Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

05 septembre 2001

SAYAD Seufyann

Violet pendant six saisons de 1996 à 2002

Sayad sNationalité:

20px-Flag_of_France_svg

Franco-Marocain

Né le: 01/11/1979
à : Sélestat
A: 

Taille: 190 cm
Poids: 88kg

Poste: Arrière gauche ou demi-centre
Numéro: 11

Sélections en équipe nationale:
Française :17 fois entre 2000 et 2005 (17 buts)
Marocaine:  8 fois depuis 2012

Palmarès
1998 : 4ème des Championnats du Monde Espoirs avec l'équipe de France
2012 : 4e et meilleur joueur au Championnat d'Afrique des nations de handball masculin 2012

Nbre de matchs joué en violet*: 131 matchs
Nbres de buts marqués: 485*
Moyenne par match: 3.70
* hors matchs coupe de france et de la Ligue

Club actuel: Drapeau : Espagne  Puerto Sagunto (D1 Esp)

Saison 2014/2015 :  sans club
Saison 2013/2014 :  Drapeau : France Nantes (4ème LNH)
Saison 2012/2013 :  Drapeau : France Nantes (5ème LNH)
Saison 2011/2012 :  Drapeau : France Nantes (4ème LNH)
Saison 2010/2011 :  Drapeau : France Nantes (5ème LNH)
Saison 2009/2010 :  Drapeau : France Nantes (8ème LNH)
Saison 2008/2009 :  Drapeau : Espagne Pontevedra (15ème D1) Relégué
Saison 2007/2008 :  Drapeau : Espagne Almeria (16ème D1) Relégué
Saison 2006/2007 :  Drapeau : Espagne Cangas (06ème D2)
Saison 2005/2006 :  Drapeau : France Toulouse (10ème LNH)
Saison 2004/2005 :  Drapeau : France Toulouse (09ème LNH)
Saison 2003/2004 :  Drapeau : France Chambery (06ème D1)
Saison 2002/2003 :  Drapeau : France Chambery (02ème D1)
Saison 2001/2002 :  Drapeau : France Sélestat (13ème D1)
Saison 2000/2001 :  Drapeau : France Sélestat (11ème D1)
Saison 1999/2000 :  Drapeau : France Sélestat (05ème D1)
Saison 1998/1999 :  Drapeau : France Sélestat (09ème D1)
Saison 1997/1998 :  Drapeau : France Sélestat (10ème D1)
Formé à Sélestat

     Natif de Sélestat, il est naturellement formé au centre de formation. Il est très vite considéré comme l'un des grands espoirs du handball français et possible successeur de Jackson Richardson.

     En décembre 2000, il est appelé pour la première fois en équipe de France lors du Challenge Marrane pour la préparation des championnat du monde. Sa jeunesse lui coûtera peut être sa place pour l'épopée victorieuse qui verra l'équipe de France sacrée Championne du monde.

     Repéré par de grands clubs, Seuf quitte Sélestat pour rejoindre le club de Chambery. Régulièrement blessé, il quitte la savoie pour rejoindre Toulouse ou il souhaite repartir du bon pied. Encore une fois, il est touché par diverses blessures et peine à confirmer les grands espoirs placés en lui.

    En 2006, il part en Espagne pour le club de D2, Cangas. Le sort s'acharne et le Sélestadien se rompt les ligaments du genou en novembre 2006. Sa saison est terminée. Il signe l'année suivante à Alméria puis à Pontevedra. Il peu enfin goûter à la ligua, la D1 espagnole.

   2009 est synonyme de retour en France dans le club de Nantes où il joue depuis... en violet... tiens donc...

Le violet il a fièrement porté, violet il restera !

Merci Seufyann


02 septembre 1999

OMEYER Thierry

Violet pendant 6 saisons de 1994 à 2000

122458883_small
Nationalité
:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 02/11/1976
A: Mulhouse (68)

Surnom: Titi

Taille: 191 cm
Poids: 95 kg

Poste: Gardien
Numéro: 01

Sélections:  Equipe de France: 283
Equipe de France Junior : 36
Première sélection : septembre 1999 contre la Roumanie

Palmarès en Equipe de France

Jeux olympiques :

2000: 6e aux J.O à Sydney en Flag of Australia.svg Australie
2004: 5e aux J.O à Athènes en Drapeau de Grèce Grèce
2008: médaille d'or, Jeux olympiques Médaillé d'or en Drapeau de Chine Chine
2012: médaille d'or, Jeux olympiques Médaillé d'or au Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Championnats du monde :

2001: médaille d'or, monde Médaillé d'or en Drapeau de France France
2003: médaille de bronze, monde Médaillé de bronze au Flag of Portugal.svg Portugal
2005: médaille de bronze, monde Médaillé de bronze en Drapeau de Tunisie Tunisie
2007: 4e du Championnat en Drapeau d'Allemagne Allemagne
2009: médaille d'or, monde Médaillé d'or en Drapeau de Croatie Croatie
2011: médaille d'or, Coupe du Monde Médaillé d'or en Drapeau de Suède Suède

Championnats d'Europe :

2002: 6e du Championnat en Drapeau de Suède Suède
2004: 6e du Championnat en Drapeau de Slovénie Slovénie
2006: médaille d'or, Europe Médaille d'or en Drapeau de Suisse Suisse
2008: médaille de bronze, Europe Médaille de bronze en Drapeau de Norvège Norvège
2010: médaille d'or, Europe Médaille d'or en Drapeau d'Autriche Autriche
2012: 11e du Championnat en Drapeau de Serbie Serbie
2014: médaille d'or, Europe Médaille d'or au Drapeau du Danemark Danemark

Autres

1997: médaille de bronze Médaillé de bronze au Championnat du monde espoirs en Drapeau de Turquie Turquie
2001: Bronze MedGames.svg Médaillé de bronze aux Jeux méditerranéens en Drapeau de Tunisie Tunisie

Palmares en Club

Avec Montpellier HB

Drapeau : Europe Ligue des champions : 2003
Drapeau : France Champion de France : 2002, 2003, 2004, 2005 et 2006,2015
Drapeau : France Coupe de France : 2001, 2002, 2003, 2005 et 2006,
Drapeau : France Coupe de la Ligue en 2004, 2005 et 2006,

Avec THW Kiel

Drapeau : Europe Ligue des champions : 2007, 2010, 2012
Drapeau : Allemagne Champion d'Allemagne : 2007, 2008, 2009, 2010, 2012
Drapeau : Allemagne Coupe d'Allemagne : 2007, 2008, 2009
Drapeau : Allemagne Supercoupe d'Allemagne : 2007, 2008, 2009
Super Globe : 2011

Autres Décorations

2001: Meilleur gardien des Championnats du Monde
2006: Meilleur gardien de l'Euro
2006: Meilleur gardien IHF
2008: Meilleur handballeur de l'année IHF
2008: Meilleur gardien des Jeux olympiquesde Pékin
2009: Meilleur gardien des Championnats du Monde
2010: Il est classé meilleur gardien de tous les temps par un vote des internautes sur le site de l'IHF
2011: Meilleur gardien des Championnats du Monde
2012: Meilleur gardien des Jeux olympiques de Londres

Décorations nationales

2001: Chevalier de l'Ordre national du Mérite
2008: Chevalier de la Légion d'honneur
2013: Officier de l'Ordre national du Mérite


Saison actuelle      : Drapeau : France Paris ( LNH)

Saison 2014-2015 :    Drapeau : France Paris (1er LNH)
Saison 2013-2014 :    Drapeau : France Montpellier HB (2ème LNH)
Saison 2012-2013 :    Drapeau : Allemagne THW Kiel (1er D1 All)
Saison 2011-2012 :    Drapeau : Allemagne THW Kiel (1er D1 All)
Saison 2010-2011 :    Drapeau : Allemagne THW Kiel (2ème D1 All)
Saison 2009-2010 :    Drapeau : Allemagne THW Kiel (1er D1 All)
Saison 2008-2009 :    Drapeau : Allemagne THW Kiel (1er D1 All)
Saison 2007-2008 :    Drapeau : Allemagne THW Kiel (1er D1 All)
Saison 2006-2007 :    Drapeau : Allemagne THW Kiel (1er D1 All)
Saison 2005-2006 :    Drapeau : France Montpellier HB (1er LNH)
Saison 2004-2005 :    Drapeau : France Montpellier HB (1er LNH)
Saison 2003-2004 :    Drapeau : France Montpellier HB (1er LNH)
Saison 2002-2003 :    Drapeau : France Montpellier HB (1er LNH)
Saison 2001-2002 :    Drapeau : France Montpellier HB (1er LNH)
Saison 2000-2001 :    Drapeau : France Montpellier HB (2ème LNH)
Saison 1999-2000 :    Drapeau : France SC Sélestat handball (05ème D1)
Saison 1998-1999 :    Drapeau : France SC Sélestat handball (09ème D1)
Saison 1997-1998 :    Drapeau : France SC Sélestat handball (10ème D1)
Saison 1996-1997 :    Drapeau : France SC Sélestat handball (03ème D2)
Saison 1995-1996 :    Drapeau : France SC Sélestat handball (12ème D1)
Saison 1994-1995 :    Drapeau : France SC Sélestat handball (10ème D1)
Formé au club de Sélestat
Débute en 1985 au club de Drapeau : FranceCernay (68) 
            

Nbre de matchs joué en violet: 133 matchs*
Nbres d'arrêts: ---*
*Hors matchs de coupe.

Le violet il a fierement porté, violet il restera !

Merci Thierry

Posté par fredgo à 12:59 - 11b) Nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

10 mai 1999

Les exploits des violets: Créteil 13 Sélestat 14 : Visa pour l'élite)

 

Créteil - Sélestat

       Vainqueur à Créteil au terme d'un match d'une rare intensité, le SC Sélestat évoluera en Division 1 la saison prochaine. Mais que ce fut dur. Et éprouvant...

Créteil 13 Sélestat 14

 Marc Wiltberger peut ouvrir ses cartons, défaire ses valises et partir, l'esprit libre, à Albertville où l'équipe de France entame, à partir de mardi, sa préparation aux Championnats du monde débutant dans un mois en Egypte. Le succès remporté par Sélestat, hier soir à Créteil, est, en effet, synonyme de maintien au plus haut niveau pour le club alsacien et, par voie de conséquence, de la venue de l'international strasbourgeois au SCS.
 Il fallait gagner pour ne pas avoir à dépendre des résultats de Massy face à Ivry et de Istres devant Toulouse. Il le fallait et le SCS l'a fait. On n'ira pas jusqu'à dire que cette rencontre de la dernière chance a fait vraiment oeuvre de propagande. Elle pourrait, en revanche, servir à pas mal de techniciens. Car si pour ce qui est du réalisme, on repassera, les deux formations ont montré ce que défendre voulait dire.

Merci les gardiens...

      Le SCS en premier lieu, formidable d'abnégation et de solidarité, qui eut, de plus, le bonheur de pouvoir compter sur deux gardiens en état de grâce.
      Thierry Omeyer, qui effectua... 24 arrêts, fut directement à l'origine du succès des siens. Boulanghien fut à la conclusion, lui qui, après avoir sorti un penalty d'entrée de deuxième mi-temps, en détourna un second à 13-14 et 38 secondes du terme.
      Dans leur sillage, tous surent se sublimer en défense. Indispensable étant donné leur peu de réussite en attaque face à un Boissonnet, ancien du SCS, lui aussi irréprochable.

... et les anciens

      Car devant, ce ne fut pas folichon, folichon. La faute, sans doute, au terrible enjeu de ce match qui paralysa les plus jeunes.
 Heureusement, les anciens ne tremblèrent pas. D'abord lorsque Créteil, un moment « à la rue » (5-8 à la 22e avec... trois balles de +4 pour le SCS) refit surface juste avant la pause (8-8). Ni quand les Parisiens passèrent, pour la première fois, devant au score à 10-9 (45e). Encore moins en toute fin de match quand Lhou Moha et Gateau (un doublé chacun) portèrent Sélestat à la victoire (de 11-10 à 13-14).
      13-14 : un score peu évocateur. Qui fait cependant amplement le bonheur d'une équipe de Sélestat soutenue, durant une heure, par une centaine de ses supporteurs. Longue, la nuit...

De Alain Voyer
© Dernières Nouvelles D'Alsace, Dimanche 2 Mai 1999.
Source Car (Archives SCs)

Au final le classement de fin du championnat:

Classement pour 1998/1999
   Équipe  Pts  J  G  N  P  p.  c.  diff 
 1   Montpellier AHB  67   24   21   1   2   615   510   +105 
 2   Chambéry Savoie HB  61   24   18   1   5   602   538   +64 
 3   Dunkerque HB Grand Littoral  57   23   16   2   5   555   505   +50 
 4   Pontault-Combault  53   24   13   3   8   623   581   +42 
 5   Ivry (US)  50   24   13   0   11   570   558   +12 
 6   PSG Handball  46   24   11   0   13   594   582   +12 
 7   Bordeaux (Girondins)  46   24   10   2   12   572   594   -22 
 8   Toulouse HB  42   23   8   3   12   587   586   +1 
 9   Sélestat Alsace HB  40   24   7   2   15   512   550   -38 
 10   Créteil HB  40   24   5   6   13   491   544   -53 
 11   Lille Métropole  40   24   8   0   16   513   570   -57 
 12   Istres Ouest-Provence HB  39   24   6   3   15   565   612   -47 
 13   Massy Essonne HB  39   24   7   1   16   536   605   -69 
 

Posté par fredgo à 12:35 - 11a) Les exploits des violets... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 septembre 1998

Résultat Pontault-Combault 21-18 Sélestat; La grosse colère de Voina

Thierry Omeyer

Complètement à côté de son sujet, le SC Sélestat a crédité le maigre public de Pontault-Combault d'une de ses plus mauvaises sorties depuis bien longtemps. Défaite (21-18) et grosse colère de Radu Voina à la
clé.

 « Ridicules, nous avons été ridicules... » Radu Voina n'y va pas avec le dos de la cuiller, l'entraîneur sélestadien ayant mis un bon moment avant de retrouver un semblant de calme à l'issue de la défaite des siens, samedi soir, à Pontault-Combault. « Je ne pensais pas que nous pouvions être aussi mauvais. Jamais nous ne l'avons été. Ce soir, je suis vraiment très en colère. Nous avons rencontré une équipe du niveau de Nationale 1 et nous avons été incapables de la battre. »
Privés de Paruta, Rigault (meilleur passeur du dernier championnat) et Remai, les Pontellois étaient effectivement bons à prendre. La preuve : en jouant au plus mal, le SCS (où l'absence de Dobrescu
pesa très lourd) n'a perdu que de trois but et ne comptaient qu'une longueur de retard (19-18) à un peu moins de deux minutes du terme. La faute à un compartiment défensif qui, heureusement, fonctionna à peu près bien.

« Il aurait suffi que nous soyons moyens, poursuit Radu Voina. Mais non, même pas ça. Si ce n'est Thierry Omeyer, seul contre tous, aucun n'a été à la hauteur. » Bémols, cependant, pour Christian Omeyer et Willmann qui tirèrent au mieux leur épingle du jeu, ainsi que pour Gateau, qui a fait ce qu'il a pu étant donné ses possibilités actuelles.

« Plus de cadeaux »

Et l'entraîneur alsacien, d'ordinaire protecteur, de ne faire de cadeaux à personne. « Sayad est complètement passé à côté. Engel, avec toute l'expérience qu'il est censé avoir acquis en Bundesliga, n'a rien su gérer. Lhou Moha a tenté des choses qui se sont retournées contre nous. Stachnick, s'il a beaucoup marqué, a aussi raté des choses à des moments importants. Ce soir, je ne veux protéger plus personne. »
On l'a compris, Radu Voina en veut énormément à une équipe qu'il n'a pas reconnu ce samedi. « Ce match n'a rien à voir avec ceux que nous avons disputé jusqu'à présent. La raison de cette contre-performance ?
Sans doute les joueurs ont-ils pensé qu'au vu des matches amicaux joués en début de saison ils n'avaient pas grand chose à craindre face à une formation jouant sur une jambe. Et puis, les intentions affichées en dehors du terrain ne sont belles qui si elles sont suivies d'effets balle en main... »

Réaction indispensable

Il est vrai que le SCS a commis d'énormes erreurs samedi soir, connaissant beaucoup trop de déchets pour espérer quelque chose (une petite vingtaine de pertes de balle ou un pourcentage au tir désespérément faible). Saura-t-il retenir la leçon, saura-t-il réagir, samedi prochain, face à Dunkerque ?
« C'est indispensable et je peux vous assurer qu'il ne rigolerons pas, cette semaine, à l'entraînement. J'ai fini d'être gentil. Ou ils me montrent, dès samedi, que je peux compter sur eux ou je prendrai des sanctions. Quitte à ne faire jouer que des jeunes qui ne voudront pas montrer qu'ils sont les meilleurs au monde... »
Perdre à Pontault-Combault n'est, en soi, pas dramatique. C'est, au vu des forces en présence samedi, extrêmement dommage. L'occasion paraissait bien belle.

Source Dna

Posté par fredgo à 19:23 - 20) La saison 1998/99 en D1 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,