Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

23 mars 2014

Résultat 19ème journée: Selestat 24-24 Tremblay; Plus fort que le sort...

   Il fallait gagner pour faire un pas de géant vers le maintien en D1. Même amoindri, Sélestat a su au moins ne pas perdre. Le point pris hier contre Tremblay (24-24) sera sans doute précieux.

djordje-pesic-frederic-beauregard-et-guillaume-huck-et-les-selestadiens-se-sont-battus-pour-arracher-un-nul-au-tremblay-de-sebastien-bosquet-p

Il fallait être fort pour ne pas sombrer. Car les vents contraires étaient nombreux hier. Sélestat avait déjà abordé ce match décisif contre Tremblay largement diminué par les absences de Fulop, Beretta, François-Marie et Salami (les deux derniers cités devraient être de retour contre Toulouse le week-end prochain).

Et pour ne rien arranger, Pawel Podsiadlo devait quitter ses coéquipiers dès la 19e (touché au genou, le Polonais va passer une IRM pour connaître la gravité de sa blessure, mais il manquera plusieurs semaines). Comme un symbole, c’est après la sortie de son arrière gauche que Sélestat a commencé à plier.

« On a fait avec les moyens du bord »

Car l’entame de match avait montré toute la détermination alsacienne. Si Sall frappait le premier (0-1, 1re ), Pesic et Podsiadlo replaçaient rapidement Sélestat devant (2-1, 3e ). Et si les Violets trouvaient à trois reprises les montants de Malina, cela ne les empêchait pas de creuser l’écart. Le 3-0 initié par Freppel et conclu par Jung leur donnait de l’air (6-2, 11e ).

Le bateau sélestadien naviguait encore en eaux calmes jusqu’à cette maudite 19e minute, après le 4e but de Podsiadlo (9-6). Sans son atout offensif numéro 1, Sélestat commençait à tanguer. Muets pendant huit minutes, les joueurs de Jean-Luc Le Gall voyaient Tremblay recoller (10-10, 27e ) et même virer en tête à la pause (11-12).

Les affaires alsaciennes ne s’arrangeaient guère en début de seconde période. Bosquet donnait trois longueurs d’avance aux joueurs du 93 (13-16, 37e ), faisant craindre un scénario catastrophe. Drouhin insistait pour Tremblay (15-18, 39e ), Vujovic échouait deux fois sur penalty et Sélestat commençait sérieusement à trembler.

Mais cette équipe-là ne manque pas de cœur. Petrenko égalisait (18-18, 48e ), Freppel redonnait l’avantage (20-19, 51e )… avant un nouveau retournement de situation pour Tremblay (20-21, 54e ).

Pesic voit rouge

L’atmosphère devenait irrespirable. Freppel, sur penalty, trouvait la transversale (20-21, 54e ), mais Ivezic, encore une fois excellent malgré un genou douloureux (16 arrêts), détournait dans la foulée celui tiré par Drouhin. Et c’est Huck qui s’en allait sur son aile gauche égaliser (le premier but en D1 de sa jeune carrière) et faire renaître l’espoir (21-21, 55e ).

Un espoir qui semblait s’éteindre aussitôt quand Pesic voyait rouge à la 56e pour une faute pas vraiment évidente sur Drouhin. Boughanmi convertissait le penalty (21-22), mais Vujovic envoyait deux missiles pour remettre les compteurs à zéro (23-23, 58e ).

Ternel donnait une dernière fois l’avantage à Tremblay (23-24, 59e ), mais Petrenko égalisait encore (24-24, 60e ). Le tir de Bataille, à dix secondes de la fin, échouait sur le poteau d’Ivezic et Sélestat évitait le pire.

« On a fait avec les moyens du bord, souffle Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur alsacien. Malgré ce contexte difficile, c’est vraiment positif d’avoir pris un point. Mais il va falloir cravacher lors des sept dernières journées pour décrocher les cinq encore nécessaires pour le maintien. »

Sélestat a prolongé son invincibilité contre Tremblay, qui dure depuis maintenant plus de deux ans.

Les Violets ont conservé quatre points d’avance sur le club francilien (et même cinq en tenant compte du goal-average particulier) et cinq sur Ivry, le premier relégable. Ils devront encore batailler pour conserver leur place en LNH, mais ils ont, et c’est finalement le principal enseignement de la soirée d’hier, évité que le spectre de la D2 ne se fasse trop pressant.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 08:28 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2014

Transfert: Igor remplacera Pawel

igor-vujic-(au-tir)-sera-associe-a-frederic-beauregard-au-poste-d-arriere-gauche-photo-maxppp

Igor Vujic est Sélestadien

Le recrutement sélestadien s’est sérieusement accéléré cette semaine. Après l’ailier droit Florent Joli lundi, c’est l’arrière gauche croate Igor Vujic qui s’est engagé hier avec le club alsacien pour les deux prochaines saisons.

Sélestat a trouvé le remplaçant de Pawel Podsiadlo, qui portera le maillot nîmois la saison prochaine. Le staff violet a porté son choix sur l’arrière gauche croate Igor Vujic (26 ans), qui évolue cette saison au RK Nexe Nasice, actuel 7e de la Ligue SEHA, championnat regroupant les dix meilleurs clubs de Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Macédoine, Monténégro, Serbie et Slovaquie.

« Il réalise une superbe saison avec son club », indique Christian Omeyer, le directeur sportif sélestadien. Igor Vujic est tout simplement le meilleur buteur de la Ligue SEHA (79 buts sur 119 tirs en 11 matches).

« On cherchait un joueur complet, poursuit Christian Omeyer. En plus d’être un buteur, Igor est capable de déborder, de jouer avec le pivot. Et aussi de défendre. »

Jusqu’à présent, la carrière du robuste arrière gauche (1,96 m, 100 kg) s’était partagée entre la Slovénie (RD Slovan Ljubljana, Maribor) et la Croatie (Umag, Zamet et Nasice).

Habitué de la Coupe d’Europe (demi-finaliste de la Challenge Cup en 2009-2010 avec Ljubljana), le futur Sélestadien retrouvera en D1 son petit frère Stefan (22 ans), arrière gauche lui aussi, Nantais depuis janvier 2013.

« Il voulait donner un élan supplémentaire à sa carrière », indique Christian Omeyer. Comme d’autres par le passé, Igor Vujic a choisi Sélestat pour montrer ses talents en LNH. Tout le monde espère maintenant que l’arrière gauche se révélera sous le maillot violet, comme avant lui Megannem, Tej ou Podsiadlo, pour ne citer qu’eux…

Source Dna

Posté par fredgo à 12:11 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 décembre 2013

Après Sélestat – Chambéry (28-26); Question d'envie...

s_est_mis_en_evidence_offensivement_mais_c_est_surtout_l_effort_collectif_en_defense_qui_a_permis_a_selestat_de_faire_chuter_chambery_photo_dna_cedric_joubert

C’est grâce à une défense de fer que Sélestat s’est imposé pour la première fois au Rhenus. Les Violets voudront appliquer la même recette, demain à Cesson.

Le dicton, dans le sport de haut niveau, particulièrement au handball, est bien connu : sans défense, point de salut. Depuis deux matches, celui de Sélestat passe par une solidité défensive remarquable.

Nyokas et N’Guessan étouffés, Detrez mis sous l’éteignoir

En encaissant “seulement” 26 buts contre Ivry et Chambéry, les Violets avaient considérablement augmenté leurs chances de s’imposer. « On a montré beaucoup d’envie défensivement lors de ces deux rencontres et ça change tout », apprécie Guynel Pintor.

Même ceux qui ne sont pas habituellement conviés à neutraliser les offensives adverses, comme Yuriy Petrenko ou Jordan François-Marie, se sont mis au diapason de leurs coéquipiers quand les changements défensifs ne pouvaient être effectués.

« On ne prend que vingt-six buts alors qu’il y avait de sacrés tireurs en face. On les a fait déjouer, hormis Bicanic, qui a porté Chambéry à bout de bras, mais ça n’a pas suffi. Je retiens avant tout que l’on a été costauds en défense », soulignait ainsi après la rencontre Jordan François-Marie, l’arrière droit sélestadien.

Si Timothey N’Guessan et Kévynn Nyokas ont tant raté (2 sur 12 au tir pour les deux arrières chambériens), c’est surtout parce que la défense alsacienne ne leur a pas laissé beaucoup de libertés.

« Ce sont des joueurs vraiment difficiles à tenir, explique Guynel Pintor. Mais on a très bien joué le coup. Il y avait toujours quelqu’un pour les toucher dès qu’ils rentraient dans les neuf mètres. On fermait bien, tout le monde s’entraidait, c’était parfait. Mais si on avait mis les contre-attaques sur les ballons récupérés, ça aurait été encore mieux… »

Le patron de la défense violette avait également un autre danger à écarter, celui incarné par Grégoire Detrez, « un joueur important de Chambéry. » Une mission largement accomplie puisque le pivot savoyard n’a été servi que deux fois par ses coéquipiers.

« On se parle beaucoup, parfois en créole »

« On l’a super bien tenu. Avec “Bobo” (Frédéric Beauregard, ndlr) , on ne l’a pas lâché. On était toujours à deux sur lui », souffle Guynel Pintor. Seul Damir Bicanic, l’arrière gauche croate de “Chambé”, a trouvé des solutions pour échapper à la vigilance alsacienne (10 sur 15 au tir). « Mais c’est un super joueur… »

En tout cas, l’axe central 100% martiniquais (Pintor et Beauregard) de Sélestat a livré une nouvelle prestation haut de gamme contre Chambéry. « On se parle beaucoup, parfois en créole, c’est la clé en défense », sourit Guynel Pintor.

Le géant sélestadien a (comme tout le monde) savouré cette première levée au Rhenus. « Le match nul contre Montpellier, c’était déjà extraordinaire. Là, ça reste quand même Chambéry. C’est une victoire dont on se souviendra. »

C’est en se montrant intraitable défensivement que Sélestat gagne actuellement et les Violets n’ont qu’un souhait : « Que ça continue ! Si on aborde le match contre Cesson (demain) avec la même envie, on peut faire un truc là-bas. Ce serait bien d’arriver à la trêve avec une troisième victoire consécutive. »

En Bretagne, pour faire déjouer les artificiers cessonnais (Doré, les frères Briffe, Anic ou Batinovic), la consigne sera la même : sans défense, point de salut…

Sourcer Dna par Simon Giovannini

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But -
1 Dunkerque 21 12 10 1 1 313 284  
2 Paris 19 12 9 2 1 380 348  
3 Montpellier 17 12 8 3 1 400 333    
4 Toulouse 15 12 7 4 1 339 330    
5 Nantes 14 12 7 5 0 335 311    
6 St Raphael 14 12 7 5 0 348 351    
7 Cesson 12 12 5 5 2 329 339    
8 Aix en Provence 11 12 5 6 1 305 328    
9 Sélestat 10 12 5 7 0 333 356  
10 Nîmes 9 12 4 7 1 327 337    
11 Chambéry 9 12 4 7 1 363 365    
12 Dijon 6 12 3 9 0 283 312    
13 Tremblay 6 12 2 8 2 306 344
14 Ivry 5 12 2 9 1 292 315  

Posté par fredgo à 12:34 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 novembre 2013

Résultat 10ème journée: Sélestat 30-31 Aix; le faux pas de Sélestat

les-sept-buts-de-pawel-podsiadlo-n-ont-pas-suffi-hier-soir-a-selestat-pour-battre-une-efficace-equipe-provencale-photo-denis-werwer

Pour sa dernière sortie de l’année au CSI, le Sélestat AHB a commis un faux pas en concédant une défaite malvenue face à Aix qui a su saisir sa chance au terme d’un rude combat (30-31).

Dans le tableau de marche idéal, la réception d’Aix-en-Provence devait être synonyme de victoire pour Sélestat. Surtout à l’occasion de sa dernière sortie chez lui au CSI, les prochaines réceptions étant prévues au Rhenus. Mais les choses ont tourné différemment, hier, puisque les Provençaux ont finalement tiré les marrons du feu en l’emportant d’une courte tête (30-31).

Dans cette soirée particulièrement animée et au terme d’une grosse débauche d’énergie de la part des deux équipes, Sélestat s’est donc retrouvé le bec dans l’eau.

La faute à pas grand-chose. Comme c’est toujours le cas quand le score est aussi serré. Quelques détails. Un tir qui manque sa cible d’un poil, un poteau qui repousse un but qu’on croyait tout cuit, une parade du gardien sur une contre-attaque ou sur une occasion aux six mètres.

Car dans le jeu, Sélestat a été plutôt propre, hier soir, ne gâchant en fin de compte que très peu de ballons (quatre en première période, un de plus en deuxième). Ses gardiens ont fait le job puisque Fulop termine à 17 arrêts en 55 minutes alors qu’Ivezic a bloqué les deux premiers penaltys sur les quatre où il officiait. Ses arrières ont été plutôt efficaces avec 9 réalisations pour un percutant François-Marie et 7 du côté gauche pour son compère Podsiadlo.

C’est d’ailleurs grâce au travail de sape de son gaucher, Jordan François-Marie, que le SAHB est rentré aux vestiaires avec un avantage de deux buts (18-16). Auteur de 7 buts au cours des 30 premières minutes, il a donné le change à son homologue d’en face, Alexandros Vasilakis. L’attaquant grec, qui avait déjà fait tant de mal à Sélestat l’an dernier lorsqu’il portait les couleurs de Toulouse, a fini la soirée avec exactement les mêmes statistiques qu’en avril dernier quand il avait jeté un froid dans la salle bas-rhinoise.

Aix au finish

Les défenseurs étaient donc prévenus, mais ils n’ont rien pu faire pour stopper ce diable de buteur qui « allume » à qui mieux. Ses 11 buts en 19 tentatives ont joué un grand rôle dans le succès du Pays d’Aix.

Tout comme la qualité de la défense des Provençaux qui a magnifiquement manœuvré durant toute la rencontre. La muraille aixoise avait pourtant donné des signes de fatigue dans les dernières minutes du premier acte, alors que le PAUC avait pris trois longueurs d’avance (10-13, 21e ). Lorsque le SAHB a appuyé sur l’accélérateur, les neuf dernières minutes de la première minute ont tourné à l’avalanche pour Sélestat crédité de 8 buts contre seulement trois pour son adversaire (18-16).

Mais le match s’est à nouveau équilibré pour rendre sa deuxième partie pratiquement irrespirable. On notera neuf égalités au cours des trente dernières minutes. Un chassé-croisé qui aurait pu se terminer en faveur de Sélestat qui menait 24-22 dans le dernier quart d’heure. Mais les Aixois étaient venus pour faire un coup et ne s’en sont pas privés. Ploquin, solide dans sa cage, lançait de rapides montées de balle qui surprenaient la défense alsacienne (25-26, 52e ). Aix avait chaque fois un coup d’avance dans les dernières minutes. Sélestat a même eu la balle du nul en main à deux occasions, mais n’a pas pu sauver les meubles en s’emmêlant les pinceaux.

Source journal L'Alsace

Posté par fredgo à 12:35 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 novembre 2013

Après Paris-Sélestat: Le crime de lèse-majesté était presque parfait

jordan-francois-marie-(a-droite)-et-le-sahb-ont-longtemps-fait-douter-les-parisiens-mercredi-photo-denis-werwer

Paris a rarement été si près de tomber de son trône à domicile face à l’un des plus petits du championnat. Mais l’héroïsme sélestadien n’a pas été récompensé mercredi.

C’est donc l’improbable Jeffrey M’Tima qui a, pratiquement à lui seul, sorti une belle épine du pied aux stars parisiennes en inscrivant 5 des 10 derniers buts du PSG mercredi contre Sélestat (37-34). Bien mal embarqués, puisqu’incapables de se défaire d’une équipe qu’ils laissent d’habitude entre 12 et 16 buts derrière eux, les Parisiens ont dû attendre les deux dernières minutes du match pour assurer leur huitième victoire d’affilée pour l’ouverture de la 9e journée de championnat. « Samuel Honrubia m’a confié après le match que lui et ses coéquipiers avaient eu peur de perdre ce match , témoigne Jordan François-Marie. Sur le terrain, j’ai aussi entendu Philippe Gardent, leur entraîneur, s’en prendre à quelques-uns de ses joueurs. C’est sûr, on les a fait douter. Mais à l’arrivée, ce sont quand même eux qui prennent les deux points. Le seul moment où on se retrouve trois buts derrière le PSG, c’est au décompte final. »

Dans le fameux « money-time », une expression qui n’a jamais aussi bien porté son nom que dans l’antre de ce club aux ressources quasi inépuisables, les Parisiens ont donc évité l’affront suprême de se faire surprendre par l’un des plus petits des petits du championnat de France. Des Violets en bleus de chauffe dans la capitale et qui n’avaient rien à voir avec l’équipe qui s’était inclinée quatre jours tôt chez elle en Coupe de la Ligue. Si la défense du SAHB a encaissé le même nombre de buts que dimanche dernier, l’efficacité de son attaque a permis aux Sélestadiens d’être encore au même niveau que son adversaire à moins de cinq minutes du coup de sifflet final (32-32).

Il faudra recommencer

Avec deux funambules en verve, Pawel Podsiadlo (11 buts) et Jordan François-Marie (9), la ligne arrière a sérieusement fait trembler le champion de France sur ses fondations. « On prend encore beaucoup de buts mais le PSG a trop de talents pour qu’on puisse le limiter dans ce domaine, estime le gaucher de l’attaque alsacienne. Si notre réussite, à Olo (Podsiadlo) et à moi, a permis d’être quasiment dans le coup jusqu’à la fin, c’est toute l’équipe qui a sorti un gros match. Olivier (Jung) a provoqué une quantité de penaltys, Kevin (Beretta) a aussi été très utile et le bref passage d’Obrad (Ivezic) nous relance avec l’arrêt d’un penalty. »

En inscrivant 20 buts sur 26 tirs, le duo d’arrières du SAHB signe une performance proprement exceptionnelle à 77 % de réussite. Qui a longtemps permis d’entretenir cet espoir, encore irréel avant le match, de réussir un crime de lèse-majesté. « Au lieu d’être à égalité, on aurait pu être à +4 ou +5 à la mi-temps , regrette Jojo. Mais la rentrée d’Annonay a fait du bien aux Parisiens alors qu’Abalo a marqué quelques buts venus de nulle part. Paris est revenu dans le coup sur des exploits individuels. »

Se reposant sur leur collectif, les Sélestadiens sont venus mourir à quelques encablures d’un retentissant exploit. Comme ces échappés du Tour de France rattrapés par un peloton calculateur dans les derniers hectomètres, ils ont promis de retenter leur chance lors des prochaines étapes. À commencer par le match contre Aix, le 23 novembre à domicile.

Source L'Alsace

Posté par fredgo à 12:31 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 novembre 2013

8ème journée: Sélestat - Nimes; Le SAHB veut renouer avec la victoire face à Nîmes

      

le_sahb_compte_sur_la_force_de_frappe_de_pawel_podsiadlo_pour_forcer_le_verrou_nimois_photo_dominique_gutekunst

Au cours d’une semaine particulière qui se termine par la réception de Paris dimanche en Coupe de la Ligue, Sélestat doit avant tout se remettre à gagner dès ce soir en championnat, même si la réception de Nîmes n’a rien d’une sinécure.

     Cela va bientôt faire deux mois que le SAHB n’a plus offert une victoire à son public. Et ça commence à faire long. Sans que la situation soit catastrophique, il est néanmoins urgent de remettre des provisions dans le garde-manger de la maison violette. La venue de Nîmes, ce soir au CSI, est une occasion à ne pas manquer surtout après trois défaites de rang.

Une nouvelle donne

Seulement voilà, le promu a joliment réussi son retour au sein de l’élite au point de faire partie des bonnes surprises du début de championnat. Avec trois points de mieux que leur hôte alsacien, les Gardois ont marqué les esprits en occupant la 8e place de la LNH en compagnie de Chambéry. « C’est une équipe qui joue bien et qui a changé depuis la dernière fois qu’on l’a rencontrée , prévient Pawel Podsiadlo. Je la connais moins puisqu’on ne l’a pas plus croisée depuis deux ans. Mais sur ce que j’ai vu en vidéo, c’est fort. Et ses résultats le prouvent. Ce match sera difficile. On le sait mais on est obligé de gagner. » Si l’arrière polonais du SAHB renouvelle la prestation qu’il avait livrée deux ans plus tôt contre ce même adversaire, il donnerait un bon coup de main à son équipe. Le 19 novembre 2011, Pawel Podsiadlo avait flambé comme rarement depuis son arrivée en Alsace. Ses 10 buts sur 11 tirs rien qu’au cours de la seconde période avaient permis à son équipe de faire sauter le verrou nîmois en s’imposant 35-26. Les 12 réalisations du buteur des Violets, qui a fini à chaque fois dans le top 10 des meilleurs marqueurs du championnat, associés aux 10 autres de Frédéric Beauregard avaient été les détonateurs du feu d’artifice alsacien.

« Un affront à laver »

Une claque que les Nîmois n’ont pas oubliée, surtout leur entraîneur Jérôme Chauvet qui a confié son envie de revanche au site officiel de l’USAM. « La dernière fois qu’on est venu ici on a pris 13 buts (NDLR : en fait 9 seulement). On a tous des défaites derrière nous mais celle-là est mémorable. On a un affront à laver. » Nîmes qui s’était imposé trois fois de suite à Sélestat depuis 2006, va puiser dans ses souvenirs pour reprendre ses bonnes habitudes.

« Les Nîmois ont aussi une nouvelle défense en homme à homme qu’il faudra pouvoir contourner , redoute Pawel Podsiadlo. C’est plutôt inhabituel mais nous avons les armes pour y arriver. Et nous devons aussi défendre très fort pour nous mettre sur le chemin de la victoire. Avant Montpellier notre défense était plutôt hermétique. Il faut que nous retrouvions ces vertus. A Toulouse, nous avons été dans le coup pendant 45 minutes. Ce n’est que parce qu’on a connu un trou de 5 minutes durant lesquelles on encaisse 4 ou 5 buts qu’on perd. J’espère qu’on tiendra 60 minutes cette fois. Car il faut le gagner ce match. »

Un match pour lequel le sélectionné sélestadien pour le premier Hand Star Game en décembre à Bercy a décliné un stage avec la sélection polonaise. « J’ai préféré rester à Sélestat et travailler pour le championnat qui est plus important qu’un rassemblement de l’équipe réserve de Pologne ». Le meilleur bras sélestadien depuis le début de la saison (34 buts à 55 %) mesure l’importance de ce premier rendez-vous de la semaine. C’est un tournant pour la suite qui peut relancer son équipe vers le haut. « Contre Nîmes, il faudra prendre des points et on aura alors le temps de se projeter sur le match de coupe contre Paris où notre but sera de montrer à tout le monde qu’on est une bonne équipe. » Ce soir, le SAHB compte sur son All Star pour lui permettre de décoller.

SÉLESTAT - NÎMES
ce soir à 20h Salle Germain Spatz.
Arbitres : MM. Reveret et Pichon.

Sélestat :
Aux buts:  12. Ivezic et 69. Fulop 
Les joueurs: 3. Jung, 5. Petrenko (cap.), 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 15. Pintor, 17. Salami, 19. Rechal, 20. François-Marie, 68. Eymann.
Entraîneur : Jean-Luc Le Gall.

Nîmes :
Aux buts:1. Idrissi et 92. Desbonnet 
Les joueurs: 2. Mourioux, 3. Haon, 4. Gallego, 6. Rebichon, 7. Massard-Chenet, 10. Saurina, 11. Zens, 15. Fernandez, 17. Waeghe, 23. Ferreiro, 27. Tesoriere (cap.), 28. Kovac.
Entraîneur : Jérôme Chauvet.

Source journal L'alsace

Posté par fredgo à 12:32 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 octobre 2013

Résumé de la 5ème journée: Une cinquième journée complètement folle !

Personne n'est à l'abri ! Recevoir n'est plus un gage de sécurité, Nantes, Montpellier, Ivry, Dijon et Aix ont fait à domicile les frais de cette 5ème journée en LNH. Le PSG caracole en tête suivi de près par St Raphaël et Dunkerque. En bas de classement, Tremblay et Ivry font du surplace. Les banlieusards franciliens tardent à trouver leur place.

morten_selestat

St Raphael HB 36-33 Sélestat Alsace Handball

    St Raphaël pour sa part a été servi et les mises en garde de Christian Gaudin par rapport à Sélestat, n’étaient pas vaines. Les Varois ont connu les pires difficultés pour s’imposer (36-33) et s’ils y sont parvenus, c’est surtout grâce aux 11 buts du Danois Olsen (qui conforte sa position de meilleur réalisateur de la LNH avec 40 buts) et les 16 arrêts de leurs deux gardiens (10 pour Djukanovic et 6 pour Bonnefoi). Mais comme en face, les Alsaciens ont opposé une belle défense et une bonne puissance de feu (8 buts pour François-Marie et 7 pour Vujovic), les spectateurs azuréens ont pu assister à un spectacle à rebondissements. St Raphaël va réaliser une excellente entame, prenant rapidement le large (7-3 à la 8ème puis 17-10 à la 22ème). Loin de se décourager, Sélestat laissera passer l’orage et refaire peu à peu son retard au point d’égaliser en début de seconde période (24-24 à la 38ème).  Le mano a mano va se poursuivre assez longtemps (32-31 à la 53ème) avant que Jan Stehlik (notre photo) et ses partenaires fassent véritablement la décision dans le money-time. Même si c’est sur la pointe des pieds, St Raphaël s’installe dans le fauteuil de dauphin à un point du leader parisien. Dans deux journées de championnat, les deux équipes se retrouveront face à face sur la Côte d’Azur. Cela promet !

Tous les matchs:

 Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score    
Nantes Dunkerque 19 22    
Aix en Provence Chambéry 27 30    
Dijon Nîmes 22 24    
Ivry Paris 23 26    
Montpellier Cesson 32 34    
St Raphael Sélestat 36 33    
Toulouse Tremblay 29 25    

Le classement après 5 journées:

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Places  
1 Paris 9 5 4 0 1 156 138 (-)  
2 St Raphael 8 5 4 1 0 150 141 (+1)  
3 Dunkerque 8 5 4 1 0 130 118 (+1)  
4 Chambéry 7 5 3 1 1 157 141 (+2)  
5 Montpellier 6 5 3 2 0 158 140 (-3)  
6 Nantes 6 5 3 2 0 130 122 (-1)  
7 Cesson 5 5 2 2 1 137 149 (+2)  
8 Nîmes 5 5 2 2 1 135 136 (+2)  
9 Toulouse 5 5 2 2 1 135 138 (+2)  
10 Sélestat 4 5 2 3 0 137 137 (-3)  
- Aix en Provence 4 5 2 3 0 120 136 (-3)  
12 Dijon 2 5 1 4 0 116 129 (-)  
13 Tremblay 1 5 0 4 1 128 146 (-)  
14 Ivry 0 5 0 5 0 115 133 (-)  

Source Handzone

Posté par fredgo à 19:36 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 octobre 2013

Olivier Jung et Pawel Podsiadlo dans le 7 de la semaine LNH j4.

       Comme vous le savez, chaque semaine l'AJPH (l'association des Joueurs Pro) délivre son 7 Majeur. Le violet est à l'honneur puisque deux joueurs du Sélestat Alsace Handball en font partie à savoir Pawel Podsiadlo et Olivier Jung. 
       Profitons également des circonstance pour saluer un ancien de la maison Sélestadienne en la personne de Baptiste Butto qui figure également dans la liste des 7.

J4_lnh

       Nos deux joueurs ont marqué de leur empreinte la rencontre face à Tremblay. A eux deux, ils ont inscrit près de la moitié des buts de la rencontre. Notre arrière gauche Pawel Podsiadlo à fait parler son bras et sa détente en faisant trembler les filets à 8 reprises. Quant à notre pivot Olivier Jung, ''passe partout'' de génie, il aura trompé 6 fois la vigilence du portier Ivan Gajic.  

Bravo à vous tous

 

 

Posté par fredgo à 12:27 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 octobre 2013

Résumé de la 4ème journée:

 

Podsialdlo a Tremblay

     Qui a dit que le championnat de D1 masculine n'offrait aucune sensation ? La soirée de samedi a réservé quelques issues surprenantes. Comme le naufrage de Tremblay face à Sélestat, le sursaut de Dijon face à Aix mais surtout la prise de pouvoir de St Raphaël qui a surclassé Dunkerque. En attendant un certain PSG-Montpellier, ce dimanche après-midi...

 

 

TREMBLAY

 

Contre

SAHB

 

 

 

 
Tremblay HB 24-31 Sélestat Alsace Handball

     Quelle gifle ! Et encore, Tremblay peut remercier son gardien Ivan Gajic (notre photo du bas) d'avoir réalisé face à Sélestat,  22 parades à 43% car l'addition déjà salée (24-31) aurait pu être plus corsée. Depuis le début de la saison, l'équipe francilienne est un orchestre sans chef, où chacun joue sa propre partition sans même être sûr d'avoir le bon instrument en mains. Les plus patients diront que le recrutement a été conséquent et qu'il faut un peu de temps pour réaliser l'amalgame. Et puis, ce samedi soir, face à Sélestat, il manquait Rémi Salou, blessé trois jours plus tôt en Alsace et qui va être absent quelques semaines. Mais cela n'explique pas tout. La 1ère défaite à domicile contre Dunkerque passait pour "pertes et profits", celle de trois buts à St Raphaël pour prometteuse, le match nul face à Nîmes… mitigé mais alors comment qualifier une telle déroute à domicile, dès la 4ème journée face à un adversaire, certes séduisant mais qui n'est pas une machine infernale ?  Les hommes de Stéphane Imbratta ont abandonné toute forme de combat au bout de dix petites minutes, le temps pour Pawel Podsiadlo (notre photo de tête) et Michal Salami de régler la mire et Ivezic de montrer son autorité sur sa ligne (19 arrêts). L'inertie va gagner peu à peu tout le corps tremblaysien, si bien qu'à la pause, le bilan, sans être catastrophique, n'était pas bien fameux (10-13).

gajic_lorie530

     En seconde période, l'état du malade ne fera qu'empirer, Tremblay ressemblant plus à la maison aux quatre vents qu'à un bloc solidaire. Et Sélestat ne va pas se priver d'exploiter toutes les failles et surtout se régaler (10-18 à la 36ème puis 14-26 à la 43ème). On se demande bien où était Sébastien Bosquet, présenté cet été comme le patron de la base arrière et "grand frère" de l'équipe ? Où est donc Ostarcevic, à l'infirmerie ou aux oubliettes, jugé sans doute encore trop court, au point la semaine dernière d'aller trouver son bonheur en équipe réserve ? Où sont donc Romain Ternel et Guillaume Crépain  qui ont du mal à prendre les clés du camion ? Dans ce naufrage collectif, seuls Oussama Boughamni sur l'aile gauche et Audray Tuzolana ont surnagé. Mais la solidarité et l'efficacité ont permis à Sélestat de battre pour la 2ème fois en trois jours, une formation de Tremblay à la dérive (24-31). Stéphane Imbratta est désormais engagé dans une course contre la montre pour panser des maux mystérieux mais surtout trouver des solutions qui paient rapidement. Car en haut lieu, il n'est pas sûr qu'on lui en laisse indéfiniment le temps…

Tous les matchs:

Journée 4
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score    
Paris Montpellier 30 29    
Dijon Aix en Provence 21 18    
Cesson Nantes 18 24    
Chambéry Ivry 32 24    
Nîmes Toulouse 29 25    
Dunkerque St Raphael 23 25    
Tremblay Sélestat 24 31    

Le classement après 4 journées:

 

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Places  
1 Paris 7 4 3 0 1 130 115 +2  
2 Montpellier 6 4 3 1 0 126 106 -1  
3 St Raphael 6 4 3 1 0 114 108 +2  
4 Dunkerque 6 4 3 1 0 108 99 -2  
5 Nantes 6 4 3 1 0 111 100 +1  
6 Chambéry 5 4 2 1 1 127 114 +1  
7 Sélestat 4 4 2 2 0 104 101 +3  
- Aix en Provence 4 4 2 2 0 93 106 -4  
9 Cesson 3 4 1 2 1 103 117 -1  
10 Nîmes 3 4 1 2 1 111 114 +1  
11 Toulouse 3 4 1 2 1 106 113 -2  
12 Dijon 2 4 1 3 0 94 105 +2  
13 Tremblay 1 4 0 3 1 103 117 -1  
14 Ivry 0 4 0 4 0 92 107 -1

 

Prochaine Journée:
Journée 5:

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse   Date  
Nantes (5) Dunkerque (3)   09/10  
Aix en Provence (8) Chambéry (4)   11/10  
Dijon (10) Nîmes (10)   12/10  
Ivry (14) Paris (1)   12/10  
Montpellier (2) Cesson (9)   11/10  
St Raphael (3) Sélestat (7)   11/10  
Toulouse (11) Tremblay (13)   11/10

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:31 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 octobre 2013

4ème journée: Tremblay 24-31 Sélestat; La balade violette

sans-titre

Solide en défense et efficace en attaque, le SAHB a enchaîné positivement.

Victorieux au C.S.I. de ces mêmes Tremblaysiens 72 heures plus tôt (29-27) en Coupe de la Ligue, les Sélestadiens, parfaitement soutenus de la voix par une cinquantaine de supporters, ont d’abord connu quelques difficultés face aux attaques locales.

Tandis que François-Marie, Petrenko et Beretta échouaient successivement au tir, Drouhin et Tuzolana lançaient les Banlieusards parisiens (2-0, 2’53). Podsiadlo et François-Marie rétablissaient la parité (3-3, 5’15). Chouiref donna aux Franciliens un avantage qui devait déjà être le dernier du match (5-4, 8’28).

« On a construit notre victoire sur une grosse défense et un grand gardien», avouera Jean Luc Le Gall, après la rencontre. Difficile de mieux résumer la suite des évènements que ne le fit l’entraîneur sélestadien car Podsiadlo, Pintor et Beauregard dressèrent alors une muraille devant un Obrad Ivezic des très grands soirs. Une muraille sur laquelle les attaques locales vinrent régulièrement se briser.

Au prix d’un 0-4 (doublé de Podsiadlo, Petrenko et François-Marie), les Violets prirent les clés du camion et, ne les lâchèrent plus. Tandis qu’Ivezic écœurait les tireurs locaux, Salami et Freppel permirent aux Bas Rhinois de rejoindre les vestiaires nantis de trois longueurs. Un avantage qui aurait pu être plus grand encore si Gajic n’avait lui aussi fait bonne garde (7 arrêts avant la pause).

Le retour sur le parquet s’avéra idyllique pour des Sélestadiens dont la prestation était quasi parfaite. Six minutes sans encaisser de but, 4 parades d’Obrad Ivezic et un 0-5 qui portait la marque à 10-18 (37e ).

Stéphane Imbratta eut beau poser deux temps morts lors des 10 minutes initiales, ses hommes ne trouvaient pas la solution et semblaient perdus face à l’impeccable organisation alsacienne. Un jet de 7 mètres de Salami et une réalisation de Freppel, trouvé au pivot par Petrenko, amplifièrent l’écart (12-20, 40’30). Tremblay ne réagissait que timidement par Tuzolana et Drouhin. Un nouveau 0-3 permit aux Violets de franchir la barre des 10 buts d’avance (14-25, 44’44), grâce à Salami, Jung et Podsiadlo. Sorti du banc local, le Brésilien Nantes Campos fit parler son bras (17-26, 48e puis, 18-26, après la contre-attaque de Boughanmi).

Le SAHB s’appliqua dès lors à gérer au mieux. Ivezic était toujours bien présent. Le bras de Beauregard et Jung redonnèrent à nouveau + 10 aux Bas Rhinois (20-30, 57e ). L’affaire désormais pliée, les Sélestadiens se relâchèrent légèrement sur la fin, permettant à Tremblay de gommer une partie de son handicap (24-30, 59’30), avant qu’Olivier Jung ne mette un point final à une prestation violette que les supporters alsaciens ne demandent qu’à voir rejouer.

par à Tremblay, APL
Source Dna

 

Posté par fredgo à 08:12 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,