Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

08 février 2012

Sélestat peut fermer une parenthèse de huit ans

la-soiree-du-20-mars-2004-est-la-derniere-qui-a-vu-les-selestadiens-(willmann-nestor-freppel-robi     Battre Chambéry reste toujours un exploit dans le cadre du championnat de France. Jeudi à Strasbourg, avec l’appui de 5500 spectateurs, le SAHB s’attaquera à ce défi qu’il n’a relevé que deux fois depuis 2002 - la dernière en 2004. 

Si le championnat de France de handball est particulièrement dense, la hiérarchie a pourtant rarement varié à sa tête. À l’exception du couronnement d’Ivry en 2007, Montpellier accumule les titres depuis dix ans, avec Chambéry dans son sillage. Si bien que battre ces deux clubs mythiques est devenu un exploit pour tous les autres.

Sélestat court toujours après un premier succès sur l’armada héraultaise. En revanche, la forteresse savoyarde a déjà cédé à plusieurs reprises. Six fois en tout sur 29 confrontations en D1 que Chambéry a rejoint en 1994. Le promu d’alors, composé de jeunes issus du centre de formation dirigé par l’Alsacien Rudy Bertsch, a été une proie assez facile à croquer. Mais au lendemain du passage en D2 (1996-97) de Sélestat et l’arrivée de Philippe Gardent à la tête du SO Chambéry, le rapport de force s’est inversé. Autour des frères Gille, Chambéry est devenu une institution. Une machine à gagner que Sélestat est pourtant parvenu à enrayer à quatre reprises. Mais depuis un match nul en novembre 2004, Chambéry reste sur une série de neuf victoires d’affilée.

Une très longue parenthèse que l’équipe de cette saison semble en mesure de fermer si elle conserve les vertus qui l’ont hissée jusqu’à la sixième place du championnat. D’autant qu’elle sera poussée à l’exploit par près de 5500 spectateurs prêts à s’enflammer pour faire de cette soirée de gala, au Rhenus de Strasbourg, une date aussi inoubliable que les quatre autres qu’ont vécues leurs glorieux prédécesseurs.

Quatre soirées inoubliables

La plus récente remonte au 20 mars 2004. Ce soir-là, Volker Michel qui était prêté par Chambéry, a joué un drôle de tour à son employeur en étant le bras armé (9 buts sur 13 tirs) d’une équipe sélestadienne dont le seul rescapé dans l’équipe actuelle est Arnaud Freppel. Le SCS comptait dix buts d’avance (20 e), menait 15-8 à la pause, avant de se faire dépasser 21-22 (54 e). Mais les cinq dernières minutes ont fait chavirer le Cosec grâce à un 4-0 final (25-22).

La victoire la plus ahurissante date du 6 mars 2002. Lanterne rouge avec deux victoires en 16 matches et privé de sept titulaires, Sélestat s’était offert le scalp du champion de France en titre (25-23). Un pur exploit qui reste gravé à tout jamais dans la mémoire de Vincent Stangret, l’un des héros de ce moment de folie. « La moitié des joueurs venaient de la réserve, en N2. Réaliser cette performance avec une bande de potes a donné encore plus de saveur à cette victoire. » L’un des héros de la soirée a été Fabien Eiché, auteur de 24 arrêts, alors que Seufyann Sayad, futur Chambérien, finissait avec 9 buts pour 11 tirs.

Un autre gardien s’est mis en évidence le 26 février 2000 : Thierry Omeyer. Pour sa dernière saison sous le maillot de son club formateur, il avait donné un sacré coup de main à son futur employeur montpelliérain en détournant 21 tirs. Ce succès (25-22) augurait d’un superbe cycle retour qui permettait à Sélestat d’obtenir son meilleur résultat en D1, une cinquième place. Il y a, enfin, cette large victoire (29-20) du 5 avril 1998. Une date doublement historique puisqu’elle correspond aussi au dernier match de François Berthier au Cosec de Sélestat.

Demain, le SAHB peut écrire une nouvelle page de cette saga. L’obstacle est impressionnant, la tâche difficile. Mais la voie a déjà été tracée.

C’est le nombre de victoires accumulées par Sélestat contre Chambéry en championnat de France depuis l’accession des Savoyards en D1 en 1994. Les Alsaciens ont remporté les deux premières confrontations. Puis les succès sont devenus plus rares (4) entre 1998 et 2004. Sur un total de 29 matches, le bilan est de 6 victoires, 2 nuls et 21 défaites.

 Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:37 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 septembre 2006

NESTOR Raphael

Violet pendant 4 saisons de 2003/2007

Nestor

Nationalité: 

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 19/09/1978
A: Strasbourg

Surnom: /Raphael nestor

Taille: 192 cm
Poids: 102 kg

Poste: Pivot
Numéro: 19

 

 

 

 

 

 

 

 

Joue actuellement: Drapeau : France ESSAHB (Réserve)

Arrêt de sa carrière professionnelle
Saison 2013/2014: Drapeau : France ESSAHB                ( 1er N1)
Saison 2012/2013: Drapeau : France ESSAHB                ( 9ème N1)
Saison 2011/2012: Drapeau : France ESSAHB                ( 9ème N1) Anciennement La Robertsau
Saison 2010/2011: Drapeau : France La Robertsau         ( 6ème N1)
Saison 2009/2010: Drapeau : France La Robertsau         ( 6ème N1)
Saison 2008/2009: Drapeau : France La Robertsau         ( 5ème N1)
Saison 2007/2008: Drapeau : France La Robertsau         ( 6ème N1)
Saison 2006/2007: Drapeau : France Sélestat                (11ème D1)
Saison 2005/2006: Drapeau : France Sélestat                (12ème D1) 
Saison 2004/2005: Drapeau : France Sélestat                ( 6ème D1)
Saison 2003/2004: Drapeau : France Sélestat                ( 8ème D1)
Saison 2002/2003: Drapeau : France La Robertsau         ( 6ème D2)

Le violet il a fièrement porté, violet il restera !

Merci Nestor

Posté par fredgo à 12:46 - 11b) Nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 septembre 2006

L'équipe du SCS 2006 /2007 et ses joueurs

equipe SAHB 2006 2007

En haut :  Francis FRANCK , Damien Waeghe,  El-Hadi BILOUM , Bastien ARNAUD ,  Christian OMEYER , Raphael Nestor, Michael Robin

  Au milieu :  Baptiste BUTTO ,   Arnaud FREPPEL, Makrem Jerou , Hatem HARAKET, Mehdi Ighirri,  Gregory MARTIN

En bas : François BERTHIER (Entraîneur)   Johann TSCHIRRET , Julien Willmann , Sébastien Gallotte ,  Victor BOILLAUD , Bertrand PABST (Entraîneur adjoint), Sébastien Echinard

06 septembre 2005

L'équipe du SCS, saison 2005/2006 et ses joueurs

handball

Debout de G à D : Nicolas GIRARDIN (N°24) - Francis FRANCK (N°1) - Issam Tej (N°6) -Marian TALLO (N°3) - Nicola MALASEVIC (N°14) - Gregory MARTIN (N°2)Christian OMEYER (N°8) – Raphael NESTOR (N°5) - Damien WAEGHE (N°4) Michael Robin (N°1)  - Nicolas Balmy (N°16) - François BERTHIER (Entraîneur)  

Assis de G à DBastien ARNAUD (N°10) - Julien WILLMANN (N°15) - Josselin HAAS (N°18) -  Arnaud FREPPEL (N°11) – Medhi IGHIRRI (9) - Baptiste BUTTO (N°57) – Johann TSCHIRRET (N°31) - Sébastien Gallotte (N°13) - – Victor BOILLAUD (N°21)