Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

20 décembre 2015

Après Les 16ème de CdF: Le grand soir de Sargenton ...

Dans le sillage d’un éblouissant Jérémie Sargenton, Sélestat a réalisé contre Ivry (D1) l’un des exploits des 16es de finale

jeremie-sargenton-(3-e-en-partant-de-la-gauche)-a-signe-une-entree-decisive-photo-dna-franck-delhomme-1450565692

Bien sûr, on ne gagne jamais un match seul. Mais les performances individuelles s’avèrent très souvent décisives. Quand Jérémie Sargenton a pris le relais de Julien Meyer dans le but violet, à la 42e , Sélestat était mené 19-23. Puis 19-24 trois minutes plus tard.

La qualification semblait alors très loin. Mais le gardien sélestadien l'article complet sur le site du journal les Dna: ici  en a décidé autrement. Pendant treize minutes, il n’a pas encaissé le moindre but. Deux arrêts face aux frères Bataille ont d’abord empêché Ivry de reprendre le large (21-24, 48e ).Puis l’ancien joueur de Pontault-Combault (28 ans) a détourné la roucoulette de Pablo Simonet, permettant dans la foulée l’égalisation d’Olivier Jung (24-24, 53e ). Le même Pablo Simonet voyait ensuite son penalty repoussé par un Jérémie Sargenton infranchissable (8 arrêts au total). Sélestat était lancé vers son exploit.
« J’avais l’impression d’être un aimant »

« À un moment, je me suis dit que je n’allais pas prendre de but, souffle le Sélestadien. J’avais l’impression d’être un aimant. C’est le genre de match où tu attires le ballon. Tu as juste à en profiter… »

Jérémie Sargenton a bien sûr savouré sa performance. Mais il ne voulait surtout pas oublier le collectif. « Je fais des arrêts, mais c’est un vrai travail d’équipe. Même si on a été mené pendant quarante-cinq minutes, c’est tout sauf un hold-up. On a eu le mérite de ne jamais lâcher. »

Sélestat (D2) a éliminé un club de D1, et ça n’est pas rien. « C’est très bien pour la confiance du groupe. C’est la preuve que l’on peut faire de très belles choses. C’est un bel exploit, même s’il ne faut pas s’emballer. »

Les Violets, s’ils pensent avant tout au championnat, ont  l'article complet sur le site du journal les Dna: ici  prolongé avec bonheur l’aventure Coupe de France. Et à l’heure de s’accorder quelques jours de vacances, le gardien avait un souhait pour les 8es de finale, qui auront lieu le week-end du 6 février.

« On aimerait surtout jouer à domicile. Personnellement, j’aimerais bien affronter Saint-Raphaël, mon club formateur, ou Nîmes (où évoluent Florent Ferreiro et l’entraîneur Franck Maurice, côtoyés lors de son passage à Saintes, ndlr). Ou alors le PSG. » Nul doute que le club de la capitale et ses stars sont espérés au CSI côté violet.

Source Dna

Posté par fredgo à 13:45 - 03a) Coupe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 octobre 2015

Résumé J8 : Billère, Nancy et Sélestat enchaînent...

Billère a poursuivi sa très bonne série en évitant le piège tendu par le toujours surprenant promu saranais (31-28). Si le choc au sommet entre Dijon et Besançon a accouché d’un match nul (30-30), Sélestat en a profité pour imposer sa loi contre Istres (25-21), tout comme Nancy à Massy (26-30). C’est en revanche toujours la soupe à la grimace pour Angers et Valence, battus pour la huitième fois en huit journées.

Gardien sargenton et Meyer Istres 2015

Photo Angélique Kieffer
L’affiche du week-end

Sélestat 25–21 Istres 

il y a un an, ce duel aurait été qualifié de match à six points pour le maintien en LNH. Une relégation en Pro D2 plus tard, les deux formations en sont désormais à se reconstruire. Si leurs performances de début de saison ont souvent été hésitantes, il semble que Sélestat ait désormais trouvé son rythme de croisière. L’équipe de Christian Gaudin enchaîne en effet un troisième succès de rang (25-21) après Dijon et Pontault. Oui, le SAHB est parti pour retrouver les premiers postes de Pro D2.

Les alsaciens ont construit leur victoire sur une défense hermétique et des gardiens efficaces dans les cages, que ce soit Meyer (12 arrêts) ou Sargenton (7 arrêts). L’attaque n’a pas été en reste non plus dès les premières minutes, avec un trio Joli – Lenne – Beauregard auteur de 15 buts au total. Dans ces conditions, Istres a rapidement dû hausser son niveau de jeu pour ne pas se faire décramponner (5-4, 9’). Les joueurs de Gilles Derot soutiennent la comparaison avec les alsaciens, en s’appuyant notamment sur Jonsson et Ruiz, auteurs d’un 3-0 (10-10, 26’). Lenne et Joli donnent un coup de collier avant la pause : le SAHB rentre aux vestiaires avec deux longueurs d’avance (14-12).

En seconde période, le mano à mano se poursuit. Aucune des deux formations n’arrive à véritablement creuser l’écart. Auteur de six buts, Boschi répond aux attaques adverses et laisse Istres en bonne position à l’approche du money-time (21-20, 54’). Le public s’attend alors à un final sous tension, mais Sélestat s’évite une fin de match au couteau. Profitant des espaces laissés par les istréens, le SAHB inscrit un 4-1 qui lui offre un nouveau succès (25-21). Istres peut regretter sa fin de match alors qu’il a fait jeu égal avec son adversaire pendant près de 55 minutes.

Les autres matches

Pontault-Combault n’a rien pu faire contre Mulhouse, s’inclinant dans les grandes largeurs (38-28) une semaine après avoir chuté à domicile contre Sélestat. Le match contre le SAHB a laissé des traces puisque ...
Valence continue à voir la vie en noir. Pour la huitième fois de la saison les valentinois ont été battus. C’est Cherbourg qui est venu chercher les trois points de la victoire (25-32). En manque de points et de confiance, Valence a résisté pendant En savoir plus sur ...
Une autre formation attend aussi son premier succès : Angers. Les angevins sont passés complètement au travers de leur rencontre contre Limoges, battus de 14 buts (25-39). Rarement Angers n’avait semblé autant démuni et dépassé En savoir plus sur ...
Quatrième victoire à domicile pour Billère qui s’est à nouveau montré solide face à Saran, s’imposant de 3 buts (31-28). Les joueurs d’Aitor Etxaburu ont mené pendant toute la rencontre ...
Vainqueur de ses quatre derniers matches de Pro D2, Nancy a réussi la passe de cinq samedi soir à Massy (26-30). La performance est d’autant plus remarquable pour les hommes de Stéphane Platin qu’ils ne s’étaient jamais imposés à Massy depuis ...
Billère 31-28 Saran
Valence 25-32 Cherbourg
Besançon 30-30 Dijon
Angers 25-39 Limoges
Mulhouse 38-28 Pontault-Combau.
Massy 26-30 Nancy
Sélestat 25-21 Istres

Posté par fredgo à 19:12 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 octobre 2015

Pontault-Combault 20-21 Sélestat, Les Réaction d'après match ...

 

Réaction
Sébastien Quintallet, coach : « Avec trois joueurs en moins, ça nous met en difficulté sur la fin de match alors qu’on commençait à s’échapper à 15-10… On a vraiment très bien défendu ce soir avec un très bon Ricardo. Le scénario était bon jusque-là. En fin de rencontre, il fallait essayer plusieurs choses, mais cela n’a pas été suffisant. Le plus préjudiciable ce soir, c’est finalement la casse, c'est trois joueurs blessés. J'espère qu'on va les récupérer rapidement. »

Source PCHB

17 octobre 2015

Pontault - Sélestat; Sargenton a fait le bon choix ...

Jérémy Sargenton retrouve ce soir Pontault-Combault qu’il a quitté à l’intersaison pour rejoindre Sélestat où il a retrouvé son premier entraîneur chez les pros, Christian Gaudin. Le gardien ne regrette pas son choix car il s’épanouit au SAHB malgré une sérieuse concurrence à son poste.

Sargenton Meyer Selestat 2015

Ce soir à l’Espace Boisramé, Jérémy Sargenton sera en terrain connu. Même s’il n’y a pas passé les plus belles années de sa carrière, il a gardé les cages pontelloises pendant deux saisons et demie. Sans grande réussite puisque le club de banlieue parisienne y a surtout joué sa survie. « Sur le plan sportif ça s’est assez mal passé même si je suis parti en bons termes cet été au moment où la patte Quintallet commençait à faire son effet. Le résultat est là aujourd’hui puisque le club est passé de l’avant-dernière place aux premières loges de la D2 , confie le gardien du SAHB. Je n’y retourne pas l’esprit revanchard. Mais c’est sûr qu’une victoire à Pontault aurait un autre goût pour moi. Gagner contre des potes a toujours une saveur particulière. »

Celui qui a posé ses valises à Sélestat cet été ne regrette pas son choix même si le club où il évolue a réalisé un moins bon départ que prévu. Il connaît le potentiel du SAHB et a été ravi d’avoir été choisi pour faire partie de cette reconstruction du vaisseau violet qui s’était fracassé en Ligue Nationale l’an dernier. L’ancien gardien de Pontault-Combault était d’autant plus ravi d’aller en Alsace qu’il y a retrouvé Christian Gaudin. « Quand il m’a appelé pour me proposer le poste à Sélestat, je n’ai pas hésité une seule seconde. Car c’est lui qui m’a formé, c’est lui qui a fait ce que je suis aujourd’hui, c’est lui qui m’a permis d’être professionnel. »

« Quand Julien fait 21 arrêts, je m’assois et j’applaudis »

Même si leurs chemins se sont séparés pendant plus de huit ans, Jérémy Sargenton est resté un inconditionnel de l’actuel entraîneur de Sélestat. « J’ai retrouvé une personne plus apaisée, quelqu’un de plus sûr de ce qu’il fait , constate son ancien élève. C’est un coach particulièrement exigeant et sa méthode n’est pas facile. Elle ne passe pas chez tout le monde. C’est l’école de la rigueur. Mais c’est comme ça que ça marche et qu’il a réussi. À 28 ans, je bois encore ses paroles comme lorsque j’avais 18 ans. C’est le meilleur éducateur que j’ai pu avoir. »

Suite de l'article L'Alsace

Photo F WURRY

04 septembre 2015

SARGENTON Jeremy

Violet depuis la saison 2012/2013
1ère année en violet  

20i_sargenton

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 16/03/1987

A: ?

Surnom: ?

Taille: 189 cm

Poids: 87kg (2015)

Poste: Gardien

Numéro: (16)

;

;

Palmarès : -

Selection équipe de France:

Nbre de matchs joué en violet*: - match**
Nbres de buts marqués: -
Moyennes de buts marqués par matchs: -
Nbres de 2': - soit 1x2' tous les 0 matchs**
* hors matchs coupe de france et de la Ligue
** Stats arrêtées à Oct 2015

Joue actuellement: Drapeau de la France Sélestat (Pro D2)

Saison 2014/2015   : Drapeau : France Pontault (-ème Pro D2)
Saison 2013/2014   : Drapeau : France Pontault (-ème Pro D2)

Saison 2012/2013   : Drapeau de la France Saintes  (-ème N1) puis Pontault (Pro D2)
Saison 2011/2012   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2010/2011   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2009/2010   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2008/2009   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2007/2008   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D1)
Saison 2006/2007   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D2)
Saison 2005/2006   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D2)
Saison 2004/2005   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D1)

Saison 20-- à 20--  : Drapeau de la France  (-18)
Saison 20-- à 20--  : Drapeau de la France  (Jeunes)
Débute le hand à l'âge de -- ans

Ses saisons en Violet:

Saison 2014/2015 : Sélestat (PRO D2)
Nombre de rencontres: -
Buts sur tir: -/-
Buts sur penalty: -/-
Total buts: -/-
2 minutes: -

Son premier match en LNH: 28/05/2004, Journée 26, Ivry 37-28 St Raphael, avec St Raphael.

30 août 2015

ITW: Jeremy Sargenton ... Sélestat grand favori ?

Relégué en Pro D2 en compagnie d'Istres à l'issu du championnat 2014-2015, cette année, les violets de Christian Gaudin feront sans aucun doute, partie  des favoris de ce championnat.

image_414

Après une saison 'compliquée ' Sélestat se verrait bien suivre le même parcours qu'Ivry la saison dernière, accédant à la LNH un an seulement après l'avoir quittée.

L'équipe qui a connu beaucoup de mouvements durant l'intersaison avec pas moins de neuf départs notamment sur le poste de gardien (Kappelin et Fulop) souhaite repartir de l'avant.

Arrivé durant le mois de Juillet en provenance de Pontault-Combaut, Jeremie Sargenton nous livre ses premiers sentiments concernant son arrivée dans le club Alsacien.

Jeremie, comment es-tu entré en contact avec Sélestat, avais-tu d'autres propositions durant l'intersaison?

J'ai d'abord eu un premier contact avec Christian pour éclaircir ma situation, ensuite j'ai eu pas mal de contacts au niveau inférieur avec de vrais projets humains et sportifs mais quand Christian m'a rappelé pour me dire qu'il souhaitait que je fasse partie du projet je n'ai pas hésité une seconde pour lui donner mon accord.

Entre le projet du club et le fait de retrouver mon "formateur" il n'a pas été compliqué de trouver un accord avec le club.

Tu as rejoint Sélestat  qui ne cache pas ses ambitions de retrouver la LNH au plus vite, comment appréhendes-tu cette saison sous tes nouvelles couleurs?

Pour être honnête je me vois presque 10 ans en arrière avec Saint Raphaël,  dans un club avec de vraies infrastructures, un vrai projet et énormément de gens qui font vivre le club.

En plus, comme je l'ai dit je retrouve Christian donc je suis aussi en terrain connu.

Il y a une dizaine d'année nous sommes montés et mes performances étaient tout à fait honorables, je ne vois pas pourquoi avec les mêmes ingrédients on n'y arriverait pas, je suis donc confiant même si je sais qu'il va falloir énormément travailler pour y arriver.

Ce championnat est très compliqué à aborder avec des pièges tous les week-ends et je pense que nous seront attendus de pied ferme.

Julien Meyer qui est devenu champion du monde U21 cet été est promis à un avenir prometteur, comment vois-tu la relation entre vous dans les buts ?

En effet Julien est très prometteur mais il ne faut pas oublier qu'il n'a que 18 ans.

C'est un garçon très intelligent qui a la tête sur les épaules mais il a encore à apprendre et je pense que Christian m'a fait confiance aussi car il sait que je peu lui inculquer de bonnes valeurs que lui même m'a inculquées.

Je pense qu'on sera complice et que la concurrence sera saine entre nous et de toute façon le meilleur jouera et tirera l'autre vers le haut.

En tout cas je lui souhaite une très belle carrière à commencer par une belle saison, cela nous rendra de grands services et si je peux y participer en le guidant ou en lui bottant les fesses je le ferais sans hésiter.

Sargenton

A quelques jours de la reprise du championnat et la réception de Massy, penses-tu que le groupe est prêt ?

Le terrain donnera sa vérité.

Prêts ou pas prêts nous serons chez nous et si nous voulons être à la hauteur des objectifs du club il nous faudra gagner ce match et Massy à domicile est le test parfait pour savoir si on est prêts ou pas.

C'est une très belle équipe habituée aux joutes de la Pro d2.

Lors de la 7eme journée vous vous déplacez à Pontault, un sentiment particulier pour toi de retourner en Seine et Marne pour y affronter ton ancienne équipe?

Cette date est cochée depuis bien longtemps sur le frigo je l'avoue.

C'est la première fois que je vais rencontrer une équipe dans laquelle j'ai joué et j'ai des amis sur place entre Valentin (ndlr: Aman), Vince (ndlr: Vincent Moreno), Billy (ndlr: Alexis Jallamion) et les autres.

Mais encore une fois, une seule chose comptera c'est la victoire de l'équipe pour le reste on verra.

Un mot pour les supporters de Sélestat et les lecteurs d'Hand-Planet ?

Je souhaite à tous encore plus de handball et de bons articles à se mettre sous la dent et j'attends avec impatience le premier match au CSI Sélestat, où il y a une ambiance bien particulière et j'ai hâte de voir cela!!!

Damien Mabille, Hand-Planet