Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

14 décembre 2015

Résumé de la 13ème journée: Billère champion d'Automne, Sélestat 3ème...

Le leader s’est imposé sans trembler à Limoges et conforte sa position de leader à la mi-saison, juste devant Mulhouse, qui ne s’arrête plus de gagner. Sélestat s’invite sur le podium mais n’a qu’une victoire d’avance sur Istres, 10e.

Angers sélestat

Le « champion d’automne », c’est Billère. En l’emportant à Limoges au terme d’un match bien maîtrisé vendredi (32-28), le BHB a confirmé son statut de leader à la moitié du championnat de Handball ProD2. Cette 10e victoire en 13 matches, la 6e sur les sept dernières rencontres, récompense la régularité des Béarnais, toujours solides en défense quand il s’agit de durcir le ton, redoutables dans leur jeu de transition, et décidément impeccables lors des fins de rencontre, au moment de valider les succès. En Limousin, les visiteurs ont encore dû garder leur sérieux quand leurs hôtes ne trainaient qu’à deux unités avec dix grosses minutes à jouer. En pleine confiance, ils n’ont pas tremblé pour conserver leur fauteuil que Mulhouse continue à convoiter. À Valence, le MHSA a engrangé un sixième succès de suite et demeure à un point du leader, avec un petit trou creusé sur le reste de la meute. Trois équipes se partagent la 3e place avec 29 points, quatre autres ne sont qu’à un point derrière, et Istres, 27 points, pourrait remonter si sa victoire face à Billère est confirmée (le BHB a aligné sur la feuille de match un joueur non qualifié ; les dirigeants ont fait appel). Parmi ces prétendants, Cherbourg a encore un match à jouer, mercredi à Massy (10e journée, reporté en raison des attentats de Paris), avec l’espoir de s’installer à la 3e place à mi-saison.

ANGERS NOYANT HBC 17–27 SELESTAT ALSACE HB 

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Après son bon nul à Massy, Angers n’a pas réussi à enchaîner, tombé chez lui face à un bon Sélestat. Les Alsaciens mettent 10 minutes à prendre la mesure de leurs adversaires (4-4), qu’un triplé de SAVIC distance (5-9, 19e). Le Bosnien est relayé par SERI, LENNE et VALENTIN qui font grimper l’écart jusqu’à la pause (8-15). Les hommes de Christian GAUDIN restent sérieux en seconde période et gèrent leur avance pour finalement s’imposer de 10 buts. L’un de leurs meilleurs matches cette saison.

Statistiques : Daniel Gañarul (4/6 dt 3/3 pen), Maxence RIZZI (9/21 arrêts dt 0/3 pen) pour Angers / Kosta SAVIC (7/10 dt 3/3 pen), Rudy SERI (6/11), Thibaud VALENTIN (5/10), Julien MEYER (15/31 arrêts dt 0/3 pen) pour Sélestat.

Classement :
Angers    13e (16 pts ; -61)
Sélestat   3e (29 pts ; +29)

L’info en plus : C’est la quatrième fois cette saison que Sélestat encaisse 20 buts ou moins. Le SAHB constitue la meilleure défense de Handball ProD2.

Laurent SORIN, entraîneur d’Angers : « On est tombés sur une vraiment belle équipe de Sélestat, une grosse défense, plus puissante que nous. On était dans notre match mais on a un peu manqué d’arguments, et quand on a trouvé des ouvertures, Julien MEYER a fermé la boutique. C’est dommage de finir comme ça, notre salle était pleine. Mais on a vu un bon match quand même. »

Rudy SERI, demi-centre de Sélestat : « C’est peut-être notre match le plus abouti au niveau de l’intensité. On a très bien défendu, Julien a été excellent derrière, on a trouvé des solutions en attaque. Tous les feux étaient au vert. Terminer 2015 comme ça, c’est que du bonheur. C’est presque dommage qu’il y ait la trêve, on était sur une bonne dynamique. Il va falloir se remobiliser dès la reprise et continuer à progresser. »

Voir les autres résumés sur le site de FFHB ici

Saran 24-32 Massy
Istres 21-22 Pontault-Combau.
Angers 17-27 Sélestat
Nancy 26-21 Dijon
Valence 28-33 Mulhouse
Limoges 28-32 Billère
Cherbourg 33-26 Besançon

Le classement après 13 journées

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Billère 33 (-3pts) ? 13 10 3 0 385 353 4  A fait appel
2 Mulhouse 32 13 9 3 1 394 366 6  
3 Saran 29 13 7 4 2 385 359 -1 8
- Sélestat 29 13 8 5 0 339 310 2  
5 Nancy 29 13 8 5 0 364 357 1 -8
6 Cherbourg 28 12 8 4 0 345 319 1 6 (-1 match)
7 Dijon 28 13 7 5 1 368 369 -2 4
- Pontault-Combau. 28 13 7 5 1 360 358 1  
9 Besançon 28 13 7 5 1 353 365 -1 -10
10 Istres 27 (+3pts) 13 7 6 0 364 363 -1  
11 Massy 23 12 5 6 1 331 324 1   (-1 match)
12 Limoges 17 13 2 11 0 361 383 -5  
13 Angers 16 13 1 11 1 318 386 -1  
14 Valence 13 13 0 13 0 338 393 -13  

 

Posté par fredgo à 19:53 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2015

Sélestat- Valence; défaite interdite...

apres-une-periode-creuse-rudy-seri-a-retrouve-son-efficacite-lors-des-deux-derniers-matches-photo-dna-franck-delhomme-1449170674Contre Valence, la lanterne rouge, Sélestat n’aura pas le droit à l’erreur. Pour décrocher leur septième victoire en championnat, les Violets pourront compter sur un Rudy Seri revigoré depuis deux matches.

Une saison est faite de hauts et de bas. C’est inévitable, inexplicable aussi parfois. Pendant plusieurs semaines, Rudy Seri n’a pas évolué à son meilleur niveau. « Si je faisais le travail défensivement, ce n’était pas suffisant car je n’étais pas présent en attaque », confie-t-il sans se cacher. L'article complet ici.Mais qu’est-ce qui pouvait bien clocher ? Comment expliquer cet inhabituel déchet au tir (2/8 face à Dijon, 1/8 contre Istres, 4/10 à Nancy) ?« J’étais en pleine forme, les “cannes” étaient là », souffle le jeune arrière gauche. La réussite le fuyait pourtant, son bras droit ne maltraitait plus les défenses adverses. « Le problème, c’était surtout le duel avec le gardien. »À part bosser toujours plus à l’entraînement pour espérer des jours meilleurs, le Sélestadien n’avait pas grand-chose à faire. « C’était un peu compliqué car je suis capable d’être plus efficace pour aider l’équipe. Dans des moments comme ça, il faut au moins apporter en défense, même si pour gagner, il faut aussi mettre des buts... »

« C’est toujours revenu »

Cette mauvaise passe, Rudy Seri ne l’a pas vécue comme un traumatisme. « Je n’ai pas perdu confiance, car j’ai déjà connu des périodes comme celle-là. C’est toujours revenu. »

Le champion du monde juniors a eu raison de ne pas céder au pessimisme. Depuis deux matches, il a retrouvé toutes les qualités et la facilité qu’on lui connaît en attaque.

La première étape de son retour en force s’est déroulée lors de la dernière journée de championnat, à Cherbourg (4 sur 5 au tir). Contre l’ESSAHB le week-end dernier, ses huit buts (sur douze tentatives) ont bien aidé Sélestat à éviter l’élimination en Coupe de France.

« Ça fait du bien, apprécie-t-il, tout en ayant à l’esprit qu’il lui faut désormais s’inscrire dans la continuité. J’espère que ça va durer au moins jusqu’à la trêve. Le problème, c’est de rester constant dans les bonnes prestations. »

En ce sens, Rudy Seri (21 ans) est un peu à l’image de son équipe, elle aussi irrégulière collectivement. « On n’est pas encore très constant d’une semaine sur l’autre. On doit gommer cela, pour essayer de faire une série. »

Contre Valence, et même à Angers la semaine prochaine pour la dernière journée du cycle aller, les Violets doivent obligatoirement en débuter une.

Sélestat, s’il veut atteindre ses objectifs de fin de saison – le Top 5 –, ne peut pas se permettre de perdre contre les deux clubs les plus mal classés. Et deux succès pour boucler l’année 2015 lui permettraient d’aborder la trêve bien repositionné au classement.

« On ne veut pas perdre de points en décembre »

« Ces deux matches seront difficiles », avance l’arrière gauche. Vraiment, alors que Valence, pour ne pas parler que de cette 12e journée, n’a connu que la défaite depuis le début de la saison ?

« Notre adversaire n’a pas déjà plus grand-chose à perdre, ne part pas favori. Cela ne le rend que plus dangereux. »

L’analyse se tient. Mais c’est aux Violets de la contredire sur le terrain. « On ne veut pas perdre de points en décembre. On a un effectif pour aller loin, estime Rudy Seri. Même si on est capable de faire mieux, on est quand même là (*). »

À plus forte raison si Sélestat avait la bonne idée de faire le plein lors de ses deux prochains rendez-vous.

(*) Sélestat ne pointe qu’à quatre longueurs de la première place, et même trois si Billère, le leader, venait à perdre le bénéfice de sa victoire contre Istres, pour avoir aligné un joueur non qualifié.

Source Dna

Posté par fredgo à 17:56 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 septembre 2015

J4: Sélestat – Besançon; Un voile à lever...

Battu lors du derby, Sélestat a perdu son fauteuil de leader. Pour repartir de l’avant, les Violets devront faire descendre de leur nuage des Bisontins toujours invaincus.

en-manque-de-reussite-lors-des-deux-premieres-journees-rudy-seri-a-veritablement-lance-sa-saison-lors-du-derby-contre-mulhouse-(7-sur-9-au-tir)-photo-dna

Ce n’est pas – encore – une pente descendante. Mais après le succès maîtrisé contre Massy (25-20), la victoire presque miraculeuse à Saran (30-31) et la défaite à Mulhouse lors du derby (26-25), Sélestat a reculé de la première à la 5e place.

Gagner pour ne pas sortir du Top 5

Rien de grave, alors qu’il reste 23 journées de championnat à disputer, mais il convient de ne pas prolonger la glissade. Il convient surtout de rester maître au CSI pour ne pas sortir du fameux Top 5, synonyme de play-offs.

« Depuis notre succès, compliqué, à Saran, il y a quelques interrogations, souffle Rudy Seri, en alerte, mais pas inquiet. Il faut être vigilant. Toutes les équipes adverses veulent montrer qu’elles existent face à l’un des favoris du championnat. C’est à nous d’élever notre niveau de jeu. »

Un niveau de jeu encore fluctuant, comme on a pu le constater lors...  du derby (les joueurs de Christian Gaudin menaient 10-14 à la pause).

« On sait pourquoi on a perdu, avance le jeune demi-centre de 21 ans. On aurait dû faire la différence plus tôt. On a raté des tirs à des moments clés. Et on bosse pour corriger ces erreurs. J’ai confiance dans ce groupe, confiance dans le travail du coach. »

La déception du derby est « évacuée », Rudy Seri et ses coéquipiers se tournent vers la réception de Besançon, porté par un ancien Violet, l’arrière droit Quentin Eymann (20 buts en trois matches).

Une chose est sûre, le coleader du championnat fait le voyage en Alsace sans guère de pression. En avance sur leur tableau de marche, les Bisontins abordent plutôt ce sommet avec une confiance à son zénith.

Les Violets sont prévenus, mais pas au point de trembler. « Quoi qu’il arrive, nous avons un statut de favori pour la montée en D1. Il faut en être digne », martèle Rudy Seri. Après avoir goûté à la D1, il n’a qu’une hâte : en retrouver le parfum.

Rudy Seri a lancé sa saison contre Mulhouse

Qu’importe donc que Besançon soit premier, qu’importent les absences (Eudaric, Vujic et T. Gaudin), pour revoir la LNH, il faut des victoires.

Ce soir, Sélestat devrait pouvoir compter sur un Rudy Seri « libéré ». Lors du derby, le demi-centre a montré tout ce qu’il pouvait apporter aux Violets, ... en commençant par sa facilité à transpercer les défenses adverses (7 sur 9 au tir).

« Depuis le début de la saison, je n’étais pas en confiance (2 sur 7 au cumul face à Massy et Saran) , je prenais moins d’initiatives. » Ce temps-là semble révolu. Le champion du monde junior n’a qu’un souhait : « Que ça continue comme ça ! » Avec, cette fois, la victoire au bout du chemin…

Chez les Kempf, Bruno, le père, a porté le maillot violet au plus haut niveau au début des années 1990.
Le fils, Édouard (17 ans), ailier droit de l’équipe de France cadets, fera ce soir sa première apparition avec le groupe pro.

Source Dna

Posté par fredgo à 11:31 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 septembre 2015

L'équipe du SAHB 2015/2016 et ses joueurs

L'équipe 1 en Pro D2

sahb_poster_09_2015

Debout en haut de gauche à droite :

Christian GAUDIN (Entraineur); Thierry FLEURIVAL (N°22),  Rudy SERI (N°4) ,  Olivier JUNG (N°6) , Florent JOLI (N°21), Jérémy SARGENTRON (N°16) , Grégory MARTIN (N°2)Frédéric BEAUREGARD (N°9),  Igor VUJIC (N°17), Julien MEYER (N°31) , Thomas GAUDIN (N°75) , Yoann EUDARIC (N°23) , Kosta SAVIC (N°35) , Claude KARCHER (Entraineur Adj)

En médaillon

Yanis LENNE (N°32)

L'équipe II (la réserve) en N2

SAHB II 2015 2016

 

 

SERI Rudy

Violet depuis la saison 2012/2013
4ème année en violet
Formé à Sélestat 

Seri Rudy

 

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 02/04/1994 
A:

Surnom:

Taille: 194 cm
Poids: 90kg (2012)

Poste: Demi Centre 
Numéro: (4)

;

;

;

;

Palmarès :
2015 :  médaille d'or, monde Médaillé d'or championnat du monde au Brésil (-21) 
2013 : Meilleur espoir Trophé Jean-André

Selection équipe de France:
1ère selection en 2009 contre la Suisse (-18) 
2015 Champion du monde

Nbre de matchs joué en violet*: 23 match**
Nbres de buts marqués: 57
Moyennes de buts marqués par matchs: 2.48
Nbres de 2': 5 soit 1x2' tous les 4 matchs**
* hors matchs coupe de france et de la Ligue
** Stats arrêtées à Oct 2015

Joue actuellement: Drapeau de la France Sélestat (Pro D2)

Saison 2014/2015  : Drapeau : France Sélestat (13ème Lnh)
Saison 2013/2014  : Drapeau : France Sélestat (4ème N1+ LNH)

Saison 2012/2013  : Drapeau de la France Sélestat (7ème N1 + LNH)
Saison 2011/2012  : Drapeau de la France Troyes (N3)
Saison 2010/2011  : Drapeau de la France Troyes (N2)
Saison 20-- à 2011 : Drapeau de la France Reims (-18)
Saison 20-- à 20--  : Drapeau de la France Epernay (Jeunes)
Débute le hand à l'âge de 11 ans

Ses saisons en Violet:

Saison 2012/2013 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres : 21
Buts sur tir : 51/100 (51%)
Buts sur penalty : 0/0
Total buts : 51 (51%)
2 minutes : 5

Saison 2012/2013 : Sélestat (LNH)
Nombre de rencontres: 2
Buts sur tir: 2/7
Buts sur penalty: 0/0
Total buts: 2
2 minutes: 0

Son premier match avec la 1: 01/03/13, 8ème Coupe de France, Mulhouse 34-29 Sélestat
Son premier match en LNH: 08/05/2013, Journée 4, Nantes 33-23 Sélestat
Son premier but en LNH: 08/05/2013, Journée 14, Nantes 33-23 Sélestat

Posté par fredgo à 11:00 - 02b) Les joueurs de la I et II - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 avril 2015

Joyeux anniversaire Rudy

Tous les supporters souhaitent unRudy Seri

 qui fête ses 21 ans

 

Posté par fredgo à 04:06 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 janvier 2015

Du violet en bleu...ça pousse derrière !

 Les couleurs Sélestadiennes s'affichent au plus niveau avec pas moins de quatre joueurs qui vont porter le maillot tricolore...

Yannis Lenne et Julien Meyer

 

A commencer par Valentin KIEFFER (Gardien) qui participera mi-janvier à la MASTER CUP avec l'équipe de France Cadet. Ce sera pour lui sa première Sélection... Félicitation

b-rudiseri_893151524

Depuis hier, Yanis LENNE s'entraine avec l'équipe de france -19. Les Champions d'europe en titre disputerons à compter du 9 janvier le tournoi international Hand Master Provence à Aix en Provence.

Les prometteurs Julien MEYER (GB) et Rudy SERI (ARG) sont depuis hier en stage de préparation pour le tournoi de qualification au Mondial U21 avec l'équipe de France Junior.

Source SAHB

Posté par fredgo à 19:54 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 octobre 2014

J6: Nîmes 26-32 Selestat; Ça, c’est Sélestat !

apres-les-progres-apercus-il-y-a-une-semaine-selestat-a-concretise-hier-et-une-victoire-d-importance-est-tombee-dans-son-escarcelle-photo-dna-franck-delhomme

Le mieux entrevu la semaine passée contre Chambéry n’aura pas été un feu de paille. Sélestat est allé s’imposer à Nîmes, sur le parquet d’un concurrent direct (26-32). Et si la saison des Violets était lancée ?

Ça pourrait être le déclic tant attendu. « On était tous convaincu que l’on était sur la bonne voie, mais ce sont les points qui apportent de la confiance », rappelait hier Jean-Luc Le Gall.

Sur le parquet de Nîmes, Sélestat a fait coup double. Il a poursuivi le redressement entrevu la semaine passée contre Chambéry et il a surtout décroché deux points (très) précieux.

La remise en question après le non-match contre Cesson (4e journée) a payé. Elle n’avait pas été récompensée, sur le plan comptable, face à Chambéry, mais les Alsaciens en étaient persuadés, la roue allait finir par tourner. Il n’a pas fallu attendre très longtemps. « C’est une très belle victoire collective », apprécie le coach sélestadien.

« On va dans le bon sens »

On pourrait presque dire que de match, il n’y en a pas eu. Nîmes a bien mené deux fois au score en tout début de rencontre (1-0 puis 2-1 à la 3e ). Mais les Gardois n’ont ensuite (presque) jamais existé, étouffés par l’envie alsacienne.

Gudjonsson et Seri y allaient chacun de leur doublé (2-4, 5e ), Kappelin débutait son show (20 arrêts au total) et Sélestat, déjà, faisait le break (3-7, 10e ). Les Alsaciens gâchaient alors une balle pour prendre cinq buts d’avance (5-7, 12e ).

Qu’importe, Beauregard et Gudjonsson s’en chargeaient quelques instants plus tard (5-10, 15e ). Le retour gardois (10-11, 23e ) était aussitôt repoussé, dans le sillage d’un Seri multipliant les buts sur contre-attaque. L’ailier gauche donnait quatre longueurs d’avance à son équipe juste avant la pause (13-17).

On pensait que Nîmes sortirait survolté des vestiaires à l’entame de la seconde période. Il n’en a rien été. Le duo Ghita-Gudjonsson éteignait rapidement toute velléité de révolte gardoise (14-22, 36e ). Le Parnasse devenait silencieux après le but de Beauregard, qui donnait dix longueurs d’avance aux Violets (15-25, 41e ).

Il fallait maintenant gérer, empêcher la furia verte de se déclencher. Aguirrezabalaga, sur l’aile droite nîmoise, brillait, Idrissi détournait le penalty de Gudjonsson (19-26, 45e ). Mais Sélestat, cette fois, ne s’affolait pas. « On a mieux géré notre avance », souffle Olivier Jung. Ce que les Alsaciens, on s’en souvient, n’avaient pas su faire contre Chambéry.

Ghita, d’un missile à onze mètres, rassurait les siens (20-28, 49e ). Même un nouvel arrêt d’Idrissi, sur un penalty de Clementia, n’était pas de nature à priver les Violets d’un succès mérité (26-32). « C’est bon pour la confiance. On va dans le bon sens, avance le pivot sélestadien. Maintenant, il faut continuer à travailler pour aller plus haut. »

Après plusieurs désillusions, Sélestat savoure sa bonne opération. « On aurait pu être décroché en cas de défaite, apprécie Jean-Luc Le Gall. Sur le plan comptable, c’est important, mais cette victoire valide surtout le travail effectué ces derniers temps. »

Hier, Sélestat a mis fin à dix-huit longues années sans gagner à Nîmes (le dernier succès au Parnasse remontait à la saison 1996-1997), s’est imposé sur le parquet d’un concurrent direct, sortant également d’une zone de relégation qu’il squattait depuis la première journée. Une belle soirée, en somme…

Source Dna

Posté par fredgo à 12:16 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 octobre 2014

J6: Nimes - Sélestat : pour sourire enfin ...

rudy-seri-et-selestat-ont-(urgemment)-besoin-de-points-mais-il-leur-faudra-realiser-un-match-plein-pour-en-recolter-ce-soir-a-nimes-photos-dna-franck-delhomme

Pour avoir grillé plusieurs jokers, le dernier en date contre Chambéry la semaine passée, Sélestat se trouve déjà dans l’obligation de rattraper les points perdus. Et c’est sur le parquet de Nîmes, pas le plus hospitalier de la LNH, que les Violets entendent commencer.

« On doit gagner à Nîmes, on n’a pas le choix », lançait Thierry Fleurival, le défenseur sélestadien, après la (frustrante) défaite la semaine dernière contre Chambéry.

Mais sans jouer aux oiseaux de mauvais augure, ce n’est pas… gagné. La dernière victoire des Violets dans le Gard remonte au 14 décembre 1996 (20-21, les deux clubs évoluaient alors en D2). Depuis, les Alsaciens ont failli récidiver, comme la saison passée (31-30), mais sont revenus battus de leurs dix derniers voyages au Parnasse.

« Je ne pensais obtenir du temps de jeu aussi rapidement »

En 1996, Rudy Seri avait deux ans et n’avait bien sûr pas encore touché un ballon de hand. Alors le passé de son club ne le tourmente pas à l’heure de défier la “Green Team”. « Il ne faut pas s’attarder là-dessus, chaque saison est différente, souffle ainsi le Violet. On ne pense pas à cette série. »

Rudy Seri entend cependant y voir un nécessaire avertissement. « Cela nous prouve qu’il faudra être concentrés et déterminés pour obtenir un résultat à Nîmes. Car nous avons besoin de points et nous sommes dans l’optique d’en ramener impérativement. »

Le jeune Sélestadien (20 ans donc) le sait, ce match est « presque décisif » pour la suite. Parce que le calendrier n’est pas aisé avec Dunkerque et Saint-Raphaël à venir. Et parce qu’à force de ne pas gagner, Sélestat va laisser filer au classement ses concurrents, Aix-en-Provence, Créteil, Tremblay ou… Nîmes.

La défaite contre Chambéry, si elle a bien sûr engendré une forte déception, eu égard au scénario de la rencontre (Sélestat menait encore 29-26 à la 53e ), a néanmoins “rassuré” les joueurs de Jean-Luc Le Gall sur leur potentiel.

« On est vite passé à autre chose »

« On est vite passé à autre chose, estime Rudy Seri. Et sur ce match, on a retrouvé un esprit combatif, chacun individuellement, mais également collectivement. Sur le plan défensif, il y a eu de bonnes séquences. On doit continuer sur cette lancée, mais aussi ne pas s’en satisfaire. Il va falloir garder la même intensité, au minimum. Et même en faire plus. »

Le Sélestadien disputera ce soir son 7e match en D1, le 5e depuis le début de cette saison 2014-2015. On savait, depuis son arrivée au club durant l’été 2012, qu’il ne manquait pas de talent. Après l’avoir montré en Nationale 1 avec la réserve, Rudy Seri semble bien parti pour le faire durablement en D1.

« Je suis content d’intégrer le groupe pro, c’était mon objectif. » Content, mais aussi un peu surpris. « Je ne pensais pas obtenir du temps de jeu si rapidement après ma blessure (il a été opéré des ligaments croisés en début d’année, ndlr). »

Le duo d’entraîneurs, Jean-Luc Le Gall et Thierry Demangeon, n’hésite pas à le mettre sur le terrain, à utiliser sa taille et son envergure en défense.

Et en attaque, c’est à l’aile gauche que Rudy Seri gambade (9 sur 15 au tir). « Les coaches ont confiance en moi et en mes qualités. Ailier gauche, ce n’est pas mon poste, mais je ne me pose pas de questions. »

« Apporter à l’équipe, l’aider à se maintenir »

S’il a joué, avec enthousiasme, avec la réserve le week-end dernier face à Cernay/Wattwiller (il peut “doubler” en tant que pensionnaire du centre de formation), ce qui lui a permis d’avoir du temps de jeu comme arrière gauche, « mon poste de prédilection », c’est bien en D1 qu’on le verra cette saison.

« J’espère apporter à l’équipe, avance Rudy Seri, l’aider au moins à se maintenir. » Son chemin, comme celui de son équipe, passe par Nîmes ce soir. Avec, pour lui comme pour Sélestat, l’obligation de continuer à grandir.

Source Dna

Les valides, comptez-vous !

Sélestat n’est pas épargné par les blessures, avec toujours l’arrière gauche Igor Vujic (mollet) et l’ailier droit Florent Joli (genou) sur le flanc. Deux absences auxquelles s’ajoute celle de l’ailier gauche Kevin Beretta (malade), remplacé par le jeune Guillaume Huck.

Mais que dire, alors, de Nîmes ? Pas moins de cinq joueurs du groupe pro manquent à l’appel : les demi-centres Abdelkader Rahim et Paul Mourioux, l’arrière gauche Juan José Fernandez, le pivot Benjamin Gallego et l’ailier droit Olivier Marroux.

Quentin Dupuy (épaule), jeune arrière gauche du centre de formation, après trois apparitions consécutives avec les pros, a lui aussi rejoint l’infirmerie gardoise. Jérôme Chauvet a donc dû puiser dans la réserve, appelant l’arrière Ayhan Alexandre et le pivot Jorel Nouguier, pour former un groupe de quatorze.

Mais l’Usam peut compter sur un Pawel Podsiadlo en grande forme, l’ancien Violet étant le 4e meilleur buteur du championnat (32 réalisations en cinq matches).

Source Dna

Posté par fredgo à 12:30 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 octobre 2014

J5: Apres Sélestat 29-31 Chambéry: Des raisons d’espérer ...

 

les-selestadiens-ont-laisse-filer-deux-points-contre-chambery-mais-ils-ont-affiche-une-envie-collective-qu-il-faudra-conserver-photo-dna-franck-delhomme

Certes, Sélestat n’avance pas sur le plan comptable. Mais en dépit de leur défaite contre Chambéry (29-31), les Violets ont retrouvé des raisons d’espérer. La roue finira par tourner, forcément.

« Après une défaite , on voit très souvent le côté négatif. Mais on peut aussi parfois en faire ressortir du positif », souffle Thierry Fleurival.

Commençons par ce qui fâche, comme cette désagréable sensation de gâchis. Pour rappel, les Sélestadiens, après un quart d’heure presque parfait en seconde période, menaient de cinq buts à la 48e (27-22), puis encore de trois à la 53e (29-26). « Même à froid, c’est très difficile à avaler », expliquait, hier, le défenseur, conscient, comme tous ses coéquipiers, d’avoir laissé filer deux points contre “Chambé”.

En repensant à ces dix dernières minutes, Thierry Fleurival ne pouvait qu’exprimer des regrets. « On avait le match en main, on avait fait le boulot. Mais on leur donne la victoire et il y a de quoi s’en vouloir. »

La lucidité, la fraîcheur physique ont malheureusement fait défaut aux Violets au moment le plus crucial de la rencontre (l’absence sur la base arrière d’Igor Vujic, qui sera encore absent plusieurs semaines en raison d’une déchirure au mollet, également).

« En faisant bloc comme on l’a fait, on prendra des points »

Le ballon, au moment de conclure, serait-il devenu brûlant pour les joueurs de Jean-Luc Le Gall ? « Quand tu mènes de cinq buts, le ballon ne brûle pas, réfute “Mister T”. On aurait pu mieux gérer. »

« Ce succès va nous libérer des crispations qui naissent des défaites », lançait, soulagé, Mario Cavalli, l’entraîneur chambérien, après la rencontre. Les Sélestadiens auraient pu, auraient dû prononcer ces mêmes mots. Il va encore falloir patienter. Combien de temps ? Thierry Fleurival veut croire que la roue finira par tourner, et même assez rapidement. Car le nouveau patron de la défense alsacienne décèle, et c’est indéniable, du mieux.

Du positif, justement, il n’y en avait pas vraiment après le revers contre Cesson/Rennes et « notre prestation tellement triste ». Alors on s’est parlé avant “Chambé”, « on s’est dit les choses, on a aussi fait une semaine d’entraînement de “malade” ». Ces discussions ont eu du bon. « On a vu une équipe sur le terrain. »

Bien sûr, le Sélestat Alsace Handball n’est pas encore complètement guéri. La défense ne s’est ainsi montrée performante que par séquences, l’attaque dépend encore beaucoup trop des éclairs de Snorri Steinn Gudjonsson, le demi-centre islandais.

« Mais même avec ces dix dernières minutes qui nous plombent, c’était mieux, en attaque comme en défense. En termes d’état d’esprit, de cohésion, c’était mieux aussi, avance Thierry Fleurival, lui aussi plus à l’aise contre Chambéry. En faisant bloc comme on l’a fait, en jouant comme ça, on prendra des points. »

« OK, on s’est parlé, mais maintenant il faut avancer »

Le Guyanais (32 ans) a suffisamment d’expérience pour savoir que le redressement amorcé mercredi doit être rapidement suivi d’effets. « On a déjà brûlé deux jokers, mais il faut vite gommer la déception. Ce sera difficile, mais on doit absolument gagner à Nîmes et réaliser un exploit contre Dunkerque. Nous n’avons pas le choix. »

La réaction sélestadienne n’a pas été récompensée sur le plan comptable, et c’est dommage. Thierry Fleurival exhorte ses coéquipiers à faire perdurer cet esprit de révolte, à continuer à faire place aux actes.

« OK, c’est une nouvelle équipe, mais cet argument ne tient plus désormais, cela fait trois mois que nous sommes ensemble. OK, on a perdu contre Chambéry, mais c’était mieux. OK, on s’est parlé, mais maintenant il faut avancer. » Sélestat n’a effectivement pas le choix.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 19:38 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,