Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

09 février 2012

Présentation 15ème journée: Sélestat - Chambéry

Sans pression, pas d’ivresse ? Selestat Chambery

C’est une lourde tâche qui attend les Sélestadiens, ce soir 20 h 45, avec la venue du dauphin de la LNH, Chambéry. Dans un Rhénus de Strasbourg tout acquis à sa cause, et qui sera plein à craquer, le SAHB ne peut craindre qu’une chose : ne pas profiter d’une soirée où il n’a finalement pas grand-chose à perdre.

         La pression, voilà un terme qu’on ne connaît pas du côté de Sélestat. À l’équilibre après 14 journées de championnat (sept victoires pour autant de défaites), les Alsaciens livrent un début de saison convaincant, certains diront même surprenant, même si l’ailier droit Arnaud Freppel préfère parler de « boulot bien fait, et la satisfaction d’avoir gagné les matches qu’il fallait ».

Arnaud Freppel (à g.) et Frédéric Beauregard (à dr.) se verraient bien jouer un mauvais tour à Chambéry devant les 5500 personnes attendues ce soir au Rhénus. Photo Denis Werwer

En dominant des équipes aujourd’hui classées derrière lui, le SAHB a en effet assuré l’essentiel pour émarger à une sixième position qui le place dans une situation plutôt confortable au moment d’affronter Chambéry : « On n’est pas à plaindre, confesse l’arrière gauche Frédéric Beauregard. Et ce soir, on n’aura pas le couteau sous la gorge, mais juste l’obligation de bien jouer pour nous et notre public. » Et signer pourquoi pas une performance qui retentirait comme un petit exploit dans un Rhénus qui promet d’être plein comme un œuf, comme ce fut déjà le cas le 30 octobre dernier lors de la venue de Montpellier (défaite 27-33). « On est heureux de retrouver cette salle, cette ambiance, ce public alsacien qui est l’un des meilleurs de France », en salive déjà ‘’Bobo‘’.

« Notre seul risque, c’est de prendre une volée »

Sportivement, il y aura aussi un coup à jouer. Car Chambéry reste sur un échec traumatisant, avec un cuisant revers à Dunkerque 30-18. « En prendre 30, passe encore, mais voir ‘’Chambé‘’ ne marquer que 18 buts, ça interpelle, souligne Freppel. Alors est-ce le bon moment de les jouer ? Je ne sais pas… À mon avis, il n’y a jamais un bon moment. Car des joueurs d’exception peuvent se réveiller à n’importe quel moment. » C’est un peu l’histoire du verre à moitié vide ou moitié plein : « Un animal blessé est très dangereux car on ne connaît jamais sa réaction, poursuit Beauregard. Il peut très bien se relever de suite, comme se laisser faire… ce qui m’étonnerait quand même de Chambéry. »

Passés tout près de l’exploit au match aller (Chambéry l’avait emporté 31-29), les Sélestadiens savent qu’une grosse performance passe par un match plein, du coup d’envoi au coup de sifflet final : « Il faudra les faire douter dès le début de match, les contrer tactiquement, profiter de notre capital confiance au beau fixe pour faire la différence, tenir une heure contre ce rouleau compresseur et surtout prendre du plaisir », estime Freppel.

Ces ingrédients suffiront-ils à renverser une montagne qui voit les prétendants à la 2 e place qualificative pour la Ligue des champions (Saint-Raphaël et Dunkerque) fondre sur elle ? Pas sûr, mais Frédéric Beauregard et les siens sont prêts au combat : « Chambéry n’a plus de joker et viendra au Rhénus avec les crocs pour nous faire mal, prévient l’arrière du SAHB. Nous devrons nous appuyer sur notre collectif et notre défense pour les contenir. On évolue sans pression, le premier relégable est à sept points. Le seul risque qu’on a, c’est de prendre une volée. Mais ça, on ne veut même pas y penser. »

"La télé ? Il faudra être beau": Lire l'article

Source L'Alsace par Marc Calogero

Posté par fredgo à 12:26 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 octobre 2011

Avant Montpellier: « Le respect à gagner »

      C’est une première dans l’histoire du handball sélestadien. Dimanche, le SAHB accueillera Montpellier, champion en titre et meilleure équipe française de ces quinze dernières saisons, à Strasbourg, au Rhenus Sport. Devant 5 500 spectateurs.

Frédéric Beauregard : « Je préfère prendre du plaisir dimanche que me prendre la tête aujourd’hui… » Photo DNA – franck delhomme
 
     Affronter Montpellier est un événement en soi. Le faire devant 5 500 spectateurs rajoute à l’intérêt de la chose et ce ne sont pas les Alsaciens qui prétendront le contraire.
     « Bon, moi j’ai déjà joué contre Montpellier », lance Frédéric Beauregard, tout sourire, avant de rectifier : « Enfin, joué, c’est un bien grand mot. J’étais inscrit sur la feuille de match… »
     C’était en 2003 et le Sélestadien, alors âge de 19 ans, évoluait à Villeurbanne, tout juste débarqué de sa Martinique natale.
      Celui qui joua longtemps pivot (c’était à l’IJR Le François quand… Greg Martin, l’ancien du SAHB aujourd’hui à Mulhouse, évoluait arrière gauche), passa deux ans dans la région lyonnaise avant de rejoindre Aurillac, d’en partir en 2008 pour rallier l’Alsace.
      Après une saison pleine à la Robertsau (3 e buteur et 2 e meilleur arrière gauche de la poule 1 de Nationale 1), Frédéric Beauregard, pourtant contacté par des formations de l’Élite, se décida à rejoindre Sélestat alors en Pro D2.
      « J’avais très envie de rester en Alsace et Eddy Gateau tout comme Yohann Lhou Moha (alors Robertsoviens) m’ont bien vendu leur ancien club…. »
      Il n’a pas quitté la région et il ne le regrette pas, lui qui vient d’emménager à Ebersheim. Et qui prépare son après-handball dans le Centre Alsace.
       « Le but du jeu était de remonter en D1, nous l’avons fait. Il est à présent et dans un premier temps de nous maintenir et je pense sincèrement que nous allons le faire. »

« On n’a pas d’obligation de résultat, on a obligation de bonne conduite »

Moins sollicité que la saison dernière (Pawel Podsiadlo est arrivé à l’intersaison), Frédéric Beauregard croit au SAHB, en sa capacité à devenir une référence. « Le projet du club est ambitieux, l’équipe est cohérente, l’ambiance y est bonne et l’état d’esprit remarquable. Ce groupe ne lâche jamais rien, il ne baisse jamais les bras. Je pense que peu d’équipes seraient parvenues à revenir dans le match comme nous l’avons fait à Chambéry après avoir été menés de cinq buts. Personnellement, c’est vrai que j’aimerais qu’on me fasse plus confiance, mais c’est le propre d’un compétiteur que de vouloir jouer, toujours plus… »
      Dimanche, le “chien fou” d’alors (« J’étais jeune, impatient et impulsif. J’ai appris, depuis, que toute vérité n’était pas bonne à dire, je suis plus sur la retenue aujourd’hui ») ne sera pas le dernier à tout donner pour que le SAHB se montre à la hauteur de l’événement.
      « Une fête ? Pas que ça pour nous. On sait ce que vaut Montpellier et on sait d’où on vient. Mais on ne va pas monter sur le terrain pour en prendre 10 ou 15. On a vraiment envie de se faire plaisir et de partager ce plaisir-là et tout ça passe par un match décent de notre part. On n’a, sur ce coup-là, pas d’obligation de résultat, mais on a obligation de bonne conduite. Nous avons envie de montrer que Sélestat n’est pas une équipe facile à jouer, que nous mettre à la raison se mérite. On ne gagnera peut-être pas cette rencontre, mais on doit gagner le respect. »
     Si Frédéric Beauregard sait la difficulté de la tâche attendant le SAHB, il espère que ce match restera dans les mémoires. « Parmi les spectateurs, il y aura ceux qui seront venus pour voir jouer Montpellier et ceux qui nous supporteront. On doit à ceux-là de ne pas passer au travers, de leur donner le spectacle qu’ils méritent. Montpellier n’est pas une équipe comme les autres, mais il n’y a pas de fixation à faire. De mon côté, je ne me suis pas joué et rejoué ce match ces derniers jours. J’ai vraiment plus envie de prendre du plaisir dimanche que de me prendre la tête aujourd’hui ! »

Source Dna

Posté par fredgo à 12:32 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 octobre 2011

Sélestat déplace son show à Strasbourg !

       Le SAHB a profité de la venue de Montpellier pour créer l’événement en délocalisant ce match à Strasbourg. Plus de 5000 personnes prendront part à une fête qui a nécessité un grand investissement du club sélestadien.

Deux mois après la finale de l’EuroTournoi, Montpellier retrouvera le Rhénus à Strasbourg ce dimanche pour un match de championnat face à Sélestat. Archives Jean-Marc Loos
 
« On a tous une liste où on a répertorié les choses qu’il ne faut pas oublier de monter sur Strasbourg ». Frédéric Antoine, le directeur marketing du SAHB, ne néglige aucun détail pour que tout soit parfait ce dimanche pour la venue de Montpellier. Car il ne faudrait pas qu’au coup d’envoi, le costume de la mascotte soit resté dans son carton au CSI de Sélestat ou que les serpillières pour sécher le sol soient oubliées au fond d’une armoire. Même les panneaux fixes du Centre Sportif Intercommunal de Sélestat vont être démontés puis remontés sur place au Rhénus. Sélestat est censé jouer à domicile ce dimanche à 16 h et le club a garanti à ses partenaires « la même visibilité à chaque rencontre ». À partir de jeudi, le staff sélestadien va prendre possession de la salle pour commencer la mise en place.

Un an de préparation

Ce match d’un jour contre le multiple champion de France a nécessité presqu’une année de travail pour qu’il puisse se tenir à 50 kilomètres au nord de Sélestat. « L’idée est venue du constat que pour accueillir les grandes équipes comme Montpellier ou Chambéry, notre salle de 2200 spectateurs est un peu petite. Saint-Cyr avait réussi le pari l’an dernier en accueillant Montpellier au Mans à guichets fermés. On s’est dit qu’on pourrait en faire de même. Nous souhaitions montrer ailleurs qu’à Sélestat ce que nous sommes capables de faire. Économiquement une telle opération est aussi très intéressante au niveau de la billetterie. Et cela permet d’accueillir plus de VIP et de rencontrer des décideurs économiques. »

Avant de se lancer dans ce projet, les dirigeants du SAHB ont d’abord dû convaincre la Ville de Sélestat de cette nécessité d’émigrer. Puis d’obtenir l’accord de la CUS (Communauté urbaine de Strasbourg), sans oublier de demander l’avis au club résident (la SIG). Comme les retours étaient positifs, le SAHB a pu se lancer dans l’organisation de cet événement au printemps dernier, une fois la montée en D1 assurée.

Les réservations sont allées tellement vite que, quelques semaines après leur lancement, le Rhénus avait déjà fait le plein. « Chaque jour nous devons encore refuser des commandes groupées de clubs ou de comités d’entreprise. » Au point d’estimer à environ 10 000 le nombre de spectateurs potentiels pour ce match. Ils ne seront finalement que 5500 privilégiés, ce qui constitue néanmoins un record pour un match de championnat en Alsace. Une affiche qui séduit aussi par la valeur de l’adversaire, où évoluent quelques-unes des grandes stars du hand français : Nikola Karabatic, Michaël Guigou ou William Accambray.

Mais le spectacle ne sera pas uniquement sur le parquet. De nombreuses animations vont se rajouter à celles que les habitués du CSI connaissent déjà : l’arrivée des joueurs à grands renforts de décibels et de poursuites lumineuses, les pom-poms girls de l’ASPTT Colmar et la mascotte du club : le lion Gégé. Une fanfare burlesque animera l’avant-match dans les coursives et même à l’extérieur du hall. Des ateliers de maquillages permettront aux spectateurs de se grimer aux couleurs du club alsacien, alors qu’un concours de vitesse de tir contrôlé par un radar devrait attirer les plus jeunes. Les deux équipes ont aussi donné leur accord pour une séance de dédicaces après le match. Bref, on ne s’ennuiera pas ce dimanche. Reste à espérer qu’il y aura aussi un match. Car depuis le début de la saison, Montpellier laisse ses adversaires à dix buts d’écart.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Image1

Source Alsace 20

Posté par fredgo à 12:29 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,