Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

16 septembre 2015

L'hebdo des violets

La nouvelle saison vient de débuter, ce qui veut dire que l'hebdo est de retour.            

Elle sera basé sur des stats, des chiffres tournés dans tous les sens; sur les joueurs, les équipes, les perfs des uns mais aussi les contres performances des autres, au gré des recherches et informations reçues.         

Et si vous voulez y mettre votre touche personnelle, faite le moi savoir par mail et je me ferai le plaisir de l'afficher au prochain hebdo
            A vous tous, bonne lecture.

2

comme le nombre de journées effectuées..

2

la place qu'occupe le SAHB, dans ce championnat Pro D2.

 4

 le nombre d'équipe encore Invaincu dans ce championnat Pro D2.
Le SAHB en fait partie.

 8

comme le nombre de buts marqué par le jeune Thibault Valentin.
Meilleur buteur violet de la soirée

177.

 la taille en cm de Thibault Valentin ,
plus petit joueur du SAHB I


.

67

 le nombre de kilomètres pour le prochain déplacement à Mulhouse.
67, pas 68. C'est peut être un signe ! 

.

comme le nombre de rencontre à l'exterieur 
nous opposant à Mulhouse en D2 depuis 1992.
1 victoire, 1 nul, 1 défaite.   

22/11/1992

date de la dernière victoire Sélestadienne à Mulhouse en match officiel.
Il serait temps de changer la donne...

2

le nombre d'anciens violets portant actuellement le maillot Mulhousien.
Il s'agit de Mehdi Ighirri et Sébastien Gallotte.
Nous seront heureux de les revoir.

GallotteIghirri

 A bientôt

 

Posté par fredgo à 12:00 - 07) L'hebdos et mensuels - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2015

Réjultat J-2: Saran 30-31 Sélestat, Un final de folie

beauregard-(a-gauche)-et-selestat-sont-sortis-vainqueurs-du-gros-combat-hier-soir-a-saran-photo-dna-franck-delhommeAu terme de huit dernières minutes complètement dingues, les Sélestadiens ont su retourner à leur profit une situation jusque-là compromise.

Sur un parquet où Sélestat avait eu beaucoup de difficultés à s’imposer l’hiver dernier en Coupe de France, prudence et ambition avaient constitué l’axe principal du message d’avant match de l’entraîneur Christian Gaudin.

Les premières minutes laissaient parfaitement augurer que les protagonistes allaient se rendre coup pour coup.

Aux quatre buts de Beauregard répondirent les quatre d’Acquevillo. Personne ne lâchait rien (8-8, 13e ). Après une parade préalable de Meyer, Geysen offrait le premier break aux Banlieusards orléanais (10-8, 17e ).

L’entraîneur bas-rhinois lançait alors sa jeune classe (Seri, Nyembo, Valentin) à l’assaut de la cage visiteuse. Malgré leur investissement, de trop nombreuses pertes de balles alsaciennes permirent aux locaux euphoriques de creuser l’écart, suite à la 7e réalisation de l’inévitable Acquevillo (14-11, 24e ).

Mais Martin et Fleurival rapprochèrent les Alsaciens (14-13, 26e ) mais, Saran plus réaliste virait en tête à la pause (17-15, 30e ).

Mal revenu, les Sélestadiens encaissaient rapidement un doublé de Muyembo-Nsoh (19-15, 31e ), avant qu’une pluie de deux minutes ne s’abatte sur leurs épaules.

Les Loiretains ne se privèrent pas d’en profiter (21-17, 34e ). Le SAHB entra alors dans un temps fort. Beauregard, Valentin et, Fleurival ramenèrent les Bas Rhinois à une petite longueur (21-20, 36e ), obligeant Fabien Courtial à interrompre les débats pour interrompre l’hémorragie.

Un 6-0 et un penalty détourné sonnent la charge

Néanmoins, Valentin très en jambes remettait les deux équipes à égalité (22-22, 39e ). Après que Beauregard et Joli eurent laissé filer l’opportunité de reprendre les clés du camion, portés par un efficace Drouhin, Saran reprit ses distances (29-25, 52e ).

A cet instant, la situation semblait bien compromise pour Les Alsaciens. C’est pourtant le moment qu’ils choisirent pour écœurer leurs hôtes.

Au prix d’un 0-6 et d’un penalty de Drouhin détourné par Meyer, les Sélestadiens égalisaient d’abord par Lenne (29-29, 57e ), avant que le doublé final de Joli ne porte le coup fatal aux courageux Sarannais (29-31, 60e ).

Avant le derby de samedi prochain contre Mulhouse et, même si tout n’a pas été parfait, le SAHB a su enchaîner positivement. Et, c’était bien là l’essentiel hier au soir.

Source Dna

Posté par fredgo à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 septembre 2015

Après Sélestat 26-20 Massy: La jeunesse sera utile...

Il a été l’une des bonnes “surprises” de la première journée contre Massy. Pour ses débuts en D2, le jeune demi-centre Thibaud Valentin s’est illustré.

le-demi-centre-thibaud-valentin-a-su-saisir-sa-chance-photo-dna-franck-delhomme

Certains l’ont peut-être découvert contre Massy. Mais il avait déjà donné un (bel) aperçu de son talent, la saison dernière en N1 avec la réserve violette.

Cet été, Thibaud Valentin a pris du galon. D’abord en intégrant le centre de formation sélestadien. Ensuite en étant convié à effectuer la préparation avec le groupe professionnel.

Comme d’autres jeunes pousses du club, le demi-centre (19 ans) a une carte à jouer cette saison, Sélestat comptant treize joueurs pros pour quatorze places sur la feuille de match. Sa grande première en D2, le Lorrain l’a abordée sans le moindre complexe, sans la moindre retenue, simplement « heureux d’être là ».

Comme lors des matches amicaux, il a répondu aux attentes de son coach. Christian Gaudin a d’ailleurs parfaitement choisi son moment pour le lancer dans le grand bain, après la 20e minute, quand la défense adverse commençait à fatiguer, quand ses qualités de vitesse et de percussion pouvaient s’avérer utiles.

« J’ai encore beaucoup de choses à apprendre »

Thibaud Valentin n’a alors pas mis longtemps pour s’illustrer, jouant juste, et inscrivant les trois derniers buts violets en fin de première période, pour donner cinq buts d’avance à Sélestat à la pause (14-9).

« L’entraîneur fait confiance aux jeunes, il nous laisse nous exprimer. Les occasions se sont présentées, je les ai saisies. »

Son passage en deuxième période sera moins étincelant, avec un tir raté et l’une ou l’autre balle perdue. Mais le demi-centre a apporté ce que l’on attendait de lui. « J’essaie de rendre la confiance que l’on m’accorde. Je sais ce que j’ai à faire sur le terrain, j’essaie de l’appliquer. Contre Massy, j’ai pris beaucoup de plaisir. Et surtout, on a gagné. »

Le handball moderne fait la part belle aux grands gabarits, à plus forte raison sur la base arrière. Mais il y a encore la place, et c’est heureux, pour des joueurs plus atypiques. Avec son mètre 77, Thibaud Valentin n’est pas un demi-centre “classique”.

« On m’a souvent dit que ma taille était un obstacle. Ça a des inconvénients, mais aussi des avantages », sourit-il, puisant dans les réserves à son égard une source de motivation.

Celui qui a débuté le hand à Hagondange, avant d’évoluer à Metz (en N2), veut cependant garder les pieds sur terre. Son objectif est simple : travailler pour toujours progresser et rester avec le groupe pro.

« La D2, c’est plus physique, plus exigeant, il faut être plus juste dans ses choix. J’ai réalisé une assez belle prestation, mais ce n’est que le début. Il faut la rééditer lors des prochains matches. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. L’entraîneur et mes coéquipiers sont là pour bien me conseiller. »

Ce ne sont pas les jeunes, seuls, qui vont propulser Sélestat vers la D1. Mais Thibaud Valentin, comme le pivot Gabriel Nyembo (18 ans, 3 buts contre Massy vendredi), peuvent sans aucun doute l’y aider.

Source Dna

Posté par fredgo à 14:33 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 septembre 2015

(1re journée) : Sélestat – Massy (25-20): Une entame réussie

Tout n’a pas été parfait et on sent que ces Violets peuvent jouer encore bien mieux, notamment en attaque. Mais Sélestat n’a pas raté ses débuts en championnat, hier à domicile contre Massy, 3e de D2 la saison dernière (25-20).

tous-les-selestadiens-meme-la-mascotte-etaient-enfin-heureux-hier-soir-photo-dna-franck-delhomme

Il y avait tellement longtemps que les vestiaires du CSI n’avaient plus résonné de cris de joie. « Pour un ancien comme moi qui a vécu la saison dernière, ça fait du bien de gagner, surtout à domicile », souriait Olivier Jung.

« Un peu crispés en début de match »

Rendez-vous compte : Sélestat, la saison passée en D1, n’avait décroché que deux victoires au CSI. Et depuis le 1er janvier 2015, les joueurs de Christian Gaudin ne s’étaient imposés qu’à deux reprises en match officiel.

Contre Saran, alors en N1, début février en Coupe de France, puis face à Tremblay en championnat début avril. Alors bien sûr, ce n’est qu’une victoire, qu’une petite marche dans l’opération remontée en LNH, mais hier, elle suffisait amplement au bonheur sélestadien.

Les fantômes de la saison dernière étaient peut-être encore dans les têtes juste avant de monter sur le terrain.

Les Violets ont eu le mérite de rapidement les chasser. « Il y avait un peu de stress avant la rencontre, confie le pivot alsacien. Nous étions un peu crispés en début de match. » Car si Meyer détournait le premier tir de Sarr, si Joli, sur contre-attaque, débloquait le compteur (1-0, 2e ), l’entame n’était pas franchement idéale.

Massy, porté par son gardien Perisic (7 arrêts dans les dix premières minutes), profitait du manque d’efficacité sélestadien (3 sur 12 au tir à la 13e ) pour prendre les devants (3-5, 13e ).

Le temps-mort de Christian Gaudin allait s’avérer du plus bel effet. Six minutes plus loin, Sélestat avait inscrit six buts (9-5).

Enfin lancés, les Violets allaient cependant voir revenir les Franciliens (10-9, 22e ). Mais l’entrée en jeu du jeune Valentin (19 ans) allait booster les siens.

Le demi-centre inscrivait les trois derniers buts sélestadiens en première période pour permettre à Meyer et consorts d’atteindre la pause avec un confortable matelas (14-9).

Une marge de progression évidente

Les coéquipiers de Frédéric Beauregard (qui a quitté très vite le CSI après le match pour rejoindre à la maternité sa compagne, qui allait donner naissance à leur deuxième enfant) n’ont ensuite jamais été inquiétés en deuxième période.

Prenant six buts d’avance (18-12, 40e ), laissant revenir Massy à trois longueurs (18-15, 44e ), mais gardant toujours la mainmise sur les débats (22-16 à la 52e , 25-20 au final).

Que retenir de cette première journée ? Sélestat, même sans briller, a d’abord recommencé à gagner. La défense violette, avec un duo de gardiens performant, fait déjà preuve de la solidité indispensable dans cette Pro D2.

Les joueurs de Christian Gaudin ont surtout fait preuve d’enthousiasme, d’implication.

Olivier Jung a apprécié. « Le groupe est rajeuni, il y a un super état d’esprit. Ça change d’avant. Mais on ne va pas s’enflammer sur un match », souligne le pivot alsacien. Car tout n’a pas été parfait. La réussite au tir est encore à soigner.

« On manque aussi de fluidité en attaque placée. Mais on travaille, on va dans le bon sens. »

Sélestat peut sans aucun doute élever son niveau de jeu. Jusqu’à devenir le patron du championnat ? Seul l’avenir le dira. En tout cas, face au 3e de D2 la saison passée, les Violets ont envoyé un premier message. Mais il faudra déjà confirmer, la semaine prochaine chez le promu Saran, surprenant vainqueur à Istres, l’autre relégué de D1.

Le chemin vers la D1 est encore long. Mais les premiers jalons sont posés.

Source Dna

Posté par fredgo à 10:17 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 septembre 2015

VALENTIN Thomas

Violet depuis la saison 2015/2016
1ère année en violet

VALENTIN T

Nationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 24/03/1996

AAy-sur-Moselle (57)

Surnom: ??

Taille: 177 cm

Poids: 84 kg (2015)

Poste: Demi Centre

Numéro: 7

 

 

Palmarès :
2014: 2ème trophé Jean André pour la N1
          Révélation de l'année

Selection équipe de France: -

 

Joue actuellement: Drapeau de la France Sélestat (Pro D2)

Saison 2014/2015   :Drapeau : France Sélestat (10ème N1)
Saison 2013/2014   :Drapeau : France Metz ( .. N2)
Saison 2012/2013   :Drapeau : France Metz ( -18)

Saison 20-- à 20-- . :Drapeau de la France Metz (Jeunes)
Débute le hand à l'âge de 12 ans

Ses saisons en Violet:

Saison 2014/2015 : Sélestat (N1)
Nombre de rencontres: 19
Buts sur tir: 76/110 (69%)
Buts sur penalty: 12/12 (100% 
Total buts: 88 (77%)
2 minutes: 3

Son premier match avec la 1: 04/09/15, Journée 1 Pro D2, Selestat 25-20 Massy
Son premier match en LNH: -
Son premier but en LNH: -

Posté par fredgo à 10:29 - 02b) Les joueurs de la I et II - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 août 2015

Match de prépa: Sélestat 31-22 ESSAHB, Sélestat sans frayeur

Les Strasbourgeois n’ont pu donner le change que le temps du premier quart d’heure avant de laisser le champ libre à un SAHB toujours en rodage (31-22).

 

1816i_le_jeune_thibaud_valentin_a_su_donner_du_rythme_a_une_equipe_du_sahb_toujours_en_construction_photo_l_alsace_d

Dans une semaine, ça ne comptera plus pour du beurre, comme hier soir face à l’entente de l’ESSAHB. Il faudra être prêt au moment des trois coups du championnat. Le SAHB l’est-il ? La question reste posée d’autant qu’on ne peut pas tirer trop de conclusions d’un match où l’opposition n’a pas été du même niveau que lors des deux précédentes confrontations contre Dunkerque et Winterthur.

L’ESSAHB qui a débuté sa préparation plus tard que les Sélestadiens a fait figure de sparring partner pour une bonne séance de travail. Mais son niveau n’étant pas celle d’une cylindrée de Pro D2 - que l’équipe strasbourgeoise a quitté pour la N1 -, il ne faut se fier ni au résultat, ni au score. Les Sélestadiens auraient pu s’imposer sur une plus grande marge sans quelques déchets qui montrent que l’équipe manque encore de repères et de liant.

Il faudra notamment du temps à Igor Vujic pour devenir le patron de l’équipe dont on lui a confié les clés. Le Croate est encore loin du compte, dans la gestion du ballon comme dans sa réussite (1/8). Le passage au poste de demi-centre du jeune Thibaud Valentin a été bien plus productif, surtout en première période. C’est d’ailleurs lui qui impulsait un 9-1, entre la 14e et la 25e minute, qui valait à son équipe de se dégager de l’étreinte adverse (14-6). S’il rentrait aux vestiaires sur un excellent 3/3, ses percussions étaient vouées à l’échec (0/5) par la suite.

Sélestat a profité de ce dernier match de préparation pour travailler avec une équipe toujours privée de ses pivots Eudaric et Fleurival et sans Thomas Gaudin. Mais elle a profité du retour de Lenne, qui s’est fait mis en valeur au même titre que les deux autres champions du monde, Julien Meyer (15 arrêts) et Rudy Seri (6 buts). « On voulait se rassurer avant le début du championnat en faisant un match sérieux. On a encore quelques erreurs à gommer et des balles qu’on doit éviter de perdre , souligne Olivier Jung. Il nous reste encore une semaine pour progresser et bien faire les choses. »

CSI de Sélestat.
Mi-temps : 15-9. 300 spectateurs environ.
Arbitres : MM. Gangloff et Gutbub.

Sélestat : 31 buts sur 54 tirs dont 2/2 pen. 10 balles perdues.
Deux minutes : Nyembo (43e , 58e ).
Gardiens : Meyer (44 minutes de la 1re à la 44e , 15 arrêts) et Sargenton (16 minutes de la 44e à la 60e , 5 arrêts dont 0/3 pen.).
Les buts : Martin 5/7, Seri 6/11, Nyembo 3/3, Jung 4/4, Valentin 3/8, Beauregard 2/4, Vujic 1/8, Joli 3/4, Lenne 4/5 dont 2/2 pen., Savic, Wagentrutz. Entraîneur : Gaudin.

Strasbourg-Schiltigheim : 22 buts sur 55 tirs dont 3/4 pen. 7 balles perdues.
Deux minutes : Geffrard 21e ), Ludwig (38e ).
Gardiens : Duchêne (33 minutes de la 27e à la 60e , 8 arrêts dont 0/1 pen. et Nkounga (27 minutes de la 1re à la 27e , 6 arrêts dont 0/1 pen.).
Les buts : Fessler 0/2, Durand 3/14 dont 0/1 pen., Bonnenberger 4/9, Geffrard 4/7, Julvecourt 1/5, Freppel 5/7 dont 3/3 pen., Richert 3/6, Matzinger, Ludwig 2/3, Abbey 0/2. Entraîneur : Boesch.

Source L'alsace

Posté par fredgo à 15:57 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,