Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

04 septembre 2015

SARGENTON Jeremy

Violet depuis la saison 2012/2013
1ère année en violet  

20i_sargenton

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 16/03/1987

A: ?

Surnom: ?

Taille: 189 cm

Poids: 87kg (2015)

Poste: Gardien

Numéro: (16)

;

;

Palmarès : -

Selection équipe de France:

Nbre de matchs joué en violet*: - match**
Nbres de buts marqués: -
Moyennes de buts marqués par matchs: -
Nbres de 2': - soit 1x2' tous les 0 matchs**
* hors matchs coupe de france et de la Ligue
** Stats arrêtées à Oct 2015

Joue actuellement: Drapeau de la France Sélestat (Pro D2)

Saison 2014/2015   : Drapeau : France Pontault (-ème Pro D2)
Saison 2013/2014   : Drapeau : France Pontault (-ème Pro D2)

Saison 2012/2013   : Drapeau de la France Saintes  (-ème N1) puis Pontault (Pro D2)
Saison 2011/2012   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2010/2011   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2009/2010   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2008/2009   : Drapeau de la France Saintes  (-ème Pro D2)
Saison 2007/2008   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D1)
Saison 2006/2007   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D2)
Saison 2005/2006   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D2)
Saison 2004/2005   : Drapeau de la France St Raphael (-ème D1)

Saison 20-- à 20--  : Drapeau de la France  (-18)
Saison 20-- à 20--  : Drapeau de la France  (Jeunes)
Débute le hand à l'âge de -- ans

Ses saisons en Violet:

Saison 2014/2015 : Sélestat (PRO D2)
Nombre de rencontres: -
Buts sur tir: -/-
Buts sur penalty: -/-
Total buts: -/-
2 minutes: -

Son premier match en LNH: 28/05/2004, Journée 26, Ivry 37-28 St Raphael, avec St Raphael.


05 février 2015

Christian Gaudin s'engage avec Sélestat

    

Christian Gaudin

C'est officiel même si cela circulait en coulisses depuis quelques jours. Christian Gaudin en disponibilité depuis son départ de Hambourg, remplace Jean Luc Legall à la tête de l'équipe professionnelle de Sélestat. Le double champion du Monde s'est engagé jusqu'à la fin de la saison.

    Les dirigeants de Sélestat (essentiellement Vincent Momper, le président et Christian Omeyer, le directeur sportif et administratif) avaient décidé de trancher dans le vif et face aux très mauvais résultats enregistrés par le SAHB depuis le début de la saison (10 défaites - 4 victoires) et une avant dernière place synonyme pour l'instant de relégation, avaient choisi de se séparer de Jean Luc Legall, en place en Alsace depuis 2008. La période n'est peut-être pas idéale mais les patrons du SAHB ont cru bon utiliser un électrochoc pour tenter de sortir d'une situation devenue inconfortable. Il ne restait plus qu'à trouver un technicien capable de tout remettre en ordre de marche et surtout doté des capacités nécessaires à cette opération "survie parmi l'élite". Un seul nom est apparu évident pour la circonstance. Celui de Christian Gaudin. Entraîneur sur le marché, connaissant parfaitement la LNH et ses joueurs, très expérimenté sur le plan technique et motivé comme jamais après les deux aventures qu'il a bizarrement terminées à St Raphaël et Hambourg. Le double champion du Monde avec les Bleus est opérationnel à Sélestat dès ce jeudi où il dirigera dans la soirée son 1er entraînement en ayant auparavant paraphé un contrat qui l'engage avec le club, au moins jusqu'à la fin de la saison.


Comme à son habitude et fidèle à Handzone, "Kiki" Gaudin a accepté de répondre en exclusivité à nos questions.


Christian, tu t'engages dans une mission délicate...
Ce métier n'est pas fait que de choses faciles et se mettre en danger fait aussi partie des conditions. Je suis conscient que cela n'est pas une mission facile car on ne peut pas dire que Sélestat soit dans une situation idéale.

Tu as l'avantage de connaître une partie de l'effectif...
Je connais pratiquement tout le monde et depuis que nous sommes en contact avec le club, j'ai un peu bossé sur l'équipe. Des nouvelles ne sont pas rassurantes puisque j'ai appris que Ghita est indisponible pour trois mois puisqu'il s'est fait opérer du pouce, ensuite il y a l'arrière gauche (Vujic) qui devait reprendre mais apparemment il s'est refait mal, j'espère le récupérer la semaine prochaine pour Chambéry. 

L'équipe que tu vas retrouver a besoin de quoi ?
De la confiance, de la sérénité, qu'elle croit surtout en elle car les joueurs qui la composent, ont de la qualité. Je ne vais pas juger ce qu'a fait Jean Luc (Legall), surtout pas, mais je pense qu'il faut avoir une autre approche notamment sur les aspects tactiques défensifs par exemple. Il y a dans ce secteur beaucoup de choses à améliorer sur cette 2ème partie de championnat.

C'est aussi pour toi un sacré challenge, après ce que tu viens de vivre...
Oui complètement et c'est ce type d'expériences qui te fait avancer. Je ne suis pas allé au plus simple mais c'est un beau challenge que je veux relever. Il y a des dirigeants avec qui j'ai envie de travailler.
La mission (4 mois) est limitée dans le temps...
Pour l'instant, l'objectif c'est le maintien donc on ne va se consacrer qu'à cela. Ensuite, on verra. C'est un club très bien structuré qui malgré ses résultats, a des ambitions.

Est ce qu'au fil du temps, tu es devenu un peu plus prudent ?
  Je pense que c'est nécessaire surtout après ce que je viens de vivre. Au niveau du timing ce n'est pas idéal, car comme "Kiki" (Mazel) à Créteil, j'aurais préféré profiter de plus de temps (le Nîmois a en effet bénéficié de la trêve internationale pour prendre ses marques et se préparer) mais c'est comme ça, il faut faire avec.  

Le calendrier proposé (voir ci-dessous), n'est pas très favorable...
A moment donné, il ne faut pas attendre les matches couperets pour prendre des points. Il va falloir capitaliser avant et chacune des victoires même face à des plus gros va compter.

Le Sélestat Alsace Handball ne bénéficie pas en effet d'un calendrier retour très favorable. Même si pendant la phase aller, les "Violets" se sont lourdement inclinés à Créteil (-10),  les résultats face à des concurrents directs ne sont pas si catastrophiques, loin de là: (+5) face à Istres, (+6) à Nîmes, (-3) face à Aix, (-4) face à Toulouse. Dès la semaine prochaine, les joueurs de Christian Gaudin vont devoir s'attaquer en suivant, à Chambéry, Montpellier, St Raphaël, Dunkerque, Tremblay et Paris avant de retrouver leur 1er moment de vérité par rapport à leur situation, en terre aixoise.

© Yves Michel

Posté par fredgo à 18:05 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 octobre 2013

Résumé de la 5ème journée: Une cinquième journée complètement folle !

Personne n'est à l'abri ! Recevoir n'est plus un gage de sécurité, Nantes, Montpellier, Ivry, Dijon et Aix ont fait à domicile les frais de cette 5ème journée en LNH. Le PSG caracole en tête suivi de près par St Raphaël et Dunkerque. En bas de classement, Tremblay et Ivry font du surplace. Les banlieusards franciliens tardent à trouver leur place.

morten_selestat

St Raphael HB 36-33 Sélestat Alsace Handball

    St Raphaël pour sa part a été servi et les mises en garde de Christian Gaudin par rapport à Sélestat, n’étaient pas vaines. Les Varois ont connu les pires difficultés pour s’imposer (36-33) et s’ils y sont parvenus, c’est surtout grâce aux 11 buts du Danois Olsen (qui conforte sa position de meilleur réalisateur de la LNH avec 40 buts) et les 16 arrêts de leurs deux gardiens (10 pour Djukanovic et 6 pour Bonnefoi). Mais comme en face, les Alsaciens ont opposé une belle défense et une bonne puissance de feu (8 buts pour François-Marie et 7 pour Vujovic), les spectateurs azuréens ont pu assister à un spectacle à rebondissements. St Raphaël va réaliser une excellente entame, prenant rapidement le large (7-3 à la 8ème puis 17-10 à la 22ème). Loin de se décourager, Sélestat laissera passer l’orage et refaire peu à peu son retard au point d’égaliser en début de seconde période (24-24 à la 38ème).  Le mano a mano va se poursuivre assez longtemps (32-31 à la 53ème) avant que Jan Stehlik (notre photo) et ses partenaires fassent véritablement la décision dans le money-time. Même si c’est sur la pointe des pieds, St Raphaël s’installe dans le fauteuil de dauphin à un point du leader parisien. Dans deux journées de championnat, les deux équipes se retrouveront face à face sur la Côte d’Azur. Cela promet !

Tous les matchs:

 Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score    
Nantes Dunkerque 19 22    
Aix en Provence Chambéry 27 30    
Dijon Nîmes 22 24    
Ivry Paris 23 26    
Montpellier Cesson 32 34    
St Raphael Sélestat 36 33    
Toulouse Tremblay 29 25    

Le classement après 5 journées:

Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Places  
1 Paris 9 5 4 0 1 156 138 (-)  
2 St Raphael 8 5 4 1 0 150 141 (+1)  
3 Dunkerque 8 5 4 1 0 130 118 (+1)  
4 Chambéry 7 5 3 1 1 157 141 (+2)  
5 Montpellier 6 5 3 2 0 158 140 (-3)  
6 Nantes 6 5 3 2 0 130 122 (-1)  
7 Cesson 5 5 2 2 1 137 149 (+2)  
8 Nîmes 5 5 2 2 1 135 136 (+2)  
9 Toulouse 5 5 2 2 1 135 138 (+2)  
10 Sélestat 4 5 2 3 0 137 137 (-3)  
- Aix en Provence 4 5 2 3 0 120 136 (-3)  
12 Dijon 2 5 1 4 0 116 129 (-)  
13 Tremblay 1 5 0 4 1 128 146 (-)  
14 Ivry 0 5 0 5 0 115 133 (-)  

Source Handzone

Posté par fredgo à 19:36 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Après le match: St Raphael 36-33 Sélestat (vidéo)

     Toujours invaincu sur son terrain, Saint-Raphaël Var Handball a dû batailler ferme contre nos violets du Sélestat Alsace HB. Morten OLSEN, le jour de son anniversaire, a réalisé la performance d'inscrire un tiers des buts Varois.
     Sélestat a eu son Morten en la personne de Jordan François Marie qui a fait trembler à 8 reprises les filets de Slavisa DJUKANOVIC.
     Si le résultat n'est pas là, la performance laisse présager de belles joutes en devenir à commencer par celle de Montpellier dimanche prochain.
 
Le résumé du match en vidéo ici

Source St Raphael HB 

Posté par fredgo à 12:24 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2013

5ème journée: St Raphael 36-33 Sélestat; Les Violets y ont cru

la-reussite-de-stevan-vujovic-n-a-pas-suffi-pour-selestat-photo-archives-dna-franck-delhomme

Ils sont passés tout près d’une superbe performance sur le parquet de Saint-Raphaël. Les Sélestadiens, portés par François-Marie et Vujovic, ont finalement cédé sur la fin (36-33), face au 2e du championnat.

Les Violets le savaient. Il leur fallait réaliser un match presque parfait pour espérer un résultat positif à Saint-Raphaël.

Toujours privée de Xavier Barachet (l’arrière droit international a participé à l’échauffement et devrait bientôt faire son retour), l’équipe varoise n’en est pas néanmoins redoutable, sa victoire à Dunkerque lors de la 4e journée en étant le meilleur exemple.

Mais les joueurs de Jean-Luc Le Gall arrivaient lancés après leurs deux succès contre Tremblay et gonflés d’ambition.

Sans se mettre en danseuse, sans brûler d’entrée toute leur énergie, les coéquipiers d’Atlason allaient attaquer cette rencontre par le bon bout et se donner rapidement de l’air (7-3, 9e ). Un excellent Djukanovic dans le but, auteur de dix arrêts en première période, et un Olsen toujours aussi percutant sur la base arrière contribuaient ce départ en fanfare.

Côté sélestadien, on s’en remettait au bras de François-Marie ou à celui de Vujovic. Mais cela ne suffisait pas, d’autant que les Alsaciens trouvaient un peu trop souvent les poteaux…

À la 25e , l’affaire semblait vraiment bien engagée pour les Varois (17-10).

Le Danois Olsen commettait toutefois quelques erreurs et malgré la détermination de Di Panda, Sélestat se démenait pour atteindre la pause avec seulement quatre buts de retard (20-16).

Ce retour alsacien avait pour effet de crisper les Azuréens. Leur jeu devenait plus heurté. Les joueurs de Christian Gaudin étaient de plus en plus sous la menace (24-23, 39e ). Vujovic ramenait même les siens à hauteur (24-24, 40e ).

Morten Olsen fait la différence

Mais c’est là que l’expérience et le métier d’Olsen (11 buts hier) allaient s’avérer très précieux. Saint-Raphaël reprenait le large (31-27, 49e ). Sélestat s’accrochait après une réalisation d’Eymann (32-31), Saint-Raphaël souffrait, mais c’est encore son Danois qui allait libérer l’équipe à la 59e (35-32, 36-33 au final).

Les Varois enregistrent leur 4e succès en cinq journées et confortent leur 2e place derrière le PSG. Sélestat peut nourrir quelques regrets. Il faudra attendre encore un peu pour battre Saint-Raphaël. Les Violets restent sur cinq défaites de rang face à cet adversaire depuis leur retour en D1.

Mais leur prestation doit les inciter à un certain optimisme, une semaine avant le grand rendez-vous au Rhenus contre Montpellier.

Source Dna

Posté par fredgo à 09:00 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 octobre 2013

5ème journée: St Raphael - Sélestat ; des raisons d’y croire

nces-conduisent-guynel-pintor-a-tenter-sa-chance-en-attaque-mais-c-est-dans-la-defense-de-son-but-que-se-distingue-le-martiniquais-du-sahb-photo-denis-werwer

Si le SAHB parvient à contrecarrer le jeu rapide de Saint-Raphaël ce soir (20 h), il peut se donner des chances de confirmer sa brillante victoire sur Tremblay.

Quand le calendrier fait se croiser deux équipes qui ont fait des étincelles lors de la précédente journée, on peut logiquement s’attendre à un brillant face-à-face. Car au lendemain de sa tonitruante victoire à Dunkerque (23-25), Saint-Raphaël voudra confirmer cet exploit devant son public ce soir, tandis que Sélestat cherchera à renouveler sa convaincante démonstration de Tremblay (24-31). Et si, pour de multiples raisons, les Varois partent favoris de cette confrontation, Sélestat possède des arguments pour troubler l’ordre établi et tenter de créer une nouvelle surprise.

« Quelque chose de bien à faire »

Les Violets pourront s’appuyer sur leur convaincante prestation en Seine-Saint-Denis, où ils se sont presque surpris eux-mêmes à développer un jeu aussi chatoyant qu’efficace. « Je n’ai pas reconnu notre équipe , témoigne Guynel Pintor à propos du match de samedi dernier. On a probablement livré un de nos plus beaux matches depuis longtemps. Bien sûr, il ne faut pas s’enflammer, mais cela nous autorise tout de même à être ambitieux et à croire en nos chances à Saint-Raphaël. Car si on fait preuve de la même hargne qu’une semaine plus tôt à Tremblay, je suis persuadé qu’il y a quelque chose de bien à faire sur la Côte d’Azur. »

D’autant que les deux points ramenés de leur précédent déplacement ont, à la fois, enlevé un peu de pression aux Alsaciens, tout en leur donnant des idées pour la suite. L’occasion qu’ils ont, de leur propre aveu, laissée passer à Nantes, ils la trouveront peut-être ce soir dans le Var. Mais pour avoir une chance d’inverser une tendance qui tourne invariablement en faveur des Raphaëlois depuis le match nul ramené du Var en février 2008, les Sélestadiens devront contenir un adversaire capable de les transpercer en deux temps, trois mouvements. « Saint-Raphaël possède le jeu rapide le plus prolifique de toute la LNH , apprécie Jean-Luc Le Gall. Et ça ne date pas d’hier car c’est un trait de caractère de cette équipe et de son entraîneur Christian Gaudin, qui l’a connu lorsqu’il jouait en Bundesliga. La moitié des buts de cette équipe provient des montées de balle qu’elle joue toutes à fond. Sur les 15 buts marqués par Saint-Raphaël à Aix en première mi-temps, j’en ai compté 9 qui proviennent de montées rapides. »

« Anticiper et courir »

L’entraîneur sélestadien peut, depuis le début de la saison, s’appuyer sur une défense efficace, au point de figurer à la troisième place de la LNH au bout de la 4e journée. Mais cette statistique ne signifie pas grand-chose pour le coach par rapport à la spécificité de son adversaire du jour. « Contre une équipe qui joue aussi vite, il faut que le repli défensif soit parfait. Pour l’instant, il est encore à l’état de chantier depuis près d’un an. Si nous voulons être efficaces dans ce domaine, il faudrait que nous fassions un grand pas en avant. En anticipant et en courant pour ne pas être dépassés. Nous y arrivons globalement mieux qu’avant, mais ce n’est pas encore complètement au point. Sans oublier qu’il faudra aussi contenir leur demi-centre, Morten Olsen. »

Si ses joueurs pouvaient surprendre leur coach, ils se mettraient sur le chemin d’une possible surprise. « Si on veut gagner, il faudra être à fond » , lance Guynel Pintor. Et s’ils capitalisaient sur la lancée de leur succès à Tremblay ?

SAINT-RAPHAËL - SÉLESTAT Ce soir à 20 h 
Palais des Sports Jean-François Krakowski.
Arbitres : MM. Bader et Weber.

Saint-Raphaël :
Dans les buts:1. Djukanovic et 16. Bonnefoi
Les joueurs:2. Krantz, 5. Atlason ( cap. ), 7. Tomas, 10. Abily, 13. Boschi, 14. Lynggaard, 19. Jurka, 20. Caucheteux, 22. Garain, 23. Stehlik, 32. Di Panda, 34. Olsen.
Entraîneur : Christian Gaudin .

Sélestat :
Dans les buts: 12. Ivezic et 69. Fulop
Les joueurs: 3. Jung, 5. Petrenko ( cap. ), 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 15. Pintor, 17. Salami, 20. François-Marie, 23. Vujovic, 68. Eymann.
Entraîneur : Jean-Luc Le Gall.

Source journal L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:31 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2013

Résultat 22ème journée: Sélestat 29-32 St Raphael; Les Violets pas loin d’être dans le rouge

e-deux-tres-mauvaises-entames-les-selestadiens-et-frederic-beauregard-se-sont-bien-remis-en-selle-avant-de-ceder-sur-la-fin-photo-denis-werwer

En concédant hier soir une nouvelle défaite à domicile, malgré une belle prestation contre Saint-Raphaël (29-32), les Sélestadiens se sont clairement mis en danger au moment d’aborder la dernière ligne du championnat.

Tout comme le toit du Centre Sportif laisse fuir l’eau dans des journées aussi arrosées qu’hier, le SAHB laisse filer des points dans son antre. Un peu trop depuis un certain temps, au point de n’avoir toujours pas pu en marquer un seul depuis le début de l’année en quatre réceptions (devant Paris, Chambéry, Toulouse et Saint-Raphaël).

Et c’est ainsi que la position du club alsacien devient de plus en plus délicate au fil des journées. Car à l’approche du dénouement, les positions se resserrent encore plus au fond de la classe. À quatre journées de la fin, les Violets n’ont plus que trois points d’avance sur Créteil, le treizième, battu à Ivry. Maintenant c’est sûr, il faudra vaincre les deux prochains visiteurs du CSI en mai, sous peine de se voir refourguer la deuxième place de relégable avec Billère. À moins d’un exploit à Nantes (le 8 mai) ou à Aix, lors de la dernière journée.

La pression va donc s’accentuer sur les Sélestadiens qui voulaient s’éviter ces frayeurs en remportant ce duel contre Saint-Raphaël. Malheureusement pour eux, ils ont pris le match à l’envers en s’attachant un boulet aux pieds dès les premières minutes. Car, malgré toutes les recommandations et les mises en garde d’avant match, ils sont entrés de la pire des manières dans cette rencontre cruciale en prenant d’emblée un handicap de cinq buts.

Le tableau d’affichage indiquait ainsi 0-5 à la 7e minute en faveur des Azuréens, alors que du côté local, les quatre premiers tirs n’ont pas pris la destination de la cage.

Trop de passage à vide

Mais la rentrée de François-Marie, qui réussissait enfin à débloquer le compteur des Violets au bout de sept minutes, allait faire du bien à ses partenaires. Le premier arrêt de Fulop qui passera une heure dans les buts, à la 11e minute, allait aussi sonner le réveil de la défense alsacienne. Et il fut assez brutal puisqu’il n’a fallu qu’une dizaine de minutes aux Sélestadiens pour revenir à la hauteur de leur adversaire (7-7, 17e ) avec un excellent Petrenko à la baguette et aussi à la finition. Mais les visiteurs justifiaient leur position de 6e du classement. En reprenant tout aussi rapidement leurs distances par l’intermédiaire d’un 3-0 (7-10, 20e). Mais les Violets avaient pris l’ascendant dans cette fin de mi-temps. Et ils le concrétiseront par un 6-1 au cours des huit dernières minutes. Deux buts consécutifs d’Arnaud Freppel permettaient au SAHB d’égaliser (11-11, 25e ) alors que le capitaine Petrenko donnait pour la première fois de la soirée l’avantage à ses couleurs (12-11, 26e ). Dominant clairement les dernières minutes, le SAHB rentrait aux vestiaires avec deux longueurs d’avance (14-12).

Le scénario de l’entame de la seconde période allait tout mettre à plat. Ressemblant à celui de la première, il permettait aux Raphaëlois de reprendre leurs aises (15-17) grâce à un 5-1 en à peine cinq minutes. Champions d’en l’art de défaire ce qu’ils ont bien construit, les Sélestadiens remettaient néanmoins les gaz pour repasser en tête (19-18, 40e ). Ils conserveront ainsi le leadership jusqu’à huit minutes de la fin (24-23, 52e ). Avant de connaître un trou noir en fin de match dans lequel s’engouffreront leurs adversaires (24-27, 55e ). Le SAHB s’était tiré une balle dans le pied et ne s’en remettra pas malgré une belle réaction finale (29-32).

Source L'Asace.

Posté par fredgo à 08:53 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2012

Résumé de la 2ème journée: La bande des trois est en place !

tomas_riboli530

Il n'aura pas fallu attendre longtemps. Montpellier, Paris, Chambéry. La hiérarchie de la D.1 masculine est en place dès la 2ème journée. Et comme dimanche prochain, se profile un certain PSG-Montpellier, le trio restera en place, deviendra duo ou une seule équipe occupera la plus haute marche. Derrière, la hiérarchie s'installe tranquillement. 
 
Montpellier est-il plus fort que les années précédentes ? Le révélateur de la semaine qui arrive, sera très intéressant. Entrée en Ligue des Champions, jeudi dans le nord de l'Allemagne à Flensburg puis trois jours plus tard, premier choc de LNH avec le déplacement à Coubertin contre le PSG. Ce samedi, les Héraultais n'ont pas lésiné sur les moyens, et ont laissé Tremblay à distance respectable ...
 

SAINT-RAPHAEL38/26 SAHB caroussel

 

SAINT RAPHAEL VHB - SELESTAT ALSACE HANDBALL

 Saint Raphaël, on ne badine pas avec le calendrier. Après avoir loupé le train pour la Ligue des Champions et l'entrée en championnat à Dunkerque, il était impératif de marquer les esprits et démontrer que malgré un recrutement en deçà des prétentions affichées, il faudrait compter sur les hommes de Christian Gaudin, cette saison. Sélestat a servi de parfaite victime pour cette mise au point. Avec un Alexandre Tomas (notre photo) très proche de la perfection sur son aile droite (9/10 au tir), un Jan Stehlik (8/11 dont 4/4 à 7 m) dont la fracture au métacarpe droit n’est plus qu’un mauvais souvenir, une paire de gardiens Ploquin-Djukanovic complémentaire (21 arrêts à eux deux), Saint Raphaël a donné une véritable leçon à un adversaire totalement dépassé par les évènements. 
 
Lire la suite sur Handzone
 
Le classement après 2 journées:

J2

Posté par fredgo à 12:38 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 septembre 2012

Après St Raphael: « Maintenant, il faut agir »

l-arriere-droit-jordan-francois-marie-a-ete-l-une-des-rares-satisfactions-dans-les-rangs-violets-p

Sélestat a sombré, vendredi à Saint-Raphaël (38-26). Au-delà de cette deuxième défaite consécutive,  ce sont avant tout les lacunes violettes qui interpellent. Les coéquipiers de Jordan François-Marie  ne redresseront la barre qu’en remettant rapidement de l’ordre dans leur jeu.

Les explications d’une défaite sont parfois facilement identifiables. Le long et pas vraiment joyeux retour de Saint-Raphaël a permis à Jordan François-Marie de livrer une analyse sans concession : « Notre prestation a été un mélange de toutes les choses à ne pas faire… »

« Notre prestation a été un mélange de toutes les choses à ne pas faire… »

Les statistiques parlent d’elles-mêmes. Le Sélestat Alsace Handball a sombré dans le Var : 38 buts encaissés, 13 balles perdues, 13 buts encaissés sur contre-attaque… « On a perdu des ballons de manière stupide, on a fait briller le gardien adverse, on a très mal géré nos supériorités numériques », énumère l’arrière droit violet, évoquant « un sentiment d’impuissance ».

Le Sélestadien balaie d’un revers de main un éventuel manque d’envie ou d’investissement. « Ce n’est jamais arrivé depuis que je joue ici », coupe-t-il. Les Violets n’ont pas triché, mais leurs lacunes du moment sont trop criantes et fatalement rédhibitoires.

On ne peut ainsi pas espérer gagner un match en encaissant 38 buts. La défense violette souffre d’un cruel manque d’efficacité. Le 33 e but varois en est l’illustration parfaite. Pourtant en double infériorité numérique, Saint-Raphaël parvenait à trouver Megannem seul à six mètres, le demi-centre tunisien n’ayant plus qu’à ajuster Ivezic. On ose croire qu’il ne s’agit là que d’un simple manque de concentration et de communication. Les joueurs de Jean-Luc Le Gall doivent impérativement gommer toutes les scories quipolluent leur jeu et faire preuve de beaucoup plus d’application sur les choses “simples” pour inverser la tendance.

La saison dernière, Sélestat donnait l’impression de pouvoir battre (presque) toutes les équipes de LNH. Le contraste avec ce début de championnat est saisissant. En jouant de la sorte, les Violets ne peuvent pas espérer grand-chose.

« On s’est dit entre joueurs que c’était le moment de rester unis »

« Après le match, on s’est dit entre joueurs que c’était le moment de rester unis », souffle Jordan François-Marie, l’une des rares satisfactions dans les rangs violets vendredi (huit buts). Mais comment se réjouir d’une bonne prestation individuelle au milieu du naufrage collectif ?

« On prend douze buts, je ne peux pas être content », lâche l’ancien joueur de Montpellier et d’Istres, l’un des seuls à avoir apporté du danger offensivement. « Si cela peut redonner de la confiance à mes coéquipiers et à l’entraîneur vis-à-vis de moi, tant mieux. Mais on a pris douze buts », répète-t-il.

L’arrière droit sélestadien ne pense qu’à tirer un trait sur cette sortie de route. « On a fait de la m… et il faut espérer que cela n’arrive plus. Mais on doit passer à autre chose et regarder devant nous. Le prochain match contre Cesson est bien plus important. »

C’est évidemment à domicile, face aux équipes à sa portée (quand Nantes et Saint-Raphaël se battent pour le Top 5), que Sélestat construira principalement son maintien. La venue des Bretons doit être synonyme de rédemption aux yeux de Jordan François-Marie. « Si l’on perd, cela deviendra inquiétant. On peut lancer véritablement notre saison en cas de victoire et repartir sur une bonne spirale. C’est le moment de commencer à enfin marquer les esprits. »

Le Sélestadien veut croire que son équipe sera au rendez-vous. « On ne peut pas dire toute la saison que l’on a un petit budget. On a des qualités, on l’a montré la saison dernière. Maintenant, il faut agir. Contre Cesson, à domicile, ce n’est pas concevable que l’on joue comme on l’a fait à Saint-Raphaël. Ça n’arrivera pas », promet Jordan François-Marie.

Source Dna

Posté par fredgo à 14:33 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 septembre 2012

Résultat 2ème journée: Saint Raphael 38-26 Selestat

jordan-francois-marie-a-tente-de-sortir-selestat-de-l-emprise-de-saint-raphael-photo-denis-werwer

Pour la deuxième journée de Division 1, Sélestat n’a pas fait le poids (28-36) hier soir   à Saint-Raphaël.

Certes, cette deuxième journée de championnat ne constituait que le prélude d’une longue saison. Certes, il s’agissait hier soir d’affronter le troisième du précédent exercice, le Saint-Raphaël Var Handball, et sur son propre terrain qui plus est. Certes, les joueurs de Jean-Luc Legall ne sont pas rentrés dans cette Division 1 de la meilleure des façons en s’inclinant le week-end dernier à domicile face aux Nantais (24-29). Mais le Sélestat Alsace Handball avait incontestablement sa carte à jouer dans le Var. D’autant plus que les locaux avaient d’ailleurs, eux aussi, perdu leur première rencontre à Dunkerque (28-31).

Cette occasion, les Alsaciens ont vraisemblablement eu peur de la saisir. Bien qu’ils aient inscrit les deux premiers points de la partie, ils encaissent un cinglant 7-0.

À l’inverse, Saint-Raphaël prend tous les risques et monte à l’assaut des buts d’un Obrad Ivezic complètement dépassé.

Schéma trop rigide

Le seul salut possible pour les Sélestadiens aurait pu être le bras de leur artilleur maison, Pawel Podsiadlo, auteur de 6 des 10 buts de son équipe en première mi-temps. Mais ce qui pourrait être un atout se transforme vite en point faible. Quand l’entraîneur alsacien Jean-Luc Legall procède à son changement, ses coéquipiers gardent le même schéma offensif fait de tirs à mi-distance. Un schéma trop rigide pour la défense varoise qui en profite pour multiplier les interceptions et placer des contres assassins. C’est logiquement que le SAHB est mené 17 à 10 à la pause.

La seconde période n’est qu’un pâle reflet de la première. Cette fois-ci, c’est Jordan François-Marie à la baguette. Bien que les attaques alsaciennes soient légèrement plus variées, il reste un problème insurmontable pour les coéquipiers de Djordje Pesic : comment endiguer le tsunami offensif des Varois ?

Si on y ajoute deux gardiens varois exceptionnels (21 arrêts à eux deux), on peut aisément concevoir le cauchemar des Beauregard, Salami et autres. Et c’est avec un brin d’amertume que Jean-Luc Legall, impuissant sur son banc, constate l’accroissement du score en faveur de Saint-Raphaël pour aboutir à un très sévère 38 à 26.

Mais ce championnat ne fait que débuter. Malgré ces deux faux-pas consécutifs, Sélestat aura bien des occasions de redresser la barre. Et cela pourrait se produire dès samedi prochain avec la réception du Cesson Rennes Métropole HB au Centre sportif Eugène Griesmar.

Lire plus sur le journal L'Alsace

 

Posté par fredgo à 07:49 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,