Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

02 avril 2015

Résultat J19: Sélestat 32-31 Tremblay , Sélestat n’abandonne pas...

      Ils n’avaient pas vécu ça depuis septembre dernier. Ils, ce sont les supporters de Sélestat et ça, c’est une victoire à domicile pour les violets. Pourtant, le SAHB a relevé la tête et a obtenu une belle victoire face à Tremblay hier soir, capitale pour encore avoir des chances de se maintenir.

Sélestat tremblay

     Christian Gaudin retrouvait une bonne partie de ses joueurs blessés hier et forcément, la différence a été criante sur le terrain. Et si le retour de Gudjonsson, entrée après un gros quart d’heure de jeu a fait du bien, les deux joueurs qui ont marqué les esprits hier soir n’ont jamais été blessés, mais ont juste assumé leurs responsabilités, au lieu de traverser leurs matchs comme des fantômes comme ils le faisaient le mois dernier. Les deux gauchers selestadiens, Jordan François-Marie et Samuel Clémentia, ont été capitaux dans la victoire des leurs. C’est l’arrière qui a planté les premières banderilles peu avant la pause, pour donner trois buts d’avance aux Alsaciens (16-13). En face, la base arrière tremblaysienne était aux abonnés absents. Trois buts de Ternel, un but de Sall, un but de Putics, c’était bien peu et heureusement que Darras et Drouhin maintenaient la barque à flot pour laisser quelques motifs d’espérer à David Christmann.

Beauregard donne la victoire aux siens

Mais le coach de Tremblay ne va pas assister à un retour des siens en deuxième mi-temps. Pire, Tremblay va continuer à s’enfoncer. Seuls Ternel et Darras arrivent à franchir la muraille Kappelin tandis qu’en face Clémentia fait un festival pour le moins inattendu. Cinq buts en un quart d’heure, sans aucun échec et l’ancien Parisien met Sélestat sur les bons rails, avec cinq bus d’avance avec la ligne d’arrivée en vue (28-23, 47′). Alors oui, Tremblay s’est rebellé, oui, Rezar a réalisé quelques prouesses dans sa cage sur la fin, pour permettre à Remy Salou d’égaliser à cinquante secondes du terme à 31-31. Mais cette fois, Sélestat n’a pas reculé et Frédéric Beauregard a inscrit le but de la victoire à quinze secondes de la fin pour l’emporter et garder l’écart de quatre points avec Toulouse intact (32-31). Si le calendrier des Alsaciens n’est pas exactement le plus simple les prochaines semaines (déplacements au PSG et à Aix), cette victoire donne à Christian Gaudin des raisons d’espérer.

Statistiques :

Sélestat : Kappelin 5 arrêts, Fulop 5 arrêts; Jung 3/5, Seri 2/6, Pesic 2/2, Beauregard 2/6, Gudjonsson 6/8 dont 2/3 pén, Ghita 1/2, François-Marie 8/9, Joli 1/3, Fleurival 0/1, Vujovic 1/2, Clémentia 6/6

Tremblay : Kappelin 10 arrêts, Malina 1 arrêt; Drouhin 6/9 dont 4/4 pén, Salou 3/3, Putics 1/2, Sall 1/2, Ternel 6/9, Bataille 0/1, Boughami 5/6 dont 2/2 pén, Bingo 1/3, Chouiref 0/0, Bundalo 0/0, Darras 7/9, Tuzolana 1/2

Source Handnews

Photos: Strasbourg Photos (voir plus de photos)

Posté par fredgo à 19:56 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mars 2015

19è journée: Pas de blagues...

Sélestat entend bien mettre un terme à la spirale négative qui l’entoure depuis le mois de février (5D), avec la réception de Tremblay dans son Palais des Sports.

Sélestazt-Tremblay

     Plus que jamais menacés par la relégation, les Alsaciens ne doivent pas se rater face à des Franciliens qui restent sur deux défaites en championnat. Avec une coupure de trois semaines, Stevan Vujovic (43 buts) et ses partenaires ont pu recharger les batteries, avant d’entamer une dernière ligne droite décisive pour le SAHB. De leur côté, les hommes de David Christmann auront à cœur de renouer avec la victoire, et de prendre leur revanche. Défaits par les coéquipiers de Frédéric Beauregard (72 buts) lors de la J10 (23-25), les Jaune et Bleu vont avoir les crocs. Face à l’une des défenses les moins performantes de l’élite (13e, 542 buts encaissés), Romain Ternel (55 buts) et les siens devront se montrer performant dans le secteur offensif pour l’emporter. A Sélestat de faire bloc pour continuer à entretenir l’espoir.

Tous les matchs

Equipe Receveuse Equipe Visiteuse      
Montpellier Nantes      
Aix en Provence (10è 15pts) Paris            (2ème)      
Chambéry Créteil      
Nîmes               (11è 13pts) St Raphael      
Istres                (14è 6pts) Dunkerque   (4ème)      
Sélestat          (13è 8pts) Tremblay     (9è 16pts)      
Toulouse          (12è 12pts) Cesson        (7è)      

 

Source Lnh

Posté par fredgo à 21:28 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 novembre 2014

Après la victoire de Sélestat à Tremblay (23-25); Une lueur d'espoir...

 

laszlo-fulop-auteur-de-11-arrets-en-seconde-periode-s-est-montre-decisif-a-tremblay-photo-archives-dna-franck-delhommeOn aurait pu penser Sélestat touché, après l’ennuyeuse défaite contre Aix-en-Provence. Mais les Violets ont refusé de couler. Et la victoire à Tremblay doit être de nature à relancer Fulop et ses coéquipiers.

Le sport de haut niveau a cela de beau qu’il permet le grand écart des émotions.

Il ne se gêne parfois pas non plus, et c’est très bien comme ça, pour envoyer valser les analyses, les plus prudentes comme les plus alarmistes.

Il y a tout juste une semaine, les mines étaient tristes dans les rangs sélestadiens, les prédictions viraient au sombre, après la défaite à domicile contre Aix-en-Provence.

Le déclic ? Il est encore un peu tôt pour l’affirmer

Mercredi, dans le bus qui ramenait les Violets en Alsace après leur victoire à Tremblay, les visages étaient radieux. Et l’avenir subitement moins angoissant, le classement n’étant plus marqué au fer rouge.

« On a retrouvé le sourire », lance Laszlo Fulop. Le gardien hongrois savait que la situation n’était pas loin d’être critique avant cette 10e journée, que son équipe devait vite rebondir.

Il a donc apprécié sans retenue le succès sélestadien dans le “93”. « Contre Tremblay, j’ai vu une équipe, poursuit-il. J’avais rarement vu autant d’euphorie. Tout le monde sautait du banc à chaque but marqué. »

« Je suis entré avec l’envie de tout casser »

Lui peut-être plus qu’un autre symbolise cette « victoire collective ». Jusque-là, Laszlo Fulop était plutôt en retrait, “sevré” de temps de jeu derrière Richard Kappelin (numéro 1 au classement des gardiens de D1 avec 121 arrêts).

Et quand le Hongrois foulait le parquet, c’était surtout pour tenter d’éteindre l’incendie, quand son équipe était déjà distancée (9 arrêts contre Chambéry, 10 face à Saint-Raphaël). « C’est dur de rentrer quand le bateau coule. »

Mercredi, l’ancien de Saint-Cyr a pris place dans le but violet alors que Sélestat pouvait encore espérer (12-11 à la pause), au relais d’un Kappelin performant (9 arrêts en première période). « Je suis entré avec l’envie de tout casser. »

« Nous avons fait basculer le match tous ensemble »

Onze arrêts plus tard, Laszlo Fulop avait réussi son coup. « Je suis très content d’avoir participé à cette victoire. C’est une première pour moi cette saison. Je n’avais pas joué lors des deux victoires face à Istres et Nîmes. Mais nous avons fait basculer le match tous ensemble. »

Sa prestation est en tout cas venue rappeler une évidence : Sélestat aura besoin de tout le monde pour rester en LNH.

Il n’a pas été le seul gardien à briller mercredi. Aljosa Rezar a lui aussi longtemps fait des misères aux Alsaciens (16 arrêts dont 11 lors des trente premières minutes). « Il a été monstrueux. Mais Richard (Kappelin, ndlr) a assuré et nous avons pu rester dans la partie. »

En y réfléchissant, la victoire de Sélestat semblait écrite. Parce que Laszlo Fulop ne perd (presque) jamais contre Tremblay, parce qu’il brille (presque) toujours face à cette équipe. « Je n’ai pas perdu contre Tremblay, en compétition officielle, depuis bientôt cinq ans ! »

Bien sûr, le chemin sera encore long pour sauver sa place en D1. Bien sûr, le jeu sélestadien reste très largement perfectible (notamment l’efficacité au tir), même si la défense a encaissé, pour la première fois depuis le début du championnat, moins de 25 buts.

Regagner, enfin, au CSI

Mais ce succès à Tremblay peut légitimement être considéré par les joueurs de Jean-Luc Le Gall comme le fameux « match référence ».

Serait-ce même le déclic ? « On a gagné un match, tempère Laszlo Fulop. Mais nous devons le prendre comme exemple. Je ne sais pas si c’est le déclic. On avait dit la même chose après la victoire à Nîmes (6e journée). Je l’espère en tout cas. »

On devrait être assez vite fixé. Mercredi, c’est Toulouse qui débarque au CSI, où les Violets n’ont plus gagné depuis le 17 septembre (35-30 contre Istres). Une éternité…

Source Dna par Simon Giovannini.

Posté par fredgo à 19:46 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2014

J10: Tremblay 23 -25 Sélestat.

Image1

Image2

Image3

Posté par fredgo à 22:29 - 20) La saison 2014/15 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juillet 2014

Des nouvelles de nos anciens: Vlado Ostarcevic, de retour en Alsace...

ostarcevic

      On le savait en partance de Tremblay, mais on ne connaissait pas sa future déstination.  Et bien Vladimir Ostarcevic, violet de 2010 à 2012  s’est engagé pour deux saisons avec Strasbourg, promu en Pro D2.

         Agé de 31 ans, Vlado revient en Alsace, à l'Essahb avec dans l'objectif de redonner un coup de fouet à sa carrière. Le demi-centre croate, quitte donc Tremblay après deux saisons mitigées.

         Vladimir Ostarcevic ne sera pas dépaysé en posant ses valises à Strasbourg puisqu’il a porté le maillot de Sélestat en Pro D2 lors de la saison 2010 à 2012. Il retrouvera dans le groupe deux joueurs qu'il connait bien: Maxime Duchene et Arnaud Freppel. 

Posté par fredgo à 09:43 - 11c) Des nouvelles de nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2014

Sélestat dévoile sa préparation éstivale 2014

 

         Avec un remaniement de l'effectif de plus de la moitié, nos violets vont avoir un programme chargé pour aborder la 21ème saison en LNH. L'ambition sera de faire au moins aussi bien que l'année passée. Ils reprendront l'entraînement le 21 juillet prochain.reprise

         Cette préparation estivale sera sans aucun doute plus difficile que les dernières saisons car l'effectif devra dans un premier temps se découvrir, tant sportivement mais également humainement. Les hommes de Jean-Luc LEGALL débuteront par une mise en jambe en Centre Alsace jusqu'à fin juillet. S'en suivra un premier match le 1er août au CSI contre le Japon.

      Le 4 aout, nos violets prendront la route pour un séjour en Slovénie avec plusieurs rencontres à la clé (Gorenje, Maribor, Aix et Celje). 

      De retour dans l'Hexagone, Sélestat enchaînera plusieurs matches en Suisse, en lorraine mais aussi au CSi.

Programme complet de la préparation de Sélestat:

21 juillet
Reprise

1er Aout

vs
Sélestat – Japon
CSI à 18h

Du 4 au 8 août :

Slovénie
Stage en Slovénie avec 4 oppositions

   vs  
Gorenje   -  Sélestat
(D1 Slovénie, 2è saison 2013/14)

vs    
Maribor - Sélestat
(D1 Slovénie, 3è saison 2013/14)
vs
Aix - Sélestat
(D1 LNH, 9è saison 2013/14)

 vs
Celje - Sélestat
(D1 Slovénie, 1er saison 2013/14)

15 Aout

vs wackerlogo
Sélestat – Wacker Thune
(D1 Suisse, 5è saison 2013/14) 
au CSI 
19h

20 Aout :
 vs
Dunkerque - Sélestat
(D1 France 1er saison 2013/14) 
à Maubeuge (57)
20h

22 Aout :
 vs
Kadetten Schaffhausen - Sélestat
(D1 Suisse, 2è saison 2013/14) 
à Schaffhausen (Sui)
20h

23 Aout :
 vs
Winterthur - Sélestat 
(D1 Suisse, 1er saison 2013/14) 
15h

27 Aout :

vs
Sélestat – Pontault
(D2 France, 12è saison 2013/14)  
au CSI
17h

30 Aout

vs
Tremblay - Sélestat
(D1 France, 12è saison 2013/14) 
à Algrange (57)

5 Septembre :

vs
Sélestat - Mulhouse
(D2 France, 12è saison 2013/14) 
au CSi

Mais avant tout cela !

     Bonne vacances à tous

23 mars 2014

Résultat 19ème journée: Selestat 24-24 Tremblay; Plus fort que le sort...

   Il fallait gagner pour faire un pas de géant vers le maintien en D1. Même amoindri, Sélestat a su au moins ne pas perdre. Le point pris hier contre Tremblay (24-24) sera sans doute précieux.

djordje-pesic-frederic-beauregard-et-guillaume-huck-et-les-selestadiens-se-sont-battus-pour-arracher-un-nul-au-tremblay-de-sebastien-bosquet-p

Il fallait être fort pour ne pas sombrer. Car les vents contraires étaient nombreux hier. Sélestat avait déjà abordé ce match décisif contre Tremblay largement diminué par les absences de Fulop, Beretta, François-Marie et Salami (les deux derniers cités devraient être de retour contre Toulouse le week-end prochain).

Et pour ne rien arranger, Pawel Podsiadlo devait quitter ses coéquipiers dès la 19e (touché au genou, le Polonais va passer une IRM pour connaître la gravité de sa blessure, mais il manquera plusieurs semaines). Comme un symbole, c’est après la sortie de son arrière gauche que Sélestat a commencé à plier.

« On a fait avec les moyens du bord »

Car l’entame de match avait montré toute la détermination alsacienne. Si Sall frappait le premier (0-1, 1re ), Pesic et Podsiadlo replaçaient rapidement Sélestat devant (2-1, 3e ). Et si les Violets trouvaient à trois reprises les montants de Malina, cela ne les empêchait pas de creuser l’écart. Le 3-0 initié par Freppel et conclu par Jung leur donnait de l’air (6-2, 11e ).

Le bateau sélestadien naviguait encore en eaux calmes jusqu’à cette maudite 19e minute, après le 4e but de Podsiadlo (9-6). Sans son atout offensif numéro 1, Sélestat commençait à tanguer. Muets pendant huit minutes, les joueurs de Jean-Luc Le Gall voyaient Tremblay recoller (10-10, 27e ) et même virer en tête à la pause (11-12).

Les affaires alsaciennes ne s’arrangeaient guère en début de seconde période. Bosquet donnait trois longueurs d’avance aux joueurs du 93 (13-16, 37e ), faisant craindre un scénario catastrophe. Drouhin insistait pour Tremblay (15-18, 39e ), Vujovic échouait deux fois sur penalty et Sélestat commençait sérieusement à trembler.

Mais cette équipe-là ne manque pas de cœur. Petrenko égalisait (18-18, 48e ), Freppel redonnait l’avantage (20-19, 51e )… avant un nouveau retournement de situation pour Tremblay (20-21, 54e ).

Pesic voit rouge

L’atmosphère devenait irrespirable. Freppel, sur penalty, trouvait la transversale (20-21, 54e ), mais Ivezic, encore une fois excellent malgré un genou douloureux (16 arrêts), détournait dans la foulée celui tiré par Drouhin. Et c’est Huck qui s’en allait sur son aile gauche égaliser (le premier but en D1 de sa jeune carrière) et faire renaître l’espoir (21-21, 55e ).

Un espoir qui semblait s’éteindre aussitôt quand Pesic voyait rouge à la 56e pour une faute pas vraiment évidente sur Drouhin. Boughanmi convertissait le penalty (21-22), mais Vujovic envoyait deux missiles pour remettre les compteurs à zéro (23-23, 58e ).

Ternel donnait une dernière fois l’avantage à Tremblay (23-24, 59e ), mais Petrenko égalisait encore (24-24, 60e ). Le tir de Bataille, à dix secondes de la fin, échouait sur le poteau d’Ivezic et Sélestat évitait le pire.

« On a fait avec les moyens du bord, souffle Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur alsacien. Malgré ce contexte difficile, c’est vraiment positif d’avoir pris un point. Mais il va falloir cravacher lors des sept dernières journées pour décrocher les cinq encore nécessaires pour le maintien. »

Sélestat a prolongé son invincibilité contre Tremblay, qui dure depuis maintenant plus de deux ans.

Les Violets ont conservé quatre points d’avance sur le club francilien (et même cinq en tenant compte du goal-average particulier) et cinq sur Ivry, le premier relégable. Ils devront encore batailler pour conserver leur place en LNH, mais ils ont, et c’est finalement le principal enseignement de la soirée d’hier, évité que le spectre de la D2 ne se fasse trop pressant.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 08:28 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 mars 2014

Matthieu Drouhin: Sélestat, C’est clairement notre bête noire...

Drouhin M

Entre championnat , Coupe de France, Coupe de la Ligue et matches amicaux, cela fait maintenant plus de deux ans et neuf rencontres que Tremblay n’a plus battu Sélestat. Matthieu Drouhin, l’ailier droit tremblaysien depuis six saisons et qui a donc connu toutes ces défaites, évoque ce rendez-vous « plus qu’important » pour l’avenir des deux équipes en D1.

– Comment expliquer cette mauvaise série contre le club alsacien ?

C’est clairement notre bête noire. Le style de jeu de cette équipe ne nous convient pas spécialement. Mais le dernier match en Coupe de France, même si le résultat était décevant (défaite 27-29 aux tirs au but, match nul 25-25 à l’issue du temps réglementaire) , nous a reboostés. On va tout faire pour enfin battre Sélestat.

– Vous n’avez de toute façon pas le choix si vous voulez encore croire au maintien…

– C’est sûr que c’est un match plus qu’important pour nous. Nous avons déjà grillé pas mal de jokers et si nous voulons être maîtres de notre destin, surtout avant d’aller à Ivry et à Dijon, nous devons gagner en Alsace.

– Comment expliquer cet exercice si compliqué ...

– On n’arrive pas vraiment à ...

Source Dna par Simon Giovannini...

Posté par fredgo à 10:30 - 05b) La phrase du jour - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19ème journée: Sélestat - Tremblay; L'heure de vérité

defaite-interdite-pour-frederic-beauregard-et-selestat-photo-archives-dna-franck-delhomme

Une défaite et la peur du vide, un succès et des promesses d’un printemps souriant : l’équation est simple pour Sélestat, ce soir contre Tremblay. Les Violets, même diminués, doivent gagner. Sinon…

« Ce match constitue LE tournant de la saison. » La phrase est de Guillaume Crépain, demi-centre de Tremblay. Mais elle aurait pu tout aussi bien être prononcée par un Sélestadien.

« L’équation est simple : il faut gagner »

Jean-Luc Le Gall, d’ailleurs, ne dit pas mieux : « C’est un vrai tournant ». Un simple coup d’œil sur le classement suffit pour illustrer les propos de l’entraîneur alsacien.

Une victoire donnerait aux Violets six points d’avance sur Tremblay (et même sept en tenant compte du goal-average particulier). S’il restera encore sept journées, Sélestat serait « presque définitivement à l’abri » pour son arrière gauche Frédéric Beauregard. Voilà pour le scénario idéal.

Car une nouvelle défaite à domicile face à un concurrent direct (après celle concédée contre Ivry) rebattrait totalement les cartes pour le maintien et placerait plus que jamais les coéquipiers de Yuriy Petrenko sous la menace du duo francilien Ivry-Tremblay.

« L’équation est simple, souffle “Bobo”. Il faut gagner. Et on va essayer de bien faire. Non, on doit bien faire. » Le bémol, et il n’est pas du tout dénué d’importance, c’est que les Sélestadiens vont devoir bien faire avec moins.

Laszlo Fulop, Kevin Beretta, Michal Salami et Jordan François-Marie ne seront pas là et c’est forcément très embêtant (doux euphémisme…). « On sait que ce sera encore plus difficile que les fois précédentes », lance Frédéric Beauregard.

Ce sera aussi plus dur parce que Tremblay joue sa dernière carte, parce que la dernière confrontation entre les deux équipes, si elle a une nouvelle fois tourné en faveur de Sélestat, s’était soldée par un match nul à l’issue du temps réglementaire, avant que Freppel et consorts ne se qualifient aux tirs au but pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Si les coéquipiers de Quentin Eymann n’ont plus perdu face aux Franciliens depuis plus de deux ans, la tendance n’a jamais été aussi près de s’inverser, au regard de la cascade de blessés côté alsacien.

Alors, le public violet devra pousser encore plus fort que d’habitude derrière son équipe et les Sélestadiens devront montrer encore davantage d’engagement et de combativité.

L’avenir, c’est aujourd’hui

« Il faudra se montrer solidaires en défense, prévient Frédéric Beauregard. C’est comme ça que Sélestat peut gagner des matches. Oui, il y a des blessés, mais il va falloir faire sans et montrer que les autres joueurs sont capables de faire de belles choses. »

La marge de manœuvre est réduite, les Sélestadiens sont condamnés à l’excellence, mais ils en sont capables. « Il faudra réaliser un grand match, résume Jean-Luc Le Gall. J’ai confiance en mon équipe. »

Le passé récent incite à l’optimisme. Sélestat s’est parfois raté, mais a le plus souvent assuré dans les matches qu’il ne faut perdre sous aucun prétexte. « Cela ne servirait à rien d’avoir battu Chambéry au Rhenus ou d’avoir arraché le nul contre le Paris Saint-Germain si on n’arrive pas à prendre des points face à nos concurrents directs », souligne, lucide, Frédéric Beauregard.

Le maintien en D1 se joue avant tout lors de ces matches-là. Les Sélestadiens en sont conscients. Ils savent aussi que leur situation, avant le coup d’envoi, est plus enviable que celle de leurs adversaires. « On a toujours notre destin en main. On doit battre Tremblay pour que ce soit encore le cas », avance l’arrière gauche.

Les Violets n’ont toujours pas gagné en championnat depuis le début de la phase retour, mais ce premier succès tant attendu ne serait pas loin d’être celui de la délivrance.

Une victoire contre Tremblay et Sélestat pourra entrevoir un printemps souriant. Une défaite et les Violets plongeraient dans une spirale négative qu’il serait difficile d’enrayer.

L’avenir se joue aujourd’hui.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 10:12 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 mars 2014

Guillaume Crépain Tremblay: ... Sélestat sera LE match tournant de la saison ...

crepain

     Propos recueillis après la 13ème défaite de Tremblay pour le compte de la 18ème journée.

Guillaume Crépain analysait à chaud la défaite à domicile face à Cesson 24-27. Il en a profité pour se projeter sur la prochaine rencontre face à nos violets:   « On est sorti du match, c’est une défaite de plus. Un début de deuxième encore catastrophique, donc la je dois avouer que « j’ai et nous » avons du mal à trouver les mots. On est un peu abattus, après on ne s’en sortira que par le travail et on le sait. Là on va dire que ça devient extrêmement urgent ; j’ai un peu peur de le dire, mais Sélestat sera LE match tournant de la saison, car après ça sera trop compliqué ; donc nous avons une finale à jouer la semaine prochaine et nous devons nous remobiliser dans nos têtes. »

Source site Tremblay HB

19ème Journée
Samedi 22 mars: 20H00
Sélestat - Tremblay
Je réserve mes places: ici

Posté par fredgo à 12:36 - 05b) La phrase du jour - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,