Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

05 septembre 2014

L'équipe du SAHB 2014/2015 et ses joueurs

  L'équipe 1 en LNH

sahb_equipe_2014

 En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Samuel CLEMENTIA (N°27)Djordje PESIC (N°6) – Christian GHITA (N°13) – Jordan FRANCOIS MARIE (N°20) - Olivier JUNG (N°3) - Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Laszlo FULOP (N°69) - Stevan VUJOVIC (N°23) - Rudy SERI (N°4) -  Igor VUJIC (N°17)Thierry FLEURIVAL (N°22)Frédéric BEAUREGARD (N°9) Richard KAPELLIN (N°1) – 

En bas de G à DSnorry Stein GUDJONSSON (N°10) – Florent JOLI (N°21) Jean-Luc LE GALL (Entraîneur) –– Vincent MOMPER (Président du SAHB) - Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint) – Guillaume HUCK (N°5)Kévin BERETTA (N°7)

L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

SAHB II

 En haut de G à D: Thierry DEMANGEON (Entraineur), LE GAY Louis (N°16), Nicolas SCHNEIDER (N°6), David RICHERT (N°9), Vincent STANGRET (N°?), Antony ABBEY (N°15), Rudi SERY (N°4), Yanis LENNE (N°8), Julien MEYER (N°1), Claude WILLMANN, Fred BLUM (Entr Adjoint).

En bas de G à D :HUCK Guillaume (N°3), Gaby NYEMBO (N°4), Paul Betrtrand WEBER (N°2), William TRINDADE (N°17), IDOUX Bao (N°5), THIBAULT (N°07), Virgil WAGENTRUZ (N°19), Lucas WEISS (N°10).


02 septembre 2014

LEGALL Jean-Luc

Violet pendant 7 saisons 2008 à janv 2015
-Entraîneur-

Jean Luc Legall

 

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 17/09/1965

Poste: Entraîneur

 

 

Club actuel:            ? (?)

Saison 2014/janv15 : Sélestat (13ème LNH) Relegués
Saison 2013/2014 : Sélestat (8ème LNH)

Saison 2012/2013 : Sélestat (8ème LNH)
Saison 2011/2012 : Sélestat (7ème LNH)
Saison 2010/2011 : Sélestat (2ème Pro D2)
Saison 2009/2010 : Sélestat (5ème D2)
Saison 2008/2009 : Sélestat (14ème LNH)
Saison 2005/2006 : Us Créteil (7ème LNH)
Saison 2004/2005 : Us Créteil (4ème LNH)
Saison 2003/2004 : Toulon St-Cyr Var (6ème D1F)
Saison 2002/2003 : Toulon St-Cyr Var (9ème D1F)
Saison 2001/2002 : Toulon St-Cyr Var (4ème D1F)

Début d'entraineur à l'âge de 18 ans.

Posté par fredgo à 23:58 - 11b) Nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 juillet 2014

Jean-Luc Legall prolonge jusqu'en 2016...

Jean Luc

Jean-Luc LEGALL vient de resigner à nouveau sous les couleurs viollettes du Sélestat Alsace Handball . Sous contrat jusqu'en 2015, il vient de donner son accord pour prolonger son bail d'une année supplémentaire. Il sera à la tête des violets jusqu'en 2016.

     Arrivé en 2008, il débutera sa 7ème saison dès le 21 juillet prochain, date de la reprise des entraînements. Son objectif restera le même que celui des années précédantes : le maintien

    Le technicien breton aura fort à faire pour arriver à son objectif avec un groupe remodelé dans sa grande majorité. Il pourra s'appuyer sur un staff à la pointe, des anciens violets de grandes valeurs et de nouveaux joueurs de classe internationales...

    La nouvelle saison approche et s'annonce une fois de plus magnifique avec, à n'en pas douter, de belles joutes en perspectives. 

 Heureux de te savoir encore parmis nous Jean-Luc. 

Posté par fredgo à 12:29 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 mai 2014

Saison 2013/2014 : Clap de Fin

les-violets-ont-assure-l-essentiel-et-selestat-repartira-pour-une-21-e-saison-en-d1-photo-archives-dna-franck-delhomme

Sélestat a bouclé son championnat à la 11e place, grâce à une dernière victoire à Dijon (26-31). Le bilan reste positif, le maintien étant là. Mais la deuxième partie de saison des Violets aura nettement souffert de la comparaison avec la première.

D’un point de vue statistique, la saison qui vient de s’achever aura été celle la moins aboutie depuis le retour de Sélestat en D1.

Avec 17 points (contre 22 et 21 lors des deux saisons précédentes), une 11e place (contre les 7e et 8e rangs), sept victoires (contre dix et neuf), les Alsaciens ont marqué un pas de recul.

« Il y a du positif car l’objectif est atteint »

Mais Sélestat pouvait-il faire mieux ? Le Top 8, que les Violets avaient donc accroché lors des deux derniers exercices, était clairement inaccessible cette fois. « Ce championnat était certainement le plus dense de l’ère moderne de la LNH », estime Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien.

Avec un peu plus de réussite (on pense notamment à ces quatre défaites d’un but), les coéquipiers de Frédéric Beauregard auraient sans doute pu terminer premiers de “l’autre championnat” et se hisser à la 9e place, qui est finalement revenue à Aix-en-Provence.

Il y aura eu quelques couacs, comme cette défaite à domicile contre Ivry (17e journée), qui aura « coûté cher », notamment en terme de dynamique.

Bien sûr, la saison violette aura aussi été marquée par quelques coups d’éclat (au passage précieux dans la course au maintien). Comment oublier cette première victoire au Rhenus contre Chambéry mi-décembre ? Et surtout ce match nul héroïque contre le Paris Saint-Germain mi-février ?

De l’exploit contre le PSG au couac face à Ivry

Si bien qu’au final, le bilan est forcément contrasté. « On savait que ce serait difficile, mais il y a du positif car l’objectif est atteint, souligne Jean-Luc Le Gall. La première partie de saison était intéressante, en termes de points (dix, ndlr) et de jeu proposé. Elle était réussie, la deuxième moins. »

Le technicien alsacien sait que tout n’a pas fonctionné comme tout le monde l’aurait souhaité, qu’un certain nombre d’éléments sont venus « gripper la machine ».

Certains sont imputables aux Sélestadiens. C’est le cas du revers face à Ivry au CSI, alors qu’un succès aurait au contraire permis aux coéquipiers de Yuriy Petrenko d’assurer leur maintien beaucoup plus tôt.

D’autres, en revanche, relèvent davantage de tristes coups du sort. Il y a d’abord eu les blessures, qui n’ont pas épargné le camp alsacien (Beretta, Fulop, Petrenko, Podsiadlo et Salami ont ainsi fait défaut durant le cycle retour, sans compter la suspension de Pesic).

Il a aussi fallu composer avec quelques maladresses arbitrales (restons courtois), dont l’exemple le plus significatif reste ce match contre Toulouse, et qui ont très certainement coûté plusieurs points aux Sélestadiens.

Mais les Violets ont su rester unis, même si certains savaient, plus ou moins tôt, que leur avenir ne s’écrirait plus en Alsace. Ils ont achevé ce cycle sur une note positive, en s’imposant à Dijon jeudi, terminant d’ailleurs le championnat comme ils l’avaient commencé : par une victoire face au promu bourguignon.

D’autres recrues attendues

Une page va se tourner cet été. Mais si les recrues déjà annoncées ne manquent pas de talent, d’autres renforts semblent encore nécessaires, surtout dans le secteur défensif, pour remplacer Guynel Pintor, alors que Sélestat a bouclé le championnat avec la moins bonne défense de D1.

Ce groupe-là va être profondément renouvelé à l’intersaison (dix des joueurs de l’effectif actuel étaient déjà là lors de la dernière saison en D2, en 2010-2011). C’est inévitable dans la vie d’un club.

En juillet, le Sélestat Alsace Handball va débuter « une nouvelle aventure ». Avec, comme chaque saison, un objectif minimum : offrir au public violet une autre saison en D1.

Les Sélestadiens reprendront l’entraînement le 21 juillet.

Source Dna

Posté par fredgo à 12:35 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 avril 2014

Après Sélestat 28-20 Cesson; « Une juste récompense »

les-selestadiens-ont-pu-plus-de-quatre-mois-apres-celebrer-une-victoire-avec-leur-public-photo-dna-franck-delhomme

Le Sélestat Alsace Handball s’est remis en selle contre Cesson, après une longue période de disette sur le plan comptable. À condition bien sûr de rééditer pareille prestation, à Chambéry lors la prochaine journée, contre Nantes et Dijon lors des suivantes, le maintien sera obligatoirement au bout du chemin.

Davantage que du soulagement, Jean-Luc Le Gall évoquait surtout hier, au moment de revenir sur cette victoire tant attendue, « une juste récompense ». Après tant d’efforts mal payés ces dernières semaines, Sélestat est enfin sorti du tunnel, a enfin revu la lumière.

« On a toujours gardé confiance en nous. On n’a pas dévié de notre projet »

Les Violets n’ont jamais déjoué depuis le début de la phase retour (hormis, peut-être, contre Ivry), ils n’ont jamais manqué d’envie (hormis, sans doute, en première période face à Dijon en quart de finale de la Coupe de France).

« On jouait plutôt pas mal », estime ainsi le coach sélestadien. Mais entre les blessures, les coups de sifflet malheureux ou un brin de malchance, « il y avait toujours un petit quelque chose qui n’allait pas ». Et quand le compteur points reste désespérément bloqué, tout cela est finalement terriblement frustrant.

Cette frustration, les coéquipiers d’Olivier Jung l’ont évacuée avec force. En la passant sur des Bretons étouffés par leur envie collective défensivement. « En défense, on a commis quelques erreurs, notamment en première période. Mais dans l’envie, dans l’intensité, on était présent. »

En retrouvant, aussi, de l’efficacité offensivement, en dépit de l’absence du chef d’orchestre Yuriy Petrenko. « Sur le plan tactique, on a été au plus simple », explique l’entraîneur alsacien.

Sélestat n’avait de toute façon pas vraiment le temps suffisant pour envisager une autre option, le trio Beauregard – Vujovic – François-Marie n’ayant pas beaucoup de vécu commun.

Au final, les Violets ont récité une partition avec très peu de fausses notes.

« Stevan (Vujovic) a été très bon », avance ainsi Jean-Luc Le Gall, au sujet de son demi-centre, qui attendait encore un match référence.

Sélestat s’est rassuré, et c’est tant mieux, alors que le championnat est entré dans sa phase la plus décisive.

Certes, l’avance sur Ivry, le premier relégable, est restée la même (quatre points, trois en tenant compte du goal-average particulier défavorable), mais cette victoire n’est pas complètement neutre.

Déjà parce qu’une journée supplémentaire est passée. Ensuite parce que Sélestat, en remontant au 10e rang au classement, a remis d’autres concurrents derrière lui (Aix et Tremblay). Surtout parce que le moral est forcément en hausse.

 « Dans le sport de haut niveau, la confiance est essentielle, rappelle Jean-Luc Le Gall. Ce n’est pas qu’on l’avait perdue… On a toujours gardé confiance en nous. On n’a pas dévié de notre projet. »

Mais quand le projet ne rime plus avec résultats, il est évidemment plus facile de douter. « C’est passé cette fois, apprécie le coach. Et quand on gagne, c’est plus facile de croire en ce qu’on fait. »

Ne compter que sur soi

Cette croyance habitera toujours Frédéric Beauregard et les siens lors de la prochaine journée à Chambéry (le 7 mai). « Je ne vois pas pourquoi on n’irait pas faire un “truc” là-bas », lance le coach sélestadien.

Ce serait encore le meilleur moyen de ne pas dépendre des autres, de ne pas compter sur les résultats de ses rivaux, Ivry en particulier. « On ne s’occupe que de nous. On a envie d’avoir notre destin en main. »

En gagnant contre Cesson, Sélestat s’est offert ce droit-là. Cette victoire, si elle s’est longtemps fait attendre, marquera sans doute un tournant dans la saison violette.

Nul doute qu’il n’oubliera pas de sitôt ce moment. Déjà inscrit sur la feuille de match face à Saint-Raphaël (il n’était pas entré en jeu), William Trindade, le jeune pivot de la réserve sélestadienne (18 ans), a joué les deux dernières minutes contre Cesson, ses toutes premières en D1.

Posté par fredgo à 19:29 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 avril 2014

Cesson-Rennes lorgne son nouvel entraîneur du côté du Centre Alsace...

      Le président de Cesson-Rennes Stéphane Clémenceau a révélé la succession de David Christmann sur le banc du 6e de D1M serait réglée « sous dix jours ».
 cesson
      Une liste de quatre noms a été évoqué: 

  • François Berthier (Maya), ancien entraîneur de Paris, Saint Cyr, et bien sûr de Sélestat de 2001 à 2008 
  • Yérime Sylla, actuel sélectionneur de la Belgique et ancien entraîneur de Dunkerque.
  • Olivier Mantes, entraineur du club féminin de Saint-Grégoire (N1).
  • Jean-Luc Le Gall, l’actuel technicien de nos violets qui aurait l'occasion de se rapprocher de sa terre natale. A préciser tous de même qu'il est encore sous contrat jusqu'en 2015.

     A noter que Yérime Sylla, très interressé par le projet et François Berthier sont également ciblés par notre voisin de Pro D2, Nancy. 

Verdict prochainement

Posté par fredgo à 13:00 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 octobre 2013

Avant Sélestat- Montpellier: Jean-Luc Le Gall suspendu

Le gall

Suspendu par la commission de discipline de la LNH, Jean-Luc Le Gall ne sera pas sur le banc de Sélestat dimanche après-midi pour la réception de Montpellier. L’entraîneur alsacien devra regarder le match depuis les tribunes.

Exclu lors de l’opposition face à Dunkerque le 25 septembre dernier pour avoir eu « des propos déplacés envers un des arbitres de la rencontre », Jean-Luc Le Gall sera suspendu dimanche pour la réception du MAHB. Jamais exclu d’un match depuis le début de sa carrière d’entraîneur, le technicien du SAHB ne pourra pas être au plus près de son groupe.

Après Patrice Canayer suspendu la semaine passée pour la réception de Cesson à Bougnol, Jean-Luc Le Gall expérimentera à son tour le coaching depuis les tribunes. Reste à savoir si les sélestadiens seront plus chanceux que les montpelliérains …

Source Handplanet

Posté par fredgo à 15:03 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 octobre 2013

1/4 de finale CdL Sélestat 29-27 Tremblay; retour video et réactions

      Belle victoire du Sélestat Alsace Handball ce mercredi soir face à Tremblay (29-27) pour le premier tour de la Coupe de la Ligue. Les hommes de Jean-Luc Le Gall se sont qualifiés pour les quarts de finale de la compétition.


Source TotalSportLive

Posté par fredgo à 12:00 - 03b) Coupe de la Ligue - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 octobre 2013

Coupe de la Ligue : Avant SAHB - Tremblay

       Avant le match de coupe de la Ligue de mercredi soir, l'entraineur Jean-Luc Legall se confie au micro de Top Music. L'objectif affiché est de revivre le Final Four vécu la saison passée. Hasard du tirage au sort, nos violets affronteront au même stade de la compétition l'équipe tremblaysienne en comptant avoir la même reussite que la saison dernière.

Source SAHB

Posté par fredgo à 12:04 - 03b) Coupe de la Ligue - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 septembre 2013

3ème journée: Sélestat 21-24 Dunkerque

      

rbitres-ont-mis-jean-luc-le-gall-hors-de-lui-et-pour-avoir-trop-exprime-son-mecontentement-l-entraineur-selestadien-a-ete-expulse-photo-vanessa-meyer-wirckel

      Si la victoire de Dunkerque est logique, hier soir à Sélestat (21-24), on ne peut néanmoins pas passer sous silence la prestation calamiteuse du duo arbitral dont les décisions incohérentes et les deux cartons rouges très sévères infligés aux Sélestadiens ont gâché la soirée.

     Quand Mourad Bounouara et Richard Thobie ont sifflé la fin du match, une immense bronca est descendue des tribunes du Centre sportif intercommunal de Sélestat pour marquer la réprobation des spectateurs.

      Personne n’a eu l’idée de contester la victoire du vice-champion de France, Dunkerque, qui a pourtant dû batailler jusqu’au bout pour assurer son succès avec trois buts d’avance. Non, tout le monde en avait après ce duo arbitral qui a volé la vedette aux joueurs en étant constamment au cœur des actions. Lorsqu’ils prennent une mauvaise décision d’un côté, ils se trompent quelques instants plus tard à l’autre bout du terrain. Oubliant une demi-douzaine d’avantages en faveur de Sélestat ou sanctionnant Guynel Pintor d’un carton rouge pour une action qu’ils tolèrent de la part des rudes défenseurs nordistes.

     Les visiteurs n’ont aussi pas compris pourquoi ils se sont retrouvés à quatre dans la minute suivant l’expulsion du défenseur alsacien ! À y perdre son latin. Et aussi ses nerfs, à l’image de l’entraîneur des Violets, Jean-Luc Le Gall qui, lassé des décisions des hommes en noir, a vu rouge en étant prié de s’asseoir dans les tribunes à la 47e minute.

Surcroît de tension

photo-vanessa-meyer-wirckel2

Tout cela a eu pour conséquence de hacher le match et d’ajouter un surcroît de tension dont les deux équipes se seraient bien passées. Le carton rouge infligé à Pintor à la 26e minute a néanmoins eu le mérite de réveiller ses coéquipiers. Car le SAHB avait été assommé par un coup de massue auparavant, sous la forme d’un 7-0 entre la 11e et la 19e minute qui avait placé Dunkerque sur un piédestal (5-11). Alors qu’ils avaient pourtant pris le match par le bon bout (4-5, 10e ) grâce notamment à François-Marie et Freppel qui marquaient deux buts. Mais la suite ne s’est pas aussi bien enchaînée. Les balles perdues, les tirs manqués, dont trois penalties entre la 14e et la 21e minute, allaient polluer le jeu des Violets.

Podsiadlo a mis fin à une disette de 13 minutes sans le moindre but sélestadien (6-11). La fin de la première période a même tourné à l’avantage des locaux qui revenaient dans la course (9-12) après l’expulsion de leur camarade. Mais les deux buts encaissés dans la dernière minute creusaient à nouveau le fossé (9-14).

Même privée de sa tour centrale, la défense alsacienne a joliment travaillé pour permettre de relancer l’équipe après la pause. Beauregard donnait l’exemple en se sacrifiant dans ces tâches et le SAHB reprenait des couleurs pour recoller à deux longueurs de son adversaire (14-16). Mais cette dépense d’énergie à revenir au score se paye cash contre une pointure comme Dunkerque. Deux buts dans la même minute redonnaient de l’air aux Nordistes (14-18, 45e ).

À 16-22 à la 54e minute, la messe était dite. Sélestat se satisfera d’avoir remporté la deuxième mi-temps (12-10), mais c’est là une maigre consolation. Un trou d’air de près d’un quart d’heure lui a été fatal hier soir.

Source L'Alsace.photo-vanessa-meyer-wirckelLes supporters violets...
(Voir plus de photos du journal l'Alsace)

Source L'Alsace.

Sélestat 21-24 Dunkerque (9-14)

Quand on joue la Ligue des Champions, le plus difficile est de réussir à passer de cette compétition au championnat, et inversement, sans baisser de régime. De savoir prendre les points quand ils se présentent et d’appliquer, avec sérieux, les enseignements parfois acquis dans la douleur. Et ce mercredi, les Dunkerquois ont démontré qu’ils étaient capables d’apprendre très vite. Car ils ne se sont pas trompés de match face aux Sélestadiens en distillant comme il le fallait leurs efforts. Bien présents dans le round d’observation (5-5 à la 12’), contenant les velléités d’hôtes décomplexés et désireux d’en découdre, les partenaires de Benjamin Afgour (6 buts) ont progressivement fait grimper le rythme et ont sérieusement décramponné le SAHB (5-11 à la 19’ puis 7-12 à la 27’) grâce à leur grande force : une défense de fer. Dans le second acte, les hommes de Patrick Cazal ont géré leur avance même si le retour à -2 (14-16 à la 43’) a provoqué quelques sueurs. Mais l’expérience et le savoir-faire maison ont suffit pour repartir vers une victoire plus aisée (15-20 à la 50’ puis 17-22 à la 55’). Sélestat a tout donné mais Dunkerque était vraiment plus fort.

Source LNH

Posté par fredgo à 12:20 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,