeu-violet-photo-dna-michel-kurst

Attention, talent ! Snorri Steinn Gudjonsson, vice-champion olympique avec l’Islande en 2008, a posé ses valises à Sélestat cet été. La LNH devrait très vite entendre parler du nouveau demi-centre violet…

Snorri Steinn Gudjonsson ne manque pas d’humour. « Si Kiel ou Barcelone m’avait appelé, j’aurais sans doute dit oui… » Ces deux cadors européens étant déjà (bien) pourvus au poste de demi-centre, l’Islandais a choisi Sélestat.

« J’avais des contacts avec plusieurs clubs, explique-t-il plus sérieusement. Mais ma priorité était de venir en France. »

L’Islandais a tutoyé les sommets, en club comme en sélection

À bientôt 33 ans, Snorri Steinn Gudjonsson avait besoin de changement. « J’aime bouger », souffle-t-il. Depuis son départ de Reykjavik, en 2003, le demi-centre n’est en effet jamais resté plus de deux saisons dans le même club, tout en ne distillant son talent que dans deux championnats différents, en Allemagne (Grosswallstadt, Minden, Rhein-Neckar Löwen) et au Danemark (GOG Svendborg, Copenhague).

Après cinq saisons en Bundesliga et six autres en Handboldligaen, l’Islandais a estimé avoir fait le tour de la question. Ces onze années lui auront permis de se bâtir une réputation et de tutoyer les sommets (quart de finaliste de la Ligue des champions en 2009 avec Rhein-Neckar Löwen, demi-finaliste en 2012 avec Copenhague et un certain Mikkel Hansen). « J’ai beaucoup apprécié mes passages dans ces deux pays. Mais c’était le moment de découvrir autre chose. »

Alors le regard de Snorri Stein Gudjonsson s’est naturellement tourné vers la LNH, « un championnat que tout le monde regarde, qui se rapproche de plus en plus de la Bundesliga et où viennent désormais les meilleurs joueurs ».

Grâce à cet attrait croissant de la LNH, Sélestat a pu attirer l’un d’eux. Car le demi-centre islandais fait incontestablement partie des meilleurs. Ses plus hauts faits d’armes, c’est avec l’équipe nationale que Snorri Steinn Gudjonsson (803 buts en 232 sélections, série en cours) les a réalisés : médaillé de bronze à l’Euro 2010, mais surtout vice-champion olympique en 2008 (2e meilleur buteur des JO, élu meilleur demi-centre de la compétition).

« Quand ma carrière internationale sera terminée, je pourrai regarder en arrière avec fierté. Mais ce n’est pas encore le moment », sourit-il.

Sa passion pour la petite balle ronde est toujours intacte. « Je veux profiter de mon passage en France. Ce sera peut-être deux ans (la durée de son contrat à Sélestat, ndlr) , ce sera peut-être trois ou quatre. On ne sait pas… »

Une chose est sûre, une fois son acclimatation à son nouvel environnement achevée, la LNH devrait entendre parler de lui. « Le handball, la langue, la culture… tout est nouveau pour moi et aussi pour ma famille ! Ce n’est jamais facile de changer de pays. Mais ce n’est pas non plus la première fois », rappelle le Scandinave.

« Je connais les attentes, ça fait partie du job »

Sélestat, le public violet, tout le monde compte sur lui. Snorri Steinn Gudjonsson le sait tout aussi bien qu’il l’accepte. « Je connais les attentes, ça fait partie du job. Ce n’est pas la première fois que je suis confronté à cette pression. À vrai dire, je préfère ça… »

Ambitieux à titre personnel, l’Islandais l’est également sur le plan collectif. « On devra travailler dur pour l’exploiter pleinement, mais cette équipe a du potentiel. » Alors le demi-centre ne veut pas se contenter du maintien. « Il faudra évidemment se maintenir. Mais pour moi, ce n’est pas vraiment un objectif. On doit avoir des ambitions plus hautes. Si on bosse, si on croit au projet, il peut se passer quelque chose. »

Buteur, organisateur, Snorri Steinn Gudjonsson devrait rapidement rejoindre Seufyann Sayad, Heykel Megannem ou Yuriy Petrenko au panthéon des demi-centres violets.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 12:28 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 septembre 2014

L'équipe du SAHB 2014/2015 et ses joueurs

  L'équipe 1 en LNH

sahb_equipe_2014

 En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Samuel CLEMENTIA (N°27)Djordje PESIC (N°6) – Christian GHITA (N°13) – Jordan FRANCOIS MARIE (N°20) - Olivier JUNG (N°3) - Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Laszlo FULOP (N°69) - Stevan VUJOVIC (N°23) - Rudy SERI (N°4) -  Igor VUJIC (N°17)Thierry FLEURIVAL (N°22)Frédéric BEAUREGARD (N°9) Richard KAPELLIN (N°1) – 

En bas de G à DSnorry Stein GUDJONSSON (N°10) – Florent JOLI (N°21) Jean-Luc LE GALL (Entraîneur) –– Vincent MOMPER (Président du SAHB) - Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint) – Guillaume HUCK (N°5)Kévin BERETTA (N°7)

L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

SAHB II

 En haut de G à D: Thierry DEMANGEON (Entraineur), LE GAY Louis (N°16), Nicolas SCHNEIDER (N°6), David RICHERT (N°9), Vincent STANGRET (N°?), Antony ABBEY (N°15), Rudi SERY (N°4), Yanis LENNE (N°8), Julien MEYER (N°1), Claude WILLMANN, Fred BLUM (Entr Adjoint).

En bas de G à D :HUCK Guillaume (N°3), Gaby NYEMBO (N°4), Paul Betrtrand WEBER (N°2), William TRINDADE (N°17), IDOUX Bao (N°5), THIBAULT (N°07), Virgil WAGENTRUZ (N°19), Lucas WEISS (N°10).

04 septembre 2014

GUDJONSSON Snorry Stein

Violet pendant 1 saison de 2014 à 2015

Gudjonsson Snorri Stein

 

Nationalité:

Islande

Né le: 17/10/1291 
A: Reykjavik (Islandais)

Surnom

Taille: 1.87 m
Poids: 84kg (2014)

Poste: Demi centre
Numéro: 10

;

;

;

;

;

 Palmarès :
Saison 2001/2002  L...

Joue actuellement : Drapeau de la France Nimes (LNH)

Saison 2014/2015 : Drapeau : France Sélestat (13ème LNH) Relegués
Saison 2013/2014 : Drapeau : Danemark GO Gudme Svendborg (--ème D1 Dan)
Saison 2012/2013 : Drapeau : Danemark GO Gudme Svendborg (--ème D1 Dan)
Saison 2011/2012 : Drapeau : Danemark AG Copenhague          (--ème D1 Dan)
Saison 2010/2011 : Drapeau : Danemark AG Copenhague          (--ème D1 Dan)
Saison 2009/2010 : Drapeau : Allemagne Rhein-Neckar Löwen   (--ème D1 All)
Saison 2008/2009 : Drapeau : Danemark GO Gudme Svendborg(--ème D1 Dan)
Saison 2007/2008 : Drapeau : Danemark GO Gudme Svendborg(--ème D1 Dan)
Saison 2006/2007 : Drapeau : Allemagne GWD Minden               (--ème D1 Dan)
Saison 2005/2006 : Drapeau : Allemagne GWD Minden               (--ème D1 Dan)
Saison 2004/2005 : Drapeau : Allemagne TV Großwallstadt        (--ème D1 Dan)

Saison 2003/2004 : Drapeau : Allemagne TV Großwallstadt        (--ème D1 Dan)
     De 1987à 2003 : Drapeau : Islande Valur Reykjavik          (Islande)
Débute à l'âge de six ans à Reykjavic

 

Posté par fredgo à 08:42 - 11b) Nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2014

Signatures: Gudjonsson, deux ans à Selestat

Gudjonsson

Après Richard Kappelin, Samuel Clémentia, Florent Joli et Igor Vujic, Selestat vient d’annoncer sa cinquième recrue pour la saison prochaine, et non des moindres. Il s’agit du demi-centre international islandais Snorri Gudjonsson, 32 ans.

Passé par Grosswallstadt, Minden, Rhein-Neckar Löwen et Copenhague, Gudjonsson avait été laissé pour compte à la faillite du club danois, et avait choisi de s’engager avec GOG Gudme, à l’époque en D2 danoise, où il avait déjà joué de 2007 à 2009. Après avoir aidé le club à atteindre la 1ère division, et si tout va bien à s’y maintenir, le demi-centre aux plus de 200 sélections en équipe d’Islande a choisi de connaitre un nouveau championnat, la LNH. Il s’est engagé pour les deux prochaines saisons avec Selestat, où il viendra remplacer Yuriy Petrenko, qui n’a pas prolongé son contrat en Alsace.

Gudjonsson, 1m87 pour 87 kilos, possède une très grosse expérience au niveau mondial, avec une médaille d’argent aux JO de Pékin (élu meilleur demi-centre du tournoi) et une médaille de bronze à l’Euro 2010. Au dernier Euro au Danemark, il a inscrit 19 buts en 7 rencontres, obligé de laisser petit à petit la place à Aron Palmarsson (Kiel) et Gunnar Steinn Jonsson (Nantes). En club, il a atteint en 2011 le Final Four de la Ligue des Champions en 2011, et les quarts de finale de la compétition deux saisons auparavant avec Rhein-Neckar Löwen. Cette saison, il a inscrit 66 buts (dont 2 pénaltys) en 25 matchs de championnat danois pour 4.5 passes décisives par match.

Source Handneuws

Lire aussi sur le site du SAHB: Un vice-champion Olympique à Sélestat !!!

Posté par fredgo à 12:49 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,