Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

31 mars 2014

Après Sélestat 27-28 Toulouse: Garder cet état d’esprit ..

arnaud-freppel-est-pris-a-la-gorge-par-les-toulousains-selestat-a-vecu-une-soiree-douloureuse-photo-dna-franck-delhomme

Ils ne méritaient pas de perdre ce match, et encore moins dans ces conditions. Les Sélestadiens ont fait jeu égal avec Toulouse avant de subir une terrible désillusion. Sur une faute technique d’arbitrage ?

Les images, provoquant frustration et incompréhension, se bousculent dans la tête de Djordje Pesic, le pivot devenu gardien de fortune sur l’ultime penalty toulousain, celui de la défaite pour Sélestat. « Je pense qu’il n’y avait même pas penalty, il (Beauregard) était en dehors des 6 m. L’arbitre me dit : “Pesic tu vas au but”, alors que moi, je voulais sortir pour laisser la place à Obrad ! »

Obrad Ivezic, donc, ne sera pas autorisé à rentrer. Et le pivot, envoyé au casse-pipe alors que Sélestat jouait le tout pour le tout, ne peut rien sur le tir de Jérôme Fernandez… Les arbitres, MM. Denis et Bourgeois, dont quelques décisions étaient déjà défavorables les 59 minutes précédentes, ont-ils été dépassés par l’enchaînement des événements ?

« Sur un jet franc, on ne peut pas changer de défenseur mais, sur un penalty, un gardien si », précise Jean-Luc Le Gall. Le coach violet doute cependant que la réserve inscrite sur la feuille de match soit analysée d’une manière bienveillante à la fédération. « La logique voudrait que le match soit à rejouer, mais chaque cas est différent et je ne m’attache pas à cette réclamation. »

Du rare à l’improbable

« On fait un grand match, dans la lignée de celui livré face à Tremblay, face au 4e du championnat, qui dispose d’un Fernandez extraordinaire et dont tous les buts sont importants. Vu le nombre de blessés, et avec un seul gardien, on a pourtant su s’adapter à lui, ainsi qu’à Porte, et bien tenu le choc. Il reste six matches et d’autres tomberont, la roue tourne toujours. »

Sélestat reste 11e à l’issue de cette 20e journée, et se console en constatant que les deux derniers, Dijon et Ivry, ont fait match nul. « Nous sommes bien obligés de regarder derrière nous, mais mes pensées ne vont pas vers là. Dans ce cycle retour, nous n’avons raté qu’une seule mi-temps, contre Ivry. Une nouvelle fois, l’équipe n’est pas récompensée. Et il y a du lourd derrière, mais on peut faire un exploit à Nîmes et prendre des points à Saint-Raphaël. »

Louant l’état d’esprit, la qualité de jeu et le collectif, le Breton a pleine confiance sur les capacités et la volonté de son groupe. « Reproduisons ce que nous avons été capables de faire ! » Et cela en l’absence de cadres blessés ou en attente de punition. Une sanction plane sur Pesic, qui passera en commission de discipline le 24 avril pour le carton rouge d’Aix (et il en a aussi pris un à Tremblay). Une autre sur Beauregard pour son geste désespéré de samedi soir, où il a été excellent avec ses 10 buts.

« Il aurait été logique qu’on finisse devant, estime l’arrière gauche qui a marqué dans presque toutes les positions. Malgré les blessés, on affiche une belle mentalité en ne lâchant rien. »

Pawel Podsiadlo, lui, rongeait ses béquilles dans les tribunes : « Je vais être opéré du ménisque à Strasbourg mercredi, pour une absence de six ou sept semaines. C’est dommage pour nous, on aurait dû gagner. » Rien n’est perdu, mais sur le plan comptable, tout reste à faire pour rendre un bilan satisfaisant.

Source Journal Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 12:59 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 mars 2014

Sélestat 27-28 Toulouse: Trop cruelle, cette fin !

frederic-beauregard-(au-centre)-a-vecu-une-soiree-mouvementee-photo-dna-franck-delhomme

Le SAHB ne s’est pas laissé impressionner par Toulouse. En menant pendant la grande partie du match, la victoire lui tendait les bras, mais quelques imperfections et une dernière ligne droite aussi animée que malheureuse le laisse à un but.

Une tuile ne tombe jamais seule : à la liste des blessés du SAHB avant ce match contre Toulouse s’est ajouté Obrad Ivezic. L’entorse au poignet n’a cependant pas empêché le gardien de tenir sa place au but, mais sans doute avec l’appréhension de prendre une mauvaise balle.

Au bout du compte, il sera l’un des meilleurs joueurs de la soirée. Après l’ouverture du score par Jung en pivot, c’est du pied qu’Ivezic stoppe la première tentative de Fernandez, l’ennemi numéro 1. Rien de mieux pour la confiance.

Les éléments sont contraires aux intérêts du SAHB à la reprise

Lorsque l’international marque après un échec initial, c’est sur penalty, la balle touchant cependant le bras du gardien sélestadien. Les deux équipes se tiendront tout au long de cette première mi-temps.

La défense agressive de Sélestat fait de son mieux pour contenir les assauts toulousains (3-4), avec le risque de concéder des jets à 7 m.

Devant, Sélestat éprouve les pires difficultés à passer au centre de la défense, où Zvijev et Osmajic forment un mur très haut. Perez de Vargas Moreno n’effectue son premier arrêt qu’à la 12e ’. Grâce aux décalages, et à trois buts consécutifs de Beauregard, le score bascule à nouveau en faveur des Violets.

François-Marie est aussi efficace deux fois (7-6), mais ses trois tirs à la hanche suivants échoueront ensuite sur le gardien.

Sélestat avait aussi raté deux occasions, en contre, de prendre deux buts d’avance. Et le cadre était aussi frappé trois ou quatre fois.

Le compteur de Toulouse augmente grâce à la vitesse des remontées de balle et aux penalties de Fernandez (4 réussites sur ses 7 buts en 30 minutes). À 9-9, Ivezic empêche Ilic de donner un but d’avance aux visiteurs.

Beauregard est chaud et Vujovic, qui a remplacé Petrenko au poste de demi-centre, accroît la marge (11-9).

Si Fernandez égalise à 12 partout, c’est cependant François-Marie qui marque le dernier but, en perçant aux 6 m pour tirer entre les jambes de Pardin qui avait pris place dans la cage quatre minutes avant.

Les éléments sont contraires aux intérêts du SAHB à la reprise (14-15) mais Salami, sur deux penalties et un tir de l’aile, et Ivezic, qui fait douter les tireurs toulousains, le remettent dans le bon sens de la marche (17-15).

La tension monte d’un cran lorsque Freppel, qui vient de lui marquer un but, et Pardin s’accrochent : leurs coéquipiers auront beaucoup de mal à les calmer, avant qu’ils ne se fassent exclure tous les deux.

Fernandez grignote (19-18), mais Beauregard lui répond, et Sélestat garde deux buts de mieux.

Ce sera encore le cas cinq minutes plus tard (22-20, 48e ’), mais Toulouse reste toujours au contact avant d’égaliser à 23 partout par Ilic. François-Marie et Vujovic échouent successivement sur Perez, et Andjelkovic plonge le SAHB dans le doute (23-24).

Pas pour longtemps, même si Salami expédie un penalty sur la barre. Les événements se précipitent alors : 26-25 – et une standing ovation méritée pour la prestation d’Ivezic – à 1’45 de la fin, Fernandez qui égalise puis Andjelkovic qui donne l’avantage (26-27), deux temps morts dans les trente dernières secondes, Sélestat qui choisit de sortir son gardien pour jouer en surnombre dans le champ.

Réserve pour une faute technique d’arbitrage

Tactique au demeurant gagnante avec un but de François-Marie à 9 m : 27-27. Malheureusement, le repli est défaillant. Sur le rapide engagement adverse, Beauregard bouscule un peu sèchement Chelle sur l’aile et prend un carton rouge.

Et c’est même une double peine : face au tireur de penalty attitré Fernandez, le “gardien” Pesic n’avait aucune chance…

Le SAHB a cependant déposé une réserve pour une faute technique d’arbitrage dans cette dernière séquence. À suivre…

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 10:17 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,