Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

03 septembre 2014

N1: Gros plan sur la réserve de Sélestat, continuer à grandir...

pour-le-pivot-selestadien-william-trindade-comme-pour-d-autres-cette-saison-2014-2015-doit-etre-celle-de-la-confirmation-photo-dna-jean-paul-kaiser

La réserve de Sélestat s’est aujourd’hui installée en Nationale 1. Son objectif sera toujours le même : y rester et continuer à faire éclore des talents.

Pour la troisième fois cette saison, la Nationale 1 s’élancera avec la réserve de Sélestat.

Seuls trois autres clubs de LNH, Montpellier, Nantes et Chambéry peuvent se targuer de voir leurs jeunes talents évoluer au troisième niveau national.

« Un groupe de qualité »

Bien sûr, tous les joueurs de la réserve sélestadienne ne fouleront pas un jour les parquets de D1, mais cet ancrage en N1 illustre la qualité de la formation violette.

La formation, justement, est le premier objectif poursuivi par Thierry Demangeon, l’entraîneur sélestadien. Bien avant les résultats. Sixième pour son baptême du feu en 2012-2013, quatrième la saison passée, la réserve ne cherchera pas nécessairement à faire mieux.

« Ce sera du bonus. On n’aura pas d’objectif de classement, sachant que la poule me semble aussi plus forte que la saison dernière », estime Thierry Demangeon.

Le coach sélestadien a fixé ses deux priorités : « Rester en Nationale 1 et faire progresser les jeunes ». Cette équipe peut-elle combler ses souhaits ? Thierry Demangeon le pense. « C’est un groupe de qualité, travailleur, avec des joueurs qui ont “du ballon”. »

Certains, comme Rudy Seri et Guillaume Huck, devraient ainsi très souvent être amenés à évoluer en D1 cette saison. Julien Meyer et Yanis Lenne, récents champions d’Europe avec l’équipe de France jeunes, tapent également à la porte du groupe pro.

Le potentiel est indéniable, reste maintenant à l’exploiter. Et ce n’est pas évident depuis la reprise de l’entraînement, entre les absents (Meyer et Lenne à l’Euro) et les blessés. « On a entamé la préparation avec un effectif plus réduit que d’habitude, souligne Thierry Demangeon. On a pris du retard, notamment tactiquement, mais il reste encore du temps. »

« L’ossature étant restée en place (parmi les partants, seul le gardien Maxime Duchêne faisait partie des cadres, ndlr) », ce retard devrait être plus facilement comblé.

« Un super état d’esprit »

Parmi les recrues, on retrouve des jeunes prometteurs issus de l’école de hand de Sélestat (Lucas Weiss, Bao Idoux, Virgile Wagentrutz), un pivot qui ne l’est pas moins, Gabriel Nyembo (cependant à l’arrêt jusqu’en octobre) et un jeune (18 ans) demi-centre, Thibaut Valentin, « auteur d’une grosse saison en N2 avec Metz et qui gagne petit à petit sa place ».

Les gardiens Louis Leguay et Pierre Brozat (qui reprendra en janvier) sont aussi arrivés pour encadrer, avec Vincent Stangret, cette pétillante jeunesse sélestadienne.

Quand à Nicolas Schneider, Yanis Lenne, William Trindade, Julien Meyer ou Paul-Bertrand Weber, révélations du dernier exercice, il leur sera demandé de confirmer.

Thierry Demangeon, lui, ne cache pas son « bonheur » de travailler avec cette équipe. « Il y a vraiment un super état d’esprit. » De quoi aborder cette troisième saison en N1 avec optimisme.

Sélestat se déplacera à Nanterre, le 20 septembre, pour la première journée de championnat.

Posté par fredgo à 12:34 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,