Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

24 octobre 2012

Présentation de la 7ème journée: Paris - Sélestat ; Intouchables ?

 

apres-dunkerque-yuriy-petrenko-va-affronter-un-autre-de-ses-anciens-clubs-photo-dna-franck-delh

Il n’aura fallu que six journées au Paris Saint-Germain pour s’installer seul au sommet de la LNH. Que peut espérer Sélestat, ce soir, face au plus que probable futur champion de France ?

Cela ne fait déjà presque plus aucun doute, après seulement six journées. Le PSG sera champion de France au soir du 6 juin 2013. Comment pourrait-il d’ailleurs en être autrement avec une telle constellation de stars ? « Je ne vois pas qui peut les arrêter », souffle Jean-Luc Le Gall.

L’entraîneur du Sélestat Alsace Handball n’est pas vraiment surpris de voir les Parisiens aussi haut, aussi vite. « Il y a tout ce qu’il faut pour faire une “Dream Team”. » L’arrivée des Qataris à Paris a propulsé le PSG à des hauteurs jusque-là seulement fantasmées par le monde du handball hexagonal. Et les résultats sur le terrain n’ont pas traîné…

Montpellier ? Balayé, certes dans un contexte particulier pour le club héraultais. Chambéry ? Écarté avec autorité la semaine passée. Si bien que l’intérêt pour le titre de champion a déjà du plomb dans l’aile.

« C’est un peu comme un premier amour : tout est nouveau et tout beau, image le coach violet. Il y a une fraîcheur énorme dans ce groupe. Je pense que Paris est capable de réaliser une saison parfaite et de remporter les vingt-six matches de championnat, mais également les deux Coupes. Cette équipe n’a rien gagné ensemble, ses joueurs ont faim de victoires. »

Seul le manque d’automatismes – dix nouveaux joueurs sont arrivés cet été – aurait pu freiner le PSG en ce début de saison. Mais le club parisien a franchi cet écueil sans frémir. Il faut dire que le talent facilite grandement les choses. Avec Hansen, Abalo, Dinart, Kopljar ou Honrubia, Paris compte dans ses rangs quelques-uns des meilleurs joueurs du monde. Et le jeu proposé par les coéquipiers de Bojinovic laisse parfois rêveur. La patte Philippe Gardent, incontestablement.

Des stars au service de l’équipe

L’ancien “Barjot” a su trouver l’alchimie, comme cela a été le cas lors de ses seize saisons à la tête de Chambéry, aussi réputé pour son jeu chatoyant. La patte Gardent, c’est aussi l’état d’esprit affiché par les étoiles de la capitale. « C’est une équipe de stars, mais qui ne se prennent pas pour des stars. Tous les joueurs sont au service de l’équipe. Je trouve ça très fort », lance Jean-Luc Le Gall.

Affronter cette équipe représente aujourd’hui un superbe défi autant qu’un incroyable casse-tête. Difficile, en effet, de déceler la moindre faille dans ce PSG. « Ils sont forts quand ils défendent en 0-6, ils le sont également avec Abalo devant, énumère l’entraîneur sélestadien. Les joueurs respectent le projet de jeu, participent tous au repli défensif… » Avec un artiste tel que Mikkel Hansen, pour ne citer que lui, c’est sans surprise que Paris présente la meilleure attaque de LNH, quand la défense se montre tout aussi solide autour du “spécialiste” en la matière, Didier Dinart.

Déjà surdimensionné pour la LNH (plus de 9 millions d’euros de budget), le PSG est encore amené à grandir lors des saisons à venir. De quoi régner sans partage sur la France et l’Europe ? « Cette saison, Paris est intouchable, mais c’est positif pour le championnat, estime Jean-Luc Le Gall. Cela va booster les autres. Dunkerque va continuer de se rapprocher, Montpellier va se reconstruire… »

Et le match de ce soir dans tout cela ? « On s’organise pour le gagner », indique sobrement Jean-Luc Le Gall, conscient néanmoins, et ce n’est absolument pas une quelconque forme de défaitisme, que les chances de Sélestat sont faibles (le SAHB s’était imposé la saison dernière à Paris, 24-31, lors de la 13 e journée). En handball comme ailleurs, les millions mettent souvent à mal la glorieuse incertitude du sport.

Source Dna

Posté par fredgo à 12:22 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 octobre 2012

Les stats d'avant match : Paris - Sélestat

       

Sélestat Paris

           A l'occasion du déplacement de nos violets à Paris , voici les stats d'avant-match. Des stats surprenantes, qui restent favorables à Sélestat depuis quelques années...
      
       
C'est la 16ème rencontre à l'exterieur de Sélestat à Paris depuis la saison 1993/1994.

        Paris s'est imposé 10 fois
       
 
Il y a eu 4
matchs nuls
        Sélestat a remporté 2 victoires 

        Il aura fallu attendre 10 saisons pour voir Paris perdre son premier point contre Sélestat, c'était un 29/11/03 (26-26)
        Il aura fallu attendre 4 saisons supplémentaires pour voir Paris s'incliner contre Sélestat, c'était un 17/03/07 (24-26)


        La dernière victoire de Sélestat remonte à la saison dernière lors de la 13ème journée (24-31)
        La dernière victoire de Paris dans sa salle remonte à la saison 2008/09 lors de la 15ème journée (32-21).

        Le plus gros écart de buts en faveur de Sélestat: +7 lors de la saison dernière à la 13ème journée: (24-31). 
        Le plus gros écart de buts en défaveur de Sélestat: -15 lors de la saison 1997/98 à la 6ème journée: (37-22). 

         Sélestat reste sur 1 nul et 1 victoire.
           La dernière défaite
de Sélestat à Paris remonte au 18/02/2009 lors de la saison 2008/09.

         Sélestat est donc invaincu à Coubertin en compétition officielle depuis 1343 jours.  

    et demain, que vont raconter les stats après le match: Paris - Sélestat

Sources stats à partir de la saison 93/94

Posté par fredgo à 12:42 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 octobre 2012

Résumé de la 6ème journée: Montpellier en reconquête, Dunkerque dauphin de Paris

nagy_carl

    
       
 
 
 
 
 

401i_logos_sahb_a_coeur_caroussel  25/27 130_dunkerque

Dunkerque au forceps
        Voilà deux ans qu'ils n'avaient pas été à pareille fête. Dunkerque est 2ème au classement de la D.1 ! Mais à Sélestat l'équipe de Patrick Cazal a eu très chaud et les spectateurs ont eu droit à un intense suspense. En Alsace, on aime les matches d’hommes, quand aucune des deux équipes ne lâche rien. A deux minutes du terme, rien n’était joué puisque Dunkerque n’avait qu’un but d’avance et tout pouvait basculer. Il faudra un dernier but de Kornel Nagy (notre photo - meilleur buteur de son équipe tout comme Guillaume Joli avec sept réalisations chacun dont un 5/5 aux pénaltys pour l’ailier français) et une parade de l’incontournable Vincent Gérard pour anéantir les espoirs de Sélestat qui s’incline de deux longueurs (25-27). De part et d’autre, les gardiens de but ont eu leur mot à dire, Laszlo Fulop n’ayant rien à envier à son vis-à-vis nordiste (19 arrêts). Grâce à ce succès, l'équipe de Dunkerque s’installe comme elle l'espérait dans le fauteuil de dauphin à seulement un point du leader parisien. Mais voilà, ce qui se profile à l’horizon est déterminant pour les Nordistes avec deux matches face à Montpellier (jeudi dans l’Hérault en championnat et dimanche à domicile en ¼ de finale de la coupe de la Ligue), ensuite il y aura une mini trêve internationale puis une sacrée reprise, avec  la réception de Paris et le déplacement à Chambéry.
 
Prochaine journée:
Journée 7: Mercredi 24/10/12: Paris (1er) - SAHB (9ème)
 
Source Handzone

Posté par fredgo à 12:18 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 octobre 2012

Retour en video Sélestat 25-27 Dunkerque

Posté par fredgo à 13:30 - 06) Vidéos - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Résultat Sélestat 25-27 Dunkerque , Fierté et regrets…

les-sept-buts-de-frederic-beauregard-n-ont-pas-suffi-hier-soir-selestat-a-manque-d-un-petit-quelqu

Sélestat est passé tout près de créer un énorme et sublime exploit, hier face à Dunkerque. Malgré leur courage et une combativité de tous les instants, les Violets ont échoué à deux petits buts de l’armada nordiste (25-27). De quoi être fiers, mais aussi de nourrir quelques légitimes regrets.

Ils auraient assurément mérité le point du match nul, ne serait-ce que pour récompenser leur incroyable volonté. Les Sélestadiens sont sortis bredouilles de ce match face à Dunkerque, sur le plan comptable s’entend, et le parfum de la déception devait sans doute flotter sans le vestiaire violet, hier aux alentours de 22h45.

Il s’en est fallu de peu : une balle perdue dans les dernières secondes, un ou deux penalties manqués, l’une ou l’autre imprécision pour faire basculer le destin de cette rencontre en faveur des coéquipiers de Yuriy Petrenko. Et le Sélestat Alsace Handball a seulement effleuré son premier exploit cette saison.

Les joueurs de Jean-Luc Le Gall n’ont pas à rougir. Ils ont réellement fait trembler Dunkerque, un des gros bras de ce championnat, un des seuls peut-être capable de contester quelque peu la suprématie de Paris. Fort du soutien de son public, une nouvelle fois fantastique devant les caméras de Sport+, le SAHB a encore montré qu’il pouvait rivaliser avec n’importe qui.

Sans un gardien en réussite, impossible de faire chuter plus fort que soi. Laszlo Fulop s’est montré à la hauteur de l’événement hier. Le portier hongrois réalisait des prouesses en début de match (sept arrêts en 6’).

Les Violets ont réellement fait trembler Dunkerque, l’un des gros bras de ce championnat

Mais de l’autre côté du terrain, ses coéquipiers patinaient et Sélestat était vite distancé (1-7, 13 e). Dunkerque déroulait et l’issue de la rencontre se dessinait trop rapidement…

C’était sans compter sur l’orgueil violet. L’entrée de Frédéric Beauregard redonnait également du tonus à l’attaque sélestadienne. L’arrière gauche inscrivait trois buts de rang et relançait les siens (4-8, 16 e). Arnaud Freppel et Jordan François-Marie lui emboîtaient le pas et les Alsaciens revenaient tout près (9-10 à la 22 e puis 10-12 à la 25 e).

La deuxième exclusion temporaire d’un Pesic étonnamment maladroit au tir hier allait freiner l’élan alsacien. En supériorité numérique, Dunkerque reprenait le large et Nagy, impeccable durant cette première période (4/4), donnait cinq buts d’avance aux Nordistes à la pause (11-16).

On se répète match après match, mais les Violets ne lâchent jamais. La vague violette lancée par Salami noyait la défense dunkerquoise et le public du CSI reprenait espoir (16-17, 43 e). Si Gérard, le gardien nordiste, faisait encore bien des misères aux tireurs sélestadiens, les joueurs de Jean-Luc Le Gall voyaient leurs efforts récompensés à la 46 e, quand Olivier Jung, seul à 6m, égalisait (19-19).

Bosquet, le capitaine de l’USDK, retrouvait enfin de la réussite de loin et ses quatre buts repoussaient les Violets (22-25 à la 55 e). Mais il était écrit que les coéquipiers d’Arnaud Freppel allaient faire trembler jusqu’au bout leur adversaire. Djordje Pesic et Yuriy Petrenko entretenaient l’espoir (24-25 à la 57 e puis 25-26 à la 58 e) et les Sélestadiens allaient même avoir la balle de l’égalisation dans la dernière minute. Une balle malheureusement vite envolée… et c’est le Hongrois Nagy, à quinze secondes de la fin, qui enterrait les illusions alsaciennes (25-27).

Malgré la défaite et à quelques jours de s’attaquer à une montagne encore plus haute (Paris), Sélestat conserve toujours quatre points d’avance sur Billère et Aix-en-Provence, le duo de relégables.

Source Dna

Posté par fredgo à 10:15 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 octobre 2012

Présentation de la 6ème journée: Sélestat - Dunkerque, “Olo” sort du bois

 

pawel-podsiadlo-a-retrouve-des-sensations-contre-tremblay-en-meme-temps-que-de-l-efficacite-photo

Fort de sa belle série (trois victoires et un match nul entre championnat et Coupe de la Ligue), Sélestat défie Dunkerque, candidat sérieux à une place en Ligue des champions et invaincu après cinq journées.  Les Violets pourront compter sur un Pawel Podsiadlo revigoré après sa belle prestation contre Tremblay.

Il en était sans doute le premier insatisfait. Lors des quatre premières journées, Pawel Podsiadlo n’a pas connu la réussite qui avait fait de lui l’un des plus fins canonniers de LNH la saison passée (7 e meilleur buteur avec 139 réalisations).

Si le déplacement à Saint-Raphaël avait constitué une parenthèse ensoleillée, au moins sur le plan personnel (6 buts), Sélestat s’étant lourdement incliné dans le Var (38-26), l’arrière gauche violet a parfois dévissé : 1/8 face à Créteil, 0/2 à Créteil (10/29 après quatre journées).

« La saison dernière, personne ne connaissait mon jeu. Ce n’est plus le cas aujourd’hui »

À vrai dire, l’international polonais s’y attendait quelque peu. À l’image de son équipe, l’effet de surprise ne fonctionne plus. « Je savais que les choses allaient être plus difficiles pour moi. La saison dernière, personne ne connaissait mon jeu. Ce n’est plus le cas aujourd’hui », explique “Olo” dans un large sourire.

Plus aucune équipe ne prend en effet le risque de laisser trop de liberté au géant sélestadien (1,99 m). Pawel Podsiadlo doit composer avec une surveillance renforcée de la part des défenses adverses. « Je sens que les défenseurs sont plus durs avec moi cette saison. »

Mais le Sélestadien n’entend pas s’en servir comme d’une excuse pour expliquer son début de championnat en demi-teinte. « Je sais que je dois en faire plus. J’ai mal joué lors de certains matches, mes tirs n’étaient pas bons. Alors j’ai essayé de faire d’autres choses, servir le pivot ou l’ailier gauche. » L’ancien de Kielce ne retient avant tout que la performance collective. « Qu’importe si je marque peu. Le plus important reste que l’équipe gagne. »

Tant mieux pour Sélestat, “Olo” a retrouvé de l’efficacité samedi contre Tremblay (6/9). Le Sélestadien semblait d’ailleurs ne pas vraiment en douter. Gamberger, Pawel Podsiadlo ne sait pas ce que cela signifie.

La découverte du poste de demi-centre

« Je continue à travailler pour retrouver mon jeu de la saison passée, indique le Polonais. Je n’ai jamais perdu confiance. Je fais un mauvais match ? OK. J’oublie et je passe à autre chose en espérant être meilleur lors de la prochaine rencontre. »

Après cette belle prestation face à Tremblay, la saison de Pawel Podsiadlo serait-elle enfin lancée ? « Je l’espère ! », sourit l’intéressé.

Contre Dunkerque ce soir, le Sélestadien tentera de prolonger son regain de forme, à son habituel poste d’arrière gauche, mais également à celui de demi-centre pour relayer Yuriy Petrenko. « C’est une nouvelle expérience. J’essaie de faire de mon mieux. »

Il le faudra pour faire chuter une équipe nordiste invaincue depuis le début de la saison (quatre succès et un nul). Dunkerque postule sérieusement à une place en Ligue des champions et une défaite en Alsace constituerait une réelle contre-performance pour les joueurs de Patrick Cazal.

« On reste sur une bonne série. On a des chances de battre Dunkerque »

Autant ne pas chercher à nier l’évidence, l’USDK, même privée de son demi-centre Bastien Lamon, part grandissime favorite pour confirmer les statistiques : les Violets restent sur cinq défaites face aux Nordistes, qu’ils n’ont plus battus depuis le 8 mai 2005.

Pas de quoi faire frémir un Pawel Podsiadlo regonflé à bloc : « C’est une très bonne équipe. Mais on reste sur une bonne série. Si on se montre aussi agressif en défense que lors des deux matches contre Tremblay, on a des chances de battre Dunkerque. »

En prenant cinq points contre Cesson, Créteil et Tremblay, le Sélestat Alsace Handball s’est en effet enlevé de la pression avant cette 6 e journée. Peut-être son meilleur atout pour créer l’une des premières sensations de ce début de championnat.

 Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 09:23 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 octobre 2012

Les stats d'avant match : Sélestat - Dunkerque

    

Photo des DNA

       A l'occasion de la venue de Dunkerque, voici une nouvelle rubrique qui voit le jour: Les stats d'avant-match. Sélestat fait partie du paysage du handball français depuis de très nombreuse années. En effet, elle est au plus haut niveau depuis plus de 20ans... Elle a pour effet d'avoir rencontré à de très nombreuses reprises les plus grands clubs de France. Dunkerque en fait partie et l'occasion est toute trouvée pour débuter avec les nordistes...

       En espérant que cette nouvelle rubrique vous plaira... Bonne lecture

     C'est la 19ème rencontre à domicile entre Sélestat et Dunkerque depuis la saison 1993/1994.

     Sélestat a remporté 9 victoires 
     Il y a eu deux match nuls
     Dunkerque s'est imposé 7 fois

     La dernière victoire de Sélestat remonte à la saison 2004/05 lors de la 24ème journée.
     La dernière victoire de Dunkerque remonte à la saison dernière lors de la 18ème journée.

     Le plus gros écart de but en faveur de Sélestat: +7 lors de la saison 2004/05 à la 24ème journée: 26-19. 
     Le plus gros écart de but en défaveur de Sélestat: -7 lors de la saison 2001/02 à la 18ème journée: 20-27. 

    Sélestat reste sur 5 défaites d'affilées. Elle ne s'est pas imposé face à Dunkerque depuis le 08/05/2005.
    Sélestat est resté invaincu en compétition officielle de la saison 1993/94 à 2001/02 soit 2897 jours.  

    et demain, que vont raconter les stats après le match: Sélestat - Dunkerque

Posté par fredgo à 13:00 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 octobre 2012

Avant le match Sélestat - Dunkerque: Butto rêve en Grand

 

de-retour-au-jeu-apres-une-blessure-au-genou-baptiste-butto-entend-emmener-dunkerque-vers-les-somm

      Prochain adversaire des Sélestadiens, Dunkerque semble avoir basculé dans une autre dimension cette saison. Baptiste Butto, le plus Violet des Nordistes, évoque les (grandes) ambitions de son club.

     Sa saison a débuté par un rendez-vous manqué. Blessé au genou, Baptiste Butto n’était pas à Monaco début septembre. Et c’est devant son téléviseur qu’il a vu ses coéquipiers faire tomber Montpellier et Chambéry pour remporter le Trophée des champions. « J’ai quand même eu ma médaille, sourit le Dunkerquois. Ce titre m’appartient aussi. »

« Paris est costaud, mais Dunkerque l’est aussi »

Un succès princier en forme de message à destination de tous les ténors de la LNH. C’est une évidence, Dunkerque n’a jamais paru aussi fort que cette saison. « C’est vrai que nous avons une belle équipe, souligne Baptiste Butto. Tous les postes sont doublés, voire même triplés. C’est un luxe. »

Un luxe qui pourrait emmener l’USDK très haut, d’autant plus qu’elle ne disputera pas de Coupe d’Europe cette saison. « La dernière fois que nous n’étions pas engagés en Coupe d’Europe, nous avons gagné un titre (la Coupe de France en 2011, ndlr) », souffle, malicieux, l’ancien Sélestadien.

Ce n’est pas le Trophée des champions qui a pu rassasier l’appétit des joueurs de Patrick Cazal, en quête d’une place européenne en fin de saison (ce qui implique de terminer parmi les quatre premiers de LNH). « Le Trophée des champions ne rapporte pas de points pour le championnat, mais cette victoire a donné de la confiance. »

Secrètement, Baptiste Butto et ses potes rêvent de grandeur. « Si on peut se mêler à la bataille pour le titre, on ne se privera pas. Pourquoi ne pas aller chercher une qualification pour la Ligue des champions que le club attend depuis si longtemps ? On veut aller le plus loin possible. »

Le parcours dunkerquois colle pour l’instant parfaitement avec ces ambitions (4 v, 1 n). « Nous sommes invaincus, donc nous ne pouvons qu’être satisfaits de notre début de saison », indique l’ailier gauche, au repos forcé lors des trois premières journées. « Ce n’est pas évident. Tu as toujours envie de jouer. Alors tu ronges ton frein et tu attends… »

Si le jeune Julian Emonet s’est révélé durant son absence, Baptiste Butto a retrouvé son statut de cadre en même temps que la forme lors d ses deux dernières sorties (3/3 face à Créteil, 6/7 contre Aix-en-Provence en Coupe de la Ligue). « Je me sens bien. Je serai bientôt à 100 %. »

« Sélestat jouera sans pression »

Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour son ancien club à l’aube de ces nouvelles retrouvailles. S’il revient toujours à Sélestat avec plaisir, la nostalgie n’est pas de mise du côté de Baptiste Butto. « Je suis Dunkerquois à 100 % », sourit-il.

Le Mosellan (il est né à Algrange, ndlr) sait plus que quiconque l’importance de ces confrontations avec les candidats au maintien. La saison passée, Dunkerque avait laissé échapper une place en Coupe d’Europe en y égarant l’un ou l’autre point. « Ces matches-là peuvent te priver de quelque chose ou au contraire te faire gagner quelque chose. »

Et avant de défier Montpellier, Paris et Chambéry, les Dunkerquois n’entendent pas trébucher en Alsace. « On sait que Sélestat jouera sans pression et qu’une victoire face à une grosse écurie constituerait un bonus », explique l’ancien du Pôle Espoirs de Strasbourg.

Cette 6 e journée ne doit être qu’une nouvelle étape victorieuse pour Baptiste Butto et les siens. « Je ne sais pas si c’est l’année ou jamais, mais on sent dans l’équipe que l’on a le potentiel pour faire quelque chose. Le noyau dur n’a pas beaucoup changé, les jeunes arrivent à maturité et les nouveaux (les Norvégiens Lie Hansen et Rambo, ainsi que le champion olympique Guillaume Joli, ndlr) apportent un vrai plus. »

Sans allusion aucune à une actualité brûlante, il pourrait être sensé de miser sur Dunkerque. « Ce n’est que le début du championnat, tout peut aller très vite. Mais on sait que l’on peut battre tout le monde. Paris est costaud, mais Dunkerque l’est aussi », lance l’ailier gauche. Il le sera encore davantage avec un Baptiste Butto bientôt à son meilleur niveau.

Source Dna

Posté par fredgo à 12:15 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 octobre 2012

Carnet Rose: Bienvenue à Léana

 

sans-titre

      Une nouvelle princesse est née il y a peu... 

 

     La petite demoiselle a sagement attendu que son papa soit à la maison pour pointer son petit bout du nez. 

 

    Léana est née le 9 octobre dernier pour la plus grande joie de ses parents, Amandine et Frédéric Beauregard.

 

 

   Nous souhaitons la bienvenue à Léana. Nous adressons également toutes nos félicitations aux parents. Nous souhaitons beaucoup de bonheur à la petite famille.

Fred Le 8ème Rugiss'Hand

Posté par fredgo à 21:27 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 octobre 2012

Résumé de la 5ème journée: avant une semaine décisive

505i_dsc_1971

C'est donc cette semaine, en Savoie que le championnat de France de D.1 masculine devrait connaître son premier grand virage. Qui de Paris ou de Chambéry prendra seul les commandes après six journées ? Le PSG est d'ores et déjà le favori de cette opposition de haute altitude. Derrière Dunkerque ne lâche rien, Ivry jubile, Nantes et St Raphaël s'enfoncent, la série noire continue pour Billère et Aix qui n'ont toujours pas vu la couleur du succès.

SAHB caroussel vs TREMBLAY

                  28 / 26

Beretta

De Sélestat, Tremblay va peut-être repartir avec quelques bouteilles de Gewurtztraminer dans les valises car côté comptabilité sportive, c'est un zéro pointé. Deux matches, deux défaites. Trois jours plus tôt en Coupe de la Ligue, les Alsaciens avaient du attendre les dernières secondes pour se qualifier. Samedi, lorsque le buzzer final a retenti, les Franciliens ont du se demander ce qui venait d'arriver. Ils ont toujours été devant. Avec un confortable matelas, à la pause (12-16), à la reprise (12-17) et jusqu'à quinze minutes du terme (18-22). Et puis le vent a tourné. Kevin Beretta (8 buts) et ses partenaires ont sonné la charge et le 7-2 inscrit en onze minutes a été rédhibitoire (25-24). Tremblay a perdu ses moyens, sa précision et ses nerfs (deux exclusions fatales en moins de deux minutes). Tout aurait pu encore basculer mais deux réalisations de Quentin Eymann combinées à un arrêt de Fulop (18 tirs stoppés sur l'ensemble du match) vont sceller le scénario (28-26). Sélestat remonte, Tremblay descend.

Voir reportage photo du match

Source Handzone

 

 

Posté par fredgo à 12:00 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,