Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

05 septembre 2014

L'équipe du SAHB 2014/2015 et ses joueurs

  L'équipe 1 en LNH

sahb_equipe_2014

 En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Samuel CLEMENTIA (N°27)Djordje PESIC (N°6) – Christian GHITA (N°13) – Jordan FRANCOIS MARIE (N°20) - Olivier JUNG (N°3) - Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Laszlo FULOP (N°69) - Stevan VUJOVIC (N°23) - Rudy SERI (N°4) -  Igor VUJIC (N°17)Thierry FLEURIVAL (N°22)Frédéric BEAUREGARD (N°9) Richard KAPELLIN (N°1) – 

En bas de G à DSnorry Stein GUDJONSSON (N°10) – Florent JOLI (N°21) Jean-Luc LE GALL (Entraîneur) –– Vincent MOMPER (Président du SAHB) - Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint) – Guillaume HUCK (N°5)Kévin BERETTA (N°7)

L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

SAHB II

 En haut de G à D: Thierry DEMANGEON (Entraineur), LE GAY Louis (N°16), Nicolas SCHNEIDER (N°6), David RICHERT (N°9), Vincent STANGRET (N°?), Antony ABBEY (N°15), Rudi SERY (N°4), Yanis LENNE (N°8), Julien MEYER (N°1), Claude WILLMANN, Fred BLUM (Entr Adjoint).

En bas de G à D :HUCK Guillaume (N°3), Gaby NYEMBO (N°4), Paul Betrtrand WEBER (N°2), William TRINDADE (N°17), IDOUX Bao (N°5), THIBAULT (N°07), Virgil WAGENTRUZ (N°19), Lucas WEISS (N°10).


01 octobre 2013

Le chiffre du jour : 728

    

Sélestat Tremblay Omeyer c

728 jours

     Tremblay ne s'est plus imposé face au SAHB depuis 728 jours soit à deux jours près deux ans.

     Sélestat reste sur 4 victoires d'affilés. 
     La dernière défaite de nos violets remonte au 02 octobre 2011 en quart de finale de la coupe de Ligue à Tremblay.

     Sélestat reste à ce jour invaincu au CSI. Sa dernière défaite remonte à une année ''calvaire'' le 04 octobre 2008 exactement. Nos violets jouaient encore dans notre ancienne salle mytique du Cosec. De cette saison là, seuls Michal Salami et Olivier Jung jouent encore actuelement sous les couleurs du SAHB. 

Posté par fredgo à 12:47 - 05a) Vite lu... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 septembre 2013

L'équipe du SAHB 2013/2014 et ses joueurs

L'équipe 1 en LNH

Sélestat 2013 2014

En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Arnaud FREPPEL (N°11)Djordje PESIC (N°6) – Xavier RECHAL (N°19) – Jordan FRANCOIS MARIE (N°20) - Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Laszlo FULOP (N°69) - Stevan VUJOVIC (N°23) - Frédéric BEAUREGARD (N°9) Quentin EYMANN (68) - Guynel PINTOR (N°15) –  Pawel PODSIADLO (N°8) -  Obrad IVEZIC (N°12)  Kévin BERETTA (N°7)

En bas de G à DOlivier JUNG (N°3)(Capitaine) Michal SALAMI (N°17) – Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint) – Vincent MOMPER (Président du SAHB) – Jean-Luc LE GALL (Entraîneur)Yuriy PETRENKO (N°5)Kévin BERETTA (N°7)

L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

2013_formation_sahb_710

Debouts de gauche à droite : Blum Frédéric, Stangret Vincent(N°7), Richert David(N°9), Lenne Yannis(N°-), Stroh Valentin(N°17), Griesmar Yann(N°6), Reri Rudy (N°13), Willmann Claude, Demangeon Thierry (Ent)

Accroupis de gauche à droite : Huck Guillaume(), Meyer Julien(N°1), Rechal Xavier(N°8), Abbey Anthony(N°3), Weber Paul(N°2), Schneider Nicolas(N°14), Batt Arnaud(N°4), Duchene Maxime(N°2), Trindade William.

Manque sur la photo : Greynenbuhl Xavier

16 mai 2013

Avant Sélestat - Creteil : On réécrit l’histoire ?

 

     Il y a 14 ans, Christian Omeyer terrassait Créteil pour assurer le maintien de Sélestat en D1. Demain, contre ce même adversaire, il espère revivre un scénario identique.

-a-definitivement-range-son-maillot-de-joueur-pour-enfiler-le-costume-de-directeur-sportif-du-sahb-il-est-toujours-reste-pres-du-terrain-photo-jean-marc-loos

      Le contexte ne sera pas aussi dramatique demain que 14 ans plus tôt. Même si l’adversaire sera le même, Sélestat n’est pas condamné à battre Créteil comme il l’était obligé ce 1er mai 1999 en banlieue parisienne. Pourtant une victoire est quasi impérative pour s’assurer définitivement le maintien à trois journées de la fin de la saison. Car une nouvelle défaite compliquerait la donne et ne ferait que repousser l’échéance à la réception d’Ivry, voire au déplacement à Aix. Pour s’éviter des frayeurs inutiles, la meilleure issue sera un succès aux dépens d’un adversaire direct que le SAHB a déjà battu à deux reprises cette saison (match aller et Coupe de la Ligue).

      « Il faut oublier ça car ce ne sera pas aussi simple , prévient Christian Omeyer, le directeur sportif du SAHB. Ce n’est pas parce qu’on a gagné deux fois qu’on va le refaire une troisième. Créteil est une équipe capable de sortir un gros match. Ce qu’elle a fait en s’imposant à Montpellier, peu d’adversaires l’ont réussi en championnat au cours de la dernière décennie. Il faudra s’appliquer à l’empêcher de développer son jeu car elle dispose de très bons joueurs. Ça passera par une grosse défense. Il ne faudra pas calculer mais tout donner. Et dans la mesure du possible faire fi de la pression. »

Le frère du gardien de l’équipe de France sait de quoi il parle, lui qui a déjà pris part à plusieurs matches couperets pour sauver son club de la relégation. C’était presque le lot habituel des Violets dans la fin des années 90, hormis la superbe saison 99/2000 qui a vu Sélestat finir 5e , son meilleur classement en D1.

« Aussi fort qu’un titre »

      L’année précédente, le SC Sélestat de l’époque avait sauvé sa tête au cours d’un de ces matches épiques que ceux qui l’ont vécu ne peuvent oublier. « Ce match à Créteil restera gravé à jamais dans ma mémoire car il procure la même émotion qu’un titre , confirme l’ancien arrière gauche. Quand tu te maintiens au cours de la dernière journée, c’est aussi jubilatoire que de remporter le championnat. » Il suffit d’aborder le sujet pour que les souvenirs refassent surface. Tous comme les statistiques et les anecdotes. « On jouait à l’extérieur mais on avait un bus de supporters venus nous encourager. À l’époque, c’était exceptionnel. Pour gagner ce genre de match, ce n’est pas la manière qui compte mais la détermination et la volonté de défendre. On a pu s’appuyer sur mon frère Thierry qui a fait 24 arrêts (Ndlr : les coupures de presse de l’époque le confirment). Je me rappelle surtout que nous menions 14-13 à une vingtaine de secondes de la fin. Quand j’ai eu la balle dans les mains je me suis souvenu que, quinze jours plus tôt contre Massy, on se l’était fait chiper dans les mêmes circonstances pour concéder le nul. Je me suis alors dit que, cette balle, il fallait la garder. Ne pas tenter un tir inutile. Et j’ai couru dans le sens inverse de l’attaque en retournant vers notre but pour que les secondes s’égrènent. »

Demain, ses ex-coéquipiers vont devoir assurer à leur tour le coup dans un remake à domicile contre Créteil. « Ils savent ce qu’il faut faire : s’investir encore plus que d’habitude, être extrêmement solidaires et, surtout, défendre. Car Créteil abattra l’une de ses dernières cartes, sinon la dernière. Je les sens mobilisés aux entraînements. Mais c’est le soir du match qu’il faudra l’être. » Pour que Christian Omeyer, depuis les tribunes cette fois, reprenne sa dose d’adrénaline.

De Christian Weibel
Journal L'Alsace

Posté par fredgo à 12:28 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 novembre 2012

SAHB confidentiel : IVRY - SAHB

 

Posté par fredgo à 12:13 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 septembre 2012

L'équipe du SAHB 2012/2013 et ses joueurs

 L'équipe 1 en LNH

SAHB 2012 2013

En haut de G à D: Jimmy DUCHENE (Responsable Logistique)Michal SALAMI (N°17) Arnaud FREPPEL (N°11) – Djordje PESIC (N°6) – Kévin BERETTA (N°7) Christian OMEYER (Directeur Sportif)

Au milieu de G à D : Obrad IVEZIC (N°12) Guynel PINTOR (N°15) – Quentin EYMANN (68) - Frédéric BEAUREGARD (N°9) - Xavier RECHAL (N°18)Pawel PODSIADLO (N°8) - Laszlo FULOP (N°69)

En bas de G à DValentin AMAN (N°13) - Yuriy PETRENKO (N°5)Jean-Luc LE GALL (Entraîneur)Thierry DEMANGEON (Entraîneur Adjoint)Olivier JUNG (N°3)(Capitaine) Jordan FRANCOIS MARIE (N°20)

 

 L'équipe 2 (la réserve) en nationale1

 

equipe formation

3e rangée en haut de gauche à droite : Bolenor Hugo (12), Matzinger Régis (11), Stroh Valentin (17), Seri Rudy (13), Duchêne Maxime (1)
2e rangée :  Demangeon Thierry (Entraineur), Batt Arnaud (6) , Xavier Greynenbuhl (10) , Rupeire Julio (5), Blum Fred (Ent. Adjoint)
3e rangée : Richert David (9), Huck Guillaume (3), Weber Paul (2), Magnier Robin (7), Désormais Lucas (4).

08 février 2012

Sélestat peut fermer une parenthèse de huit ans

la-soiree-du-20-mars-2004-est-la-derniere-qui-a-vu-les-selestadiens-(willmann-nestor-freppel-robi     Battre Chambéry reste toujours un exploit dans le cadre du championnat de France. Jeudi à Strasbourg, avec l’appui de 5500 spectateurs, le SAHB s’attaquera à ce défi qu’il n’a relevé que deux fois depuis 2002 - la dernière en 2004. 

Si le championnat de France de handball est particulièrement dense, la hiérarchie a pourtant rarement varié à sa tête. À l’exception du couronnement d’Ivry en 2007, Montpellier accumule les titres depuis dix ans, avec Chambéry dans son sillage. Si bien que battre ces deux clubs mythiques est devenu un exploit pour tous les autres.

Sélestat court toujours après un premier succès sur l’armada héraultaise. En revanche, la forteresse savoyarde a déjà cédé à plusieurs reprises. Six fois en tout sur 29 confrontations en D1 que Chambéry a rejoint en 1994. Le promu d’alors, composé de jeunes issus du centre de formation dirigé par l’Alsacien Rudy Bertsch, a été une proie assez facile à croquer. Mais au lendemain du passage en D2 (1996-97) de Sélestat et l’arrivée de Philippe Gardent à la tête du SO Chambéry, le rapport de force s’est inversé. Autour des frères Gille, Chambéry est devenu une institution. Une machine à gagner que Sélestat est pourtant parvenu à enrayer à quatre reprises. Mais depuis un match nul en novembre 2004, Chambéry reste sur une série de neuf victoires d’affilée.

Une très longue parenthèse que l’équipe de cette saison semble en mesure de fermer si elle conserve les vertus qui l’ont hissée jusqu’à la sixième place du championnat. D’autant qu’elle sera poussée à l’exploit par près de 5500 spectateurs prêts à s’enflammer pour faire de cette soirée de gala, au Rhenus de Strasbourg, une date aussi inoubliable que les quatre autres qu’ont vécues leurs glorieux prédécesseurs.

Quatre soirées inoubliables

La plus récente remonte au 20 mars 2004. Ce soir-là, Volker Michel qui était prêté par Chambéry, a joué un drôle de tour à son employeur en étant le bras armé (9 buts sur 13 tirs) d’une équipe sélestadienne dont le seul rescapé dans l’équipe actuelle est Arnaud Freppel. Le SCS comptait dix buts d’avance (20 e), menait 15-8 à la pause, avant de se faire dépasser 21-22 (54 e). Mais les cinq dernières minutes ont fait chavirer le Cosec grâce à un 4-0 final (25-22).

La victoire la plus ahurissante date du 6 mars 2002. Lanterne rouge avec deux victoires en 16 matches et privé de sept titulaires, Sélestat s’était offert le scalp du champion de France en titre (25-23). Un pur exploit qui reste gravé à tout jamais dans la mémoire de Vincent Stangret, l’un des héros de ce moment de folie. « La moitié des joueurs venaient de la réserve, en N2. Réaliser cette performance avec une bande de potes a donné encore plus de saveur à cette victoire. » L’un des héros de la soirée a été Fabien Eiché, auteur de 24 arrêts, alors que Seufyann Sayad, futur Chambérien, finissait avec 9 buts pour 11 tirs.

Un autre gardien s’est mis en évidence le 26 février 2000 : Thierry Omeyer. Pour sa dernière saison sous le maillot de son club formateur, il avait donné un sacré coup de main à son futur employeur montpelliérain en détournant 21 tirs. Ce succès (25-22) augurait d’un superbe cycle retour qui permettait à Sélestat d’obtenir son meilleur résultat en D1, une cinquième place. Il y a, enfin, cette large victoire (29-20) du 5 avril 1998. Une date doublement historique puisqu’elle correspond aussi au dernier match de François Berthier au Cosec de Sélestat.

Demain, le SAHB peut écrire une nouvelle page de cette saga. L’obstacle est impressionnant, la tâche difficile. Mais la voie a déjà été tracée.

C’est le nombre de victoires accumulées par Sélestat contre Chambéry en championnat de France depuis l’accession des Savoyards en D1 en 1994. Les Alsaciens ont remporté les deux premières confrontations. Puis les succès sont devenus plus rares (4) entre 1998 et 2004. Sur un total de 29 matches, le bilan est de 6 victoires, 2 nuls et 21 défaites.

 Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:37 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 novembre 2011

Presentation de la 8ème journé : toulouse -Sélestat

le-15-octobre-dernier-christian-omeyer-(a-gauche)-assistait-au-match-contre-ivry-aux-cotes-de-son-f    Ce soir à Toulouse, Christian Omeyer retrouve le terrain pour donner un coup de main à Sélestat, toujours handicapé par les blessures et en quête de points.

Il suffisait d’y penser. Le joker médical que le SAHB recherchait désespérément était dans ses murs. Sous la casquette du directeur sportif, se cachait en effet un ancien joueur qui pouvait encore rendre des services. Surtout dans la période délicate que traverse actuellement le club, qui doit faire face à une cascade de blessés.

Juste un coup de main

Dix jours après avoir été l’un des grands ordonnateurs de la belle fête du hand alsacien au Rhenus, Christian Omeyer va donc repasser de l’autre côté de la barrière et enfiler le maillot du club qu’il pensait avoir définitivement remisé cinq mois plus tôt.  « Je m’étais fait à ma nouvelle fonction et je ne ressentais aucun manque, précise d’entrée l’intéressé.  Si je rejoue, c’est uniquement pour donner un coup de main au club, car aucune autre solution n’était envisageable. Les quelques pistes que nous avons sondées n’ont rien donné. Il n’y a personne sur le marché. D’ailleurs les quatre ou cinq clubs en France qui cherchent à se renforcer n’ont rien trouvé non plus. »

De plus, le règlement de la Ligue prévoit qu’un club a deux mois pour trouver son joker médical. Et comme ce délai aurait été dépassé d’ici quelques jours puisque la blessure de Jordan François-Marie date de la reprise du championnat, le SAHB n’aurait plus été en mesure d’engager un joker dans les prochaines semaines.

Christian Omeyer est donc monté dans le bus des joueurs hier matin à 7 h, pour prendre la direction de Toulouse où il est l’un des rares avec le capitaine Olivier Jung et le coach, Jean-Luc Le Gall, à avoir vécu la dernière victoire à l’extérieur de Sélestat en D1. C’était le 19 septembre 2009. Les Alsaciens ouvraient leur saison par un succès aussi inattendu que prometteur (32-35). Avant de devoir déchanter, en alignant une série de douze revers d’affilée qui précipitaient le club en D2.  « Je signerais tout de suite pour rééditer cette performance ce soir, mais pas pour redescendre en fin de saison. »

Après une première partie de cycle aller encourageante, Sélestat doit désormais engranger des points pour ne pas se laisser distancer par la meute. Christian Omeyer et ses nouveaux partenaires de jeu vont donc encore une fois essayer de ramener l’un ou l’autre de ces points qu’ils avaient touché du bout des doigts à Nantes et à Chambéry, où ils ne se sont inclinés que de deux buts dans les ultimes minutes.

Pas de révolution

La tâche sera ardue : l’équipe de Jérôme Fernandez a trouvé la bonne carburation en alignant quatre victoires au cours de ses cinq dernières sorties. Ce soir, le SAHB disposera à nouveau de sa paire de gardiens (Fulop-Ivezic). Mais il manque toujours à l’appel Salami, François-Marie, Rechal et Ostarcevic. Et c’est là où le retour de Christian Omeyer dans l’effectif sera intéressant.

« Je ne vais pas révolutionner le jeu, ni rester très longtemps sur le terrain, prévient l’ex-retraité qui a fêté ses 35 ans il y a neuf jours.  En revanche, je peux faire souffler un joueur pendant cinq minutes. Ce sera déjà une bonne chose pour les rotations. Ça peut permettre d’avoir des joueurs plus frais dans les dernières minutes. Cela ne fait pas très longtemps que je me suis arrêté. Et comme je me suis entretenu depuis mon arrêt, je n’ai pas eu trop de mal à reprendre. Mais je ne suis pas encore dans le rythme. Cela viendra progressivement. À vrai dire, je serais ravi de ne pas avoir à entrer en jeu. Cela signifierait que l’équipe se débrouille très bien sans moi. »

L’an dernier Francis Franck était sorti de sa retraite pour faire un retour tonitruant à Villeurbanne. Et si Christian Omeyer lui emboîtait le pas ?

TOULOUSE - SÉLESTAT ce soir à 20 h 30 au Palais des Sports André Brouat à Toulouse.
Arbitres : MM. Olivier Buy et Stevann Pichon.

Toulouse : 1. Karaboué et 16. Pardin dans les buts. 4. Kabengelé, 5. Chelle, 7. Célestin, 9. Puig Asbert, 11. Fernandez, 15. Andjelkovic (cap.), 19. Van Cauwenberghe, 21. Ayed, 25. Calvel, 27. Cham, 28. Porte, 87. Roby. Entr. : Joël Da Silva.

Sélestat : 12. Ivezic et 69. Fulop. 3. Jung (cap.), 5. Petrenko, 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 10. Matzinger, 11. Freppel, 13. Aman, 15. Pintor, 19. Eymann, 67. Omeyer. Entr. : Jean-Luc Le Gall.

Source  L'Alsace Christian Weibel

Posté par fredgo à 13:52 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2011

Christian Omeyer rempile !

     C’est une habitude à Sélestat, les néo retraités signent pour une pige la saison qui suit... Après Francis Franck la saison dernière pour palier à la blessure d’Obrad Ivezic, c'est au tour du tout nouveau Directeur Sportif Christian Omeyer de reprendre du service sur le parquet.



A l’occasion du déplacement à Toulouse, Christian Omeyer sera sur la feuille de match pour aider si besoin les violets dans leur confrontation face au Fénix Toulouse Handball. En effet, avec une infirmerie qui ne désemplie guère et un joker médical qui se fait attendre, il fallait trouver une solution pour palier à l’absence de certains joueurs cadre.

Depuis quelques semaines, Christian avait repris le chemin de l’entrainement au cas où ! Maintenant on sait pourquoi !!

Source SAHB

Posté par fredgo à 21:34 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2011

OMEYER Christian

Violet depuis la saison 1997/98
Joueur pendant 18 saisons.
Directeur sportif depuis septembre 2011 

Christian Omeyer

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France
Né le: 2/11/1976
A: Mulhouse (68)

Taille: 195 cm
Poids: 96 kg (2011)

Poste: Arrière Gauche
Numéro: 8

Palmarès : A suivre

 

Arrêt de sa carrière sportive professionnelle
Saison 2011/2012 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2010/2011 : Drapeau : France Sélestat (Pro D2)
Saison 2009/2010 : Drapeau : France Sélestat (D2)
Saison 2008/2009 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2007/2008 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2006/2007 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2005/2006 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2004/2005 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2003/2004 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2002/2003 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2001/2002 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 2000/2001 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 1999/2000 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 1998/1999 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
Saison 1997/1998 : Drapeau : France Sélestat (LNH)
  Issu du centre de formation de Sélestat (1994)

Son premier match en LNH: septembre 1997,Lnh, Ivry

Ses saisons en Violet:

Saison 2011/2012 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 6
Buts sur tir: 0
Buts sur penalty: 0
Total buts: 0
2 minutes: 0
Sa saison: Christian ne devait pas rejouer mais les circonstances et surtout l'infirmerie bien remplie ont nécessité le retour du guerrier pendant six rencontres...

Saison 2010/2011 : Sélestat (Pro D2)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 16
Buts sur penalty: 0
Total buts: 15
2 minutes: 15

Christian Omeyer Directeur sportif

Itw à lire: Christian Omeyer, de l’autre côté du miroir

Saison 2009/2010 : Sélestat (D2)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 37
Buts sur penalty: 0
Total buts: 37
2 minutes: 19

Saison 2008/2009 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 29
Buts sur penalty: 6
Total buts: 35
2 minutes: 11

Saison 2007/2008 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 27
Buts sur penalty: 6
Total buts: 33
2 minutes: 17+1

Saison 2006/2007 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 39
Buts sur penalty: 34
Total buts: 73
2 minutes: 18+3

Saison 2005/2006 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 48
ts sur penalty: 44
Total buts: 92
2 minutes: 12

Saison 2004/2005 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 27
ts sur penalty: 23
Total buts: 50
2 minutes: 20+1

Saison 2003/2004 : Sélestat (D1)
Nombre de rencontres: 25
Buts sur tir: 22
ts sur penalty: 3
Total buts: 25
2 minutes: 13

Saison 2002/2003 : Sélestat (D1)
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: 15
ts sur penalty: 16
Total buts: 31
2 minutes: 12

Saison 2001/2002 : Sélestat (D1)
Nombre de rencontres: 19
Buts sur tir: 10
ts sur penalty: 6
Total buts: 16
2 minutes: 14+1

Saison 2000/2001 : Sélestat (D1)
Nombre de rencontres: 25
Buts sur tir: 15
ts sur penalty: 1
Total buts: 16
2 minutes: 11

Saison 1999/2000 : Sélestat (D1) *
*Stats non connues

 

Saison 1998/1999 : Sélestat (D1) *
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: ?
ts sur penalty: ?
Total buts: 41
2 minutes: ?
*Stats non complètes

Saison 1997/1998 : Sélestat (D1) *
Nombre de rencontres: 26
Buts sur tir: ?
ts sur penalty: ?
Total buts: 29
2 minutes: ?
*Stats non complètes

 

Posté par fredgo à 00:08 - 11b) Nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,