Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

24 septembre 2013

Avant Sélestat - Dunkerque: « Le danger, ...il est à Sélestat »

coleaders-du-championnat-guillaume-joli-et-dunkerque-ne-veulent-pas-perdre-la-tete-demain-a-selestat-entre-deux-matches-de-ligue-des-champions-photo-maxppp

Dunkerque a raté ses débuts en Ligue des champions. Giflés à Kielce dimanche, les coéquipiers de Guillaume Joli veulent réussir la transition avec le championnat, demain à Sélestat. L’ailier droit connaît la difficulté d’une telle entreprise.

Guillaume Joli sait de quoi il parle. Si Dunkerque découvre cette saison la Ligue des champions, son ailier droit la fréquente depuis l’âge de 19 ans. Depuis 2004, le Lyonnais a livré plusieurs campagnes européennes avec Chambéry puis Valladolid.

Et c’est avec l’expérience d’un vétéran qu’il n’est pas encore qu’il redoute ce déplacement en Alsace, trois jours après le lourd revers concédé en Pologne, sur le parquet du géant Kielce (33-23).

« Un match piège » pour l’ailier droit

« Le danger, il n’est pas là, il est mercredi à Sélestat. Passer d’une compétition aussi belle que la Ligue des champions au championnat, c’est ça le plus dur », indiquait-il ainsi dimanche dans L’Équipe , à l’aube du premier match de l’histoire de l’USDK dans le grand monde européen.

Hier à Varsovie, avant de prendre l’avion pour Bruxelles et gagner Sélestat en bus dans la nuit, le champion olympique ne disait pas mieux : « Toutes les rencontres à l’extérieur vont constituer des pièges. Tout le monde va avoir envie de nous attraper, de profiter du fait que l’on joue la Ligue des champions et de la fatigue qui va avec. Il faudra être concentrés au maximum. »

Ne pas lâcher de points en vue de la prochaine Ligue des champions

Guillaume Joli, contrairement à la plupart de ses coéquipiers, connaît la difficulté d’enchaîner les deux compétitions, de se remobiliser pour le quotidien de la D1, que ce soit après un exploit ou une déconvenue sur la scène européenne.

Dimanche à Kielce, Dunkerque a reçu une gifle pour sa première en Ligue des champions, après avoir pourtant longtemps rivalisé avec le champion de Pologne (22-21, 47e ).

« La quatrième place (qualificative pour les 8es de finale) ne se jouait pas là-bas, souffle l’international aux 82 sélections. Mais c’est la manière qui est un peu gênante. On s’est mis au niveau d’une équipe demi-finaliste de la dernière Ligue des champions pendant quarante-cinq minutes. Alors c’est décevant d’en prendre dix. »

Les Nordistes n’auront pas vraiment le temps de gamberger. Depuis hier, c’est Sélestat qui occupe toutes leurs pensées (*). Les joueurs de Patrick Cazal n’entendent certainement laisser de côté le championnat, surtout après leur bon départ (deux victoires contre Tremblay et Toulouse).

« Sélestat joue bien au ballon »

« On veut faire un gros match à Sélestat pour ne pas perdre de points, lance le meilleur buteur du championnat 2004-2005. On s’est battu la saison passée pour la Ligue des champions et on veut y retourner la saison prochaine. »

Guillaume Joli a aussi de la mémoire. Il n’a ainsi pas oublié que l’USDK avait dû batailler pour dominer Sélestat lors des deux dernières confrontations. « C’est une équipe qui joue bien au ballon. Ce sera difficile. Mais ce sera aussi agréable de jouer dans cette belle salle et devant ce public. »

Les Dunkerquois se savent attendus par leurs adversaires, par leurs concurrents pour une place en Coupe d’Europe comme par les candidats au maintien. « On va voir pas de mal résultats surprenants lors de chaque journée », avance Guillaume Joli.

Inutile cependant de préciser que le double champion du monde n’aime pas du tout les mauvaises surprises…

(*) Dunkerque enchaînera dès samedi avec la réception de Plock, le vice-champion de Pologne.

Posté par fredgo à 11:57 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,